Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] › Lun 10 Déc - 17:19
Leave me alone.

Je voulais passer une soirée tranquille sans trop de problèmes, mais aux finales cela a été un peu tout le sens contraire. Je crois avouer que drogue et alcool ne ce mélange pas vraiment bien. Tellement que je ne suis pas vraiment dans mon état normal actuellement du moins, je suis tout de même si on veut accès lucide quoique je me retrouve dans une drôle de situation lorsque j'essayais de draguer le gas à côté de moi au bar du moins jusqu'à ce que sa copine arrive, il aurait manqué plus que je tombe sur quelqu'un qui ne supporte pas sa chose qui n'a pas manqué vu le crocher du droit que je me prends dans la mâchoire. Par réflexe, je lui rentre dedans, nous fessons tous les deux tombés au sol même si l'effet de la drogue me donne mon énergie pour le frapper en plein dans les cotes à la place de viser son visage. C'est le videur qui vient nous séparer. Il nous jetés tous les deux dehors, alors que l'on continue à se battre sur le trottoir. J'avais peut-être, besoin de cela finalement besoin de me défouler. Du moins, c'est ce que je pensais jusqu'à ce qu'une main vient se poser sur mon épaule. Je me retourne brusquement prêt à frapper l'opportun aussi jusqu'à ce que je le reconnaisse attend avant de le frappe, je laisse mon bras tombait le long de mon corps avant de m'effondre dans ses bras.

- Noham, qu’est-ce que tu fais là, j’aurais pu te faire mal.

Je grimace à mes paroles posant une main sur ma mâchoire douloureuse avant de reposer mon regard sur lui, il a l'air énervé et je crois qu'il a toutes les raisons pour l'être vu que je nous ai tous les deux fait vire du bar avec le type en face de nous toujours à terre. Je grimace un peu avant de reposer mon regard sur lui désoler bien que cela ne doive pas se voir vu les yeux rouges complètement exploser que je dois avoir. J'ai dû encore bien abuser sur le coup alors rien cas cette pensée, je baisse la tête parce que je déçois beaucoup de monde bien plus que ce que je pensé en réalité.
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] › Ven 14 Déc - 18:15
Leave me alone.

Je courais toujours après le temps, les minutes consacrées pour ma personne. Se compter sur les doigts de la main. Tic-tac, elle murmurait dans mes oreilles, d'une douce mélodie. Qui me faisait pourtant presser le pas. Ce soir n'était pas si différent des autres soirs. On m'avait appelé pour escorter une jeune femme, bien pas de la même classe social que la mienne. Plus élevé, plus tape à l'œil. Si j'aurais dû être gêné, ce n'était pas vraiment le cas. Je m'étais habitué à ce monde. Etudiant la journée, j'aborais un autre monde le soir, une autre identité, une tenue, un autre monde. Est-ce qu ça me plaisait ? Pour être honnête pas vraiment, mais il fallait bien que je trouve des fonds pour continuer mes études. Sans aide parentale, c'était tout de suite compliquée... Cette soirée n'avait pas duré longtemps, enfin pas aussi longtemps que d'ordinaire. La plupart du temps, un sourire faux parsemait mon visage, face à l'ennui qui me gagnait atteignant toujours un but. Ce soir ça n'avait pas passé le stade du verre. Et peut-être tant mieux. Je n'avais pas à me forcer. Donc le plan après cette soirée, qu'on pouvait appeler catastrophe, mais salaire à la clé. Je cherchais tout simplement un endroit ou descendre un ou deux verres pour oublier. Je savais exactement où allait. Après quelques minutes, a traverser les rues sous un temps froid, à mordre la peau. Je voyais déjà la perceptive d'un verre au liquide chaud glisser dans ma gorge. À voir les premières illuminations de la devanture. Mon attention fut vite détournée par des voix, des menaces pesantes, avant de voir que les deux mecs en venaient mains. Ce qui mettait déjà l'accent sur la soirée. Pourtant, l'une des silhouettes me semblait familière. J'avais réagi quand voyant son visage, rougie par la colère. Un pas se dirigeant directement vers lui. Je n'avais pas mesuré l'impact du geste, en posant ma main sur son épaule. À croire que nos cerveaux ce soir était aux abonnés absents. « Oui, j'avais vu... Dent pour dent, crois moi, tu aurais eu du répondant » Un mouvement de recul, quand même. Je l'aurais fait, c'était une certitude. Je n'étais pas du genre passive. Yeux rouges, comportement bordeline, j'étais à peu près sûr qu'il s'était drogué, ça devenait presque une habitude le concernant. Ce qui m'énervait. «  Put*n Gab tu ne peux pas resté clean une soirée ! » J'attendais ces revendications, car il en avait toujours. Des excuses, sauf que j'en avais marre de les entendre. Marre d'être là et de le voir dans cet état. Je jetais un coup d'œil sur l'homme à terre. Avant de prendre le bras de Gabriel et de poursuivre le chemin, le plus discrètement possible. Le pire ça serait d'avoir des témoins et de voir la police débarquait... «  Qu'est-ce qu'il t'a fait celui-là encore ? »
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] › Ven 11 Jan - 13:43
Leave me alone.

Je soupire parce que je finis toujours par me retrouver dans des situations comme celle-ci où je me retrouvais à limite presque frapper mon meilleur ami la personne qui arrive me canaliser lors de ce genre de moment. Les moments où je ne suis pas clean du tout comme celle-ci ou pire encore. Je grimace avant de reposer mon regard sur cette inconnue au sol que j'avais continué de frapper même s'il ne pouvait plus se défendre. C'est à ce moment que je repose mon regard sur lui le regard complètement explosé. Je plonge mon regard dans le sien a, ces paroles sens vraiment lui répondre, parce que je sais qu'il a raison et je sais qu'il pourrait facilement me mettre à terre aussi parce que face à lui, je ne saurais pas vraiment me défendre surtout à ce moment précis. Je me mordille la lèvre avant de baisser la tête sans lui répondre. Je le regarde écarquiller les yeux à ces nouvelles paroles penchant la tête sur le côté.

- Qu'est-ce que cela peut bien te faire que je sois dans cet état-là où pas ? Tu n'es pas mon père ni même de ma famille d'accord ? Tu n'as rien à dire.

Cette fois, je suis énervé même si je ne devrait pas l'être avec lui surtout pas avec lui, c'est ce qui représente un peu tout pour moi. Chose qu'il ne comprendra jamais, je n'aime pas le voir avec tout, ces gens, même si j'aimerait oublier en couchant un peu avec tout le monde lui, je n'arrive pas, ai, le retire de ma tête, il reste là sans que je puisse faire quoi que ce soit. Alors, je bois, je me drogue, mais généralement on fait ça pour oublier, je fais ça pour oublier le foyer des gens qui m'en tour pour plus penser à mon passé. Je grimace en suivi son regard sur cette inconnue allonger sur le sol avant de reposer mon regard sur lui bon d'accord, je n'y suis pas allé de mains mortes. Je le regarde alors qu'il prend mon bras pour m'emmener avec lui alors que j'essayais de défaire mon bras grognant.

- Lâche-moi qu’est-ce que tu fais ? Tu m’emmènes où ?

Je le regarde et réfléchis sens vraiment réfléchir à sa question avant de hausser les épaules le laissent finalement m’emmener avec lui. Je sais que je pourrais aller n’importe où avec lui-même dans cet état-là parce que j’aime bien cela au fond, je crois alors je me laisse entraîner sans rien dire.

- Il m'a frappé en premier.

Je rougis à cette déclaration posant ma tête sur son épaule le laissent toujours m’entraîner avec lui.
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] › Sam 12 Jan - 17:29
Leave me alone.

Je n'étais pas du genre à perdre mon sang-froid, à me mettre en colère. Mais je dois dire qu'à cet instant, j'avais du mal. J'avais du mal à garder cette colère qui évoluait à mesure que Gabriel me sortait es excuses. On se connaissait depuis quand ? Bien trop longtemps. Et je le voyais petit à petit se détruire à mesure que le temps passait. Le faire réagir me semblait une peine perdue. Alors je ne pouvais être que présent. Tout simplement parce que je n'avais pas envie de le voir finir dans la rue, adosser contre un mur, à l'article de la mort. Parce que je serais encore seul, parce qu'on avait appris à grandir ensemble. Delà à dire qu'on avait traversé les difficultés... C'était une chose compliquée. Quelque chose m'avait échappé pour Gabriel. Pourquoi cet état ? Qu'est-ce que j'avais loupé ? La seule chose que je pouvais faire, c'était d'être là. Mais parfois, son sale caractère, m'héritait. Qu'il était difficile à vivre, à comprendre. Que peut-être ça venait moi ? Que je ne savais pas mis prendre avec lui. Toujours est-il qu'aujourd'hui, ces questions ne se posaient pas. J'avais plutôt envie de fuir aujourd'hui, et la suite de ces paroles. J'aurais eu son fameux coup de poing dans la figure, je n'aurais pas eu plus mal. Je le lâchais brusquement, en lui faisant face. « Tu rigoles là ! Tu as raison, je ne suis pas ton père, je ne sais même pas ce que c'est dans avoir un ! J'en ai marre de te voir comme ça et sauver tes fesses ! Tu veux continuer et bien va y, mais c'est sans moi, débrouille toi ! » J'étais en colère, en colère contre lui, contre ce qu'il faisait. Il était aveugle. Et bien, j'étais fatigué de le voir comme ça. Et m'en prendre pleins la tête, alors que je ne cherchais qu'à l'aider. Je l'avais lâché comme il le souhaitait dans une petite rue, à l'abri des regards. Pour pas qu'on l'identifie, pour pas qu'il n'est de problème, mais il était ailleurs pour le comprendre. « Je t'ai lâché et je vais même faire mieux, je vais partir et te laisser puisque visiblement, tu sais te débrouiller tout seul ! Surtout, rends moi service, ne m'appelle pas quand tu seras derrière une cage ... » Les paroles traversaient mes lèvres, sans vraiment les maîtriser. La colère prenant une grande part. Quand il posa sa tête sur mon épaule, je n'ai pu faire qu'un geste de recul. Par défense, par fierté aussi, et une pointe de mauvais caractère. Parce que je n'arrivais pas à sortir de ma tête, les mots qu'il venait de me dire. « C'est toujours la faute des autres ! Tu n'es jamais responsable ! » Je soupirais, mon regard fuyant le sien. Un mal de tête fulgurant s'invitait dans la conversation. « Qu'est ce qu'il t'a fait ? Tu n'as pas succombé à tes avances ? Il n'a pas voulu t'offrir un verre ? Il t'a trouvé complètement drogué qu'il te la fait remarquer et que ça ne t'a pas plus ? » Il y avait plusieurs possibilités. Mais je le connaissais assez bien, pour savoir que ça, a simplement froissé sa fierté. Qu'il est parti en vrille, parce que c'est ce qu'il faisait quand il n'était pas clair. « Tu te rends compte qu'on ne peut pas te parer quand tu es dans cet état ! Même pas moi ! Que je suis obligé de mesurer mes paroles ». Et franchement, ça me serrait le cœur, de la voir ainsi. De le voir, contrôler par ce qu'il prenait et d'autre impuissant.
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] › Sam 12 Jan - 19:28
Leave me alone.

Je le regarde avec regard noir, j’en ai marre de toute, ces questions, mare qu’il soit toujours derrière moi, mais au fond sûrement que je le méritais cette fois s’il qu’il s’énerve comme cela. Je baisse la tête grimacé penchant la tête sur le côté comme je le fais toujours quand je suis comme cela le laisse m’entraîner avec lui sans vraiment trop de résistance avant de reposer mon regard sur lui alors qu’il me lâche brusquement ce qui me fit vaciller. Je pose un bras sur son bras lorsqu’il me fait face et là, ces paroles me fond comme un couteau, un couteau qu’on enfonce profondément en moi, je le regarde les yeux écarquiller. Je crois que j’ai du mal à réaliser ce que je lui avais dit et surtout assimiler ce qu’il me dit là parce que ce n’est pas comme si j’avais besoin de lui ou peut-être que si. Je ne sais pas, je ne sais plus rien moi-même. Je ne sais plus qui je suis au fond de moi.

- Non… Non, tu ne peux pas faire cela et de toute façon, je n'ai pas besoin de toi, je peux me débrouiller tout seul. Je me débrouillais très bien d'accord ?

Je le regarde un peu désemparé. Je ne veux pas qu'il parte, je ne veux pas qu'il bouge du tout, je veux juste reposer ma tête où elle étais, il y a une petite secondes au creux de son cou sur son épaule d'accord l'alcool et la drogue cela ne fit pas bon ménage, il va vraiment falloir que j'arrête parce que là, je ne voudrais pas dire, mais je ne suis pas forcément dans mon état normal, je crois que je lui ai dit des horreurs vues son regard et vu comment il vient de se reculer.

- Je ne vais pas aller en cage qu'est-ce que tu racontes, je ne suis pas un animal.

Je lui lance un regard noir non mais une cage ça ne va pas la tête. En fait, à vrai dire, c'est vraiment lui qui m'a frappé le premier pour rien en plus enfin pour rien, c'est vite dit parce que j'ai tout de même draguer son mec si c'est bien ce que j'ai compris parce que j'étais déjà dans un état second à ce moment-là. Je l'attrape par les épaules et le bloc contre le mur énervé par ces paroles, des paroles complètement fausses pour la plupart qui pourrait tellement paraître vrai quand on me connaît aussi bien que lui.

- Ça ne te viens vraiment pas à l'idée que pour une fois ce ne serait pas moi qui ai commencé à frapper ? C'est si improbable que ça Noham ? J'ai dragué son mec ou sa meuf, je ne sais plus trop et il m'a frappé en retour.

Je serre les poings sur le mur à côté de lui rouge de colère il ne comprend donc rien du tout rien, je crois que je devrais m'enfuir en courant, mais à la place je me rapproche un peu plus de lui le regardent dans les yeux.

- Tu ne comprends pas que c'est à cause de toi ? C'est à cause de toi que je suis comme ça ?

Je le regarde m'écartent de lui serrent les poings, je n'ai pas envie de le frapper non pas lui, j'ai envie de plein d'autres choses, mais pas de le frapper mon regard dérive sur son visage sur ses lèvres alors qu'il prononce, c'est dernière parole, je finis par revenir contre lui furieux.

- T'est toi, tu vas te taire bon sens.

Sur, c'est dernière parole, je me rue sûr, ses lèvres l'embrassent brusquement au début comme si ma vie en dépendait sans pouvoir me calmer alors que des larmes roulent sur mes joues que je n'avais même pas remarquées plutôt qu'elle avait commencé à couler.

   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] › Dim 13 Jan - 8:39
Leave me alone.

Je savais que je l'avais touché. Je savais que mes mots avaient eu un impact, d'un instant ou mon regard à regarder le sien. Noir Menaçant et pourtant, je n'avais pas peur. À vrai dire, je ne l'avais jamais été en contact de Gabriel. Pas de crainte non plus, même dans ces coups de folie, ou ces colères. Quand il n'était pas lui-même. Quand il avait cette saloperie de compagnie, dont il ne voulait pas se défaire comme ce soir. Je ne savais qu'il n'était pas lui-même, et pourtant, il choisissait les bons mots, pour me toucher. Je ne savais pas ce que je faisais là encore. Bon nombre à ma place, serait déjà parti. Mais je ne pouvais pas, je ne le voulais pas. C'est la colère qui parlait, l'un comme l'autre. Ça pouvait finir mal, ça le sera peut-être un jour. Par manque de patience. Et cet instant, je me demandais vraiment ce que je faisais là. J'aurais dû faire comme chaque fois, rentrait chez moi. La soirée avait été assez dure pour ne pas voir Gabriel dans sa déchéance... « Ah oui ! Et pourquoi je ne peux pas le faire ? Tu crois que j'ai besoin de ta permission ! Tu peux tellement te débrouiller que tu ne tiens même pas debout. Très bien, puisque tu es sûr de te débrouiller tout seul, je me casse. Tu n'as pas besoin de moi ! » J'étais à deux doigts de partir, de faire demi tour, et surtout pas me retourner. Si je le faisais, je savais pertinemment que je resterais. Je n'avais pas envie d'être la personne sur qui il devait passer ces nerfs. Parce que j'avais beaucoup de patience, mais ce soir, elle avait atteint mes limites, du supportable. « Mec, il faut que tu arrêtes tout ça, ça te crame les neurones : cage, barreaux, prison, ça te parle là ? » Il était vraiment à côté de la plaque et le mot était faible. Il ne comprenait rien de ce que je lui disais. Et je me demandais s'il était toujours comme ça, quand il n'avait pas ces merdes dans le sang. Il y a une demi-mesure, à s'amuser. Je m'amusais, je participais à beaucoup de fêtes, même si la plupart étaient liées avec mon boulot. Je faisais des conneries, bien sûr, on était jeune. Mais je ne touchais pas à ce que Gabriel prenait, même si j'en avais l'occasion. « Non ça ne me vient pas à l'idée ! Parce que tu attires toujours les ennuis à toi ! Tu vois, tu ne te souvenais même pas si c'était une fille ou un mec que tu as dragué. En plus sa copine ou son mec, tu crois qu'il serait resté insensible. Si ça t'échappe, c'est ce que les gens font, quand ils tiennent un minimum à une personne ». Visiblement ça lui échappait. J'avais l'impression que ce n'était pas une chose logique pour lui. Qu'il ne connaissait pas ce que ça faisait. Bon faut dire que moi non plus. Mais j'imaginais un peu plus les choses. Et s'il ne comprenait pas ça, ce n'était pas la peine de continuer cette conversation. Il était peut-être temps pour moi de partir. Si Gab était désinhiber, il n'en restait pas moins, qu'il lui restait un semblant de réaction. Me retrouvant assez vite acculer contre un mur, son poing pas si loin de mon visage. À l'observer, froidement. Sans aucune réaction, même pas le contrait. « À cause de moi ? Arrête avec tes excuses et assume... » Je ne comprenais pas ce que j'avais à faire la dedans. Pourquoi, c'était de ma faute. Ce que je voyais surtout, c'est que j'étais encore une excuse. Je ne lui mettais pas la drogue sous le nez. Je suivais son regard, une appréhension naissante, quand elle dériva sur mes lèvres A ce moment là, intérieurement je savais la suite. Je savais ce qui allait se passer. La confirmation, ne se fit pas attendre, quand je sentais ces lèvres se pressaient sur les miennes. Pourquoi je le laissais faire ? Pourquoi je ne le repoussais pas ? Est-ce que c'était de la surprise ? Pas exactement, c'était autre chose. Quelques choses qui m'incitèrent à l'écarte de moi. Le poussant, sans ménagement. Le regardant, sans le voir. « Qu'est-ce que tu fous ! » Je ne sais pas ce qui lui prenait, je ne sais pas pourquoi il avait fait ça. Pourtant, je voulais une réponse. Qu'importe si il vacilla un peu, quand je l'avais poussé. Je m'approchais lui, le rattrapant d'une main pour le maintenir en équilibre. « Qu'est-ce qui t'a pris ? Tu embrasses tout le monde dans cet état ? » Je le poussais pour qu'il trouve appuie au mur derrière lui. Puis fit les cent pas, glissant mes doigts sur mes lèvres, pensifs. Alors c'est ce qu'il faisait de ces soirées, ils embrassaient la première personne qu'il croisait sous la faiblesse. Je n'étais qu'une personne de plus sur sa liste. « Je crois que je vais rentrer... »
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] › Dim 13 Jan - 14:40
Leave me alone.

Je le regarde dans les yeux même si je n'arrive pas vraiment à les trouver trop à la fois hors de moi et totalement différents de moi-même ce soir bien plus que les autres, je crois. Je baise la tête décidant de laisser tomber ce que j'essayais de faire. Je le regarde, je sais qu'il n'a pas besoin de ma permission pour cela et il n'avait pas besoin de le préciser non plus que je ne tiens même plus debout. Je lui lance un regard noir, le plus noir que je pouvais. Je suis en colère, mais en même temps je ne le suis pas vraiment en fait non je suis plus blessé au fond de moi.

- Parce que tu ne peux pas sinon, il y a bien longtemps que tu serais parti. Tu le sais aussi bien que moi.

Je ne dis pas le reste de mes paroles, parce que je sais que je risque de le regretter parce que j'ai besoin de lui, j'ai toujours besoin de lui parce que je ne sais pas vraiment vivre sans lui, c'est lui qui me ramène ou qui me retrouve lorsque je suis dans un état comme celui-ci à l'heure actuelle.
Je le regarde sans trop pouvoir m'en empêcher au fond de moi, je suis heureux que ce soit lui qui est là, mais dans un autre sens, je ne sais pas ce qu'il me prend, mais a, ces paroles ma respiration se coupe et mon cœur se sert tout en baissant la tête inspirant un grand coup avant de lui faire non de la tête.

- Non, dit pas cela, je ne veux pas me retrouver là-bas en cage.

Je resserre les bras contre moi avant de le regarder avec un nouveau regard noir alors que moi la seule chose que je veux, c'est être avec lui et qu'il soit là pour moi, qu'il m'empêche de faire toute, ces conneries. Je serre les poings et grimasse, il n'a pas vraiment tort en fait, je suis toujours là pour causer des ennuis, mais aussi pour en recevoir comme là, ce n'est pas vraiment moi qui suis frappé le premier pour une rare fois. Il faut dire aussi que j'ai fait n'importe quoi et que je ne me souviens même pas si c'était une fille ou un garçon en fait, je crois surtout que je voulais essayer et voir pourquoi lui, il aime temps que ça sortir avec des filles qui, non rien d'intéressant du tout. Puis même je crois que s'en était même pas une en fin de compte je ne sais même plus il a raison, c'est en train de me cramer les neurones et là, on ne peut pas dire autre chose.

- Je n'y suis pour rien si je suis toujours là au mauvais endroit. Peut-être que je l'ai cherché et peut-être que tu as raison. J'ai cette impression de ne plus être moi, mais cela m'a toujours collé la peau et tu peux rien faire contre ça.

Je le regarde aussi froidement que lui me regarde alors que je le bloque contre ce mur. Je ne crois pas que ce soit une très bonne idée, mais ce n'est pas comme s'il me craigne chose qui n'est pas vraie loin de là, je ne veux pas le frapper lui, non. À la place, j'ai frappé le mur à côté de lui, je sais que je vais avoir mal, mais pour l'instant, j'en ai rien à faire la seule chose qui m'importe, c'est lui devant moi. Il a peut-être raison sur le coup, je ne l'assume pas cela en particulier lorsque je suis sobre. Je grimace ferment les yeux quelques seconds.

- Oui, tout à fait, c'est à cause de toi et cela, je l'assume parfaitement. Qu'est-ce que toutes ces filles que tu fréquentes ont de plus que moi ?

Une chose me frappe aux yeux à l'instant c'est que je suis jaloux, jaloux de toute, ces filles qui lui tournent autour jalouses de lui alors qu'il prend toujours soin de moi. Je l'embrasse oui, j'ai envie de l'embrasser et c'est ce que j'ai fait, une chose est sûre, je ne regrette pas ce que je suis en train de faire bien au contraire. J'aime la sensation de ses lèvres contre les miennes de presser mon corps contre le sien. Chose que je n'avais pas prévue, c'est d'être repoussé aussi brusquement ce qui me fait vaciller en recollant de lui. Ce sont, ces paroles qui accentuent la sensation de rejet. Je fais cela à tout le monde quand je suis comme cela ? Je crois que c'est une question à là qu'elle, je ne saurais pas répondre parce que toutes les personnes que j'ai embrassées jusqu'à présent, je les transformais en lui, ce n'est que lui que j'imaginais à chaque fois. Il remplit toutes mes pensées depuis quelque temps maintenant.

- Je… J'en avais envie. Je non, je ne sais pas il n'y a que toi à qui je pense.

Je rougis baissé la tête alors que le monde tourne autour de moi. Je me sens un peu rassuré lorsqu'il me rattrape de sa main pour moi retrouver mon équilibre alors que cette sensation de rejet me broie l'estomac et le cœur les réduisant à néant. Appuyé contre le mur, je me laisse descendre contre celui-ci me retrouvant assied là parterre en le regardant faire des allers-retours devant moi jusqu'à ce qu'il prononce c'est six petits mots rentrés. Il va partir et me laisser là. Je lui attrape la main le tirant à moi.

- Non, non pas part, reste avec moi, je t'en prie je… J'ai besoin de toi.
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] › Dim 13 Jan - 16:52
Leave me alone.

Il avait raison sur une chose, je ne pouvais pas. Et qu'il le sache ça m'énervait. Parce que ça voulait dire qu'il me connaissait, il me connaissait trop bien. Et qui risquait de l'utiliser. Ce qui faisait de moi, quelqu'un de vulnérable. Comme maintenant, face à sa phrase sortie si naturellement. Comme une chose logique. Pourtant, rien ne l'était à cet instant et pour bien des raisons. Mais j'étais loin d'être intimidé, par sa colère ou son regard. Les raisons ? Parce que j'étais tout aussi en colère que lui. En colère de son état, de ces manies, quand il l'était. « Ne me tente pas ! Tu risques d'être surpris ! » Très surpris, parce qu'il était en train de me défier. De pousser mes limites. Et c'était exactement dans ce genre de situation. Que je prendrais mon contrôle, mais aussi, montrer de quoi j'étais capable. Alors partir, et le laisser là, ne me semblait plus vraiment un problème. Est-ce que je le regretterais ? Certainement, plus tard... « Alors arrête tes conneries : J'en ai marre de venir à ta rescousse. Ce soir, si je n'étais pas passé, qu'est-ce qui se serait passé à ton avis ? » Oui, il a peut-être donné une leçon à ce mec, mais après. Je suis sûr qu'en se faisant jeté du bar. Les videurs avaient fait le nécessaire, pour prévenir les autorités. Il n'en avait pas conscience, il ne l'avait jamais d'ailleurs. Je ne savais pas trop dans quel monde, il vivait. À croire que les choses étaient toujours aussi simple, à croire qu'il pouvait s'en sortir. À croire que je pouvais le sortir. J'essayais, mais très franchement j'étais de plus en plus démunie. De plus en plus impuissant. Et triste de le voir ainsi. Il était vulnérable, il y avait quelque chose qui le rongeait et je ne savais pas quoi. Mais c'était de plus en plus clair. Il ressemblait à un enfant colérique qui n'acceptait pas les remontrances, les erreurs qu'on mettait en face de lui. « Non, tu as raison Gab, je ne peux rien faire. Mais je suis fatigue de rattraper tes erreurs. Je suis fatigué de te voir comme ça. Et je n'ai pas envie que tu m'entraînes avec toi, comme je n'ai pas envie de te voir comme ça. Est-ce que c'est si dur à comprendre ? » Oui apparemment. Parce que je lui avais déjà dit. Parce que comme à chaque fois, je le retrouvais dans le même temps. Il ne me disait pas qu'il allait arrêter, alors je n'avais pas de surprise à le trouver comme ça. Par cotre, ce que je ne comprenais pas, c'est qu'il dise que c'est de ma faute. Ce que je trouvais assez fort quand même. On en était arrivé là ! Il n'avait plus assez d'excuses pour se dissuader de son comportement, que maintenant, c'était de ma faute ! J'avais presque envie de rire, rire de colère. Parce que j'étais déçu, déçu d'être sa cible. « Assume Gab ! Assume tes conneries. Je ne suis responsable de rien du tout. Et je ne vois pas en quoi les filles que je fréquente ont une histoire la dedans ! Dès que tu m'appelles ou besoin, je suis là ! Qu'est-ce qui te faut de plus ! » Je me mettais vraiment en colère. Et ça s'accentua un peu plus quand il m'embrassait. Je ne sais pas ce qu'il cherchait. Et pour moi, ces paroles me semblaient fausses. Peu crédible tout simplement parce que ce n'était pas lui qui parlait. « C'est faux, tu te sens juste perdu. Et que je me trouve là pour ainsi dire au bon moment. Je ne sais pas ce que tu veux, mais je ne rentre pas en cause. Tu penses à moi simplement parce que je suis tout le temps-là pour t'aider. » J'étais en quelques sorts,une bouée ou il pouvait s'accrocher. Quand ça n'allait pas et c'est tout. C'était simplement ça. Visiblement, ces pensées vers moi étaient erronés. Il était en train de me dire qu'il tenait à moi, mais c'était faux. J'écartais mon bras de sa prise en soupirant. Sans pour autant prendre place à côté. « Alors arrête de dire n'importe quoi ! »
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] › Sam 26 Jan - 14:55
Leave me alone.

Je le regarde en hausser un sourcil parce que je sais qu'il n'y aura pas vraiment de surprise réellement bien au contraire. Je sais qu'il va rester parce que je compte beaucoup trop pour lui et il compte beaucoup trop pour moi pour me laisser la tout seul livre à moi-même surtout dans l'état dans le qu'elle, je suis. Il ne fera pas cela, je le connais bien trop bien pour en être sûr et certain de ce que je dis. Je baisse la tête parce que je ne suis pas sûr que ce soit vraiment une connerie et je ne saurais dire ce qui se serait passé s'il ne serait pas venue sûrement que je me serais retrouvé à la gendarmerie où je ne sais pas ou pour coups et blessures volontaires un truc comme cela. Je baisse la tête avant de relever le regard vers lui penchant la tête sur le côté avec une légère grimace.

- Arrête dit pas ça, j'y suis pour rien ça viens tout seul, qu'est-ce que tu veux que je te dise. Je ne sais pas, j'y peux rien je...

Je baisse la tête sans finir ma phrase gênée parce que je crois que je mens à moi-même sur le coup parce que je n'arrive même pas à terminer ma phrase dans m'a lancé je crois même que j'ai l'impression d'être ridicule à un point je ne saurais le dire.
Je le regarde écarquiller les yeux à ces nouvelles paroles parce qu'au fond, je le comprends sans vraiment le comprendre quand il parle de l'entraîner avec lui. Je grimace parce qu'au fond, je sais que c'est ce que je suis en train de faire, mais je ne veux pas non plus enfin, c'est bizarre dans ma tête tout ce mélange et tout continuera à se mélanger jusqu'à la fin jusqu'à ce que tout s'arrête, sauf que je crois, je ne sais pas m'arrêter, peut-être n'y arriverais-je jamais ? Non ce n'est pas possible de se dire cela, mais quand on est accros à quelque chose, on n'y reste non ?

- Non, enfin si, je ne sais pas, est-ce que tu en as vraiment marre de moi ? De ce que je fais ? Je… J'ai essayé, tu sais ? Mais je n'y arrive pas.

Et au fond, c'est vrai parce que maintenant, je suis apprenti dans la boutique de jouets de Sally, je me suis dit que peut-être tout irait bien maintenant. Enfin, de compte, cela n'a pas vraiment changé mon comportement auprès des autres bien au contraire, je le crains fort. Je crois bien que je continue même à me comporter comme un con pourquoi je viens de lui dire que c'est sa faute ? Je ne sais même plus réfléchir correctement, je crois. Je veux juste être avec lui sent toute, ces filles qu'il y a entre nous qui nous sépare de trop. Les larmes aux yeux, il ne sait pas, il comprend donc rien et moi non plus d'ailleurs qu'est-ce que je veux plus de lui je veux lui juste lui rien cas moi pour moi, c'est tout ce que je veux.

- Tu ne comprends donc rien oui, ces filles me pose un problème je ne veux rien de plus je veux… Je ne veux que toi, c'est toi que je veux à moi rien cas moi.

Je lui lance un regard noir bien qu'il soit plus pour moi pour ce que je venais de sortir ce que je pensais qu'il y a quelques instants tout haut avant de rougir alors que je l'embrasse, je n'aurais peut-être pas du parce qu'au final cela n'a fait qu'empire les choses. Ce n'est pas vraiment ce que je voulais et il n'a pas compris, je ne sais pas pourquoi il n'énerve encore plus ce qui me fait perdre la tête perdue, il a peut-être raison ? Non, bien sûr que non, je le sens au fond de moi-même clean je pense toujours à lui mon cœur bat la chamade lorsqu'il n'est pas loin comme à ce moment même, bien qu'il y ait la drogue en plus alors c'est plutôt un train à grande vitesse à l'heure où on parle.

- Non, non tu ne peux pas dire cela, je sais très bien ce que je ressens que je sois clean ou non avec toi c’est diffèrent toujours.

Je m’assois parterre ou plutôt, je m’étais laissé glisser contre le mur jusqu’à ce que je sois au sol. Je penche la tête avant d’attraper à nouveau sa main et de tir dessus alors que mon univers commencé à tourner, j’ai besoin de lui toujours, je n’écoute même pas ce qu’il me dit trop ailleurs pour comprendre ce qu’il venait de dire.






   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] › Lun 28 Jan - 15:57
Leave me alone.

À l'écouter, ce n'était jamais de sa faute, il n'était jamais responsable de rien. Ou alors c'était la faute des autres. La preuve étant que visiblement, c'était de ma faute, s'il était comme ça. S'il sortait le soir, et qu'il se droguait. Ce qui m'énervait bien sûr. On avait un an d'écart, et pourtant, on était différents, on ne voyait pas les choses de la même manière. On s'entendait très bien quand il n'était pas dans cet état. Quand il ne se laissait pas sombré par ces démons. Peut-être parce que j'avais plus de responsabilités que lui, il en faisait parti de mes responsabilités. J'accourais à chaque fois qu'il m'appelait, ce soir n'était pas une exception. J'étais fatigué, tiraillait par une certaine lassitude. Préférant quand il était clean, mais il n'avait pas l'air de le comprendre. Comprendre qu'il se bousillait, mais qu'il n'était pas le seul qui l'entraînait. J'avais songé à toutes les opportunités, le jour où je ne serais pas là. Le jour où ça sera trop tard. Le final était loin d'être glorieux, à me serrer la poitrine. Être seul, sans lui... Ça vient tout seul ? J'espère que tu plaisantes ? Explique-moi comment ça peut venir tout seul ? Je ? Il avait l'air d'hésiter sur sa phrase. Mais pourquoi ? Qu'est-ce qu'il ne voulait pas avouer. C'était un trop grand poids l'un comme l'autre. Et pourtant, ils n'étaient que des amis. La colère était toujours là, caché. Je la sentais et la maîtriser devenait de plus en plus dur. Mais il avait cette part, qui voulait pourtant toujours l'aider. Moindre, mais toujours présente. J'en ai marre de te voir dans cet état, oui ! Non, tu n'as pas essayé... Parce que dans le fond, tu ne veux pas ! Tu es bien comme ça et si ça te permet de te voiler la face et te cacher, c'est encore mieux ! C'était des accusations durs, et pourtant vrais qui sortaient de ma bouche. Des paroles incontrôlables. Que j'avais trop contenu. Et pourtant, dans le fond, ce n'était pas à lui que j'en voulais. Mais à sa faiblesse. Je ne voyais pas pourquoi il me parlait des filles avec qui je sortais, alors que lui sortait bien avec qui il voulait. Des hommes la plupart du temps. Louche pour la plupart. Aussi à l'ouest que lui. S'il était jaloux d'elles. Qu'est-ce qui dirait s'il savait ce que je faisais de mes nuits. Homme et femmes, à les accompagnaient, comme un jouet à leurs bras. Simplement pour combler leurs solitudes. Tu n'es pas tout seul Gab ! Tu n'as pas l'exclusivité sur ma personne. Je ne te dis rien quand tu sors avec tes... Épaves qui te servent de petits amis d'un soir ou plus ! Alors tu n'as pas le droit d'être jaloux de ces filles. À moins que... À moins que toutes cette jalousie, ce baisser.... Cacher autre chose et que c'était moi en fin de compte qui était aveugle. Je... Tu… Tu essaies de me dire... Je n'arrivais même pas à m'imaginer ce qu'il essayait de me faire comprendre. Mais ce n'était qu'une faible. Oui ça l'était... Il n'était pas lui-même. Il va se retrouver un mec peut-être pas ce soir, demain et jouer avec comme il le fait d'habitude. Car c'est ce qu'il fait. Je me trouvais seulement là. Il n'avait pas d'autre choix. Il avait beau dire qu'il aurait fait le même choix clean ou non. Je ne voulais pas le croire. Non, tu ne le sais pas, parce que tu n'es pas toi. Tu n'as pas eu ce que tu voulais, tu fais seulement un caprice comme un gamin . Je ne vais pas être le mec sur ta longue liste de prétendants ! C'est différent en quoi ! J'étais parti trop loin, sans voir qu'il n'allait pas bien. Que j'allais certainement regretter ce que je venais dire. Qu'il avait attiré mon attention, en tirant ma main, et quand mon regard s'était dirigé vers lui, c'était de l'inquiétude qui me donnait une gifle, devant sa pâleur. Gab, ça va ? Je m'approchais de lui. Tapotant légèrement sa joue, pour avoir une simple réaction.
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] › Sam 9 Fév - 17:54
Leave me alone.

Je crois finalement que je n'aurais jamais dû dire cela, ça viens tout seul, mais quel con je ne fais pas à ce moment précis et je crains fort qu'il me le fasse très bien comprendre, parce que je ne sais pas si, je saurais lui expliquer pourquoi cela vient tout seul. J'en suis vraiment, mais alors vraiment incapable alors je me mis à rougir jusqu'aux oreilles gêner tout en cherchant une réponse.

- Je… Je ne saurais pas te l’expliquer, j’en ai besoin. Cela me permet d’oublier, tu comprends ?

Bon d'accord, je ne suis pas sûr qu'il comprenait comme ce baiser que je viens de lui donner, mais qu'elle idiot. Je suis le pire des crétins en fait ce n'est pas possible autrement. Je lui lance un regard noir furieux qu'il croit que je n'ai pas essayé, mais tout seul, je n'y arrive pas. Je crains même de ne jamais arriver de sortir de cela accès pour me retrouver pas très clean non plus au travail. Je crois bien que, je suis devenue dépendant. Alors, comment faire pour arrêter maintenant, il est peut-être trop tard.

- Si, j’ai essayé, mais je… Je n’y arrive pas. Je n’y arriverais pas tout seul Noham.

Je baisse la tête comme pris en flague par mes propres paroles, parce qu'au fond de moi. Je sais que j'ai raison, je sais que je n'y arriverais pas tout seul bien au contraire. Je vais me descendre un peu plus. Je repose mon regard sur lui réfléchit est-ce que j'ai vraiment l'aire de sortir avec des épaves ? Non, on ne peut pas dire cela des gens, mais peut-être qu'il a raison enfin généralement, je ne me souviens pas vraiment de ce qui s'est passé la vaille parfois, mais pas toujours. Je penche la tête avant de grimacer, je sais que je n'ai pas l'exclusivité sur lui et ce n'est pas vraiment ce que je demande non plus enfin, je crois.

- Tu crois que je ne le sais pas ? Laisse tomber, tu ne comprends rien, Noham, tu ne comprends rien à ce que je ressens, tu crois que c'est faux, mais il y a vraiment quelques choses-là que je ne comprends pas tu vois ? C'est toi que j'imagine à la place de tous, c'est gas d'accord.

Je pose ma main sur mon cœur en dit, ces paroles parce que oui je ne le comprends pas, tout comme les paroles que je viens de lâchers qui pourraient être une bombe qui explose. Je le regarde dans les yeux en me laissent glisser contre le mur pour m’asseoir parterre, cela m’évitera au moins de tomber face contre terre au cas où. Je crois qu’il a peut-être compris ce que je voulais dire, bien que j’oublie bien vite cette pensée à ces nouvelles paroles baissant la tête trouvant un soudain intérêt pour le sol ne voulant pas en écouter plus je ne voulais pas de lui sur ma liste, je veux lui tout coure. Je ne m’attendais pas du tout à ce que ce soit aussi compliqué à comprendre, mais il m’a toute l’aire que-ci. Je lui attrape la main sans rien rajouter, je voulais juste qu’il soit à ma hauteur même si j’ai la tête qui tourne d’avoir eu la tête un peu trop en l’air quelques instants plus tôt. Je grimace relevant la tête à sa gifle en lui lançant un regard noir qui ne resta pas longtemps face à son regard inquiet.

- Aie, ça fait mal, pourquoi tu me frappes.

Je le regarde penchant la tête avant de poser une main tremblante sur ça joue mordillant ma lèvre inférieure avant de laisser tomber mon bras et de fermer les yeux pour les rouvrir sur lui.

- On peut rentrer, je ne suis pas très bien.

   

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Leave me alone [Pv Noham] Empty
Message Leave me alone [Pv Noham] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Leave me alone [Pv Noham]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ricardo Seitenfus claims coup against Préval was suggested
» PEOPLE ALWAYS LEAVE (15/03 14h55)
» IUKHA ⊱ leave out all the rest.
» ⅲ — NOS PARTENAIRES
» even if I knew my place, should i leave it there ? ~ 23/04 | 10h15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Centre-ville :: Mambo's Bar-
Sauter vers: