Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan] › Lun 9 Mar - 22:44

Ça doit faire une semaine. Peut-être deux. Ça n'a plus d'importance. Un bon bout de temps en tout cas que Charlie n'a pas vu un membre de sa famille. Que ça soit Kelyan ou Priam, ou même Jamie. Elle n'ose plus les recroiser dans la rue. Elle évite de prendre les chemins qu'ils fréquentent souvent, le matin comme le soir. Elle ne répond même plus à l'interphone de son immeuble. Quand la personne insiste, elle se contente de fermer les yeux et de se vider la tête, attendant que ça passe.
Sauf que c'est plus possible. Elle se sent comme une cocotte-minute pleine de gaz, prête à exploser à tout instant. Chaque jour, un nouveau flot de sentiment vient s'y ajouter, et elle est au bord de l'implosion. Radical. Elle compense avec la nourriture et la cigarette. Sa vie est devenue un véritable enfer. Tout ça à cause de trois mots. Trois mots innocents qui ont déclenché une guerre.
Ça doit bien faire dix minutes que Charlie marche entre les troncs, n'écoutant que la nature et les jolis gazouillis des oiseaux au-dessus de sa tête. Elle en sourirait presque si un flot de pensées n'assaillait pas son esprit, celui-ci rendu brumeux par des jours et des jours passés la clope à la main. La brune, tiraillée par son manque quotidien de nicotine, tire une cigarette de son paquet et l'allume, même si elle est certaine d'avoir une chance sur deux de déclencher un incendie ici. Le jeu en vaut la chandelle. Et puis, si quelqu'un doit mourir dans cette forêt, c'est bien elle...

Un craquement de branche la fait sursauter. Elle s'immobilise, membres tendus, aux aguets, durant quelques secondes. Constatant que tout est silencieux, elle se détend. C'est de courte durée, car elle surprend alors une silhouette entre deux arbres, à un mètre ou deux à tout casser. Elle retient sa respiration et ne bouge plus, atterrée. C'est trop grand pour qu'il s'agisse d'une bête sauvage, et assez bruyant pour être humain. Perplexe, Charlie cligne des yeux, se trouvant bien trop craintive.
Elle fait deux, trois pas, puis manque d'éclater de rire en apercevant la personne qui se tient devant elle. Un poids lui libère la poitrine et elle reste sans réaction face à Kelyan.
Il y avait, quoi ? une chance sur cent de le trouver ici au même moment ? Ils ont dû avoir la même idée. Elle soupire, agacée. Elle n'a pas envie de se prendre la tête une fois de plus avec lui, mais elle ne sait vraiment pas comment se positionner par rapport à lui depuis le fameux jour, alors... elle aurait préféré croiser quelqu'un d'autre. Quitte à ce que ce soit sa pire ennemie. Ou même Jonathan, ça serait passé.
Elle se contente de croiser les bras, levant les yeux au ciel. Pas méchamment. Juste par souci de dignité. « … Je ne m'attendais pas à te trouver là. » Non, sans blague ? Charlie se sent ridicule à ce moment-là. Pour masquer sa gêne, elle porte sa clope à ses lèvres et tire une longue taffe. Histoire de déstresser.
Tout va bien se passer, d'accord ? Tout va bien se passer.
Ils vont échanger des banalités, et puis faire demi-tour. Et ce sera fini. Ça se passe toujours comme ça. Pourquoi ça changerait ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan] › Sam 14 Mar - 14:27

Charlie & Kelyan
Ça fait combien de temps ? Une semaine ? Deux ? Plus ? Non ... Ça doit faire moins en fait. Kelyan n'en sait rien en fin de compte, il ne c'est pas amusé à marquer les jours sur son calendrier. À quoi bon ? En tout cas, aujourd'hui, il a décidé de se reprendre. Il ne peut pas rester chez lui à broyer du noir indéfiniment et puis ... En parler avec Snow et Priam lui a fait du bien. Kelyan s'efforce donc de ne plus penser à elle, à leur dispute, de toute façon ressasser ne le mènera à rien. Il préfère se concentrer sur l'instant présent, vivre au jour le jour sans s'inquiéter de quoi sera fait le lendemain.

Une secousse sur son bras l'arrache de ses pensées. Candy tire comme un forcené sur sa laisse pour se lancer à la poursuite d'un écureuil qui est déjà loin. D'un claquement de langue, son jeune maître attire son attention et lui lance un regard d'avertissement. Parfois, les mots sont superflus quand l'animal est bien dressé. Un regard, une posture peuvent suffire à exprimer ce que l'on pense. C'est le cas en cet instant et le jeune chien cesse immédiatement de tirer sur sa laisse pour recommencer à marcher sagement au côté de Kelyan. Cela étend le jeune homme a compris le besoin de se défouler de sa boule de poil et décide que courir ne lui fera pas de mal à lui non plus. Il n'a pas forcément la tenue adaptée. Le jean n'est pas recommandé pour un footing, mais peu importe. S'élançant, pour la plus grande joie de son ami canin, Kelyan focalise son attention sur son souffle et ses foulées. Ce n'est pas un grand adepte de sport, mais il en fait juste assez pour se maintenir en forme et pouvoir courir sans être essoufflé en deux secondes. D'ailleurs, ce n'est pas lui le premier à se stopper, mais son chiot. Oreille dressée, il semble observer quelque chose qu'il est le seul à voir. « Encore un écureuil ? » Cherchant ce qui a attiré l'attention de l'animal Kelyan se déplace pour voir à travers les fourrés et ... Se fige. Un écureuil saurait sûrement été préférable. Mais non ... C'est elle qui lui fait face. De toutes les personnes qu'il connaît, il faut que se soit-elle qu'il croise en pleine forêt. Combien y avait-il de pourcentage de chance pour que ça arrive ? Elle soupire, il se crispe. Elle semble agacée, c'est frustrant, sincèrement, et déplaisant. Tout autant que sa façon de croiser les bras et de lever les yeux au ciel. Kelyan fait la moue. Il a juste envie de tourner les talons pour le coup. Pourtant, il n'en fait rien et se permet même un sourire sarcastique lorsqu'elle prend la parole. « On est deux alors ... Je ne savais pas que tu étais le genre à courir les bois. » Tient ... Il ne se savait pas moqueur et puis d'ailleurs qu'est-ce qui lui prend de se montrer désagréable. Il devrait profiter de l'occasion pour mettre les choses à plat et repartir sur de bonne base non. Oh et puis merde, c'est elle qui a été la plus blessante la dernière fois après tout. Candy trépignant à ses côtés le jeune homme s'agenouille à sa hauteur et détache sa laisse. Il peut bien courir librement, il reviendra de toute façon. « Comment ça va ? » Se redressant le jeune homme observe sa boule de poil filer tout en tachant de se montrer un peu plus aimable envers sa demi-sœur. Au fond, il pourra être aussi méchant qu'il veut ça ne changera pas le fait qu'il l'aime et qu'il souffre de ne pas l'avoir vu récemment.
Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan] › Mer 18 Mar - 15:08
Elle se demande s'il est bien réel. Si, quand elle tendra la main, elle ne sentira que le vide. Elle cligne plusieurs fois des yeux. Ce n'est pas Kelyan. C'est un fantôme. Ce fantôme qui la hante depuis des jours et des jours, sans qu'elle soit parvenue à l'effacer. Elle voudrait tellement barrer cet épisode de sa vie. Elle préfère retourner se cacher, oublier les illusions et masquer la vérité.
Car Charlie est une rature, un poison. C'est l'acide. La ténébreuse. Elle regarde le chien, puis Kelyan. Ce n'est pas son fantôme. Il est bel et bien là, juste devant elle. Il n'a pas l'air ravi lui non plus. Le regard absent, elle observe son visage, puis de nouveau l'animal. Elle n'a plus envie de se prendre la tête pour des futilités. Il peut la blâmer, l'engueuler ; elle ne l'écoute plus.
Elle pourrait presque en rire. De ce rire inhumain, ce rire de taré qui lui donne des airs de sans-âme. Charlie pourrait tout plaquer dans son existence, et partir vivre ailleurs. Dans sa tête c'est Bagdad. Sa tranquillité est rompue, et elle fixe son demi-frère comme s'il venait de profaner un temple. Son havre de paix.
Cette forêt est maudite. Charlie n'y retournera plus. Elle lâche sa cigarette et l'écrase consciencieusement de son talon. Merde. Elle n'a pas vraiment envie de parler. De mentir, de changer la vérité une nouvelle fois, et de dire à Kelyan que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Mais elle n'a plus envie de se casser la tête en subtilités et en délicatesse. Pour une fois, elle veut être Charlie la sauvage, Charlie la condamnée, Charlie la guerrière. Celle qui se bat avec les mots et qui se planque derrière son bouclier et non derrière les autres. Les mots sortent comme une remontée acide. « Ouais, ça va autant que ça peut aller. Mon demi-frère me fait la gueule, l'autre comme d'habitude, et la belle-sœur que je vois plus depuis quelques jours. Mais à part ça, tout va bien. » Elle ne prend même pas la peine de sourire avec hypocrisie. Elle est juste lasse, fatiguée. Elle a envie de se vider la tête, l'esprit, de tous ces mots qui font mal et qui la serrent de plus en plus fort. Elle voudrait épuiser toute sa rancœur contre Kelyan, contre Priam ou Jamie, contre sa vie. Elle voudrait pleurer sans gêne, sans honte, mais sa dignité la contrôle encore. Encore un peu en tout cas.

Charlie regarde le chiot de son demi-frère s'éloigner à toute berzingue. Y'a un truc pas net dans toute cette histoire, mais la brune est trop épuisée pour mettre le doigt dessus. Pour une fois elle laisse les autres chercher à sa place. Inutile d'être la première arrivée quand les suivants vous usurpent votre place. Alors c'est décidé. Elle n'est pas plus aimable avec Kelyan qu'avec n'importe qui d'autre.
« J'imagine que ce n'est pas la peine de te retourner la question », ajoute-t-elle en soutenant son regard. Au fond tout ça lui fait peur, et elle est bien trop lâche pour affronter les événements en face. Son seul moyen, c'est de se replier sur elle-même. Au final, il n'y a que Billie qui arrive à lui arracher un sourire et à lui redonner confiance en elle. Mais Billie a, justement, d'autres problèmes à régler. Des problèmes hautement plus importants que Charlie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan] › Mar 24 Mar - 15:51

Charlie & Kelyan
Se retrouver face à Charlie alors qu'il cherchait justement à se vider la tête et à ne pas penser à elle c'est la mauvaise surprise du jour. D'ailleurs depuis quand elle vient traîner en forêt ? Silencieusement Kelyan maudit le destin. Sois c'est un mauvais farceur, sois un sacré con, pour avoir décidé de les faire ce croiser dans un lieu ou ils auraient aussi bien pus passer à deux mètres l'un de l'autre sans ce voir. Enfin, peut être que c'est le moment idéal pour arranger les choses non ? Visiblement non. Kelyan ne peut pas s’empêcher de se montrer désagréable alors qu'il devrais profiter de l'instant pour recoller les pots cassés. Quoi que. Des deux il n'est sûrement pas celui qui se montre le moins avenant. Quand Charlie lui répond il a l'impression qu'elle c'est transformée en python et lui crache son venin à la figure. Il lui fait la gueule, elle évite Jamie et quand à Priam … Bah de ce côté pas de changement, ils s'entendent toujours aussi bien que le feu et la glace. Mais finalement ce ne sont pas tant ses paroles que sont expression qui fait un électrochoc à Kelyan. D'habitude, même lorsqu'elle est amer, elle se force à afficher un sourire. Le plus hypocrite du monde d'accord, mais un sourire quand même. Sauf qu'aujourd'hui elle ne le fais pas. Elle semble … Fatiguée ? Un instant il se demande s'il lui renvoie la même image. Il évite les miroirs depuis quelque temps après s'être fait peur tout seul en se regardant et en se trouvant une tête de déterré. Il ne sais donc pas qu'elle tête il a aujourd'hui. Il essaye alors de se donner une contenance, et surtout de ménager son bras, en détachant Candy pour le laisser courir librement. Ça lui laisse un court lapes de temps pour effacer son expression perplexe et surtout ça lui donne une excuse pour arrêter de la regarder. Seulement, à peine relevé, il se mange un uppercut en plein estomac. Ok, elle ne veut plus être aimable ou faire semblant. Alors il doit faire quoi ? En rester là et tracer sa route ? Ça semble l'option la plus appropriée, mais ses pieds refusent de se décoller du sol. « Alors ça va être toujours comme ça maintenant entre nous ? J'ai l'impression d'avoir battus Priam sur la liste des personnes que tu déteste ... » Si la question est prononcé sur un ton peu amène, le commentaire qui suis laisse transparaître le malaise qu'éprouve Kelyan à l'idée que sa demie sœur le déteste. Parce qu'il aura beau lui tirer la tronche et lui parler méchamment ça ne change rien, son cœur est blessé et c'est parce qu'il l'aime trop pour supporter réellement de se brouiller avec elle. Il aimerais sincèrement recoller les morceaux, la faire sourire et rire, mais il ne sais pas quoi dire ou faire pour. Il c'est déjà excusé après l'avoir embrassée, c'est elle qui c'est montrée odieuse par la suite. Elle lui a tout collé sur le dos, comme s'il était l'unique responsable de tous les malheurs du monde et … Et il commence à se persuader. Il commence même à penser que ses proches auraient moins de soucis s'il sortait de leur vie. Plus il y pense, plus il y crois et … Une décision est en train de germer en lui. Si les autres ne peuvent pas être heureux en sa présence alors il devrait partir. Non ?
Fiche créée par © Summers & Rinema


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan] › Lun 30 Mar - 20:55
Charlie prend une grande inspiration. Si ça ne tenait qu'à elle, elle pourrait saigner tous les habitants de cette forêt. Elle ferait péter la ville. Elle cognerait jusqu'à en avoir mal aux poings, mal aux phalanges. Ce serait peut-être inutile, et violent. Mais ça la soulagerait. En ce moment-même, c'est sûrement la seule chose qui pourrait l'apaiser.
Mais, disons que Charlie a mieux à faire. Comme renouer avec Kelyan. Elle ne s'abaissera pas à le supplier à genoux. Jamais. Mais elle veut simplement oublier. Oublier ses conneries, celles de son demi-frère. Oublier qu'elle préférerait mourir plutôt que de prendre la place de Jamie et de la voir souffrir. Alors il vaut mieux tirer une croix sur le passé. Ce qui est fait est fait, mais on peut toujours arranger les choses. Retailler dans la roche. Réparer le vitrail.
Charlie elle fonctionne un peu comme une bombe de gaz. Toujours remplie à ras-bord, jusqu'à ce qu'une malheureuse étincelle passe par là, et... l'explosion. Rapide, simple, efficace.
Elle penche la tête sur le côté. Les bruissements de la forêt semblent s'atténuer autour d'elle, et elle imagine une bulle apparaître autour d'eux. Les isoler du reste du monde. La brune fourre ses mains dans ses poches pour s'occuper. Elle voudrait éviter la question de Kelyan, la lui faire ravaler. Mais le mensonge et la culpabilité lui collent au visage comme un masque. Elle soupire et détourne la conversation de son but initial. Se défiler, encore et encore.

« Je ne déteste pas Priam. On est juste... différents. »
Différents dans leur manière de penser, de voir les choses. Priam essaierait peut-être de prendre les choses avec légèreté s'il était à sa place. Alors que Charlie, elle continue de se braquer, comme au tout début. Elle ravale sa rancœur. Elle est en mauvaise passe. Car non seulement ce n'est pas une réponse, mais elle ne contentera pas Kelyan. Et, si elle le connaît bien, il n'en restera pas là.
Un moment, elle est tentée de s'enfuir. De faire demi-tour, de courir, et de mettre le plus de distance possible entre eux. Sauf qu'une main invisible la cloue au sol, l'empêchant de bouger et de parler.
Figée, elle se demande quel va être le moment précis où elle rendra son déjeuner dans l'herbe. Elle inspire une nouvelle fois. Courage.
Charlie ne se souvient même plus de l'ancien temps. Celui où ils s'entendaient bien. C'était il y a quelques semaines, tout au plus. Elle ignorait ses sentiments alors que ça aurait dû lui sauter aux yeux tout de suite. Mais elle avait tout caché en elle, parce qu'elle savait que ça ferait plus de mal que de bien. Et aujourd'hui, c'était trop tard.
Elle avait tout déballé, et c'était fini.
Fini.
Quatre lettres. Deux syllabes. Un seul mot. Et qui veut tout dire.

« C'est pas fini », murmure-t-elle pour elle-même. Elle relève les yeux, croise le regard de Kelyan. Continue, plus fort : « Je suis désolée. » Elle s'appuie doucement contre un arbre, répétant à voix basse « Pardon Jamie. » Elle soutient le regard de son demi-frère et se lance, encore une fois, dans la vérité pure. « Je te l'ai déjà dit, mais je le répète, plus fort : je t'aime. Et c'est pas un secret. Ni pour toi, ni pour moi, ni même pour Jamie. » Je t'aime. Sauf que cette fois-ci, elle l'assume. Chacun de ces mots.
Charlie le sait, que Jamie n'aime pas Kelyan comme elle le devrait. Mais elle s'abstient de l'ajouter, parce qu'elle sait que c'est à son amie de régler ce problème-là.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan] › Sam 11 Avr - 10:43

Charlie & Kelyan
Ça fait des jours que Kelyan rumine, tantôt la détestant, tantôt se détestant lui-même, mais au final est-il vraiment de voir tout en noir comme il le fait ? Ne vaudrait-il pas mieux voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide ? S'il était moins obtus peut être réaliserait-il que sa dispute avec Charlie est un mal pour un bien. Après tout, même si à présent, ils sont brouillés, il sait que ses sentiments pour elle sont réciproques. Alors c'est vrai, ils ne peuvent pas être ensemble, mais ne vaut-il pas mieux aimer en secret et savoir que c'est partager plutôt que de vivre une idylle sans fondement. Au moins, il ne peut plus se comparer à ses stupides princesses de dessins animés qui aiment le prince charmant sans jamais l'avoir rencontré ... Enfin elles au moins elles finissent avec leur prince. Chassant cette pensée négative, il essaye de se concentrer sur le positif. Il a besoin de positif. Surtout maintenant qu'il est face à Charlie. Il tient sa chance de renouer avec elle, mais s'il se met à penser de façon pessimiste, il va tout gâcher, il le sait. Il essaye donc de se focaliser sur de bonnes choses. Seulement, c'est difficile tant il a l'impression d'avoir battu son frère sur la liste des personnes qui insupporte Charlie. La jeune femme ne le détrompe pas, elle ne le rassure pas non plus et se contente plutôt de lui dire qu'elle ne déteste pas Priam, qu'ils sont juste différents. Oui, mais lui ? Elle le déteste ou pas ? Comme d'habitude, elle tourne autour du pot et ne répond pas à sa question comme il le voudrait. En générale, il trouve ça plutôt amusant, mais là ça l'agasse positivement. Pourtant, il ne dit rien, il se contente de la fixer en silence espérant naïvement une suite à sa réponse. Rien ne vient si ce n'est un murmure. Murmure qui lui fait hausser les sourcils. « Qu'est-ce qui n'est pas finis ? » La question lui échappe alors qu'il sait pertinemment que les mots ne lui étaient pas adressés. En principe, il aurait plutôt été le genre à ignorer ce murmure, mais pas aujourd'hui. Il a besoin de se raccrocher à quelque chose pour ne pas succomber à son envie de tourner les talons. Un espoir, même infime, est le bienvenu. C'est là que Charlie le surprend. Relevant la tête vers lui, elle s'excuse. D'abord à lui, puis à Jamie. Surpris, il la fixe en silence. Mais finalement ses excuses sont bien moins surprenant que ce qui suit. Elle lui réaffirme l'aimer et lui annonce qu'en plus d'eux deux Jamie aussi est au courant. Elle le sait et elle ne l'a pas appelé pour rompre ou lui hurler dessus ou autre ? Penchant la tête sur le côté Kelyan dévisage sa demie-sœur sans trop savoir comment il doit réagir à cette révélation. Finalement, il prend une décision. Si Jamie est au courant et ne dit rien, c'est soit qu'elle a une confiance excessive en lui, dans ce cas, il va avoir des pots cassés à ramassé après ce qu'il s'apprête à faire, soit elle n'en a simplement rien à faire de leur relation et joue la comédie tout comme lui. Si la seconde option est la bonne alors le ciel va rapidement sembler bien plus bleu pour la planète Kelyan, dans le cas contraire, il n'aura plus qu'à affronter l'orage, mais il s'en fiche. Avançant vers Charlie, il se place face à elle et lui sourit. « Tu avais raison la dernière fois tout est ma faute alors ne t'excuse pas. Seulement aujourd'hui, j'ai décidé de prendre une décision parce que j'en ai envie et non pas parce qu'on me l'impose. Ce qui arrivera après je suis prêt à l'assumer entièrement quoi qu'il arrive. » Il assumera la réaction de Jamie, celle de son père et toutes les éventuelles conséquences de ce qu'il va faire, il l'assumera parce que ... Parce qu'il aime Charlie et qu'elle l'aime. Prenant le visage de la jeune fille entre ses mains, il l'embrasse. Il retrouve alors ce contact qui l'a déjà électrisé la première fois, mais il y a aussi quelque chose de différent. Ce baiser ne reflète plus son désespoir, mais son espoir. Celui de voir enfin du changement à l'horizon. Il est plus tendre, plus doux, plus réel et, lorsqu'il y met fin, Kelyan reste proche de Charlie et souriant. « Je t'aime aussi Charlie et puisque ce n'est pas un secret, il est temps d'arrêter de ce cacher. Je vais parler à Jamie et à mon père, mais j'ai besoin de savoir que tu me soutiens sinon je n'y arriverais pas. » C'est un grand pas pour le jeune homme que d'aller à l'encontre de son père et d'assumer face à Jamie qu'il ne l'aime pas comme il le devrait, mais si Charlie est là, s'il sait qu'elle l'appuiera et l'attendra, alors il pourra le faire.
Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan] › Mer 15 Avr - 14:42
Il y a un temps pour les engueulades, et un temps pour ramasser les débris. C'est ce qu'ils font, à deux. C'est ce qu'ils feront demain, et le jour d'après. Jusqu'à ce que tout rentre dans l'ordre. Il le faut. Ce n'est plus une question de vie, de mort, d'amour ou de malheur. C'est simplement, cette fois-ci, une question de principe.
Charlie s'en veut encore beaucoup. Tout ce qu'il se passe dans sa vie aujourd'hui, tout ça est de sa faute. Et même si elle aide à recoller les morceaux, rien ne sera plus jamais pareil. Jamie ne la regardera plus jamais comme avant. Priam non plus. Leur père encore moins...
Ça lui fait peur. Elle pourrait faire demi-tour encore une fois, se défiler au lieu d'affronter sa famille. Mais cette fois-ci elle a fait un choix, et elle n'est pas censée le regretter. Elle aime Kelyan. Kelyan est son demi-frère. Et alors ? Ce n'est pas comme si c'était vraiment malsain. Personne n'a le droit de dire ça. Et encore moins un membre de la famille McKinley.
N'empêche que Charlie trouve ça vraiment compliqué. Elle devra s'expliquer, Kelyan va en découdre. Jamie devra renoncer, Priam devra s'y faire. Et c'est plus une question de devoir, d'obligation. Juste de nécessité.
C'est comme ça qu'elle marche la vie. Elle nous tire en arrière, comme une flèche sur un arc, avant de nous projeter loin, loin en avant. Il suffit de bien viser et de faire confiance au destin.

Charlie écoute les paroles du jeune homme, impuissante. Elle aimerait bien le démentir, mais l'idée d'en rester là pour toujours la tente d'un autre côté. Quelque part, ce sera éternellement de sa faute. Elle a commencé à avouer ses sentiments, ça s'est mal fini. Quoi qu'elle fasse, Charlie fout la merde. Elle a l'impression de briser tout ce qu'elle aime.
C'est sans doute son pire défaut. Ce n'est pas un luxe, une qualité. Ou quelque chose dans le genre. Elle regrette tellement que sa vie soit si compliquée alors que tout pourrait être simple. Elle soupire et s'apprête à baisser la tête lorsque Kelyan lui prend le visage entre les mains et vient l'embrasser.
Cette fois-ci, Charlie a le temps de déguster. C'est comme un repas de famille. Il y a l'entrée, plutôt amère. Le plat principal, un peu trop cuit. Mais la jeune fille, elle, attend le dessert avec impatience. Il faut dire que c'est quelque chose. Fait maison, plein de fraises...
Ouais, le baiser de Kelyan, c'est un peu le dessert après tant d'efforts pour se remplir la panse. Et on n'est pas passé par la case fromage.
Elle écoute son demi-frère. Elle est libre de partir maintenant qu'elle a eu ce qu'elle veut. Ils pourraient se cacher, vivre dans l'ombre. Mais ce serait stupide. Et complètement ringard. Alors elle hoche la tête et lâche, presque aussi bas qu'un murmure : « Je suis là. Et je compte t'aider. »
Elle sourit. Ils sont bien, là. Elle s'approche et lui saisit la main, qu'elle sert fort, aussi fort que si elle avait besoin de lui pour la rattraper.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan] › Sam 25 Avr - 12:03

Charlie & Kelyan
Il n'y a rien qui soit plus agréable et rassurant que de savoir qu'on a au moins une personne sur qui on pourra compter coûte que coûte, mais c'est encore mieux lorsque cette personne s'avère être celle qu'on aime et qui nous aime. Non en fait ce n'est pas vrais. Actuellement, aux yeux de Kelyan, le plus agréable ce n'est pas d'entendre Charlie lui assurer qu'elle est là et qu'elle l'aidera, mais le baiser qu'il vient d'échanger avec elle. Jusqu'à présent à chaque fois qu'il se retrouvait en sa compagnie il avait un nœud à l'estomac et une impression angoissante de devoir faire attention à ses moindres fais et gestes. Il ne comprenais pas ses personnes qui décrives l'amour comme un sentiment agréable, libérateur et qui donne l'impression d'être capable de tout. Mais maintenant. Maintenant c'est autres choses. Il comprend enfin cette histoire de papillons dans l'estomac, d'avoir l'impression de flotter sur un petit nuage et d'être capable de tout. D'ailleurs il se sent si capable de tout, surtout comme Charlie lui donne la main, qu'il n'appréhende même plus l'idée de dire « merde » à son père. En fait il se dit qu'une fois qu'il l'aura fait il ressentira sûrement un soulagement immense. Il pourra alors enfin prendre sa vie en main et en faire ce qu'il souhaite. Oh il ne quittera pas son travail à l'hôpital, il a finis par s'attacher à ses collègues et à ses patients et puis il a compris l’intérêt d'avoir une source de revenus stable. Par contre il prendra enfin de vrais cours de théâtre sans se cacher, il rompra avec Jamie et officialisera sa relation avec Charlie. Il espère que Jamie ne lui en voudra pas trop d'avoir jouer la comédie et qu'ils resterons amis, mais il pourrais aussi comprendre qu'elle ne veuille pas. Quelle que soit sa décision, au final, il la respectera. En attendant il souris. Heureux de vivre l'instant présent et qu'un poids ai quitté, enfin, ses épaules.

C'est l'instant que Candy choisis pour revenir vers eux et débouler dans leur jambes en jappent gaiement. Surpris Kelyan sursaute, lâche la main de Charlie, trébuche et tombe. Il éclate alors de rire et passe une main dans ses cheveux avec embarras tout en se relevant. « C'est ce que j'appelle un dure retour à la réalité. » Toujours hilare le jeune homme cherche sa boule de poil du regard et le découvre caché derrière un arbre en train de lui lancer un regard méfiant en attendant de savoir s'il va être grondé ou non. Face au sourire de son maître le chiot revient vers les deux jeunes gens, la tête haute et la mine fière. Kelyan lève les yeux au ciel puis reporte son attention sur Charlie. Il reprend alors sa main dans la sienne. « Ces derniers jours ont été les plus insupportable que j'ai connus. Je peut supporter que ma mère ait refait sa vie et m'ait oublié, je peut supporter que mon père me dicte ma vie, je peut supporter de faire semblant d'être amoureux de Jamie, … Mais j'ai pas réussis à supporter de ne plus te voir et de ne plus pouvoir te parler. » Voilà des paroles qui en disent long sur l'attachement que le jeune homme éprouve pour sa demie-sœur. D'ailleurs se terme est erroné puisque, dans le fond, leur unique lien c'est le mariage de leur parent. Elle n'est pas sa sœur, pas même à moitié, par contre elle peut être tellement plus à l'avenir.
Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan] › Mer 6 Mai - 10:58

Ya plus personne pour les rattraper. Ils filent à grande vitesse sur les routes de campagne, et la conduite est dangereuse. À chaque bosse, chaque nid-de-poule, ils manquent de tomber et de mourir. Mais au moins ils essaient. Ils essaient d'atteindre la montagne, c'est l'important. Ils visent haut, mais si ça rate, ils obtiendront quand même quelque chose. La satisfaction d'avoir tenté le coup même au péril de leur vie.
Charlie se demande si elle regrettera son choix. Ils ont du boulot à faire chacun de leur côté, et si ils veulent pouvoir s'afficher un jour, il va falloir faire du chemin. Parce que là, la jeune fille ne se sent pas de sortir de cette forêt. Pas maintenant en tout cas, et surtout pas agrippée à la main de Kelyan.
La brune se dit qu'elle n'a jamais paru aussi faible. Car oui, pour elle, tomber amoureuse c'est être faible. Elle a su se relever et se tempérer. Mais aujourd'hui elle en a marre de se cacher, de se demander si demain c'est le bon jour. Si Kelyan cessera de la regarder comme une sœur, s'il cessera de la regarder tout court.
Tout ça c'est fini. Ils ont cessé de se voiler la face et ils en paient le prix fort. Ils vont prendre cher, c'est certain, mais Charlie n'a pas peur. Elle est faible, mais elle n'a pas peur.

La chute de Kelyan la tire de ses pensées et elle marque un temps de surprise avant d'éclater de rire à son tour. Parfois, c'est bon de vivre des moments normaux de la vie quotidienne, comme si tout allait bien, comme si rien ne clochait nul part. Ça a beau rire ici et là, l'édifice est fragile et il faut faire attention avant qu'il ne se brise.
Charlie suit des yeux la petite boule de poil cachée derrière un arbre et se demande soudain pourquoi elle n'a jamais eu besoin de compagnie. Elle vit seule, pas même un animal. Elle n'avait pas de petit ami jusqu'à ce jour, hormis Christian autrefois. Ses amis, elle doit les voir... deux fois par semaine ?
Bref. C'est pas la joie. Et il est peut-être temps que ça change. Elle a fait un pas en avant avec Kelyan, et là il n'est plus question de marcher. Il faut courir, éviter les obstacles, et tout ira bien.
« Je crois qu'il n'aime pas trop nous voir ensemble », plaisante Charlie en observant Candy trottiner fièrement vers eux. Elle se dit que la famille McKinley non plus n'aimera pas les voir ensemble. Personne n'aimera ça.
Elle emmerde la famille McKinley dans son intégralité. Elle l'emmerde parce qu'elle ne cédera pas aux bons désirs du beau-père, ni à ceux de Jamie, ni à ceux de Priam non plus. Et de tous les autres.

Kelyan la regarde et lui balance la plus longue tirade de leur discussion. Charlie se stoppe net, lui sourit, et réfléchit à une réponse sensée. Rien ne lui vient à l'esprit et elle se sent soudain ridicule à rester plantée devant lui, les bras ballant. Elle opte finalement pour une réponse un peu hors-sujet, mais qui lui tient à cœur.
« Le jour de notre rencontre, tu sais ce que j'ai pensé ? Je t'ai vu et dans ma tête... ya eu comme un blizzard. Je me suis dit... "putain c'est qui ce mec !" » Charlie embellit un peu la vérité, mais il vaut mieux trois couches de papier cadeau plutôt qu'un papier qui se déchirera tout de suite.
En réalité, elle a trouvé Kelyan très gentil. Jusqu'à ce qu'il y ait Jamie. Après, il était moins gentil. Mais bon, elle a fait avec.
Si elle était partie avec son père plus tôt, elle n'aurait peut-être jamais rencontré ses demi-frères. Et maintenant, elle se dit que ça aurait été une erreur.
Charlie serre sa main très fort. Mourir aurait aussi été un échappatoire. Plus de Charlie.
Comme un interrupteur. Clic, Charlie est là. Clic, Charlie n'est plus là.
Un interrupteur à usa unique. Pas de clic, Charlie re-là.
Charlie plus jamais là.
Plus jamais.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan] › Dim 17 Mai - 9:22

Charlie & Kelyan
Basculant au sol alors que son chiot passe à toute allure entre ses jambes Kelyan marque un temps d’arrêt avant de partir dans un fou rire, bientôt rejoins par Charlie. Voilà qui coupe court à ce moment bien trop sérieux et … Intense ? Oui c'est ça, trop intense. Et puis il faut avouer que rire, après tout ce temps à broyer du noir, fait un bien fou à Kelyan. C'est libérateur, mais ça ne dure pas. Reprenant son calme, et son souffle par la même occasion, le jeune homme cherche sa boule de poil des yeux et le découvre en train de les épier à demi cacher derrière un tronc d'arbre. Il a l'air de se demander s'il va se faire gronder ou pas ce qui fait sourire son propriétaire. Charlie annonce alors qu'elle pense qu'il n'aime pas les voir ensemble. Kelyan fronce le nez et regard Candy trottiner vers eux tout content de lui. « Je crois qu'il aime surtout être le centre de l'attention. » Souriant le jeune homme attrape son chiot et lui caresse le ventre tout en réfléchissant. Il connais bien assez de personnes qui ne seront pas heureuses de les voir ensemble sans avoir à rajouter le chiot à la liste.

Secouant la tête il refuse d'y penser, l'opinion des autres n'a pas à compter dans sa vie. Snow le lui a dit, c'est à lui de faire bouger les choses pour être heureux et il ne doit pas se conformer à ce qu'on lui demande. Elle n'est d'ailleurs pas la seule à le lui avoir fait remarquer, Charlie aussi l'a déjà fait à plusieurs reprises et même Jamie. Jamie … C'est sûrement la seule qu'il crains vraiment de faire souffrir. Son père ? Il s'en remettra. Son frère ? Il n'a pas le droit de lui en vouloir pour ça, ça ne le regarde pas. Mais Jamie … Seulement elle est déjà au courant n'est ce pas ? Charlie le lui a dit. Mais il va devoir lui en parler aussi, d'ailleurs ça aurait du être à lui d'en parler le premier. D'ailleurs s'il faut parler autant le faire aussi avec Charlie. Kelyan lui annonce alors à la belle ce qu'il a sur le cœur, ce qu'il a pensé de ces derniers jours et à quel point elle lui a manqué. Pour toute réponse elle lui souris, mais ne semble pas savoir quoi dire. Kelyan profite alors de se silence pour se relever et nettoyer son pantalon avant d'écouter Charlie lui parler de leur toute première rencontre.

« Il y a quelque temps je me suis demandé ce qu'aurais été ma vie si nos parents ne s'étaient pas mis ensemble et … Je pense même si elle n'est pas facile actuellement elle aurait été encore pire sans te connaître. » Sincèrement imaginer son monde sans Charlie lui a fait comprendre à quel point elle était importante pour lui. Elle fait bouger les choses, à sa manière bien sûre donc de façon plutôt brusque et imprévisible, mais ce n'est pas mauvais. Au contraire, ça lui est bien plus bénéfique ainsi. Il a besoin de cette petite tornade brune pour aller de l'avant et prendre enfin son avenir en main.
Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T'es un démon, une fuite de gaz volontaire. [Kelyan]
» La fuite du tyran
» Haïti : fuite des cerveaux la plus élevée au monde
» Fuite glaciale
» La fuite du cheval ailé (Solo ou Duo, Jeu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: