Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Mar 7 Juil - 0:51



Natasha & Ambre
La paperasse. Beaucoup la déteste, moi y compris. Je passais délicatement mes doigts sur les lignes de point en relief qu’était mes notes. Il mentionnait des détails de la dernière affaire que j’avais eut un charge. Rien de bien méchant, juste un divorce. Aucun des deux parties n’arrivaient à trouver une solution à leur partage de bien ils ont donc fait appelle à moi. L’affaire avait été finie assez rapidement. Nous sommes arrivés ensemble à trouver des compromis qui convenaient à tous et le dossier n’avait plus qu’à passer devant le juge pour valider la demande. Rien de plus simple. Ces papiers étaient informatisé je n’avais plus qu’à les ranger dans une nouvelle pochette et les conserver. Oui je suis assez conservatrice ! Surtout au travail !

Je finissais tout juste de fermer mon armoire quand mon téléphone sonna dans la poche arrière de mon pantalon. Je décrochais rapidement « Ambre Lewis à l’appareil. » Une entrée froide en la matière, mais vu que j’étais incapable de lire les prénoms des personnes m’appelant je ne pouvais pas faire la différence entre un coup de téléphone professionnel de personnel. Ce fut Natasha qui se présenta à moi. Je pus me détendre temporairement mais je ne la sentais pas comme d’habitude au téléphone. « ça va pas ? Euh… Attend, je suis à mon cabinet, laisse moi dix minutes pour arriver chez moi et vient tu m’expliqueras tout ça. A tout à l’heure. » je raccrochais. J’éteignais mon ordinateur, rapidement et fit propre mon bureau. Oui je suis dans le genre maniaque j’avoue. « Weenie ! Viens là ma fille, on rentre ! » appelais-je ma chienne. Une jeune labrador couleur blé qui m’aidait dans tout mon quotidien. Je tâtonnais sur moi, cherchant si je n’avais rien oublié comme mes clés ou mon téléphone. Mais tout était bien à sa place.

Je fermais donc mon cabinet, claquant la porte derrière nous. Bien que j’effectuais tous les jours le trajet maison-boulot, boulot-maison à pieds, pour une fois j’optais pour la solution de facilité. Un taxi me ferais arriver bien rapidement chez moi, et je pourrais être au plus vite au près de ma meilleure amie. Plus nous nous approchions de la maison et plus je sentais Weenie s’exciter à mes côtés. Je comprenais alors que nous n’étions plus loin… Je sortie du taxi, sortant mon portefeuille et en tirais un billet. « Vous pouvez garder la monnaie. » dis-je au chauffeur avant de claquer la porte derrière moi. Weenie me guida jusqu’à la porte. Weenie s’assis à mes pieds ou je décrochais son harnais. La suite chez moi ne se chiffrait maintenant plus qu’à des chiffres. Quatre pas pour quitter le couloir et avoir accès à ma gauche à la porte du salon, à ma droite la cuisine. Je virais à droite et à nouveau je comptais mentalement les pas qui me séparaient de ma caféière. Habile de mes mains, je regardais si ma compagne l’avait remplie, ce que par bonheur elle avait fait. Je n’avais plus qu’à l’enclencher et attendre que Natasha arrive patiemment et angoissant devant son air paniqué au téléphone. Je ne savais pas à quoi m’attendre.
527 mots & 41 lignes complètes. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Mar 7 Juil - 12:08
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


Cela fait déjà une bonne semaine que j'ai rencontré cet homme mystérieux et au timbre froid et angoissant, Wallace qu'il s'appelle, il m'a sauvé la vie d'un dangereux psychopathe et tout naturellement je lui en suis reconnaissante malgré que je sois encore flippé, cela fait une semaine que je ne suis pas sortie de chez moi ou presque pas, je ne sors que pour aller acheté des clopes et faut dire depuis ce qu'il s'est passé je fume bien plus que d'habitude, en général je ne fume qu'un paquet par jour mais désormais je suis a deux paquets tant je suis flippé à l'idée de me retrouvé de nouveau dans une telle situation, quelle idée avais-je eu de vouloir quitté ma maison un soir pour découvrir de nouveaux alentours ? Je ne sais pas, mais quoi qu'il en soit ce fût gravissime car j'ai rencontré ce fou furieux qui m'a conduit jusque dans une ruelle sombre et avait dans l'espoir de me violé et probablement me tué, une expérience donc traumatisante mais je fus sauvé par ce Wallace, un homme au physique inquiétant mais qui est tout de même une personne de confiance car il m'a sauvé la vie et sortie de cette impasse. Me mordillant la lèvre a cette pensée je grimace également et attrape mon téléphone et compose le numéro de Ambre, ma meilleure amie, j'ai besoin d'elle, de lui parlé de tout ceci, elle paniquerait bien sûr mais serait tout de même présente pour moi et c'est de ça dont j'ai besoin dans l'immédiat : du réconfort, de quelqu'un qui me comprend et saura m'écouter et justement Ambre saura faire ça, jusqu'à présent elle fût toujours présente pour moi lorsque j'avais un soucis, de ce fait je ne m'inquiète pas, je suis convaincue qu'elle saura m'aider en cas de problèmes ; acquiesçant a cette pensée elle ne tarde pas à me répondre, je souris en entendant sa douce voix. « Salut mon ange, tu vas bien ? » A l'évidence elle a tout de suite comprit que ça n'allait pas et tout naturellement elle m'a proposé de venir la rejoindre chez elle dans une quart d'heure ce à quoi j'ai accepté immédiatement avant de raccroché. Montant dans ma chambre j'enfile rapidement une robe bleue que j'adore et quitte la maison me dirigeant le plus vite possible jusque chez ma meilleure amie le quartier où elle vit est assez loin du miens mais tout de même ça ne me dérange pas d'y aller à pied bien au contraire ça me fera faire de l'exercice après tout ce temps où je suis resté cloitré chez moi à fumé puis à bouffé de la glace tant je paniquais ; soupirant a cette pensée j'avance dans la rue jusqu'à ce qu'enfin je me retrouve devant la porte de sa maison où je sonne et attend bien patiemment qu'elle vienne m'ouvrir, étant aveugle il lui faut toujours plus de temps pour ouvrir la porte et c'est normal.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Mar 7 Juil - 17:36



Natasha & Ambre
J’étais en train d’écouter les roulis du café qui coulait quand on sonna à ma porte. La réponse en écho ne fut guère plus longue Weenie se mit à aboyer comme une folle. C’était encore une jeune chienne et tous les rudiments de son métier elle ne les connaissait pas encore tous. En revanche elle avait l’habitude d’obéir sans sourciller ça c’était une chance. « Weenie au panier ! » Elle s’exécuta rapidement, stoppant ces aboiements instantanément. Je repartais de la cuisine comptant minutieusement le nombre de pas que je faisais chose qui me permettais de m’aiguiller dans l’espace. Je savais qui était derrière ma porte, vu que c’était moi qui l’avais invité. Je connaissais l’emplacement de chacun de mes meubles par cœur. Après s’être tapé le petit orteil des dizaines de fois contre les rebords qu’à force je savais les éviter et me déplacer aisément chez moi.

Je lui ouvrais la porte un sourire sincère imprimé sur mon visage. Même si je ne voyais pas, le fait que quelqu’un vous souri en retour je le savais, je le sentais, ne me demandez pas comment, ça se sent. Je n’ai plus la vue, mais il me rester un nez des oreilles et un grand instinct. Ce qui explique sans aucun doute ma faculté à sentir les relents de son parfum mélangé à une forte odeur de tabac froid. Quelques peu déroutant pour mon nez sensible, mais j’avais appris à faire outre et cela me prouvait tout simplement que j’avais bien affaire à ma meilleure amie. Chaque personne que je côtoie à une odeur propre à elle, je le reconnaissais à ça. C’était en quelque sorte une signature olfactive. Petit secret que je gardais pour moi pour un fait qui en troublait beaucoup… Je m’adressais à la jeune femme face à moi « Natasha, vas-y entre. » Je me décalé sur le côté la laissant passer. « Installe toi au salon, j’ai commencé à faire couler le café tu en veux ? » je claquais la porte derrière elle.
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Mar 7 Juil - 17:50
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


De toute évidence l'appel de ma meilleure amie va me faire le plus grand bien, le fait est de la voir, de pouvoir passé du temps à ses cotés le temps d'un après-midi, de pouvoir lui confié tout ce que je ressens ou vis actuellement me fera également le plus grand bien car dans l'idée en ce moment je me laisse périr après ce que ce fou furieux a eu envie de me faire, autant le fait est qu'il veuille me tué ça à la limite je m'en remets, c'est l'idée même qu'il ai tenté de me violé qui me fou les boules et m'envoie en Enfer avant l'heure, je suis toujours vierge et même si je ne le cache pas à mes proches je tiens à ma virginité, cette virginité, le fait est que je veuille a tout prix la préservée est essentielle pour moi, alors, imaginé qu'un homme ai pu avoir dans l'espoir de me la retirée de cette manière aussi horrible soit elle et bien ça me choque et me rend encore plus nerveuse que je ne le suis déjà. Grimaçant a cette pensée tandis que je me dirige dans les rues je fixe les alentours avec une grande attention, je ne tiens pas à retombé sur un psychopathe et à l'évidence depuis ce qu'il m'est arrivé il vaut mieux que je me montre encore plus prudente et même si je me retrouve à devoir changé de look et bien je le ferai même si dans le fond ça me coûtera de le faire, j'aime être habillé de manière sexy et branché ça me va bien, c'est mon style mais si je me fais une nouvelle fois agressé les robes et tout le reste j'avoue ce sera définitivement terminé, je tiens à resté vierge et offrir ma virginité à l'homme de ma vie, c'est pas difficile à comprendre, si ? Fixant au loin la rue je vois immédiatement la maison d'Ambre et tape à sa porte, j'entends tout de suite sa chienne aboyée et quelques instants plus tard Ambre se trouve devant la porte et me souris chaleureusement, je l'embrasse sur la joue et la serre rapidement dans mes bras avant de rentré. « Heureuse de te voir ma puce, comment vas-tu ? » Lui souriant chaleureusement je la fixe également, au fil du temps qui passe j'ai appris à la connaître et malgré qu'elle ne voit rien je sais qu'elle est parfaitement consciente quand quelqu'un lui sourit et fait la gueule, c'est hallucinant mais pourtant c'est le cas : Ambre a un don pour deviné comment les gens se sentent malgré qu'elle soit non voyante, impressionnant n'est-ce pas ? Acquiesçant a cette pensée je m'installe sur le canapé tandis qu'elle me propose de boire un verre d'une voix douce je lui répond alors. « Juste un verre d'eau ma puce s'il te plaît, le café je peux plus... » N'ayant jamais vraiment apprécié la texture de cette boisson autant ne pas lui dire clairement que je déteste ça par simple politesse.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Mar 7 Juil - 18:53



Natasha & Ambre
Natasha déposa un baiser sur ma joue avant de me serrer dans ces bras. Je lui tapais délicatement sur le dos puis elle relâcha son étreinte. Elle souriait elle aussi. « Heureuse de te voir ma puce, comment vas-tu ? » me demanda-t-elle avec chaleur. Je la suivais tranquillement jusqu’au salon, me faisait aussi silencieuse et souple qu’un chat à chacun de mes pas. Connaissant les endroits où il ne fallait pas que je laisse trainer les pieds. « Ca va bien comme d’habitude. Et toi ? » Elle s’installa sur le canapé, moi sur l’accoudoir du fauteuil à côté. D’ailleurs ma femme aurait été là elle m’aurait à coup sur fait une remontrance sur le fait que l’accoudoir n’était pas un endroit ou s’assoir. Autant en profiter ! Weennie vint à notre rencontre. Je ne la renvoyais pas, je savais que ma meilleure amie adorait les animaux. Elle posa sa tête sur le canapé entre l’accoudoir et Natasha. Je lui caressais la tète.

Comme on me l’a appris, la courtoisie voulait qu’on offre à boire. Cela ne me dérangeait pas quand ils s’agissaient d’une très bonne amie. « Juste un verre d'eau ma puce s'il te plaît, le café je peux plus... » J’acquiesçais à ces mots. « Je vais te chercher ça. » Et me voilà repartant dans ma cuisine. Chaque pas était des plus calculés. Je tirais une bouteille d’eau du frigo ainsi qu’un verre que je déposais sur un plateau. J’en fis de même avec ma caféière et un mug dans lequel trône trois carrés de sucre. J’empoignais le plateau et plus délicatement qu’à mon habitude, je ne voulais pas perdre mon temps à ramasser des débris de verres cassés… Je respirais le plus doucement du monde, pour quelqu’un de normal, cela ne serait pas difficile à faire. Moi je n’y vois rien, et j’ai les deux mains prise, incapable donc de me protéger en cas de chute et je n’étais guère rassurée. En temps normal c’était ma compagne qui faisait ça…

Tant bien que mal, je suis arrivée à bon port sans aucune casse. Je m’installa à ses côtés, lui déposant son verre au plus proche d’elle « Je te laisse te servir si cela ne te dérange pas. » J’aurais pu le faire mais ma technique pour ne pas en foutre partout n’était pas toujours bien vu de mes invités. Je rapprochais le mug et laissa mon index à deux phalanges à l’intérieur. Je pris la caféière, et me servit le plus normalement du monde. Lorsque je sentis le liquide monter jusqu’à ma première phalange, je cessais de verser. L’affaire était faite, j’étais servie et il n’y en avait nulle part. Depuis trente ans j’avais pris cette habitude de me servir comme ça, j’en avais ras le bol de devoir tout nettoyer après.

Je m’enfonçais dans le canapé à fond avec mon mug avant de reprendre d’une voix douce « Alors pourquoi m’avoir appelé ? Tu ne semblais pas toi au téléphone... Qu’est-ce qui t’as paniqué comme ça ? » Je pris une gorgée de café d’un air tout à fait posé, cela me fit un bien fou. Cela me permettrait sans aucun doute de garder la même pêche qu’au réveil… Mon visage fixé droit devant. Après tout pourquoi je me retournerais vers elle ? Je ne la verrais pas plus… En étant concentrée, sur ce qu’elle me disait et non sur ce que j’aurais pu voir…
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Mar 7 Juil - 19:36
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


En arrivant devant sa maison je prend conscience que je risque de devoir lui parlé de ce qu'il m'est arrivé il y a environ une semaine, de cette agression et du sauvetage parfaitement réussi par Wallace, franchement heureusement qu'il fût présent sinon je serai sans doute encore en train d'errer dans cette ruelle sombre sans le moindre souffle de vie je lui suis reconnaissante et pour ma vie et pour ma virginité, je sais que je me répète mais ma virginité est plus qu'importante, j'y tiens énormément et j'ai beau avoir vingt cinq ans je ne me sens pas gêné ou honteuse à l'idée d'être encore vierge ou même de n'avoir jamais embrassé un homme, pour moi c'est totalement normal après je vis probablement dans un monde en rose où on peut croire au Prince Charmant mais dans l'idée ça ne me dérange pas, je crois à ma bonne étoile et c'est tout ce qui compte à mes yeux, j'ai raison, non ? Mais voilà, dans l'idée me retrouvé à devoir parlé de tout ceci à ma meilleure amie qui a tendance à être ultra protectrice envers ma personne me fais flippé, elle connait ma virginité mieux que personne, elle connait également mon envie de le resté pour le bon et naturellement je sais déjà comment elle va réagir de ce fait alors que je patiente devant la porte en attendant qu'elle m'ouvre je grimace légèrement mais je ne laisse rien paraître lorsqu'elle fini par m'ouvrir et me salue chaleureusement. « Ça peut aller. » Un demi mensonge mais ça elle le sait déjà, Ambre est la personne qui me connait le mieux sur cette Terre de ce fait rien qu'au son de ma voix elle sait d'ors et déjà que ça ne va pas trop bien ; acquiesçant a cette pensée tandis qu'on rentre dans sa maison et nous posons dans le salon je la fixe longuement lorsqu'elle part cherché de quoi boire, une fois revenue je m'assure que tout va bien et prend la bouteille d'eau et le verre qu'elle a déposé sur un plateau et me sert. « Je te remercie ma chérie. » Lui souriant chaleureusement tandis que je commence à boire un peu je sens qu'elle attend que je crache le morceau sur ce qu'il m'arrive mais dans l'immédiat je ne dis rien j'attends bien patiemment qu'elle s'ose à me demander ce qu'il m'arrive, ce sera dur de lui en parlé et encore plus lorsque je vais lui parlé de Wallace et de son sauvetage, après tout le mec est plutôt inquiétant vu comme ça et tout naturellement j'imagine bien qu'elle va flippé en apprenant que j'ai passé une bonne partie de la nuit avec cet homme qui m'a soigné ; elle fini alors par me demandé ce qu'il m'arrive chose qui me fais immédiatement sourire, alors la fixant légèrement je rougis quelque peu et me lance dans de brèves explications. « J'ai eu un problème il y a une semaine, un gros problème a vrai dire et depuis je m'isole chez moi par peur que ce problème se reproduise à nouveau, du coup depuis une semaine je fume comme une tarée pour oublier et autant te le dire c'est incroyablement emmerdant de vivre comme ça... » Soupirant à ses mots je m'attends déjà a ce qu'elle flippe ou a ce qu'elle souhaite en savoir plus, évidemment elle va vouloir savoir ce qu'il s'est passé mais je souhaite prendre mon temps dans l'immédiat et y aller petit à petit, c'est une manière comme un autre de faire après tout !

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Mar 7 Juil - 22:36



Natasha & Ambre
« Je te remercie ma chérie. » A nouveau son sourire émanait jusqu’à moi. Je lui répondis par un hochement de tête. Je gardais le silence, c’est le genre de chose que les gens normaux détestent. Il n’y a rien de plus déstabilisant pour les autres que d’être face à quelqu’un qui ne pipe mot. En fait j’attendais tout simplement qu’elle me dise ce qui n’allait pas.  Mon mug entre mes doigts me réchauffait le bout des doigts.
Elle finit par dire « J'ai eu un problème il y a une semaine, un gros problème a vrai dire et depuis je m'isole chez moi par peur que ce problème se reproduise à nouveau, du coup depuis une semaine je fume comme une tarée pour oublier et autant te le dire c'est incroyablement emmerdant de vivre comme ça... » Elle soupira, quand à moi mes mains s’étaient crispé sur ma tasse de café. Mon cerveau traitait toutes les informations qu’elle venait de me dire. « ça se sent. Pour les cigarettes je veux dire. L’odeur est plus forte que d’habitude je cerne à peine ton parfum… » lui dis-je. Cela pourrait paraitre bizarre venant d’une femme, on aurait pu croire que j’étais croisé avec un chien, mais comme on le dit souvent, quand la vu n’est plus là les autres sens prenne le dessus, pour ma par c’était mon nez.

Mes doigts étaient comme coller contre la céramique tellement je m’étais tendus comme un arc. « Quel genre de problème ? » finissais-je par lui demande d’une voix plus tendue. J’essayais de comprendre et d’analyser ce qu’elle venait de me dévoilé mais plus je réfléchissais plus mon cerveau se transformer en bouillie informe. Mais il y a une chose qui me taraudait. Une question revenait sans cesse dans mon esprit et c’est bien malgré moi qu’elle m’échappa « Pourquoi ne m’as-tu pas appeler ? Tu aurais du m’en parler plus tôt. » Quand j’aime quelqu’un je ne le fais pas à moitié. Natasha était ma meilleure amie, un peu comme une sœur pour moi la savoir dans la merde c’était juste une horreur… « Dit moi précisément ce qu’il sait passé. » ma voix était plus dure. Ce n’était pas méchant mais quand j’étais dans ce genre d’état je pouvais montrer cette facette dure comme du diamant. Mais elle savait que ce n’était pas contre elle.
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Mar 7 Juil - 22:57
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


Posant mon regard sur elle je me mordille la lèvre quelques instants, c'est vrai que j'aurai pu lui parlé de tout ceci plus tôt mais je ne pouvais pas, après cette agression et le sauvetage réussi de Wallace j'ai eu ce besoin de me renfermé sur ma personne pendant plusieurs jours afin de prendre conscience que tout ceci n'était pas un rêve, que j'étais bien en vie et qu'il allait falloir que j'apprenne à vivre avec l'idée même que j'ai été agressé de la pire des façons par un homme, heureusement bien sûr cet homme n'est pas aller jusqu'au bout, il n'en a pas eu le temps, mais c'était de peu, quand Wallace est arrivé l'homme était au dessus de moi et commençait à retiré ma robe, il s'en est fallu de peu mais pourtant je suis vivante et je vais bien du moins physiquement, parce que moralement c'est une toute autre histoire, je bouillonne, j'ai envie d'exploser, je pourrai porté plainte contre cet homme parce qu'il m'a touché mais je ne l'ai pas fais, après tout il n'est pas aller jusqu'au bout grâce à Wallace alors bon... Je réfléchirai à cette option plus tard, dans l'immédiat la seule chose que je veux c'est oublier tout ceci et me concentré à nouveau sur ma vie sans avoir peur du lendemain, car oui, depuis une semaine où je suis resté enfermé chez moi j'avais peur du lendemain et de tout ce qu'il pourrait m'arriver, mais maintenant dans l'immédiat la seule chose que je souhaite c'est avancé, ne plus penser à tout ceci, me faire une raison et resté positive, je suis vivante après tout, j'ai peut-être encore une marque sur le genoux de ma blessure que je m'étais faite en tombant mais je vais bien, pas moralement mais physiquement oui et c'est déjà très bien ; acquiesçant a cette pensée tandis que mon amie me répond petit à petit à ma phrase je la fixe longuement lorsqu'elle me demandes des détails quand à ce qu'il m'est arrivé, ce sera difficile à dire mais ne peux la laissée dans le noir pendant aussi longtemps, alors, d'une voix douce mais quelque peu apeurée je me lance dans des explications. « La semaine dernière j'ai ressenti ce besoin de sortir de chez moi alors qu'il était tard, d'explorer des nouveaux horizons, de voir d'autres choses quoi il était environ vingt deux heures quand cette idée m'a traversée l'esprit et du coup j'ai quitté ma maison et j'ai marché et encore marché jusqu'à me retrouvé dans le quartier ouest alors autant te dire que j'ai marche énormément... Puis voilà y a un mec qui m'est tombé dessus et m'a conduit dans une ruelle sombre, il avait des idées affreuses en tête comme tu peux t'en douté et il a commencé à me faire du mal, ce fût affreux, je ne savais pas quoi faire, j'avais peur, je me sentais mal.... Enfin.... Puis voilà un homme est arrivé sortit de nul part et m'a sauvé la vie, il a agressé le fou furieux et moi je me suis enfuie en courant, j'étais tombé à un moment donné et je me suis blessé et là mon sauveur m'a retrouvé et m'a soigné, j'ai passé la soirée avec lui... Il a sauvé ma virginité mais également ma vie, tu te rends compte ? Pourtant c'est un homme de ce quartier aussi dangereux soit il .... » C'est difficile de lui parlé de tout ça mais pourtant aucune larme ne coule de mes joues, je me sens a peu près bien comme vidé de ce poids aussi lourd soit il, oui, en parlé avec elle me fait le plus grand bien de ce fait je poursuis mes explications. « Dans l'idée pendant une semaine j'ai ressenti ce besoin de me posé, de ne parlé à personne de tout ça, j'avais besoin de voir que je suis en vie et que ce n'est pas un rêve et ça m'a fais le plus grand bien, ça fais quoi, trois heures heures que j'ai pris conscience que je rêvais pas.... Mais voilà... » La fixant longuement je m'attend a ce qu'elle flippe face à tout ceci mais je préfère être sincère avec lui plutôt que de lui caché la terrible vérité...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Jeu 9 Juil - 0:21



Natasha & Ambre
Natasha commença avec une certaine nervosité. « La semaine dernière j'ai ressenti ce besoin de sortir de chez moi alors qu'il était tard, d'explorer des nouveaux horizons, de voir d'autres choses quoi il était environ vingt deux heures quand cette idée m'a traversée l'esprit et du coup j'ai quitté ma maison et j'ai marché et encore marché jusqu'à me retrouvé dans le quartier ouest alors autant te dire que j'ai marche énormément... » Mes mains tressaillirent de plus belle. J’avalais péniblement ma salive. Je me frottais machinalement le front de l’entendre commencer son récit. J’étais dépitée de savoir qu’elle sortait si tard la nuit… Mais jamais je ne me permettrais de le dire de le vive voix… Elle reprit. « Puis voilà y a un mec qui m'est tombé dessus et m'a conduit dans une ruelle sombre, il avait des idées affreuses en tête comme tu peux t'en douté et il a commencé à me faire du mal, ce fût affreux, je ne savais pas quoi faire, j'avais peur, je me sentais mal.... Enfin.... » Je fus complètement retournée. Chaque mot qu’elle prononçait me nouait un peu plus l’estomac. D’ailleurs le mug s’échappa de mes mains se déversant au sol mais je n’y prêtais en aucun cas attention. J’écoutais ce qu’elle me disait, l’estomac des plus serrer. Je me penchais juste quelques instant pour ramasser le mug à moitié déversé sur le sol, mais j’étais toujours captivé part ce que me disais ma meilleure amie, mes yeux vitreux se fixaient toujours droit devant moi. Je ne voulais pas lui montrer clairement que cela m’atteignais. Je ne voulais pas qu’elle voit que dans ma tête le scénario qu’elle me dévoilé avait pris forme d’un mini film des plus effrayants. « Puis voilà un homme est arrivé sortit de nul part et m'a sauvé la vie, il a agressé le fou furieux et moi je me suis enfuie en courant, j'étais tombé à un moment donné et je me suis blessé et là mon sauveur m'a retrouvé et m'a soigné, j'ai passé la soirée avec lui... Il a sauvé ma virginité mais également ma vie, tu te rends compte ? Pourtant c'est un homme de ce quartier aussi dangereux soit il... » Je sentais que Natasha n’était guère à l’aise. Moi non plus. Pour palier aux quelques minutes de silence je m’adressais à ma chienne « Weenie, torchon ! » ordre qui faisait partie de ces commandes qu’elle avait appris dès sa plus tendre enfance. Et pour l’y aidé, le torchon était toujours suspendu au même endroit, à portée de ces babines. Natasha repris à nouveau « Dans l'idée pendant une semaine j'ai ressenti ce besoin de me posé, de ne parler à personne de tout ça, j'avais besoin de voir que je suis en vie et que ce n'est pas un rêve et ça m'a fais le plus grand bien, ça fais quoi, trois heures que j'ai pris conscience que je rêvais pas.... Mais voilà... » Weenie revient vers moi et déposa le torchon sur mes genoux. Je l’attrapais et essuyais le sol à mes pieds avant de reposer le torchon sur le plateau que j’avais emmené tout à l’heure. « Je ne sais pas quoi te dire. J’en reste sans voix. » et c’était vrai, mon cerveau était comme déconnecté. « Je persiste à penser que tu aurais du m’appeler. Je serais venue tu le sais bien ! »
Fiche créée par © Summers


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Ven 10 Juil - 16:50
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


J'ai des moments comme ça où j'ai besoin de me posé, de ne pensé à rien le temps d'une journée et parfois ça dure bien plus longtemps, étant une femme très craintive de nature j'ai souvent besoin de m'enfermer dans des " bulles " et d'oublier mes embrouilles de temps à autre, c'est délicat à expliqué mais ça me fais le plus grand bien, de ce fait lorsque je me pose et explique avec autant de difficultés que je l'imaginais à ma meilleure amie ce qu'il m'est arrivé il y a une semaine elle est sur le cul, ça se voit, je ressens sur son visage toute la détresse qu'elle peut ressentir en l'instant présent et ça me trouble, je m'y attendais bien sûr a ce qu'elle soit horrifié mais j'ai plutôt l'impression qu'elle m'en veut de ne pas lui en avoir parlé plus tôt, je la comprend évidemment, Ambre a toujours été très protectrice envers ma personne et tout naturellement lorsque je vois dans son regard la tristesse, la peur qu'elle ressent dans l'immédiat je me sens très mal de ne pas l'avoir contactée plus tôt, j'aurai du et j'aurai pu le faire mais je ne voulais pas le faire, j'avais besoin d'être seule, de me posé tranquillement dans mon coin et de réaliser par la même occasion que je suis bien vivante, que tout ceci n'était pas un rêve et c'est normal.... J'ai vécu une agression dans un quartier bien pourri et c'est un fait jamais plus je ne ressortirai aussi tard le soir après ce qu'il m'est arrivé, je vais avoir besoin de temps pour me remettre convenablement de mes blessures de cette soirée, elles sont mentales désormais, physiquement concrètement on ne voit rien car le fou furieux n'a pas eu réellement le temps de me touché de ce fait lorsque je fixe longuement Ambre après lui avoir expliqué les choses je la vois faire tombé son mug ce qui me surprend énormément, au bout d'un moment elle fini par appelé son chien afin qu'il lui amène un torchon et me fais la leçon a ce sujet-là, je grimace en entendant ses paroles. « Bien sûr que j'en suis consciente que tu aurais été présente pour moi si j'en avais ressenti le besoin, mais, à ce moment-là j'avais juste besoin de réaliser que tout ceci était bel et bien arrivé et que par la même occasion j'étais bien en vie. C'était difficile tu sais mais j'avais surtout besoin d'être seule a ce moment-là, mais maintenant ça commence à aller mieux tout doucement et c'est pour ça que je t'en parle maintenant... » L'aidant à ramassé les petits morceaux de verres présents par terre qu'elle ne verrait pas forcément je file dans la cuisine et les jette dans la poubelle, en revenant je la fixe longuement avec un air triste qu'elle ne verra pas bien sûr mais qu'elle ressentira automatiquement....

Spoiler:
 

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Jeu 16 Juil - 15:50



Natasha & Ambre
« Bien sûr que j'en suis consciente que tu aurais été présente pour moi si j'en avais ressenti le besoin, mais, à ce moment-là j'avais juste besoin de réaliser que tout ceci était bel et bien arrivé et que par la même occasion j'étais bien en vie. C'était difficile tu sais mais j'avais surtout besoin d'être seule a ce moment-là, mais maintenant ça commence à aller mieux tout doucement et c'est pour ça que je t'en parle maintenant... » Je ne pipais mot et tentait de ravaler mon inquiétude et garder mes larmes au plus profond de moi. Quel idée d’avoir les yeux bleus dès lors que je pleurais ils rougissaient et bonjour la tronche que je me payais après. Elle se levait et j’entendis ces pas filer jusque dans la cuisine.
Alors que j’entendais ces pas revenir dans le salon, je sentais son regard se poser sur moi. Je perçus sont air triste et je m’en voulus de plus belle. Je n’aurais pas du dire ce que je lui avais dis. Je m’en voulais intérieurement si j’avais voulu je me serais foutu une claque. Après un long soupir je lui dis : « Nat’ je comprends et j’entends bien. C’est juste que tiens à toi et je ne voudrais pas qu’il t’arrive quoi que ce soit. » Je me refrognais un peu plus sur moi-même dans le canapé. « Excuse moi, je ne voulais pas enfoncé le couteau dans la plaie… » Je tentais de refaire surface comme si de rien n’était. Reprenant sur une note légère « Je suis contente que tu sois quand même venue m’en parler. » Je repris en rapport avec ce que je lisais en elle comme dans un livre. « Tu n’as toutefois pas l’air des plus heureuse. Qu’est-ce qui t’attriste ? »
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Jeu 16 Juil - 16:02
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


C'est vrai alors que je m'étais fait agressé quelques jours auparavant l'un de mes chiens, mon premier chien que j'ai trouvé en arrivant à MS est mort et tout naturellement ça m'affecte encore terriblement, la blessure est toute fraîche, il avait une tumeur depuis un certain temps de ce fait la perte de cet animal m'attriste bien plus qu'on ne puisse l'imaginé mais je fais avec et tente tant bien que mal de me dire que là où il se trouve il est heureux, est fier de moi comme mes parents doivent l'être du moins c'est ce que je m'ose à croire bien que je n'en serais jamais réellement convaincue, mais qu'importe dans l'immédiat la seule chose que je sais c'est que mon chien a disparu de ma vie et son départ m'attriste énormément mais je préfère tout de même me dire qu'il est mieux qu'il soit décédé au moins il ne souffre plus et à mes yeux c'est tout ce qui importe de ce fait autant pensé ainsi plutôt que de rester braqué sur l'idée qu'il est décédé et qu'on doit faire avec ; acquiesçant a cette pensée tandis que je fixe mon amie qui semble très mal en ce moment je lui dis d'une voix douce. « Il ne m'arrivera rien ne t'en fais pas, ce soir là j'ai fais la connerie d'avoir envie de bougé un peu après un shoot du coup le chauffeur m'a déposé là et je me suis baladé mais je vais bien je t'assure je ne déprime même pas je suis juste soulagé. » Affichant un grand sourire à ses paroles je fixe longuement ma meilleure amie dans l'espoir qu'elle ressente mon sourire et que ça puisse au moins la rassurée, je ne saurai l'expliqué mais Ambre a un don elle ressent les sentiments des autres sans le moindre soucis et j'avoue c'est assez plaisant ! « Tu n'enfonces absolument pas le couteau dans la plaie ma poupée, je vais bien réellement. » Tenté de faire comprendre à mon amie que je vais bien ne sera sans doute pas une mince affaire elle qui est habituée à s'inquiéter pour moi mais également à me protégé lorsqu'il m'arrive le moindre truc et bien j'avoue c'est parfait délicat de lui faire comprendre que tout va bien pour moi elle s'inquiète pour moi de manière naturelle comme si c'était un automatisme, étrange ou pas c'est sa manière de fonctionné et au moins ça me prouve qu'elle tient réellement à moi et ça franchement j'adore ! « Dake est mort il y a quelques jours un peu avant mon agression ce fût difficile et du coup au soir je suis aller l'enterré dans la forêt il aimait ce lieu et je suis tombé sur Oscar, tu sais cet homme au cœur sombre qui m'intrigue ? Il m'a aidé et soutenu bien que je n'étais pas en état de parlé, c'est dur tu sais de l'avoir vu partir, c'était mon chien... » Quand je dis qu'elle ressent vraiment tout ce n'est pas pour rien de ce fait autant ne pas tenté de lui caché quoi que ce soit elle le sentirait immédiatement...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Jeu 16 Juil - 17:08



Natasha & Ambre
De toute ma vie d’aveugle, jamais je n’aurais cru pouvoir trouver une femme qui ferait de ma vie un rêve, et pourtant j’en avais trouvé deux, avec beaucoup de patience, mais elles avaient éblouis ma vie, l’une en me faisant comprendre ce que j’étais, l’autre qui malgré la durée de notre relation continue encore à me dire « regarde là bas ! » voulant me montrer sans doute quelques choses d’intéressant mais que je ne pouvais pas réellement voir cela va de soit ! C’était ce côté naturel chez elle qui me plaisais depuis le premier jour. Je ne pensais pas non plus qu’en déménageant ici je me trouverais une amie pour lequel je serais capable de tuer. Pourtant j’aurai été capable de tout pour Natasha. Et bien que dans mon métier j’étais capable de faire un plaidoyer ou un réquisitoire très facilement, mais face à des gens que je connais, qui me connaisse et que j’aime plus que tout, c’était complètement perturbant et je devenais nulle… « Il ne m’arrivera rien ne t’en fais pas, ce soir-là, j’ai fait la connerie d’avoir envie de bouger un peu après un shoot du coup le chauffeur m’a déposé là et je me suis baladée mais je vais bien, je t’assure je ne déprime même pas je suis juste soulagée. » Je hochais doucement la tête. « J’espère que tu dis vrai. » Natasha souriait. Je savais ce qu’elle voulait faire, elle voulait me rassurer. Cela marchait mais à moitié seulement. Je savais à quel point elle tenait à certaine chose, je ne tenais pas et je m’en serais voulu si elle était tombé sur quelqu’un de très malveillant qui ne l’aurait pas respectée. J’avais tellement mal vécut ma première relation que je priais pour qu’il ne lui arrive pas la même chose…

Je lui répondis par un sourire en retour mi-raisin mi-figue mais emprunt de bonne volonté. « Tu n'enfonces absolument pas le couteau dans la plaie ma poupée, je vais bien réellement. » Je n’avais jamais eut d’enfant, et je n’en aurais jamais pour la simple est bonne raison que je ne voulais pas qu’ils connaissent le malheur de ne pas voir ce que ce monde a à leur offrir. Je m’étais fais une raison. C’est sans doute pour ça que quand j’appréciais quelqu’un j’avais cette tendance maternelle qui venait au triple galop… Cela prouvait sans aucun doute ma sincérité envers les autres.

Natasha repris à mon attention « Dake est mort il y a quelques jours un peu avant mon agression ce fût difficile et du coup au soir je suis aller l'enterré dans la forêt il aimait ce lieu et je suis tombé sur Oscar, tu sais cet homme au cœur sombre qui m'intrigue ? Il m'a aidé et soutenu bien que je n'étais pas en état de parlé, c'est dur tu sais de l'avoir vu partir, c'était mon chien... » Perdre un animal, pour certain c’était banale. Mais pour des gens comme Nat et moi ça n’était pas normal. J’avais pourtant eut le temps de m’habituer au vu de ma pathologie et des chiens qui m’avaient accompagné et que j’avais vu partie –façon de parler naturellement- mais à mon sens c’est impossible de s’habituer et d’accepter ça. Chaque relation que j’avais établie avec mes chiens guides avaient été complètement différente les unes des autres. Weenie était toute jeune encore, elle avait encore la fougue de la jeunesse qui la rendait parfois indomptable. Mais mes esprits repensèrent à Shadow, ce magnifique golden qui m’avait accompagné et qui été mort le jour où j’avais rencontré ma compagne. Shadow avait été l’ombre de moi-même, une partie de moi. Je me souvenais du son de sa voix quand il aboyait, je sentais encore sous mes doigts la texture de ses poils, son souffle qui s’accordait au mien la nuit quand il montait dans mon lit… Des larmes finirent par perler aux creux de mes yeux. Je respirais profondément cherchant à chasser ces souvenirs de mon esprit. « Je suis désolée pour Drake. Vraiment, je sais ce que cela fait de perdre un ami qui même s’il ne parle pas écoute et ne nous juge pas. C’était très gentil de la part d’Oscar de te donner un coup de main. »
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Jeu 16 Juil - 17:33
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


Les amis sont toujours présents dans les coups durs alors naturellement lorsqu'il m'est arrivé cette agression, bien sûr, j'aurai du en parlé avec Ambre tout de suite mais ça ne m'inspirais pas le moins du monde, j'avais surtout besoin de pensé à tout autre chose, d'oublier cette histoire afin de me concentré plus simplement sur ma personne et surtout prendre conscience que tout ceci était bel et bien arrivé que ça n'avait pas été un mauvais rêve dans lequel je m'étais perdu, pour mon plus grand malheur ce fût la réalité, j'ai effectivement failli me faire agresser mais fort heureusement Jack, cet homme tellement sombre a été présent et m'a sauvé la vie ainsi que ma virginité je lui en suis infiniment reconnaissante et tout naturellement alors que je pense à lui ainsi qu'à son acte héroïque un grand sourire se dessine à la perfection sur mon beau visage, fixant Ambre je vois bien qu'elle est blessée que je ne lui ai rien dis pendant tout ce temps mais malgré tout je n'ajoute rien estimant que tout a été dit et que c'est bien mieux ainsi mais tout de même je tiens à elle et je ne veux pas qu'elle pense que je n'ai pas suffisamment confiance en elle pour lui parlé de mes problèmes ou quelque chose du genre, alors, d'une voix douce je lui dis. « Tu sais, j'ai totalement confiance en lui ma beauté, ça fait bientôt trois ans que je suis là et tout aussi longtemps que l'on se connait toi et moi de ce fait si j'avais ressenti le besoin de parlé de tout ceci tu sais bien que je serais venu vers toi. Fais moi confiance, si je te dis que je vais bien c'est sincère, je ne t'ai pas menti une seule fois depuis qu'on se connait et encore une fois je te dis la vérité. » Être franche envers ma meilleure amie est primordial pour moi, pas seulement parce qu'elle ressent lorsque quelqu'un lui ment mais également parce que je l'aime tout simplement, elle est mon amie, une personne a qui je tiens énormément et m'imaginer lui mentir est vision d'horreur à laquelle je n'ai même pas envie de penser tant ça m'énerverais d'en arrivé là, depuis tout ce temps elle et moi avons toujours été très complices l'une envers l'autre, on ne se cache rien, on se dit tout et lorsque j'ai besoin de conseil sur le plan amoureux ou tout autre chose c'est vers elle que je me tourne, de ce fait.... Acquiesçant a cette pensée tandis que nous changeons de sujet et lui confie la mort de mon chien je vois les larmes sur son visage alors je m'approche d'elle et la serre dans ses bras on comprenant aussitôt à qui elle pense en cet instant, il doit s'agir de son chien qui est décédé il y a des années, elle l'aimait beaucoup et même si elle n'en parle que peu je sais qu'elle a encore beaucoup de mal à l'heure actuelle a faire ce deuil. « C'est toujours difficile d'en perdre un mais je me mets dans le crâne que mon chien doit être heureux maintenant, il ne souffre plus et dans ma tête c'est tout ce que tu vois ? » La relâchant après avoir essuyé les quelques larmes qui coulaient le long de ses joues je me suis réinstaller sur le fauteuil en face d'elle et la fixe longuement. « Et sinon ça va toi ? Et ta femme ? Je la voit pas souvent en ce moment, elle a beaucoup de job, j'imagine ? » Souriant a ses paroles je fixe mon amie en attendant sa réponse qui ne devrait pas tardé tandis que son chien vient vers nous et s'installe à nos pieds, je lui caresse le crâne avec une extrême douceur et l'entend soupiré de plaisir chose qui m'amuse beaucoup, qu'elle est mignonne !

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Jeu 16 Juil - 22:50



Natasha & Ambre
« Tu sais, j'ai totalement confiance en lui ma beauté, ça fait bientôt trois ans que je suis là et tout aussi longtemps que l'on se connait toi et moi de ce fait si j'avais ressenti le besoin de parlé de tout ceci tu sais bien que je serais venu vers toi. Fais moi confiance, si je te dis que je vais bien c'est sincère, je ne t'ai pas menti une seule fois depuis qu'on se connait et encore une fois je te dis la vérité. » Je savais au son de la voix et son intonation que ma meilleure amie était des plus sincères. Et quelque part pour moi c’était essentiel, la base d’une relation. Avec elle j’étais naturel et franche, et elle aussi c’était la base même de notre relation.

Natasha me serra dans ses bras. Je me laisser aller contre elle. Ma compagne comprenait ça mais parfois trouver ça un peu saugrenu. Mais Nat’ elle trouvais ça touchant et comprenait. « C'est toujours difficile d'en perdre un mais je me mets dans le crâne que mon chien doit être heureux maintenant, il ne souffre plus et dans ma tête c'est tout ce que tu vois ? » Elle essuya les quelques larmes qui roulaient le long de mes joues. Je poussais un long soupire. « C’est ce que je me dis aussi. C’est complètement stupide, j’en ai eut des chiens à mes côtés, mais cela ne devrait pas exister. J’ai besoin de ce compagnon au quotidien, mais je n’arrive pas à supporter de leur dire au revoir. Je sais que Weenie malgré sa jeunesse ne sera pas éternelle, je sais qu’il y en aura d’autre après elle. Mais ça ne change rien. Oui j’espère qu’ils sont mieux là où ils sont. Bien que dans ma confession on ne pense pas qu’il y ai un endroit pour les animaux… » C’était bête. Mais après tout la religion ne guidait pas mes pas. Je pensais ce que je voulais, bien que faire le shabbat était pour moi devenu quelque peu optionnel… Natasha se réinstalla en face de moi.

« Et sinon ça va toi ? Et ta femme ? Je la voit pas souvent en ce moment, elle a beaucoup de job, j'imagine ? » D’elle émanait un côté très souriant. Le collier de Weenie cliqueta je l’entendis s’installer non loin de nous. « ça va autant que faire se peut. Ma femme va bien, elle est absorbée par son travail, un peu comme moi je dois dire, on peut se permettre de travailler dur, nous n’avons pas de vie de famille.. C’est bien pratique parfois je l’avoue ! Et puis avec ces parents, je pense qu’elle à plus envie de se mettre la tête dans le travail plutôt que de tourner en rond ici, je ne peux pas la blâmer… » Ma famille s’arrêtait à mon père et ma campagne. Pour elle, c’était la même chose. Ces parents n’avaient jamais accepté notre relation et nous en faisait voir des vertes et des pas mûre… J’avais appris à passer outre mais même si ma compagne ne le dis pas je pense que cela devait l’affecter particulièrement…
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Jeu 16 Juil - 23:27
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


Être sincère envers Ambre est juste un automatisme pour moi, je ne peux me résoudre à lui mentir même si ce doit être dans le but de la protégée d'une vérité terrifiante, cette simple pensé peut avoir tendance à me faire frémir de ce fait imaginé un jour que je sois obligé de lui mentir pour X ou Y raisons m'est tout bonnement pénible, je ne sais pas si un jour j'arriverai à faire une telle chose et dans l'immédiat j'espère sincèrement que non car je ne crois pas qu'elle apprécierait et dans l'idée moi-même je n'apprécierai pas énormément non plus, de ce fait alors que je tente tant bien que mal de la rassurée sur mes précédentes paroles je vois sur son visage une certaine satisfaction et j'en conclus finalement qu'elle a fini par comprendre d'elle-même, mais aussi grâce à moi, que je ne lui disais pas de conneries dans l'espoir de la rassurée mais plutôt parce que je pensais sincèrement tout ce que je lui disais, elle ne répond rien bien sûr mais je me force tout de même à lui faire part d'une petite chose avant de changé de sujet définitivement. « Il faut que tu te dise vraiment que je suis dans l'incapacité totale de te mentir Ambre, je tiens à toi vraiment et te mentir serait une épreuve pour moi de ce fait je ne peux m'y résoudre c'est comme ça, j'ai besoin de te dire la vérité qu'elle soit blessante ou pas je préfère être franche avec toi quitte à ce que les choses que j'aurais à dire soient dégueulasses à entendre plutôt que de te mentir afin de te rassuré. Tu me connais je suis une personne franche et honnête. » Je préfère être sincère avec elle a ce niveau-là afin qu'elle n'aie plus le moindre doute dans un futur proche ou pas lorsque je lui dis quelque chose, la confiance dans une relation amicale ou amoureuse est à mon sens primordial pour qu'une relation fonctionne et jusqu'à présent entre Ambre et moi il y a toujours eu une certaine confiance, une grande complicité et c'est ainsi que j'aime notre relation, de ce fait, lorsque nous changeons de sujet et nous orientons sur le sujet des animaux je souris à ses paroles et la serre contre moi en voyant que ça l'affecte tout particulièrement. « Tu sais comment je suis en matière de religion, je ne crois en rien personnellement mais s'il y a bien une chose à laquelle je crois c'est à la réincarnation, je ne sais pas si ça existe mais ce serait merveilleux si c'était le cas au moins ça prouverait qu'il y a quelque chose après et ça franchement j'aime m'accrocher sur cette simple pensée tu peux me croire ! » Souriant a ses paroles tandis que je m'installe en face d'elle après m'être assuré qu'elle s'était bien calmé et la questionne longuement au sujet de sa petite amie, de toute évidence, comme je le pensais, elle bosse énormément en ce moment et j'imagine que ce doit être la meilleure manière pour sa copine d'évacuer ses peines du passé quant aux problèmes qu'elle a eu avec ses parents, c'est difficile bien sûr ce qu'elle a vécu et je lui ai toujours dis qu'elle pouvait compté sur moi en cas de besoin chose qu'elle a apprécié et j'en suis heureuse ! « Je vous comprend toutes les deux personnellement, ce doit être difficile pour elle de vivre ce qu'elle a vécu de ce fait elle s'éloigne peut-être d'une certaine manière pour comblé le manque de ses parents c'est dur comme tension, ils l'ont abandonné traité comme une merde en apprenant la vérité sur son orientation sexuelle c'est dégueulasse de leur part... Mais, elle semble heureuse d'être avec toi et ça c'est génial je trouve ! » Souriant de nouveau à ses paroles je fixe de nouveau ma meilleure amie et remarque bien qu'elle fait d'énormes efforts avec sa femme et je trouve ça merveilleux de voir combien elle est amoureuse...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Ven 17 Juil - 0:19



Natasha & Ambre
« Il faut que tu te dise vraiment que je suis dans l'incapacité totale de te mentir Ambre, je tiens à toi vraiment et te mentir serait une épreuve pour moi de ce fait je ne peux m'y résoudre c'est comme ça, j'ai besoin de te dire la vérité qu'elle soit blessante ou pas je préfère être franche avec toi quitte à ce que les choses que j'aurais à dire soient dégueulasses à entendre plutôt que de te mentir afin de te rassuré. Tu me connais je suis une personne franche et honnête. » sa phrase était des plus justes. J’acquiesçais consciente de sa franchise. Je lui répondis naturellement : « Je sais bien. Et je te crois. Je préfère ta franchise à des non dit. J’ai juste tendance à prendre les choses trop à cœur, surtout en ce qui concerne les personnes qui compte beaucoup pour moi. Je n’ai pas connu le plaisir d’avoir de vrai relation amicale, quand j’aime une personne je ne le fais pas qu’à moitié. Tu me connais je ne fait pas dans la demi-mesure. Je suis contente que tu m’en ais parlé. » J’étais soulagée quelque peu. Pas à cent pourcent, car se faire agresser dans cette ville n’était pas rassurant, mais si Natasha me dit qu’elle va bien alors c’est que c’était vrai. Je me contenterais de ça pour continuer. Après tout manquait de confiance nuerait à notre relation et il était hors de question que je remette en cause tout ce que nous avons construit toutes les deux. Ma complicité avec elle était juste essentielle à mon maintient dans une vie social convenable. Aussi changer de sujet n’était à mon sens pas une mauvaise chose au contraire.

« Tu sais comment je suis en matière de religion, je ne crois en rien personnellement mais s'il y a bien une chose à laquelle je crois c'est à la réincarnation, je ne sais pas si ça existe mais ce serait merveilleux si c'était le cas au moins ça prouverait qu'il y a quelque chose après et ça franchement j'aime m'accrocher sur cette simple pensée tu peux me croire ! » Oui je savais. Je n’étais pas non plus une folle pratiquante, mais j’aimais me raccrocher à certaine parole divine qui me parlait. « Je connais ton point de vue là-dessus. Quelque soit les chose auxquels on croit, je pense que quelques soit notre pensée, si l’on choisi celle qui nous rend plus sereine et nous permet d’accepter ça est la meilleure croyance. » comprend qui le voudra. Mais je m’imaginais Shadow avec une autre famille, courant et aboyant de plaisir. Heureux et chouchouté. Cette idée me fis sourire doucement.

« Je vous comprend toutes les deux personnellement, ce doit être difficile pour elle de vivre ce qu'elle a vécu de ce fait elle s'éloigne peut-être d'une certaine manière pour comblé le manque de ses parents c'est dur comme tension, ils l'ont abandonné traité comme une merde en apprenant la vérité sur son orientation sexuelle c'est dégueulasse de leur part... Mais, elle semble heureuse d'être avec toi et ça c'est génial je trouve ! » Je souriais à nouveau à cette idée. Oui j’espérais qu’elle était heureuse avec moi. Du moins je donnais de ma personne pour que se soit le cas. Mon père avait toujours trouvé ma compagne charmante, c’était lui qui m’avait poussé à continuer à garder un lien avec elle. Après tout, le jour de mon accident elle avait été la seule à m’aider. Je n’aurais et ne pourrait jamais la remercier autant que son geste fut pour moi quelque chose. Au début elle avait comme elle le disait commis qu’elle erreur stupide, elle avait la première semaine opté pour m’offrir des fleurs, ce geste me faisait toujours autant rire. « Ces parents l’ont appelé cette semaine. Il cherchait à savoir ce qu’elle devenait et surtout si j’étais encore là. Ils lui ont raccroché au nez, elle était anéantie. Ca me peine pour elle. Mes parents ont toujours été plus apaisé de me savoir avec des femmes qu’avec un homme vu comment mon histoire de jeunesse a tourné… J’aimerais l’aider pour que les choses s’arrangent, mais je sais bien que je ne peux rien faire malheureusement. Enfin, je ne sais pas si je devrais dire que je ne peux pas ou que je ne veux pas. Vu les insultes que je me suis prise dans la tronche j’ai un peu la rancune sévère… » En effet, je n’étais pas méchante mais quand on me cherche on me trouve. J’ai beau être aveugle quand je suis en colère je deviens une véritable furie. Mieux vaut alors ne pas trainer dans mes pattes. C’était assez rare et en faite vaut mieux…
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Ven 17 Juil - 10:24
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


Fort heureusement le lien que j'entretiens avec elle est indestructible selon moi, à vrai dire, je n'imagine réellement pas ma vie sans Ambre et sa copine, je me sens bien avec elles, ni l'une ni l'autre ne me juge pas elles sont présentes pour moi peu importe les décisions que je prends et même si je suis bien plus jeune qu'elles et bien elles m'apprécie à ma juste valeur estimant, probablement, que je suis plus mature que la plupart des demoiselles de mon âge et ça j'avoue c'est une vérité, une pensée même qui est très réconfortante pour moi, mais à la limite heureusement que j'ai muri, en vue du passé aussi dramatique que j'ai et bien je pense que ça a joué un rôle sur la personne que je suis actuellement et j'espère quoi qu'il en soit que mes parents, de là où ils sont, sont fiers de la personne que je suis devenue car ça j'avoue c'est une chose qui me terrifie énormément, je ressens ce besoin constant de me posé des questions à mon sujet, de me dire que peut-être cette chose que j'ai fais n'était pas bien et qu'ils n'ont pas apprécié me voir faire ça du coup ça me perturbe pas mal mais je fais avec au fil du temps ! « Il est normal que je t'en parle, tu es mon amie et ce depuis plusieurs années maintenant autant te dire les choses surtout lorsqu'il m'arrive de telles choses comme l'agression de la dernière fois, ça me semble logique de t'en parlé car moi je me dis que si une chose comme ça devrait t'arriver un jour et bien j'aimerai être au courant et tu me connais je ne fais pas autres ce que je n'aimerai pas qu'on me fasse, je suis respectueuse. Et surtout lorsqu'il s'agit de toi tu comptes beaucoup pour moi et tu le sais très bien. » Parfois, ça nous arrive de nous jeté des fleurs en pleine tronche comme ça de temps en temps, ça ne dure jamais très longtemps bien sûr on s'en lasserait sinon assez rapidement mais dans l'idée j'aime pouvoir lui dire combien elle est importante pour moi et qui sait, peut-être qu'un jour je m'oserais à dire à sa copine combien elle compte également pour moi mais dans l'immédiat la seule chose que je souhaite c'est profité de la présence de ma meilleure amie qui me détend, m'apaise même alors autant te le dire en cet instant je suis très heureuse, à l'aise dans mes baskets et bien sûr je suis parfaitement détendue alors que nous changeons de sujet et parlons de croyances en tout genre, acquiesçant a ses paroles je n'ajoute rien estimant qu'il n'y a rien à dire de plus et nous nous tournons vers le sujet de sa copine, ne la voyant pas régulièrement j'écoute attentivement les informations que me donne Ambre a son sujet chose qui me fais légèrement grimacé. « Ses parents sont de très mauvaises personnes ça j'en suis convaincu, un bon parent accepte son enfant tel qu'il est, et, je me dis que s'ils ne sont pas capables d'accepter l'homosexualité de leur fille et bien c'est qu'il y a un sérieux soucis dans leur vie car ta copine est quelqu'un de bien mais toi dans l'idée ne te détruit pas avec tout ceci... Après tout, pensez au bonheur que vous avez ensemble et c'est ça qui compte, faut que tu te dise que ta copine s'en sort bien grâce à toi, tu n'aurais pas été présence durant cette étape difficile ça aurai été un Enfer vivant pour elle... Continue comme tu fais et te prends pas la tête avec ses abrutis de parents ils n'en valent pas la peine tu peux me croire. » Passant ma main sur son bras comme pour lui montré que je suis présence pour elle si elle en ressent le besoin je lui souris chaleureusement et me mordille la lèvre tout en caressant le crâne de son chien qui soupire toujours de plaisir chose qui m'amuse beaucoup.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Mar 21 Juil - 18:55



Natasha & Ambre
« Il est normal que je t'en parle, tu es mon amie et ce depuis plusieurs années maintenant autant te dire les choses surtout lorsqu'il m'arrive de telles choses comme l'agression de la dernière fois, ça me semble logique de t'en parlé car moi je me dis que si une chose comme ça devrait t'arriver un jour et bien j'aimerai être au courant et tu me connais je ne fais pas autres ce que je n'aimerai pas qu'on me fasse, je suis respectueuse. Et surtout lorsqu'il s'agit de toi tu comptes beaucoup pour moi et tu le sais très bien. » J’acquiesçais doucement à ces dire. On venait l’un l’autre de s’envoyer des fleuristes en pleine tronche. Parfois cela ne fait pas de mal, du moins pour nous parce que les pauvres fleuristes qu’on s’envoie c’était autre chose pour eux… Ce qu’elle me disait en tout cas était très touchant. Comme je l’avais dit à Boston je n’avais guère de relations amicales, c’est tout nouveau pour moi, et depuis que j’avais emménagé à Marple, mon cercle amical s’était grandement étoffé. En même temps je n’avais plus trop la tête dans le travail et je me permettais avec ma compagne des moments de sortie afin de nous ouvrir toutes les deux aux autres.

En ce qui concernait nos croyances respectives, elle acquiesça. Il n’y avait rien de plus à dire là-dessus. Et nous voilà repartie sur ma compagne et ses parents. Sujet guère plaisant dont je ne parlais pas avec cette dernière. Elle était suffisamment blessée par eux pour ne pas en rajouter une couche. « Ses parents sont de très mauvaises personnes ça j'en suis convaincu, un bon parent accepte son enfant tel qu'il est, et, je me dis que s'ils ne sont pas capables d'accepter l'homosexualité de leur fille et bien c'est qu'il y a un sérieux soucis dans leur vie car ta copine est quelqu'un de bien mais toi dans l'idée ne te détruit pas avec tout ceci... Après tout, pensez au bonheur que vous avez ensemble et c'est ça qui compte, faut que tu te dises que ta copine s'en sort bien grâce à toi, tu n'aurais pas été présence durant cette étape difficile ça aurai été un Enfer vivant pour elle... Continue comme tu fais et te prends pas la tête avec ses abrutis de parents ils n'en valent pas la peine tu peux me croire. » Elle posa sa main sur mon bras, mon sens du toucher étant plus accru j’avais une sensation indescriptible… Mais je savais qu’à se moment elle voulait montrer sa présence auprès de moi. Je souris tout comme je sentis d’elle qu’elle irradiait d’un grand sourire. « Je sais bien que ce n’est pas super de leur part de réagir comme ça, mais avant que nous soyons ensemble, ils étaient très fusionnel, et ça reste ces parents malgré tout. Je pense lui organiser une soirée pour ce week end pour lui faire oublier tout ça. Restaurant, cinéma, bar et lui offrir un petit cadeau. Enfin lui faire une soirée dont elle se rappellera longtemps ! » c’était dit avec une grande douceur. Pour ma compagne je déplacerais les montagnes pour qu’elle se sente bien en ma compagnie !
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Mar 21 Juil - 20:37
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


Cette relation que j'entretiens avec Ambre est tout bonnement merveilleuse et m'apporte énormément de bonheur de ce fait lorsque je suis en sa présence je me sens bien, je suis parfaitement détenue et ne ressens pas le besoin de sourire pour faire plaisir aux autres, non, du tout ça vient tout naturellement comme si c'était un certain automatisme, vous voyez ? En bref avec elle je ne me force pas à être quelqu'un d'autre, je me sens bien avec elle, Ambre n'est pas le genre de personne qui juge les autres, elle est elle-même et je trouve ça tout bonnement parfait, je ne suis pas habitué à être autant attaché à quelqu'un, par le passé les rares personnes auxquelles j'ai été réellement attaché étaient ma famille mais ils ne sont plus de ce monde désormais, ils ont quitté ce monde il y a de cela des années me laissant seule dans Moscou et toutes ses galères alors je suis partie pour les USA, ce pays qui me fais rêver et je me suis installé à Marple Spring, c'est vrai, au début ce n'était pas ça le programme, je souhaitait avant toute chose aller à Los Angeles ou encore New York ce genre de ville me faisais rêvé et ça me plaisais beaucoup d'aller vivre là bas mais j'ai fini par flippé à l'idée dans une de ces villes aussi grandes soient elles et puis j'ai entendu parlé de MS, j'en ai vu de nombreuses photographies sur le web et finalement j'ai posé mes valises là bas. Quelle fût ma surprise en découvrant enfin un pays civilisé où les gens ne sortent pas avec des armes à feu dehors et s'ils font de grosses bêtises ils sont arrêtés par la Police, ça m'a énormément choqué au début je l'avoue mais finalement je m'y suis faite et j'ai même adoré ce style de vie, cette culture américaine et surtout la mentalité des personnes qui y vivent c'est très agréable pour moi de découvrir autant de personnes toutes plus merveilleuses les unes des autres avec des qualités et des défauts bien évidemment mais eux au moins ne veulent pas le moindre mal ils souhaitent juste que je sois heureuse et c'est merveilleux de voir de telles personnes, alors d'une voix douce je m'ose à dire à ma meilleure. « Tu te rends compte quand même, j'ai vécu à Moscou pendant tout ce temps et me voici en chair et en os dans un tel endroit, un tel pays a vivre normalement comme toute femme de mon âge sans craindre de me faire tué un jour ou l'autre ? J'ai de la chance tout de même d'être ici, même si, bien sûr, j'ai encore beaucoup de mal à me faire à votre mentalité et au fait est que vous êtes civils et bien j'adore franchement, je suis heureuse dans ce pays dans lequel je vis... » A ses mots j'affiche un sourire satisfait et surtout sincère à ma meilleure amie, elle a connu mes conditions de vie à Moscou, autant, c'est vrai, je vivais bien je ne manquais de rien sauf de mes parents une fois qu'ils ont disparu mais tout de même dans l'idée ce fût très dur toutes ces années passées là bas dans ce pays aux conditions de vie abominables, concrètement le pays est difficile, les gens sont très en colère et tout naturellement le font comprendre du mieux qu'ils peuvent en hurlant, en tuant des gens ou autre manière mais dans l'idée voilà ma vie actuelle, elle n'est pas facile tous les jours en vue de mon métier aussi difficile soit il mais je suis heureuse, en vie, en excellente santé et j'ai des personnes autour de moi qui m'aime, que demandé de plus ? « Je suis sûre que cette soirée ensemble vous fera le plus grand bien et puis ça vous permettra de vous retrouvez réellement, en vue du métier aussi difficile qu'elle fait je me doute bien que vous ne vous voyez que lorsqu'elle rentre du boulot alors oui je pense que vous serez heureuse lors de cette soirée ! Tu as besoin d'aide pour les préparatifs ? » Souriant a ses paroles tandis que je la fixe longuement je me mordille la lèvre en pensant à mes parents, moi aussi de temps en temps j'aimerai avoir une famille qui m'aime et pense à moi mais à l'évidence je n'ai plus personne et je vais devoir m'y faire...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Ven 24 Juil - 23:48



Natasha & Ambre
Natasha avait toujours été naturelle avec toi. En même temps en sa présence tu étais tout aussi naturelle. Pourquoi la jugerais-tu alors que toi-même dans ton quotidien tu avais été jugé un nombre incalculable de fois… Elle avait beau être plus jeune, tu t’en foutais royalement comme de ta première paire de chaussette. L’amitié n’a pas d’âge à tes yeux. « Tu te rends compte quand même, j'ai vécu à Moscou pendant tout ce temps et me voici en chair et en os dans un tel endroit, un tel pays a vivre normalement comme toute femme de mon âge sans craindre de me faire tué un jour ou l'autre ? J'ai de la chance tout de même d'être ici, même si, bien sûr, j'ai encore beaucoup de mal à me faire à votre mentalité et au fait est que vous êtes civils et bien j'adore franchement, je suis heureuse dans ce pays dans lequel je vis... » Natasha était toujours aussi souriante. Toi aussi. Son parcours de vie n’avait pas été facile, comme elle t’en avait parlé. Tu compatissais pleinement à son passé. Le tiens bien que pas très heureux avait quand même été bercé d’amour et de paix si on enlève la désastreuse expérience que tu as eut avec ton premier amour ! Tu n’en avais fait qu’une vague allusion à Natasha. C’était encore un peu dur malgré les années d’avouer que ce qui t’as rendue aveugle plus vite était un mec peu scrupuleux qui s’était foutu de ta tronche… « Je te comprends. Tu sais après avoir vécu longtemps à Boston, je me demande comment j’ai fait pour y survivre seule. Marple est tellement une belle ville, je ne la quitterais pour rien au monde ! » Oui une belle ville, même si tu n’y voyais rien tu savais ressentir les choses sur ce que tu sentais, touchais et entendais. Tu étais capable de te faire une image précise dans ta tête de tout ce qui t’entourait. Depuis que tu es devenue aveugle beaucoup de changement sont intervenus et t’ont permis de pouvoir ressentir les choses de manière plus précise que d’autre parfaitement voyant ! « Ici j’ai envie de croire que les gens sont bons et simple. Ca m’a changé d’arriver ici. Je sais que si je me fais renverser par une voiture plus d’une personne s’inquiéteras de me voir dans la merde. » par là tu faisais référence à cet accident qui t’étais arrivé à Boston ou personne n’a bougé pour te filer un coup de main mis à par cette parfaite inconnue qui est devenue ta femme…
Femme que tu souhaites aimer et chérir jusqu’à ce que la mort vous sépare. Tu aurais déplacé n’importe quelle montagne pour elle. « Je suis sûre que cette soirée ensemble vous fera le plus grand bien et puis ça vous permettra de vous retrouvez réellement, en vue du métier aussi difficile qu'elle fait je me doute bien que vous ne vous voyez que lorsqu'elle rentre du boulot alors oui je pense que vous serez heureuse lors de cette soirée ! Tu as besoin d'aide pour les préparatifs ? » Tu étais heureuse qu’elle approuve l’idée et qu’elle ne te dise pas que cela ne servait à rien. Mais elle l’approuvait et tu sentais qu’elle désirait vraiment te donner un coup de patte. Tu ne pouvais pas refuser son aide et pour cause, tu souhaitais offrir un cadeau à ta femme et il te faudrait bien un second avis sur le choix même de l’objet. Elle serait sans aucun doute tes yeux sur ce moment là. Comme Weenie quand tu sors dehors sauf que là c’était plus particulier, Weenie ne pourrait pas te dire si tel bracelet ou tel collier est joli… « En fait pour le restaurant je compte pas changer de nos habitude c’est assez dur de trouver des restaurants offrant des plats parfaitement végétarien. A moins que tu en connaisses un mais c’est dur à trouver… » Et en plus de ça tu te permettait de faire les casse bonbon avec ton régime alimentaire. Tu t’étais depuis bien longtemps refusé de toucher à de la viande ou du poisson… Et des restaurants offrant des plats respectant ce choix de vie c’était comme chercher la poule aux œufs d’or. « En fait je pensais lui offrir un collier ou un bracelet, je serait heureuse que tu m’accompagnes et que tu sois mes yeux pour choisir ce qui pourrait lui irait. Pour le bar et le cinéma je réserverais les places sur internet, depuis quelques jour elle ne fait que me parler d’un film récent donc là-dessus ça ira. Mais si tu veux m’accompagner pour son cadeau tu ferais de moi une femme ravie ! » Certain diront qu’une aveugle n’avait pas sa place dans un cinéma. Mais même sans yeux tu as des oreilles et elles servent. Avec ta faculté à te faire des images de ce que tu ressens tu te faisait ton propre film dans ta tête. Le divertissement était là. C’était ce qu’on attendait d’un tour au cinéma se divertir et oublier sa journée. C’était ce que tu voulais.
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Sam 25 Juil - 0:47
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


Lorsque je repense à ma vie que j'ai eu à Moscou ça ressemble étrangement a des films d'horreur que l'on arrive à regardé seulement une vingtaine de minutes sans jamais réussi a le finir tant on en a la frousse, ma vie à Moscou ressemble a ce genre de films justement, je peine énormément à parlé de tout ce que j'ai vécu dans ce pays de malheur, autant dire que mes parents sont morts ainsi que mes grands-parents c'est dur bien sûr car il me manque mais concrètement j'ai fais leurs deuils depuis bien des années mais dans l'idée ce n'est pas réellement ça qui me dérange c'est plus précisément de parlé de Moscou lorsqu'on me questionne au sujet de la Russie, je peine à en parlé car je suis horrifié par les évènements que j'ai vécu ou même tout simplement vu, c'est un pays tout sauf civilisé, même extrêmement dangereux dans lequel on ne peut certainement pas passé d'agréables vacances, je dis ça parce que souvent lorsque je me baladais dans la rue de simples vacanciers venaient vers moi afin que je leur indique le chemin pour tel ou tel lieu et ils ne semblaient pas à l'aise... C'est tout naturellement compréhensible, ce n'est pas un pays agréable, il n'a rien de sympathique et donne aucune envie d'y aller, du moins c'est mon avis personnel sur ce dit endroit, sachant que j'y ai vécu pendant plus de vingt ans je sais parfaitement de quoi je parle et tout naturellement en arrivant ici dans cette splendide ville qu'est Marple Spring j'ai recommandé à toutes les personnes que j'ai rencontré de ne certainement pas aller là bas en vacances et de toute évidence on m'a écouté ce qui m'enchante grandement. « Je ne me vois plus quitté cette ville, c'est un long fleuve tranquille dans lequel on peut se permettre de se reposé, c'est une ville agréable avec une mentalité fort sympathique et intelligente de ce fait difficile de la quittée c'est un fait. » Souriant a ses paroles tandis que je ferme les yeux comme captivé par les sensations que cette ville me procure je me tourne vers ma meilleure amie qui semble aussi heureuse que moi de vivre dans cette ville et c'est tant mieux car pour nous cette ville représente un petit bout de Paradis et ce n'est pas rien à nos yeux, alors, lorsqu'elle fait référence a son accident de voiture je grimace légèrement en sachant pertinemment que c'est un sujet qui est encore difficile pour elle, la fixant longuement en faisant une mine triste je pose ma main sur la sienne et lui dis d'une voix douce et tendre. « Dans ce monde parfois on peut tombé sur des personnes avec une personnalité merveilleuse qui vont prendre soin de nous bien qu'ils ne nous connaisse pas et parfois on peut tombé sur des pourris comme ça t'es arrivé lors de ton accident, il ne faut pas voir le négatif de partout. Des salopards il y en a malheureusement de partout tout comme tu peux tombé sur des gens biens dans n'importe quelle ville, j'y crois à tout ça sinon je ne t'aurai probablement jamais rencontré ! » Et pour moi, le fait est de l'avoir dans ma vie et bien c'est tout bonnement merveilleux parfois j'ai tendance à me dire à moi-même qu'Ambre est la femme de ma vie, bien sûr je ne lui dirai jamais en face par fierté mais je pense que d'une certaine façon elle le sait, elle n'est pas seulement ma meilleure amie, elle est une partie de moi, une jolie partie de moi ! Acquiesçant a cette pensée tandis que je me tourne vers ma meilleure amie qui me parle de ce fameux repas qu'elle s'apprête à faire avec sa femme je lui souris chaleureusement très emballé par ce dîner et ce qu'il représentera pour elles. « Il y a un restaurant végé à Détroit, je n'y suis jamais aller mais j'ai eu d'excellentes critiques à son sujet alors si tu as envie de tenté tu peux toujours aller là bas avec ta femme je suis sûre que vous passeriez un bon moment. » Mais personnellement je n'y connais rien pour tout ce qui concerne la nourriture végétarienne, sachant que je ne le suis tout simplement pas, autant je me sens coupable lorsque je mange de la viande mais je sais qu'il est important d'en manger alors je ne m'en prive pas, je mange juste les animaux de base comme le cochon, le poulet, la vache et la dinde mais ça s'arrête là je ne vais pas plus loin je me sentirai trop mal après. « Je serais ravie d'être tes yeux lors de ce moment en ville pour cherché un cadeau pour ta petite femme, je m'y connais bien en matière de bijou alors je te détaillerai au maximum les objets que je ferai et on choisira ce qu'il correspond le mieux. Quand souhaites tu qu'on y aille ? Je suis en vacances durant tout le mois d'août ainsi que pendant la dernière semaine de juillet, en gros j'ai cinq semaines de vacances. » Et ça me fera le plus grand bien mais ça je n'ai pas besoin de le précisé ma meilleure amie s'en doute bien !

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Dim 26 Juil - 23:16



Natasha & Ambre
« Je ne me vois plus quitté cette ville, c'est un long fleuve tranquille dans lequel on peut se permettre de se reposé, c'est une ville agréable avec une mentalité fort sympathique et intelligente de ce fait difficile de la quittée c'est un fait. » Tu acquiesças à ces mots. Quitter Marple serait pour toi une source de désolation profonde et tu ne pouvais en aucun cas le concevoir. Tu avais déjà quitté Boston pour suivre ta compagne, alors quitter cette ville qui t’avais t’épanouir ce serait trop difficile à tes yeux. Dans cette ville tu avais trouvé des amis fidèles que tu appréciais énormément et une jeune fille que tu considérais comme ta propre fille. Tu n’avais pas eut le plaisir d’avoir un enfant à toi autant aider une jeune fille que tu appréciais grandement. Tu affichas un doux sourire sur ton visage. Cette ville te procurait un immense bonheur, c’était aussi simple que ça.
Tu sentis qu’elle grimaça à l’énoncer de ton accident. Oui ce n’était pas simple encore de dire que malgré le fait que tu avais besoin de l’aide des autres et que personne n’avait sourcillais pour aider la pauvre aveugle que tu étais, mais malgré tout de cette expérience tu en tirais un grand bonheur. « Ne fait pas cette tête la » lui dis-tu « Sans ça je n’aurais jamais rencontré celle qui fait ma vie, c’est le seul truc de positif que j’en tirerais ! » Elle posa la main sur la tienne et te dis d’une voix très douce « Dans ce monde parfois on peut tombé sur des personnes avec une personnalité merveilleuse qui vont prendre soin de nous bien qu'ils ne nous connaisse pas et parfois on peut tombé sur des pourris comme ça t'es arrivé lors de ton accident, il ne faut pas voir le négatif de partout. Des salopards il y en a malheureusement de partout tout comme tu peux tomber sur des gens biens dans n'importe quelle ville, j'y crois à tout ça sinon je ne t'aurai probablement jamais rencontré ! » Je rigolais doucement. « Oui c’est sûre, on ne se serait jamais croisé, c’est fou le destin parfois ! » En effet une rencontre purement hasardeuse vous avez uni toute deux et vous n’étiez pas prêtes de vous séparer.
« Il y a un restaurant végé à Détroit, je n'y suis jamais aller mais j'ai eu d'excellentes critiques à son sujet alors si tu as envie de tenté tu peux toujours aller là bas avec ta femme je suis sûre que vous passeriez un bon moment. » Tu acquiesças. « J’espère que ce n’est pas du cent pour cent végétarien, sinon elle va finir par me tuer à force. » Tu rigolas doucement. En effet tu préparais parfois les repas et évidemment ni viande ni poisson au plus grand désespoir de ta compagne. A contrario quand c’était elle, elle respectait ton choix alimentaire. Cela faisait plus d’une vingtaine d’année que tu n’avais plus touché à des protéines animales tant et si bien que cela ne venait plus à te manquer. En fait c’était devenu parfaitement normal, comme si tu n’en avais jamais mangé, comme si tu n’en avais jamais connu le goût. « Je serais ravie d'être tes yeux lors de ce moment en ville pour cherché un cadeau pour ta petite femme, je m'y connais bien en matière de bijou alors je te détaillerai au maximum les objets que je ferai et on choisira ce qu'il correspond le mieux. Quand souhaites-tu qu'on y aille ? Je suis en vacances durant tout le mois d'août ainsi que pendant la dernière semaine de juillet, en gros j'ai cinq semaines de vacances. » Tu fis une moue bizarre. « En faite je pensais faire ma surprise le Week-end qui suit, pas celui là mais l’autre. Alors je sais pas trop. » Tu n’étais pas contrarier il ne fallait pas dire ça en revanche, tu espérais beaucoup qu’elle pourrait être à tes côtés pour t’aider. Dans une bijouterie ce que tu pouvais faire c’était toucher et ressentir uniquement, or, argent tu ne pourras pas y faire la différence malheureusement. Par contre si on tentait de t’arnaquer tu serais parfaitement capable de reconnaitre quelque chose en toc d’un vrai. La sensation sous tes doigts étaient complètement différente… C’était quelques chose que tu ne pouvais expliquer, un truc d’aveugle quoi…
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Dim 26 Juil - 23:58
Nat' ∞ Ambramour'
Confession entre amies ♥


Dans ma vie je n'ai jamais réellement eu d'amis à Moscou, c'est compliqué là bas de se faire des amis, les gens sont étranges ont une manière de pensé qui m'a toujours dépasse et évidemment c'était dur pour moi de vivre auprès de gens comme eux, alors, au bout d'un moment j'ai fini par cessé d'essayer de cherché des personnes avec des mentalités différentes, qui auraient des valeurs tout comme moi j'en ai toujours vu, concrètement entre les dealeurs, les assassins, les prostituées, les alcooliques et j'en passe qui sont présents dans les rues nuit et jour sans même se faire arrêté et bien on fini tout simplement par perdre espoir, vous voyez ? Vivre en Russie c'est dur, c'est un combat jour après jour quoi qu'il en coûte et bien sûr au bout d'un moment on fini par s'habituer a ce style de vie aussi noir soit il, le pays est dans la merde tout le monde le sait alors autant faire avec, tenté de vivre dans ce pays qui est pourtant magnifique, il a de beaux paysages, de beaux endroits à visité mais pourtant au bout d'un moment on fini par haïr se pays pour des raisons évidentes, les gens comme moi, et il y en a peu croyez moi, qui vivent dans ce pays finissent par être très mal à l'aise en public face à ces gens aussi noirs soient ils de l'intérieur, de ce fait on se laisse emporté par la foule et on crève d'envie de rentré à la maison le seul endroit où on est plus ou moins à l'abri, vous voyez la situation dans laquelle j'ai vécu pendant plus de vingt ans maintenant et croyez moi c'était loin d'être facile. « En effet, c'est une excellente chose d'un certain sens mais ça a du également te montré la cruauté humaine et ça franchement c'est désobligeant je trouve mais bon c'est mon avis personnel ! » Certains diront que je fais preuve d'un peu trop d'humanité, que j'ai un peu trop la tête sur les épaules mais que voulez vous, je suis une rêveuse, j'aime croire que des personnes merveilleuses existent sur cette Terre et que, lorsque je les rencontrerai ils me souriront chaleureusement comme Ambre l'a fait lorsque je l'ai rencontrée, oui, elle est de loin l'une de mes plus belles rencontres depuis mon arrivée dans ce pays et je ne regrette rien ! « C'est complètement dingue et je trouve ça génial, je n'ai jamais réellement eu de vrais amis par le passé, tu sais comment je suis, comment j'ai vécu lorsque je vivais encore en Russie alors c'est une agréable surprise que la vie ainsi que le Destin m'ont fait lorsque je suis arrivé ici et que je suis tombé sur toi. » Souriant chaleureusement a ses paroles tandis que j'ôte ma main de sur la sienne je la fixe alors longuement, elle semble heureuse, vraiment heureuse et c'est bon de la voir comme ça, vraiment bon, malgré les galères qu'elle a pu vivre dans sa vie elle reste forte, souriante et surtout positive, j'ignore comment elle fait, j'aimerai être aussi forte qu'elle et pourtant parfois lorsqu'on en discute elle me répète qu'elle me trouve très forte car j'ai vécu durant toutes ces années dans ce pays sans devenir folle, j'en conclus donc qu'elle doit avoir raison bien que sincèrement je doute encore ! « Aucune idée mais ça m'étonnerai qu'il n'y ai aucun plat avec de la viande c'est rare les restaurants végés qui n'ont pas le moindre plat avec un peu de viande ou encore du poisson ! » Je connais ses goûts en matière de cuisine et je respecte totalement son envie de ne plus jamais mangé de viande, ce devait être délicat au début je pense mais maintenant je pense que ça va, elle s'y est habituée et je trouve remarquable, qui sait, peut-être que moi aussi un jour je cesserai de manger des animaux mais ça serait dur, beaucoup trop dur, je ne suis pas carnivore mais je ressens tout de même le besoin de me nourrir de viande ou de poisson parce que j'aime ça même si je me sens coupable a chaque fois... « Et bien, nous pouvons y aller d'ici la semaine prochaine dès que tu as un creux et on y va, je trouverai bien le moyen de me libéré ne t'en fais pas et puis on ne bosse pas réellement beaucoup en ce moment, c'est la saison d'été les mannequins partent en vacances bien que ce n'est pas mon cas cette année, je compte profité du temps naturel de Marple Spring, c'est plus agréable que d'aller rôtir sur les plages de Caraïbes bien que a me tente ! » Bien sûr, je suis une célébrité et il est normal que je pense a de telles vacances après tout j'en ai les moyens, je peux aller où je le souhaite et quand je le souhaite sans que quiconque me dise ce que je dois faire mais dans l'idée ma vie a beau être réjouissante niveau finance je reste néanmoins une personne normale et je n'affiche clairement pas mes revenus aussi hauts soient ils auprès de mes proches, de base, les rares fois où je le fais je leur propose de partir avec moi en vacances dans des lieux paradisiaques alors on peut dire que je suis généreuse je crois...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Confession entre amies [Natasha] › Mar 28 Juil - 15:29



Natasha & Ambre
Moscou était un lieu ancré profondément en ton amie. Tu avais vu Moscou de tes propres yeux. Ton père t’avait offert ce beau voyage. Tu avais vu ce que la ville voulait bien te laisser voir. Quelques chose de beau, grand et merveilleux. Ce n’est que plus tard, le poids des années en plus dans ton cerveau que tu avais compris que Moscou n’était pas vraiment celle que tu avais vu… Le côté violent et dangereux, c’était quelques choses que tu n’avais qu’entendu dans les journaux télévisés ! « En effet, c'est une excellente chose d'un certain sens mais ça a du également te montré la cruauté humaine et ça franchement c'est désobligeant je trouve mais bon c'est mon avis personnel ! » Oui elle n’avait pas tort tu le savais au plus profond de toi. Mais tu voulais encore croire en la bonté de tous et ce n’est pas cette expérience qui t’as servi de leçon. « Malgré ça j’ai toujours envie de croire que les gens sont bons. J’en ai tellement bavé que je préfère vivre chez les Bisounours plutôt que de me manger la réalité en pleine tronche. » Ta compagne te le reprochait trop souvent. Tu l’entendais dans ta tête te dire que tu étais trop naïve ! Et pourtant ton vécut aurait pu te pousser à l’être beaucoup moins mais non. Tes parents t’avaient tout simplement bien éduqué en respectant les gens et sans les juger. Tu t’y étais toujours tenu jusqu’à présent, le peu de fois ou tu t’étais énervé était principalement justifiée.

« C'est complètement dingue et je trouve ça génial, je n'ai jamais réellement eu de vrais amis par le passé, tu sais comment je suis, comment j'ai vécu lorsque je vivais encore en Russie alors c'est une agréable surprise que la vie ainsi que le Destin m'ont fait lorsque je suis arrivé ici et que je suis tombé sur toi. » Elle te sourria à nouveau. A force il vous faudra à toute les deux une visite pour de la chirurgie pour éviter les vilaines rides du lion, encore que bon… Tu avais plus de quarantaine donc bon même si tu ne te voyais pas dans le miroir tu ne doutais pas d’être déjà fripé comme un pruneau. C’était ta compagne qui prenait le temps le matin de te maquiller comme elle le sentait et tu lui faisais pleinement confiance ! Tu n’étais plus très jeune, mais tu étais une vieille maquillé et heureuse !

Quand Natasha te proposa son aide, c’était quelques choses qu’elle faisait de bon cœur, tu savais pertinemment qu’elle y mettrait tout son cœur pour arriver à quelques choses de bien. Elle ne le faisait pas parce qu’elle se sentait obligée, au contraire ! « Aucune idée mais ça m'étonnerai qu'il n'y ai aucun plat avec de la viande c'est rare les restaurants végés qui n'ont pas le moindre plat avec un peu de viande ou encore du poisson ! » te répondit-elle. « Tant pis, elle s’y fera et puis pour une fois je ne ressemblerais pas un extra terrestre au restaurant. Je ne sais pas si je t’avais dit mais un client un jour m’avait invité à manger un midi, il m’a emmené dans un restaurant de grillade. J’avais l’impression d’être un clown en train de faire son show en plein milieu d’un enterrement… Les serveurs en avaient ras la casquette de devoir faire des plats pour moi… » Oh il ne fallait pas blâmer ton client qui pensait te faire plaisir, mais ce fut un moment particulièrement difficile. Quand on remarque que vous êtes aveugle, vous êtes la proie de tous les regards, là c’était pire… « Et bien, nous pouvons y aller d'ici la semaine prochaine dès que tu as un creux et on y va, je trouverai bien le moyen de me libéré ne t'en fais pas et puis on ne bosse pas réellement beaucoup en ce moment, c'est la saison d'été les mannequins partent en vacances bien que ce n'est pas mon cas cette année, je compte profité du temps naturel de Marple Spring, c'est plus agréable que d'aller rôtir sur les plages de Caraïbes bien que a me tente ! » Tu rigolas doucement. Tu imaginais ces jeunes femmes sur le sable chaud se transformant en poulet rôtie à la broche. Tu n’étais pas fan de ce genre de vacance, la plage la mer tout ça… Tu n’aimes pas… « Ben écoute, je n’ai plus d’affaire à traiter pour le moment je fais juste du rangement dans mes dossiers, donc ce qui t’arrange le plus sera parfait pour moi. Ca nous fera une aprem shopping ça fait longtemps que ça ne nous était pas arrivé. » Tu avais hâte de pouvoir profiter ainsi d’un moment privilégié. « Je ne sait pas vraiment si c’est judicieux de ma part, mais si nous partons une soirée est-ce que tu pourrais garder Weenie. Je ne pourrais pas l’emmener mais si je la laisse ici elle va me faire des conneries et je ne tiens pas à devoir tout nettoyer en rentrant. Si tu ne veux pas ce n’est pas grave hein. Je ne t’en voudrais pas t’inquiète pas. »
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Confession entre amies [Natasha] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Confession entre amies [Natasha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Après-midi shopping, comment passer un bon moment entre amies • Sarah
» Sortie entre filles ou confessions intimes ? || Devis & Enoria.
» Entre amis on partage tout, surtout les réponses des devoirs ;) [Lys]
» Eileen&Lou | retrouvailles entre amies
» Un p'tit resto entre amies ! (Autumn/Mila)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: