Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message L'amour ce conjugue au passé [Evan & Kaylie] › Mer 20 Mai - 23:49

Evan & Kaylie
Kaylie venait de déposer Emma à l'école maternelle. Aujourd'hui c'était son jour de repos, ses employés prenaient le relais. Ça lui faisait vraiment bizarre, car en 5 ans elle n'avait pas pris une seule journée de vacances. C'est principalement grâce à ça que le Leeloo's Coffee était devenu aussi branché. On pouvait venir boire son café et lire un livre sur place, dans une ambiance chaleureuse et confortable.

Kaylie en profita pour aller flâner dans la zone commerciale dans le nord de la ville. Qui sait elle pourrait trouver des choses intéressantes sur place. Et puis elle était tranquille jusqu'à 16h30. Quand elle arriva sur place il était 9h du matin du coup elle en profita pour se prendre un café sur une terrasse avant d'aller faire quelque course pour la semaine.

Une fois finie, elle se leva et entra dans le super marcher. L'avantage c'est que cette heure-là il n'y avait personne, du coup la jeune brune flâna entre les rayons. Son chariot se remplit relativement vite de produit et aliment en tous genres. Elle craqua même sur une poupée pour Emma. Il était rare que Kaylie ne reparte pas avec quelque chose pour la petite quand elle faisait des courses. Par chance l'enfant n'était pas pourri gâté. Et faisait preuve d'une extrême sagesse qui étonnait toujours Kaylie.

Après avoir payé ses courses et ranger ses courses dans son coffre elle se dirigea directement chez elle pour les ranger au frais. Surtout le surgelée qui ne pouvait pas attendre. La mâtiné défila a une vitesse folle et quand elle regarda son portable celui-ci afficha déjà 13 h. Elle mangea vite fait une salade verte accompagnée de différents ingrédients. Après avoir mangé, elle en profita pour se pencher sur les comptes de sa boîte. Malheureusement elle ne retrouver pas son classeur. Elle avait beau le chercher partout, mais impossible de mettre la main dessus.

La jeune femme décida d’appeler Charlie, son employé pour savoir si celle-ci pouvait la renseigner. La jeune demoiselle lui confirma que son classeur était bien posé sur son bureau. Ni une, ni deux Kaylie prit la voiture et se pointa au Leeloo's Coffee. Elle dit bonjour à Charlie avant de foncer dans son bureau pour récupérer son classeur. Quand elle ressortit de celui-ci elle se servit un café a emporté. Soudain elle entendit une voix, une voix qu'elle connaissait par cœur, une voix qui resterait graver dans sa tête pour le restant de sa vie. Elle se retourna violemment et choqué par ce qu'elle voyait elle fit tomber son café par terre. « E... Evan... » Kaylie ne pouvait par y croire. Il se tenait là à quelque mètre d'elle, après temps d'années de recherches.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message L'amour ce conjugue au passé [Evan & Kaylie] › Jeu 21 Mai - 1:49


❝L'amour se conjugue au passé❞
Kaylie & Evan



You'd know how the time flies.
Only yesterday was the time of our lives.
We were born and raised in a summery haze.
Bound by the surprise of our glory days..

La journée était déjà bien avancée mais Evan venait seulement de sortir de sa réunion sur le campus  de la fac de Détroit. Il avait passé la matinée à prodiguer de bons conseils à qui lui en demandait et à se montrer agréable et bavard. Ce qui était affreusement épuisant pour quelqu'un comme lui. Il comprenait bien la nécessité de soutenir ceux qui passaient par les mêmes chemins tortueux qu'il avait connu mais il avait tellement pris l'habitude d'être solitaire et un peu dur que cela lui demandait énormément d'efforts pour redevenir un être humain comme les autres. Cependant, depuis qu'il vivait à Marple Spring, il reprenait un certain plaisir à se sociabiliser et cela devenait de moins en moins difficile, grâce aux différentes relations qu'il avait nouées avec ses habitants. Son caractère quelque peu taciturne s'était aussi adouci au contact de Jade et le petit nuage sur lequel elle l'avait placé depuis leur rendez-vous du week-end précédent le rendait étrangement de bonne humeur même quand elle n'était pas dans le coin.

Le jeune homme arrivait justement dans la petite ville bordant le lac Michigan. Ses horaires au Penthouse n'aidaient pas non plus à ce qu'il soit en pleine forme et comme ses yeux se fermaient presque tous seuls, Evan décida de faire un arrêt quelque part pour se prendre un café. Il roula jusqu'au premier café qu'il trouva sur sa route et se gara le long du trottoir, à quelque pas de la vitrine.

Une fois sorti de sa voiture, le joli blond poussa la porte du Leeloo's Coffee. Il avait beau être en ville depuis plusieurs mois maintenant, il devait bien avouer qu'il n'avait jamais mis les pieds dans cet endroit. Ce n'était pas vraiment son genre de dépenser des fortunes pour quelque chose qu'il pouvait parfaitement faire lui-même. Mais il n'avait pas envie de patienter jusqu'à chez lui pour se redonner un petit coup de boost et puis il ne voulait pas vraiment tomber sur sa charmante colocataire avant d'avoir retrouvé assez d'énergie pour la supporter.

Evan s'avança jusqu'au comptoir où une charmante brunette lui demanda ce qu'elle pouvait faire pour lui. Le jeune homme aurait probablement adoré lui sourire et se montrer infiniment agréable mais il n'avait vraiment pas le courage. Il fallait croire qu'il était dans l'un de ses mauvais jours. Il se contenta d'un ton détaché mais poli.

« Bonjour. Je voudrais un café à emporter, s'il vous plaît. Noir, sans sucre. Et grand, surtout. »

Alors que la jeune fille acquiesçait et tournait les talons pour lui préparer sa commande, quelqu'un interpella Evan depuis derrière le comptoir. Il resta un instant sans bouger, alors que son cœur manquait un battement. Quelque part au fond de son esprit, une image remonta et s'imprima. Des cheveux bruns qui ondulaient, un rire chantant qu'il était certain de ne jamais oublier. Et cette voix... Ce n'était tout simplement pas possible.

Le jeune homme fit un effort considérable pour chasser ce souvenir teinté de tristesse. Il n'y avait aucune chance que ce soit elle. Aucune. Après s'être convaincu lui-même, Evan tourna les yeux vers la personne qui venait de prononcer son nom. Et le monde s'écroula autour de lui. Il devait rêver, il n'y avait pas d'autre explication possible. Il était à des kilomètres de Philadelphie, à des années de cette vie qu'il tentait de laisser derrière lui. Les probabilités pour que cette jeune femme soit Kaylie étaient minces. Pourtant, elle lui ressemblait comme deux gouttes d'eau. Et alors qu'il cherchait une explication rationnelle, Evan fut obligé de venir à la seule conclusion qui s'imposait. Elle était là, vraiment.

Il passa une main sur son front et se mordit la lèvre inférieure. Il était tout à coup affreusement mal à l'aise et plongé dans un mutisme profond. Que faisait-elle ici ? Evan fut prit de vertige et il posa une main sur le comptoir, tâchant de se retenir de tomber. Il avait rêvé pendant des mois de la revoir et ça n'était jamais arrivé. Et quand enfin il parvenait à passer à autre chose, quand le souvenir de la seule femme qu'il avait vraiment aimé s'était enfin terni, il fallait qu'il tombe sur elle. Ici, à Marple Spring, où il avait fui son passé et s'était enfin persuadé que tout irait mieux.

« Kaylie ? »

C'était une question et il savait combien elle était idiote. Mais elle s'était imposée à lui et il n'avait pas su comment la retenir. Que pouvait-il dire d'autre, de toute façon ? Il avait bien des centaines de choses à lui dire mais pour l'instant, il n'y arrivait pas. Et son cerveau semblait trop embrumé pour fonctionner correctement. Aussi, la question qui lui vint ensuite avait l'air encore plus idiote bien qu'elle était somme toute assez légitime.

« Qu'est-ce que tu fais ici ? »

© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message L'amour ce conjugue au passé [Evan & Kaylie] › Jeu 21 Mai - 3:39

Evan & Kaylie
Elle n'y croyait pas une seule seconde. Pitié qu'on vienne lui pincer le bras. Evan se tenait devant elle. 5 ans, 5 ans qu'elle essaye du retrouvaient pour que Emma est une chance de connaître son père. À ce moment-là, la colère lui monta au nez. Kaylie posa son classeur sur le comptoir pour nettoyer le café qu'elle avait renversé. Une fois chose faite, elle s'avança vers lui et répondit à sa question avec une certaine rancœur dans la voix «Pardon? Qu'est-ce que je fais ici? Non mais je rêve... Il a 5 ANS je t'ai dit que je partais m'installer à Marple Spring car j'avais retrouvé ma grand-mère. Je t'ai même demandé de venir avec moi» la brune eu un faux rire. Les clients assistés à la scène et Kaylie réalisa que ce n’était pas le bon endroit pour s’engueuler. Elle Prit Evan par le bras violemment et l'emmena dans son bureau qui se trouvais à l'arrière du restaurant et totalement insonoriser. Puis elle repris après avoir claqué la porte. «Bien sûr tu étais beaucoup trop défoncé par la drogue et je parle même pas de cette pute d'Annalise qui pensait qu'a te mettre le grappin dessus. Haaaaa mais j'espère pour elle qu'elle à réussi cette conne»

Kaylie était hors d'elle. Elle renfermait 5 ans de rancœur. Elle savait que c’était beaucoup d'un coup. Qu'Evan n'allait rien comprendre à ce qui sa passer. Mais elle s'en ficher. Cette occasion était tellement bonne pour vider son sac. Aujourd'hui elle aller enfin pouvoir d'avoir tous les réponses à ses questions. «Où étais tu passer pendant 5 ans ? Je t'ai cherché s'en relâche. J'ai même appelé tes parents. Mais laisser tomber on rien leurs demandés à ses cons» Ho oui elle venait d'insulter les parents d'Evan mais cela lui importer peu. Kaylie était tellement énervé que des larmes roulèrent sur ses joues. Elle lui tourna le dos et regarda une photo qui trônait sur le bureau. On y voyait Kaylie avec Emma entrain de sourire.

... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message L'amour ce conjugue au passé [Evan & Kaylie] › Jeu 21 Mai - 5:25


❝L'amour se conjugue au passé❞
Kaylie & Evan

van resta un moment abasourdi, incapable de faire le moindre geste. La situation devenait de plus en plus incroyable. Lui qui s'apprêtait quelques minutes plus tôt à passer une nouvelle journée dans l'insouciance et le bonheur d'une vie calme, il se retrouvait tout à coup au milieu d'un café et son ex lui hurlait dessus. Devant tout le monde, bien entendu. Et le jeune homme ne comprenait absolument rien à ce qui se passait.

Tandis que Kaylie lui faisait bien comprendre à quel point elle était ravie de le revoir, les souvenirs remontèrent à la surface. Et petit à petit, tous les morceaux du puzzle s'assemblaient. Comme s'il s'agissait seulement d'un rêve lointain prêt à s'effacer à la moindre occasion, il revoyait cette scène se jouer sous ses yeux. Lui assis sur un canapé défoncé, regardant un programme quelconque sur un écran plat abîmé. Dans une main, un pétard allumé et dans l'autre, l'épaule dénudée d'Annalise. Sur la table basse, des traces encore fraîches de poudre blanche et sur son nez, les mêmes vestiges. Il se souvenait à peine d'avoir vu Kaylie. En tout cas, ce qu'elle lui avait dit ce soir-là lui échappait totalement. Enfin, plus maintenant...

Mais à ce moment-là, tout ce qu'il avait compris de ses paroles était très différent de ce qu'elle avait vraiment dit. Il était tellement défoncé qu'il avait cru entendre des choses et à en croire ce dont il se rappelait, c'était bien plus hilarant que ce que disait Kaylie. Il se rappelait très bien être en train de sourire et de lui répondre des conneries n'ayant absolument aucun sens. Même pour lui, à cet instant si lointain, ses propres mots n'avaient aucune suite logique. Et tout à coup, il réalisait. Son erreur, bien sûr. Mais aussi pourquoi le nom de cette ville lui avait semblé étrangement familier quand il y avait posé ses valises.

C'était absolument impensable. Pendant toutes ces années, Evan avait cru que Kaylie l'avait abandonné pour une obscure raison dont il n'était même pas certain de tout comprendre. Il savait bien qu'il avait mal agi, en particulier avec Annalise. Même si rien ne s'était jamais passé entre eux, il se rendait compte avec le recul qu'il avait fini par tomber amoureux d'elle et par délaisser Kaylie pour elle. Mais il savait aussi que ça avait été une erreur et, enfermé dans une cellule de la prison d'état, il avait eu plus de temps qu'il n'en fallait pour regretter de l'avoir laissé partir. Il était même arrivé à la conclusion qu'il n'avait jamais vraiment aimé Anna. Il était seulement trop ailleurs pour voir ce qu'il avait, trop perturbé pour comprendre ce qu'il ressentait. Et ça n'était rien de plus qu'un infâme désir d'avoir ce qu'il n'aurait jamais. Et quand ses esprits lui étaient revenus -beaucoup trop tard- il avait cru que c'était pour cette raison que Kaylie était partie. De la jalousie, de la fatigue et du ressentiment. Parce qu'elle avait l'impression, peut-être réelle, de toujours passer après la rousse.

Et il comprenait maintenant qu'il avait fait encore pire que se montrer un peu trop intéressé par une autre. Il était tout simplement trop défoncé pour seulement prêter attention à celle qui était alors sa petite-amie. Et qu'il avait aimé, réellement, sincèrement.

Perdu dans le tourbillon de colère émanant de Kaylie, Evan n'eut aucune réaction, si ce n'est ouvrir la bouche et la regarder avec des yeux ronds. Il ne se débattit même pas quand elle l'attrapa par le bras et le tira jusqu'à un petit bureau à l'écart de la foule qui les regardait un peu trop intensément. Ils se firent de nouveau face et Evan, toujours muet, se décomposa encore un peu quand il fut fait mention de ses parents.

C'était peut-être la goutte d'eau qu'il fallait pour faire déborder le vase. Comment avaient-ils osé ? Il avait passé toutes ces années seul et désespéré, réalisant qu'il avait tout perdu y compris sans doute l'amour de sa vie. Le jeune homme s'appuya contre le mur derrière lui et baissa les yeux pour regarder ses chaussures. La stupéfaction commençait à s'enfuir pour laisser place à la colère. Il en voulait énormément à ses parents pour l'avoir laissé croupir en prison et lui avoir tout pris alors qu'il n'avait besoin de rien de plus qu'un peu de soutien. Et même Kaylie lui avait été définitivement enlevé par leur faute. Si jamais il revoyait un jour son père, ça risquait de faire vraiment très mal... Mais en attendant, il devait gérer la situation présente et Kaylie n'étant pas responsable de toute cette histoire, il n'avait aucune raison de se mettre en colère après elle. Evan releva le visage vers la brune.

« Je... Je suis désolé. Calme-toi, ok ? Je suis un pauvre con, je le sais parfaitement. Mais je peux t'expliquer, d'accord ? Je... Tu sais très bien comment c'était à cette époque... »

Il marqua une pause et passa sa main sur son front une nouvelle fois. Tout cela allait être affreusement long et difficile, pour lui autant que pour elle. Mais il lui devait bien des excuses et une explication, aussi bancale soit-elle. Le jeune homme fit un rapide état des lieux et repéra les deux chaises qui entouraient le bureau. Il se redressa et s'approcha légèrement de Kaylie, lui montrant les chaises d'un geste de la main.

« Tu veux bien qu'on s’assoit deux minutes ? S'il te plaît. »

© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message L'amour ce conjugue au passé [Evan & Kaylie] › Jeu 21 Mai - 20:40

Evan & Kaylie

Kaylie se calma un peu et laissa Évan parler. Elle alla s’asseoir sur la chaise où celui-ci lui présenter et ne dit pas un mot. Ça lui avait fait terriblement de bien de vider son sac, de toutes ses choses qu'elle garder profondément enfui en elle depuis maintenant 5 ans. Elle ne le contre dit pas quand il s'insulta lui-même de pauvre con. Car effectivement c'est ce qu'elle pensait de lui à ce moment même mais surtout a cause du comportement dons il avait fait preuve à l'époque.

Elle le regarda droit dans les yeux, tout en attendant ses explications. Il n'avait pas changé depuis toutes ces années, à l’exception près. Aujourd'hui il n'était pas défoncé et propre sur lui. Il était toujours aussi canon et terriblement sexy, ce qui avait les dons d'agacer Kaylie, car elle n'arrivait pas à rester énerver très longtemps contre lui. S'en parler que ses vieux sentiments commençaient à refaire surface. Non, elle ne pas retomber amoureuse, mais elle ne pouvait pas non plus tirer un très sur son premier grand amour non plus.

La jeune brune reporta son attention sur la photo de sa fille. Comment aller-t-elle lui annoncer ? Comment Emma allait réagir face à cette nouvelle. Evan était-il devenu sérieux ou prenait-il encore de la drogue ? Car il est hors que question quelle face entrer un drogué dans la vie de sa fille. Tant de question sans réponse... Comment pouvait-elle être franche avec Évan et Emma et en même temps vouloir protéger Emma de son père.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message L'amour ce conjugue au passé [Evan & Kaylie] › Ven 22 Mai - 2:52


❝L'amour se conjugue au passé❞
Kaylie & Evan

Evan attendit que Kaylie se soit installée sur l'une des deux chaises disponible et prit place sur l'autre. Ils se faisaient maintenant face et le jeune homme ne savait vraiment pas par où commencer afin de démêler cette situation inattendue et particulièrement désagréable, aussi bien pour l'un que pour l'autre. Il poussa un soupire et ferma les yeux quelques secondes, cherchant un moyen de commencer.

« Tout d'abord, je suis désolé. J'étais vraiment un idiot quand tu es partie... » Commença-t-i. Et c'était pratiquement un euphémisme. Il avait tout gâché dans sa vie : son avenir, ses relations. Il ne lui restait plus rien aujourd'hui et même s'il aurait adoré accuser ses parents pour toute cette vie gâchée, Evan était forcé de reconnaître qu'il était tout autant responsable.

Le jeune homme leva la main, voulant la poser sur celle de Kaylie, par un vieux réflexe. Mais il se retint à la dernière seconde et laissa son bras retomber contre sa cuisse. De l'eau avait coulé sous les ponts depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vu et ce geste aurait sans doute semblé déplacé. Il ne pouvait rien lui offrir de plus que des explications et elle ne voulait probablement rien d'autre. Mais c'était tout de même étrange et perturbant de se retrouver tout à coup face à elle. Cette jeune femme avait représenté tellement pour lui, jamais il n'avait aimé quelqu'un comme elle et il ne pensait pas que cela puisse arriver à nouveau. Et quelque part, il se rendait compte combien elle lui avait manqué toutes ces années.

« Il ne s'est jamais rien passé entre Annalise et moi... » murmura-t-il doucement. « Quelques temps après que tu sois partie, on est allé au Mexique tous les trois et... Elle m'a tendu un piège. »

Evan serra le poing à l'évocation de ce souvenir. Même après 5 ans, il ressentait toujours la même colère et la même incrédulité face à cette histoire. Comment James et Annalise avaient pu lui faire une telle chose ? Lui qui pensait qu'ils étaient amis. Ils avaient vécu ensemble et partagé toute leur vie pendant trois ans... Et du jour au lendemain, Evan avait été trahi par les deux seuls amis qu'il avait. Détruisant toute son existence au passage...

Le jeune homme baissa les yeux avant d'oser reprendre la parole. Ce qu'il allait dire maintenant allait probablement détériorer encore un peu l'image que Kaylie avait de lui. Mais il devait lui dire la vérité. C'était tout ce qu'il avait à lui offrir de toute façon.

« J'ai pris cinq ans de prison à cause de cette histoire. C'est là que j'étais quand tu me cherchais et probablement à cause de ça que mes parents n'ont rien voulu te dire. Ils devaient avoir trop honte ou bien ils étaient décidés à me punir encore un peu plus de leur avoir fait ça... »

Ils n'avaient même pas voulu l'aider à se trouver un avocat correct et n'avaient jamais pris en charge le moindre de ses besoins. Et quand le jeune homme était finalement sorti, s'ils avaient accepté qu'il reste chez eux jusqu'à la fin de sa période de probation, il était hors de question qu'ils le considèrent encore comme leur fils. Il n'avait jamais touché un centime de l'argent familial et on lui avait fait gentiment comprendre qu'il n'aurait jamais un travail dans l'entreprise. Pas même comme simple homme de ménage.

« Je suis venu ici dès que je l'ai pu. Mais je ne savais pas que tu y étais aussi. Cette ville avait juste l'air bien et j'avais l'impression de la connaître. Je comprends pourquoi maintenant... »

Ah comme il avait été stupide. Et malheureusement, il avait l'impression que rien ne pourrait lui permettre de se racheter auprès de la brune. Pourtant, un détail le frappa assez soudainement. Elle l'avait cherché pendant toutes ces années. Elle avait voulu le revoir. Pourquoi ? Si elle était tellement en colère après lui, pourquoi vouloir le retrouver ? Ça n'avait aucun sens... Il releva les yeux et plongea son regard perdu dans celui de Kaylie. Il se devait de poser la question.

« Pourquoi est-ce que tu me cherchais de toute façon ? Je ne méritais vraiment pas que tu t'occupes encore de moi... »

© Pando
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message L'amour ce conjugue au passé [Evan & Kaylie] › Dim 24 Mai - 17:03

Evan & Kaylie

Kaylie écouté attentivement chaque mot qui sortait de la bouche du beau blond. Elle fut choqué pas ce qu'elle entendait. La jeune femme savait qu'Annalise était une peste mais au point d'envoyer quelqu'un en prison... Surtout qu'il avait si l'air proche tous les deux. Kaylie se dépêcha d'envoyer valser cette pensée qui lui donne envie de vomir. «Comment ça elle ta piéger ? Elle a fait quoi exactement pour réussir à t'envoyer en prison pendant 5 ans. » Kaylie se doutait bien que la drogue jouait un rôle important dans cette histoire, avec James et Annalise ça peut qu'être comme ça.

Kaylie comprenait maintenant pourquoi elle n'avait jamais pu lui dire pour sa fille. Si pendant 5 ans il était en prison, il était difficile pour elle de savoir ou le trouver. De plus en prison au Mexique, c'était peiné perdu. Ce fut un mal pour un bien, car Kaylie voyait bien qu'Évan était sobre à présent. Sa façon de parler, c'est geste calculer, ses yeux magnifiques n'étaient pas d'un rouge écarlate. Bref un Évan qu'elle n'avait jamais vu comme ça. En effet Kaylie l'avait toujours vue défoncé aussi loin qu'elle se souvienne. C'est sûrement grâce à ça qu'elle c'était radoucie. L'erreur est humaine et Kaylie se sentait prête à lui pardonner ses erreurs. Seulement voilà, si au contraire Évan se droguer de nouveau, il pourrait dire adieux à sa fille. Kaylie ne veut que le bien-être d'Emma et rien d'autre.

Evan lui demanda pourquoi elle l'avait cherché pendant toutes ces années. Le ventre de la jeune femme se serra et le stresse fit son apparition. Effectivement, il ne méritait pas qu'elle s'occupe de lui ou qu'elle revienne vers lui pour quelconque raison. Mais Emma oui, elle avait le droit de connaître son père. Elle prit une longue respiration et commença à dire d'une voix posé. «Si je t'ai cherchait pendant 5 ans, c'est par ce que j'avais dans l’espoir que ma fille puisse un jour connaître son père. » Dit-elle en tenant une photo dans ses mains. On pouvait y voir Kaylie et Emma entrain de sourire. La jeune femme releva les yeux et regarda Évan toute en lui tendant le cadre.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message L'amour ce conjugue au passé [Evan & Kaylie] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
L'amour ce conjugue au passé [Evan & Kaylie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour ce conjugue au passé [Evan & Kaylie]
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Le reflet du passé [Terminé]
» Crie plus fort, que j'entende ton amour
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: