Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 37
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 301
Célébrité : Colleen Deegan

Message Welcome to the police family › Lun 10 Déc - 21:06



Welcome to the police family

- Marple Spring, Centre-Ville
- Commissariat

Merde, ça me gonflait déjà, je me sentais dans une impasse... L'horloge dans l'open-space du commissariat indiquait désastreusement à mon goût l'heure de 10 heures à peine passée. Je me passai la main droite sur le visage afin d'essayer de me réveiller pour cette journée qui s'annonçait déjà éprouvante. Pas d'entraînement aujourd'hui, la fin du service à 18:00 et ensuite jusqu'à 21:30-22:00, la séance de motion capture au studio pour le jeu vidéo de Reddick. Et cette enquête à la con qui piétinait, putain... Je rassemblai sur mon ordinateur toutes les données récoltées chez Ivanov, celles de l'interrogatoire de Harrington au Leeloo's et surtout, les rapports et les dépositions après le braquage à la banque de Marple Spring, dont les retombées n'étaient pas encore terminées bien que le braquage remontait à il y a déjà plusieurs jours. Je mis de côté, ou plutôt je balayai presque de la main, le rapport de l'entreprise de sécurité sur le nouveau système installé à la banque, ce rapport ne m'était pas vraiment utile, les fameuses "nouvelles mesures de sécurité" comptaient surtout sur la réactivité de la police et la compétence des vigiles présents sur place, non armés pour n'effrayer personne.

Tenez Shepard, il est bien frappé celui là.

Un mug de café fit une soudaine apparition à ma gauche à côté du clavier de mon ordinateur ainsi que la douce voix de mon adjointe me parvint. Je levai la tête pour regarder Haver, habillée de son pantalon gris et de son pull en col roulé noir un brin moulant, son Glock 17 au côté. Je lâchai un instant mon stylo en main avant de faire un signe de tête à la châtaine et de m'emparer de mon mug chaud de café.

Merci Haver... Je voulais m'en faire un de toute façon, rentrer tous ces rapports ça m'endort... Y a un sucre dedans ?

Affirmatif cheffe. Je sais comment vous prenez votre café. Vous y ajoutez du lait de temps en temps si je ne me trompe pas ?

Seulement quand je suis énervée ou que je sens que j'en ai besoin. Ça adoucit le café et ça me détend... Vous voulez que l'on se pacse, Haver ? Vous commencez déjà à vouloir savoir comment je prends mon café, vous voulez aussi savoir mon plat préféré ?

J'arquai un sourcil à mon adjointe quant à ses observations, comme si elle m'espionnait mais cela eut effet de faire rire la jeune sergente de police. Je fis donc un sourire en réaction avant de prendre une paire de gorgées de café chaud. L'effet fut immédiat, non seulement je sentis mon corps se réchauffer mais en plus, je me sentis bien mieux, un brin plus alerte. Haver s'appuya contre le mur derrière elle tandis que je restai ici assise, mes jambes étendues sous le bureau.

Je m'en voudrai de prendre la place de votre compagne, Shepard. Et puis je suis mariée.

Il est content avec le jeu que je lui ai offert ?

Oh oui ! Il passe presque tout son temps libre dessus, c'est à peine s'il m'accorde quelques minutes... Vous méprenez pas, je ne vous en veux pas. Il est heureux et il est heureux avec moi, ça me suffit amplement.

Merci Haver. Je vous le souhaite. ... Eh mais dites moi, c'est pas aujourd'hui que l'on reçoit la gamine du shérif ?

Hmm... Ah si, vous avez raison, elle doit arriver d'ailleurs. Officiellement, j'en sais rien mais je pense qu'en sous-main, papa a dû se débrouiller pour mettre sa deuxième fille dans l'élite de la police de Marple Spring.

Hm... J'espère qu'elle tient la route. On ne fait pas de baby sitting. Elle sera soumise aux mêmes règles que nous tous. Je consulterai son dossier.

Haver me laissa en me disant de ne pas être trop dure avec la nouvelle policière avant que je n'ouvre le dossier consultable sur chaque agent de la police dans mon ordinateur, accessible avec mon accréditation d'officière. Bellamy Mary O'Connor... Née à Minneapolis, Minnesota, fille adoptive des O'Connor, elle fait son entrée dans la famille du shérif à ses trois ans, d'après les rapports des services sociaux, elle a été confiée à un orphelinat par une personne non identifiée... Une enfance et une adolescence apparemment sans histoires à Marple Spring, un casier judiciaire vide... Elle perd sa mère adoptive à l'âge de 21 ans avant d'entrer à l'académie de police de Detroit pour devenir gardienne de la paix quelques années plus tard... Plutôt bien notée parmi les cadets de sa promo... Elle entre au service actif à Detroit pendant quelques temps histoire de parfaire la formation, rien d'étonnant... Puis reviens à Marple Spring... Peu d'expérience, elle n'a jamais dépassé le grade de policière. En gros, on accueille une bleusaille encore à peine sortie de l'école si je devais reprendre ma référence de l'armée. Kosta ne serait bientôt plus le bleu de l'unité. Je fis une légère moue avant d'aller aux toilettes.

Je me lavais les mains après avoir fait mes besoins et à l'aide du miroir, je réajustai ma tenue. Je réajustai mon t-shirt blanc uni puis ma veste de costume noire par dessus en remontant légèrement mes manches de veste, laissant apparaître mon avant-bras entièrement tatoué de ses roses et de ses pistolets Glock. Je remontai mon jean de quelques millimètres en faisant attention à mon arme et à mon insigne à ma ceinture avant de revenir à mon bureau. À peine je me rassis que mon téléphone sonna pour m'annoncer que O'Connor était là. Je demandai à ce que l'accueil du commissariat ne m'envoie la jeune femme avant de raccrocher. Quelques secondes plus tard, une jeune femme en uniforme, brune-châtaine, yeux de la même couleur arriva dans l'open space, je me tins debout devant mon bureau, les bras croisés sous ma poitrine. Le contact visuel se fit immédiatement et la jeune O'Connor vint vers moi. Une fois à portée, je pris sa main tendue en la serrant fermement, le visage neutre à défaut d'être accueillant envers la policière.

Bonjour mademoiselle O'Connor. Bienvenue. Je suis la Lieutenante Shepard, je commande cette unité. Vous serez sous mes ordres mais votre supérieure directe sera la Sergente Haver, c'est mon adjointe. Adressez-vous à la Detective Atkinson si vous n'êtes pas en mesure d'être en contact avec moi ou Haver, c'est notre doyenne d'unité avec Haver. Voici les agents Kosta et Baird. Ils seront vos collègues.

Je suis la Sergente Haver. Bienvenue mademoiselle O'Connor, j'espère que vous serez bien avec nous ! Si vous travaillez bien et dur et que la Lieutenante ne vous dit rien, c'est que vous êtes sur la bonne voie !

Salut, moi c'est Atkinson, tu peux m'appeler At. Quand ces mesdames ne sont pas là, c'est moi la cheffe comme l'a dit la Lieutenante. Un conseil, m'appelle pas mamie si tu veux bien débuter. Le mignon black qu'est là, c'est Kosta et le connard blondinet vraiment moche, c'est Baird.

Salut ! Moi c'est Kosta. Bienvenue !

Mggrrnnn... J'suis Baird, bienvenue, blablabla toussa.

Mon ton était strict, direct et militaire, fidèle à ma personnalité construite par l'armée. Si O'Connor en doutait, mes dogtags militaires sur mon t-shirt autour de mon cou en attestait. Comme dis, mes collègues se levèrent de leurs bureaux pour souhaiter la bienvenue à la nouvelle policière et lui serrer la main. Haver y allait de son enthousiasme plus conciliant envers O'Connor, Atkinson jouait la vieille briscarde un peu bourrue mais attachante, Kosta fit parler sa jeunesse optimiste et un brin affectueuse -il devait être dans la même tranche d'âge qu'O'Connor- tandis que Baird... resta fidèle à lui même avec sa mine revêche et son regard acerbe mais il traitait tout le monde de cette manière, seules moi et Haver étions regardées autrement de façon plus respectueuse. La nouvelle vint grossir l'unité.

... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers


Anything like... Classic Rock... That kind of stuff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
.
In DISPONIBLE ~ (2/6.)

Drôle ⊰ Franche ⊰ Coquette ⊰ Têtue ⊰ Curieuse ⊰ Jalouse, extrêmement ⊰ Impulsive ⊰ Sportive ⊰ Ambitieuse ⊰ Rancunière
Amis et ennemies

Elena, ma meilleure amie
-
Familly

Trish, ma belle-mère
Victoria , ma sœur
-
Collègues

Jane, ma chef d'équipe
:-

Age : 27
Né(e) le : 10/09/1991
Quartier : EST dans un Duplex
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 07/12/2018
Messages : 24
Célébrité : Phoebe Tonkin
Rps en cours : Rps en cours :

Message Welcome to the police family › Sam 15 Déc - 13:21
Welcome to the police family



Aujourd'hui est un grand jour pour moi. Mon père m'a proposé de rentrer dans une équipe et cela me fait plaisir. J'espère juste que je serais bien accueilli, car la plupart du temps, on me fait souvent le regard noir parce qu'ils pensent que j'ai été pistonné pour être entrer ici, vue que mon père shérif. Et pourtant, mon père n'a rien fait ! J'ai du passer toute les épreuves comme tout autre personne pour en arriver là. Je ne vois pas pourquoi moi je ne ferais pas les tests et que d'autre si.

Je me prépare pour mon premier jour avec mon équipe. Je suis un peu stresser, mais en même temps toute excité. Je mes mon uniforme, me coiffe convenablement en me faisant une queue de cheval et prend ma voiture en direction du commissariat. Comme d'habitude, tout le monde me regarde. Je vais à l'accueil et demande où je pourrais trouver une certaine Jane Shepard. Elle lui donne un coup de file, pour lui dire que je suis bien arrivé et m'envoie la rejoindre.

En arrivant à l'open space, je peu voir une jeune femme devant son bureau, les bras croisés sous sa poitrine. Je me dirige vers elle, qui me tend automatiquement la main à sa porté et serre la main fermement. Elle a une sacré poigne, que j'en ai eu un petit peu mal à la main, mais je ne lui fait pas remarquer. Je lui fait un sourire en la regardant avec dans les yeux. Toute l'équipe est là et commence à se présenter.

- « Bonjour tout le monde. Je suis ravi d'être avec vous et espère bien m'intégré. Et je suis désolée d'avance si j'ai pas encore retenu vos prénom, car j'ai du mal à les retenir dès le début. Jusqu'à aujourd'hui, j'ai essayer de faire le meilleure de moi même et espère continuer et ne pas vous décevoir. Et je préfère vous dire avant qu'il y ai des rumeurs par-ci par là, mais pour entrer dans la police, j'ai dû me débrouiller toute seule. Les tests je les ai passer comme vous et je n'ai pas été pistonner par mon père, car pour moi sa serait de la triche et injuste pour les personnes qui se sont épuisés pour en arriver la. »

Je suis peut-être aller un peu loin, mais je voulais mettre les choses au clair et ne pas avoir de problème avec mes collègue. Les regards noirs et les messes basse, commence à me fatiguer et je ne veux pas que ça arrive dans mon équipe. Je finis d'écouter les autres présentation tout en serrant la main de chacun. Baird à l'air d'être une personne un peu ronchonne et je pense que notre relation va être un peu difficile, mais tant pis.
(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 37
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 301
Célébrité : Colleen Deegan

Message Welcome to the police family › Mar 18 Déc - 20:42



Welcome to the police family

- Marple Spring, Centre-Ville
- Commissariat

Au départ, O'Connor se mit à dire des banalités, qu'elle était contente d'être là, qu'elle veuille donner le meilleur d'elle-même, etc rien d'étonnant, un nouveau disait toujours les mêmes choses lorsqu'il arrivait dans une équipe. En revanche, la suite de la déclaration de notre nouvelle me surprit légèrement, je le signalai en arquant simplement un sourcil tandis que Haver et Atkinson échangèrent un regard. Certainement par respect dû à ma présence, Kosta et Baird se turent pendant qu'O'Connor venait d'installer un léger malaise. Il y eut un instant de silence pendant que les cinq policiers fixèrent la nouvelle. Le malaise grandit pendant encore une fraction de seconde jusqu'à ce que Haver ne m'interroge du regard. Dans ses yeux, j'y lus une demande de retourner travailler pour dissiper le malaise et je lui fis un bref signe de tête en opinant. Les autres agents comprirent mon ordre en retournant à leurs bureaux mais je sentais déjà que la fille du shérif partait... mal. Quand à moi, je fixai la jeune femme en uniforme, un brin agacée.

Mademoiselle O'Connor, lorsque vous vous adresserez à moi, ce sera par mon grade ou mon nom. Je sais d'ailleurs très bien comment vous êtes arrivée parmi nous, pas besoin de le préciser. Avant tout, voici votre bureau. Vous occuperez l'ancien bureau de Redfield, votre voisin de bureau sera l'agent Kosta. Kosta, dès que nous reviendrons et que mademoiselle O'Connor s'installera, vous lui donnerez ses identifiants pour le serveur informatique de la police et le code d'accès à l'armurerie.

Oui ! Oui cheffe !

Je fis un signe de tête à mon agent comme pour le rassurer, la bonne humeur du jeune policier lui fit faire un sourire avant de retourner à son écran d'ordinateur.

Venez, suivez moi O'Connor, je ne sais pas si votre père vous a déjà montré le commissariat mais je vous fais visiter, ne serait-ce que pour vous rafraichir la mémoire. Retenez bien les lieux, j'attends de mes agents qu'ils connaissent bien leur lieu de travail, que ça soit le bureau du médecin légiste ou l'armurerie.

J'emmenai la jeune femme à travers les pièces les plus importantes du commissariat. Nous n'avions pas un immense commissariat mais le bâtiment était de plutôt bonne taille pour une bâtisse du centre ville. La visite fut un peu longue à mon goût mais c'était parce que je connaissais très bien le commissariat. Ainsi, j'emmenai la nouvelle policière visiter les locaux du médecin légiste -car oui, nous étions une des rares villes autour de Detroit à avoir notre propre médecin légiste- qui accueillit chaleureusement la O'Connor. Puis ce fut au tour de l'infirmerie du commissariat où l'infirmière de garde prêta à peine attention à la nouvelle car très occupée avec sa paperasse sur son écran. J'échangeai un regard un peu perplexe avec la jeune femme avant de lui faire visiter une autre pièce et non des moindres : le stand de tir du commissariat. Quelques agents s'y entraînaient déjà à des exercices avec leurs armes de service, je n'attendais personne pour venir nous voir à ce moment là mais O'Connor devait prendre connaissance des lieux et du trajet.

Vous êtes inscrite à un stand de tir en dehors du service, O'Connor ? Pensez-y. Vous êtes tenue de passer un minimum de deux à trois fois par semaine au stand du commissariat, j'attends de mes agents qu'ils soient de bons tireurs. Ça nous a évité une prise d'otages à la banque.

J'omis de lui montrer le placard dans lequel passait, ce que j'avais compris, le câblage et le poste servant à gérer l'informatique du commissariat. Le shérif projetai de recruter un administrateur réseau civil ou un personnel du même genre mais je n'en savais pas plus. Pour le moment, l'on devait se débrouiller. La dernière pièce que je fis visiter à O'Connor était l'armurerie. À l'intérieur étaient stockées, des armes d'entraînements mais surtout les armes plus dangereuses et mortelles que les armes de poing telles que les quelques fusils à pompe ou carabines M4. Nous n'étions pas un gros commissariat, c'était bien pour cela que l'armurerie n'était pas une grande pièce et qu'il y avait peu d'armes. On y trouvait aussi les munitions, dans des boites disposées soigneusement par type d'armes. Enfin, pas d'équipement anti-émeutes mais il y avait des protections et les gilets pare-balles.

Une pièce très importante, vous en conviendrez. Vous avez votre propre code d'accès pour l'armurerie. Servez-vous en avec parcimonie.

Je nous fis revenir dans l'open space, qui avait gagné en activité, indiquant par ailleurs les emplacements des bureaux des adjoints du shérif ainsi que le bureau du shérif mais je me disais que comme c'était son père, elle savait déjà où il était. Pour finir la visite, je l'amenai dans la salle de repos en ramassant au passage mon mug de café sur mon bureau puis de l'amener dans la salle de repos, une salle fermée avec un frigo, un évier, une machine à café neuve de bar pour remplacer la machine à café défectueuse qui moisissait dans un coin. Il y avait des plans de travail avec un micro-ondes posé sur l'un d'eux. Je mis à profit ce dernier pour faire réchauffer mon café qui avait refroidi. Pendant que le micro-ondes tournait, je m'appuyai des fesses contre le plan de travail avant de croiser les bras pour regarder O'Connor. Je m'assurai que nous étions seules et je lui fis signe de venir.

O'Connor, d'ordinaire, j'aurai coupé votre monologue lorsque vous vous êtes adressée au reste de l'unité. Je comprends ce que vous avez cherché à transmettre mais comme vous venez d'arriver et que vous êtes nouvelle, je vais être indulgente avec vous sur ce coup car vous ne connaissez encore personne parmi vos nouveaux collègues.

Le micro-ondes fit *ding* et je tournai la tête pour ouvrir la porte du micro-ondes et m'emparer de mon mug de café chaud. Je refermai la porte avant de poser le mug et de m'adresser à nouveau à O'Connor en prenant une gorgée de mon café.

Ne vous méprenez pas, je tiens à vous prévenir, pas à vous pourrir d'entrée. Seulement, avec votre discours, vous ne partez pas d'un bon pied dans cette unité. On n'accepte pas ce genre de discours chez nous et on se fiche de savoir comment vous êtes arrivé là. Les rumeurs, vous n'y échapperez pas, vous êtes la fille du shérif. Il y a des rumeurs sur tout le monde ici, sur moi aussi. Vous n'êtes pas ici pour prêter attention aux rumeurs mais pour maintenir l'ordre dans cette ville. Ce que j'attends de vous, ce que tout le monde attend de vous, c'est que vous fassiez vos preuves et que vous montrez que vous n'avez pas glandé à l'académie de police. Montrez moi ce que vous avez dans le ventre et ce que vous pouvez abattre comme travail, montrez nous qu'on peut vous faire confiance et que vous êtes à la hauteur. Si vous êtes ici pour écouter les rumeurs ou rappeler à tout le monde que vous êtes la fille du shérif, vous n'avez rien à faire dans mon unité. Je veux des agents de police dans mon équipe, rien d'autre. Bien, ceci étant dit, vous avez des questions ?
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers


Anything like... Classic Rock... That kind of stuff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
.
In DISPONIBLE ~ (2/6.)

Drôle ⊰ Franche ⊰ Coquette ⊰ Têtue ⊰ Curieuse ⊰ Jalouse, extrêmement ⊰ Impulsive ⊰ Sportive ⊰ Ambitieuse ⊰ Rancunière
Amis et ennemies

Elena, ma meilleure amie
-
Familly

Trish, ma belle-mère
Victoria , ma sœur
-
Collègues

Jane, ma chef d'équipe
:-

Age : 27
Né(e) le : 10/09/1991
Quartier : EST dans un Duplex
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 07/12/2018
Messages : 24
Célébrité : Phoebe Tonkin
Rps en cours : Rps en cours :

Message Welcome to the police family › Dim 30 Déc - 11:21
Welcome to the police family



Je rentre enfin dans une équipe et je suis toute excitée d'y être. La seule peur, que j'ai, c'est d'être regardé avec un regard noir par-ci par là, entendre les messes basses disant que j'ai été pistonnée, alors qu'en fait j'ai fait les mêmes tests que tout le monde.

J'arrive à l'accueil qui m'emmène à mon équipe. Chaque personne se présente et moi aussi en expliquant vite fait mon parcours pour pas que mon équipe croie que j'ai été pistonnée et surtout mettre les points sur les "i'". La chef, donne l'ordre de retourner travailler et commence à me regarder avec un air un peu agacé.

- « Mademoiselle O'Connor, lorsque vous vous adresserez à moi, ce sera par mon grade ou mon nom. Je sais d'ailleurs très bien comment vous êtes arrivée parmi nous, pas besoin de le préciser. Avant tout, voici votre bureau. Vous occuperez l'ancien bureau de Redfield, votre voisin de bureau sera l'agent Kosta. Kosta, dès que nous reviendrons et que mademoiselle O'Connor s'installera, vous lui donnerez ses identifiants pour le serveur informatique de la police et le code d'accès à l'armurerie. »

Je fais signe de la tête pour dire que j'ai bien compris. Pour un début, je ne pensais pas, que j'aurais affaire à un chef extrêmement autoritaire. Après tout, un peu d'autorité ne ferait pas de mal. Pourtant, mon père m'avait dit que cette équipe est l'un des meilleurs dans ce commissariat. Madame Shepard, me demande de la suivre pour me faire visiter les locaux, que je connais par cœur depuis que je suis toute petite, mais préfère ne pas broncher et la suivre tranquillement. Nous visitons chaque pièce une par une, des personnes m'accueille très chaleureusement. En arrivant dans le stand de tir, le lieutenant me regarde et commence à parler.

- « Vous êtes inscrite à un stand de tir en dehors du service, O'connor. Pensez-y. Vous êtes tenue de passer un minimum de deux à trois fois par semaine au stand du commissariat, j'attends de mes agents qu'ils soient de bons tireurs. Ça nous a évité une prise d'otages à la banque.»
- « Oui chef ! Je me suis inscrite, dès que j'ai su que j'entrais dans une équipe. » Dis-je avec un grand sourire.

Elle me fait visiter l'armurerie et m'explique que j'ai un code d'accès personnel et que je dois l'utiliser avec parcimonie, ce que je peux comprendre. Nous retournons à l'open-espace pour qu'elle récupère sa tasse, à café et nous diriger dans la salle de repos.

- « Ô 'connoro'connor, d'ordinaire, j'aurai coupé votre monologue lorsque vous vous êtes adressé au reste de l'unité. Je comprends ce que vous avez cherché à transmettre, mais comme vous venez d'arriver et que vous êtes nouvelle, je vais être indulgente avec vous sur ce coup, car vous ne connaissez encore personne parmi vos nouveaux collègues.» Dit-elle en s'asseyant sur le comptoir tout en croisant les bras.

La micro-onde sonne et elle récupère sa tasse pour ce réinstaller au même endroit tout en posant la tasse pour finir de me parler. Je ne comprenais pas pourquoi elle dit ça, qu'est-ce que j'ai bien pu dire de mal dans mon sois disant monologue.

- « Ne vous méprenez pas, je tiens à vous prévenir, pas à vous pourrir d'entrée. Seulement, avec votre discours, vous ne partez pas d'un bon pied dans cette unité. On n'accepte pas ce genre de discours chez nous et on se fiche de savoir comment vous êtes arrivé là. Les rumeurs, vous n'y échapperez pas, vous êtes la fille du shérif. Il y a des rumeurs sur tout le monde ici, sur moi aussi. Vous n'êtes pas ici pour prêter attention aux rumeurs, mais pour maintenir l'ordre dans cette ville. Ce que j'attends de vous, ce que tout le monde attend de vous, c'est que vous fassiez vos preuves et que vous montrez que vous n'avez pas glandé à l'académie de police. Montrez moi ce que vous avez dans le ventre et ce que vous pouvez abattre comme travail, montrez nous qu'on peut vous faire confiance et que vous êtes à la hauteur. Si vous êtes ici pour écouter les rumeurs ou rappeler à tout le monde que vous êtes la fille du shérif, vous n'avez rien à faire dans mon unité. Je veux des agents de police dans mon équipe, rien d'autre. Bien, ceci étant dit, vous avez des questions ? »

- «Oui chef ! Je comprends, mais c'est surtout que je voulais bien faire et qu'il n'y ai pas de mauvaise information envers moi. Désoler, si ce vous ne vouez pas de ce genre de discours, je ferais plus attention la prochaine fois. Et non, je n'ai pas de question pour le moment. » Dis-je avec un sourire un peu gênée.  
(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 37
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 301
Célébrité : Colleen Deegan

Message Welcome to the police family › Mer 2 Jan - 12:46



Welcome to the police family

- Marple Spring, Centre-Ville
- Commissariat

Pas de questions hein ? Sourire gêné en prime, ma foi... Elle devait se dire qu'elle était peut-être allée un peu loin et qu'elle avait compris que seul le travail payait. Elle était en droit de traiter chaque membre de mon unité comme elle voulait mais j'attendais surtout du professionnalisme de sa part au boulot. Je tournai la tête vers l'open space, de l'autre côté de la fenêtre de la salle de repos pour voir mon adjointe donner un document à Kosta. Je voyais parfois Haver et Atkinson déconner ensemble ou se moquer de Baird et chambrer gentiment Kosta mais cela se passait dans une ambiance bon enfant. Baird se vengeait un peu sur Kosta mais il avait compris qu'il aurait affaire à Atkinson s'il le faisait. Le blondinet se contentait donc de répondre aux jérémiades des femmes et de s'en moquer en retour. Ainsi allait la vie de groupe, que cela soit dans la police ou l'armée, c'était toujours pareil, il y avait une vie qui s'installait. Mais le plus grand exemple de professionnalisme de mon équipe était la mine concentrée de mes coéquipiers lorsqu'il fallait travailler et leur collaboration. Ces quatre là se connaissaient d'ailleurs depuis un bon moment, depuis même avant mon arrivée. Il était dans mon intérêt de maintenir cette cohésion. O'Connor devait se fondre dans ce moule. Si elle y arrivait, elle ferait partie de nous et sa carrière de policière pouvait enfin décoller, sinon son avenir ici était foutu. Je bus du café avant de lui revenir.

Vous faites du sport, O'Connor ? Vous m'avez l'air plutôt affûtée... Qu'est ce que vous faites pour vous entretenir ?

Je pris une nouvelle gorgée de café en fixant la jeune femme devant moi pendant qu'elle me répondit. Elle était sportive, c'était déjà ça. Je me rappelais qu'à mon arrivée dans ce commissariat, seul Kosta faisait un peu de sport, les autres ne faisaient rien pour s'entretenir. Haver et Atkinson étaient un peu enrobées tandis que Baird était déjà plutôt corpulent. Mon adjointe rentrait encore à peine dans ses vêtements, je me souvenais d'une de ses chemises dont les boutons menaçaient de sauter, Atkinson avait du mal à rentrer dans son uniforme, ou encore, Baird avait déposé plusieurs demandes de nouveaux uniformes plus larges pour lui. Quand je vois le résultat de mes agents aujourd'hui, je me dis que je suis fière d'avoir remis tout le monde en forme. Haver avait perdu ses rondeurs et était à présent une magnifique trentenaire châtaine dont les vêtements lui allaient parfaitement après un an à fondre à force de fitness et de cours de self-defense. Atkinson avait gardé une carrure mais elle s'était aussi affinée en se mettant au crossfit. De temps en temps, je la voyais faire de la boxe ou du self-defense avec Haver. Enfin Baird... je crois qu'il s'était mis à la natation et au vélo pour fondre mais je ne me rappelais plus très bien. Kosta lui, jouait au football et tapait dans un ballon rond plusieurs fois par semaine, il était un joueur technique et véloce.

Je vois. Au moins, vous vous gardez en forme. J'attends de mes agents qu'ils aient une bonne condition physique. Nous ne faisons pas de la circulation ou du tapage nocturne, nous intervenons ou nous sommes envoyés lors de délits majeurs. Il faut parfois courir après les méchants.

Je fis un rire jaune avant de voir du coin de l'œil Atkinson en train d'ouvrir un dossier et confier des documents à Baird. Je laissai la conversation en suspens un instant avant de me décoller du plan de travail, mes dogtags tintant légèrement.

Trêve de plaisanteries. Restez en forme et en bonne condition physique. Adaptez vous à vos collègues et travaillez. Vous travaillez comme vous le sentez et comme vous le voulez, je m'en moque tant que vous respectez vos collègues, l'open space et l'uniforme. Je pense que vous serez d'ailleurs bien mise à profit vu notre enquête en cours. Venez, il est temps de prendre vos marques.

Je quittai la salle de repos en faisant signe à O'Connor de s'installer au bureau vide puis je posai ma tasse de café avant de m'assoir et de m'attaquer à l'épluchage des rapports sur le braquage de la banque. Kosta glissa une enveloppe scellée à la nouvelle agente de police, contenant les identifiants informatique et le code d'accès à l'armurerie. Peu après, Atkinson prit une pile de dossiers sur son bureau et la posa sur celui d'O'Connor avant de se pencher vers la jeune femme, ici amusée.

Allez au boulot la nouvelle ! La Lieutenante t'as dit sur quoi on bossait ? Non ? Le meurtre du 4 juillet. On a chopé le fumier qu'a buté le gamin mais on a découvert qu'il y avait un groupe suprémaciste derrière l'assassinat et plus récemment, le braquage à la banque de Marple Spring. En gros hein. La Lieutenante va sans doute aller faire un compte rendu au shérif dans les prochains jours donc ton boulot est simple, t’épluche tous les dossiers qui sont là et t'en fait une synthèse, tu résumes tout ce qu'il y a là. La cheffe y mettra ses propres rapports mais elle s'appuiera sur ce que tu vas faire pour informer le shérif.

La trentenaire brune en uniforme se pencha un peu plus vers O'Connor pour lui parler à voix plus basse. Moi, je levai les yeux pour apercevoir les fesses de mon agente se lever légèrement vers le plafond à quelques mètres de mon bureau.

Un conseil, c'est un bon moyen de bien se faire voir aux yeux de la cheffe si tu bosses bien là dessus. Par contre, traîne pas si tu veux avoir moins de boulot après, t'es de patrouille avec Haver cet aprèm. Si t'as des problèmes ou des questions, parles en à Kosta. Baird est dans un bon jour mais faut pas le pousser le pauvre petit.

La policière se mit à glousser en sachant que Baird pouvait l'entendre et se redressa avant d'aller se rassoir à son bureau. Je reposai les yeux sur mon écran.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers


Anything like... Classic Rock... That kind of stuff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
.
In DISPONIBLE ~ (2/6.)

Drôle ⊰ Franche ⊰ Coquette ⊰ Têtue ⊰ Curieuse ⊰ Jalouse, extrêmement ⊰ Impulsive ⊰ Sportive ⊰ Ambitieuse ⊰ Rancunière
Amis et ennemies

Elena, ma meilleure amie
-
Familly

Trish, ma belle-mère
Victoria , ma sœur
-
Collègues

Jane, ma chef d'équipe
:-

Age : 27
Né(e) le : 10/09/1991
Quartier : EST dans un Duplex
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 07/12/2018
Messages : 24
Célébrité : Phoebe Tonkin
Rps en cours : Rps en cours :

Message Welcome to the police family › Lun 14 Jan - 11:12
Welcome to the police family



La visite du commissariat est très intéressante malgré que je le connais déjà depuis un moment vue que j'y allais souvent avec mon père qui est shérif dans cette établissement. La lieutenante, me demande si je me suis inscrite aux entraînements de tire vue que c'est très important pour elle et pour la rassuré je lui est expliquée que je me suis bien inscrite même si en vrai je suis une très bonne tireuse, mais des entraînements ne me ferais pas de mal.

Durant ça pause café, elle m'explique que j'aurais dû me calmer dans mon monologue et de ne pas en faire trop et me demande si j'ai des questions. Vue le long discours qu'elle m'a sortie, j'ai senti une gêne que je ne savais plus quoi poser comme question et lui répond que j'en ai pas tout en lui faisant un sourire gêné.

Etre dans une équipe pour moi est quelque chose d’extraordinaire et je ne veux pas les décevoir. En connaissant, leur réputation c'est sûre que la pression est là et que je ferai tout mon possible pour qu'ils m'apprécie et que je sois toujours aussi professionnel.

- « Vous faites du sport, O'Connor ? Vous m'avez l'air plutôt affûtée... Qu'est ce que vous faites pour vous entretenir ? » Dit-elle en buvant une gorgée de son café en me fixant.

- « Oui tous les jours, surtout le matin. Je fais du footing dans le parc et mange des repas équilibré pour entretenir ma ligne. » dis-je en souriant. « vous faites du jogging ou autre sport en équipe ? »

Je sais qu'il y a des groupes qui font ce genre de choses pour renforcer l'équipe et prendre soin de notre corps à plusieurs, ce qui pourrait être sympas.

-« Je vois. Au moins, vous vous gardez en forme. J'attends de mes agents qu'ils aient une bonne condition physique. Nous ne faisons pas de la circulation ou du tapage nocturne, nous intervenons ou nous sommes envoyés lors de délits majeurs. Il faut parfois courir après les méchants.» dit-elle avec un rire jaune.

- « je me doute et je suis prête à chasser les méchants en les courant après » Dis-je en rigolant et en essayant d'avoir un peu d'humour.

- « Trêve de plaisanteries. Restez en forme et en bonne condition physique. Adaptez vous à vos collègues et travaillez. Vous travaillez comme vous le sentez et comme vous le voulez, je m'en moque tant que vous respectez vos collègues, l'open space et l'uniforme. Je pense que vous serez d'ailleurs bien mise à profit vu notre enquête en cours. Venez, il est temps de prendre vos marques. »

Je suis pressée de savoir ce qui m'attend et suis le lieutenant qui quitte la salle de repos. Elle me demande de m'installer au bureau vide et Kosta m'apporte les identifiant de mon ordinateur pour que je puisse m'y connecter et le code d'accès de l'armurerie. Me voilà enfin prêt à commencer une enquête, la pression et l’excitation est là. Atkinson s'approche de moi avec une pile de dossier et le pose sur mon bureau. Elle m'explique ce que je dois faire pour que je ne sois pas perdu tout en résumant l'enquête qui est en cours. À la fin de son explication, elle se penche vers moi pour me chuchoter.

« Un conseil, c'est un bon moyen de bien se faire voir aux yeux de la cheffe si tu bosses bien là dessus. Par contre, traîne pas si tu veux avoir moins de boulot après, t'es de patrouille avec Haver cet aprèm. Si t'as des problèmes ou des questions, parles en à Kosta. Baird est dans un bon jour mais faut pas le pousser le pauvre petit. » dit-elle en gloussant.

Elle repartit à son poste et je me mis directement au travail. Je prend le premier dossier et commence à le lire tout en prenant des notes pour prendre les phrases importante et je fais ça sur tout les dossiers. La pause du repas arrive bientôt et j'ai déjà presque fini de prendre toute les notes intéressante pour ensuite recopier au propre et faire un dossier pour la lieutenante.
(c) nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Welcome to the police family ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome to the police family
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wouyyyyy Mouvement étudiants: Après le haut ton, c'est le bâ-ton dit la police
» Entre l'autorité jucidiaire et Police judiciaire
» Scandale chez les motards de la police
» qui donne des ordres au « GANG ARMÉ » la Police
» Commissariat de police féminin pour protéger les femmes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Centre-ville :: Commissariat-
Sauter vers: