Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
avatar
Invité

Splatoon, la guerre de la peinture entre père et fille ! [Leeroy] Empty
Message Splatoon, la guerre de la peinture entre père et fille ! [Leeroy] › Jeu 6 Déc - 22:42
"Papa ! Je sais ! Je sais ce que je veux peindre dans ma chambre ! Pour la fresque, j'ai enfin une idée !"
Et le père si formidable que j'ai écoute l'adolescente folle que je suis. Il me sourit, je pense que pour lui, toutes les idées auraient été de bonnes idées. Sauf peut être si je lui avait demandé une fresque horrible tirée d'un film d'horreur. Je suis comme toutes les adolescentes de mon âge, enfin presque toutes. Une gothique aurait sans doute aimé un univers à la famille Adams pour sa chambre, mais moi je suis bien trop rêveuse et positive pour ce genre d'univers, même si j'adore le film ! Mon père me regarde, il me sourit alors qu'il prend tranquillement son petit déjeuné. Un café et une tartine de confiture, comme il en a l'habitude. Moi j'aime bien prendre du thé, mais plutôt le soir, c'est ma mère qui avait l'habitude de prendre une tisane pour bien dormir et elle m'en donnait toujours un peu, avec un peu de miel en guise de sucre. Papa Lee me sort mon bol, le message est clair, je dois d'abord prendre mon petit déjeuner. J'étais tellement pressée que j'oubliais presque que j'avais faim. Mais cette nuit, j'ai fait un rêve merveilleux, un rêve féerique et je savais que je voulais en faire ma fresque, je ne voulais pas l'oublier, je voulais lui dire vite, très vite. Et je mange vite, très vite, trop vite.

Mon père me conduis dans un magasin de bricolage pour choisir la peinture.J'ai l'habitude d'accompagner mon père pour faire ses courses pour ses oeuvres. J'aime bien voir comme il peut transformer les choses, prendre de simple fils de barbelé pour en faire une sculpture ensuite. L'art ne parle pas à tout le monde, mais moi, je suis née dedans, ou plutôt, je pensais, mais j'ai quand même grandis dedans, c'est presque pareil. Et la fresque de ma chambre, ce sera notre première oeuvre à tous les deux. On a déjà fait des trucs, mais j'étais petite, même si je suis sûre qu'il a tout gardé, ce n'est pas des vraies oeuvres. Plus des gribouillages d'enfants, aidé ou améliorés par un papa artiste. Dans le magasin, on se dirige directement vers les peintures. Le reste, on le trouvera ailleurs et plus tard. Un vendeur vient pour nous conseiller. Ma chambre sera gris clair et rose poudré, avec un mur portant la plus belle des fresques !

De retour à la maison, mon formidable papa prépare ma future chambre. Je dis adieux aux petits pingouins roses qui ornent les murs, j'ai grandis, je ne suis plus la petite fille qui aimait encore un peu sa chambre de bébé. Je veux une chambre de grande. Pendant que papa met la bâche sur le parquet, je vais dans la cuisine, nous faire des sandwichs pour le midi. On pourra manger un petit morceaux quand on aura faim, sans mettre de la peinture de partout, et sans prendre de douche pour cela.
"Notre repas est prêt ! J'ai mit moins de mayonnaise pour toi. Tu crois qu'on peut commencer ?"
Je lui souris, je me suis changée. J'ai enfilée une vieille salopette en jeans et trouée et un t-shirt blanc. Je sais que je risque de m'en mettre de partout, mais ce ne serait pas si amusant sinon !
"Je voudrais les murs en gris clair, sauf celui avec la porte. Lui, il serait en rose, avec tous les encadrements. Et celui-là de mur, le plus grand de la chambre, c'est la fresque. Mon paysage fantastique. Avec un grand arbre au centre, une cabane dans l'arbre et des petites fées. Puis je mettrais des lumières dans l'arbre en accrochant des guirlandes lumineuses au mur. Alors dis, tu en penses quoi ? On commence par quoi ?"
Je suis impatiente moi, j'ai déjà le pinceau à la main !


Hrp : @M. Leeroy Hamilton ♥️
J'espère que tu aimes notre début de rp :)
je ferai une mise en page quand j'aurais mon ordi, c'est un peu compliqué là mdr
Revenir en haut Aller en bas

Adminchou
M. Leeroy Hamilton
Splatoon, la guerre de la peinture entre père et fille ! [Leeroy] Mf6z
it's a new day it's a new life

Age : 51
Né(e) le : 10/12/1967
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain.
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 923
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Indisponible.

Alessandra + Mielle.


Splatoon, la guerre de la peinture entre père et fille ! [Leeroy] Empty
Message Splatoon, la guerre de la peinture entre père et fille ! [Leeroy] › Sam 12 Jan - 22:03

Olive & Leeroy
Hamilton
Un sursaut gagna Leeroy alors que la voix gaie de sa fille s'éleva dans la cuisine familiale. Sa tasse de café à la main, heureusement qu'elle ne fut pas rempli à ras bords, sinon il en aurait sûrement fait tomber au sol. Il était tôt, trop tôt pour l'homme qu'il était. L'oiseau de nuit qu'il était surtout. Le matin était toujours un moment difficile pour lui, Olive le savait, elle qui était toujours pétillante et fraîche. Au contraire de beaucoup de personnes et malgré sa tête dans le seau, il refusait de gâcher le bonheur et le peps de sa fille parce que lui n'était pas encore totalement éveillé. Se détournant de la machine à expresso d'où il venait de sortir un troisième café, celui qui le réveillait en général. Il observa sa fille gigotée sur sa chaise haute accoudée au bar de l’îlot central. Oh, il y avait bien une table dans la cuisine, petite mais suffisante pour deux, et même quatre. Mais le petit déjeuné se prenait ici, sur l’îlot, c'était une tradition de toujours. Olive vient de se lever, Lee ne la réveille jamais avant son deuxième café, règle d'or. Et si elle se lève avant, elle sait qu'elle parle à un fantôme. S'il n'est pas encore totalement opérationnel, au moins il écoute et enregistre les informations. Un sourire naît même sur son visage, ravi que sa fille sache ce qu'elle veut pour sa chambre. Il ne tarde pas à se poser à son côté après lui avoir sortie un bol et préparer des tartines, une pour lui et deux pour elle. Il faut nourrir la bête ! Vu l'énergie qu'elle a.

Le reste du petit déjeuné se passe bien, l'artiste et père ce réveil doucement et il discute de cette fameuse fresque avec l'intéresser. Tous deux se préparent pour aller au magasin de bricolage en faisant un détour par un magasin de création où Leeroy à ses habitudes. Nous sommes début décembre et les deux magasins sont déjà depuis des semaines bourrées d'article de Noël. En bon vivant Leeroy attend que sa fille ait le dos tourné et enfile un bonnet de père Noël et une fausse barbe. Il revient vers elle et en lui faisant une petite frayeur il imite ce grand homme de légende avec des "ho Ho Ho !" Les mains sur les hanches. Il a déjà une vague idée de ce qu'il va faire pour combler les idées et attentes de sa fille. Si évidemment, elle va mettre la main à la pâte et faire avec lui une grande partie de la fresque. Il est le maître d'œuvre de tout cela. S'il ne doute pas qu'un jour elle aussi sera capable de créer ses propres œuvres comme une vraie artiste. En vérité Leeroy, admire déjà beaucoup Olive, pour beaucoup de raison diverse et varier. Et l'art est une de ses raisons, ce n'est pas tout le monde qui est sensible et qui a cette fibre. Mais elle, elle sera une grande de ce monde si elle décide de s'y mettre sérieusement. Leeroy le sait, même s'il ne lui dit pas forcément, la laissant libre de ses choix d'avenir. Car il le sait bien, être un artiste n'est pas chose aisée pour qui veut. Lui-même à bien du mal à s'y faire, parfois.

Le retour à la maison se fait dans la joie, ravi d'avoir trouvé tous les éléments ou du moins la majeure partie pour cette fresque que père et fille vont travailler pendant plusieurs jours. Leeroy ne tarde pas à monter à peine rentrée pour vider la chambre ou du moins déplacer les meubles dans un coin et les couvrir de bâches, ainsi que le sol. Pendant qu'Olive s'occupe d repas sur le pouce qu'il prendra pour faire une pause dans un petit moment.

« Tu as qu'à dire que je suis gros ! »

Melvin laisse sa fille se changer, tandis qu'il fait de même. Il revient dans sa grande chambre enfantine, qui va devenir au fil des jours une chambre de jeune femme. Leeroy le sait, il y a pensé. Ce changement est nécessaire et bénéfique, mais il ne peut s'empêcher un pincement au cœur. Sa petite fille n'est plus. Il doit se rendre à l'évidence. L'Olive qui lui est revenue, n'est plus la petite fille qui l'a quitté presque trois ans auparavant. D'ailleurs, alors qu'elle lui expose ses envies et directive, il n'écoute qu'à moitié. Observant le magnifique petit bout de femme qu'elle devient. Il a beaucoup loupé, bien trop à son goût. Il le sait, il s'en veut de n'avoir fait plus pour la retrouver. Même si au fond, il sait que le temps ne se rattrape pas. Que c'est faits et qu'aujourd’hui, il doit profiter des moments comme celui-ci.

« Bien mon capitaine Kiwi ! »

Au garde-à-vous, un signe de militaire à l'égard de la gamine. Il sourit de toutes ses dents alors qu'il lâche la position. Observant rapidement la pièce, il rassemble des informations à moitié écoutées. La petite a déjà un pinceau en main. Elle est pressée et en soi il la comprend. Mais Leeroy est un homme calme et parfois un peu lent... Il soupire alors qu'il entre dans la pièce. Il pointe du doigt la fresque de papier de pingouins qui fait le tour de la pièce.

« Il faut déjà enlever ça. Puis il faudra repeindre dans les couleurs que tu veux chaque mur. On fera la fresque en dernier pour être sûre de ne pas faire gicler de la peinture dessus. On fait chacun un mur déjà. Faut laisser poser une heure avant la seconde couche. On mangera à ce moment-là. Puis je commencerais le dessin de la fresque le temps que tu fasses la seconde couche sur les autres murs. Tu en penses quoi ? »

L'artiste a ouvert les divers pots de peinture en parlant. Le versant dans les récipients. Il s'est redressé son rouleau à peinture en main prête à en découdre avec ses pingouins roses mutants ! Il commencera la peinture, laissant sa fille arracher la fresque de papier et se défouler un peu avec ! Il a déjà tiré sur un bout de la fresque pour commencer le travail de la petite.

1049 mots. Fiche créée par ©️ Summers


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Invité
avatar
Invité

Splatoon, la guerre de la peinture entre père et fille ! [Leeroy] Empty
Message Splatoon, la guerre de la peinture entre père et fille ! [Leeroy] › Mer 6 Fév - 0:27
Papa m’écoute et discute avec moi, il me prépare mon déjeuner tout en buvant son café. Je sens qu’il n’est pas encore bien réveillé, il n’a pas du boire sa deuxième tasse de café. Mais même si il semble encore un peu dans le brouillard, il m’écoute. Je ne sais pas si il arrive à me suivre, je parle si vite, je suis si pressée de lui expliquer mon rêve, mon idée pour la fresque de ma chambre. Ça fait longtemps qu’on parle de repeindre ma chambre pour qu’elle me ressemble un peu plus. Quand je suis rentrée à la maison, après trois ans d’absence, ma chambre n’avait pas bougé mais elle ne me ressemblait plus trop. J’ai grandis pendant ces quelques années. Et je n’ai plus tellement l’univers trop enfantin avec ces pingouins que maman avait choisit pour moi quand j’étais encore toute petite. J’ai aussi senti que j’avais besoin de changer, pas seulement parce que j’avais grandis, mais pour repartir sur une nouvelle vie. j’ai envie de me faire de nouveaux souvenirs dans une toute nouvelle chambre. Peut être que si un jour maman revient à la maison, elle aimera la chambre que je me serais fait presque toute seule. Je mange mes tartines, ou plutôt, je les dévore, comme tous les matins, j’ai une faim de loup ! Enfin j’ai tout le temps une faim de loup quand vient l’heure des repas et même si il m’arrive de grignoter dans la journée. Mais le petit déjeuner est mon repas préféré. Le meilleur, c’est quand on prend le temps de faire des pancakes avec papa, avec un peu de chocolat fond dessus et quelques fruits. Et quand on fait nos gros gourmands, on ajoute une ou deux boules de glace à la vanille. Et j’adore quand on tente de faire des dessins pour nos pancakes. On est de plus en plus forts à ça !

Quand on arrive dans les magasins, les décorations de noël sont déjà partout. On est que tout début décembre, mais d’ici deux semaines, on fera sans doute notre arbre de noël avec papa. J’ai déjà hâte qu’on aille choisir notre sapin et qu’on le décor. Ce sera mon premier noël à la maison depuis mon retour et même si ce ne sera pas comme avant car maman n’est plus là, il me tarde de reprendre nos traditions avec papa. Nos chocolats chaud plein de chantilly et de guimauves. Faire notre veillée le 24 au soir et ouvrir le premier cadeau avant d’aller se coucher pour ouvrir les autres au petit matin. Ce n’était pas pareil chez mes grands-parents. Et moins encore au noël dernier avec maman qui était partie. Je ris en voyant mon papa se déguiser.
« Papa, tu sais bien que je n’y crois plus au père noël ! Et il te manque le gros ventre. »
On ne s’attarde pas dans le rayon des décorations de noël, on va directement acheter ce don on a besoin. Donc la peinture et quelques lumières pour coller au mur pour décorer la fresque. Je ne sais pas encore très bien comment on va s’y prendre, je sais ce que je veux, mais la réalisation de mon idée n’est pas encore très claire dans ma tête. Mais c’est pour ça que papa est là pour m’aider. Lui, il saura comment faire, c’est lui l’artiste. Et même si il m’a éduqué dans cet univers d’art et que j’ai la fibre comme il dit, je n’ai pas son talent. Maman disait toujours que je lui ressemblais beaucoup.

À la maison, papa s’occupe de préparer la chambre pendant que je nous fait des sandwich pour le midi. On se fera un pic-nic dans la chambre. Je suis tellement impatiente de commencer la peinture qu’il ne me faut pas longtemps pour faire nos sandwichs. Je me change pour ne pas abîmer mon pantalon.
« Je te donnerai celui avec plus de mayonnaise si tu préfères, je pensai que tu en voudrais moins, maman en mettait toujours moins dans tes sandwichs. »
Sans réfléchir, j’ai fait comme maman faisait. Je regarde papa, un peu inquiète. Quand j’étais chez papi et mamie avec maman et que je parlais de papa, de nos habitudes, de nos souvenirs, elle avait toujours un air un peu sombre et triste au fond du regard. Maman me manque, je suppose que c’est pareil pour papa. Je change vite de sujet en parlant de la fresque et de ce que je veux pour les autres murs, les couleurs, et même comment je veux organiser ma chambre. J’aimerai avoir mon lit juste en face de la fresque. Un lit à baldaquin avec des voiles. Cet été, quand j’ouvrirai ma fenêtre et qu’il y aura une petite brise, les voiles voleront, ce sera trop beau.
« Mais je ne suis pas un Kiwi, papa ! »

J’écoute papa. Je regarde tour à tour chacun des murs de ma chambre, et cette fresque affreuse fresque d’animaux. Ce n’est pas que je la déteste mais je ne suis plus un bébé. Et même avant de partir, je ne voulais plus de cette bande de papier peint. Et avant tout, il faut l’enlever. Puis peindre les murs et finir par la fresque. Ça va être si long. Je pensais qu’on allait commencer par la fresque tout de suite, j’étais si impatiente.
« Mais ça va être long ! Commençons tout de suite, j’ai trop envie de faire la fresque ! On fait comment pour les pingouins ? On arrache le papier ? On va pas abîmer les murs ? Ça va nous prendre trop de temps à tout enlever, on ne peut pas juste peindre par dessus ? »
Papa m’explique comment on doit faire. Je suis moins motivée car je voulais faire la fresque. Mais quand je commence à mouiller le mur pour enlever plus facilement le papier peint, je trouve cela amusant. Et pendant que papa a le dos tourné, je m’amuse à l’arroser. Et quand il se retourne, je fais comme si je n’avais rien fait.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Splatoon, la guerre de la peinture entre père et fille ! [Leeroy] Empty
Message Splatoon, la guerre de la peinture entre père et fille ! [Leeroy] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Splatoon, la guerre de la peinture entre père et fille ! [Leeroy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les retrouvailles, peut-être explosives, entre père et fille [Fe]
» Entre père et fille
» Soirée entre père et fils [Caleb & Jeremy]
» Baldrog, PIP chariot de guerre
» La guerre entre Clans (Foudre, tu as un rôle !)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Sud de la ville-
Sauter vers: