Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message Night revelations. PV Xénosis › Lun 20 Avr - 16:03


 
Xénosis & Jonathan
Ce matin, tu as vraiment la tête en vrac. Ta soirée avec Charlie, la suivante avec Zhora et puis celle avec Kaelynn t'ont hantée toute la nuit. Ça aurait pu être très agréable, mais ce qui était d'abord un rêve a malheureusement rapidement viré au cauchemar. Charlie avec ses questions sur l'amour et son sourire moqueur. Zhora qui te drague puis t'annonce qu'elle quittera le Penthouse et ta vie dès la fin de ses études. Et puis finalement Kaelynn. Sauvage, douce, exquise et tentatrice jouant avec tes nerfs ... Soupirant, tu vides ta tasse de café d'un trait et l'accompagnes d'une aspirine histoire d'endiguer la migraine qui menace de t'assaillir. Ton portable se met alors à vibrer. Jetant un œil à l'écran, tu pinces les lèvres en voyant qu'il s'agit de ton frère, mais tu réponds quand même. Il t'annonce alors qu'il faut que tu le remplaces au club ce matin, à moins bien sûr de te rendre au chevet de votre père à sa place. Tu choisis le club. Bien que tu ne sois pas d'humeur à bosser, tu préfères mille fois ça a la compagnie de ton géniteur. Bien que tu ne sois pas d'humeur à bosser, tu préfères mille fois ça à la compagnie de ton géniteur. Raccrochant après avoir assuré à ton frère que tu irais bien au Penthouse le remplacer, tu abandonnes ton portable et ta tasse vide sur le comptoir de ta cuisine pour aller te doucher et t'habiller. Ce n'est qu'une fois prêt que tu reviens pour mettre ta tasse dans le lave-vaisselle et empocher ton téléphone. Tu récupères aussi tes clefs de voiture, les clefs de l'appartement et tu vides les lieux non sans verrouiller derrière toi. Direction le parking et le travail.

Garant ton véhicule sur le parking du Penthouse tu soupires envoyant les personnes qui font déjà la queue à la porte. Le club n'ouvrira pas avant encore plusieurs minutes, mais déjà la soirée promet d'être longue. Te glissant à l'intérieur par la porte des employés, tu passes aux vestiaires t'assurer que les danseuses et danseurs sont prêt pour leur show de ce soir, tu demandes aux traînards de s'activer et puis tu rejoins ton bureau pour écouter les messages laisser sur le téléphone du club. Rien de bien intéressant. Tu notes écrit sur calepin le numéro de quelque volontaire qui aimerais un entretient d'embauche et te promet de leur envoyer un mail un peu plus tard dans la nuit pour qu'ils te transmettent leur CV en attendant, tu décides de descendre dans la salle prendre un verre au bar. T'installant sur un tabouret libre, le club vient d'ouvrir et la barmaid est déjà débordée, tu fais signe à une serveuse pour qu'elle aille chercher un barman en renfort puis commande un truc à boire, alcoolisé bien sûre. Ton verre servis, tu le sirote en observant pensivement les danseuses.

 
Fiche créée par © Summers & Rinema


Dernière édition par Jonathan Ribbs le Ven 8 Mai - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Night revelations. PV Xénosis › Ven 24 Avr - 19:44

POV interne :

Je sais pas vraiment comment je m'étais retrouvé devant le Penthouse. Envie soudaine ? Même pas. En réalité, je ne me souvenais réellement pas comment je m'étais retrouvé ici, assit sur la selle de mon scooter à regarder les néons du bar qui brillaient. À quoi je pensais ? Je ne pensais pas. Je revoyais, simplement. Je ressentais encore la brûlure du canon chaud contre mon crâne, je réentendais sa voix. Je me revoyais dire à Scott qu'il faisait ce qu'il voulait, mais que moi je m'en allais. Je partais, loin. Je refusais de rester à Chicago. Que je ne voulais pas mourir. Je me revoyais arriver ici. Rencontrer Jonathan. Merde. Pourquoi je le revoyais lui ? J'avais qu'une envie : le sortir de ma tête. À vrai dire, Jonathan me faisait penser à Scott. Il était aussi protecteur et franc que lui. Mais la différence entre eux, c'est que Scott ne m'aurait jamais abandonné. Ou s'il l'avait fait, il m'aurait expliqué pourquoi. En plus d'avoir perdu mon meilleur ami en partant de Chicago, j'ai perdu comme mon repère dans cette ville que je connais trop mal pour définir comme mienne. Peut-être devrais-je retourner à Chicago pour revoir Scott ? Et me livrer enfin à ce gang, arrêter de fuir. J'en peux plus de fuir.

En vérité, depuis que Jonathan m'avait lâché mon état mental n'avait fait que de se dégrader. Si j'avais été normal pendant les semaines où il avait été avec moi, maintenant je ne pensais qu'à voir les personnes autour de moi hurler de douleur, pleurer, saigner sous les larmes que je tiendrais entre mes mains. J'avais ces hallucinations, ces insomnies et ces crises de paniques qui recommençait. Je ne voulais juste plus être seul, j'avais juste besoin d'attention, en réalité. Sans même contrôler mon propre corps, je me sentis me lever de la selle du scooter pour m'approcher du Penthouse. Est-ce que je devais entrer et risquer que les symptômes de ma psychopathie apparaissent devant tout le monde qu'il y avait ? Peut-être pas, j'en étais conscient. Mais j'étais calme, j'étais normal. Avec de la chance, ça n'apparaîtrait pas.

Voilà comment j'étais entré dans le Penthouse. Le monde qu'il y avait me donnait immédiatement légèrement mal à la tête. Mais aucun soucis. C'était pas un petit mal de tête qui allait me faire sortir de cet endroit où je n'avais jamais posé les pieds, à vrai dire. J'avais marché assez calmement, me sentant tellement différent des autres en traversant la foule, pour aller vers le bar ou je demandais presque par automatisme un verre. J'avais besoin d'oublier, et même si habituellement je buvais pas j'avais comme idée que c'était la seule façon. Même les effets du LSD ne seraient pas assez puissant pour brouiller mes pensées, pour me blesser à un point tel que j'oublierais.

En attendant mon verre, je regardais autour de moi les personnes qu'il y avait quand j'en reconnu presque automatiquement une. Jonathan. Quand on pense à quelqu'un, normalement on le voit dans les heures qui suivent. Je pensais pas que dix secondes pouvaient être comme des heures. Je m'approchais alors de lui, passant derrière lui avant de mettre une de mes mains dans ses cheveux et lui tirer assez brusquement en arrière. Il allait voir, lui, si du jour au lendemain on abandonne un Lodéqeski. « Par ton manque d'appel, ton manque de message, de contact physique, de discussion, de conversations, de compassion aussi physique ou mentale que ce soit j'dois en déduire que je t'ai pas manqué, Ribbs ? T'as cru que tu pouvais venir dans ma vie, tout défoncer et partir aussi vite que ça ? Réponds moi, franchement, tu t'attendais pas à ce que je réagisse le jour où on se reverrait ? C'est triste pour toi que ce soit arrivé aussi tardivement, j'aurais été moins brusque si ça avait été avant. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Night revelations. PV Xénosis › Ven 8 Mai - 11:39


 
Xénosis & Jonathan
Perdu dans tes pensées tu joue avec ton verre vide, le regard posé sur tes danseuses, sans prêter attention à ce qui se passe autour de toi. Tu devrais, dans l'armée on t'as appris à rester vigilant à tout instant et ton sergent te passerais un savon de te voir aussi distrait, en fait tu t’engueulerais bien toi même car un minimum d'attention t'aurais permis de repérer Xénosis et d'éviter la confrontation. Mais non. Tu est ailleurs et le retour sur terre est relativement brutale. Une main qui glisse dans tes cheveux … Ton esprit forme le prénom de Zhora, mais son image n'a pas le temps de s'afficher devant tes yeux qu'on te tire la tête en arrière. Surpris tu te dégage d'un mouvement brusque, presque certain d'abandonner une touffe de cheveux dans la main de celui qui t'as agrippé, et tu te retrouve nez à nez avec Xénosis. La surprise cède vite la place à la colère. Pourtant tu ne dit rien et tu écoute son monologue sans vraiment broncher. Par contre tu te retient de lever les yeux au ciel. Il semble assez en colère sans que tu ais besoin d'en rajouter une couche, se serais suicidaire.

- « Ça y est t'as finis ? »

Il y a quelque chose d’acerbe dans le ton de ta question … Et pourtant il a bien droit à des explications non ? Après tout c'est toi qui a rompus tout contacte avec lui du jour au lendemain, mais non. Tu ne lui doit rien et encore moins vus la façon dont il te traire. Peut être qu'un autre soir, demandé d'une autre façon, là tu aurais été disposé à t'expliquer. Mais pas ce soir, sûrement pas.

- « Ça sert à quoi de poser des questions dont tu connais déjà les réponses ? Et j'ai rien défoncé dans ta vie, t'a pas besoin d'aide pour ça tu le fait très bien tout seul. »

Mordant, le regard noir, tu a l'impression d'être de nouveau face à ce « camarade » dans l'armée qui a eu la charmante idée de te faire envoyer au trou. Tu a juste envie de lui coller ton poing dans la figure ne serais ce que pour la façon dont il a maltraité ton cuir chevelu. Tu n'en fais rien. Ton frère te tuerais si tu venais à déclencher une bagarre dans le club. Tu te force donc à garder le contrôle.

- « Tu te trouve brusque ? Touche moi encore une fois comme tu viens de le faire et je te montrerais ce que c'est que de se montrer brusque avec quelqu'un. »

Ne pas se battre n’empêche pas de menacer de le faire. Au pire s'il te cherche trop tu le traîne dehors et vous régler vos compte. Comparé à toi c'est un poids plume tu ne doute donc pas d'être capable de l’entraîner ailleurs si besoin et en même temps … Malgré la colère que tu récent à cet instant tu n'as pas vraiment envie d'en arriver là non plus. Après tout il n'y a pas si longtemps vous étiez amis non ? Avant … Avant quelque chose qui ta fait changer d'avis le concernant, mais que tu tais.

 
Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Night revelations. PV Xénosis › Ven 8 Mai - 16:54

POV externe :

Xénosis l'avait lâché en le sentant faire un mouvement aussi brusque avec sa tête, en réalité il ne voulait pas lui faire mal. Il voulait seulement des explications et il ne comptait pas partir avant de les avoir eues. Quand il lui demandait s'il avait finit, le jeune homme haussait les sourcils avant de hocher négativement la tête. En réalité il n'avait même pas commencé à lui poser ses questions et le fait qu'il lui demande s'il avait terminé le faisait doucement sourire. La suite de ses mots le blessèrent un peu plus, il ne comprenait pas comment est-ce qu'il avait pu l'abandonner aussi facilement, mais aussi pourquoi il était devenu d'un seul coup aussi méchant avec lui. Parce qu'à ses yeux, ses mots n'étaient présents que pour de la méchanceté pure. Rien d'autre. Mais ce n'était pas la première fois qu'on lui faisait ce genre de coup, il y avait eu Eddie aussi, qui avait fait la même chose. Et quelques années après, il y avait eu Kélia, et puis Scott. Bon, certes Jonathan n'avait pas tenté de le tuer, mais rien ne lui disait qu'il ne prévoyait pas de le faire.

« Excuse moi.. S'il te plaît explique moi au moins. J'ai fais quoi pour mériter que tu m'abandonne, comme ça ? » Depuis que Scott l'avait lâché, c'était la première fois que Xénosis s'inquiétait de perdre une personne qu'il appréciait, et c'était la première fois qu'il s'avouait à lui-même qu'il appréciait quelqu'un d'ailleurs. Donc pour dire, il était très loin de vouloir le voir trop s'éloigner de lui, au point où il ne s'adresserait même plus une seule fois la parole. « J'ai fais quelque chose de mal ? Explique moi, parce que je comprends pas. Tu m'as juste... Lâché, d'un seul coup, sans me dire pourquoi. Et je comprends pas. » Il avait soupiré doucement après avoir prononcé ces mots-là. C'était rare de le voir attaché à quelqu'un, sur le coup lui-même ne se rendait pas compte qu'il montrait ses sentiments alors qu'il passait son temps à les cacher.

« Si c'est parce que je suis mauvais en amitié... J'suis vraiment désolé. J'ai pas l'habitude d'avoir de vrais amis, j'ai pas l'habitude de... De tout ça. J'ai été seul presque toute ma vie et les trois seules personnes que je qualifiais comme mes amis avant toi m'ont... » Il baissait le regard, secouant la tête. Il savait que ce qu'il allait dire pouvait être blessant mais il le ressentait de cette façon là. Et il savait que c'était la vérité, également. « Ils m'ont laissé tomber, exactement comme t'es en train de le faire. Et je comprends vraiment pas. Et je te le montre peut-être pas mais t'es mon ami, vraiment, et t'es une des seules personnes de qui j'ai besoin. Alors m'abandonne pas, s'il te plaît. Et... Au pire si tu le fais, dis moi au moins pourquoi. »

Faible. Voilà de quoi il avait l'air à ce moment-là. Sur le coup, on aurait même pu le confondre avec un adolescent qui ne comprenait absolument rien à la vie. Mais là, il ne comprenait rien. Il ne savait pas comment c'était possible que quelqu'un puisse humainement et de son plein gré abandonner une personne qui avait visiblement besoin d'elle. Et en plus de ça, il ne savait pas comment ça se faisait que cette histoire se répète autant de fois dans sa vie. Peut-être qu'il n'était pas fait pour avoir des amis, tout court ?
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Night revelations. PV Xénosis ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Night revelations. PV Xénosis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: