Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membrichou
avatar

Age : 35
Né(e) le : 22/11/1983
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Cuisinier, propriétaire d'une marque de mode reconnue
Inscrit depuis : 05/11/2018
Messages : 53
Célébrité : Lee Pace

Message Tristan Heath Hart ~I might be just a bit insane~ › Lun 5 Nov - 19:10


Tristan Heath Hart

Je m'appelle Tristan Hart, et même si je ne les fais pas, j'ai 35 ans. Mais cela reste entre nous. Je suis né(e) le 22/11/1983, dans la magnifique ville de Paris, France. Pour passer le temps je suis cuisinier et propriétaire d'une marque de mode reconnue, et je suis à Marple Spring depuis 9 ans (I put my bag). Actuellement je suis célibataire. D'ailleurs je suis hétérosexuel, si jamais cela t’intéresse. Mais ce qui m'énerve (ou pas), c'est d'être sans cesse comparé à Lee Pace.

Conformiste. Tristan est un homme forgé par les valeurs inculquées par ses parents. Adoptant un bon sens de l'éthique, il est  noté présent à chaque événement social non négligeable, ne serait-ce que pour une heure, et il aura toujours un sourire diplomatique lorsque les circonstances l'exigent. Sage. Sa bienséance fait de lui une personne respectueuse et calme, juste, qui n'hésiterait pas à s'interposer dans une situation s'il le jugeait nécessaire. Ce n'est pas tant une volonté de faire respecter une quelconque loi, mais celle de garder le contrôle et d'avoir une réaction mesurée qu'il estime appropriée. Calme. Une éducation bien ancrée a fait de lui une personne tout à fait flegmatique et possédant une aisance parfois déconcertante pour garder son sang froid. Certains peuvent confondre ce stoïcisme avec un manque d'intérêt porté à leur personne ou aux sujets abordés mais ce n'est que le résultat d'une bonne maîtrise de ses émotions. Altruiste. Détourner le regard si quelqu'un vole dans le but de se nourrir, ou en venir aux mains avec un agresseur sont des réactions tout à fait commune chez Tristan. À cette image, il participe et verse de l'argent à plusieurs associations concernant l'environnement, les animaux et les plus démunis. Prudent. Il a le plus souvent une attitude solitaire derrière l'aspect 'il faut être irréprochable pour l'entreprise', comportement qui peut même sembler méfiant, nourrissant psychologiquement les démons qu'il s'est créé pour se tourmenter après les drames de son passé.   Possessif. La perte de plusieurs êtres chers l'ont rendu particulièrement protecteur envers les quelques personnes qu'il affectionne, perdant ainsi singulièrement son sang froid pour des éclats d'impulsivité lorsque ses proches sont à risques, ou que certains sujets épineux sont évoqués.   Indépendant. D'un point de vue extérieur, Tristan apparaît comme quelqu'un de constamment actif ; dirigeant avec autorité son entreprise, représentant avec sérieux la marque dont il est propriétaire, sans même évoquer le second milieu dans lequel il travaille, ou encore les heures qu'il réserve pour ses activités variées.   Travailleur. Classifié dès l'enfance comme surdoué, il a souvent montré un penchant perfectionniste, une droiture accrue ne démordant jamais des principes qu'il possède. Il fait en sorte de se focaliser pleinement sur chaque activité qu'il exécute, d'une part afin d'obtenir un résultat jugé acceptable, et d'autre part pour occuper son esprit bien trop souvent dérivant.   Distrait. Dans ces fréquentes périodes où il se tourne vers la cuisine, le sport, la musique ou également le dessin, que ce soit de prochains modèles ou plus simplement de portraits lorsqu'une source d'inspiration se présente, sa concentration sur le sujet est telle qu'il lui arrive fréquemment de faire complètement abstraction du monde qui l'entoure.   Amical. N'importe quelle personne suffisamment proche de Tristan pourrait témoigner de sa bienveillance. Naturellement généreux, il connaît la valeur intérieure d'une simple main tendue ou d'une oreille attentive.  
Maintient sa forme physique avec des entraînements divers quotidiens quand il n'est pas occupé à dessiner ou pratiquer le piano, tout pour rester actif Préfère le thé au café Est insensible à la douleur, héritage génétique de son père Pratique le Krav-maga depuis l'âge de douze ans et a passé tout ses Dans N'aime pas la couleur rose Il lui arrive d'avoir des hallucinations auditives et visuelles A tendance à ne s'endormir que grâce à l'épuisement pour tenter d'éviter les cauchemars Boit occasionnellement Craint de devenir comme son père A un chien adopté récemment Adore manger, que ce soit des plats salés ou sucrés Passe parfois des soirées à regarder des séries et des films, seuls moments sans travailler Amateur de fruits Possède une moto.

L'histoire de ma vie



Chapitre I
26 juillet 1977

First comes the blessing of all that you've dreamed

C'est lors d'une journée caniculaire en plein été au cœur de la Ville Lumière que les premières lignes de l'histoire commune de Heath Hart et Aurore Fauvel furent tracées. La jeune femme n'avait de farouche que la couleur flamboyante de ses cheveux, son regard bleu ciel, lui, ayant la capacité d'adoucir la plus hargneuse des expressions. C'était une inconditionnelle amoureuse des arts aux sens affûtés, offrant des expositions raffinées de tableaux et de compositions d'habits dont elle était seule créatrice. Quand un pinceau pour toile n'était pas entre ses doigts, elle passait des heures en cuisine à concocter des plats délicieux. Heath était déjà sur la voie de la prospérité, et ce grâce à l'entreprise florissante dont il ne manquait que la touche finale pour connaître le véritable succès qu'il méritait. Séjournant habituellement entre Détroit et Marple Spring, il avait fait le déplacement jusqu'à Paris afin d'y quérir de rafraîchissantes idées. La mode avait un besoin constant d'évolution et il lui fallait chercher sans cesse de nouvelles sources d'inspirations dignes de sa marque. Il trouva un puits inépuisable de succès en la personne d'Aurore, ses dons artistiques tout comme son allure de mannequin ne pouvant que convaincre le businessman. Ce fut ainsi en premier lieu un lien professionnel et pragmatique qui rapprocha le duo, car c'était l'idylle de la rousse d'intégrer pleinement le monde de la mode et de s'y faire un nom. Ce jour-là, loin d'eux était la perspective d'un avenir partagé la bague au doigt.


Chapitre II
22 novembre 1983

Statues and empires are all at your hands

Il fallut six années à Aurore et Heath pour cumuler vie de couple, mariage, et la naissance d'un enfant. En l'honneur des origines françaises de la rousse, le bambin fut nommé Tristan, héritant en contrepartie du même second prénom que son père ; Heath. Face au refus catégorique de la mère lorsque l'envie de retourner vivre à Marple Spring se fit ressentir, elle et l'enfant restèrent domiciliés à Paris tandis que le paternel se chargeait de voyager entre la France et les Etats-Unis. Assurant sa réputation à Marple Spring pendant qu'Aurore avait le devoir d'en faire de même depuis sa résidence, la jeune femme eut tout le plaisir d'éduquer Tristan en suivant les mœurs françaises. Ces mêmes codes de conduites qui lui valurent quelques péripéties lorsqu'il visita pour la première fois la ville où était son père. Il suffit d'imaginer la tête des américains lorsqu'il tentait systématiquement de faire la bise avec sa moue d'enfant sage, ses prunelles céruléennes et son béret. Car il fallait bien souligner l'exemplarité de l'attitude du petit brun qui paraissait être le reflet masculin et enfant de la mère. C'était un garçon discret, poli, rapidement statué comme surdoué et féru de dessin, de musique et de nouvelles connaissances. Il représentait la plus grande fierté de sa mère qui n'avait de cesse de le lui répéter.

« Un garçon exemplaire tel que toi Tristan ne pourra qu'accomplir de grandes choses. Je peux déjà te voir entouré d'une merveilleuse famille, à la tête de l'entreprise, heureux et poursuivant mon rêve. »

« Tu seras fière ma'am. »




Chapitre III
23 Novembre 1994

In the waves I've lost every trace of you

Alors âgé de onze ans, quand il n'était pas à l'école, le jeune Tristan baignait quotidiennement dans les soirées mondaines organisées par les figures de la mode, observant déjà d'un œil les événements et tâchant de mémoriser quelques visages importants selon sa mère. Il était toujours si aisé de se laisser distraire par les ambiances chargées de décorations et de personnalités mondaines. À l'inverse, à l'ombre du monde étincelant de la mode, l'absence et les divergences d'opinions sur l'éducation du fils prodige passèrent inaperçue auprès de Tristan, ce dernier étant trop obnubilé par une panoplie de cours et d'apprentissages.

« Tu ne peux décemment pas l'inscrire à un sport si violent ! C'est trop dangereux pour lui, il pourrait se casser quelque chose et il ne le sentirait même pas ! »

« Je crois être le mieux placé pour aborder le sujet, il peut apprendre à simuler si il il le faut, et sentir la pression maximale qu'il peut supporter, ne pas sentir la douleur est un avantage. Il est surdoué n'est-ce pas ? Apprendre un livre ou deux de plus ne devrait pas être bien compliqué. Une activité un peu plus physique est indispensable. Ma décision est prise. »


26 Novembre 1994

« Tristan ? Viens là s'il te plait.
- Oui ?
- C'est une surprise alors écoute bien ; demain tu devras emmener tout ce qui t'es indispensable dans ton sac d'école. Je viendrai te chercher à l'école et on partira sans détours alors n'oublie rien, d'accord ?
- On part en vacances à cette période ? Père ne nous accompagne pas ?
- Voilà, des vacances, tu es plus qu'assez futé pour échapper un temps à l'école, c'est important que tu découvres le monde. Bien sûr qu'il sera avec nous, il nous rejoindra dans quelques jours. »

Le lendemain après-midi au son de la cloche de l'école, le jeune brun avait pressé le pas, trépignant secrètement de découvrir quelle culture et paysage il allait pouvoir découvrir. Dans son esprit d'enfant bien éduqué, rater la classe avec une telle excuse pendant un temps lui donnait presque l'impression de faire quelque chose d'interdit, ce qui le galvanisait d'autant plus. Le choc avait alors était d'autant plus percutant et mémorable lorsqu'il avait vu se profiler la voiture de son père au bout de la rue, non celle de sa mère.

« Je croyais que ma'am devait venir me chercher.
- Je te demande pardon ?
- Mère, je croyais que mère devait venir me chercher.
- Elle m'a prévenue à la dernière minute, toujours si passionnée, un rendez-vous prometteur qu'elle ne pouvait pas décaler. »


29 Novembre 1994

« Tu as entendu les nouvelles ce midi ?
- Lesquelles ?
- Il paraît qu'ils ont retrouvé le corps d'une femme mutilée dans le parc tout près ce matin. Ce serait quelqu'un de connu.. Pour ceux qui suivent la mode de toute façon.
- Qui ça ?
- Aurore Hart. »



Chapitre IV
1 septembre 1998

Don't you tell me what you think that I could be

Quatre années se sont écoulées depuis le décès de sa mère, son rythme de vie ayant en conséquence tout autant changé que sa personnalité. Peu après le drame, Heath avait décidé de ramener son fils à Marple Spring loin des souvenirs douloureux qu'offraient son domaine en France. Mais il n'en avait pas fallut davantage pour qu'un caractère d'un naturel en retrait et observateur se change en un personnage taciturne rongé par une colère sous-jacente. Après tout, quel genre de monstre pourrait vouloir attenter ainsi à la vie de la femme si douce et bienveillante qu'était sa mère. Ce sentiment d'injustice fut le moteur principal des modifications des activités de l'adolescent, son paternel nourrissant sans remord la rage de son futur héritier en imposant une éducation stricte, voire militaire sous certains aspects. En conséquence, il avait débuté des cours de Krav-Maga et de boxe française dès son douzième anniversaire et fut initié à la chasse l'année suivante. Son père avait l'habitude de justifier ces activités et entraînements physiques comme étant vital pour quelqu'un de son envergure. À cette image, la chasse, en plus d'apprendre à manier une arme à feu enseignait la capacité à pister, à être patient et discret, afin de se tapir et d'abattre la proie sans même qu'elle ne se sente épiée. Une part de l'adolescent demeura malgré tout fortement attachée aux passions qu'il partageait avec sa défunte mère, n'abandonnant de fait jamais vraiment le piano ou le dessin mais surtout la cuisine. Les talents artistiques furent d'ailleurs mit en avant par Heath, qui n'hésita pas à s'approprier une poignée d'esquisses pour en faire des modèles utilisés lors de ses défilés.

8 juillet 2001

Malgré le reproche paternel d'avoir perdu trop d'énergie et de temps à travailler des activités inutiles comme le piano au lieu de se concentrer sur les études purement, c'est à dix-sept ans et demie que Tristan décrocha le diplôme du baccalauréat avec les félicitations. Et cela fut fait malgré la douce distraction que de rencontrer une étudiante pour laquelle il avait développé de forts sentiments.

31 décembre 2004

Tout juste la majorité absolue de vingt et un an atteinte et son premier cursus d'études de la mode touchant à sa fin, Tristan assumait déjà trois années de vie de couple pour le plus grand malheur de Heath. D'abord son unique fils s'amusait à débuter des études de cuisine, soit disant pour prendre un peu de recul avec les projecteurs alors que la mode était censée être son héritage, et maintenant il s'amourachait de cette Eve Meyers. Pire encore, il annonçait officiellement des fiançailles.

« Elle ne t'es pas destinée, je ne peux pas te laisser te marier avec qui bon te semble comme si cela n'avait pas d'importance. Tu n'as pas même l'âge nécessaire pour prendre une telle décision. »

« Et qu'est-ce que tu comptes faire au juste ? Débarquer à l'église pour t'opposer au mariage et faire la une en tant que père renommé ayant honteusement interrompu le mariage de son fils unique ? »





Chapitre V
29 décembre 2007

You can't wake up, this is not a dream

Le grand jour était presque arrivé, l'église avait été réservée, la robe achetée et autres détails consciencieusement planifiés. D'ici la fin de la semaine, sa fiancée arborerait fièrement le nom d'Hart. À ce jour, Eve passait une fois encore en revue tout le déroulement du mariage, son fiancé étant réquisitionné par son père pour représenter la tête l'entreprise en son nom à une réunion de direction. Heath bien sûr avait préféré partir à l'étranger pour les 'besoins' de la marque, ou comme le soupçonnait Tristan, pour ne pas avoir à assister au mariage de son fils. Mais à sa plus grande stupéfaction, lorsqu'il était rentré chez lui à la suite de sa réunion, seul un raz-de-marré de solitude l'avait froidement accueillit. Et il eut beau appeler chaque personne connaissant Eve, retourner chaque pièce, examiner à la loupe chaque recoin et interroger chaque voisin sur trois rues, il n'y avait aucun signe d'infraction. Sa fiancée n'était clairement plus présente et une nouvelle fois, il était impuissant.

1 janvier 2008

« Êtes-vous bien sûr que ce soit elle ?
- C'est elle, vous avez besoin que je vous l'épelle ?.. Elle avait des boucles d'oreilles la dernière fois que je l'ai vue.
- Mes excuses M. Hart. Elle n'en portait pas lorsqu'elle a été retrouvée.
- J'étais supposé être à l'église à cette heure-ci.. C'est.. ça ne peut pas être réel. »




Chapitre VI
3 septembre 2008

Oh Father tell me, do we get what we deserve ?

Le traumatisme d'avoir perdu sa mère aux mains d'un malade mental qui aimait torturer ses victimes des jours avant de s'en débarrasser était une probabilité infime mais pas impossible. Retrouver le corps de sa fiancée dans les exactes mêmes conditions, le jour de leur mariage, quatorze ans plus tard, ne pouvait pas être le fruit d'un malheureux coup du sort. Ou peut être qu'il perdait finalement la raison. Les premiers mois suivant le décès de sa fiancée furent flous, certainement empreints d'un mélange explosif de désolation et de fureur. Après tout, comment ne pas se sentir responsable lorsque ses proches mourraient sans cesse autour de lui, ça ne pouvait qu'être quelqu'un qui le connaissait, lui et son emploi du temps. Aussi incohérent que cela puisse sembler, un nom accompagné d'un visage lui était venu immédiatement à l'esprit, cela dit, il avait estimé que cet instinct tordu ne pouvait être avéré, rejetant l'hypothèse prolifique la seconde suivante. Puis il y avait eut cette rencontre à peine plus d'un mois après le décès de sa fiancée ; Rose. Cela avait été inopiné, Tristan focalisait ce qu'il était possible de rassembler comme concentration pour terminer ses études de cuisiner pâtissier et c'est un soir en rentrant qu'il avait discerné sa présence. Fragile et meurtrie, ployant comme une fleur étouffée par une pluie battante trop violente. Évidemment, il n'avait pas pût se retenir que de lui proposer un abri pour la nuit, ce qu'elle avait décliné lors de la première proposition, mais pas la seconde. La jeune femme n'était peut être pas restée bien longtemps en sa compagnie, cependant, l'impact qu'elle eut sur sa vie à cette période fut plus lourd qu'il ne l'avait lui-même remarqué. Avoir cette sensation d'être l'ancre de quelqu'un lui avait donné un but, une responsabilité qu'il embrassa et qui le força à orienter son attention sur Rose, sur son bien-être physique et psychologique, sur ses terreurs nocturnes qu'il apaisait, plutôt que sur sa petite personne aux idées noires et corrompues. Le géant brun n'avait peut être jamais été capable de le concéder à voix haute, cela dit il n'était pas convaincu de savoir qui avait le plus été en mesure d'aider l'autre.

Plus d'une année suite au drame s'était écoulée sans que le jeune homme qui approchait les 25 ans n'abdique, devenu obsédé à l'idée de trouver le monstre qui avait osé détruire les piliers de sa vie et qui le traquait clairement depuis l'enfance. Au fil du temps, la supposition qu'il avait autrefois catégorisée comme absurde et presque démente finit par s'imposer d'elle-même, et l'ironie du sort avait conféré à Tristan la capacité à pister et suivre quelqu'un à son insu, une aptitude inculquée par son paternel qui lui explosa au visage. Ses recherches préliminaires avaient permit de relever plusieurs incohérences dans les plannings de Heath, une simple et stupide petite filature jusqu'à un entrepôt emplit de box avait suffit à lever le voile. Bien qu'à première vue d'une propreté et d'une innocence exemplaire, le box acheté sous le nom de Heath Hart détenait un petit coffre à code qui dévoila la plus abominable vérité, car trouver la combinaison d'ouverture fut un jeu d'enfant. Les objets à l'intérieur n'avaient l'air en rien incriminant à la première impression, jusqu'à ce qu'il n'extrait une paire de boucles d'oreilles artisanales. Celles que portait son ex-fiancée le jour de sa disparition. À côté était le pendentif en or massif de sa mère, ainsi que près d'une dizaine d'articles personnels et inconnus à ses yeux. Sa première réaction à la découverte des méfaits de son père avait été de vouloir basiquement le confronter, et aviser de l'issue de l'altercation le moment venu. La raison l'avait néanmoins rattrapé avant qu'il n'agisse et il se tourna vers un plan bien plus élaboré, car de toute évidence il devait payer, et dénoncer son père aux autorités ne ferait que détruire l'image de l'entreprise ; dernier souvenir vivant du rêve éternel de sa défunte mère. Il ne pouvait pas permettre à son paternel de salir une chose supplémentaire. La priorité fut donc d'établir un alibi ne pouvant être contesté dans aucune mesure, puis d'étudier les moindres faits et gestes de Heath pour savoir quel serait le moment opportun. L'attente ne fut pas bien longue. 26 jours après la découverte du coupable, il pouvait mettre son plan à exécution.


29 septembre 2008

Même s'il pouvait reconnaître que son père était prudent, il n'était clairement pas suffisamment rusé pour tromper son fils. Heath était supposé participer plusieurs jours à une étude menée sur les nouvelles avancées de la mode lors d'un huit clos à son entreprise, mais Tristan parvint à apprendre qu'un voyage incognito en France était sa véritable destination. Pour être honnête, il n'eut pas même la tentation de songer aux raisons qui pouvaient l'amener en France clandestinement, et il n'eut besoin que d'un faux nom, un peu de maquillage et de persuasion pour obtenir la chambre d’hôtel dans laquelle il se terrait.

« Fun fact ; savais-tu qu'il y a un pourcentage effrayant d'homicides commis par un membre de la famille ? Je crois que la notre soutiendrait lourdement cette étude.
-Tu as été plus long à le découvrir que je ne le pensais. Et je te croyais suffisamment courageux pour au moins me laisser une chance de me défendre loyalement.
-Je suis pragmatique ; tu ne peux clairement pas être emprisonné pour l'image de l’entreprise et d'un autre côté tu ne mérites pas de vivre. Je ne veux pas être loyal, je veux te faire disparaître pour toujours et je n'ai pas besoin d'un duel pour ça, ça ne pourrait amener que des contusions pour lesquelles je devrais inventer une excuse.
-Cette attitude sans cœur fait froid dans le dos mon fils.
-Tu as massacré ma mère.. ta femme !
-Elle essayait de t'arracher à moi et disparaître, je ne pouvais pas le tolérer.
-Elle essayait de me sauver de toi ! Elle a vue quel genre de monstre tu es. Et Eve ? Et les autres ? Pourrais-tu seulement me dire combien il y en a eu ?!
-Je t'avais mit en garde, Eve n'était pas celle prévue pour toi. Tu n'as pas vraiment envie de savoir. Tu sais, je suis si fier de ce que tu es en train de devenir, je sais que ça nous rapprochera.
-Tu es malade et dangereux, un monstre et une disgrâce, je ne suis en rien comme toi. »



Chapitre VII
17 Février 2009

There's an infestation in my mind's imagination

Un peu plus de quatre mois suite à l'officielle disparition de Heath Hart et son meurtre officieux, la plus naturelle et évidente des décisions fut de laisser le légitime fils aux commandes de l'entreprise de son père, juste comme celui-ci l'aurait souhaité. Entre temps, Tristan avait soigneusement disposé des seules preuves permettant de relier son père à une pléthore de décès incluant Aurore Fauvel et Eve Meyers, afin que rien ni personne ne puisse plus prouver le moindre acte. C'est au cours du mois de février que son esprit avait décisivement décidé de se retourner contre lui. Au commencement, ses pensées s'épanchaient sur une culpabilité. Sa mère avait été tuée parce qu'elle avait tentée de fuir avec lui. Eve avait été tuée parce qu'elle avait acceptée de l'épouser lui. Il n'y avait pas besoin d'être un génie pour en conclure que l'unique cause et l'épicentre de leur mort était Tristan. Une fois convaincu, les voix des deux femmes et de leur bourreau tout aussi décédé s'élevaient, si claires et distinctes qu'elle n'avaient pas mit bien longtemps avant de prendre des formes éthérées mais visibles. Ces hallucinations vicieuses devinrent en conséquence les fantômes venant le hanter tant dans ses rêves que dans le monde éveillé. Alors il s'est habitué à faire abstraction, et bien qu'il fut tout à fait conscient de l'irréalité de ces persécutions, il ne pouvait s'empêcher de croire que d'une manière semblable à celle d'une condamnation personnelle, c'était sa façon de purger sa peine.




Epilogue
5 novembre 2018

Here we are now, entertain us

Cela faisait à présent neuf longues années que Tristan avait déserté la France pour s'installer à Marple Spring, bien que s'installer était probablement un bien grand mot si l'on prenait en compte le peu de temps qu'il passait réellement en ville. Après une année tumultueuse où il dût apprendre à concilier son quotidien avec la visite de son passé spectral, celui-ci même qui le suit de manière sporadique encore aujourd'hui, le grand brun transforma ses ruminations psychologiques en temps consacré au rêve de sa mère. Il participa plus qu'assidûment à la pérennité de sa marque à travers le monde pour asseoir un confort dans le temps, voyageant et apprenant des diverses cultures parsemées. Passant généralement un peu plus d'une année dans chaque destination, en soustrayant quelques dizaines de jours où il devait retourner à Marple Spring, l'homme eut la démarche d'étendre son savoir aux langues étrangères. De ce fait, cette conduite lui enseigna d'honorables bases en allemand, japonais, italien ainsi qu'espagnol, et il usa de surcroît ces opportunités pour découvrir les détails culinaires qui caractérisaient les pays. À son retour qu'il jugea cette fois définitif il y a de ça deux mois, Tristan prit finalement la décision de s'octroyer suffisamment de temps pour vivre une passion qu'il n'eut jamais réellement la possibilité de savourer jusqu'à aujourd'hui ; la cuisine.


PSEUDO/PRÉNOM + Cha'. PAYS/REGION + France ÂGE + 24 ans. COMMENT T'ES ARRIVÉ JUSQUE LA ? + Google. QUE PENSES-TU DU FORUM ? + Il a l'air très sympa  :aww: . PARLE-NOUS DE TOI + Hm.. je viens de région parisienne, je suis en grande fan de séries, films et jeux vidéos, si bien que j'en perds ma vie sociale :mdr: et que j'adopte un rythme de vie plutôt nocturne  :cache: Sinon j'aime pouvoir papoter avec les personnes derrière les personnages, quand il n'y a pas de 'liens' je trouve que les forums perdent en intérêt  :boude:  CÉLÉBRITÉ LOUÉE + Lee Pace. PERSONNAGE INVENTÉ SCÉNARIO OU PV ? + Scénario. ACCEPTEZ-VOUS LE DOUBLON DE VOTRE PRÉNOM ? + Allez soyons mauvais, non alors  :devil:

fiche créée par ©️ Summers & Rinema


Dernière édition par Tristan H. Hart le Mar 6 Nov - 1:38, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3883-tristan-heath-hart-i-might-be-just-a-bit-insane http://marplespring.forumactif.org/t3886-politics-make-strange-bedfellows-tristan

Adminchou
avatar
En ligne
I've learned to forgive but it’s almost impossible to forget.

Age : 34
Né(e) le : 31/10/1984
Quartier : Est de la ville.
Je suis : Propriétaire et serveuse du Leeloo's coffee
Inscrit depuis : 28/12/2016
Messages : 1500
Célébrité : Eva Green
Rps en cours : Indisponible.

MelusineJane ⊰ Leow


Message Tristan Heath Hart ~I might be just a bit insane~ › Lun 5 Nov - 19:20
Bienvenue officiellement parmi nous :coeur2: :coeur2: :coeur2:
Encore mille et un merci de tenter le scénario, c'est un réel plaisir, puis voir Lee, c'est toujours plaisant :bave:
Tu sais où me trouvé en cas de questions etc :youhou:
Puis pour le prénom c'est toi qui vois si tu veux un doublons ou non :oui:
Au plaisir de RP avec toi :aww:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1651-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works http://marplespring.forumactif.org/t1655-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works http://ravensburg.forumgratuit.org/

Membrichou
avatar

Age : 35
Né(e) le : 18/06/1983
Je suis : Propriétaire du bar MAMBO'S BAR
Inscrit depuis : 30/07/2017
Messages : 461
Célébrité : Tom Ellis
Rps en cours : Fallon
Alessandra


Message Tristan Heath Hart ~I might be just a bit insane~ › Lun 5 Nov - 19:26
:--: :nooo: super bon choix de scénario et Lee est juste sexy :hihi:
Bienvenue à toi




Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar

Age : 35
Né(e) le : 22/11/1983
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Cuisinier, propriétaire d'une marque de mode reconnue
Inscrit depuis : 05/11/2018
Messages : 53
Célébrité : Lee Pace

Message Tristan Heath Hart ~I might be just a bit insane~ › Lun 5 Nov - 21:53
Rose => Merci encore une fois pour ton accueil si chaleureux, c'est vraiment touchant :aww:  Et c'est avec grand plaisir, j'espère être à la hauteur de tes attentes :heros:
Haha du coup j'ai réajusté quant au prénom :sifflote:
Prions pour que tu supportes mon harcèlement ! :nooo:

Cyriel => Merci beaucoup ! :coeur2: Ah je ne peux que te rejoindre sur ton opinion de Lee Pace :bave:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3883-tristan-heath-hart-i-might-be-just-a-bit-insane http://marplespring.forumactif.org/t3886-politics-make-strange-bedfellows-tristan

Membrichou
avatar
Age : 50
Né(e) le : 13/02/1968
Je suis : Responsable d'agence (Banque)
Inscrit depuis : 17/10/2018
Messages : 103
Célébrité : Angelina Jolie
Rps en cours : 4/4 | non-dispo
⋄ Des retrouvailles difficiles - part II
⋄ Break everyday life
⋄ No a so quiet city
⋄ A venir (Lilly-Rose)



Message Tristan Heath Hart ~I might be just a bit insane~ › Lun 5 Nov - 22:19
Bienvenue chez nous, j'espère que tu te plairas par ici :suisla:
Je vais de ce pas me plonger dans ta fichette (ouiiiiiiiiii) !

Vive Lee Pace seigneur des Elfes /pouf :nooo:


❝ wild beasts wearing human skins❞ Tears are a gift. Often tears, after the error or the abandonment, Refresh our broken strengths | the autumn leaves.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3850-le-temps-ne-cicatrise-pas-les-outrages-ellen-jackson

Membrichou
avatar

Age : 35
Né(e) le : 22/11/1983
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Cuisinier, propriétaire d'une marque de mode reconnue
Inscrit depuis : 05/11/2018
Messages : 53
Célébrité : Lee Pace

Message Tristan Heath Hart ~I might be just a bit insane~ › Mar 6 Nov - 0:56
Merci merci, je n'en doute pas :aww:
Haha ne te noies pas dans ma fiche, j'espère qu'elle te sera agréable ;)

J'approuve, vive Lee Pace :yes:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3883-tristan-heath-hart-i-might-be-just-a-bit-insane http://marplespring.forumactif.org/t3886-politics-make-strange-bedfellows-tristan

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 02/05/1985
Quartier : Centre-ville
Je suis : //
Inscrit depuis : 30/05/2018
Messages : 93
Célébrité : Ryan Gosling

Message Tristan Heath Hart ~I might be just a bit insane~ › Mar 6 Nov - 11:36
Bienvenue!

J'avais un lien avec l'ancienne personne qui avait pris ce scénario! Peut-être qu'on pourra voir ensemble si on peut revoir le lien si ça t'intéresse, entre cuistot ! Quand tu seras validé, hésites pas à venir me voir :devil:


Dream On
Every time when I look in the mirror. All these lines on my face getting clearer, the past is gone, It went by, like dusk to dawn, isn't that the way. Everybody's got the dues in life to pay, I know nobody knows. Where it comes and where it goes. I know it's everybody sin.You got to lose to know how to win
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar

Age : 35
Né(e) le : 22/11/1983
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Cuisinier, propriétaire d'une marque de mode reconnue
Inscrit depuis : 05/11/2018
Messages : 53
Célébrité : Lee Pace

Message Tristan Heath Hart ~I might be just a bit insane~ › Mar 6 Nov - 13:50
Alexander => Merci et avec plaisir quant au lien, on pourra voir ça ensemble sans soucis :coeur2:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3883-tristan-heath-hart-i-might-be-just-a-bit-insane http://marplespring.forumactif.org/t3886-politics-make-strange-bedfellows-tristan

Adminchou
avatar
En ligne
I've learned to forgive but it’s almost impossible to forget.

Age : 34
Né(e) le : 31/10/1984
Quartier : Est de la ville.
Je suis : Propriétaire et serveuse du Leeloo's coffee
Inscrit depuis : 28/12/2016
Messages : 1500
Célébrité : Eva Green
Rps en cours : Indisponible.

MelusineJane ⊰ Leow


Message Tristan Heath Hart ~I might be just a bit insane~ › Mar 6 Nov - 14:26
Bon vu que j'ai suivit ta fiche au fur et à mesure via MP et que nous avons bien discuté... Tu sais que tout est parfait pour moi :aww:
J'ai déjà super hâte de RP avec toi en tout cas et merci encore :hug:



Félicitation tu es validé
Tout d'abord, nous te remercions de t'être inscrit(e) sur MARPLE SPRING :canard: Tu t'amuseras parmi nous, tu verras, on est un peu taré quand même, mais chut :zinzin: Tu peux dès à présent poster partout sur le forum, t'occuper de ton personnage, venir nous rejoindre sur le flood et autre.
Gestion du personnage
Pour commencer, veille à remplir tous les champs de ton profil. Ce n'est pas obligatoire, mais c'est toujours plus agréable. Tu peux aussi mettre une signature pour rendre tes postes plus agréables.

Tu trouveras tout ce que tu as besoin pour donner une vie à ton personnage dans la section scène de ménage. Tu y poste ta fiche de liens, faire tes demandes diverses et variées. Tu y trouvera aussi une section Instagram qui n'attend que toi !

Scénarios & cie.
Tu peux, si tu le souhaites créer des scénarios et pré-lien, pour aider le forum à grandir. Les gens aiment prendre des scénarios, alors n'hésites pas à créer ta petite famille, ta future chérie, ton meilleur ami ou toutes autres personnes importantes dans ta vie. Pour les scénarios c'est par ici et les pré-liens par ici.

Et si tu vois de la place en P.A. hésite pas à faire un tour pour mettre ton scénario en avant.

Petits plus
Nous avons également mis en place un système de loterie à partenaires. Tu peux y proposer tes Rps de groupe, y chercher un partenaire de RPs aléatoire. Tu trouveras toutes les informations par ici.

Intégration et autres
Et enfin n'hésites pas à participer dans le flood, les jeux... T'investir dans la vie du forum. Et a aller chercher des liens. Cela ne pourra que t'aider. Nous avons également une CB assez active où régulièrement des soirées sont organisées. Tu peux aussi soutenir le forum, afin d'aider le forum à se développer. Nous t'en remercions d'avance.

Mais le plus important, AMUSES-TOI BIEN sur MS :content:
fiche créée par ©️️ Summers & Rinema


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1651-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works http://marplespring.forumactif.org/t1655-rose-a-heart-that-hurts-is-a-heart-that-works http://ravensburg.forumgratuit.org/

Contenu sponsorisé

Message Tristan Heath Hart ~I might be just a bit insane~ ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Tristan Heath Hart ~I might be just a bit insane~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duel Tristan. / Napo
» Rebondissement: Mère de Tristan Banon aurait eu une relation consentie avec DSK
» Tristan
» Heath's [Fini]
» Dolph Ziggler Vs John Morrison Vs X-Ecutioner Vs Bret Hart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Registre de la ville :: Dossiers acceptés-
Sauter vers: