Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message Je ne peux rien te caché [Xéno] › Lun 22 Juin - 22:36
Ana' ∞ Xéno'
Je ne peux rien te caché ♥


Déjà quatre ans que je suis dans cette ville sublime dans laquelle je me sens vraiment bien et arrive, tant bien que mal, à me fondre dans la masse comme je l'ai toujours souhaité, autant le dire ce n'est que du bonheur pour moi mais tout de même il y a certaines choses qui restent dans ma tête et dans mon cœur à longueur de journée comme certains habitants de cette splendide ville il y aura tout d'abord mon meilleur ami, Xénosis, qui représente à mes yeux mon présent et mon avenir, sans lui, concrètement, je ne suis rien, il m'aide à m'épanouir, à me détendre également et surtout me sors de mon mal être quand je me retrouve à plongé dedans tête la première, toutefois, d'autres personnes sont aussi essentielles dans ma vie il y a Oskar mon protecteur, mon ami qui m'a sauvé d'un fou furieux il y a de cela un moment, puis Wallace mon colocataire celui qui me connait bien, qui apprend à me connaître et m'apprécie à ma juste valeur bien qu'il ne le dise pas. Toutes ces personnes représentent énormément à mes yeux et je dois bien l'avouer sans eux ma vie ne serais pas aussi joyeuse de ce fait je leur en suis éternellement reconnaissante, tellement reconnaissante qu'en ce jour pluvieux je me décide à aller rendre visite à mon meilleur ami vêtue d'une simple robe rose qui me met parfaitement en valeur avec une paire de talons aiguilles que j'avais payé horriblement cher, mais qu'importe. Me dirigeant jusqu'au centre ville je souris gaiment étant toute heureuse à l'idée de faire une visite surprise a cet homme que j'apprends à aimé au fil du temps qui passe, Xenosis est certes une personne encore très jeune mais il n'en reste pas moins extrêmement mature, je ne connais rien de son passé ou du moins que les grandes lignes mais je pense qu'il en a réellement bavé, par ce fait je m'ose à espéré que tôt ou tard il se livrera à moi tout comme moi je compte le faire aujourd'hui, oui, c'est ça mon objectif du jour : tout lui dire au sujet de mon passé, je me sens prête et suffisamment forte pour osé le regardé dans les yeux et tout lui apprendre mon vécu de ce fait à voir comment il réagira et c'est justement ça qui m'inquiète mais nous verrons le moment venu n'est-ce pas ? Acquiesçant a cette pensée je tape à la porte de son appartement et attends bien patiemment qu'il m'ouvre la porte avec une certaine boule au ventre mais ça c'est parfaitement normal, non ?

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Je ne peux rien te caché [Xéno] › Jeu 2 Juil - 18:27
anastassia & thomas
Je ne peux rien te cacher
Il y avait des jours comme celui-ci où ce n'était pas le côté fort de ma personnalité qui était le plus présent, qui tenait le coup. Il y avait des jours où, sans même que moi je ne comprenne pourquoi, je passais des heures à pleurer et à faire d'autres conneries de faible dans ce genre. Eh, vous savez quoi ? J'étais faible. Et je le suis d'ailleurs toujours. Je passais mon temps à faire comme si j'étais fort, comme si je contrôlais tout, mais c'était loin de là. Et les marques que le verre m'avait fait le prouvait bien. En reprenant réellement mes esprits, ce fut la première chose que je fis. Bander mes poignets et mes phalanges qui étaient en sang, c'était pour les gamins de frapper dans un miroir quand ils se sentaient mal et pourtant c'est ce que j'avais fais. Heureusement pour moi, j'avais l'habitude de voir du sang, sinon je serais probablement tombé dans les vapes depuis un petit bout de temps. J'y étais habitué, simplement parce que j'avais l'habitude d'en faire couler. Que ce soit le mien ou celui des autres, celui de Marjane, celui de Givan, soit en torturant simplement quelqu'un qui pensait me connaître, soit en le blessant à mort parce qu'il se croyait assez fort pour me provoquer. Me provoquer ? Moi ? C'est ça, faut avoir du cul pour essayer de le faire. Quand j'avais repris conscience de ce que je faisais et que le gamin suicidaire qui était en moi avait enfin finit par fermer sa gueule, j'avais décidé de faire un peu chier mes voisins et mit alors mon album de Get Scared dans ma chaîne Hi-Fi avant de tourner le bouton du volume pour être certain qu'ils l'entendent. Ils avaient l'habitude à force que le gosse du cinquième s'amuse à les faire chier. Le gosse du cinquième ? Ah, salut c'est moi. En entendant toquer à la porte cependant, je baissais le son de la musique qui restait tout de même assez fort pour me lever de mon canapé en continuant calmement de manger les cookies que j'avais sortit. Ouvrant la porte, je m'attendais à voir l'un de mes nombreux voisins venir se plaindre du tapage mais ne vit que la beauté qui me servait de meilleure amie, ce qui me fit légèrement sourire quand j'entendis une de mes voisines demander au « connard » de baisser le son. « Navré, le connard vas pas baisser le son. Mais si t'écoutais la musique au lieu d'ouvrir ta gueule ça arrangerait bien du monde. » Action, réaction, j'lui avais effectivement gueulé ces mots en soupirant. Quelle connasse ma voisine. Posant une de mes mains sur l'épaule d'Anastassia, j'embrassais doucement sa joue avant de la faire entrer pour refermer la porte et baisser de nouveau le son de ma musique. « Tu vas bien ma belle ? » Je savais qu'elle verrait le fait que mes mains, les deux, étaient bandées du bas de mon poignet jusqu'à la moitié de mes doigts mais ça m'importait peu. Elle ne savait pas ce qui faisait que je me fasse du mal ainsi, et vu mon passé il ne valait mieux pas qu'elle le sache. Et si, en apprenant que je sortais d'un hôpital psychiatrique, elle prenait peur et elle s'en allait ? Cette fois je savais que je ne tiendrais pas. Simplement parce qu'Ana était mon ancre, et que sans elle je savais que je coulerais, littéralement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Je ne peux rien te caché [Xéno] › Ven 3 Juil - 12:19
Ana' ∞ Xéno'
Je ne peux rien te caché ♥


Quand je me décide à enfin quitté mon appartement je soupire légèrement, aujourd'hui je vais aller chez lui qui représente mon monde tout entier et tout naturellement je m'apprête à lui dire tout ce que j'ai enduré au cours de ma vie, j'en ai envie, j'en ai besoin, j'ai totalement confiance en lui mais je reste tout de même flippé à l'idée qu'il puisse me regardé autrement, jusque là les seules personnes a qui j'ai parlé de mon passé ne m'ont pas regardé différemment alors je m'ose à croire que ce sera pareil lorsque je verrais Xéno tout à l'heure si bien sûr il est chez lui, acquiesçant a cette pensée qui me réconforte légèrement je me fige en arrivant devant son immeuble, j'ai peur bien sûr, peur de lui dire tout ceci mais en vue de notre relation je pense qu'il serait important qu'il sache ce que j'ai bien pu vivre et au passage pour qu'il me comprenne davantage alors autant me calmé et me dire que tout va bien se passé, que je ne perdrai pas mon meilleur ami après cette journée aussi difficile soit elle pour moi.... Me mordillant la lèvre a cette pensée je pénètre dans l'immeuble et monte les nombreuses marches, c'est vrai, en ce moment pour moi c'est difficile cela va faire dix huit ans dans quelques jours que je me suis faite violée pour la première fois et tout naturellement j'ai besoin de parlé à quelqu'un qui peut encaissé le coup, Xéno est cette personne, c'est une personne forte, avec un moral d'acier et jusqu'à présent je n'ai vu aucun signe de faiblesse venant de sa part, j'en conclus donc que tout comme moi il a énormément douillé au cours de sa vie et il s'est forgé une carapace afin de s'en sortir, quoi qu'il en soit lorsque je suis avec lui, en face de lui je me sens bien, je suis parfaitement détendue et je n'ai pas besoin de me forcé pour paraître bien, je suis heureuse tout simplement et c'est bien rare que je le sois. Acquiesçant a cette pensée tandis que je tape à sa porte je suis immédiatement surprise par la musique extrêmement forte mais ça c'est lui, il ressent toujours ce besoin d'emmerder ses voisins de différentes raisons de ce fait lorsqu'il m'ouvre je lui souris tandis qu'il envoie boulé l'une de ses voisines qui s'est adressé à lui d'une manière désagréable, grimaçant dans la direction de la voisine je le prend dans mes bras. « Je vais bien.... Enfin, si on veut mais qu'importe et toi ça va ? » Rentrant dans son appartement je vois immédiatement qu'il a des bandages sur ses mains ce qui attise tout de suite ma curiosité, qu'est-ce qu'il a foutu ? Mais dans l'immédiat je ne dis rien préférant attendre que les minutes passent avant de le harcelé de questions..

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Je ne peux rien te caché [Xéno] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne peux rien te caché [Xéno]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne peux rien te caché [Xéno]
» Brownie, j'y peux rien si j'ai un nom de biscuit
» Ton âme aussi pure puisse-t-elle être, tu ne déteindra pas sur mon coeur noircit.
» (nienor) - Tu vois je n'y peux rien, ce monde n'est pas pour moi, ce monde n'est pas le mien.
» J'peux pas, j'pas l'temps j'ai rien à faire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: