Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité

Message Vicky & Aaron - First day at school › Jeu 26 Juil - 19:39

Home that our feets may leave but not our hearts

Victoria Juliet O’Connor & Aaron Simon Matheson
Lundi 22 août 2016
.
Aujourd’hui c’est la rentrée, d’ordinaire c’est un jour qu’Aaron apprécie dans le calendrier. Retourner en cours, voir ses potes, avoir son emploi du temps, savoir quand les entraînements de foot auront lieu. Tout ça est plutôt réjouissant pour lui. Mais aujourd’hui, c’est légèrement différent. Si à Glasgow il connaissait chaque recoin de son établissement, chaque visage, chaque démarche, chaque sourire ; à Marple Spring c’est loin d’être le cas. Il a l’impression que cette ville où sa mère l’a traîné de force n’a absolument rien à lui offrir. Même le football qui est son sport de prédilection n’a rien à envier au football en Grande-Bretagne, bien au contraire. Il ne voit pas bien quels avantages peut lui apporter ce nouveau lycée. Morose, il finit d’entasser ses fournitures scolaires dans son sac sans en prendre grand soin, peu importe si sa trousse se renverse ou si un livre s’écorne. Il s’en moque. Une fois cette tâche finie il se dirige vers la cuisine où il prend une pomme qu’il croque dans la foulée. Habituellement il prend toujours quelque chose de plus consistant, qui le nourrit bien mieux, lui qui court toujours partout. Mais il n’a pas faim. C’est sa pomme à la main qu’il sort de la maison et se met en marche vers le lycée. Il n’a pas vérifié le chemin avant de sortir de chez lui, mais qu’importe, ce bled est trop paumé pour qu’il ne trouve pas. Et il a raison le gamin, cette ville est minuscule en comparaison à Glasgow, il se rend compte en marchant dans ses rues. Il traverse n’importe comment trop persuadé que cet endroit est trop petit pour qu’une voiture lui rentre dedans, et il a tort, c’est aux abords du lycée qu’il manque de se faire percuter par ce qu’il qualifierait de chauffard, ce malotru roulant à droite. Avant de se reprendre, en effet aux Etats Unis contrairement à sa mère patrie on roule à droite, ça lui fait drôle quand il réalise. Pourquoi est-ce que les américains conduisent de cette manière ? N’est-il pas plus simple de rouler à gauche ? C’est une simple question de bon sens, non ? Le conducteur ainsi que les passagers lui crie de faire attention, avant de finir par lui lancer des piques un peu plus dures. Il n’y prête pas vraiment attention, il vient d’arriver devant ce qui va lui servir de lycée pour les prochaines années. Il reste devant l’établissement à le contempler un petit moment ce qui lui vaut des regards mauvais de bien des étudiants qui essaie de rentrer dans l’école, il est en plein milieu du passage. Mais Aaron s’en tape, il a besoin de faire un point dans sa tête. Premièrement cette école a l’air bien plus cool que ce qu’il s’était imaginé. Les équipements ont l’air plutôt sympa et il n’a pas l’air de tomber en ruine suite aux caprices du temps qui passe, on lui avait pourtant dit que cette bourgade avait été fondée il y a de cela cinq siècles, et il aurait cru que les familles conservatrices de la ville auraient voulu conserver un aspect… disons rustique. Mais c’est loin d’être le cas, cet établissement semble plutôt moderne, même bien plus moderne que son ancien lycée qui semble être tout droit sorti de l’imagination de JK Rowling. Un bon point pour Marple Spring, il monte alors les marches menant à l’entrée quatre à quatre comme si il était monté sur ressort, avant de finir par se stopper net une fois la porte de l’école passée. En effet, il ne sait pas du tout où se diriger, il vient de se rappeler qu’il ne connaît pas l’endroit dans lequel il vient de pénétrer. Ce qui lui vaut une nouvelle flopée de juron de la part des étudiants, ce qui se comprends en soit, il doit bien avoir l’air idiot à s’activer pour finir par stopper tout mouvement quelques mètres plus loin, il serait bien le premier à rire devant ce genre de comportement. Il cherche alors du regard un CDI, un accueil ou le bureau d’un principal ; il y a forcément quelqu’un quelque part pour lui indiquer où se diriger. Il finit par repérer un accueil, vers lequel il se dirige bien moins énergiquement qu’à l’accoutumée, on sait tous que les dames de l’accueil sont les pires dragons de l’espèce humaine. Puis une fois devant il se présente et espère que la dame va pouvoir lui indiquer au plus vite sa prochaine étape, grossière erreur. Elle lui redemande trois fois son nom, sa nationalité, son âge, la classe dans laquelle il est supposé rentrer, son visa et il finit par se demander si elle ne va pas finir par le questionner sur sa sexualité. Les questions qu’elles lui posent lui semble lourdes, pesantes et inutiles. Si il est inscrit ici et qu’on a accepté sa candidature c’est qu’il est dans les règles, non ? Les américains sont-ils tous dénués de bon sens comme ça ? C’est après 45min d’explications avec la secrétaire qu’elle finit par lui tendre ce qui semble être un emploi du temps, avec une carte de scolarité. L’écossais sourit, content d’être enfin débarrassé de cette corvée et commence à partir mais la dame le rappelle, elle ne lui a pas lu le règlement. Règlement qui soit dit en passant ne diffère d’absolument aucune école, Aaron aurait pu le réciter par cœur lui aussi si il avait voulu. Son premier cours étant fini et le suivant bien entamé, le blondinet décide de se diriger vers les équipements sportifs de l’école c’est qui l’intéresse le plus. Il trouve le stade en un rien de temps et file s’installer sur les gradins d’autre jeunes sont en train de jouer à un sport qu’il n’a jamais vu de sa vie. C’est un espèce de cricket avec des raquettes creuses et un but. Il essaie de comprendre les règles quand d’autres adolescents viennent s’asseoir à ses côtés, il leur lance un sourire poli avant de se concentrer à nouveau sur le jeu. « Tu veux être dans l’équipe ? » lui demande l’un de ses camarades. Aaron sourit, avant de faire non de la tête. « Mon truc à moi c’est le football. » « Le football ? Mais t’es pas un peu maigrichon pour faire du football toi ? » s’enquit un deuxième garçon, le toisant de haut en bas. Aaron fronce les sourcils, lançant un regard interrogateur à ce nouveau venu, dans un premier temps il ne comprend pas où il veut en venir. Avant de réaliser qu’aux Etats Unis le football est un sport tout autre que le sien. Il se reprends alors « Je voulais dire le soccer, pardon. » C’est à ce moment que la discussion commence à déraper, les adolescents commence à railler l’écossais de toute part, sur son accent, sur son sport que les jeunes hommes qualifient de "sport de faible", sur l’erreur qu’il vient de faire, ils se mettent à remettre sa sexualité en question, sa classe sociale même. Et le gamin ne sait plus bien comment réagir, déjà parce qu’ils sont trop nombreux pour lui mais aussi parce qu’il sait bien que si il commence à faire des vagues maintenant il aura à assumer son comportement toute l’année scolaire. Une fois qu’on a une étiquette collée au front, on ne peut s’en défaire. Il ne peut pas non plus sortir du cercle parce que sinon ça ne ferait que donner confirmation à ces idiots. L’année commence mal…

fiche codée par shirosaki

Revenir en haut Aller en bas

Membrichou
avatar
Age : 18
Né(e) le : 27/09/2000
Quartier : Manoir O'Connor, Est de la Ville
Je suis : Lycéenne connectée + capitaine de mon équipe de cheerleaders
Inscrit depuis : 21/05/2018
Messages : 407
Célébrité : Madelaine Petsh
Rps en cours : Petit déj' et bombes∾ Vicky et Trish
Une rencontre originale∾ Vicky et Pya
Train Hard & Get Better∾ Vicky et Isaac
Comme on se retrouve∾ Lazlo et Vicky
Sweet little sugar things∾ Jack et Vicky
First day at school∾ Aaron et Vicky
Soirée tranquille à la maisonl∾ Laurena et Vicky
Promenons nous dans les boisl∾ Aleksei et Vicky

Message Vicky & Aaron - First day at school › Sam 28 Juil - 20:22

Home that our feets may leave but not our hearts

Victoria Juliet O’Connor & Aaron Simon Matheson
Lundi 22 août 2016
.

Soleil, chaleur et une légère brise venue de l'ouest. Comme si le vent avait décidé d'amener une ambiance maritime jusqu'à la petite mais ô combien animée ville de Marple Spring. La fin de l'été avait sonné et les portes du lycée allaient se rouvrir en grand pour signaler le début du dernier cycle pour les nouveaux entrants et la dernière ligne droite pour ceux qui allaient le quitter.
La ville n'avait cependant pas relâché la cadence sur le plan activité économique et touristique. Le mois de  Juillet avait été un événement reconnu et relayé dans la presse et sur les réseaux sociaux. Pas mal de monde s'était déplacé jusqu'ici pour y assister car les fêtes locales ici étaient traditionnelles. Et la tradition a du bon quand cela uni tous les habitants d'une ville avec des étrangers venus de plus ou moins loin. Les axes routiers passaient par la ville, amenant une économie et lui permettant d'exporter. Les services proposés faisaient que les villes environnantes étaient rattachées à Marple Spring. Les entreprises locales et familiales perduraient et florissaient sous le dynamisme des nouvelles générations qui prenaient le relai. Le flambeau.
Victoria était fière de vivre ici. Elle n'avait connu qu'ici comme quotidien. Malgré des voyages partout dans le monde et dans le cadre de ses études, elle n'avait pas envie de s'établir ailleurs. Ses projets lui permettrait de tout concilier : mondialisation et vivre dans son petit coin de paradis. Merci internet.

C'était donc de bonne humeur que la belle rousse s'extirpa de son lit en rejetant ses draps fins. Elle avança jusqu'à sa fenêtre en prenant soin de retirer une à une les pinces qu'elle avait glissée dans ses cheveux pour se coiffer aujourd'hui. Elle regarda le domaine, la verdure, les arbres et les chiens de sa belle-mère qui couraient dans le jardin. Ils l'épuisaient à courir comme cela de si bonne heure !
Comment pouvait on être naturellement conçu pour passer sa journée à courir et faire pendre sa langue ? Cela échappait à la demoiselle qui, bien qu'excellente élève, n'avait pas de facilités en SVT...
Une douche rapide, la coiffure en une longue tresse sur le côté avec des petites perles glissées dans chaque nœud de sa tresse, une robe à rayure blanche et bleue ceintrée à sa taille fine et mettant en valeur sa poitrine et ses hanches sans pour autant afficher de décolleté. Ses épaules étaient dénudées, les petites manches tombant sur ses bras et les serrant pour faire tenir sa robe.
Opération maquillage finalisée en ne mettant que son trait d'eye liner ainsi qu'une belle virgule fine aux coins de ses yeux et le tout était joué. Elle attrapa dans son immense dressing une paire de chaussures compensées ouverte en cuir noire et elle se retrouva dans la cuisine.
D'un habile tour de main elle réussi à esquiver sa belle mère en serpentant dans la cuisine pour attraper un des muffins qu'elle avait fait et remplir son termos de café bien serré. Et oui comme quoi ... même à Marple Spring la civilisation " INSTAFACETWITTER " avait débarqué et avec elle tous les " indispensables " pour vivre comme les stars.

Elle n'avait que 17 ans et si elle était réputée comme était The Queen, c'est qu'elle était au fait de tout, des dernières tendances, des dernières rumeurs et qu'elle en maîtrisait chaque ficelle.
Elle attrapa son sac après avoir dégringolé les escaliers, ses affaires étant dans son casier au lycée, et devant la glace du hall d'entrée immense de la demeure, elle entreprit de parfaire son look en apposant sur ses lèvres pulpeuses un rouge à lèvre d'une teinte rosée très claire qui mettait ses yeux et cheveux en valeur.
Victoria avait vraiment un look atypique et pour sa stature au sein de l'école, cela était très rare.

La porte claqua. Le trajet se passa comme d'habitude à retrouver Chase qui l'attendait avec deux de ses copines à elle pour l'accompagner au lycée. Ils arrivèrent tôt. Et la demoiselle traversa tout le couloir principal en analysant tout ce qui pouvait échapper à ses connaissances. Mais rien de bien nouveau sur ces trois dernières semaines. Et quant aux nouveaux arrivant, ses " taupes " lui rapporteraient les informations dont elle avait besoin.
A l'heure actuelle, seul le stade et son environnement de chasse comptait : le terrain d'entrainement de cheerleading. La rouquine ne supporterait cette dernière année de lycée que pour cela.
Elle se sentait si bien une fois ses talons foulant le sol. Tout son corps émanait de bonheur et cela se voyait dans sa démarche : elle était une femme épanouie. Belle.
Elle salua chaleureusement ceux qui vinrent à sa rencontre pour lui dire bonjour, quand un peu de vacarme attira son attention dans les gradins. Elle plissa légèrement les yeux pour essayer de voir qui était au milieu de tout ca. Elle reconnu la bande des sportifs qui traînaient avec Chase mais celui qui était tout seul à part .. hormis comprendre qu'il était en mauvaise posture elle ne su pas quoi tirer d'autre comme conclusion. Et le ton montait.
Elle s'excusa auprès des deux amies avec qui elle était et avança d'un pas décidé vers les gradins, montant les marches pour atteindre la bande qui ennuyait un jeune homme qui faisait plus jeune que son âge, qu'elle n'avait jamais vu. Il lui fit de la peine car il avait l'air vraiment adorable.
Ange Victoria... c'est parti !

" Oh je te cherchais, tu es en avance... "

Elle rejoignit le jeune homme et s'asseya sur les genoux de celui ci, mettant ses bras autour de son cou et déposant un baiser sur sa joue, un grand sourire sur les lèvres en le regardant. La tête tournée vers lui, et donc dos aux loosers, elle lui fit un petit clin d'oeil, l'air de dire " rentre dans mon jeu ".
Son sourire s'en alla aussi vite qu'il était venu et son visage se durcit en toisant les mecs a côté d'eux. Elle se releva d'un petit bon, ses talons claquèrent au sol et posant une main sur sa hanche, levant un sourcil elle leur balanca sèchement

" Je crois qu'on a pas besoin de vous davantage. Cette première journée n'est même pas terminée que je vais pouvoir faire le constat avec Chase qu'il n'a décidément pas besoin de vous pour gagner cette année car à part être assis sur un gradins c'est clairement tout ce qui vous savez faire sur un terrain... "

Elle marqua une pause. Ne voyant pas de réaction elle leut fit un geste de la main pour qu'ils mettent les voiles et les garçons déguerpirent en murmurant un " dis rien à Chase Vicky ", laissant la rouquine et le jeune blondinet seuls.
Elle se retourna alors vers lui et en faisant un mouvement du menton vers sa direction elle lui sorti, souriant en coin :

" Et toi elle n'est même pas commencée que tu es déjà dans de beaux draps ! Fallait le dire si tu cherchais à attirer l'attention des demoiselles.. "

fiche codée par shirosaki


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3469-victoria-j-o-connor-let-s-play-a-little-game http://marplespring.forumactif.org/t3471-victoria

Invité
Invité

Message Vicky & Aaron - First day at school › Jeu 2 Aoû - 17:49

Home that our feets may leave but not our hearts

Victoria Juliet O’Connor & Aaron Simon Matheson
Lundi 22 août 2016
.

Le jeune Matheson était perdu dans ses pensées, réfléchissant à quel comportement adopter pour se sortir de cette impasse sans que cela lui soit préjudiciable. Il savait parfaitement que les sportifs faisaient partie du haut du panier et que tout le monde se fiait à leur jugement, après tout il avait autrefois fait partie de cette classe sociale. Il se demanda alors si il avait un jour agit comme ces imbéciles qui jouaient avec ses nerfs, il lança un regard noir de haine à l'un d'eux probablement le leader de cette petite bande, le regardant de haut en bas. Non il ne se laisserait pas faire, mais il ne pouvait pas non plus jouer aux durs, Aaron le savait. Ça serait complètement con et il risquerait de se prendre un coup voire plusieurs. Et finir à l’hôpital n'était pas dans ses projets de la journée même si ça emmerderait royalement sa mère.
Il songea un instant à cette idée, se demandant si ça valait le coup de les provoquer pour se faire amocher juste pour se venger de sa mère.
Il était en train de se dire que c'était décidément loin d'être sa meilleure idée quand une voix de fille attira son attention, apparemment elle cherchait quelqu'un. Il lui lança un petit sourire lorsqu'il croisa son regard. C'était une jolie rouquine avec de grands yeux bruns surmontés de long cils noirs. Une vraie beauté se dit Aaron, probablement la copine de l'un des gros bras qui se payait sa tête. Probablement le genre de demoiselle qui elle aussi embêtait les petits nouveaux pour bien leur montrer qui commandait, ajouta une deuxième voix dans sa tête.
Soudain la nouvelle venue se posa sur ses genoux, Aaron lui lança un regard d'incompréhension. Si c'était bien la copine de l'un de ces types, il était foutu.
Mais pour l'instant, elle avait l'air plutôt sympathique, il ne pouvait donc pas la chasser, autant rester neutre.
D'autant plus qu'elle passa ses bras autour de son cou et qu'elle lui embrassa la joue, de plus en plus bizarre. Mais le spectacle semblait avoir calmé ses détracteurs alors le blondinet ne pipa pas mot. Il se dit que la jeune fille avait probablement fait exprès et c'est lorsqu'elle lui fit un clin d’œil qu'il comprit qu'elle était bel et bien venu le sauver. Il lui lança donc un sourire de remerciement lorsqu'elle se releva le visage dur et sévère.
Elle fit un petit discours à ses opposants, elle semblait visiblement bien connaître les jeune hommes puisqu'elle les menaça de rapporter leur écart à un certain Chase. Peut-être bien le copain de la rouquine et certainement le capitaine d'une équipe, le foot probablement.
Aaron était un peu perdu et ne comprenait pas tout ce qui se disait, après tout il ne connaissait personne ici. Il ne savait pas le prénom de sa sauveuse qui devait pourtant être l'une des figures phares de ce bahut. Elle chassa bien vite les gaillards d'un revers de la main et le gamin ne put réprimer un petit rire, cette fille était décidément un véritable personnage !
Une fois seuls, elle se retourna vers lui pour lui faire remarquer qu'il venait de se mettre dans le pétrin, elle lui demanda même si il faisait ça pour attirer l'attention des demoiselles. Il eut un sourire amusé.
"Je serais vraiment un crétin si je provoquais les stars du lycée dès mon premier jour, tu ne crois pas ? Je vois pas ce que ça peut avoir de sexy de faire un truc du genre !" Il secoua la tête négativement, non il pensait plutôt que ça l'aurait grillé aux yeux d'a peu près tout le monde dans ce lycée et que personne n'aurait osé l'approcher après ça. Son regard replongea ensuite dans les yeux bruns de la demoiselle "Toi en revanche, tu te l'aies joué héroïne de BD ! Et t'as réussi à faire fuir tout ces losers en un claquement de doigt, si t'as pas déjà tout les mecs du bahut à tes pieds, ça ne saurait tarder." A la fin de sa phrase le blond réalisa qu'il venait de faire un compliment à la demoiselle, et pas qu'un petit insinuant que tous les garçons du lycée en bavait pour elle. Ce qui était sûrement le cas, certes mais ce qui prouvait bien que lui non plus n'était pas forcément insensible à sa beauté. Il faillit rajouter quelque chose pour ce corriger avant de se ressaisir, si il faisait ça, il ne ferait qu'empirer les choses. Il valait mieux laisser couler et espérer que la rousse ne prête pas attention à sa dernière phrase.
fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas

Membrichou
avatar
Age : 18
Né(e) le : 27/09/2000
Quartier : Manoir O'Connor, Est de la Ville
Je suis : Lycéenne connectée + capitaine de mon équipe de cheerleaders
Inscrit depuis : 21/05/2018
Messages : 407
Célébrité : Madelaine Petsh
Rps en cours : Petit déj' et bombes∾ Vicky et Trish
Une rencontre originale∾ Vicky et Pya
Train Hard & Get Better∾ Vicky et Isaac
Comme on se retrouve∾ Lazlo et Vicky
Sweet little sugar things∾ Jack et Vicky
First day at school∾ Aaron et Vicky
Soirée tranquille à la maisonl∾ Laurena et Vicky
Promenons nous dans les boisl∾ Aleksei et Vicky

Message Vicky & Aaron - First day at school › Mer 8 Aoû - 21:48

Home that our feets may leave but not our hearts

Victoria Juliet O’Connor & Aaron Simon Matheson
Lundi 22 août 2016
.

Alors qu'elle venait de s'adresser à son nouvel interlocuteur en lui lançant une interrogation plutôt amusée, Vicky tourna légèrement la tête pour regarder par dessus son épaule si le groupe des garçons s'étaient bien éloignés. Discrètement elle les vit regarder vers leur direction, certainement entrain de commérer ou de se demander qui était ce fameux nouveau qui semblait plus mal à l'aise dans ce lycée qu'autre chose.
Victoria se souvenait de ses premières années en scolarité. Ne serait ce que pas sa couleur de cheveux qui était plus qu'inhabituelle dans cet état des USA. Rousse, elle avait vite prit le parti de s'assumer à 100% et d'envoyer promener ceux qui se mettraient en travers d'elle. Son style alors s'était exacerbé et affirmé. Il fallait parfois prendre des décisions radicales dans certaines situation.
La voix du jeune lui fit détourner le regard pour qu'elle écoute attentivement sa réponse. Elle ne pu s’empêcher d'esquisser un léger sourire en coin. Il était charmant ce nouveau et plutôt poli. Bien qu'un peu frontal comme argument.
La rouquine replaca une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. Elle était peut être son héroïne de BD mais elle vivait bien sur terre. Malgré une réputation qui la précédait, Victoria n'en était pas moins réputée pour être glaciale et inatteignable. Elle ne faisait pas partie de ses Bitchgirls que l'on pouvait parfois voir dans les couloirs et qui pour certaines d'entres elles appartenaient à sa propre équipe de cheerleading.
Ces filles là n'avaient de réputation que leur beauté mais pas plus que cela. Pas plus haut que cela.
Elle émit un petit rire léger en remarquant qu'il était un peu mal à l'aise de sa dernière phrase. Un homme qui était sincère en faisant un compliment était soit un gros dragueur donc ne le pensait pas forcément dans le fond, soit un homme sincère mais pas très à l'aise ou timide. Et cela devait bien être le cas du jeune homme bien mignon qui se trouvait en face d'elle.

" Je serai ravie en tout cas de te présenter les environs du lycée le temps que tu te sentes comme chez toi si cela te dit ? "

La belle lui sourit en lui faisant un petit clin d’œil. Elle pencha légèrement la tête sur le coté, ses mèches glissant le long de son épaule.
Elle n'était pas contre avoir dans son entourage quelqu'un qui ne lui parlait pas forcément par intérêt, quelqu'un de gentil et pas trop bête. Et elle savait qu'en étant avec elle, cela permettrait au jeune homme de s'intégrer plus facilement et de choisir qui il avait envie d'être sans avoir à être la risée des autres. Vicky savait bien de quoi elle parlait. Ici au lycée, les réputations étaient ancrées quasiment à vie. Et les étudiants après le lycée se retrouvait principalement sur Détroit. Les réputations aussi.
Ainsi va le monde : donnant donnant.
Elle avanca alors sa main vers lui et annonça

" Victoria O'Connor, enchantée de faire ta connaissance et bienvenue dans notre belle ville de Marple Spring ! Promis je ne m’assoirais pas tout le temps sur tes genoux !"

Le " tout le temps " était volontaire pour maintenir une petite pointe de séduction. Elle aimait bien malgré tout jouer de cela et elle trouvait son interlocuteur plutôt touchant et mignon.
Elle lui souriait doucement.

fiche codée par shirosaki


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3469-victoria-j-o-connor-let-s-play-a-little-game http://marplespring.forumactif.org/t3471-victoria

Invité
Invité

Message Vicky & Aaron - First day at school › Lun 20 Aoû - 16:46
center>
Home that our feets may leave but not our hearts

Victoria Juliet O’Connor & Aaron Simon Matheson
Lundi 22 août 2016
.

Aaron venait purement et simplement de se faire sauver la vie par une fille. Alors bien sûr Aaron n'était pas de ces garçons machos qui pensaient qu'une femme n'était capable de rien, mais quand même, il ne s'attendait pas à ce qu'une demoiselle vole à sa rescousse de la sorte. En vérité, il s'attendait à ne  recevoir l'aide de personne. La solidarité n'était pas vraiment le fort des jeunes de son âge, la plupart d'entre eux détournaient le regard en voyant les autres dans le pétrin, c'était devenu normal de se faire harceler sans que personne n'intervienne.
Cette fille avait eu du courage pour oser s'imposer à cette bande de lascard, ils avaient l'air coriaces et vraiment pas sympas du tout.
Peut-être était elle tout simplement assez populaire pour avoir les bonnes infos pour tout le monde aussi. C'était probablement ça qui avait fait fuir ces mecs, la petite notoriété de son héroïne. Car si ça avait été juste une fille comme ça, ils lui auraient rit au nez sans aucun ménagement.
Le blondinet détestait ce genre de fille, méchantes, toujours à l'affût de la moindre information sur les autres pour pouvoir s'en servir contre eux. Écraser pour mieux régner était l'adage qui leur correspondaient, mais cette demoiselle ne semblait pas si méchante que ça. Après tout elle venait de lui porter assistance alors qu'il n'était personne pour elle ni pour quiconque dans ce lycée.
Il songea quelques secondes à l'hypothèse dans laquelle cette rouquine avait fait cela uniquement pour faire de lui son pion en lui rappelant sans cesse qu'elle lui avait sauvé la mise dès le premier jour de cours mais il finit par se dire qu'il avait une imagination trop fertile. Ce genre de plan serait machiavélique. Et cette princesse rousse semblait à première vue plutôt sympathique.
Il s'en voulut d'avoir pu penser ce genre d'idiotie.
De plus elle lui proposa bien vite de lui montrer le lycée et ses environs pour qu'il se sente bien. C'était une pensée adorable. Il lui répondit avec un grand sourire.
"Ce serait vraiment adorable de ta part mais je ne voudrais tout de même pas abuser de ta générosité."
Ce serait vraiment top que la jeune fille l'accompagne dans ce bahut dans un premier temps mais lui imposer sa présence serait peut-être un peu abusé. Il ne voulait pas être un boulet. Même si la demoiselle avait sûrement fait cette proposition de bon coeur il était sûr que les autres élèves de ce lycée seraient sûrement nettement moins sympathiques au début.
La jeune femme finit par se présenter en lui promettant de ne plus s'asseoir sur ses genoux. Ce qui arracha un petit rire au garçon.
"Moi c'est Aaron Matheson, et je te promets de ne jamais trop t'en vouloir si tu brises ta promesse."
Après tout, ça ne le dérangeait pas le moins du monde qu'elle le fasse.
fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Vicky & Aaron - First day at school ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Vicky & Aaron - First day at school
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The third temptation [Aaron]
» St. Jean Bosco School will triple number of students & get clean water
» Aaron Ekblad
» Symbol School - Partenariat
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Sud de la ville :: Collège-lycée-
Sauter vers: