Le Deal du moment : -48%
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
Voir le deal
10.49 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

[FLASHBACK] Faire un transfert  Empty
Message [FLASHBACK] Faire un transfert › Jeu 6 Sep - 17:18

Cyriel Burrows & Charlie Robb

[FLASHBACK] Faire un transfert


Charlie Robb avait commencé son service vers midi pour terminer à dix-neuf heures au Leeloo's Coffee. Il était serveur. Cela faisait plus d'un an qu'il travaillait pour Rose. Il adorait cet endroit. Il s'y sentait bien, ce lieu lui était maintenant très familier. Sa patronne l'avait engagé sans juger son passif. Il était compétent dans sa tâche de serveur. Il se donnait totalement quand il effectuait son service. Il restait très à l'écoute aux besoins de clients, soigné et propre sur lui avec la tenue du Leeloo's, sérieux, ponctuel, dynamique et organisé. Rose lui avait déjà avoué qu'il représentait un bon élément. Charlie appréciait faire de son mieux. Harrington offrait sa confiance à ce jeune homme alors il choisissait de lui prouver qu'elle n'avait pas tord d'agir ainsi. Robb se voyait souvent jugé par les gens à l'extérieur. Accusé à tord d'avoir assassiné sa petite-amie à l'époque, il avait survécu à deux années de prison avant que la vérité éclate. Il s'agissait d'une erreur judiciaire. Ce n'était pas facile pour lui de se remettre de cet épisode de sa vie. Les années avancées, traumatisé, Charlie régraissait pas mal. Il vivait avec ses parents, plutôt âgés, ils le traitaient comme un enfant et cela plaisait à Robb qui reconnaissait avoir besoin d'attention. Il sortait peu car il se sentait mal en compagnie d'autrui. Il ne passait pas au dessus de son vécu. Sa petite-amie lui manquait. Il rencontrait des flashs d'elle, plongée dans une marre de sang, lui la tenant dans ses bras. Il n'y croyait toujours pas. Il n'arrivait plus à s'amuser comme avant. Tout lui paraissait vide de sens. Alors, il demeurait sur ses gardes. Présentement, à la sortie de son service, situé non loin du café, deux types s'approchaient de lui. Ils lui lançaient des insultes : "sale tueur" "salaud" "c******" "tu mérites la mort". Ils l'encerclaient pour le pousser. Ils étaient un peu plus jeunes. Charlie les sommait d'arrêter. Personne ne bougeait ses fesses. Le brunet se plaçait contre la violence, il n'allait pas taper ces gars, eux si. Il s'amusaient à le mettre à terre à coups de poing. Son histoire faisait rejaillir l'animosité de certaines personnes, prêtes à s'acharner sur un faux bourreau. En gros, ils se défoulaient sur ce qu'ils considéraient comme un déchet de la société. Charlie ne faisait rien, il restait au sol et il préférait fermer les yeux. Quand il pensait les ouvrir, il apercevait un homme près de lui. Qui était-il ?



codage par LaxBilly.


Dernière édition par Charlie Robb le Ven 21 Sep - 21:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

[FLASHBACK] Faire un transfert  Empty
Message [FLASHBACK] Faire un transfert › Dim 9 Sep - 11:35


faire un transfert

We all have two lives, the second begins when we realize we only have one
Cyriel n'avait rien d'une personne comme tout le monde. Il entraînait même avec plaisir cette différence. Il ne s'était jamais considérait normal, il ne suivait pas vraiment les normes et encore moins les régles. Plus, il y avait de régles. Plus, il prenait le chemin qui voyait se profiler juste à côté. Sans s'apporter d'ennuis toutefois. Cela choquait beaucoup de personnes, et on peut dire que sa folie, qui était jugé comme telle, était reconnue pour beaucoup dans cette ville. Le loufoque du coin. Pourtant, il ne s'arrêtait pas. Depuis son enfance, il allait été jugé ainsi. Ce n'était pas la seule chose qui l'avait identifiait. Sa famille semblait avoir été sous le feu de projecteur, pendant plusieurs années. S'estompant avec le temps. Aujourd'hui, c'est la tranquillité peut-être passagère, qui avait pris une certaine place. Cyriel propriétaire d'un bar, qui l'aurait cru. Bien qu'il n'est pas eu par les voix dite normale. Il était tout de même fière d'avoir un établissement prospère sous sa direction. Les gens ne boudaient pas ces lieux, bien au contraire, depuis qu'il l'avait repris. Et il se sentait plutôt épanoui depuis. C'est la direction qu'il prenait en tout cas. Rejoindre ce qu'il considéra aujourd'hui, bien plus que son domicile. Quand des brides de voix, menaçantes  et haineuse ? Cyriel était loin d'être violent, à vrai dire, il avait toujours fui les conflits, parce qu'il avait l'art et la manière de déstabiliser les gens qui se trouvaient en face de lui par des simples paroles. Enfin, en gros, il mettait les gens mal à l'aise. Ce qui était franchement un avantage. Il s'approcha sans un bruit, attiré l'attention n'étant pas son but premier. Cyriel avait l'impression de connaître ce visage, de connaître la personne recroquevillait sur le sol, acceptant son sort. Il fronça légèrement les sourcils, tout en sortant le portable de sa poche. «  Souriez les gars ! J'ai besoin de voir votre bien visage pour faire des posters, pour mes avis de recherche ! Je vois déjà le titre " chiens perdus ne les approchaient pas, ils sont très violent " Je mettrais des petits oreilles sur le dessus de vos crânes, les filtres de nos jours, c'est un vrai bonheur ! Vous serez magnifiques ! » Sur le petit groupe, il y en avait qu'un qui cherchait vraiment à se battre après les propos de Cyriel. Mais vite dissuader, quand une main le tira avec l'arrière pour partir. «  Mais non ne partez pas déjà, je m'amusais bien moi ! » Son sourire qui avait employé pour la circonstance, disparaissait assez vite pour quelque chose de plus sérieux. S'approchant du jeune homme à terre, il prit bien vite conscience de son identité. Tout le monde en parlait, c'était assez dur à l'éviter. En connaissant l'histoire, Cyriel avait une certaine sympathie à son égard. Faisant inévitablement une connection avec sa propre histoire, celle de son père. Il lui pendit sa main pour le relever doucement. « Ça va ? »   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

[FLASHBACK] Faire un transfert  Empty
Message [FLASHBACK] Faire un transfert › Lun 10 Sep - 16:33

Cyriel Burrows & Charlie Robb

[FLASHBACK] Faire un transfert


Cyriel Burrows possédait une méthode bien à lui pour repousser autrui. Il n'hésitait pas à « faire de l'esprit ». L'humour représentait une arme. Il se foutait royalement de la tête des agresseurs de Charlie Robb. Il osait les défier, alors qu'il était seul. Il semblait ne craindre rien, ni personne. Il parlait de prendre ces types en photo. Au lieu d'évoquer des preuves pour les dénoncer à la police, il préférait s'amuser des nouveautés comme les modifications grâce aux filtres. Il les imaginait avec des oreilles de chiens. Les gars ne répondaient pas, apparemment surpris ou gênés, ils se tiraient comme des lâches. Cyriel avait gagné. Il avait réussi à éloigner, grâce à son caractère, les assaillants de Robb. Son humour presque noir était déroutant. Cela pouvait faire fuir n'importe qui, l'ironie inquiétait pas mal de gens en manque de répartie comme dans la situation présente. Il était très drôle. Les inconnus ne s'étaient pas attaqués à Borrows. Pourtant, ils auraient pu agir car le propriétaire du Mambo's Bar les avait volontairement dérangé. Or, ils n'agissaient pas. Soit ils le connaissaient, soit les dires de Cyriel avaient produit son effet : provoquer le départ de ces débiles.
Charlie n'avait rien entendu ou vu. Il était recroquevillait, allongé sur le béton froid de la rue. Il fermait les yeux comme pour accepter son sort. En prison, il avait pris des coups maintes et maintes fois : sa gueule d'ange ne revenait pas à tout le monde. Alors, il revivait ce traumatisme. Il revoyait ses compagnons de cellule se liguer contre lui et user de stratégies pour le défoncer dans un coin. Charlie avait pris tellement cher là-bas. Il ne retrouvait plus la trace de sa propre dignité. Il se détestait de s'abandonner ainsi. Or, il ne s'assumait plus. Son corps qualifiait qu'une enveloppe : abîmée ou pas, là n'était pas le souci. Le plus important restait l'intérieur d'une personne. Lui, était fichu. Il n'arrivait pas à se défaire de son expérience.
Présentement, après quelques secondes suite au départ de ses bourreaux, Charlie se réveillait. Il n'était pas seul. Il possédait un mal fou à réajuster son regard, la lumière venait lui brûler les yeux. Il ne sentait pas encore la douleur mais il savait qu'il en baverait. Il fixait Burrows, que faisait-il ? Il lui tendait la main. Pourquoi ? Robb l'acceptait, il galérait à se relever.

Bonjour Monsieur, oui ça va merci, mensonge. Vous... vous faites quoi ici ? Vous n'avez rien vu ? Il s'inquiétait d'avoir été vu en mauvaise posture. Merci pour votre aide ! Euh... vous êtes ? Votre visage ne met pas inconnu. Je suis Charlie Robb. Enchanté ! Il lui serrait la main. Il n'osait pas évoquer ses blessures, il sentait du sang couler le long de son visage. Cela lui faisait peur, il devait retrouver ses parents. Il commençait à se sentir mal.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

[FLASHBACK] Faire un transfert  Empty
Message [FLASHBACK] Faire un transfert › Mar 16 Oct - 17:55


faire un transfert

We all have two lives, the second begins when we realize we only have one
La supériorité de certains, ce besoin de se sentir humilier. De faire mal, jouer avec les nerfs de Cyriel. Il se considérait long de là comme un justicier, sortie d'un placard. Il n'était tout simplement pas indifférent à ce qu'il se passait autour de lui. Individualité, pas son genre. Si c'était prendre un risque d'affronter ces hommes, à ces yeux, c'était minime, avec ce jeune homme qui se trouvait au sol. À affronter les suaves de ces assaillants. Ce qu'il ne comprenait pas vraiment c'est que Charlie Robb restait impassible devant l'assaut, se recroqueviller sur lui-même. Un peu comme s'il le méritait, que c'était une évidence. Cyriel pouvait noter au moins une chose, il n'était pas plus effrayé que ça. C'était son sort, et il avait l'air de l'accepter. Pa de cris, pas d'action pou se défendre. À croire, que c'était presque une habitude. Quand quelqu'un d'ordinaire, aurait certainement hurlé de l'aide. Lui restait silencieux, à son triste sort. Alors oui, ça éveillait une certaine curiosité de la part de Cyriel. Sans compter, certains souvenirs. Il ne connaissait pas le mode agression physique, mais par le passé son mode était surtout l'agression verbale. Dans les deux cas, Cyriel était toujours aussi hors de lui, entier quand ça se présentait devant lui. Peut-être qu'il était encore un peu trop attaché au passé, malgré qu'il revendiquait qu'à leur d'aujourd'hui, il y accordait beaucoup moins d'importance.
La fuite des bourreaux, son espace de vision était plus clairs, pour se rendre compte que finalement, Charlie Robb comme il s'était présenté. N'était pas un inconnu. Enfin si, Cyriel ne le connaissait pas personnellement. Mais il avait suivi son histoire à travers la presse, le tapage autour de son histoire. Le grand criminel qui a tué sa petite amie. Une histoire qui avait fait le tour de la ville et bien plus. Plus populaire que la sienne à l'époque quand son père a été accusé du meurtre de sa mère. Cyriel fronça les sourcils, se sentant bien plus proche de la Charlie par ce fait alors qu'il ne connaissait même pas son existence. « Monsieur Charlie Robb enchanté, moi c'est Cyriel Burrows ! Mais je vous en prie, ça m'a permis de me détendre un peu sur quelqu'un. Mais je crois que vous me mentez sur votre état.... » Il lui serra la main avant d'être hésitant sur la façon de se comporter. Observant l'état de Charlie. Est-ce qu'il allait tomber ? Est-ce qu'il allait avoir besoin d'un soutien ? « En fait, j'avais besoin d'un petit café avant de partie au boulot ? Et vous ? Mauvais endroit, mauvais moment ? » Il posa quand même sa main sur son épaule, jugeant que Charlie n'allait pas si bien que finalement. Surtout face à ce visage ensanglanter, pas vraiment jolie à voir... « Vous avez une tête à faire peur. Je crois que je vais vous amener aux urgences ça sera plus sûr » Cyriel ne manquait pas d'humour, et surtout, il serait moins inquiet.   
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

[FLASHBACK] Faire un transfert  Empty
Message [FLASHBACK] Faire un transfert › Ven 19 Oct - 23:16

Cyriel Burrows & Charlie Robb

[FLASHBACK] Faire un transfert


Charlie Robb se présentait à l'inconnu qui venait de le sauver. Il lui devait une fière chandelle. Sans lui, il se trouverait sûrement dans un état encore plus pitoyable. Cet homme représentait un vrai héros. Il osait affronter des types violents sans s'inquiéter de ce qui pourrait lui arriver. Il se trouvait seul, pas eux. Alors, la situation paraissait encore plus dangereuse. Or, il n'hésitait pas à s'aventurer sur un terrain glissant sans craindre la chute. Il usait de beaucoup d'humour. Déroutant, il faisait fuir les assaillants de Charlie. Ce dernier demeurait très reconnaissant. Son sauveur se prénommait Cyriel, c'était original et peu commun. Il était si avenant, dynamique et drôle. Robb retrouvait presque le sourire malgré sa position et la douleur présente. Il souffrait énormément. Burrows le remarquait. Il ne demeurait pas dupe et il ne croyait pas au mensonge lancé par Charlie sur son état physique. Le propriétaire du Manbo's Bar avait aidé Robb à se relever. Cela ne représentait pas une mince affaire. Son corps entier restait tordu à cause de la douleur. Il venait d'être roué de coups et son visage portait les marques de cette bataille où il n'avait pas pris part.

Enchanté Monsieur Burrows, je vous trouve amusant.
Malgré un équilibre précaire, il acceptait de serrer la main de son interlocuteur. Il s'agissait d'une marque de politesse et Charlie respectait cet homme. Si, si, je vais bien. Cyriel proposait un récit : celui de son programme. Il adoptait toujours un ton léger qui prêtait autrui à se détendre. Vous travaillez où ? Je suis certain de vous connaître... mais de où ? Je sors peu donc vous devez être une personnalité du coin, quelqu'un de bien connu. Je me trompe ? Charlie avançait un petit côté curieux. Il allait se tenir au mur le plus proche. Sa tête tournait un peu. La vue de ce sang, présent sur le sol, le sien, le rendait étourdi. Il tentait de se reprendre afin de continuer au mieux cette conversation. C'est ça, je rentrais du boulot et hop... je suis tombé sur ces gars. Merci encore, je vous dois beaucoup, un dîner chez mes parents demain soir ça vous dit ? Ils vont vous adorer. C'était sincère, Robb admirait la bravoure et la gentillesse de ce type au caractère bien dessiné. Burrows posait une main sur l'épaule du jeune homme qui peinait à garder une réelle contenance et qui devait se tortiller un peu pour oublier ses blessures, car il rencontrait des difficultés à rester debout. Cyriel poursuivait avec une réflexion. Charlie avançait un petit sourire. C'est ma tête d'ordinaire, je fais peur. Il arrivait à masquer sa peine avec l'humour et à jouer au jeu du grand brun. Non ça ira, je vais rentrer chez moi. Soudainement, un trou de mémoire s'invitait. Où ? Comment ? Flûte. Vous pouvez appeler mes parents ? Mon portable est... tombé à terre. Il est pas loin de vous. Je vais m'asseoir. Il se sentait mal. Désolé de vous imposer cela.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité

[FLASHBACK] Faire un transfert  Empty
Message [FLASHBACK] Faire un transfert › Mer 7 Nov - 6:20


faire un transfert

We all have two lives, the second begins when we realize we only have one
Il connaissait Charlie Robb, pas directement. Mais qui ne connaissait pas l'affaire qui le liait. À moins d'être enfermé depuis des années sans jamais sortir. Personne, même si c'était vaguement, on avait entendu parlé de cette affaire. Charlie Robb était vite devenu un paria. Même malgré le temps qui s'écoulait. Cyriel en était convaincu, il en avait la preuve encore aujourd'hui. On n'oublie pas, que ça soit d'un côté ou de l'autre. Pauvre spectateur qui avale tout ce qu'on leur dit. Ou victime/coupable qui subit. Sans un mot, car dans le fonds, on finit par le croire. Dans un certain sens. Ou parce qu'on n'avait pas envie de se battre. Et c'est étrangement, ce qu'avait ressenti Cyriel, en ce qui concernait Charlie. Pourquoi se battre après tout, il y avait un certain sens, que Cyriel comprenait. Bien qu'il n'y avait pas adhéré à l'époque. Ce n'était pas la victime pourtant, mais simplement le fil de... Et ça suffisait pour cette ville. Il en était jamais venu aux mains, simplement aux paroles, ou aux crachats. Mais il avait toujours pris sa revanche. Il arqua un sourcil, amusé face à ce jeune homme. Qui lui semblait courage. Il n'était pas si vieux, et il supportait déjà beaucoup trop de choses. « Je suis amusant ? C'est une qualification que j'entends rarement. Mais je dois avouer que j'apprécie » En fait, il n'y avait que deux personnes qui lui avait jusque-là. La plupart du temps, on n'engageait même pas la conversation avec sa personne. Il voulait bien que Charlie mentît légèrement sur sa personne. Rien qu'à sa position, toutefois, Cyriel n'insista pas. Il acquiesça seulement, restant tout de même vigilant, à l'occasion. S'il devait intervenir autant qu'il le fasse rapidement. Il serra la main du jeune homme. « Je travaille au Mambo's Bar, je suis le propriétaire... Je ne vais pas me vanter, mais oui on me connaît assez bien dans le coin, mais delà à être une célébrité... Les gens du coin n'auront pas du tout le même avis, loin de là ! Je suis le vilain petit canard, sans vous offenser, un peu comme vous ! On me connait pour être le fils du tueur... » À l'époque de cette affaire, il n'était pas né ou alors il était beaucoup trop jeune. Cyriel penchait surtout pour la première solution. « En tout cas, non, vous ne vous trompez pas ! ». Malheureusement, bien que ça ne touchait plus Cyriel depuis un bon moment. «Mais moi, je dois avouer que je vous connais ou plutôt votre histoire. Et Hop, vous avez été la cible parfaite. Vous ne me deviez rien du tout. Mais je ne peux pas refuser un merveilleux repas. Je suis un piètre cuisiné adepte des plats cuisinés. Alors quand on m'invite... Je ne peux refuser. J'ai une bonne tête qui fait craquer, c'est pour ça qu'on m'adore !» Il jouait encore sur la pointe de l'humour, Parce qu'il ne savait rien faire d'autre. Parce que c'était tout simplement lui. Cyriel regardait Charlie avec une certaine compassion. Resserrant sa main sur son épaule. La bravoure de ce jeune homme le touchait d'une certaine façon. « Oui asseyez vous. Vous reposez un peu. Je vous aiderais à vous relever... » Il dissimula un léger sourire, à l'argument de Charlie sur sa tête. On pouvait dire ça. « Désolé, mais si vous cherchez à effrayer pour Halloween, c'est loupé. Même après cette altercation...» Cyriel regardait autour de lui. À la recherche du portable, comme il lui avait annoncé. Il lui avait fallu quelques secondes pour l'avoir sous ces yeux, et de l'acquérir entre ces mains. Une grimace sur les lèvres, en retournant. « Je pense qu'il a fait une mauvaise chute et qu'il n'est pas dans un meilleur état que vous ! » La bagarre, la chute, avait fondu l'écran, il était sincèrement désolé. « Mon Cher Charlie, vous mentez mal. Je peux vous ramener chez vous si vous le voulez... ça ne me dérange pas.». Il était clairement mal, il aurait pu appeler lui-même ces parents de son portable. Bien ça les ferait certainement paniquer.  
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

[FLASHBACK] Faire un transfert  Empty
Message [FLASHBACK] Faire un transfert ›
Revenir en haut Aller en bas
 
[FLASHBACK] Faire un transfert
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: RPs abandonnés-
Sauter vers: