Le Deal du moment : -33%
PewinGo Fontaine pour Chat Chien, 2L, Silencieuse
Voir le deal
22 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Adminchou
F. Rose Harrington
F. Rose Harrington
Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. Yu5u
I've learned to forgive but it’s almost impossible to forget.

Age : 36
Né(e) le : 31/10/1984
Quartier : Est de la ville.
Je suis : Propriétaire et serveuse du Leeloo's coffee
Inscrit depuis : 28/12/2016
Messages : 1764
Célébrité : Eva Green
Rps en cours : Indisponible.

TristanJaneLeowMel & IsaacDanae ⊰ Manny


Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. Empty
Message Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. › Mar 3 Jan - 17:08


Francesca Rose Harrington

Je m'appelle Fransesca "Franky" Rose Harrongton, et même si je ne les fais pas, j'ai 32 ans ans. Mais cela reste entre nous. Je suis né(e) le 31 octobre, dans la magnifique ville de Tenby, Pays de Galles. Pour passer le temps je suis Propriétaire et serveuse du Leeloo's coffee, et Je suis à Marple Spring depuis 7 ans (IPMB). Actuellement je suis Divorcée depuis mai 2017. D'ailleurs je suis bisexuelle, si jamais cela t’intéresse. Mais ce qui m'énerve (ou pas), c'est d'être sans cesse comparé à Eva Green.

   
Froide en apparence adorable à l'écoute A de l'humour forte en apparence très vulnérable en réalité détruite de l'intérieur   Maniaque   à des tocs Têtue bosseuse   aventurière franc parlé   grande timide curieuse.
Ses plus proches amis la surnomme parfois Franky, ce qu'elle n'apprécie pas vraiment Née a Tenby, Pays de Galles Mariée assez jeune à un certain Dylan. Mais cela n'a pas marché puisqu'il la battait et maltraitait Elle a voyagé pendant 2 ans autour du monde, alors qu'elle à quitté Dylan du jour au lendemain Elle parle couramment l'anglais, le français et parle un peu espagnole, italien et le chinois Elle est à Marple Spring depuis ses 25 ans Elle y à rencontrée Leow, aujourd'hui, ex mari depuis mai 2017 Elle était enceinte Elle a perdue l'enfant dans un grave accident de voiture en septembre 2016. Elle se reproche, aujourd'hui encore la perte de son fils A eut un très gros passage à vide de septembre à février environs Fume de nouveau beaucoup alors qu'elle avait arrêtée depuis 10 ans Rose ne cherche pas vraiment les coupables et à faire justice, préfèrent essayer de laisser cela au passé et avancé A un peu pétée un boulon depuis, preuve en est, la crise au bal de la St Valentin Elle aime avoir le contrôle de sa vie, mais la vie n'a aucun contrôle apparemment Depuis l'accident elle reste souvent enfermée dans son bureau au café, a pleurer. Aujourd'hui cela est fini, elle se sent mieux, il y à encore des bas, et des journée où elle pleure dans son bureau mais c'est plus rare Très coquète et toujours assez maquillé, elle fait encore aujourd'hui l’effort d'être présentable Aime beaucoup lire, cela la détend N'est pas très à l'aise avec la technologie Plus jeune elle à essayée quelques drogues, mais n'y a jamais été accroc Ne boit que très peu d'alcool et uniquement pour des occasions particulières A peur de la violence et la fuit  Ses cheveux son naturellement châtain, mais elle les noircis, car elle préfère L'étiquette de femme fatale lui colle à la peau Aime jouer de ses charmes juste pour rire Adore les peluches et en as beaucoup encore aujourd'hui N'est que très rarement malade, un don de la nature Sait jouer du piano, mais voilà bien longtemps qu'elle ne la pas fait Son regard expressif trahit souvent sa bouche et ses réels sentiments Sait parfaitement nager, mais à peur de l'océan et des requins. Pourtant elle adore regarder des reportages sur eux et les trouvent fascinants La logique et elle, cela fait bien souvent deux Adore les sucreries et tout ce qui fait grossir Prends toujours un goûté vers 16h comme les enfants Boit au moins 2 litres d'eau par jour minimum Croit au surnaturels et au paranormal, elle adore les émissions qui en parlent Passe parfois beaucoup trop de temps devant la télé.

L'histoire de ma vie



Show me the world

Tenby, Pays de Galles, le ciel est noir et le tintement des sonnettes font écho. Ce soir, c'est Halloween, la chasse aux bonbons est ouverte. Pour tous ? Non. C'est en cette soirée que Francesca Rose Grugwyn décida de voir le jour deux petits mois avant la date prévu. Enfant certes chétive, bien que grande, ses grands yeux d'un bleu purs embellissaient ce petit poupon qui venait tout juste de voir le jour. Madame Grugwyn une infirmière de métier et Monsieur Grugwyn PDG d'une grande d'entreprise fluviale étaient heureux, heureux de ce cadeau fait par la vie. Rose, comme tous préféraient au fond l'appeler. Grandit dans un cadre plutôt prospère, une famille stable, aimant avec ses hauts et ses bas certes, mais qui tenait toujours debout et soudée. L'argent ? Ce n'était pas un problème, pas vraiment, quelques années furent un peu compliquées, mais rien de bien grave. L'amour ? Présent, toujours, malgré une absence parfois remarquée de sa mère, elle savait que son travail était prenant.

Enfant douce mais exubérante, de l'énergie à revendre, elle en avait et en a toujours. Curieuse, Francesca adorait s’intéresser à tous, connaitre tout, c'était son ambition alors qu'elle n'était qu'une enfant. Mais l'âge lui apprit que tout connaitre allait être compliqué, car tout n'était pas connu. Puisqu’il lui faudrait plusieurs vies pour apprendre tout ce qu'il était possible de savoir. La musique fut un temps un échappatoire et une activité plus divertissante que les livres qu'elles dévoraient. Ses doigts courants sur le piano familial, elle avait toujours admirée sa mère en jouer, un jour, c'est elle qui prit la place. Bonne écolière, sociable, elle savait être entourée et se faire remarquer, mais être aussi discrète et muette quand il le fallait.

Adolescente rebelle, sa curiosité et ses quelques mauvaises fréquentations l'avaient amené à faire des choix discutables. À tester des produits illégaux et agir de façon non respectueuse envers ses parents qui l'avaient toujours choyés et aimés. Rose pourtant jamais ne fut accro ou une drogué chronique, non, même si lors de ses nombreuses sorties nocturnes, elles aimait consommer. Elle s'en passait sans soucis la journée, et même plusieurs jours d'affiler. Mais tout cela ne fut qu'une mauvaise passe, qu'elle garde comme une leçon de la vie dans son esprit qui se veut positif. Bien qu'elle ne regrette rien, non. Après tout chacun forge son chemin avec ses propres expériences.


Let me run away

Poussée par ses parents et par son envie d'apprendre Rose suit des études supérieures. Mais sans réelle idée sur son avenir, voulant simplement voir le monde et ses merveilles. Elle entama donc des études de langues afin de perfectionner son français, qu'elle parle aujourd'hui couramment. Choisissant également de travailler l'espagnole, l'italien et le Chinois. Mais pour ses trois dernières elle comprend mieux qu'elle ne parle, il faut bien l'avouer. Lors de ses études à l'université de Cardiff elle fit la rencontre de l'homme qui changera sa vie à tout jamais alors. Dylan, c'est ainsi qu'il s'appelait, cet homme qu'elle aima passionnément si bien qu'elle l'épousa quelques mois à peine après leur rencontre. Un amour qui semblait partager, un amour qui semblait brillant et sans embuche pour un avenir merveilleux et pourtant. Après un an de mariage, la première gifle érafla son visage pâle. La raison ? Aucune dans son souvenir. Mais elle avait cru le contraire, elle s'en souvient de ça. Puis quelques mois plus tard une seconde, puis une troisième et bientôt ce fut leurs ébats, brutaux, il lui faisait mal. Elle ne devenait qu'un corps à sa disposition et à la merci de ses sautes d'humeur.

Trois ans, trois ans pour comprendre, comprendre qu'il n'était pas pour elle. Qu'il n'était pas un homme bien et qu'elle devait partir. Loin, très loin. Alors un jour elle plia bagage, un simple sac de sport, un peu d'argent en poche et elle partie, quittant l'appartement où elle vivait. Sans un mot, à lui, à sa famille, à ses amis. Londres fut sa première étape, celle où enfin après plusieurs jours elle appela ses parents pour leur dire. Leur dire qu'elle voyageait, sans retour pour le moment. Leur dire aussi qu'elle divorçait, sans donner plus de raisons, les laissant dans l'ignorance de ses souffrances. Ce fut alors le début de la liberté, de ses deux années où elle vécue pour elle seule, sans rien et sans besoin de rien. Se débrouillant sur place et le moment venu pour vivre.

Il y eu cet homme, ce cuisinier d'exception, français. Elle l'avait connu il y a maintenant douze ans. Douze ans, c'était si loin dans le temps et si proche dans son esprit et son cœur. En quittant Dylan, elle avait rapidement quitté le Royaume-uni et avait laissé sa carcasse atterrir à Paris. Sans plus un sou, à la recherche d'un petit boulot pour survivre. Elle avait vite fait la plonge, quelques heures par semaine, dans un bouiboui lamentable. Ce qui lui avait permis de se nourrir un peu, mais elle n'avait pas de quoi se payer un hôtel tous les jours, alors elle avait vécu un temps dans la rue. Avec comme seul bagage, son sac de sport remplit de deux-trois tenus de rechanges, d'un peigne, d'un plaide acheter à Paris et de quelques sachets de nourriture et d'eau. Voilà ce qui avait durant un temps fait sa vie. Hipolyte, c'était son prénom, était arrivé peu après dans sa vie. Dormant dans un petit parc non loin de son école de cuisine, elle avait souvent croisé son visage le matin et le soir. Et un jour, il s'était arrêté. Elle ne se souvenait plus vraiment pourquoi. Peut-être parce qu'il avait fait froid, ou plut, ou simplement qu'on était venu l'embêter, une habitude. Elle ne se souvient plus de ce détail. Mais il avait pris le temps de discuter quelques minutes, elle lui avait vaguement dit avoir fui une vie pour s'en construire une nouvelle, meilleure. Son visage encore tuméfié peut-être avait touché son cœur, en partie du moins. Il l'avait invité pour la nuit, pour se reposer comme il se doit, chez lui. Il avait ouvert sa porte, elle avait refusé la première fois, ne voulant pas empiéter dans la vie d'un inconnu. Ne pas être un fardeau pour un noble homme. Il était revenu quelques jours plus tard, elle avait accepté cette fois-ci, usée jusqu'à la moelle. Elle avait fini par accepter sa charité. Se disant qu'une nuit, une simple nuit avec un toit au-dessus de la tête, au chaud, avec un semblant de vie, lui redonnerait l'énergie nécessaire pour repartir. Oubliant presque un instant ses cauchemars, qui chaque fois la réveillaient en sursaut, et en sueur. Mais cette fameuse nuit-là, elle ne s'était pas réveillée seule au milieu du petit parc en France. Non cette nuit-là l'homme l'avait réveillé, il lui avait alors dit que tout allait bien. La vision de son visage compatissant, rassurant. Voilà que depuis son départ, c'était la première fois qu'elle s'était de nouveau sentie en sécurité. La face à lui, la main de Hipolyte dans la sienne, ses yeux clair dans les siens. Rose se souvenait alors qu'un vague instant, elle avait cessé de respirer, cesser de fuir, cesser d'être forte. Elle avait laissé une larme, la première depuis bien longtemps, couler sur sa joue. Dans son souvenir, il l'avait alors d'une douce caresse essuyé de sa main.  Lui avait souri et il était resté alors près d'elle le temps qu'elle se rendorme. Ils n'ont jamais été ensemble, ne vous trompez pas. Hipolyte était homosexuel. Mais il avait été tant pour la femme qu'elle deviendra.

Rose avait poursuivit son tour du monde en après être rester quelques mois chez Hipolyte. Qui l'avait aider à se ressaisir et à renaitre. Elle resta parfois seulement quelques jours, parfois des mois en un lieu. Le monde, elle l'a vu, en partie. Le monde s'est offert à elle comme on a besoin de respirer, comme on a besoin d'oublier. Voilà ce qu'elle fit oublier, mourir pour cet homme pour renaitre de ses propres cendres, tel un Phoenix.  

Marple Spring, Etats-Unis, ce beau pays. Voilà où Franky décida de poser ses bagages. À 25 ans, l'esprit plus léger, son passé derrière elle. Cette ville l'attirait pour une raison obscure. Se laissant happé par cette envie de se poser et de vivre une vie plus "normale" alors. En quelques mois, elle fut bien intégrée à la société et à sa nouvelle vie. Elle enchaîna au départ quelques petits boulots, serveuse, caissière, ou manutentionnaire dans une usine ou deux. Mais il y huit ans, elle a trouvé le travail de ses rêves. Embauché dans une librairie dans le quartier commercial du Queens, elle y à fait ses preuves avec les années. Familières des rayonnages de bois durs et de l'ambiance cosy de ce vieux commerce. Tenue par un couple de septuagénaire, amoureux des livres, vieillissant. Ils ont laissé le travail d'une vie aux mains et bon soin de Rose il y a trois ans. Prenant leurs retraites bien méritées. Rose leur à racheter pour une bouchée de pain, il faut le dire, le commerce, une décision prise à trois. Le couple ayant confiance en la future Harrington. Ne voulant pas la ruiner, ils ont vendu à un prix qui leur permettait de profiter des quelques années qui leur restait sans se soucier de l'argent, en s'assurant de laisser quelques sous à leurs enfants.


And I fall appart

Les années ont doucement passé, le temps à faire son chemin et la vie avec. Ici à Marple Spring, Rose a alors de nouveau commencée à vivre. Il y eut cet homme, il venait régulièrement au café, tous les samedis. Se posant à la même heure, à la même table à chaque fois. Rapidement, le contact se fit entre la patronne du lieu qui le servait souvent et le mystérieux inconnu. Une amitié naquit doucement au fil du temps et des mois passés. Discuter quelques minutes, parfois une heure quand le temps le permettait. Puis il y eut ses rendez-vous en dehors, au cinéma, au parc pour une balade ou deux, puis au restaurant et enfin l’invitation à monter dans son petit appartement du centre-ville. Son passé, il le connaissait, du moins, il avait appris que les choses ne s'étaient pas passé comme prévu. Que l'amour n'était plus fait pour elle, qu'elle avait peur de s'engager, refusant de nouveau d'être déçus et brisée. Mais avec lui Rose se sentait différente, au travers de son regard si doux, elle avait cette impression d'être la lune luminescente dans ce ciel noir. Sa carapace tomba un beau jour l'année de ses 28 ans et Leow entra alors dans sa vie, comme un battement de cœur indissociable des autres et pourtant différent. La vie, enfin, semblait sourire de nouveau à Franky, qui heureuse avec son Leow, cet homme qu'on lui enviait dans la rue. Mais qui n'avait d'yeux que pour elle. Un an après leur relation, il la demanda en mariage le jour de la Saint-Valentin, et c'est l'année de ses 30 ans, en juin que Miss Grugwyn, qui avait repris son nom de jeune fille après son divorce, devenu Madame Harrington. Lors d'une cérémonie assez simple bien qu'éblouissante et heureuse à l'image de leur couple.

Mais il y eut cette soirée, au mois de septembre dernier, il ne faisait pas mauvais, au contraire. Il était tard et Francesca rentrait de chez une amie qu'elle n'avait as vu depuis de longs mois. Qui désirait la voir avec son petit ventre tout rondouillet qui abritait le fruit de l'amour. Cette musique, joyeuse, du moins dans sa rythmique, le sourire aux lèvres après cette petite pause amicale. Cette lumière, éblouissante. Ce bruit, horrible. Ce trou noir, effrayant. Ce réveil, abominable, ses néons trop forts, qui vous empêchent de comprendre de suite où vous êtes. Ses voix qui s'élèvent, soulagées de vous savoir en vie. Ses regards lourds alors qui se posent sur vous. Cette main, qui vous sert. Ce regard qu'on connaît que trop, noyer dans un océan de larmes qui tente maladroitement de dissimuler cette profonde tristesse et détresse soudaine. Leow, il est là avec elle, dans ce qui semble être un hôpital. Que s'est-il passé ? Que... L'enfant, leur enfant. Sa main se pose sur son ventre encore rond. Mais la main qui tient la sienne se fait plus pressante. Les larmes coulent alors sur les joues creuses de son mari et se teint livide. Impossible, non... Impossible. Les larmes gagnent alors Rose qui voudrait mourir à cet instant, pourquoi ? Pourquoi, le sort s'acharne encore sur elle ? Comment une soirée si agréable peut-elle devenir un cauchemar en un instant ? Ses lèvres sèchent, qui ne font que confirmer un coma de quelques heures, peut-être jours, sa gorge qui la brûle. Elle ne peut parler alors, hurler encore moins, pourtant ses entrailles le font. Son visage pâle est soudain plus malade encore. Elle se détourne du regard effondré de son mari. S'excuser, c'est la première chose qu'elle fera. Quand elle en aura l’occasion. Il semble encore plus triste alors. Elle a perdu l'enfant qu'elle portait, sa faute ? Surement... En un sens avec cette foutue chienne de vie, ou ce destin qui s'acharne. Elle doit avoir fait quelque chose par le passé, peut-être dans une vie antérieure pour mériter tout ce malheur. Elle emporte avec elle l'homme qu'elle aime, qui brillait comme un soleil sur ce chemin entravé.

aujourd'hui... la vie continue. ce sourire a disparu, cette étoile dans ses yeux s'est éteinte. ce bonheur partagé n'est plus. faire face, comme toujours, elle a appris. rose essaie chaque jour de faire mieux. mais c'est dur, si dur de vivre alors qu'on ne sait même plus si on le veut vraiment. de voir les gens autour de soi heureux et de se dire que nous ne pouvons pas l'être, jamais. car nous sommes maudit. le temps apaise la douleur à ce qu'il paraît, alors laissons le temps au temps. de toute manière, elle n'a pas d'autre choix, la mort l'effraye et le peu de bonheur qui illumine encore son cœur, le maintien tel, un pantin, animé encore un peu dans ce monde qui lui semble aujourd'hui si sombre et ténébreux. puis, il y a cette annonce, ce constat... leow, il ne supporte plus ses pardons, il ne supporte plus de la voire éteinte. elle ne se pardonne pas alors que lui le peu, en partie, peut-être. quelque chose c'est brisé cette soirée de mai. et il est nécessaire de mettre des mots dessus qu'elle se refuse à entendre, d'abord. mais il a raison, ils ne peuvent plus continuer ainsi. elle l'aime encore, son coeur le sais. mais son âme ne peu plus le regarder en face. alors il faut avancer, il faut continuer, encore et toujours. ils se quittent en bons termes, car au fin fond de leur coeur réside encore une petite flamme, assez frétillante pour laisser survivre leur amitié d'antan. alors elle en est là rose, propriétaire d'une librairie qu'elle aime, amie avec l'homme qu'elle aime, remontant doucement une pente trop glissante. mais peut-être qu'un jour, un jour, on viendra la chercher, lui tendre la main et la hisser en haut de cette pente.

PSEUDO/PRÉNOM + © Summers. PAYS/REGION +France, Lyon ÂGE + 27 ans et quelques poussières. COMMENT T'ES ARRIVÉ JUSQUE LA ? + I made this forum. QUE PENSES-TU DU FORUM ? + C'est mon petit bijoux. PARLE-NOUS DE TOI + Tout est dis dans la présentation du staff. CÉLÉBRITÉ LOUÉE + Eva Green. PERSONNAGE INVENTÉ SCÉNARIO OU PV ? + Personnage inventé.

fiche créée par :copyright: Summers & Rinema




Dernière édition par F. Rose Harrington le Jeu 24 Sep - 21:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://marplespring.forumactif.org/t1651-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works https://marplespring.forumactif.org/t1655-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works http://ravensburg.forumgratuit.org/

Invité
avatar
Invité

Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. Empty
Message Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. › Jeu 5 Jan - 10:25
Excellente fiche, comme toujours :canard: :canard: :canard: :canard:




Félicitation tu es validé(e)

Tout d'abord, nous te remercions de t'être inscrit(e) sur MARPLE SPRING :canard: Tu t'amuseras parmi nous, tu verras, on est un peu tarée quand même, mais chut :zinzin: Tu peux dès à présent poster partout sur le forum, t'occuper de ton personnage, venir nous rejoindre sur le flood et autre.
Profil & signature
Pour commencer, veille à remplir tous les champs de ton profil. Ce n'est pas obligatoire, mais c'est toujours plus agréable. Tu peux aussi mettre une signature pour rendre tes postes plus agréables.

Gestion du personnage
Tu trouveras tout ce que tu as besoin pour donner une vie à ton personnage dans la section par ici. Tu y poste ta fiche de liens faire tes demandes diverses et variées.

Scénarios & cie.
Tu peux, si tu le souhaites créer des scénarios, pour aider le forum à grandir. Les gens aiment prendre des scénarios, alors n'hésites pas à créer ta petite famille, ta future chérie, ton meilleur ami ou toutes autres personnes importantes dans ta vie. Puis tu peux aussi voir pour des liens avec des pvs/scénarios par ici.
Une à également été mise en place, Le panier à liens - Explications et formulaire. Afin de permettre encore plus de liens entre vous membres et peut-être avec de futurs membres qui sait.

Petits plus
<
Nous avons également mis en place un système de loterie à RPs. Vous pouvez y proposer vos Rps de groupe, y chercher un partenaire de RPs aléatoire. Vous trouverez toutes les informations par ici.

Intégration et autres
Et enfin n'hésites pas à participer dans le flood, les jeux... T'investir dans la vie du forum. Cela ne pourra que t'aider. Nous avons également une CB assez active où régulièrement des soirées sont organisées. Tu peux aussi voter pour le forum ou encore poster sur PRD/BAZZART/FACEBOOK, afin d'aider le forum à se développer. Nous t'en remercions d'avance.
:cethv: Mais le plus important, AMUSES-TOI BIEN sur MS :hgdet:
fiche créée par © Summers & Rinema



L'envie de te valider était trop présente :mdr:
Revenir en haut Aller en bas

Adminchou
F. Rose Harrington
F. Rose Harrington
Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. Yu5u
I've learned to forgive but it’s almost impossible to forget.

Age : 36
Né(e) le : 31/10/1984
Quartier : Est de la ville.
Je suis : Propriétaire et serveuse du Leeloo's coffee
Inscrit depuis : 28/12/2016
Messages : 1764
Célébrité : Eva Green
Rps en cours : Indisponible.

TristanJaneLeowMel & IsaacDanae ⊰ Manny


Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. Empty
Message Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. › Jeu 5 Jan - 11:25
:mdr: :mdr: :mdr: Merci choupette :94:
Ravis que ma fiche te plaise :10:
Il nous faudra un lien :bande:


Revenir en haut Aller en bas
https://marplespring.forumactif.org/t1651-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works https://marplespring.forumactif.org/t1655-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works http://ravensburg.forumgratuit.org/

Invité
avatar
Invité

Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. Empty
Message Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. › Jeu 5 Jan - 11:57
Oh oui, sans problème ;)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. Empty
Message Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works. ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Rose ⊰ A heart that hurts is a heart that works.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Registre de la ville :: Dossiers acceptés-
Sauter vers: