Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message Un père n’est jamais expert : quand on est père, c’est pour la vie. ♣ Ariel & Eric › Mar 28 Juil - 5:33

“Un père n’est jamais expert : quand on est père, c’est pour la vie.”
Elliot, Ariel & Eric


Je dois dire que je n'ai pas réussi à fermer l'oeil de la nuit. Je dors très peu depuis que j'ai reçu ce coup de téléphone de la protection à l'enfance. Apprendre par un parfait inconnu que vous êtes le papa de deux jeunes enfants de 8 ans à le don de vous donner des sueurs froides. J'ai bien sûr nié en bloc, je ne peux pas être papa c'est impossible. Je n'ai eu qu'une femme dans ma vie et ça été Jane. L'homme au bout du fil n'a pas lâché l'affaire pour autant, il m'a demandé si j'avais connu une certaine Grace Darcy. Je suis resté silencieux pendant un long moment au téléphone. J'avais 27 ans quand j'ai fait la connaissance de Grace, j'étais en voyage d'affaires et je m'étais disputé avec Jane. Ma femme avait décidé de "rompre" avec moi. J'étais un peu lasse de ses sautes d'humeur, alors pour une fois j'avais décidé d'agir comme un célibataire. J'en avais le droit, puisqu'elle avait décidé que c'était terminé nous deux. Je me suis donc consolé dans les bras d'une autre. Une histoire d'un soir rien de plus rien de moins. Je m'en suis voulu, le lendemain matin, Grace était plutôt jeune et j'ai eu la fâcheuse impression d'avoir profité d'elle. Nous nous sommes jamais revus. Je suis retourné auprès de ma femme et j'ai continué ma vie comme si de rien n'était. Je me rends compte 8 ans plus tard que mon aventure d'un soir n'a pas été sans conséquence. Je suis le père d'un petit garçon et d'une petite fille. Grace a eu un accident et elle est décédée. Je dois maintenant prendre mes responsabilités, mais est-ce que je pourrais être à la hauteur? J'ai 35 ans, ma sœur vit avec moi et je suis encore un éternel gamin. Comment je pourrais prendre soin de deux enfants?! Ces enfants viennent tout juste de perdre leur mère, cela aurait été trop cruel de refuser de les prendre avec moi.

L'homme m'a expliqué qu'il viendrait d'ici quelques jours avec Ariel et Éric. Cela me laissait du temps pour préparer la troisième chambre de l'appartement pour mes deux enfants. Ma soeur m'a aidé sur le coup, surtout pour les jouets et les vêtements de petites filles. Ma mère est même descendue de Boston pour me donner un coup de main et aussi me passer un savon. "Tu vois ce que cela donne quand tu laisses traîner ton pinceau partout?!" Elle est quand même contente d'être grand-mère et elle m'a fait promettre de venir pendant les vacances de Noël avec mes enfants à la maison. Aujourd'hui c'est le jour J, ma nervosité est à son comble. J'enfile mon jean ainsi que l'un de mes chandails à l'effigie de Batman et mes espadrilles Spider-Man. Je déjeune sur le coin de la table, je n'ai pas très faim ce n'est que pour m'occuper les mains. Je prends ma dernière bouchée de ma rôtie au Nutella que le carillon de la porte d'entrée se fait entendre. Je prends une profonde respiration avant de me diriger vers la porte d'entrée, une main sur la poignée de porte et j'ouvre grand.

Un homme d'une certaine stature se trouve sur le porche de ma porte, deux enfants se trouvent en retrait. Il me demande si je suis bien Monsieur Elliot Keynes? Je lui réponds de façon positive et me tasse un peu sur le côté pour les laisser rentrer. L'homme inspecte les lieux et prends des notes. Heureusement que Siobhan a eu la brillante idée de faire du ménage. Il y a quelques jouets (poupées et petite voitures) qui sont déposés dans un coin du salon. Boxie est couché paresseusement sur le canapé et regarde de ses yeux bleus les deux enfants. L'homme me présente Ariel et Eric, les jumeaux que Grace à eux de moi. Je me penche pour être à la hauteur des deux jeunes enfants, une main glisse dans mes cheveux, signe de mon malaise.

- Bonjour, je m'appelle Elliot, je suis votre père et dorénavant vous allez vivre avec moi et Siobhan votre tante.

Je pointe du doigt Boxie mon berger australien qui branle de la queue doucement pour signifier sa présence.

- Lui c'est Boxie, il n'est pas méchant et je crois qu'il vous adore déjà. Il y a aussi Elliot le petit chien de Sio, votre tante a un curieux sens de l'humour...


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Un père n’est jamais expert : quand on est père, c’est pour la vie. ♣ Ariel & Eric › Mar 28 Juil - 12:37

Elliot, Eric & Ariel
“Un père n’est jamais expert : quand on est père, c’est pour la vie.”
Le monsieur du foyer nous a réveillé très tôt ce matin pour nous emmener chez papa, parce qu’il a dit que c’était à l’autre bout des États-Unis, donc en fait c’est presque comme l’autre bout du monde. On avait déjà fait nos valises avec la dame du foyer hier, donc il fallait juste partir. Au moment de partir, j’ai eu un peu envie de pleurer quand même, parce que la dame du foyer elle était gentille et que j’aurais bien aimé qu’elle vienne avec nous. Mais elle a dit qu’elle nous appellerait avec le téléphone alors ça va. Alors j’ai dit au revoir à la dame et elle nous a fait des câlins et elle m’a donné un bonbon, et on est partis avec le monsieur. On  a pris la voiture pendant longtemps, et puis après on a pris l’avion, et c’état la première fois que je prenais l’avion. Je me suis disputé avec Ariel pour avoir la place à côté de la fenêtre, et le monsieur a dit que je pourrais avoir la place pendant la première moitié du voyage, et Ariel pendant la deuxième, alors ça allait. J’ai regardé par la fenêtre pendant que l’avion volait et c’était drôle parce qu’on était drôlement haut et que les maisons étaient muscunules, et les gens tellement muscunules qu’on les voyait même pas. Après, j’ai laissé la place à Ariel sans ronchonner parce que j’avais promis, et j’ai joué un peu avec ma console et je me suis endormi.

Quand le monsieur du foyer m’a réveillé, il m’a dit qu’il fallait m’attacher parce qu’on arrivait, alors j’ai attaché la ceinture autour de mon ventre. L’avion a atterrit et j’ai eu un peu peur parce qu’on aurait dit qu’on avait rebondi et ça a secoué. Après l’avion, on a encore pris la voiture et j’ai eu encore envie de dormir alors j’ai dormi. Et après je me suis réveillé, et on roulait au bord d’un lac, et le monsieur a dit qu’on arrivait. Alors j’ai regardé par la fenêtre et j’ai vu plein de maison qui étaient drôlement jolies et grandes, et ça m’a fait bizarre parce que moi j’ai toujours habité dans un appartement en ville, et là on dirait la campagne. Finalement, on s’est arrêté devant une maison et on est descendus de la voiture et le monsieur du foyer a sonné à la porte, et un autre monsieur a ouvert, et il a parlé avec le monsieur du foyer et on est entrés.
J’ai regardé partout dans la maison parce que c’était grand quand même, et j’ai vu qu’il y avait des voitures dans un coin, alors j’étais content parce que même si j’en avais déjà, j’aime bien les voitures. Et puis là, j’ai vu un chien ! Le plus beau chien que j’ai jamais vu, et il était couché par terre et il s’est levé pour venir ! Je voulais caresser le chien, mais je savais pas si je pouvais parce que maman disait tout le temps de pas toucher les chiens qu’on connait pas. Mais le monsieur il nous a parlé et il a dit qu’il était notre papa, et qu’on allait vivre avec lui et notre tante qui a un nom bizarre. J’étais super content de voir mon papa, même si il avait pas de cape ! Et puis il avait des chaussures Spiderman, et moi aussi j’ai des chaussures Spiderman et un sac Spiderman aussi ! Et il a dit que le chien s’appelle Boxie et que la tante au nom bizarre a un chien aussi, mais c’est drôle parce qu’il s’appelle comme lui.

Moi je pensais pas que mon papa ressemblait à ça, mais il avait l’air drôlement gentil, et puis il avait des yeux tout bleus avec des rides dans les coins quand il sourit et une barbe de papa, alors je l’aime bien. Mais je suis timide, alors je savais pas trop si je dois lui faire un câlin ou pas, parce que maman dit qu’il faut pas parler aux inconnus, mais c’est pas un inconnu, c’est mon papa, même si je l’ai jamais vu avant. Alors j’ai tendu ma main comme les grandes personnes pour qu’il me la serre, même si je sais pas trop comment faire, et je le regardais pas trop, j’ai regardé le chien.

 - Bonjour monsieur.

Et je savais pas trop quoi dire, et j’avais le cœur qui battait drôlement vite,  mais c’est pas grave parce que je savais qu’Ariel c’était une fille et qu’elle allait parler tout le temps.

754 mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Un père n’est jamais expert : quand on est père, c’est pour la vie. ♣ Ariel & Eric › Mar 28 Juil - 18:39
Un père n’est jamais expert :
quand on est père, c’est pour la vie
Ariel ✧ Elliot ✧ Eric
Ce matin la, j'ai dit au revoir à Jenny, et à mes autres copines du foyer, et aussi à la dame qui s'occupait de moi. Elle m'avait fait des tresses la dame. Y'a aussi le monsieur qui fait un peu peur, celui qui est venu nous chercher à l'école qui nous a dit qu'on allait pouvoir rencontrer notre papa. Il avait sans doute pris des vacances de super héros. Avec Eric, on est montés dans la voiture, et on a roulé longtemps. Après j'ai eu envie d'aller aux toilettes, alors on s'est arrêtés, mais il fallait faire vite, parce qu'on allait prendre l'avion. J'avais encore jamais pris l'avion. Maman elle était que en vélo, ou en marchant. Et puis notre papa il habitait très très loin, alors il fallait y aller en avion. J'étais contente moi. Le monsieur qui s'occupait des enfants qui avaient plus de papa et de maman s'est mis a côté de nous, mais moi je voulais la fenêtre pour regarder dehors. Mais Eric il a pas voulu me la donner, alors je l'ai tapé sur le bras, et il m'a tiré les cheveux. Mais je voulais pas qu'il touche à mes tresses alors j'ai pleuré sur le monsieur. Il a dit que je pourrais y aller après, et qu'on avait beaucoup de temps à passer dans l'avion alors. Pendant que j'attendais, j'ai joué avec Minnie, mon chat en peluche, et puis j'ai colorié aussi un dessin pour mon papa. Avec une maison, et Eric et moi et mon papa et puis ma maman elle était le soleil dans le dessin, parce qu'elle nous surveillait.

Après j'ai eu le droit de regarder par la fenêtre, et la, j'ai vu les nuages, plein de routes, des montagnes, des toutes petites voitures, encore plus petites que les voitures d'Eric qu'il avait dans la valise. Mais moi j'ai pas dormi, parce que j'étais plus grande qu'Eric et que j'étais pas un bébé. Après il fallait mettre sa ceinture, mais moi je voulais pas. Eric il a encore fait le chouchou parce qu'il l'a mis tout de suite, alors moi, le monsieur il m'a grondé et il m'a dit qu'il appellerait une dame de l'avion si je m'attachais pas. Je l'ai fait parce que j'aimais pas les dames de l'avion, même si elles m'avaient donné un cookie et du jus d'orange. Quand l'avion il est arrivé, ça a fait un peu peur, alors j'ai pris mon frère par les épaules pour le protéger. Mais quand ça a été fini, je me suis moquée de lui. ❝ Ah ah Eric, t'es qu'un bébé, moi z'ai pas eu peur ! ❞

Après on a encore pris la voiture. Eric, il a encore dormi et en plus il dort la bouche ouverte, c'est qu'un bébé, moi je suis grande. Mais moi je voulais regarder dehors, mais j'étais un peu fatiguée quand même, alors j'ai dormi avec Minnie. Le monsieur il nous a réveillé quand on était à la campagne. Il a dit qu'on allait habiter par ici. Mais c'était quoi ça. Ils étaient où les boutiques pour m'acheter des robes ? Après, on s'est arrêtés devant une petite maison. Y'en avait plein à côté, mais le monsieur il a dit que nous, on allait habiter ici. Moi je préférais la rose qui était en face. En plus, elle ressemblait pas à la maison de mon dessin. Le monsieur il a sonné à la porte et après, y'a un autre monsieur qui a ouvert? Il avait des basket Spider-man, beurk ! Mais il avait aussi un t-shit Batman, et ça c'était trop bien. Après on est entrés dans sa maison au monsieur, et Eric il a commencé à regarder partout et moi aussi. Le monsieur il nous a dit son nom, et il a dit aussi qu'on avait une tata et des chiens, mais j'ai pas compris le nom de la tata. Par contre, j'ai vu le gros chien et Eric il voulait aller le voir. J'ai pris sa main pour le faire rester avec moi, après qu'il a dit bonjour à notre papa. ❝ Eric, maman elle a dit tu tousse pas les siens qu'on connait pas ! ❞ Après je me suis retournée vers le monsieur qui disait être notre papa. L'autre monsieur il était en train d'écrire plein de choses sur son livre. ❝ Est-ce que t'es un super-héros ? Maman elle a dit que tu savais les zens et que c'est pour ça que t'es pas rentré à la maison. Et puis pourquoi tu vis pas tout seul, tu sais pas te faire à manzer ? Moi ma maman elle m'a appris à faire des gâteaux. Si tu as faim, ze t'en ferai un. Et puis en plus, tu t'appelles comme avec le dragon. Mais c'est zentil dragon alors on a pas peur. Moi ze m'appelle Ariel, comme la sirène. Maman elle aimait bien la sirène. Est-ce que tu m'as acheté des robes ? ❞

© Starseed
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Un père n’est jamais expert : quand on est père, c’est pour la vie. ♣ Ariel & Eric › Mer 5 Aoû - 3:28

“Un père n’est jamais expert : quand on est père, c’est pour la vie.”
Elliot, Ariel & Eric


Eric est plutôt timide, il m'appelle monsieur et il me tend la main comme le ferait toute personne adulte pour se présenter. Je lui serre la main en lui disant que je suis enchanté de faire sa connaissance. Je reconnais certains de mes traits et de mes manies en mon fils -cela me fait tout drôle de me dire ça-. Je lui présente Boxie puisqu'il semble être particulièrement attiré par mon chien. Ariel attire rapidement mon attention, elle est tout le contraire de son frère, autant il est muet et timide qu'elle est bavarde et enjouée. Elle me demande si je suis un super-héros. Je hausse un sourcil ne sachant pas trop quoi répondre, ainsi Grace a parlé de moi à nos enfants. Je ne dois pas être surpris que la jeune femme leur a raconté une histoire un peu fantastique pour satisfaire leur curiosité d'enfant. C'est mieux ainsi, car l'histoire originale est bien loin d'être rose et n'est pas racontable à des enfants de cet âge! Je ne peux pas répondre à la question initiale de ma fille qu'elle enchaîne aussitôt sur un autre sujet. Pourquoi je ne vis pas seul? C'est parce que je ne suis pas capable de me faire à manger? Cela me fait bien rire, l'innocence d'un enfant. Il est vrai que je ne suis pas très doué en cuisine et que je laisse cette tâche à ma sœur. J'accepte avec plaisir qu'elle me fasse un gâteau puisqu'elle semble y tenir, mais à une seule condition c'est que je puisse l'aider. Ensuite, il y a la comparaison avec un dragon que je ne comprends pas tout à fait. Voyez-vous je n'ai pas eu besoin de regarder les émissions pour enfants jusqu'à aujourd'hui et encore moins les films de Disney. Je vais devoir me mettre à niveau si je veux être en mesure de suivre une conversation avec Ariel.

- C'est Siobhan qui c'est occupée de t'acheter des vêtements ma puce et je crois qu'il y a effectivement une panoplie de robe dans ta penderie.

L'homme du service à l'enfance me demande à voir la chambre des enfants pour s'assurer que tout est en ordre. La maison n'est pas des plus spacieuses, mais nous sommes confortables. J'occupe la chambre des maîtres, ma sœur occupe mon ancien bureau et donc il ne restait qu'une chambre pour loger mes petits monstres. Siobhan, ma mère et moi avons travaillé fort pour que la chambre ressemble à une chambre d'enfants. La pièce a été séparé en deux, d'un côté il y a le thème des princesses et de l'autre des voitures de course. Ainsi Ariel et Éric ont leur propre espace dans une même pièce ce que je trouve à être un bon compromis. Je laisse les deux enfants explorer leur nouvelle chambre à leur guise tandis que je tourne mon attention vers l'homme.

- Est-ce qu'il y a quelque chose que je devrais savoir d'important?

L'homme m'explique qu'il va avoir une visite surprise dans le courant du mois pour s'assurer que les deux enfants ne manquent de rien. Surtout que je n'ai aucune expérience pour être un bon père cela me fout la frousse d'ailleurs. L'homme me propose de rentrer en contact avec des organisations parentales qui pourraient m'aider dans ma nouvelle vie. Boxie vient nous rejoindre dans la chambre, il se couche au pied d'Éric en branlant de la queue.

- Boxie désire juste que tu lui donnes des grattouilles derrière les oreilles, n'est pas peur il ne va pas te mordre.

L'homme prend des notes à nouveau dans son carnet qui referme après avant de le glisser dans la poche de son complet. Il dit qu'il doit maintenant partir, il s'approche des enfants pour leur dire au revoir et leur donner ses dernières recommandations. Je me propose de leur raccompagner à la porte, mais il décline l'offre. Il connaît le chemin. Je me retrouve donc seul avec Ariel et Éric sans savoir trop quoi faire.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Un père n’est jamais expert : quand on est père, c’est pour la vie. ♣ Ariel & Eric ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Un père n’est jamais expert : quand on est père, c’est pour la vie. ♣ Ariel & Eric
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ce que les enfants pensent de leur père!!!
» L'Undertaker officiellement à la retraite?!
» Quand faire évoluer Evoli en Mentali
» Cette Marine, jamais là quand on a besoin d'aide !
» Quand j'ai vu ton visage pour la première fois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: