Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Dim 27 Jan - 19:19


Jay Sullivan

Je m'appelle Sullivan Jay, et même si je ne les fais pas, j'ai 28 ans. Mais cela reste entre nous. Je suis né(e) le 25/02 /1990, dans la magnifique ville de Port Macquarie, Australie. Pour passer le temps je suis chef de projet humanitaire. Enfin j'étais, maintenant disons que je suis en reconversion, et je suis à Marple Spring depuis Aujourd'hui, plus exactement depuis que le bus de 14h13 m'a déposé dans ce trou perdu (Stranger in a strange land). Actuellement je suis célibataire. D'ailleurs je suis hétérosexuel, si jamais cela t’intéresse. Mais ce qui m'énerve (ou pas), c'est d'être sans cesse comparé à Dylan O'brien.

Bienveillant Sociable Rêveur Créatif Indépendant Curieux Impatient Tête en l'air Têtu Persévérant.
Son père est ingénieur, sa mère est institutrice. Né au bord de l'eau, il est fan de surf et de natation, sports qu'il pratique dès qu'il en a l'occasion. Il a une grande sœur qui vit a Hawaï Il parle anglais et français et maîtrise à peu près l'arabe levantin septentrional (variante dialectale de l'arabe).   Il a un master spécialisé en actions humanitaires de l'université d'Uppsala à Manchester (Royaume-Uni) où il a vécu pendant deux ans. Il a aussi habité trois ans à Lyon (France) pour y étudier la gestion de projet Humanitaire dans une école de commerce. Il aime cuisiner Depuis quatre ans, il travaille sur des projets humanitaires en Afrique et au Moyen Orient. Il fut pris en otage en Syrie pendant quatre mois. C'est son psy qui lui a conseillé de venir à Marple Spring, avant ça, il n'avait jamais mis les pieds aux Etats-Unies. Il sait jouer du djembé. Sa plus longue relation amoureuse a duré un an et demi (pas facile de rester en couple quand tu bouges tout le temps. Il déteste les fils d'attentes. Il est loin d'être à la page sur les réseaux sociaux et autres révolutions technologiques très récentes (il a plus ou moins quatre ans de retard). Il tient des journaux de voyage qu'il considère comme ces plus importantes possessions. Il est tatoué au mollet droit. Lui dire qu'une chose est impossible lui donne encore plus envie de le faire. C'est un passionné d'histoire et surtout des grands hommes (et femmes). Habitué des pays chauds, il a un peu de mal avec le froid et déprime si le soleil disparaît pendant trop longtemps. Enfant, il rêvait d'être aventurier. Il n'a jamais pris de drogue dur mais il peut lui arriver de fumer des joints quand l'occasion se présente. Depuis qu'il est revenu de sa période de captivité, c'est un homme un peu différent et il apprend toujours à connaître le nouveau lui.

L'histoire de ma vie




Bureau du psy: Séance 1

Le docteur attendait avec une certaine impatience son prochain patient. Il s'agissait d'un jeune homme au profil pour le moins inattendu. Ce serait la première fois qu'il devrait traiter un patient ayant vécu ce genre de traumatisme. Plus il lisait son dossier, plus il était curieux de le rencontrer. Le psychologue n'eut pas besoin d'attendre très longtemps avant que quelqu'un ne toque à la porte de son bureau. Il s'empressa alors d'aller ouvrir la porte derrière laquelle se trouvait un jeune homme proche de la trentaine.

- Bonjour monsieur Sullivan, je vous en prie entrez.

Le psy sera la main du garçon avant de l'inviter à s’asseoir dans l'un des fauteuils de son cabinet. Il s'installa dans le fauteuil en face de son patient et lui sourit. Il était temps pour le professionnel de commencer son travail et de mettre son patient en confiance.

- Je suis le docteur Springfield. J'ai accès à votre dossier et je suis lié au secret professionnel. Tout ce dont nous parlerons ne quittera pas cette pièce, vous n'avez donc aucune crainte à avoir là-dessus. Je ne vous forcerais pas non plus à parler de sujet que vous ne voulez pas aborder. Je sais que vous n'êtes pas ici de votre propre initiative, mais je peux vous assurer que je ferais tout ce que je peux pour vous aider.

- Merci docteur. Malgré mes réticences, je comprends pourquoi je suis ici. Je préfère vous prévenir, la dernière chose dont j'ai envie, c'est de parler de ce qu'il m'est arrivé ces derniers mois.

- Je comprends très bien cela monsieur Sullivan, comme je vous l'ai dit, je ne suis pas ici pour vous forcer à quoi que ce soit. Dans un premier temps, j'aimerai surtout apprendre à vous connaître un peu mieux. D'après votre dossier, vous avez grandit dans cette ville. Vous pouvez m'en dire plus sur votre enfance ?

- Euh.. Ok. Comme vous l'avez dit je suis à Port Macquarie, j'ai grandis dans une maison au bord de l'eau avec mes parents et ma grande sœur Maya. J'ai la chance d'avoir des parents qui s'aiment encore et qui n'ont pas de problème d'argent. Je ne sais pas trop quoi vous dire d'autre.

- Vous pourriez par exemple me dire comment vous étiez enfant. Ou même me raconter un souvenir marquant.

- D'accord.. J'étais un peu comme tous les enfants de mon âge je suppose. Je passais mon temps à jouer avec mes amis et à embêter ma sœur. A l'école j'avais pas mal d'amis et je passais beaucoup de temps à la plage ou sur le quai du port pour observer les dauphins qui passaient. Et comme tous les enfants de mon âge, je rêvais de devenir un surfeur hors-pair.

- Je vois. C'est vrai que la plupart des jeunes font du surf dans notre ville. Vous m'avez parlé de votre sœur. Comment vous qualifieriez votre relation avec elle ?

- Je dirais que nous sommes assez proches. On passait beaucoup de temps ensemble quand on était gamin. Ça n'a pas duré longtemps parce qu'on est vite parti de la maison pour nos études. Elle vit à Hawaï maintenant. On communique régulièrement par WhatsApp.  

- Quand est-ce que vous l'avez vu pour la dernière fois ?

- Elle était là pour mon retour en Australie la semaine dernière. Elle a dû repartir le weekend dernier pour reprendre son travail.

- Je vois, je vois.

Le psychologue et son patient continuèrent de parler de l'enfance de Jay un moment. Rapidement, se fut l'heure de finir la séance.

- Bien, notre séance arrive à sa conclusion. Je vous remercie d'avoir pris le temps de venir. Notre prochain rendez-vous est prévu la semaine prochaine à la même heure.

- Très bien, à combien de séance dois-je assister avant de pouvoir repartir travailler ?

- Je n'en suis pas sûr. Pour l'instant, je vous recommande de vous focaliser sur vous et vos besoins. Votre corps à besoin de reprendre des forces, quelques kilos en plus ne vous ferez pas de mal.

Le jeune homme n'avait pas l'air très satisfait de la réponse mais ne renchérit pas. Après avoir salué le psychologue, il quitta le cabinet.

Séance 2 :

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Giphy

Les deux hommes sont à nouveau installés dans les fauteuils.

- Bien, la semaine dernière, nous avons surtout parlé de votre enfance et votre vie ici. Si nous parlions maintenant votre temps à l'étranger. Il est écrit dans votre dossier que vous avez quitté l'Australie à 18 ans pour faire vos études en France.

- Oui, je suis parti après le lycée. J'ai fait mes trois premières années d'étude à Lyon dans une école qui proposait un cursus de gestion de projet humanitaire.

- C'est assez peu commun comme orientation. Pourquoi avoir choisi l'humanitaire ?

- C'est un choix que j'ai fait il y a longtemps. Mon père est ingénieur spécialisé dans tout ce qui concerne la maîtrise de l'eau. Lorsque j'avais 14 ans, il a décidé de partir en Malaisie trois mois dans une région qui avait été ravagé par un tsunami. Il a pensé que c'était bien pour ma sœur et moi de venir l'assister pendant les vacances. Il trouvait que c'était un bon moyen de nous apprendre la vie et d'avoir une vision plus ouverte du monde. Ce voyage fut un véritable déclic. Le contact de la population locale et des volontaires venant des quatre coins du monde m'a donné envie de faire carrière dans l'humanitaire. Après ce voyage, mon orientation professionnelle était toute tracée.

- Je comprends. Mais pourquoi partir faire vos études en France ? Vous auriez très bien pu vous former ici.

- J'ai toujours aimé les voyages et travailler dans l'humanitaire demande souvent la maîtrise de plusieurs langues. Je me suis dit que ce serait mieux de m'y mettre le plus rapidement possible.

- Et pourquoi la France ?

- Le cursus proposé était intéressant. Et puis, le français est parlé dans de nombreux pays africains. Et en plus de cela, on y mange très bien. Le choix n'était pas difficile à faire.

- Ce n'était pas dur de laisser votre famille, vos amis et votre ancienne vie ?

- Il y avait des moments où la maison me manquait. La culture française est assez différente de la nôtre. Ce n'était pas tous les jours facile, mais en même temps, je me suis fait de bons amis là-bas et j'étais passionné par mes études.

- Et malgré tout ça, vous avez décidé de quitter la France pour l'Angleterre quelques années plus tard.

- Oui, j'aimais beaucoup ma vie à Lyon mais j'ai préféré partir pour Manchester. Le master que son université proposait, en plus d'être renommé, correspondait parfaitement à mes ambitions professionnelles.

- Je vois, ça se passe comment des cours sur le travail humanitaire ?

- Et bien, comme dans la plupart des autres formations on a pas mal de cours théoriques. Et puis on a aussi beaucoup de pratique. On nous met dans des situations d'urgences, on doit apprendre à réagir en gardant notre sang froid. Il y a des stages de sensibilisation aux différents dangers que l'on peut rencontrer et chaque été, on part dans des associations et des ONGs pour parfaire notre apprentissage.

Les deux adultes parlèrent plus en détails des études supérieures avant de se quitter. Si le psychologue n'avait pas encore abordé les sujets sensibles de la vie de son patient, il commençait à se faire une idée assez précise de sa personnalité.

Séance 3 :

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! 95573c5e4822c63faab9b49b445856b6

- Parlons un peu de votre première mission. Il est écrit dans votre dossier que vous étiez au Mali. Comment ça s'est passé ?

- Assez bien. On était déployé dans une région rurale pour aider les villages à avoir accès à l'électricité. J'étais l'assistant du chef de projet, ce qui signifie que j'étais l'assistant de toute l'équipe.

- Vous n'avez pas eu de problème à vous acclimater à votre nouvelle vie ?

- C'est vrai qu'il faut très vite renoncer à son confort. Ce n'est pas facile tous les jours de ne plus avoir un bon matelas et une douche chaude au quotidien. Mais on s'y fait avec le temps.

- Et les autres membres de l'équipe, vous vous entendiez bien avec eux ?

- Oui assez bien, tout le monde était très solidaire. J'ai beaucoup appris à leur contact. Je faisais pas mal d'erreurs de débutant à cette époque mais l'équipe m'aidait toujours à m'améliorer.

- Au bout de combien de temps êtes-vous devenu chef de projet ?

- Un an après ma première mission. C'était en Somalie, j'étais dans une autre équipe à l'époque. Le chef de projet est tombé malade et dû être rapatrié. J'ai rempli son rôle en attendant son remplaçant. Comme ils étaient contents de moi, ils m'ont gardé à la tête du projet.

- Et après cela, vous avez enchaîné les missions.

- C'est exact.

Séance 5 :

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! ZCCn

- Nous avons beaucoup parlé de votre vie professionnelle, mais très peu de votre vie sentimentale. Vous avez quelqu'un dans votre vie ?

- Non il n'y a personne.

- Pourquoi cela ?

- Et bien, je n'ai pas rencontré quelqu'un qui me convenait. Et puis ce n'est pas évident de construire une relation lorsqu'on change de pays tous les trois à six mois.

- Vous n'avez jamais eu de relations sérieuses ?

- Deux ou trois. Ma plus longue relation a durée un an et demi.

- Pourquoi vous êtes-vous séparé ?

- Je partais en mission et elle n'était pas prête à s'engager dans une relation à distance.

- Et vous ne vous sentez pas seul ?

- Parfois. Mais je n'y pense pas souvent. Mon esprit est bien plus préoccupé par d'autres sujets.

- Quels autres sujets ?

- Le travail, les problèmes de ce monde, l'histoire, l'art ce genre de sujets.

Séance 8 :

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! 68747470733a2f2f73332e616d617a6f6e6177732e636f6d2f776174747061642d6d656469612d736572766963652f53746f7279496d6167652f477352364d53646c2d42335565513d3d2d3437363137343332342e313465393264373636613331396233303232393837353633383638302e676966?s=fit&w=720&h=720

- Docteur, non pas que je n'apprécie pas ces temps que nous partageons, mais j'aimerais savoir quand est-ce que vous allez me permettre de repartir en mission ?

- Et bien, il est vrai que vous avez bien récupéré au niveau physique. Mais il est trop tôt pour que je puisse juger de votre état mental.

- Mais ça fait des semaines que vous me posez des questions.

- C'est vrai et tout ce que vous faites c'est d'y répondre en évitant de parler d'un sujet important.

- Ok de quel sujet doit-on parler pour que je reparte en mission ?

- Je suis sûr que vous savez de quoi je veux parler. Vous avez vécu un traumatisme important. Ce traumatisme vous a changé et si vous n'affrontez pas la réalité de ce qu'il vous est arrivé, les conséquences peuvent être dévastatrices.

Jay était agacé par les propos du psychologue. Au fond de lui il savait qu'il disait vrai et qu'il lui fallait affronter ses démons. Le plus tôt il le ferait, le plus tôt il pourrait passer à autre chose. Après un long silence, il inspira un bon coup avant de prendre la parole.

- Très bien, je vais vous dire ce que vous voulez entendre.

- Je ne veux rien entendre de particulier, je ne suis ici que pour écouter ce que vous avez à dire.

- On m'a proposé une mission dans une région reculée de Syrie. La paye était bonne, le projet intéressant et je pouvais choisir les membres de mon équipe. Nous savions que c'était une zone dangereuse, mais aucune ONG n'avait été inquiété. Pendant plus de six mois, nous avons travaillé sur notre projet dans une région reculée de Syrie.

- C'est là-bas que cela c'est produit ?

- Oui. Au début, on a juste entendu le village s'agiter. Puis des détonations résonnèrent, on pouvait facilement reconnaître les coups de mitraillette. Très vite ce fut la panique générale. Un de nos voisins entra en trombe dans notre bureau. Il cria que les rebelles étaient là et qu'il fallait fuir le village. Nous nous nous sommes dépêché de rejoindre les voitures. On en avait trois à notre disposition. L'une d'elle était tombé en panne deux jours plus tôt et était endommagée par l'attaque. On ne pouvait pas tous rentrer dans le dernier véhicule. C'est moi, en tant que responsable de l'équipe qui ai choisi les six personnes qui sont partis en voiture. J'ai ordonné à deux autres d'aller trouver au autre véhicule et aux membres restant de se cacher dans le bureaux en attendant.

- Que s'est-il passé ensuite ?

- Ce fut un véritable carnage. Les rebelles violentés, tués, pillés. Ils étaient habités par une haine incontrôlable. A ce moment, ils n'étaient pas eux-mêmes. C'était comme une tornade inarrêtable détruisant tout sur son passage. Nous ne pouvions rien faire. Ils ont débarqué dans nos bureaux et nous ont tous mis à genoux. Ils nous ont alignés les uns en face des autres, formant deux lignes. Nous étions six. A ce moment-là, nous savions tous que s'en était fini pour nous. Notre sort était entre les mains de nos ravisseurs. Un de leurs chef a débarqué et à donner des pistolets à trois membres de notre équipe. Il leur a dit de tuer l'homme en face de lui s'il voulait vivre.

- Avez-vous dû faire ce choix ?

- Non. Sur les trois personnes qui avait l'arme, deux ont exécutés l'ordre. Si je suis en vie aujourd'hui c'est uniquement parce que la personne en face de moi à décider de ne pas appuyer sur la gâchette. Il fut abattu sur le champ.

- Qu'avez-vous ressenti à ce moment ?

- Du soulagement, de la peur, de la tristesse, la panique et surtout de l'impuissance. Mon cerveau était submergé, je n'étais plus capable de rien. J'avais abandonné. Ce n'était qu'une question de temps avant que je ne subisse le même sort que mes collègues.

- Pourtant, vous êtes ici aujourd'hui.

- Au moment où je pensais que je finirai exécuté, ils m'ont mis une cagoule sur la tête et m'ont emmené dans leur camps. J'y suis resté captifs jusqu'à l'arrivée des américains qui m'ont libérés.

- Qu'est-il advenu des deux otages qui avaient tiré sur leurs camarades ?

- Je ne les ai plus jamais revu.

- Et comment avez-vous vécu votre captivité ?

- Les premiers étaient les plus durs. J'avais perdu espoir et j'étais régulièrement maltraité. Et puis avec le temps je me suis repris en main. Je me suis dit que s'il y avait la moindre opportunité pour que je survive il fallait que je me ressaisisse et que je me tienne prêt. Il aura fallu quatre mois avant que cette chance n'arrive. Des soldats américains avaient planifié une attaque sur le camps. Lorsqu'ils ont débarqués, les rebelles n'ont rien pu faire.

- Comment s'est passé votre libération ?

- J'étais enfermé quand j'ai entendu des coups de feu. Deux soldats sont arrivés devant la pièce où je me trouvais, ont éliminé le garde et m'ont embarqué avec eux. Ils m'ont transporté jusqu'à la base américaine où l'on m'a débriefé.

- Qu'avez-vous ressenti à ce moment ?

- J'ai mis du temps à réaliser ce qu'il se passait. A réaliser que j'étais libre et en vie. Pendant un moment, je ne voulais pas y croire. En fait, je pense avoir accepté ma libération seulement en arrivant en Australie.

- Et pourquoi voulez-vous repartir si tôt en mission ?

- Parce que c'est là-bas que ma vie se trouve. Ici je n'ai rien, mes amis d'enfance ne comprennent pas mon choix de vie, les gens d'ici ne vivent pas dans la même réalité que moi.

- Et vos parents ?

- Je les aimes beaucoup mais eux aussi ne sont pas dans le même monde. Et puis, je ne supporte plus leur regard. On dirait qu'ils ont peur que je m'écroule à tout moment.

- Je vois. Ecoutez, je comprends votre envie de retourner sur le terrain, mais je ne peux pas l'autoriser pour le moment. Vous plongez dans un environnement dangereux et plein de pression n'ai  pas la solution à votre problème. Vous devriez peut-être partir dans un endroit plus calme. Quelque part où vous aurez l'occasion de vous redécouvrir.

- Vous êtes en train de me demander de partir en vacances à la campagne ?

- Vous savez quoi, un nord-est des Etats-Unies se trouve une petite ville du nom de Marple Spring. Vous devriez y aller pour quelques jours. Lorsque vous vous sentirez prêt, revenez me voir et nous reparlons de vous envoyer en mission.

- Comment je saurai si je suis prêt à vos yeux ?

- Je vous fais confiance, vous trouverez la réponse par vous-même.




PSEUDO/PRENOM +Sylvain. PAYS/REGION + France. AGE + 27 ans. COMMENT T'ES ARRIVÉ JUSQUE LA ? +En trafiquant sur internet. QUE PENSES-TU DU FORUM ? + Il a l'air plutôt cool. PARLE-NOUS DE TOI +Je sors d'une pause de deux-trois ans dans le rp. Je suis de Provence mais je bouge pas mal. J'aime rigoler et j'aime pas trop la salade CÉLÉBRITÉ LOUÉE +Dylan O'brien. PERSONNAGE INVENTÉ SCÉNARIO OU PV ? + Personnage inventé. ACCEPTEZ-VOUS LE DOUBLON DE VOTRE PRÉNOM ? + Oui, faut savoir partager !

fiche créée par ©️ Summers & Rinema


Dernière édition par Jay Sullivan le Lun 28 Jan - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Dim 27 Jan - 19:41
Dylan est un super choix, j'aime beaucoup :aww:
Bienvenue parmi nous :youpi:
Revenir en haut Aller en bas

Adminchou
F. Rose Harrington
Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Yu5u
I've learned to forgive but it’s almost impossible to forget.

Age : 34
Né(e) le : 31/10/1984
Quartier : Est de la ville.
Je suis : Propriétaire et serveuse du Leeloo's coffee
Inscrit depuis : 28/12/2016
Messages : 1764
Célébrité : Eva Green
Rps en cours : Indisponible.

TristanJaneLeowMel & IsaacDanae ⊰ Manny


Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Dim 27 Jan - 19:57
Bienvenue parmi nous :aww:
Merci de nous avoir rejoint, si tu as des questions, hésite pas.
Au plaisir de te voir en jeu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://marplespring.forumactif.org/t1651-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works https://marplespring.forumactif.org/t1655-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works http://ravensburg.forumgratuit.org/

Invité
avatar
Invité

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Dim 27 Jan - 20:56
Bienvenue à toi **
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Dim 27 Jan - 22:41
Merci pour l'accueil !

Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Lun 28 Jan - 2:14
Bienvenue. :pompom:
Revenir en haut Aller en bas

Adminchou
Otylie Ivanova
Age : 33
Né(e) le : 13/04/1986
Quartier : Est
Je suis : Vétérinaire, maman à plein temps
Inscrit depuis : 05/01/2018
Messages : 93
Célébrité : Jessica Stroup
Rps en cours : Jane ♦️ Aleksei

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Lun 28 Jan - 21:59
Bienvenue par ici! Bon courage pour ta fiche, n'hésite pas si tu as besoin de quoi que ce soit :suisla:



Baby just say the words
Let the love begin. Come take my heart of glass and give me your love, I know you'll still be there to pick the pieces up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
avatar
Invité

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Lun 28 Jan - 22:15
Bienvenue à toi :)
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Lun 28 Jan - 22:16
Merci !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Mar 29 Jan - 9:34
Excellent choix d'avatar Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! 953116116 ! Bienvenue parmi nous :pompom:
Revenir en haut Aller en bas

Adminchou
F. Rose Harrington
Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Yu5u
I've learned to forgive but it’s almost impossible to forget.

Age : 34
Né(e) le : 31/10/1984
Quartier : Est de la ville.
Je suis : Propriétaire et serveuse du Leeloo's coffee
Inscrit depuis : 28/12/2016
Messages : 1764
Célébrité : Eva Green
Rps en cours : Indisponible.

TristanJaneLeowMel & IsaacDanae ⊰ Manny


Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Mar 29 Jan - 12:50
Et bah écoute, j'aime beaucoup ta fiche, et ton personnage est très intéressante. Je me demande comment tu vas le faire évolué ici. Et j'ai hâte de découvrir tout cela.




Félicitations tu es validé
Tout d'abord, nous te remercions de t'être inscrit(e) sur MARPLE SPRING Tu t'amuseras parmi nous, tu verras, on est un peu tarés quand même, mais chut Tu peux dès à présent poster partout sur le forum, t'occuper de ton personnage, venir nous rejoindre sur le flood et autre.

L'animation du moment
Nous t'invitons à prendre part à un road trip en France. Le tout, comme pour notre animation 1, organisé et aux frais, en grande partie, de la ville et des familles fondatrices. Pour tout les détails, c'est ici, que cela se passe. Et les inscriptions c'est juste ici.

Gestion du personnage
Pour commencer, veille à remplir tous les champs de ton profil. Ce n'est pas obligatoire, mais c'est toujours plus agréable. Tu peux aussi mettre une signature pour rendre tes postes plus agréables.

Tu trouveras tout ce que tu as besoin pour donner une vie à ton personnage dans la section scène de ménage. Tu peux y poster ta fiche de liens, faire tes demandes diverses et variées. Tu y trouveras aussi une section Instagram qui n'attend que toi !

Scénarios & cie.
Tu peux, si tu le souhaites, créer des scénarios et pré-liens, pour aider le forum à grandir. Les gens aiment prendre des scénarios, alors n'hésites pas à créer ta petite famille, ta future chérie, ton meilleur ami ou toutes autres personnes importantes dans ta vie. Pour les scénarios c'est par ici et les pré-liens par ici.

Petits plus
Nous avons également mis en place un système de loterie à partenaires. Tu peux y proposer tes Rps de groupe, y chercher un partenaire de RPs aléatoire. Tu trouveras toutes les informations par ici.

Tu peux aussi t'inscrire dans les défis pour mettre par moments un peu plus de piment dans tes Rp et défier les autres inscrits. Tout se passe par ici.

Intégration et autres
Et enfin n'hésite pas à participer dans le flood, les jeux... T'investir dans la vie du forum. Et à aller chercher des liens. Cela ne pourra que t'aider. Nous avons également une CB assez active où régulièrement des soirées sont organisées. Tu peux aussi soutenir le forum, afin d'aider le forum à se développer. Nous t'en remercions d'avance.

Mais le plus important, AMUSE-TOI BIEN sur MS
fiche créée par ©️️ Summers & Rinema


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://marplespring.forumactif.org/t1651-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works https://marplespring.forumactif.org/t1655-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works http://ravensburg.forumgratuit.org/

Invité
avatar
Invité

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Mar 29 Jan - 14:44
Merci ! J'ai aussi hâte de voir comment il va évoluer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! › Ven 1 Fév - 8:37
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! Empty
Message Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life ! ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Jay Sullivan - Hello mate ! Welcome in my life !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Life in UCLA
» Steve Sullivan
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» THE IRISH WAY OF LIFE.
» Isaac A. Sullivan ♣ the worst things in life come free to us

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Registre de la ville :: Dossiers acceptés-
Sauter vers: