Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message School is out. Jack & Ariel › Mer 12 Aoû - 13:33

School is out
Jack R. Matthews & Ariel S. Darcy
Septembre 2015. 

L'école venait de se terminer, et de nombreux troupeaux de jeunes élèves s'élançaient dans les rues de Marple Spring. C'était le genre de moments qui me plaisaient, parce qu'ils étaient calmes et mouvementés à la fois. J'étais assis sur un banc de l'autre côté de la rue, ce qui me donnait une meilleure vue sur le grand bâtiment. Charlie était couché par terre, ses petits yeux pétillants suivant avec intérêt les allées et venues des écoliers et de leurs parents. Je le tenais en laisse, cette fois, de peur de me faire gronder par des parents méfiants. Mon but ? Je n'en avais pas. J'observais ce qu'il se passait autour de moi, le visage apaisé, heureux. Il faisait chaud en cette fin d'après-midi, il avait fait beau toute la journée et dans quelques heures, on sentirait l'odeur des barbecues à des kilomètres. L'heure de la fin des vacances avait sonné, mais ces enfants ne semblaient pas trop s'en faire, bien trop heureux de retrouver leurs amis perdus de vue pendant deux mois. 

Discrètement, je suivis du regard une petite fille d'à peine plus de dix ans qui traversait la rue toute seule. Charlie s'agita, plein d'espoir d'avoir un peu d'attention de cette petite. Un homme d'une quarantaine d'années arrêta la brune dans son élan, à deux ou trois mètres de moi seulement. Au début, je n'y fis pas vraiment attention. Un père qui vient chercher son enfant à l'école, rien de plus banal. Je tirai doucement sur la laisse de Charlie, qui s'était levé pour aller dire bonjour aux deux personnes près de nous. Tout allait pour le mieux, jusqu'à ce que je saisisse quelques mots prononcés par le quarantenaire blond en costume. "Comment tu t'appelles ?" Je fronçai les sourcils. Un père qui ne connaissait pas le prénom de sa fille, c'était déjà beaucoup moins courant. Je me mis donc à écouter leur conversation, soudainement inquiet. "Tu rentres avec moi ce soir, ta famille me l'a demandé. En plus j'ai plein de bonbons à la maison, et tu pourras regarder la télé jusque tard le soir." Mon sang ne fit qu'un tour, et sans trop réfléchir je me levai d'un bond, m'avançant vers les deux personnes. D'un geste protecteur, je passai mon bras devant la petite et m'adressai au quarantenaire. 

"Vous n'avez pas le droit de la prendre avec vous, laissez-la tranquille", lui dis-je sèchement. Il me regarda d'un air mielleux et poursuivit : "Mais si, je connais ses parents. On dîne souvent ensemble." Charlie ressentit ma colère et se mit à grogner, le regard braqué sur l'homme en costume. "Vous feriez mieux de partir avant que j'appelle la police", lui répondis-je sur un ton glacial. Je le toisai du haut de mon mètre quatre-vingt-quatorze, le regard noir, insistant. Je n'étais pas très effrayant avec ma tronche de bébé, mais cette fois je n'avais pas le choix, il fallait que je gagne. Ses yeux lancèrent des éclairs et il devint rouge de colère, mais il finit rapidement par tourner les talons sans dire un mot, lançant un regard méfiant à Charlie. Lorsqu'il fût parti, je posai une main dans le dos de la petite fille en lui disant d'une voix douce :

"Viens, assieds-toi sur ce banc, il faut que je t'explique quelque chose." Je m'assis à coté d'elle, à une distance raisonnable. Je posai un regard bienveillant sur ma jeune interlocutrice, avant de lui expliquer : "Cet homme te voulait du mal, tu sais. Il ne faut jamais faire confiance à des inconnus, même s'il te propose des bonbons. D'accord ?" Je fis une pause, avant de me présenter dans un sourire : "Je m'appelle Jack. Et lui c'est Charlie", ajoutai-je en pointant le labrador du doigt.
Fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message School is out. Jack & Ariel › Dim 23 Aoû - 15:40
Un père n’est jamais expert :
quand on est père, c’est pour la vie
Ariel ✧ Elliot ✧ Eric
L'école avait repris, et j'avais eu un peu peur quand même d'y aller ce matin, parce que c'était pas mon ancienne école, et que dans celle la, bah j'avais pas de copines. Avant, mon papa il nous avait emmenés avec Eric, pour acheter un cartable tout neuf et aussi des cahiers et des crayons, et des gommes. Moi c'était ce que je préférais pour l'école, c'était les affaires qui sentait encore bon le magasin. Et des affaires comme ça, j'en avais eu plein. Avant de partir ce matin, j'avais mis une belle robe toute neuve aussi, et des chaussures neuves aussi. Papa il a dit que j'étais belle. Et puis ma Tante Sio, elle m'a fait des couettes. Moi j'aime bien les couettes, j'aime bien aussi les tresses, mais les couettes on peut jouer avec à se fouetter le visage et que même c'est drôle et que ça fait pas mal. Par contre, j'ai pas parlé avec beaucoup de filles aujourd'hui, elles sont pas jolies pour l'instant, et pas gentilles. Alors je suis restée avec mon frère Eric, il est dans la même classe que moi. Même que lui aussi il avait des affaires neuves. Mais lui il avait aussi un copain, alors j'étais un peu jalouse, alors quand l'heure de l'école elle a fini, que j'ai demandé à aller jouer au parc, mon papa il a dit oui. Mais la maîtresse, elle a voulu le voir un peu, alors il est resté avec elle et alors moi, je suis allée au parc. Eric il a eu peur, c'est un bébé. Mais moi j'ai traversé la route comme maman elle m'a appris, et puis y'a un monsieur qui est venu me voir.

Il était pas comme papa le monsieur, il avait un joli costume, et puis aussi des cheveux blonds, comme ceux de maman. Il avait un grand sourire alors moi aussi j'ai souri. Comment tu t'appelles ? Tu rentres avec moi ce soir, ta famille me l'a demandé. En plus j'ai plein de bonbons à la maison, et tu pourras regarder la télé jusque tard le soir. ❝ Et bah moi ze m'appelle Ariel, mais z'ai pas le droit de manzer trop de bonbons tu sais, pour les caries. ❞ Mais y'a un autre monsieur qui est arrivé avec un chien. C'était un chien pas comme les nôtres, mais il était beau aussi, et puis il secouait même la queue pour venir me dire bonjour. Mais maman elle a dit que fallait pas toucher les chiens qu'on connaissait pas, et alors moi j'ai juste dis bonjour au chien pendant que les adultes, ils parlaient. "Vous n'avez pas le droit de la prendre avec vous, laissez-la tranquille" Mais si, je connais ses parents. On dîne souvent ensemble. Le chien il se mit à grogner quand j'ai voulu le caresser quand même, parce qu'il était beau, alors j'ai vite reculé ma main. "Vous feriez mieux de partir avant que j'appelle la police" Quoi ? Mais j'ai rien fait, j'ai juste voulu caresser le chien. Et il allait où le monsieur ? Du coup, je restais toute seule avec l'autre monsieur et le chien qui grogne.

"Viens, assieds-toi sur ce banc, il faut que je t'explique quelque chose." Je me suis assise comme il me l'a demandé. Je voulais pas que la police vienne me chercher. Le monsieur il s'est assis à côté de moi et il a recommencé à me parler. "Cet homme te voulait du mal, tu sais. Il ne faut jamais faire confiance à des inconnus, même s'il te propose des bonbons. D'accord ?" Je ne comprenais pas vraiment en fait. Pourquoi il était méchant, il voulait me donner des bonbons et que je regarde la télé. Je le fais aussi un peu chez papa, et papa il est pas méchant. Après il m'a sourit et il m'a dit son nom et le nom de son chien "Je m'appelle Jack. Et lui c'est Charlie". Si l'autre monsieur il était méchant, bah lui il était très gentil en fait. ❝ Moi ze m'appelle Ariel, et z'ai sept ans, comme ça. ❞ Je lui montrais avec mes doigts comment on faisait le sept, parce que il savait peut-être pas. Moi je savais pas compter sans mes doigts. ❝ Et est-ce que ton sien il est zentil ? Moi aussi z'en ai deux des siens à la maison, mais ils ont pas le droit de venir à l'école. Et tu fais quoi toi comme travail ? Est-ce que t'es comme le prince charmant de Blanche-Neize et que tu viens la sauver ? Comme moi ? ❞

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message School is out. Jack & Ariel › Dim 30 Aoû - 21:48

School is out
Jack R. Matthews & Ariel S. Darcy
Ce type me dégoûtait. Je n’avais jamais vu un pédophile à l’œuvre jusqu’à présent et ça foutait les jetons, tout ça. Je ne comprenais même pas comment ils étaient capables de s’en prendre à des enfants, si naïfs et si innocents. Ces gosses ne le méritaient en aucun cas, ils méritaient de vivre une petite vie tranquille auprès de leurs parents avec une montagne de jouets à leur disposition. Ce qui était sûrement le cas pour cette petite fille d’ailleurs, qui avait simplement eu le malheur de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Je m’étais finalement assis sur un banc avec elle, et j’avais essayé de lui expliquer pourquoi il ne fallait pas faire confiance à ce type. Je n’étais pas le mec le plus doué du monde avec les enfants alors je n’étais pas sûr qu’elle ait compris, mais j’essayerais d’en parler à ses parents si j’en avais l’occasion, qui s’y prendraient bien mieux que moi. Elle s’appelait Ariel, et elle avait sept ans. Je souris lorsqu’elle me montra ses doigts et je lui répondis :

« Moi j’en ai vingt-six ! » Je fis le nombre avec mes mains et mes doigts tout en parlant, puis lui demandai : « T’as déjà appris à compter jusque-là ? Faudrait avoir six mains pour pouvoir te montrer combien ça fait. » Un nouveau sourire étira mes lèvres et je l’écoutai parler, un bras appuyé sur le dos du banc. Tout en passant une main dans les poils de mon labrador, je lui répondis : « Il est vraiment très gentil ! Tu peux le caresser, il adore ça. Il grognait tout à l’heure, mais c’était pour faire peur au méchant monsieur. Et ils sont comment, tes chiens ? Tout petits ? Ou très grands ? » Je n’avais vraiment pas l’habitude de discuter avec les enfants, alors je faisais comme je pouvais. La question que me posa Ariel juste après me fit rire et je lui répondis d’une voix enjouée : « Oui, je suis comme le prince charmant qui vient sauver Blanche-Neige, sauf que moi j’ai sauvé Ariel la petite sirène et que c’est bien mieux ! » Je la chatouillai au niveau de la taille pour la taquiner, avant de regarder autour de moi pour essayer de trouver un éventuel parent de cette petite. « Dis Ariel, ils sont où tes parents ? Comment ça se fait que t’es toute seule ? »
Fiche créée par Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message School is out. Jack & Ariel ›
Revenir en haut Aller en bas
 
School is out. Jack & Ariel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Technique du Jeune Jack
» rescue Jack Russel
» St. Jean Bosco School will triple number of students & get clean water
» Jack Skellington
» Symbol School - Partenariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: