Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membrichou
avatar
Age : 35
Né(e) le : 22/03/1983
Quartier : Sud de la ville dans la maison familiale
Je suis : Assistant à la mairie
Inscrit depuis : 03/06/2018
Messages : 67
Célébrité : Sebastian Stan
Rps en cours : Can't get you off my mind - ft. Eric Hiddleston
I got this feeling deep inside of me - ft. Eric Hiddleston

Message When the night has come | Steric › Lun 11 Juin - 1:04
When the night has come
eric & ethan

« And the land is dark, and the moon is the only light we see. No, I won't be afraid, oh I won't be afraid, just as long as you stand. Stand by me. »
Le déjeuner, Ethan va s'en souvenir longtemps alors qu'il a terminé tout aussi bien qu'il a pu commencer. Il en a repassé chaque minute en détails dans sa tête tout en travaillant, inutile de dire qu'il n'a pas été concentré au maximum de ses capacités. Qu'il a avancé bien moins rapidement que ces derniers jours, si bien que plusieurs fois au cours de l'après-midi, il a dû se secouer pour chasser ses pensées pour se recentrer sur son travail. Cela n'a pas été évident, d'autant plus qu'Ethan a eu l'impression que chaque seconde s'écoulant s'était transformée en minute et les minutes en heures. Autrement dit le truc qui est tout sauf rationnel au possible mais visiblement il est de ces moments où un esprit n'en a rien à faire d'être ou non rationnel. Il a pourtant terminé le plus gros et le plus urgent de ce qu'il avait à faire, ça lui a juste pris plus de temps que d'habitude mais pas de quoi s'alarmer pour autant. Les dossiers dont il parlait le midi avec les ébauches de lettre de réponse sont tous on ne peut plus prêts et il y en a même quelques uns de plus. C'est bien joli de vouloir absolument discuter avec Eric de ce qui les concerne eux, mais oui, il n'oublie pas totalement ce pour quoi il est payé. On ne lui verse pas de salaire pour rêvasser sur le maire toute la journée ou se faire mentalement l'apologie de ses qualités tant physiques que spirituelles.

Le plus long a sans nul doute été le moment à partir duquel, il s'est retrouvé seul dans le bâtiment. Le seul fou à travailler même après les heures de fermeture de la mairie, ce qui dépasse totalement ses collègues. Pas entièrement le seul, il sait qu'il y en a un ou deux autres qui font la même chose mais il n'en reste pas moins qu'il reste le dernier. Mais en même temps personne ne peut imaginer qu'il a rendez-vous avec Eric n'est-ce pas et puis ce n'est pas comme s'il restait plus tard juste pour une soirée. Donc oui, cela a été le plus long et Ethan a foudroyé du regard plusieurs fois sa montre parce que les aiguilles n'avançaient pas assez vite à son goût. T'es un vrai gamin quand tu t'y mets. En effet, il peut voir les choses ainsi et le penser alors qu'il est toujours dans cet élan presque adolescent comme ce midi. Ce qu'il ne s'explique pas s'est pourquoi il retrouve cette nervosité étrange, comme s'il jouait sa vie et son avenir ce soir. Et finalement l'heure passe, 21h arrive, l'heure donnée par Eric.

Est-ce pour autant qu'il se précipite vers lui malgré qu'ils soient seuls ? Non, Ethan a encore de la retenue, le laissant arriver mais son sourire parle pour lui. Enfin je te revois. Et son idiot de cœur qui recommence à battre plus vite dans le même temps. Le laissant arriver donc avant de le rejoindre dans son bureau, embarquant avec lui et par principe les fameux dossiers dont il parlait pour les poser sur le bureau d'Eric.

- Ça a été ton rendez-vous et ton après-midi ?

Ethan le soucieux, le retour, en même temps on ne le changera pas comme ça n'est-ce pas.

(c) DΛNDELION


Dernière édition par Ethan K. Stevens le Lun 11 Juin - 15:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Because.

Age : 50
Né(e) le : 12/01/1968
Quartier : Sud.
Je suis : Maire.
Inscrit depuis : 03/06/2018
Messages : 51
Célébrité : Robert Downey Jr.
Rps en cours : Can't get you off my mind - feat. Ethan Stevens
I got this feeling deep inside of me - feat. Ethan Stevens
When the night has come - feat. Ethan Stevens

Message When the night has come | Steric › Lun 11 Juin - 3:36
When the night has come
eric & ethan

« And the land is dark, and the moon is the only light we see. No, I won't be afraid, oh I won't be afraid, just as long as you stand. Stand by me. »
Cette réunion lui avait paru interminable. Du blabla, des remises au point. Faire le tour, se répéter. Ça le fatiguait plus qu’autre chose et il avait sûrement passé plus de temps à regarder l’heure sur sa Rolex qu’à parler. Il n’avait pas grand chose à dire de toute façon, c’était surtout une remise au point. Il était ensuite rentré chez lui pour prendre une douche et de changer. Il faisait chaud donc il n’avait mis qu’une chemise simple et légère. Et un peu de parfum mais c’était un réflexe. Comme veiller sur ses cheveux était un réflexe. Rien ne devait dépasser mais il remarquait aussi comme ses cheveux grisonnaient. As-tu vraiment l’âge pour ça Éric ? Oui. On n’a qu’une vie.

Il n’avait pas croisé Sally ni ses enfants. Il avait mangé seul. Même en retournant dans la salle de bain se brosser les dents, aucun passage, personne dans les lieux, rien n’a signaler. Ils étaient peut-être en ville. Hm. Peut-être. Puis finalement il était l’heure de partir et il s’était dépêché de sortir et aller vers la mairie en voiture, vérifier son allure plusieurs fois dans le rétroviseur une fois arrivé pour finalement sortir de la voiture et entrer dans la mairie. Décontracte toi, détends toi, juste cinq minutes. Souffle un coup. Ça va aller.

Ils n’étaient vraiment plus que deux, il allait jusqu’à son bureau et il le croisait et il avait l’impression d’avoir le cœur engourdi. Lui qui le suivait jusqu’à son bureau, il l’entendait. Il le regardait poser ses dossiers sur le bureau, maudits bouts de papiers. Mais Éric ne répondait pas à sa question pour l’instant, se rapprochant d’abord de lui pour prendre son menton entre deux doigts, l’attirer à lui et lui voler un baiser. Il en avait eu envie toute la journée et il ne comptait pas attendre plus longtemps pour ça. Il déposait un baiser tendre contre ses lèvres, car c’était plus fort que lui. Il l’aurait regretté s’il ne l’avait pas fait.

« Interminable. Et toi, ton après midi ? »

Il ne relâchait pas tout de suite le menton de cet homme, déposant un autre baiser contre ses lèvres avant. Il se le permettait, comme il se permettait bien des choses. Il le relâchait à contre coeur pour aller voir ces fameux dossiers à signer. Plus vite ce serait fait et plus vite ils pourraient passer à autre chose.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3519-e-hiddleston-o-ain-t-it-fun http://marplespring.forumactif.org/t3524-eric-hiddleston-a-lion-doesnt-concern-himself-with-the-opinions-of-a-sheep

Membrichou
avatar
Age : 35
Né(e) le : 22/03/1983
Quartier : Sud de la ville dans la maison familiale
Je suis : Assistant à la mairie
Inscrit depuis : 03/06/2018
Messages : 67
Célébrité : Sebastian Stan
Rps en cours : Can't get you off my mind - ft. Eric Hiddleston
I got this feeling deep inside of me - ft. Eric Hiddleston

Message When the night has come | Steric › Lun 11 Juin - 15:13
When the night has come
eric & ethan

« And the land is dark, and the moon is the only light we see. No, I won't be afraid, oh I won't be afraid, just as long as you stand. Stand by me. »
Ethan sait que ce n'est pas bon pour lui de tourner en rond comme il a pu le faire ou du moins d'attendre ainsi mais il n'y pouvait pas grand chose. Il avait songé à sortir se prendre un truc à manger, il y a vite renoncé, avant que ça le reprenne et que cette fois, il aille se prendre quelque chose à grignoter. Il avait aussi squatter plusieurs fois, le premier miroir venu pour vérifier sa coiffure, ne pouvant s'empêcher de passer sa main dans ses cheveux pour les remettre en arrière. C'est en le faisant alors qu'Eric arrive qu'il repense à ceci et ce fait encore plus l'effet d'être un gamin ou un idiot au choix. D'autant plus qu'il n'a absolument aucune idée de comment la soirée va bien pouvoir tourner, bien qu'il soit positif de nature, il ne peut décemment pas ne pas penser au reste, penser au fait qu'il va peut-être lui redire que rien est possible entre eux et que rien ne sera jamais possible. Quand bien même Eric lui a donné l'impression ce midi qu'ils veulent la même chose, il a pu réfléchir cet après-midi et décider de faire marche arrière.

Ou alors Eric ne veut qu'aller en avant lui aussi, Ethan avait déjà cette pensée évidemment mais disons que se faire attirer ainsi pour un baiser ne peut que le lui confirmer. Et se retrouver à sourire encore plus contre ses lèvres alors que ses mains se posent délicatement sur les hanches d'Eric qui se décide à répondre à sa question. Ethan ne répond pas immédiatement non plus, pas alors qu'il l'embrasse une nouvelle fois et que oui forcément, Ethan lui rend son baiser. Avant de le laisser aller à son bureau et regarder les dossiers.

- Un peu trop longue à mon goût.

Approchant, il se place à côté d'Eric, pour lui donner deux ou trois détails sur les dossiers mais aussi pouvoir sentir son parfum, son odeur, lui lançant quelques regards au passage. Évitant de le dévorer du regard, bien que cela soit un exercice difficile mais le travail d'abord n'est-ce pas.

- J'avais hâte de retrouver.

Ethan trouve important de le lui dire même si sa manière d'agir doit le montrer à Eric, les mots sont tout aussi important que les comportements pour lui, peut-être même encore plus dans leur situation. Attendant simplement qu'il termine de faire le tour des dossiers et qu'il en soit au dernier et plus ou moins penché dessus, pour pouvoir se rapprocher juste un peu plus et venir déposer un baiser dans son cou presque sur sa nuque. Il peut bien se permettre de le distraire maintenant, non ? Pour lui c'est oui en tout cas et puis c'est le genre de geste qu'il aime faire, qu'il avait envie de faire surtout.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Because.

Age : 50
Né(e) le : 12/01/1968
Quartier : Sud.
Je suis : Maire.
Inscrit depuis : 03/06/2018
Messages : 51
Célébrité : Robert Downey Jr.
Rps en cours : Can't get you off my mind - feat. Ethan Stevens
I got this feeling deep inside of me - feat. Ethan Stevens
When the night has come - feat. Ethan Stevens

Message When the night has come | Steric › Lun 11 Juin - 19:42
When the night has come
eric & ethan

« And the land is dark, and the moon is the only light we see. No, I won't be afraid, oh I won't be afraid, just as long as you stand. Stand by me. »
Enfin il le retrouvait. Même s'il essayait de ne pas trop montrer la joie qu'il ressentait même s'il avait envie de souffler, de gueuler ENFIN . Parce qu'il en avait eu envie toute l'après-midi, qu'il n'avait rêvé que de ça tout au long où il était chez lui. Parce qu'il avait croisé les doigts pour que personne ne vienne l'interrompre et l'empêche de rejoindre son but. Un appel, quoi que ce soit. Mais non enfin il était là, enfin il pouvait le voir. Cela devenait n'importe quoi à son sens, trop excessif sûrement, l'impression d'être une adolescente en fleur qui a un rendez-vous dans le dos de leur parent avec son nouveau ... Nouveau quoi ? Aucune idée mais c'était l'impression générale.

Ce baiser était spontané, une envie qu'il avait mais à laquelle il n'avait pas vraiment réfléchis, une pulsion du moment en le voyant. Il sentait les mains sur ses hanches, il sentait le sourire contre ses lèvres et il était... il était heureux. Bêtement heureux d'un instant si simple mais qui faisait tant de bien visiblement à l'un comme à l'autre. Il aimait cette façon de se saluer, un baiser. Il aimait cette façon de se dire bonsoir, un baiser tendre. Il pensait avoir depuis longtemps dépassé le stade des baisers mais visiblement non. Il aimait surtout quand Ethan lui rendait son baiser. Il aurait pu rester pendu à ses lèvres un moment mais... Le travail d'abord et ensuite l'amusement. Plus vite ce serait fait, plus vite ils pourraient vraiment se retrouver.

Il se penchait sur les dossiers, prenant un stylo plume à la volée pour signaler les quelque documents. Il lisait en diagonale aussi, il n'allait pas signer n'importe quoi non plus.

J'avais hâte aussi. Mais je ne saurai pas dire de quoi j'avais le plus hâte, Ethan. Retrouver tes bras ou retrouver tes lèvres.

Il était pourtant sur ses dossiers et ne le regardait pas mais il avait un sourire sur les lèvres alors qu'il lui disait ça ; c'était un fait, c'était aussi une vraie question, que voulait-il vraiment ? Au vue de ce qu'il avait retrouvé en premier, il s'agirait plutôt de ses lèvres, la spontanéité avait parlé pour lui. Mais qu'est-ce que tu fais ...? Il sentait les lèvres contre cou et il était pris d'un grand frisson. Quel impatient, décidément. Il lisait le dernier document et apposait sa signature puis il fermait le dossier et le rangeait sur son bureau. Pas grand chose à faire, finalement. Il se retournait enfin, glissant un bras autour de la taille d'Ethan. Sa main droite quant à elle venait se glisser sur la joue de l'homme. Et il le regardait, un petit sourire aux lèvres.

Tu as pensé à dîner ?

Il l'espérait. Il attendait la réponse quelque secondes puis il s'emparait à nouveau de ses lèvres. Jeune et idiot à nouveau. Jeune et curieux, jeune et envieux. Il y avait tellement longtemps que son coeur n'avait pas battu à ce rythme fou, tellement longtemps qu'il n'avait pas pu embrasser ou être embrasser de la sorte. Il revoyait à nouveau ce qu'il avait vu cette fameuse nuit il y a six mois, ce nouveau souffle, cet élan de vie qui lui prenait. C'était une sensation effrayante et agréable à laquelle il risquait de devenir accro, si ce n'était pas déjà le cas. Pourtant, il devait être sérieux et c'était pour cela qu'à contre coeur, il finissait par rompre ce baiser. Se reculer juste un peu pour attraper sa main et l'entraîner vers le canapé en cuir. S'asseoir dessus et l'entraîner avec lui dans le canapé.

Je pourrais rester un moment comme ça à t'embrasser mais avant ça il nous faudrait discuter de tout ça. Où nous allons, ce que nous voulons. Allons-nous dans la même direction ou dans la direction opposée. Est-ce qu'on se laisse aller à la spontanéité, à voir au jour le jour ou est-ce qu'on réfléchit à tout ça. Cette discussion me paraît inévitable.

C'était Eric. Droit au but, il fonçait tête baissée dans ce sujet pourtant épineux. Pourtant, il ne pouvait pas s'empêcher de garder sa main dans la sienne, de garder un contact physique, celui qu'il n'avait pas pu avoir ce midi et qui l'avait frustré plus qu'autre chose. Main qu'il portait à ses lèvres, déposant un baiser sur le dos de sa main. Parce qu'il était respectueux même s'il fonçait droit dans ce sujet, il ne voulait pas considérer cet homme juste comme un amant mais en même temps, que pouvait-il espérer d'autre d'eux ? Il était marié et il ne devrait rien y avoir. Mais il avait vu le résultat hier soir, il avait vu le résultat cette nuit puis ce midi. Si Ethan restait ici, il ne pourrait s'empêcher d'aller vers lui. Attendre un sourire, un regard. Pour lui-même pouvoir sourire. Et ce nouveau souffle qu'il avait, il était déjà accro même s'il ne voulait pas l'avouer. Il aimait déjà ces sensations, cette impression de ne pas être juste le père, le mari, le pdg, le maire, mais cette impression d'être aussi et avant tout un homme à part entière, bien vivant. Ils avaient peut-être partagés peu de choses mais elles avaient été intenses à chaque fois et le faisaient rêver à chaque fois. Il n'y avait qu'à le voir, là, incapable de soutenir son regard, parce que son regard déviait entre ses yeux et ses lèvres. Un goût de paradis. Revivre à nouveau ou alors commencer à véritablement vivre et vouloir voir jusqu'où ça pouvait aller comme ça...
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3519-e-hiddleston-o-ain-t-it-fun http://marplespring.forumactif.org/t3524-eric-hiddleston-a-lion-doesnt-concern-himself-with-the-opinions-of-a-sheep

Membrichou
avatar
Age : 35
Né(e) le : 22/03/1983
Quartier : Sud de la ville dans la maison familiale
Je suis : Assistant à la mairie
Inscrit depuis : 03/06/2018
Messages : 67
Célébrité : Sebastian Stan
Rps en cours : Can't get you off my mind - ft. Eric Hiddleston
I got this feeling deep inside of me - ft. Eric Hiddleston

Message When the night has come | Steric › Lun 11 Juin - 22:09
When the night has come
eric & ethan

« And the land is dark, and the moon is the only light we see. No, I won't be afraid, oh I won't be afraid, just as long as you stand. Stand by me. »
Un baiser ce n'est pas suffisant, un second baiser non plus, aussi simples et chastes qu'ils peuvent l'être ça n'est pas assez, Ethan a envie de bien plus de baisers entre eux. Baisers ou même câlin, il rêve de pouvoir le prendre dans ses bras et de ne plus l'en laisser sortir, excessif sans aucun doute. Lui-même tout aussi tendre et câlin qu'il peut être habituellement, se découvre ce côté là avec Eric, à en vouloir plus, à vouloir le garder contre lui, simplement ça, sans songer à aller plus loin. Ça le fait sourire et fait battre son cœur, pourtant il ne peut que le laisser aller s'occuper de ses dossiers, ils ont le temps non et ils doivent discuter aussi.

- Tu peux avoir les deux.

Les lèvres et les bras d'Ethan juste pour lui et autant qu'il peut en avoir envie, à lui lancer ces quelques regards, il ne loupe pas le sourire d'Eric. Cela l'aide grandement à ne pas le laisser totalement finir quitte à le déconcentrer en l'embrassant ainsi dans le cou, cette fois c'est le frisson qui le prend qu'il ne rate pas. Glissant rapidement ses mains dans le dos d'Eric quand il se retourne, lui rendant une nouvelle fois son baiser, enfin après avoir répondu un « j'ai mangé quelque chose oui », il n'a pas vraiment dîner mais il a mangé quand même. Se laissant entraîner vers le canapé dans lequel il se pose, tourné entièrement vers Eric, il le prendrait bien dans ses bras ou finirait bien dans les siens mais c'est l'heure de parler. Et puis ils sont malgré tout presque collé l'un à l'autre, Ethan gardant sa main dans celle d'Eric et sentir son cœur s'affoler encore une fois pour un simple baiser sur sa main. Sérieux mais où va t-il là à réagir ainsi.

- Tout d'abord et même si je n'arrive pas à le regretter, je dois m'excuser pour hier soir, je sais que je t'ai un peu trop poussé, que j'ai sans nul doute été maladroit. Ce n'est pas forcément un bon argument mais il y a aussi des choses dont je n'avais pas conscience jusqu'à hier soir alors oui je m'en excuse Eric.

Resserrant un peu plus ses doigts sur la main de l'homme, hésitant une fraction de seconde avant de poursuivre, ne voulant pas forcément se mettre à découvert le premier, sans savoir à quoi Eric peut bien penser. Mais en même temps s'il ne se lance pas comment peut-il lui faire part de ce qu'il veut. Sans compter qu'Ethan reste confiant et peut l'être pour tous les deux s'il le laisse faire.

- En même temps c'est juste que je sais ce dont j'ai envie et où j'aimerai aller et tout me ramène à toi. C'est avec toi que j'ai envie d'être.

C'est court oui mais ce n'est que le début finalement et cela résume assez bien ce qu'il souhaite, tout comme ses mots sont choisis pour lui indiquer que ce n'est pas une histoire d'un soir ou deux qu'Ethan aimerait. Une base pour lancer cette fichue discussion qui est pourtant plus que nécessaire.

- C'est pour ça que j'avais cette impression que nous ce n'était pas fini, que notre histoire était inachevée.

Bizarrement, il est persuadé qu'il sait déjà ce qu'il va entendre, qu'il ne peut pas avoir Eric comme il en a envie parce qu'il est marié, père de famille et maire. Mais si rien était possible, ils ne seraient pas là ce soir, il n'y aurait pas eu ces baisers et ils ne seraient pas entrain de se tenir la main. Eric ne serait pas non plus entrain de passer son regard des yeux d'Ethan à ses lèvres, cela va bien au delà de cette alchimie entre eux, quelque chose de plus profond peut-être.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Because.

Age : 50
Né(e) le : 12/01/1968
Quartier : Sud.
Je suis : Maire.
Inscrit depuis : 03/06/2018
Messages : 51
Célébrité : Robert Downey Jr.
Rps en cours : Can't get you off my mind - feat. Ethan Stevens
I got this feeling deep inside of me - feat. Ethan Stevens
When the night has come - feat. Ethan Stevens

Message When the night has come | Steric › Mar 12 Juin - 13:45
When the night has come
eric & ethan

« And the land is dark, and the moon is the only light we see. No, I won't be afraid, oh I won't be afraid, just as long as you stand. Stand by me. »
Tu peux avoir les deux. Il ne pouvait que sourire, évidemment. Mais il pouvait aussi se demander pourquoi s'offrir ainsi. Son rôle, ses rôles, l'avaient poussé à devenir suspicieux. Des profiteurs, il y en avait partout. Il aurait pu rêver ce lien entre eux, il aurait pu rêver ce début de quelque chose, après tout, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas rêvassé d'amour et de légèreté. Pourtant il avait envie de le croire, de le croire sincère, le croire honnête, de croire qu'il y avait réellement quelque chose qui se passait entre eux, cette petite étincelle qui les agitait et pouvait devenir un feu réconfortant ou un feu destructeur selon ce qu'ils en feraient. Il songeait surtout au feu destructeur, à vrai dire. Que ce soit la passion qui les avait animée au lit l'autre fois ou que ce soit la facilité avec laquelle cela pourrait détruire sa vie si cela se savait au mauvais moment. Mais quel petit impatient d'oser lui embrasser le cou alors qu'il essayait de finir son travail pour être tout à lui. Il était un peu trop facile à distraire, quand il y pensait, il suffisait de ces quelque intentions pour qu'il se détourne de son travail. Sensation plutôt désagréable que se sentir si malléable mais en même temps pas si désagréable que ça. Il avait passé tant de temps de sa vie à tout organiser de façon intransigeant et perfectionniste qu'il avait oublié ce qu'était le laisser aller et cet homme semblait vouloir le lui rappeler. Il ne pouvait que se laisser un peu aller contre lui en attendant de finir ça puis ranger ses dossiers. Passer à d'autres choses sérieuses.

Aller dans ce canapé et y glisser une jambe pour être plus ou moins face à lui, imitant peut-être inconsciemment Ethan qui était placé de la même façon. Leur mains qui se tenaient, un geste simple mais dont il avait eu envie toute l'après midi lors de leur repas, c'était un geste simple mais si significatif. Un moyen comme un autre de garder un lien particulier avec quelqu'un. Parce qu'il ne voulait justement pas être éloigné de lui. Parce que l'idée de l'être lui filait une boule au ventre ce qu'il savait être excessif mais il ne pouvait pas contrôler ça. Il se devait d'être franc avec lui avant d'envisager quoi que ce soit, il se devait d'être direct. Peut-être qu'ils faisaient mauvaise route ou se prêtait de fausses intentions, en tout cas, lui, voulait être si clair que possible à ce sujet. Même si, honnêtement, il lui était plus que difficile à cet instant d'agir comme quelqu'un d'adulte et sensé alors que les doigts serrés contre les siens et le regard sur le sien, ça le déstabilisait.

L'homme lui confiait vouloir être avec lui et Eric réfléchissait à comment une telle chose serait possible alors qu'il était marié et ne pouvait pas être avec deux personnes à la fois mais il ne pouvait pas jeter trente ans de vie commune pour un coup de coeur. Cela aurait certes été plus honnête mais il ne voulait pas gâcher tant d'années de vie comme ça. Cet homme ne le méritait pas ou du moins pas encore. Il aurait aimé que les choses soient plus simples mais dans la vie, rien ne l'était jamais.

Il l'écoutait sans rien dire dans un premier temps, apportant à nouveau sa main à sa lèvre pour l'embrasser. Sa main, son poignet. Il réfléchissait à ses mots et au vu de comment Ethan s'était lancé dans cette conversation, il ne pouvait pas rester silencieux, continuer à lui cacher des choses comme si ça finirait bien par passer. Ethan était honnête avec lui, il lui devait bien d'être si franc.

Excuses acceptées. Je suis, pour ma part, désolé d'avoir réagi tel que je l'ai fais. Ethan... tu es... le premier homme sur lequel je jette mon dévolu et très honnêtement, c'est perturbant. J'ai cinquante ans, j'ai une vie bien rangée, tu le sais. C'est déconcertant car je n'ai jamais eu dans l'idée de tromper mon épouse, ce n'est pas moi, ça. Je me répugne à l'idée de le faire mais il me paraît plus ardu de rester éloigné de toi. Je n'ai jamais... Cru qu'une chose pareille m'arriverait mais cela doit être le karma, j'imagine. Pour moi, deux hommes ensemble c'était encore inconcevable que cela arrive dans ma famille il y a quelque mois et pourtant tu m'es tombé dessus et je n'arrive pas à te sortir de la tête. J'essaie de comprendre pourquoi mais je n'y arrive pas, c'est déroutant. Alors je ne sais pas quoi faire, avancer, reculer. Foncer, partir. Je commence à me demander si toutes ces années j'ai été véritablement heureux ou si je ne m'inventais pas ce bonheur, si être avec une femme n'était pas un leurre, si ce n'était pas parce que les apparences le veulent que j'ai fais tout ça. Alors oui, j'ai eu peur, hier. Tu fais surgir toutes ces questions auxquelles je n'ai aucune réponse et j'ai horreur de ça. Surtout que nous ne nous connaissons pas si bien que cela, qu'il y a nombreux points d'ombre l'un sur l'autre alors je ne saurai dire ce qu'il s'est passé. La seule explication que je verrai, serait un coup de foudre dès que je t'ai croisé.

Disons le comme c'était, un coup de foudre. Au risque qu'il s'avance de trop ou qu'il soit trop tôt pour dire de tels mots, qu'importe, c'était clairement ce que c'était, un coup de foudre. Dans la vie, on n'a rien sans rien, comme on dit. Il le voulait, le désirait, il le lui disait tel que c'était.

J'aimerai que l'on poursuive tout ceci. Mais j'aimerais aussi que tu gardes à l'esprit que ma famille passera toujours avant, c'est une évidence. Ma femme ne devra rien savoir, c'est une autre évidence. C'est pourquoi si nous devons aller vers quelque chose, cela sera dans la plus grande des discrétions. Ici quand il n'y a personne. Pourquoi pas quelque rendez-vous, loin d'ici...

Sa main relâchait celle d'Ethan, remontant plutôt le long de son bras, imaginant sans mal les muscles qui se cachaient sous le tissu. C'était idiot mais il aimait assez l'idée de rendez-vous loin d'ici, des rendez-vous secrets. Pas forcément loin mais assez tout de même pour qu'ils ne connaissent personne et profitent de leur retrouvailles ou leur trouvailles. Il n'était pas prêt à s'afficher en public tout court ceci dit, que ce soit en temps qu'homme connu ou inconnu, qu'il puisse s'afficher au bras d'un homme était une très lourde étape à laquelle il était très loin d'être prêt, une étape à laquelle il ne voulait pas encore penser. Alors en un sens, ça l'arrangeait que leur relation reste discrète. Il ne voulait pas faire son coming out, il devait déjà lui-même le digérer et savoir ce qu'il était vraiment. Il ne se voyait simplement plus dans le lit de sa femme ou d'une autre femme mais peut-être avait-il idéaliser cette fameuse nuit ? Peut-être que plus le temps passait et plus il rendait cette nuit plus parfaite qu'elle ne l'avait été. En soi, il n'y avait qu'un moyen de le savoir mais soit. Il devait toujours digérer qu'il éprouvait une forte attirance pour un homme et il en était loin. C'était à peine s'il acceptait que ça puisse arriver. L'avantage, s'il y en avait, était qu'Ethan lui paraissait comme un homme sur qui il pouvait possiblement s'appuyer, bien qu'il n'aimait pas l'idée de relayer quoi que ce soit, il lui semblait être quelqu'un de confiance. Comme il lui paraissait plus doux et plus tendre aujourd'hui qu'hier soir mais il pouvait comprendre et il devait faire avec, il s'était excusé et il avait accepté ses excuses, après tout. Il s'était emballé, ça arrivait, point.

Est-ce que cela t'irait ? Une relation secrète ? Pas un mot, pas un bruit, pas un geste, rien de publique ? Pour mieux se retrouver le soir venu ?

Il lui demandait. Tu es sûr, ça t'irait ? Il ne pouvait pas lui proposer mieux de toute façon. Mais du coup, voulait-il entamer une relation ?

Tu dis que tu me veux et sache que c'est réciproque. C'est toi que je veux.

Il était plus affirmé en prononçant ces mots. C'est toi que je veux, point. Pas un autre, pas le voisin, pas machin. Toi. Il faisait de son mieux pour garder ses esprits et finir cette conversation comme il le fallait. Ce n'était pas l'envie de tout plaquer et l'embrasser qui manquait, au contraire.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3519-e-hiddleston-o-ain-t-it-fun http://marplespring.forumactif.org/t3524-eric-hiddleston-a-lion-doesnt-concern-himself-with-the-opinions-of-a-sheep

Membrichou
avatar
Age : 35
Né(e) le : 22/03/1983
Quartier : Sud de la ville dans la maison familiale
Je suis : Assistant à la mairie
Inscrit depuis : 03/06/2018
Messages : 67
Célébrité : Sebastian Stan
Rps en cours : Can't get you off my mind - ft. Eric Hiddleston
I got this feeling deep inside of me - ft. Eric Hiddleston

Message When the night has come | Steric › Mar 12 Juin - 15:55
When the night has come
eric & ethan

« And the land is dark, and the moon is the only light we see. No, I won't be afraid, oh I won't be afraid, just as long as you stand. Stand by me. »
Ethan a toujours la fichue sensation qu'il joue si ce n'est sa vie au moins son avenir ce soir, que cela ne va pas être facile, que les choses pouvant l'empêcher d'obtenir ce qu'il aimerait sont nombreuses. Il ne pourrait pas nier que ça lui a traversé l'esprit de faire marche arrière de dire de lui-même à Eric « on arrête tout », il l'a eu cette pensée au moins pendant une ou deux bonnes minutes avant de la chasser aussi sec, hors de question qu'il le fasse. C'est déjà trop tard, s'il n'a pas pu virer Eric de sa tête ces six derniers mois sans l'avoir sous les yeux, ce n'est pas maintenant alors qu'il va le voir tous les jours que ça va se produire. C'est surtout savoir qu'il y a quelque chose entre eux sans pour le moment arriver à le définir avec précision mais justement leur conversation devrait lui permettre de mieux cerner cela normalement.

C'est de ce fait se lancer à dire à Eric ce qu'il aimerait dès qu'il en a l'occasion, c'est à dire presque immédiatement mais oui d'abord ses excuses, il l'a pensé ce midi et ne peut que le faire. Essayer de lui faire comprendre que techniquement ce n'est pas lui d'agir ainsi, qu'il est plus réservé en temps normal. Tu me retournes la tête. Ethan l'a déjà pensé et ça reste d'actualité, tout comme ce à quoi il songeait avec, savoir ce qu'Eric lui a fait pour qu'il en soit là. Alors oui il se lance et lui affirme ce qu'il aimerait après ses excuses, pouvant le voir réfléchir ou du moins songeur, ne pouvant qu'attendre patiemment qu'Eric se décide à se lancer à son tour. Tourné vers lui dans ce canapé, espérant qu'il se confie à lui, qu'il lui dise ce qu'il aimerait lui aussi, se doutant qu'il va le faire avec moult explication. Ce qui termine par se produire d'ailleurs, ne lui lâchant pas la main, ni le quittant du regard, essayant de l'encourager de cette manière.

Hochant simplement la tête, oui il a une vie bien rangée et Ethan le sait en effet, tout comme oui, il a bien compris qu'il est le premier homme dans sa vie. L'écoutant parler sans l'interrompre si ce n'est peut-être en plissant les yeux une brève seconde, deux hommes ensemble, inconcevable pour lui. Ah. Une homophobie latente ? C'est fort possible et vu ce qu'ils ont déjà partagés, Ethan se dit que ça doit surtout être une homosexualité refoulée tellement loin que ça ressort ainsi. Ce qu'Eric semble d'ailleurs apercevoir de lui-même vu ce qu'il lui dit ensuite, oui j'ai vu que tu hésites. Ethan l'a vu et entendu faire entre avancer et reculer, partir et rester, les signaux contradictoires auxquels il a pu penser la veille au soir. Coup de foudre. Oh. Cela expliquerait bien des choses dans ce qu'Ethan peut ressentir, pourquoi il ne peut s'empêcher d'avoir un sourire idiot la plupart du temps en regardant Eric, pourquoi il a été aussi nerveux et pourquoi cette sensation de jouer son avenir. Mais aussi et surtout cela expliquerait pourquoi son cœur fait le con ainsi pour un oui ou un non et pourquoi il rêve tout éveillé ou encore qu'il était un peu trop pressé de le retrouver en ayant de sentiment de soulagement quand il a pu reposer les yeux sur lui.

Eric poursuit en parlant de sa famille, de sa femme, oui, il le savait de toute manière tout ça, ce n'est pas quelque chose dont il ignorait l'existence. Lui souriant quand il lui relâche la main pour la remonter sur son bras, continuant à analyser les choses et les faits, sans rien dire pour le moment. Réfléchissant en même temps à ce qu'il peut lui dire, aux questions qu'il peut lui poser, Ethan sait à quoi s'attendre pourtant oui, il reste silencieux sur le coup même s'il sait ce qu'il veut, il ne peut pas répondre impulsivement n'est-ce pas. Pas sans prendre le temps de réfléchir, ça ne serait bon ni pour l'un, ni pour l'autre. Malgré tout quand Eric termine de parler, Ethan lève une main pour venir la poser tout en tendresse sur sa joue avant de se pencher dans le canapé pour en déposer un simple baiser contre ses lèvres. Si Eric a le temps de lui rendre son baiser, Ethan se redresse pourtant, laissant glisser sa main de la joue au bras d'Eric puis jusqu'à sa main pour la lui reprendre et croiser leurs doigts ensembles.

- C'est vrai que je n'ai jamais eu à me cacher mais les circonstances sont particulières, je t'assure que je ne voulais pas ça, te compliquer la vie ou te faire ressentir cette culpabilité mais je ne peux que redire que je comprends tes raisons, toutes tes raisons.

Un sourire doux et cette fois c'est Ethan qui porte la main d'Eric a ses lèvres pour déposer un baiser dessus.

- Il y a des choses sur lesquelles je ne peux pas t'aider comme par rapport à ta famille et à ta femme mais je peux quand même être là pour t'écouter si tu en as besoin, d'accord ?

Ethan ne veut pas non plus s'en mêler, ce n'est pas son rôle déjà et ça ne serait pas bon pour ce eux qui se profile. Ils partiraient pour n'être qu'amis, là d'accord peut-être qu'il pourrait se permettre de conseiller Eric s'il le demande mais là, non, il ne peut que l'écouter s'il en ressent le besoin.

- Par contre je peux peut-être t'aider sur autre chose d'une manière ou d'une autre. Quand je t'ai dit que je n'ai pris connaissance de certaines choses qu'hier soir, c'est de ton attirance pour les hommes dont je parlais, j'ai compris que j'étais le premier avec lequel tu as franchi le pas mais je ne savais pas que c'était aussi nouveau. Je ne peux pas te dire si cela fait longtemps ou non, je ne peux pas te dire si c'est juste moi ou si c'est les hommes en général mais je peux sans doute t'aider à y voir plus clair. Comme déjà pourquoi tu dis que deux hommes c'était inconcevable ? Tu as des réticences, des préjugés sur la question ?

Encore et toujours ce ton doux avec aucun jugement mais une réelle envie de savoir les choses, mieux comprendre ce qui peut trotter dans la tête d'Eric. Le rassurer peut-être aussi ? Qui sait.

- Enfin, comme tu l'as dit, un coup de foudre expliquerait pas mal de choses entre nous, dans ce que tu ressens ou ce que je ressens. Cela explique aussi pourquoi je ne peux pas rester loin de toi entre autre. Donc oui, cela me va qu'on reste dans le secret, tant qu'on peut être ensemble d'une manière ou d'une autre ça me convient.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Because.

Age : 50
Né(e) le : 12/01/1968
Quartier : Sud.
Je suis : Maire.
Inscrit depuis : 03/06/2018
Messages : 51
Célébrité : Robert Downey Jr.
Rps en cours : Can't get you off my mind - feat. Ethan Stevens
I got this feeling deep inside of me - feat. Ethan Stevens
When the night has come - feat. Ethan Stevens

Message When the night has come | Steric › Mar 12 Juin - 18:30
When the night has come
eric & ethan

« And the land is dark, and the moon is the only light we see. No, I won't be afraid, oh I won't be afraid, just as long as you stand. Stand by me. »
Que pouvait-il seulement offrir à cet homme alors qu'il était déjà marié, père, que sa vie était déjà plus ou moins faite, accomplie ? Qu'il était plus proche de la retraite qu'autre chose ? La sécurité, peut-être. Un certain confort, sûrement. Ce n'était pas comme s'il allait disparaître du jour au lendemain par exemple, ou comme s'il pouvait le jeter comme si de rien n'était. Il ne pouvait pas véritablement dire une vie stable puisque le temps où il resterait marié, rien ne sera stable. Il pouvait bien passer ses nuits avec lui mais il n'était pas dis qu'on ne les surprenne pas un jour. Le jour, d'ailleurs, ils devraient rester indifférents l'un envers l'autre, patron et employé et rien de plus. Ce qui s'annonçait rude. Surtout lorsqu'ils se regardaient comme ça, là, se couvant du regard, attendris. Des regards mais aussi des gestes affectueux, tendres. Ce n'était que ça entre eux, il semblerait, de la tendresse et de la douceur, ce dont il avait cruellement besoin. Mais c'était là aussi qu'il voulait être sûr de lui avant de se lancer, être sûr qu'il ait envie de lui et non pas besoin de ce qu'il pourrait lui apporter. Que c'était par affection qu'il voulait se lancer là-dedans et non pas le besoin d'en recevoir. Ethan l'embrassait et il lui rendait tendrement son baiser, il aurait aimé que cet instant dure un peu plus longtemps mais il n'allait pas se montrer trop exigeant non plus. Il avait déjà tellement plus que ce qu'il aurait du avoir.

Toujours est-il qu'il ne voulait que son bien et qu'il savait que cet homme méritait d'être heureux, c'était pour cela qu'il voulait être franc avec lui au risque d'étouffer cette possible relation dans l'oeuf. C'était effrayant mais nécessaire. Il regardait leur mains se retrouver à nouveau, il caressait d'ailleurs sa main avec son pouce en l'écoutant parler. Visiblement, ils avaient beaucoup à se dire.

Honnêtement, la douceur de cet homme manquerait presque de l'effrayer. Sa douceur, sa compréhension, il n'était pas habitué aux personnes si ... gentilles ? C'était presque trop et il ne parvenait pas à comprendre comment il pouvait agir ainsi, il avait cette impression que cela pouvait péter à tout moment. L'habitude. Mais il avait aussi l'impression que les rôles s'inversaient et c'était déstabilisant, une fois de plus. Parce que ce n'était pas à Ethan d'être l'épaule sur laquelle s'appuyer, c'était son rôle à lui, ça. Ce n'était pas à Ethan d'être doux et compréhensif, d'être patient, c'était à lui d'avoir ce rôle. Déstabilisant, perturbant, quelles autres surprises lui réservaient cet homme, au juste ?

Forcément, il lui demandait. Pourquoi cette relation aurait été inconcevable ? Avant de le vivre il aurait surtout dit que deux hommes comme deux femmes n'avaient pas leur place ensemble. Parce qu'on lui avait toujours inculqué ça. Mais ce faites comme vous voulez tant que ça ne me concerne pas. La belle blague. Il n'avait donc pas de réponse concrète à lui donner sinon qu'il n'avait, avant que cela lui arrive, jamais osé imaginer une chose qui lui paraissait si immonde et dérangeant. Et qu'il ne savait toujours pas comment il avait sauté le pas avec Ethan, sinon que l'alcool avait beaucoup aidé à le désinhiber. Mais il ne savait rien de plus. Et il savait que cela aurait mené à cette question s'il répondait au pourquoi. Ce qui aurait été légitime mais il n'avait simplement pas la réponse pour l'instant. Que dire de toute façon ? Non il ne l'avait pas imaginé comme une femme lors de leur fameuse nuit mais l'alcool lui avait permis de mettre de côté certains préjugés, surtout qu'il y avait eu ce jeu de charme entre eux, ces taquineries, cette séduction et ce mystère. Il ne savait même plus comment il en était venu à l'embrasser, c'était dire. Ou alors c'était Ethan qui l'avait embrassé le premier, c'était fort possible. Il se perdait dans ses pensées.

Mais ils pourraient donc partir là-dessus tant que cela restait secret. Au final, la conversation semblait s'achever, simplement. C'était donc à son tour de se redresser et se rapprocher de lui pour venir s'emparer de ses lèvres, dieu seul savait comme il en avait envie. Envie d'y goûter, envie de retrouver ces sensations, envie d'être un adolescent à nouveau pendant quelque minutes. D'être insouciant. Il n'y avait personne sinon eux, personne pour vérifier, pour les prendre sur le fait. Ils pouvaient profiter. Si lui cela lui convenait qu'ils posent leur bases ainsi, il n'allait pas revenir là-dessus et tout lui semblait dit. Certes il n'avait pas répondu à certaines de ses questions mais il valait mieux à son sens qu'il garde le silence que devenir vexant voir injurieux. C'est comme ça, point. De toute façon, c'était du passé alors qu'importe. Sa main libre revenait saisir son menton entre son pouce et son index. Et cela ne loupait pas, son coeur faisait à nouveau n'importe quoi dans sa poitrine.
(c) DΛNDELION


Dernière édition par Eric D. Hiddleston le Dim 17 Juin - 1:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3519-e-hiddleston-o-ain-t-it-fun http://marplespring.forumactif.org/t3524-eric-hiddleston-a-lion-doesnt-concern-himself-with-the-opinions-of-a-sheep

Membrichou
avatar
Age : 35
Né(e) le : 22/03/1983
Quartier : Sud de la ville dans la maison familiale
Je suis : Assistant à la mairie
Inscrit depuis : 03/06/2018
Messages : 67
Célébrité : Sebastian Stan
Rps en cours : Can't get you off my mind - ft. Eric Hiddleston
I got this feeling deep inside of me - ft. Eric Hiddleston

Message When the night has come | Steric › Mar 12 Juin - 19:48
When the night has come
eric & ethan

« And the land is dark, and the moon is the only light we see. No, I won't be afraid, oh I won't be afraid, just as long as you stand. Stand by me. »
Il l'a déjà aperçu la veille et ce midi mais quelque part c'est plus que rassurant pour Ethan de constater que ce qu'il y a entre eux est toujours présent et que ça ne peut qu'aller de mieux en mieux. Constater qu'il n'a pas rêvé ou idéaliser leur nuit ensemble, qu'Eric est bel et bien comme il l'a été quand ils se sont rencontrés. Rassurant de voir qu'il ne s'est pas emballé pour quelque chose d'irréel, qu'il n'est pas...accro ? Ça a l'air d'être le mot oui, vu son incapacité à arriver à ne pas porter un regard tendre sur Eric. Donc qu'il n'est pas accro à un homme qui est tout l'opposé de celui dont il se souvient, ce qui aurait pu alors qu'ils ont bu tous les deux ce soir là, Ethan moins mais malgré tout il avait bu et un peu exagéré. Ces mots tournent aussi dans sa tête, ce « coup de foudre » dont Eric a parlé et qui ne lui semblent pas du tout farfelus au vu de son comportement, de leur comportement. Comment voulez-vous qu'il n'ait pas envie d'aller en avant avec tout ça ? C'est impossible, il le redit c'est trop tard pour lui, certaines de ses pensées sont encore floues mais uniquement du côté de ses propres sentiments. Mais oui accro résume parfaitement ce qu'Ethan peut ressentir là et visiblement c'est plus que réciproque avec les gestes et les regards d'Eric.

Ne pouvant que lui assurer qu'il comprend les faits parce que c'est le cas, il est peut-être plus jeune certes mais il n'est pas ignorant ou idiot ou borné pour autant. Et d'accord peut-être qu'à terme cela lui pèsera de se cacher parce que lui il assume tout parfaitement mais ce n'est pas le cas d'Eric pour le moment, ça changera sans doute avec le temps. Donc oui dans le futur peut-être que ça pourra lui peser mais là tout de suite ce n'est pas le cas du tout et encore quand il pense futur, il pense vraiment loin pas simplement en terme de semaines ou d'un mois ou deux mais bien plus. Comme quoi Ethan avait raison, il est bel et bien entrain de penser à eux comme un couple à construire et qui peut durer, comme une belle et longue histoire, qui ne sera pas forcément toute rose et définitivement pas facile mais oui, il pense ainsi ; un couple. Avec des choses à éclaircir sur ce qui ne concerne qu'Eric, lui posant ces questions, un peu un explique moi, laisse moi t'aider à toi aussi y voir plus clair. Savoir s'il a des blocages, des idées pré-conçues, ce qui ne le surprendrait pas du tout d'ailleurs vu les mots employés.

Sauf qu'Eric ne lui répond pas et vient l'embrasser, clôturant la conversation de cette manière et si Ethan ne peut que l’accueillir contre lui et répondre à son baiser, cela ne l'empêche pas de penser. Parce qu'au final son absence de réponse n'est-elle pas une réponse en soi ? Il a vraiment des préjugés, des fausses impressions aussi sans doute, il le repense ce homophobie latente, question d'éducation peut-être ? Ce n'est pas parce que lui a été élevé dans la tolérance et pleinement accepté par ses parents que d'autres n'ont pas éduqué leurs enfants à l'inverse. Ne réponds rien mais je sais. Est-ce qu'ils vont vraiment pouvoir se passer de ce genre de discussion ? Ethan en doute mais pour le moment il ne va rien dire, il ne va pas revenir sur le sujet. À lui de faire en sorte de calmer les craintes d'Eric ou de faire taire ses questionnements par des gestes plus que par des paroles et il avisera sur ce point là. Tout ce qu'Ethan veut c'est qu'il ne regrette pas, qu'il soit rassuré sur leur relation, que ce n'est pas parce qu'ils sont deux hommes que ça change quoi que ce soit.

Donc oui, il lui rend son baiser et vient lui en voler un second, tout en glissant ses mains dans le dos d'Eric, les rapprochant un peu plus. Viens par là, tu es trop loin. Viens dans mes bras. Il en rêve depuis hier soir de retrouver ses lèvres, leur douceur et chaleur. Ne cherchant pas plus qu'un baiser qui en attire un autre forcément, ne cherchant pas plus que des baisers et pouvoir le regarder comme il en a envie. Bien qu'une de ses mains finisse par remonter dans la nuque d'Eric, lui caressant la peau du bout des doigts. Un petit goût de paradis pour à ces simples baisers qui font chanter son cœur.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Because.

Age : 50
Né(e) le : 12/01/1968
Quartier : Sud.
Je suis : Maire.
Inscrit depuis : 03/06/2018
Messages : 51
Célébrité : Robert Downey Jr.
Rps en cours : Can't get you off my mind - feat. Ethan Stevens
I got this feeling deep inside of me - feat. Ethan Stevens
When the night has come - feat. Ethan Stevens

Message When the night has come | Steric › Mar 19 Juin - 23:59
When the night has come
eric & ethan

« And the land is dark, and the moon is the only light we see. No, I won't be afraid, oh I won't be afraid, just as long as you stand. Stand by me. »
Il aimerait que les choses soient plus faciles mais en un sens, cette relation serait-elle intéressante si tout était facile ? Il était humain, après tout. Il était normal d'avoir ce goût de l'interdit, de vouloir jouer avec les limites. Même si pour le coup, il n'avait pas simplement joué avec les limites, il les avait franchises. La vérité, c'était qu'il ne parvenait pas à réellement regretter d'avoir fait en sorte, pour une fois dans sa vie, d'être réellement heureux et de faire les choses pour lui et non pas pour les autres. Il avait pendant trop d'années veillé au bonheur des autres au point de négliger le sien et cela ne pouvait pas arriver plus longtemps. Ethan ne lui demandait rien de particulier, d'ailleurs.

Mais pour une fois depuis très longtemps, il se sentait bien, là. Il commençait à s'apaiser, ses tourments se calmaient peu à peu. A croire que le stress faisait ses valises pour s'en aller, une sensation étrange qu'il n'avait pas ressenti depuis longtemps. Il se sentait bien, il se sentait un peu plus léger même si cette crainte restait, ce baiser était agréable et valait mieux que continuer à parler alors qu'il y avait des choses qu'il ne voulait pas encore dire. Il n'était pas encore prêt pour tout ça, pas prêt à reconnaître certaines choses.

Il se laissait rapprocher, il rompait la maigre distance entre eux pour venir contre lui, dans ses bras. Aucun regret à cela, c'était même confortable quand il trouvait la bonne position. Il lui paraissait plus grand à cet instant. Il ne savait simplement où poser ses mains, sinon sa main droite sur la joue d'Ethan, la lui caressant du bout des doigts. C'était agréable d'embrasser et être embrassé de la sorte, tout en tendresse. Il en manquait cruellement. Il ne pouvait malheureusement pas s'empêcher de songer à ce qui arriverait si on ouvrait cette fichue porte, cela ne tromperait personne, deux hommes enlacés dans un canapé, à s'embrasser. D'ailleurs, la position devenait bientôt inconfortable, presque douloureuse pour son dos et sa nuque d'être ainsi tourné. Mais il ne pousserait pas plus loin comme la veille et prendre le risque de tout stopper à nouveau, quand bien même il était plus sûr de lui aujourd'hui qu'hier soir. La confiance viendrait peu à peu, elle se frayait un chemin, il fallait aussi qu'il se mette une bonne fois pour toute en tête que tout ceci était normal, qu'ils ne faisaient rien de répréhensible, en soi. Dans le sens où le fait qu'ils soient deux hommes et qu'ils s'embrassent n'était pas immoral ou anormal. Il ne pouvait que chercher à l'embrasser davantage, il ne voulait plus quitter ses lèvres. Il avait déjà désiré l'embrasser ce midi mais avait du garder une certaine distance forcée, à croire que cela l'avait frustré et qu'il profitait maintenant pour rattraper ce temps perdu. Sa main qui caressait sa joue, descendait. Il effleurait du bout des doigts - mais le touchait tout de même - sa mâchoire, son cou ensuite. Son pouce retraçait les traits de sa peau mais sa main s'arrêtait jusqu'au haut de sa chemise, juste avant l'ouverture de celle-ci. Pour se glisser plus simplement dans son cou et dans sa nuque, remontant dans ses cheveux. Il ne pensait pas qu'un homme pouvait avoir la peau si douce. Pourtant elle l'était. Sa peau était chaude aussi, plus délicate que ce qu'il aurait cru. Il avait l'impression de vraiment le découvrir maintenant. L'impression de commencer à perdre la tête, s'il n'était pas capable de se souvenir de ça alors que ses mains ne s'étaient pas privées il y a six mois.

Pourtant, à force de s'embrasser et se lancer des petits regards, un fait s'imposait à lui ; il avait envie d'Ethan. Envie de sentir à nouveau son corps contre le sien, sans ces vêtements. Envie de tellement de choses, y compris dormir à nouveau contre lui. Il se souvenait de la nuit qu'il avait passé jusque dans ces détails-ci, s'endormir contre lui. Eux qui n'étaient sensés être rien l'un pour l'autre mais qui s'enlaçaient pour dormir. Il aimait le sentir contre lui, il aimait sentir ses bras autour de lui, c'était un curieux sentiment de sécurité et de confort qu'il ignorait jusque là mais qu'il adorait. Pas juste aimer, non, adorer. Serre moi plus fort, pour voir ? C'était juste cette main sur sa nuque qui lui faisait peur l'espace de quelque secondes. Sally aussi avait cette habitude, poser sa main sur sa nuque. Mais il chassait vite cette idée. Cette main était plus grande, presque plus ferme. Et il se demandait aussi depuis quand on ne l'avait pas embrassé ainsi, juste pour le plaisir d'embrasser et ce que cela faisait ressentir, juste le plaisir de quelque baisers.

Ses doigts jouaient bientôt avec les cheveux de l'homme. Jouer était un grand mot mais il y glissait sa main. Reste là, ne recule pas maintenant. Reste là, embrasse moi encore, serre moi encore. Fais moi encore ressentir toutes ces choses que j'avais oublié.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t3519-e-hiddleston-o-ain-t-it-fun http://marplespring.forumactif.org/t3524-eric-hiddleston-a-lion-doesnt-concern-himself-with-the-opinions-of-a-sheep

Membrichou
avatar
Age : 35
Né(e) le : 22/03/1983
Quartier : Sud de la ville dans la maison familiale
Je suis : Assistant à la mairie
Inscrit depuis : 03/06/2018
Messages : 67
Célébrité : Sebastian Stan
Rps en cours : Can't get you off my mind - ft. Eric Hiddleston
I got this feeling deep inside of me - ft. Eric Hiddleston

Message When the night has come | Steric › Jeu 21 Juin - 1:04
When the night has come
eric & ethan

« And the land is dark, and the moon is the only light we see. No, I won't be afraid, oh I won't be afraid, just as long as you stand. Stand by me. »
Petit malin. Clore la conversation ainsi, en le faisant taire d'un baiser, Eric a bien manœuvré sur ce coup là pour autant, Ethan ne peut lui en tenir rigueur. Mais aussi à ne pas chercher à relancer la dite conversation, il se peut que l'homme ait besoin de plus de temps avant de pouvoir lui répondre ou de comprendre tout seul qu'il fait fausse route sur certaines choses. Bien, Ethan se passera donc de mots pour tenter de le rassurer. Ce qui est sans doute la meilleure des choses alors qu'il a l'impression que plus les secondes passent, plus Eric se détend entre ses bras. C'est quand même un peu bizarre pour Ethan de se dire qu'il doit le laisser s'habituer au fait d'être avec un homme, lui laisser le temps de voir les choses plus calmement. Mais s'il doit en passer par là pour avoir l'homme qui hante ses pensées et pas seulement, alors soit, il en sera ainsi aussi longtemps que nécessaire.

Le laissant se détendre, se caler dans le canapé, le faisant également, il y a plus confortable comme endroit n'est-ce pas, surtout pour un câlin et des baisers. Pour de l'action, c'est une autre histoire, mais là, oui, on a connu mieux. Malgré tout, Ethan ne songe pas une seule seconde à s'écarter des lèvres d'Eric, l'embrassant avec cette douceur et cette tendresse qui le caractérise. Glissant ses mains dans son dos puis une sur sa nuque, la sensation un bref instant de sentir l'homme se tendre sous ses doigts. Est-ce qu'il fait quelque chose de mal ? Ethan ne saurait le dire et possiblement, il hésite un peu sur quoi faire, laisser sa main en place ou non, il semblerait pourtant qu'Eric se détend presque aussitôt. Souriant contre ses lèvres entre deux baisers, aux explorations de la main de l'homme contre sa peau, qui elle ne peut s'empêcher de lui provoquer un frisson par instant. Il n'y a pas à dire, Ethan adore ces caresses sur sa peau, quand bien même Eric semble presque timide ou pudique à le faire, un peut comme s'il n'osait pas réellement le toucher. Tu en as pourtant le droit. Terminant par le serrer un peu plus dans ses bras d'une main, tandis que celle dans sa nuque bouge pour descendre lui caresser le dos. Tu vois, pas d'hésitation à avoir. Ils sont libres de pouvoir se câliner, se caresser et s'embrasser sans gêne et sans forcément que ça aille plus loin. Ethan ne dirait certes pas non mais juste l'avoir dans ses bras lui suffit, peut-être le laisser venir là dessus aussi ? Il n'en sait rien du tout mais il verra bien comment les choses se passent. Souriant de nouveau à cette main dans les cheveux, autre geste qu'Ethan aime énormément, trop possiblement mais en même temps, il est déjà accro alors un peu plus ou un peu moins quelle importance.

Poursuivant baisers et caresses, Ethan ne saurait dire combien de temps se passe ainsi, de longues minutes il en est sûr. De longues minutes pleines de douceur et de tendresse, ce n'est d'ailleurs que ça entre eux, espérant juste que ça ne finisse pas par être trop pour Eric. Il le lui ferait sentir si c'est le cas, non ? En principe si et ce n'est pas qu'Ethan doute, c'est qu'ils ont encore des ajustements à faire tous les deux. Douceur et tendresse alors qu'ils sont dans ce bureau et que même si la soirée est bien commencée, quelqu'un pourrait débarquer, ce qu'il n'a pas oublié, il avait juste mis cette information de côté. Terminant par reculer juste assez la tête pour pouvoir regarder Eric dans les yeux.

- On devrait se trouver un endroit plus confortable pour poursuivre ce câlin, tu ne penses pas ?

Ethan l'a presque murmuré, il sait que c'est à double tranchant, qu'Eric peut de nouveau prendre peur et se reculer comme ça d'une seconde à l'autre. Mais aussi qu'ils pourraient vraiment avoir mieux, il pensait à chez lui, forcément, quel autre endroit pour se retrouver à deux et loin des regards indiscrets.

- On pourrait finir la soirée chez moi si tu en as envie.

Il disait bien la soirée alors que pourtant au fond, il aimerait garder Eric avec lui pour la nuit entière, ne serait-ce que dormir l'un contre l'autre. Mais oui, la soirée déjà ça serait un énorme pas en avant, non ? Peut-être bien. Il en profite surtout pour venir déposer un baiser contre les lèvres d'Eric, un peu comme si c'était le dernier qu'il a l'occasion de pouvoir avoir, le dernier baiser de la soirée.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message When the night has come | Steric ›
Revenir en haut Aller en bas
 
When the night has come | Steric
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Centre-ville-
Sauter vers: