Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membrichou
avatar

That's my girl
Age : 36
Né(e) le : 11/02/1982
Je suis : En train de lancer sa propre agence immobilière
Inscrit depuis : 01/07/2018
Messages : 148
Célébrité : Natalie Dormer
Rps en cours : Lucy
Llewuby
JJ
Colin

Message Come back... We still need you | Bridges family › Mar 31 Juil - 17:28


Come back… We still need you | Lucy, Llewyn & Lullaby  Bridges
Encore une nuit compliquer. Encore une nuit a rassuré Llewyn quand il faisait un cauchemars, encore une nuit durant laquelle elle avait pas trop fermer l’œil et son mari non plus d’ailleurs. Elle ne savait pas ce qu’il en était de sa fille, mais surement qu’elle n’avait pas vraiment dormie non plus. Elle avait parfois envie de se lever et aller voir si elle  dormait, mais elle n’osait pas, elle savait qu’elle se ferait rejeter. Et elle n’en pouvait plus des rejet de sa fille.  Elle tourna la tête quand elle ouvrit les yeux et soupira doucement en voyant afficher 7h00 sur son réveille. Ce n’était pas tant l’heure et le fait que ce soit dimanche matin qui la déranger. C’est la date. Aujourd’hui aurait dû être un jour de fête, un jour heureux. Mais il ne l’était plus, pour la première fois, il ne l’était plus. Il était au contraire un des jours les plus tristes de la vie de la famille Bridges.   Elle passa une main  sur son visage et tourna doucement la tête pour regarder l’homme  encore endormie a ses coté. Elle souri doucement, enfin il arrivait a dormir et semblait paisible. Elle se tourna en douceur, déposa un baiser sur la joue de l’homme qu’elle aimait avec délicatesse et se leva doucement. Elle ne voulait pas le réveiller, il avait besoin de dormir.  Elle attrapa son téléphone qui était posé sur sa table de nuit au passage, puis son peignoir et l’enfila en sortant de la chambre.  Comme d’habitude quand elle se lever, la maison était tranquille car elle était encore une fois la première lever. Alors comme d’habitude elle préparer tranquillement le petit-déjeuner afin qu’il soit prêt quand Lucy et Llewyn se lèverait.  C’était comme cela les dimanche matin maintenant. Parce qu’avant, elle aurait était debout en même temps que Mason, ils auraient ensemble rapidement tout préparé pour les deux autres et auraient filé a central park pour leurs petit footing habituel. Ils auraient passé deux heure et demi ensemble, une heure a courir et une heure et demi au Starbuck café du coin a discuter de tout et rien, et surtout a rire. Un moment privilégier qui lui manquait tellement.

Elle était en train de préparer le café quand elle tourna la tête et tomba sur une photo de famille accroché sur le frigo. Elle ferma les yeux et le visage de Mason lui apparut. Elle les rouvrir en sursaut et essuya la larme qui commencer tranquillement à rouler sur sa joue.  Elle alla jusqu’au frigo et y enleva la photo pour la poser face cacher sur le plan de travail. Fichu photo, elle aurait bien voulut les enlever toutes de la maison. Mais si elle faisait ça, elle aurait l’impression de bannir le garçon de leurs vies, de faire comme s’il n’avait jamais exister… Et surement que sa fille et son mari aurait cette impression aussi.  Elle se servie une tasse de café après avoir disposé tout ce qu’il fallait pour un bon petit-dejeuner sur la table. Plus qu’a attendre que tout le monde se réveille.   Elle en but une gorgée en fixant la photo face caché et fini par la retourner d’un geste délicat. Elle savait que c’était se faire du mal, mais elle avait envie de voir encore une fois le sourire de son fils.  Elle se souvint de cette photo et du jour où elle avait était prise. Quand il étaient allé en vacances  sur la côte, l’année juste avant le drame.  Ils étaient tellement heureux sur cette photo, comme si rien ne pourrait jamais casser ce bonheur. Avant tout cela, ils avaient toujours étaient heureux, presque la famille parfaite.   Llewyn et Lullaby formait un couple aimant,  Lucy et Mason était des gentilles enfants, intelligent, bien élever, des enfants comme tout les parents en voudrait. Elle avait beau rejouer tout le film de leurs vie dans sa tête, elle ne voyait vraiment pas ce qu’ils avaient fait pour mérité une tel chose, pourquoi ils devaient être confronté a une telle épreuve.  Elle senti a peine les larmes qui rouler sur ses joues, elle était bien trop occuper a essayer de trouver une raison a tout ça.  Elle sortie de ses pensées quand elle entendit des pas s’approcher, le premier reveiller. Elle se rendit alors compte de ses larmes, elle les essuya rapidement, tourna la photo et souri a la personne qui venait d’entrer dans la cuisine. «  Bonjour, bien dormie ? » Question idiote, non bien sur que non, plus personne ici ne dormait bien. Mais elle devait faire comme si de rien était, elle devait le faire pour rester forte. Elle ne devait pas s’effondré, elle devait rester forte pour maintenir sa famille la tête hors de l’eau.  
... mots. Fiche créée par ©️ Summers



--- The night we met
I am not the only traveler Who has not repaid his debt I've been searching for a trail to follow again Take me back to the night we met
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar

Age : 37
Né(e) le : 01/03/1981
Je suis : Encadrant de thèse, ancien pompier
Inscrit depuis : 12/04/2018
Messages : 53
Célébrité : Charlie Cox

Message Come back... We still need you | Bridges family › Jeu 2 Aoû - 14:12
Dans le silence matinal, il s’éveilla. Doucement. Son esprit encore tout embrumé. Les nimbes d’une nuit difficile se détachèrent peu à peu de lui. Il se frotta les yeux et se hasarda à regarder le réveil. L’affichage numérique lui renvoya un 7h30 agressif. Tout aussi agressif que la première partie de sa nuit. Des cauchemars toujours. Les mêmes depuis un an. Syndrome post traumatique. Il avait beau faire, cela ne passait pas. Cela ne passerait sûrement pas avant longtemps. Il avait été amputé d’une partie de lui-même lors de l’accident. Son fils, envolé en même temps que cette trajectoire parfaite qu’ils suivaient alors avec sa famille. Depuis, la trajectoire n’était plus aussi rectiligne, parsemée de ronces et de troncs, autour desquels ils essayaient de passer. En s’éraflant la chair.

Llewyn savait pertinemment pourquoi il n’avait pas bien dormi cette nuit. Parce que ce jour était celui qu’il redoutait le plus, après les fêtes de fin d’année. La psychologue n’avait de cesse de leur répéter qu’il fallait une année complète pour accepter la perte d’un être cher. Qu’il était nécessaire de survivre une fois à chaque célébration – anniversaire, Noël, Thanksgiving et toutes les autres occasions spéciales. Que s’ils tenaient le coup tout ce temps, alors ils auraient des chances de survivre. Et voilà donc qu’ils avaient passé toutes ces épreuves, ils avaient survécus, mais le temps ne semblait pas pour autant vouloir refermer cette brèche de douleur. Llewyn roula sur le côté et, ne trouvant pas Lullaby se redressa sur un coude. Elle devait déjà être debout depuis un bon moment. Il se leva donc à son tour, passa sous la douche, s’habilla sans grande motivation, puis se dirigea clopin-clopant jusque dans la cuisine. Un sourire, léger, presque imperceptible, lorsqu’il aperçut  sa femme.

La question de Lullaby ne le fit pas vraiment réagir. Un réflexe. Une politesse. Même si elle connaissait déjà la réponse. Le sommeil était quelque chose de précieux, qui leur avait été enlevé, en même temps que la disparition de Mason. Il passa ses bras autour des hanches de sa femme. Déposa un baiser au creux du cou de Lullaby. « Pas terrible et toi ? », demanda-t-il en se dégageant de ce contact. Il s’installa aux côtés de Lullaby et ce n’est qu’à cet instant qu’il vit les yeux rougis de la jeune femme. Llewyn n’était pas doué pour les effusions de tendresse et encore moins lorsqu’il fallait consoler une personne qui venait de pleurer. Il remarqua alors le rectangle blanc et brillant sur la table. Il n’osa pas le retourner. Une photo. Il savait ce qu’elle représentait. L’avant. Quand leurs aubes n’étaient autres que des petits cailloux d’une vie bien rangée. Une promesse perdue. Il passa sa  main sur la joue de Lullaby. Délicatement. « Je sais que ce n’est pas une bonne date aujourd’hui… mais », il s’interrompit l’espace de quelques instants, avant de reprendre, tout en prenant à nouveau Lullaby dans ses bras « Si on se concentrait sur le positif, les bons souvenirs… ? », demanda-t-il, au moment où un bruit de frottement s’éleva derrière eux. Il releva la tête et fit un sourire à Lucy, qui venait d’apparaitre à son tour dans la cuisine. « Petit-déj ? Et tournoi de Injustice après ? », dit-il afin de commencer sur une note neutre et pas directement par quelque chose de triste. Parce qu’il savait d’avance, que cette journée serait aussi longue que douloureuse. Pour tout le monde.


Remember to look up at the stars
People say you can't live without love... I think oxygen is more important ▬ Oh Gravity, thou art a heartless b*tch. #WW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Age : 18
Né(e) le : 26/08/2000
Je suis : Lycéenne et serveuse au Leeloo's coffee (quelques heures le week-end)
Inscrit depuis : 11/04/2018
Messages : 365
Célébrité : Katherine Langford
Rps en cours :

Feat. Llewyn & Lullaby
Feat. Peter
Feat. Nino
Feat. Luca

Non Disponible.

Message Come back... We still need you | Bridges family › Sam 4 Aoû - 15:20

Les BRIDGES



Come Back... We Still Need You


Salut Lucy, il n'est pas l'heure de dormir, pas maintenant.
Reste avec moi.


Mason, encore ! Il est deux heures du matin, je suis fatiguée.
Je viens de m'endormir, t'es chiant !


Vous n'êtes pas à votre place à Marple Spring, tu dois partir et me retrouver à New-York.

Change de disque petit-frère. Tu dis cela trop souvent.


Tu ne comprends pas, vous êtes trop loin de moi, pourquoi ?


Tu le sais bien, papa et maman veulent avancer.

Vous allez m'oublier ?

Non, d'ailleurs bon anniversaire petit-frère ! Tu es dans notre cœur, dans nos pensées, mais il faut aller de l'avant. Tu comprends ? Tu nous préfères triste ?


Non tu as raison, promis ne me zappez pas. Je n'ai pas voulu vous quitter.


On le sait, Mason, tu nous manques grave !
Aujourd'hui, c'est ta journée et on va penser encore plus à toi, tu le sais bien.
On ne va pas t'oublier.

D'accord, prenez soin de vous.
Pardon pour tout ce que je t'ai fait depuis votre arrivée dans cette ville.


Je vais essayer de te rendre fier frérot. En te sachant près de moi, tout ira mieux.
Je n'ai plus besoin de parler à ton fantôme... .


Je t'aime sister.

Je t'aime aussi.  


******


Lucy Bridges avait le droit à la venue de son frère décédé chaque soir avant de s'endormir. Depuis le déménagement, Mason effectuait son apparition. Il était furieux, il ne validait pas le choix de ses parents et il le faisait payer à sa grande-soeur. Cette dernière dormait mal. Elle n'arrivait pas à s'adapter à son nouvel environnement. Les apparitions de son frangin venaient la soumettre à la tristesse, elle se jugeait comme folle de le voir et de lui parler alors qu'il était mort. Cela la ramenait immanquablement à la perte de ce dernier. Aussi, elle réfléchissait beaucoup à ses actions. Elle n'aimait pas ce qu'elle devenait. Elle prenait le mauvais chemin. Mason la poussait vers cette voie sans le désirer. Il évoquait son envie de la retrouver à ses côtés. Elles n'arrivaient pas à s'exécuter de manière directe alors elle passait par d'autres moyens. Elle attirait tous les dangers pour amener la fin tant désirée par son frère. Ainsi, elle n'était pas heureuse et elle s'enfermait dans une sorte de cercle vicieux. Sa relation avec ses parents devenait de moins en moins bonne. Leur confiance diminuait. La brunette les comprenait totalement. Elle se dégoûtait également. Keith McAvery savait tout et il essayait de l'aider. Il avait transmis chaque information à Llewyn, avec un jugement en prime. Lullaby devait être mise au courant. Luce ne se faisait pas d'illusions. C'était mieux ainsi, elle obtiendrait sûrement une aide pour s'en sortir. Elle commençait à le vouloir. Elle ne voulait plus être vue comme la fille triste et mystérieuse. Isidor J. Hasting la soutenait aussi. Elle avait pas mal de potes à Marple Spring et des amis à qui elle pouvait se confier même si elle ne le faisait pas. Elle apprendrait, tout irait forcément mieux.

Sept heures du matin, un dimanche, l'anniversaire de Mason Bridges. L'adolescente avait dormi un petit cinq heures. Il s'agissait d'une réussite. Elle se sentait mieux. Mason commençait à saisir l'importance de ce déménagement. Il allait l'accepter. Tout serait alors plus simple. Elle entendait une personne se lever également. Il s'agissait de Lullaby, chaque dimanche : elle arborait un vrai rituel. Luce attendait que sa mère descende afin d'occuper la salle de bain. Elle prenait toujours sa douche avant de rejoindre ses parents. Elle se changeait : jogging et t-shirt, rien d’élégant mais elle préférait cela pour squatter que rester en pyjama. Elle se brossait les dents et les cheveux. Elle attachait ces derniers : une couette en l'air. Elle avait beaucoup de masse. Cela la faisait sourire. Après cette préparation, elle pouvait retrouver Lullaby et Llewyn, qui venait de descendre. Elle les visualisait dans la cuisine, plutôt enlacés. C'était chou ! La jeune fille traînait les pieds pour se faire remarquer. Son père l'entendait et il s'adressait directement à elle. Malgré ce jour sombre, la bonne humeur était présente. Lucy affichait une mine souriante comme rarement.

Ouais pap'. Elle faisait un bisou à la joue de chacun, chose qu'elle ne prenait plus le temps de faire depuis longtemps. Merci maman pour le ptit déj, quoi de neuf en ce dimanche matin ?


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3339-lucy-bridges-come-as-you-are-terminee#bottom http://marplespring.forumactif.org/t3343-lucy-bridges-come-as-you-are#71735

Membrichou
avatar

That's my girl
Age : 36
Né(e) le : 11/02/1982
Je suis : En train de lancer sa propre agence immobilière
Inscrit depuis : 01/07/2018
Messages : 148
Célébrité : Natalie Dormer
Rps en cours : Lucy
Llewuby
JJ
Colin

Message Come back... We still need you | Bridges family › Dim 19 Aoû - 16:32


Come back… We still need you | Lucy, Llewyn & Lullaby  Bridges
Son homme l’avait rejoint peut de temps après qu’elle se soit lever, et pourtant elle avait eu le temps de préparé le café et le petit-déjeuner pour le reste de sa tribut… Tribut qu’on avait amputé d’un membre et qui depuis était en train de prendre l’eau. Aujourd’hui était un jour funeste, et si normalement Lullaby savait très bien faire semblant elle n’était pas sur d’arriver a le faire aujourd’hui.  Un fin sourire se dessina sur ses lèvres quand l’homme de sa vie vient l’enlacer et l’embrasser dans le cou. Elle lui avait poser une question d’usage, le genre de question qu’on pose sans réfléchir, car elle connaissait très bien la réponse. Elle  haussa doucement les épaules quand il lui la retourna. « Pas terrible non plus » Dit elle simplement. Elle savait qu’il avait remarqué qu’elle avait pleuré, elle avait surement les yeux rougie a cause de cela et ne pouvait pas le cacher.  Elle tourna la tête vers lui pour le regarder quand il évoqua le fait qu’aujourd’hui n’était pas un beau jour et fronça un peu les sourcils au début avant de se détendre quand il lui demanda s’ils pouvaient pas essayer de se concentrer sur les bons souvenirs et ne pas penser au pire.  Le dire était facile mais le faire n’était pas vraiment  chose aisée selon elle. Elle n’était pas sur d’y arrivait elle allait essayer bien sur, mais elle savait qu’inlassablement elle entendrait encore les mots du médecin urgentiste qui lui annoncer que son enfant était décédé.  Elle n’arrivait probablement jamais a  oublier cela. Mais pour le sourire de son mari et celui de sa fille elle allait essayer. Elle ne répondit rien car sa fille, justement, arrivait dans la cuisine en traînant un peu des pieds.  La blonde souri doucement a sa fille et leva un peu les yeux au ciel quand l’homme qui l’enlacer encore un peu proposa de jouer tout de suite aux jeux vidéos  après le petit-déjeuner. «  Parce qu’on a pas encore gagner au tournois de l’injustice » pensa t elle, bien sur elle le garda pour elle, vue qu’il voulait penser a des bonnes choses aujourd’hui. Et puis c’était probablement quelques choses que Mason aurait aimer faire aujourd’hui, jouer a la console avec sa famille. «  De rien ma chérie » Dit elle doucement quand la brune qui venait d’entrer en scène la remercia pour le petit déjeuner.  Elle ignora cependant volontairement sa question, elle n’avait pas vraiment envie d’y répondre. Elle avala le fond de sa tasse en vitesse et se leva «  Je vais prendre une douche » Dit elle simplement. Elle laissa sa tasse sur la table, parce qu’elle prendrait un autre café après, embrassa la joue de son mari, alla embrasser le haut de la tête de sa fille et sortie de la cuisine direction la chambre parental.

Après avoir prit de quoi s’habiller dans son dressing elle entra dans la salle de bain privé de sa chambre et se dévêtit avant de se glisser sous la douche.  Elle y resta un long moment, l’eau brulante coulait sur son corps et détendait ses muscles. Elle prit aussi le temps de se laver les cheveux.  Elle se laissa totalement aller sous la douche, grâce a l’eau qui coulait sur son visage, elle ne savait pas si elle pleurer ou non. Et c’était mieux ainsi, comme cela elle ne se sentait pas faible de pleurer alors que son homme voulait sourire aujourd’hui. Il avait raison d’ailleurs, ils devaient tous essayer de se souvenir des bon moments qu’ils avaient vécues avec Mason, et ne pas penser sans cesse qu’il n’était plus là que jamais plus ils ne le verraient. Alors elle profiter de cet instant où elle était seule et que personne ne viendrait la surprendre, pour ouvrir les vannes. Comme le jour de l’enterrement du garçon elle profité de cet instant pour pleurer tout ce qu’elle avait a pleuré, purgé son mal pour mieux sourire toute la journée. Elle n’aurait surement pas toujours envie de sourire, mais elle pourrait se forcer.  Au bout de vingt bonne minutes elle fini par sortir de la douche, se sécha rapidement et s’habilla tout aussi rapidement. Un petit coup de maquillage, même si aujourd’hui ce n’était pas nécessaire, peut-être que sa maquillerait un peu le fait qu’elle avait pleuré. Elle se sécha les cheveux, les coiffa et  sortie de la salle de bain pour aller rejoindre la cuisine. Elle  se servit une nouvelle tasse de café qu’elle fit chauffé encore un peut, car elle buvait son café très chaud, puis elle rejoint sa fille et son mari dans le salon. Elle s’installa sur le canapé et attrapa sa manette «  Je vous préviens, je prend Harley Quinn sinon je joue pas » Dit-elle bien sur pour rigoler. Evidement qu’aucun des deux n’avait prit ce personnage, c’était celui qu’elle prenait tout le temps.


... mots. Fiche créée par ©️ Summers



--- The night we met
I am not the only traveler Who has not repaid his debt I've been searching for a trail to follow again Take me back to the night we met
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar

Age : 37
Né(e) le : 01/03/1981
Je suis : Encadrant de thèse, ancien pompier
Inscrit depuis : 12/04/2018
Messages : 53
Célébrité : Charlie Cox

Message Come back... We still need you | Bridges family › Mar 9 Oct - 12:21
Cet instant, où ils étaient simplement réunis tous les trois – où ils étaient une famille, sans penser au membre qu’ils avaient perdu – fit le plus grand bien à Llewyn. Il n’oubliait pas, mais il n’avait pas envie qu’ils continuent à s’entourer de ce manteau de douleur. Il continuait à penser que ce n’était pas ce que Mason aurait souhaité. Il se raccrochait à cette idée. Tout comme il se raccrochait à une autre idée, celle que son couple pouvait réellement survivre à tout ceci. D’ailleurs, il se plaisait à barrer les jours sur le calendrier… cent soixante jours et Lullaby n’était pas retourné batifoler ailleurs. Cent soixante-trois jours et le monde n’était toujours pas tombé en ruine. « J’espère que… que je ne t’ai pas réveillé», souffla-t-il un peu gêné. Il n’aimait guère imposer ces cauchemars à sa femme et encore moins les réveils intempestifs en pleine nuit, alors qu’elle avait elle aussi cruellement besoin de dormir.

Un sourire, pâle et léger étira la commissure de ses lèvres, lorsque Lucy arriva dans auprès d’eux. Il y avait bien longtemps que Lucy ne leur avait pas montré un peu d’affection. Des petits signes comme ceux-ci, lui prouvait qu’ils étaient encore capables d’aller de l’avant. « Pas grand-chose, à part cette délicieuse odeur de petit déjeuner ! » Comme il venait de l’exprimer quelques secondes plus tôt, il voulait se concentrer uniquement sur le positif. S’assurant par la même occasion de faire taire cette petite voix, qui lui rappelait quelle date était notée sur le calendrier. Mais il était difficile de faire cesser cette voix, ce n’était pas comme couper une musique triste après tout.

L’ancien pompier se doutait que le passage sous la douche pour Lullaby, serait là une parfaite occasion de lâcher prise. Elle lui donnait souvent l’impression d’avoir une certaine retenue devant eux, presque une pudeur, qui l’empêchait de montrer son chagrin. Être toujours dans le contrôle. Le contrôle de son image, de ses sentiments. Une façon pour elle de supporter ce qui n’était justement pas supportable. Il hocha la tête, lui caressa doucement la joue et la laissa filer.  Il profita de ce moment seul à seul avec Lucy, pour lui demander « Tu as pu réfléchir un peu à ce que ton professeur a dit lors de l’entretien ? » Il n’avait pas vraiment évoqué les détails avec Lullaby, de peur d’empirer les choses. Llewyn n’était d’ailleurs pas revenu sur l’entretien tout court, même avec Lucy, se murant dans un silence profond, lors du retour du lycée. Une introspection alors nécessaire, afin de ne pas dire des choses qu’il aurait pu regretter par la suite.

Lorsque Lullaby revint parmi eux, ils purent se diriger vers le salon, tout en emportant leur tasse avec eux. Llewyn ne put s’empêcher d’émettre un rire, reconnaissant bien là sa femme. Il y avait des règles dans cette maison, comme dans toute maison. Et l’une d’entre elle et pas des moindres, n’était autre que de ne surtout jamais piquer le super héros favori des autres membres de la famille, sur Injustice. « T’abuses… C’est le perso que je voulais prendre ! », fit semblant de geindre le brun. Il tendit une manette à Lucy avant de dire « Je vous laisse commencer… Tu prends qui Lucy ? Ohhh d’ailleurs j’ai vu que Injustice 2 est sorti… Il y a tout un tas de nouveaux persos, dont Supergirl il me semble !» Des futilités à n’en pas douter. Mais des futilités bonnes pour le moral.


Remember to look up at the stars
People say you can't live without love... I think oxygen is more important ▬ Oh Gravity, thou art a heartless b*tch. #WW
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Age : 18
Né(e) le : 26/08/2000
Je suis : Lycéenne et serveuse au Leeloo's coffee (quelques heures le week-end)
Inscrit depuis : 11/04/2018
Messages : 365
Célébrité : Katherine Langford
Rps en cours :

Feat. Llewyn & Lullaby
Feat. Peter
Feat. Nino
Feat. Luca

Non Disponible.

Message Come back... We still need you | Bridges family › Mar 9 Oct - 21:00

Les BRIDGES



Come Back... We Still Need You


La matinée débutait bien malgré le jour d'un triste anniversaire : celui de la mort de Mason. Lullaby avait prévu un bon petit-déjeuné en famille. La bonne odeur dégagée par les produits, était agréable. Étrangement, la joie semblait transpercer le dialogue mis en place. Pourtant, tout le monde savait ce que représentait cette date. Une année sans un enfant, un frère, un proche, retiré à la vie de manière injuste, il fallait supporter ce vide au quotidien. Lucy Bridges venait de saluer chaleureusement ses parents, comme elle ne le faisait plus depuis longtemps. Elle remerciait sa mère pour le repas. Elle se décidait enfin à être plus agréable et reconnaissante. Quelque chose changeait en elle. Mason avait effectué une petite apparition cette nuit. Il lui faisait comprendre qu'il la laisserait tranquille si elle promettait de ne pas l'oublier. Pourtant, il savait bien qu'elle ne pouvait pas vivre sans lui, qu'il comptait tellement pour elle. Après l'avoir assuré de ces données, et après avoir prononcé une dernière fois son amour fraternel à son égard, Lucy ressentait un soulagement : elle saisissait le nouvel enjeu. Elle pouvait retirer ses idées noires et avancer, elle pouvait vivre et non plus survivre à travers un fantôme. Il serait question de prendre son avenir en main et d'arrêter les bêtises. Ses parents méritaient mieux. Ils recherchaient un certain équilibre et ils le trouveraient. La brunette posait une question légère. Lulla se débinait pour prendre une douche et certainement, dissimuler sa tristesse. Elle agissait toujours ainsi, elle cachait ses émotions au lieu de partager avec sa famille afin d'avancer au mieux. La blonde adoptait des gestes affectifs également. Tout cela devenait rare. Heureusement, les Bridges se remettaient tout doucement sur les rails. Llewyn préférait une réponse aussi légère que la question posée. Cela faisait sourire Luce, car elle se voyait en lui. Leur complicité renaissait. L'entretien avec Keith McAvery avait réussi à ouvrir les yeux de ce père. Il avait appris des choses sur sa fille. Au moins, il connaissait son état d'esprit du moment. Le professeur n'avait pas hésité à développer les facéties de sa progéniture. Llewyn avait eu connaissance de l'origine de tout cela : une grosse souffrance. L'adolescente avait même parlé de rejoindre son frangin. Pour dire, elle se sentait très mal et en dehors de tout. Présentement, l'ancien pompier demandait des comptes à sa fille, de manière douce, il n'était pas question de jugements.

Oui vite fait, j'suis contente d'aller aux cours de rattrapage pour améliorer mon niveau. Je veux faire une belle année pour ma deuxième terminale. Après, pour l'université, je dois réfléchir encore mais je veux y aller, quoi faire... je ne sais pas encore. Pour le reste, le psy, c'est toujours non. C'est réfléchi, non ? T'en as parlé à maman ? Elle n'est pas venue me voir, cela m'étonne, tu la connais !
Au bout de vingt minutes, Lullaby revenait. Elle avait pris sa douche. Elle sentait super bon. Luce se servait une tasse de café également. Ils allaient jouer à Injustice. Moi aussi, je voulais ce perso. Alors si on commence, je prends... Flash. Tu vas le regretter maman. Prête ? Oui, j'en ai entendu parler papa, c'est trop fun ! Allez, commençons. Papa, tu fais le supporter ? Ce jour tragique semblait passer à la trappe. Les sourires étaient présents. Bien évidemment, chacun gardait son chagrin pour soi. La légèreté permettait de mieux subir cette journée.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3339-lucy-bridges-come-as-you-are-terminee#bottom http://marplespring.forumactif.org/t3343-lucy-bridges-come-as-you-are#71735

Contenu sponsorisé

Message Come back... We still need you | Bridges family ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Come back... We still need you | Bridges family
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]
» Davy Back Fight !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Est de la ville-
Sauter vers: