Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Dim 8 Mar - 15:32

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
Assis dans la terre, je boude. L'une des dames qui travaille dans la grande maison, ou j'habite maintenant, est en train de me gronder. De toute façon, c'est toujours moi qu'on gronde ici. Il y a plein d'enfants, mais c'est moi qui prends à chaque bêtise. M'en fiche, aujourd'hui, je l'ai vraiment fait exprès et je suis content qu'elle soit en colère. Je lui ai dit ce matin que je voulais pas mettre de costume, elle m'a pas écouté, et bah tant pis pour elle. Oh, j'ai bien essayé de la faire râler avant, mais elle a fait échouer mes tentatives. Ma première idée ça aurait été de renverser mon bol de cacao sur mes habits. Je crois qu'elle a deviné parce qu'elle m'a envoyé déjeuner en pyjama alors que d'habitude, on n'a pas le droit. Après j'ai voulu jouer avec les tubes de peinture, les feutres ou les craies, mais elle me surveillait et m'en a empêché. C'est dommage, mon costume est trop blanc, il aurait été plus joli avec des couleurs. Finalement, j'ai quand même réussi à me salir. Je me suis sauvé dans le jardin pendant qu'elle aidait une fille à refaire ses couettes et hop, dans la terre le beau costume blanc. D'ailleurs, je suis toujours dans la terre pendant qu'elle râle. Elle est rouge, vraiment très très rouge. Si on était dans un dessin animé, elle exploserait en un tas de confettis ou gonflerais comme un ballon. Mais ça n'arrive pas. Alors je plaque mes mains sur mes oreilles pour plus l'entendre. Ça la fait râler encore plus fort. Du coin de l'œil, je vois qu'on vient vers nous et je me crispe. C'est la directrice et elle a pas l'air contente elle non plus. L'autre dame se tait et recule d'un pas. Il y a un monsieur avec la directrice, je l'ai jamais vu, mais c'est pas important. La directrice m'attrape par le poignet, le sert fort et d'un mouvement me remet sur mes pieds.

- « Tu est fière de toi Arthur ? Regarde l’état de tes beaux habits. Ils sont tous sale à présent. Tu est content ?»

J'ai bien envie de lui dire qu'ils étaient moches avant que je les salisse et que oui je suis content, mais quelque chose me dit que ce n'est pas le moment d'être méchant. Alors je ne dit rien. Je me contente donc de la regarder dans les yeux alors qu'elle devient, elle aussi, rouge comme une tomate. Je crois qu'elle n'aime pas que je la regarde, les autres, ils baissent les yeux quand elle est fâchée. Sa main sert plus fort mon poignet et je fronce le nez. Elle me fait pas peur. Je lui lance un regard noir comme ceux que maman me lançaient quand je disais une bêtise ou que je n'avais pas été sage. Elle fronce les sourcils et soupire.

- « Puisque c'est comme tu ne sera pas sur les photos avec les autres enfants. Tant pis pour toi. Tu n'est pas gentil. »

Elle lâche moi poignet et s'en va. Je lui tire la langue. Je m'en fiche. Je veux pas être sur leurs stupides photos et puis elle n'est pas gentille non plus. Je me sauve jusqu'au fond du jardin et je grimpe me percher dans un arbre. Une branche accroche à mon pantalon. Je tire fort pour me décoincer. Le tissu craque. Tant mieux, il ira à la poubelle comme ça et on m'obligera plus à le mettre. Assis sur une branche, je regarde les autres se mettre en rang devant le photographe et faire des sourires. Pourquoi ils sont contents ? Je comprends pas. Mais je suis pas comme eux, moi, j'ai une maman, eux, ils ont personne. Me couchant à plat ventre sur la branche, je croise les bras sous mon menton et laisse mes pieds pendre dans le vide. Le monsieur qui était avec la directrice, c'est lui qui fait les photos. Je voudrais bien voir son appareil. Maman, elle en avait un, mais elle disait tout le temps qu'il était vieux et c'est vrai que celui du monsieur, il y ressemble pas. Je croise le regard de la directrice et me renfrogne. Elle me laissera pas parler au monsieur. Elle dit que je suis un malpoli et que je fais honte à son établissement avec mon comportement de petit sauvage. Je la déteste et en plus, elle est pas belle. Je suis sûre qu'elle va faire peur aux gens sur les photos et ils voudront pas venir ici. Ce sera tant pis pour elle tient.
   

   
code by PANIC!ATTACK


Dernière édition par Arthur Cherry le Dim 22 Mar - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Dim 8 Mar - 16:23
Aujourd'hui j'avais un contrat à l'orphelinat, c'était la première fois que je prenais un contrat du genre, mais pas la première fois que je travaillais avec des enfants. Après tout j'ai une petite fille, vêtu d'une paire de jean, un t-shirt et une veste en cuir je m'étais rendu à l'orphelinat avec mon appareil photo et équipement. J'ai rencontrer la directrice des lieu alors qu'on entendit une dame qui était en train de gronder un enfant, un petit garçon qui ne devait pas être bien plus vieux que ma fille de quatre ans, je le regardais un moment, restant en retrait comme ça ne me regarde pas, même si je n'aime pas trop la façon dont la dame de l'orphelinat agrippe l'enfant pour le lever, c'est quelque chose que je déteste, faire mal à un enfant, même s'il en se plains pas, je ne supporte pas. Jamais je n'ai levé la main sur ma fille et jamais je le ferais, il y a d'autres façons de se faire comprendre d'un enfant à mon avis. La directrice fini par lui annoncer qu'il n'aurait pas de photo avec les autres enfants, je trouve ça dommage pour le petit, mais ça ne semble pas le déranger, il tira la langue à la directrice se sauvant en courant. Il alla grimper dans un arbre, si je me serais bien occupé d'aller le voir, la dame me demanda de la suivre afin d'aller faire les photos, les enfants se mettait déjà en ligne, de loin je pouvais voir l'enfant installé dans l'arbre nous regarder, il était mignon, il semblait perdu et en colère. Je ne connaissais pas son histoire, mais je n'allais pas partir d'ici sans aller le voir. Je prenais les photos des jeunes, qui était très gentil, cela pris une heure faire les photos individuelles de chaque enfant puis je fis une photo de groupe. Je sentais toujours le regard du petit garçon sur nous, sur moi alors que je rangeais mon équipement, prenant mon sac je décidai d'aller dans sa direction.

J'avais pu entendre son nom un peu plus tôt et arriver devant l'arbre, relevant la tête vers lui je lui fis un sourire et lui dit : « Salut toi, Arthur c'est ça ? Ça te dirait de venir voir mon appareil ? J'ai vu que tu la regardais beaucoup, descend et je te montre ça si tu veux. » Je lui fis un petit clin d'œil alors que normalement je ne devrais pas être là. La directrice était rentrée avec les autres enfants, même si je me doutais qu'elle surveillait Arthur, après tout, elle ne pouvait pas laisser un enfant sans surveillance non ? J'attendis de voir s'il allait descendre afin de l'aider si besoin, je ne voulais pas qu'il se casse quelque chose en tombant de l'arbre ça serait vraiment dommage. « Alors tu voulais pas te faire prendre en photo toi comme les autres ? » Après tout c'est ce que j'avais pu comprendre, peut-être que c'était juste de porter un costume qui ne lui plaisait pas, qu'habillé normalement il aurait aimé se faire prendre en photo, le pire c'est que j'avais conseillé à la directrice de laisser les enfants habillés normalement, ça faisait plus naturelle que des enfants en costume, mais bien sûr elle ne m'avait pas écouter, qu'elle surprise… Certains faisaient vraiment qu'à leur tête malgré mes conseils, je pouvais rien y faire par contre… J'attendais le petit, je m'assis dans l'herbe et ouvrir mon sac en attendant, peut-être que voir l'appareil photo allait attire son attention et il allait venir voir. J'étais très patient, mais si vraiment il ne voulait pas me parler, j'allais partir, je n'allais pas le forcer non plus.

Je sortit mon ipad et l'ouvrit et on pouvait voir les photos que j'avais pris, je regardais les photos et m'assurait qu'il pouvait voir, maintenant on voyait des photos de ma fille, puis de mon chien, des deux ensemble, peut-être que ça allait attirer son attention, normalement les enfants ça aime les animaux, enfin je crois, j'espère que ça allait fonctionner, je voulais vraiment en savoir un peu plus sur ce petit garçon. Repliant une jambe que j'entourais d'un bras, je continuai de faire défiler les photos, on voyait maintenant de photos de chevaux, les chevaux de ma petite amie, c'était tout récent entre elle est moi, à peine quelques jours…


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Dim 8 Mar - 17:39

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
Ça fait longtemps que je suis dans l'arbre. Au début, j'ai compté. Maman m'a appris. On compte jusque soixante, ça fait une minute et on recommence. Mais j'ai abandonné. De toute façon, je ne me rappelle plus combien il faut compter de fois jusque soixante pour faire une heure. Alors, je me suis contenté de regarder les autres se faire prendre en photo. La grande Sophie, Mathieu, Thomas, Julie, Basile, Bastien, Camille, Morgane, ... Ils sont tous passés, chacun leur tour, devant le photographe. Les filles en robes avec des couettes, chignon, queue de cheval ou nattes et les garçons en costume. Et puis il y a eu la photo de groupe. Dommage que la directrice soit dessus, ça gâche tout. Et finalement, le monsieur a rangé ses affaires et les copains sont rentrés à l'intérieur. Le monsieur il est pas rentré lui. Il est venu me voir. Debout au pied de l'arbre, il me dit bonjour et me demande si je veux voir son appareil. Pour sûre que j'ai envie, mais ... Je lance un coup d'œil vers la maison et vois la directrice derrière une fenêtre. Si je parle au monsieur, elle ne sera pas contente, c'est sûr.

- « B'jour … Oui moi c'est Arthur et toi ? J'ai vraiment le droit de le voir pour vrais ton appareil ? »

La simple idée de mettre la directrice en colère m'a décidé à ouvrir la bouche. Reste un souci. Le monsieur, il a l'air gentil, mais peut être que c'est la directrice qui lui a dit de venir me voir pour me faire descendre. Peut-être que des que j'aurais un pied par terre, il va m'attraper pour m'emmener dans son bureau. Je décide donc de rester sur mon perchoir pour le moment, changeant quand même de position pour voir ce que le monsieur fait. Il attend sagement. Pour m'aider à descendre ? Peut-être. Il me demande alors si je voulais être pris en photo. Je hoche négativement la tête. Pas du tout.

- « Non j'voulais pas. D'abord les costumes qu'ils nous font porter pour les photos ils sont moches et puis … Les photos c'est pour les enfants qui veulent un papa et une maman. Moi j'ai une maman. »

Les autres, ils ont personnes alors ils ont le droit de vouloir un papa et une maman, même si, habillé comme ça, je suis pas sûre qu'un papa ou une maman veuillent d'eux. Mais moi, j'ai déjà une maman, alors j'ai pas besoin de photo. Le monsieur arrête d'attendre et se met assis dans l'herbe. Il ouvre son sac et je me penche en avant. Curieux. Il sort un truc tout plat et commence à faire défiler les photos dessus. On croirait un gros téléphone. De mon perchoir, j'observe les images sur l'écran.

- « C'est qui ? »

Il y a une petite fille sur l'écran, elle est avec un chien. C'est pas une fille de l'orphelinat. Descendant de l'arbre, je m'approche pour regarder les autres photos. Après la petite fille, il y a des chevals. J'en ai jamais vu à part à la télé ou dans les livres d'images. Maman m'a dit que c'est très grand et que ça court très vite. J'aimerais bien en voir. Je m'assois à côté du monsieur et lève les yeux vers lui.

- « Ils sont à toi les chevals ? »

Délaissant l'observation des photos je m'approche du sac et jette un œil dedans, sans le toucher. Il paraît que ça ne se fait pas de fouiller dans les affaires des gens. Pourtant, avant de m'emmener les policiers ils ont fouillés toutes la maison et personne les a grondés ... Je crois que les grands ils ont pas les même règles que les petits. C'est pas très juste, mais quand je râle on m'écoute pas ...
   

   
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Dim 8 Mar - 18:10
Je fus content de l'entendre me parler, il me demanda mon nom et s'il avait vraiment le droit de voir mon appareil, je lui fis un sourire et lui répondit : « Moi c'est Jeremy, oui bien sûr, sinon je te le proposerais pas, je peux même te montrer un peu comment elle fonctionne si tu veux. » Je lui fis un sourire alors que j'attendais de voir s'il allait descendre afin de l'aider, seulement il ne semblait pas vouloir descendre. Je lui demandait s'il voulait pas se faire prendre en photo et j'eus un petit rire en entendant sa réponse : « Oui c'est vrai que les costumes c'était pas la meilleure idée de la directrice, j'avais conseillé que les vous restez habillé comme vous vouliez, mais elle ne m'a pas écouter…! Tu as une maman ? C'est bien, comment elle s'appelle ? » J'étais curieux, je me demandais pourquoi il était pas avec sa maman, j'avais l'intention de me renseigner, ce petit garçon avait un petit quelque chose qui me plaisait, je le trouvais intelligent et il avait aussi son petit caractère.

Comme il ne descendait toujours pas, j'avais décidée m'installer et regarder les photos, j'eus un sourire en l'entendant alors qu'il me demandait c'était qui sur la photo, je relevai la tête pour le regarder : « C'est ma fille, Naïma, elle a quatre ans et toi tu as quel âge ? » Une façon d'en apprendre plus sur lui, je continuais de faire défiler les photo et finalement ce que j'avais tenter de faire fonctionna comme le petit descendit finalement de l'arbre pour venir s'asseoir à côté de moi et regarder les photos, je me déplaçai un peu afin qu'il puisse voir correctement les photos. Il me demanda si les chevaux étaient à moi, je lui répondis donc :

« Non, c'est à une amie, elle en a deux et sa jument elle a eu deux bébés, tu sais comment on appelle les bébés des chevaux toi ? » J'eus un sourire en pensant au fait que l'étalon, le père des chevaux s'appelait aussi Arthur, mais je n'en parlais pas, j'eus un petit sourire ne le voyant regarder dans mon sac, sans oser fouiller dedans. Je me redressai pour rapprocher et je sortis mon appareil photo pour la lui montrer. « Tu peux la prendre, mais fait attention, c'est quand même fragile. » Je le laissai la prendre et regarda faire. « Tu vois les boutons ici, c'est pour prendre la photo, mais là c'est pour voir les photos qu'on a déjà pris et ajuster l'éclairage et d'autres trucs du genre. Tu veux essayer ? » Le regardant un instant je lui fis un sourire et dit : « Tu peux pointer l'endroit que tu veux et puis tu appuie sur le bouton que je t'es montrer. » Je lui fis un sourire alors que je le regardai un moment pensif. « Dis moi, elle est où ta maman ? » Je me demandais s'il le savait, ce n'était pas pour lui faire de la peine, mais c'était pour savoir, par curiosité et pour en apprendre plus sur lui. « Si tu veux, tu peux aller te changer et on peut aller prendre des photos au parc, je vais demander si je peux t'amener au parc et on pourra jouer un peu tous les deux, à ce que tu veux. T'en penses quoi ? » J'avais envie de lui faire plaisir, de lui faire voir que c'est pas tous les adultes qui se mettait en colère contre lui, qu'il pouvait être heureux comme les autres enfants, jouer et le sortir de l'orphelinat lui ferait sûrement un peu de bien.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Dim 8 Mar - 19:23

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
Jeremy. Je répète le prénom du monsieur dans ma tête pour pas l'oublier et souris lorsqu'il me dit que je peut vraiment voir son appareil et qu'il veut bien me montrer comment il fonctionne. Mais je descend pas de l'arbre. Pas tout de suite. Je lui explique plutôt que non, je voulais pas être pris en photo parce que le costume qu'on m'oblige à porter et moche et en plus, j'ai une maman alors j'ai pas besoin de photo. Je rigole lorsqu'il dit qu'il est d'accord avec moi et que les costumes c'est pas une bonne idée puis je fais la moue avant de hocher vivement la tête. Oui, j'ai une maman pour de vrai.

- « Elle s'appelle Sonia ma maman. C'est un joli prénom hein ? »

Tout en répondant, je me penche en avant pour voir ce qu'il a sorti de son sac et les photos qu'il fait défiler dessus. Quand une petite fille apparaît sur l'écran en compagnie d'un chien, je lui demande qui s'est. Sa fille ? Elle est où ? Pourquoi il est pas avec elle ? Je ne demande pas. Je me dis qu'elle est à la maison et qu'elle l'attend. Comme moi quand maman allait au travail. Il me demande alors quel âge j'ai tout en me disant que Naïma, elle a quatre ans. Observant mes doigts, je les compte.

- « Moi j'ai cinq ans. Je suis plus vieux. »

C'est tout fier que je lui réponds avant de me décider à descendre de l'arbre pour regarder les photos de plus prêt. Maintenant, c'est des chevals sur l'écran. Je lui demande si c'est les siens et il me dit que non. C'est les chevals d'une amie et le maman cheval, elle a eu des bébés. Il me demande si je sais comment ça s'appelle les bébés d'un cheval. Je hausse les épaules. Des chevals comme les parents.

- « J'sais pas. Des bébés chevals ? »

Quelque chose me dit que c'est pas la bonne réponse, mais c'est pas grave. Je m'approche de son sac et regarde dedans. Il se rapproche de moi et me dit que je peux le prendre, mais que je dois faire attention. Il n'a pas besoin de le répéter. Glissant mes mains dans le sac, je sors doucement l'appareil et l'observe. Il m'explique alors à quoi servent les boutons et je l'écoute attentivement. Quand il me demande si je veux essayer, je fronce le nez en réfléchissant et observe l'engin avec réflexion.

- « Je veux bien oui. »

L'écoutant, je pointe l'appareil vers la maison et appuis sur le bouton. C'est moche comme photo, pas besoin qu'il me la montre pour que je sache, mais il n'y a rien d'autre à prendre en photo ici. Oh si je sais. Je pointe l'appareil vers lui et le prends en photo. Il a l'air tout pensif de l'autre côté de l'objectif alors je baisse l'appareil et lui lance un regard curieux. Il me demande alors elle est ou maman et mon sourire disparaît. Je repose son appareil dans son sac et fronce le nez. Elle ou ma maman ?

- « Dans une maison pour les gens malades … Je crois. On m'a dit qu'elle peu pas s'occuper de moi par ce qu'elle va pas bien elle qu'elle a besoin d'aide. Quelque chose comme ça. »

Je parle d'une voie bougonne. Je sais pas si c'est la vérité qu'on m'a dit. Maman, elle était triste, mais je suis pas sûre qu'elle soit malade pour de vrai. Jeremy il propose alors que j'aille me changer et qu'on aille au parc pour prendre des photos et jouer. Je fais non de la tête et baisse les yeux.

- « La directrice elle voudra pas. Elle est en colère pour les habits. Je vais être punis. »
   

   
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Dim 8 Mar - 20:06
Je m'étais présenté au petit garçon et comme il me parla de sa maman, je lui demandai son nom de celle-ci pour faire la conversation et apprendre à le connaître. Il me répondit que de sa petite voix qu'il s'appelait Sonia. « Oui c'est un très joli prénom Sonia, comme Arthur aussi c'est un beau prénom. » Je lui fis un clin d'œil, je pouvais sentir le regard de la directrice. Je sentais que le petit n'aimait pas rester ici, je ne savais pas si sa mère allait revenir un jour, mais ce petit méritait d'avoir une enfance normale et heureuse et si je pouvais le rendre heureux un peu ça me ferait plaisir.

Afin d'attirer son attention je m'étais mis à regarder des photos et le tout avait très bien fonctionné comme le petit était dessus de la branche de l'arbre afin de venir me parler et regarder le photo une fois assis à côté de moi, il était adorable, je me demandais pourquoi il agissait ainsi, il semblait être quelqu'un de gentil, un petit garçon adorable qui pourrait avoir une vie normale. Bref, le jeune semblait bien concentrer sur les photos que je lui montrais.

Je lui parlai de ma fille, enfin je lui dis que j'avais une fille qui avait quatre ans. Il compta sur ses doigts pour me répondre qu'il avait cinq ans donc il était plus vieux. « Oui c'est vrai, un an de plus que ma fille, elle est à l'école en ce moment, toi tu aimes ça l'école ? » Je voulais pas savoir qu'il n'était jamais aller à l'école. Après tout, d'après moi tous les enfants allaient à l'école, surtout rendu à cet âge, dans certains pays l'âge où on commençait était cinq ans, mais ici c'était plus tôt donc normalement le petit irait à l'école. Peut-être qu'un jour je pourrais revenir avec ma fille, ils pourraient jouer tous les deux.

Je lui avais demander pour voir s'il savait le nom des bébés des chevaux, je lui fis un petit sourire et lui répondit : « On appelle ça des poulains on les appelle comme ça jusqu'à leur trois ans ! » Je lui fis un sourire et ensuite je lui rapprochai mon appareil photo pour lui montrer comment ça fonctionne et le laisser regarder comment on faisait, comme ma fille il s'intéressait beaucoup à ça.

Je lui avais dis qu'il pouvait essayer s'il voulait et il accepta, il tenta en pointant la maison, puis déçu il se retourna vers moi pour me prendre en photo, j'eus un petit sourire et le laissa ranger mon appareil photo.

Je lui avais demandé où était sa maman et je lui frotta le dos pour tenter de le réconforter un peu, pauvre petit, ça ne devait pas être facile : « Je suis désolé pour ta maman, j'espère qu'elle va aller mieux et que tu pourras retourner avec elle dans votre maison. » Je lui fis un petit sourire et lui proposa d'aller jouer, mais il fis non de la tête, je compris pourquoi après son explication.

J'eus un petit rire en l'entendant me répondre que la directrice voudrait comme elle était en colère et qu'il allait être puni. « Écoute je vais m'occuper d'elle et tu vas te changer d'accord? Promis je vais t'amener au parc, je vais arriver à la convaincre ! Alors t'en pense quoi ? » Je lui fis un petit clin d'œil et me leva pour prendre mon sac et le laisser se lever, lui ébouriffant les cheveux. Peut-être qu'il allait refuser, pas me croire, mais bon je tentais le coup, j'avais envie de lui changer les idées et lui faire passer un bon moment. J'attendis la réaction de celui-ci.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Dim 8 Mar - 20:31

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
Il est gentil Jeremy et puis il trouve que ma maman et moi, on a des beaux prénoms. La directrice quand je lui ai demandé si maman avait un joli prénom, elle a haussé les épaules. Elle, je l'aime pas. Mais c'est pas le sujet ... Jeremy, il me parle de sa fille, elle a un an de moins que moi. Il m'explique qu'elle est à l'école et me demande si j'aide bien ça. L'école ? Heu ... Je suis embêté par sa question.

- « J'y ai jamais été. »

Baissant la tête je regarde mes mains. Il paraît qu'à mon âge, je devrais déjà y avoir mis les pieds, mais maman, elle dit que ce n'est pas important. Elle me faisait classe à la maison. Enfin, je crois. Elle m'a appris à compter et je connais l'alphabet. C'est bien non ? Mais je sais pas ce qu'on apprend à l'école. Un grand m'a dit qu'on y apprend à lire, ça, j'aimerais bien, je crois parce que j'aime bien les livres et les histoires. D'ailleurs, je connais une histoire de chevals, comme ceux de l'amie de Jeremy. Il m'explique alors que les bébés chevals, c'est des poulains. C'est rigolo comme nom, je le connais.

- « Poulains ? Comme le cacao ? J'aime bien. »

Allez savoir si j'aime bien le nom poulain ou le cacao ... Les deux en fait, mais faut pas compter sur moi pour l'expliquer clairement. De toute façon, je suis trop intéressé par l'appareil photo que j'ai entre les mains pour discuter chocolat ou bébé cheval. Je commence par le pointer vers la maison, mais c'est trop moche, alors, après, je le pointe sur Jeremy. Là, c'est mieux comme photo. Mais quand il me demande ou est maman, je n'ai plus envie de jouer avec l'appareil. Je lui explique que maman est dans une maison pour les gens malades. Il est gentil avec moi, il comprend que ça me rend triste, il dit qu'il est désolé et qu'il espère que je pourrais rentrer à la maison quand maman ira mieux. J'ai envie de pleurer. Je hoche négativement la tête, je n'irais plus avec maman à la maison.

- « La directrice a dit que j'habiterais plus avec maman, qu'elle savait pas s'occuper de moi et qu'elle était méchante … Elle était juste triste. Je crois. Et puis c'est pas grave si dès fois j'allais dans le placard, c'est parce que j'avais pas été sage. Mais les autres grands ils veulent plus que je la vois. »

Reniflant, j'essuie mes yeux qui se sont remplis d'eau. Maman me manque. Jeremy me propose alors d'aller jouer au parc. J'ai envie de dire oui, mais la directrice, elle voudra pas. Je lui explique que c'est pas possible parce que je vais être puni pour avoir sali mes habits. Il rit et me répond qu'il va s'occuper de ça et qu'elle acceptera que j'aille au parc avec lui. Hochant positivement la tête, je me lève et file en courant vers la maison. Je monte à toute vitesse dans le dortoir des garçons et me débarrasse de mon costume que j'abandonne en boule par terre. On croirait un bonhomme de neige fondu. Il a aussi mauvaise mine. Je passe un pull à poche kangourou orange avec une capuche ornée d'oreille et décoré d'une bouille de renard. Avec je mets un pantalon en toile noir et aux pieds mes baskets. Sortant mon ballon de foot dans mes bras, je descends dans l'entrée en courant et retrouve Jeremy avec la directrice. Je lance un regard méfiant vers elle. Elle va dire non, j'en suis sûre.

- « Je peut aller au parc avec toi alors ? »
   

   
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Dim 8 Mar - 21:34
Je fus vraiment surpris par la réponse de celui-ci, il m'avoue n'être jamais aller à l'école, c'était surprenant, mais bon, je ne connaissais pas sa mère, je lui fis un petit sourire et lui répondit tout simplement :

« Oh d'accord, tu aimerais ça y aller ? Pour apprendre pleins de choses ? » Sa fille elle aimait, mais bon, c'était une phase, rare était les enfants qui aimait vraiment aller à l'école surtout à l'adolescence, l'adolescence, mon dieu je n'avais pas hâte à cette période, mais je ne serais plus seul, Natasha serait avec moi et pourrait aider pour les moments difficiles et les conversations de femmes. Je lui fis un sourire et ensuite je lui parlai ensuite des chevaux, mais plus précisément de leur bébé, lui demandant quel était leur nom, mais comme il ne savait pas, je lui donna leur vrai nom. Il me parla du cacao, il devait y avoir une marque de cacao qui s'appelait comme ça. J'eus un petit sourire et hocha la tête.

« Oui c'est ça ! » Il était intelligent ce petit garçon, en tous cas j'aimais son énergie et il parlait bien aussi, contrairement à d'autres enfants qui ne parlent pas très bien, surtout que certains ne veule pas vieillir donc ils parlent comme des bébés.

On parla de quelque chose de moins évident pour l'enfant, après s'être occupé de l'appareil photo, de lui avoir montrer comment ça fonctionnait. J'eus un petit sourire, alors qu'il m'expliqua que la directrice disait qu'il n'allait plus vivre avec sa maman, qui ne savait pas s'occuper de lui et qui était méchante alors que lui pensait qu'elle était seulement triste. Je vis que le petit était triste et je lui frotta le dos doucement pour tenter de le réconforter et le pris pour l'installer sur mes genoux pour qu'il sente qu'il était pas seul, c'est ce que je faisais avec ma fille. Il m'expliqua que sa maman l'enfermait aussi dans le placard quand il n'était pas sage, que les grands ne voulaient plus qu'elle la voie.

« Tu sais on est pas censé enfermé les enfants dans un placard, même s'ils n'ont pas été sage, parfois on les envoie réfléchir dans leur chambre, mais pas dans le placard… Je suis sur qu'elle te manque, mais peut-être qu'un jour tu pourras la revoir, si elle va mieux un jour… En attendant faut que tu sois heureux, que tu t'amuses comme les autres en attendant de la revoir… Tu sais si tu veux pleurer il y a rien de mal à pleurer, parfois ça fait du bien. »

Je le fis ensuite se lever comme je lui avais proposé d'aller au parc, je pris mes affaires et le laissa rentrer dans la maison pour aller se changer, pendant ce temps je parlais avec la directrice et lui expliqua un peu la situation. Ça pris un moment, mais j'arrivais à la convaincre. Je le vis revenir alors qu'il avait son ballon de foot dans les bras et j'eus un sourire alors qu'il me demanda s'il pouvait venir au parc avec moi. « Oui bien sûr que tu peux, je t'avais dis que j'allais la convaincre. » Je lui fis un clin d'œil et le laissa passer devant moi et dit que j'allais le ramener après le dîner. Ma fille allait dormir chez une amie, alors je décidai d'amener le petit au restaurant quand on aura fini de jouer. « Alors contant Arthur ? » Je pris la direction de ma voiture et laissa monter le petit à l'arrière et déposa mon sac dans le coffre de la voiture. Je pris ensuite la direction du parc après avoir mis de la musique que sa fille aimait beaucoup, elle plairait sûrement au petit. Une fois arriver au parc j'arrêtais la voiture puis le moteur et le laissa sortir avec son ballon. « Alors tu veux jouer au foot ? » Il lui fit un sourire et pris la direction d'un coin tranquille pour jouer avec l'enfant.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Lun 9 Mar - 15:33

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
Jeremy, il est tout surpris quand je dis que je n'ai jamais été à l'école. Comme tous les grands. Sauf qu'au lieu de me demander pourquoi, comme les autres le font à chaque fois, il me demande plutôt si ça me plaisait d'y aller. Je sais pas trop, il y a des choses que je voudrais apprendre, mais passer toute la journée assis à une chaise ... Ça j'aime pas trop comme idée. Pourtant j'ai pas le choix, la directrice l'a dit, dès que possible, il faudra que j'y aille pour rattraper mon retard sur les autres.

- « Oui … Peut être. Juste pour apprendre à lire et à écrire. Oh et puis j'aimerais bien apprendre le nom des étoiles et des planètes. On apprend ça aussi à l'école ou pas ? »

Oui, c'est ça. Je veux bien aller à l'école pour apprendre ça. Si je sais lire, je pourrais lire tous les livres que je veux et si je sais écrire, je pourrais raconter des histoires sur papier moi aussi. Quant à connaître les étoiles et les planètes ... Quant à connaître les étoiles et les planètes ... Sinon comment je saurais ou poser ma fusée ? Enfin, c'est pas pour demain non plus. On se met alors à parler bébé cheval et vous savez quoi. Les bébés cheval, ils ont le même nom que le cacao. Ça, je vais retenir. Ensuite, on parle de maman. C'est moins amusant. Je suis triste du coup et Jeremy me prend sur ses genoux avant de m'expliquer qu'on ne met pas les enfants pas sages dans un placard. Après il dit que je la reverrais peut-être si un jour, elle va mieux et qu'en attendant, je dois m'amuser. Mais sans maman c'est pas pareil et puis ici, on me laisse rien faire de ce que je faisais avec elle ... Me remettant debout Jeremy me propose d'aller au parc. Ça, je le faisais dès fois avec maman. Pas trop souvent et seulement le soir pour pas croiser trop de monde. Mais la directrice, elle va pas vouloir. J'ai pas été sage et j'ai abîmé mon costume. Jeremy, il dit qu'il va la convaincre et me dit d'aller me changer en attendant. J'obéis et fil mettre des habits propres. Au passage, je prends mon ballon de foot avant de retrouver Jeremy et la directrice dans l'entrée. J'ai peur qu'elle me dise d'aller ranger mon ballon et que je ne pourrais pas sortir, mais Jeremy, il me dit que si je peux. Je souris.

- « Très !!! Merci !!! »

Un grand sourire sur le visage je le suis jusqu'à sa voiture et grimpe sur la banquette arrière. Maman elle a pas la même voiture. La sienne elle était verte et vielle comme celle qu'on voie à la télé.

- « Maman elle a une barracuda verte. J'en ai une en jouet et j'ai une photo. Je te montrerais si tu veux. On a beaucoup roulé avec la voiture de maman. On a même habité dedans avant la maison. »

Tout en parlant j'écoute la musique. Elle est chouette. Maman elle met … Heu … Du vieux rock ? Je crois que c'est un truc comme ça. C'est bien aussi, mais c'est moins joli. Quand on arrive au parc Jeremy il m'aide à sortir avec mon ballon et me demande si je veux jouer au foot. Je fais la moue.

- « Oui, mais je sais pas bien. J'ai jamais joué. J'ai juste vue à la télé. »

Il est tout neuf mon ballon. Aujourd'hui c'est sa première sortis dehors. Je suis Jeremy et, quand il s’arrête, je pose ma balle dans l'herbe. Je fronce le nez et essaye de me rappeler comment ils font les messieurs de la télé. Je donne alors un grand coup de pied dans mon ballon et il part à toute vitesse sur l'herbe. Poussant un cri de joie je courre derrière pour le rattraper. C'est rigolo le foot.
   

   
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Mar 10 Mar - 0:44
J'avais décidé de parler à l'enfant de l'école, je me demandais s'il aimait l'école, mais je fus surpris qu'il n'y ait jamais été. Je lui demandai donc s'il aimerait y aller et il me répondit qu'il aimerait y aller pour apprendre à lire et écrire, qu'il aimerait aussi apprendre les noms des étoiles et des planètes, il me demanda s'ils apprenaient ça à l'école. « Pas à ton âge, mais un peu plus grand tu va apprendre un peu l'astronomie oui, ça t'intéresse ? Tu aimes les étoiles et les planètes ? À l'école tu peux te faire beaucoup d'amis aussi, peut-être que tu iras à la même école que ma fille, tu pourrais jouer avec elle, elle aime beaucoup jouer avec les autres. Je te la présenterai un jour si tu veux ! » Oui je pensais à revenir le voir, il me semblait être un petit garçon attachant, même s'il semblait rendre la vie impossible à la directrice de l'orphelinat et les autres employés de celle-ci.

On était rentrer dans la maison, l'orphelinat, afin de demander à la directrice si je pouvais sortir le petit pour la soirée, quand il est revenu, je ne fus pas surpris de voir le petit inquiet à l'idée que celle-ci refuse, mais non, j'avais réussi à convaincre la femme. Donc, bien sur quand l'enfant me demanda s'il pouvait m'accompagner au parc, je lui répondis en souriant qu'il pouvait, j'étais content de pouvoir lui faire passer un moment endroit de cet endroit qu'il ne semble vraiment pas aimer, juste à voir ce qu'il a fait à son habit et tout ce qu'il a chercher à faire pour faire fâcher la directrice, j'ai eu de la chance de convaincre la directrice en lui disant que s'il s'amusait un peu en dehors de l'orphelinat pourrait être bénéfique sur le caractère de l'enfant et son attitude. J'ai donc pu lui annoncer la bonne nouvelle et tout de suite l'enfant se montra souriant et heureux à cette idée.

On venait de monter dans ma voiture, une belle et grande voiture, luxueuse sans l'être trop non plus, mais bon j'avais les moyens, je fus un peu surpris par les paroles de celui-ci, le pauvre il a du vivre dans sa voiture, même si ça semblait surtout l'amuser. « Oui bien sûr que je veux voir. » Pour moi s'était important que l'enfant voix que ce qu'il possède, fait, dit est important, alors si je le fais avec ma fille j'ai l'intention de le faire pour lui aussi, après tout c'est un petit garçon, il a besoin de prendre confiance en lui et voir qu'il peut être heureux même s'il n'a plus sa maman. On arriva ensuite au par cet je lui proposai de jouer au foot comme c'est un ballon de foot qu'il avait.

Je lui fis un sourire et lui répondit alors qu'il me répondit qu'il ne savait pas, qu'il n'avait jamais jouer et juste vu à la télé : « J'aime beaucoup le foot, donc je peux t'apprendre si tu veux ! » Je le regardai alors qu'il était en train de déposer son ballon par signe de tête terre et s'installer pour frapper dans le ballon, il semblait chercher la bonne façon de se placer, je lui fis un sourire et l'encouragea d'un signe de tête, je voulais le voir s'amuser et après son coup dans le ballon l'enfant c'était mis à rire et courir derrière le ballon, c'était vraiment beau à voir, j'aimais voir un petit comme ça s'amuser, surtout qu'il n'a pas la vie facile. Je courrais pour aller le rejoindre et lui vola le ballon pour jouer avec lui. « Faut tu tente de récupérer le ballon attention au foot on utilise pas les mains sauf quand on est dans les but, mais là il n'y a pas de but. » Je lui fis un clin d'œil et continua de jouer, j'adorais jouer comme ça avec ma fille, alors j'aimais ça jouer avec Arthur. A un moment je l'agrippai par les hanches pour le prendre et le soulever afin de le faire rire et le déposer pour continuer de jouer avec lui. Après un moment à jouer je fini par m'asseoir dans l'herbe pour reprendre mon souffle.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Mar 10 Mar - 16:57

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
Dans ma chambre, à la maison, j'ai un mobile accroché à ma lampe. C'est des petites étoiles jaune, des planètes pleines de couleur et, au milieu, une belle fusée avec le nez pointé vers le plafond. Le plafond il est décoré aussi. Avec maman on c'est amusés à le peindre en bleu très foncé et on a collé dessus des étoiles qui brillent dans le noir. Ma chambre me manque … Ici le plafond il est blanc, sans fusée, sans planètes et sans étoiles. Il est triste. Jeremy me demande si j'aime l'astromomie, l'astrotonie, l'astro … Roh c'est compliqué comme mot ça. Enfin je comprend que ça veut dire l'espace puisqu'il me demande si j'aime bien les étoiles et les planètes. Alors je hoche vivement la tête pour lui répondre que oui. C'est dommage que ça s'apprenne pas à mon âge. Mais vue le nom compliqué que ça a c'est normal. Il faut avoir au moins dix ans pour réussir à dire truc comme ça. C'est comme orphelinat. C'est un mot trop compliqué. Au début j'arrivais pas à le dire non plus. Jeremy m'explique aussi que, à l'école, on se fait des copains. Il dit que j'irais peut être même dans la même que sa fille et que je pourrais jouer avec elle. J'aime bien l'idée et j'aime encore plus quand il propose de me la présenter. Je lui sourit et acquiesce. Après ça je file me changer et chercher mon ballon avant de le rejoindre dans l'entrée. Je suis content quand il me dit que je peut aller au parc avec lui. J'avais un peu peur que la directrice dise non en fait. J'accompagne donc sagement Jeremy jusqu'à sa voiture, montant dedans je lui explique que maman aussi elle a une voiture. Une verte. Même qu'on a un peu habité dedans avant d'avoir la maison. Je lui dit aussi que j'ai une photo et le même modèle de voiture en jouet tout en lui proposant de lui montrer. Je suis content quand il dit qu'il voudra bien voir. La voiture elle est rangée dans une vieille boite de bonbon en fer et cachée sous mon lit. Dedans il y a mes trésors. Les photos de maman et moi, trois ticket de cinéma pour les films Toy Story, une fusée en plastique, un petit hérisson en porte clef, …  Arrivé au parc Jeremy il me demande si je veut jouer au foot. Je suis d'accord, mais je lui dit que je sais pas y jouer. Lui il m'explique qu'il aime beaucoup ça et qu'il peut m'apprendre si je veux. C'est chouette. Il est gentil.

- « Oh oui ! Comme les messieurs de la télé ? »

Maman elle a pas voulus m'apprendre, elle a dit que c'était bien un truc de garçon et qu'elle elle aime pas ça. Elle m'a quand même offert un ballon, mais dans la maison j'ai pas le droit d'y jouer. Alors je sais pas faire. Je pose quand même ma balle par terre et cherche comment me mettre pour taper dedans. Jeremy il me regard et souris. J'inspire et je shoot. Le ballon il file à toute vitesse sur l'herbe et je m'élance à sa poursuite en riant. Jeremy aussi il court et il me chipe la balle avant que je l'atteigne. C'est pas juste. Il court plus vite avec ses grandes jambes. Il me dit qu'il faut que j'essaye de lui reprendre la balle. Je me penche pour l'attraper, mais je me fige quand il dit que je ne doit pas utiliser mes mains. Ah ? Zut … Au pied c'est plus dure de reprendre le ballon. C'est pas grave. Je lui court après, l'agrippe par son t-shirt pour le forcer à ralentir et rit aux éclats lorsqu'il me soulève de terre. Ça fait longtemps que maman elle me porte plus comme ça. Elle dit que je suis trop lourd. Pourtant je mange pas beaucoup. Le docteur de l'hôpital, lui, il a dit que je suis pas assez gros … Ils savent pas ce qu'ils veulent les grands. On joue avec le ballon jusqu'à ce que Jeremy se mette assis sur l'herbe. Il est fatigué ? Maman aussi elle fatigue plus vite que moi. Elle dit que je suis une pile électrique et que des fois elle voudrais que j'ai un bouton pour m'éteindre. Je continue de jouer avec le ballon, tout seul, un moment. Et puis je rejoins Jeremy et pose mes fesses sur ma balle.

- « Maman elle joue pas au foot avec moi. J'aime bien jouer avec toi. »

Un sourire aux lèvres je me laisse glisser sur l'herbe et me couche. Le ciel il est tout bleu, comme de l'eau. Basculant un peu la tête en arrière je vois les gens marcher la tête en bas sur les chemins, ça me fait rire. Et puis je me met à rouler dans l'herbe. Ça donne le tournis ça. Je m’arrête à plat ventre et fixe Jeremy un instant. Finalement je rabat ma capuche sur ma tête et fait un sourire coquin.

- « J'suis un renard et toi une poule. Si je t'attrape je te mange tout crue. »

Imitant le jappement du renard, comme à la télé, je bondit sur mes pieds et m'élance sur Jeremy pour le chatouiller.
   

   
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Mar 10 Mar - 18:05
Après avoir passer un petit moment à l'orphelinat avec lui, on avait parler de différente chose : l'école, de photo, de ma fille, de sa mère – qui était un sujet plus délicat d'ailleurs – donc après pour lui changer les idées et lui faire passer un bon moment, je lui avais proposer de venir au parc avec moi, de jouer avec moi. Il m'a répondu qu'il ne pensait pas que la directrice voudrait, mais je l'ai rassuré en lui disant que j'allais la convaincre, qu'il n'avait pas à s'en faire et comme promis c'est ce que je fis. Quand il était revenu avec son ballon de foot j'avais pu lui annoncer la bonne nouvelle et c'est tout souriant qu'il m'avait accompagné à la voiture, je dis à la directrice de l'orphelinat que j'allais ramener après le dîner comme je voulais l'amener manger au restaurant, je me disais qu'il pourrait aimer, ça le changerait de l'orphelinat, lui changerait les idées et me ferait passer un bon moment. Durant le trajet en voiture, j'avais mis de la musique pour enfant, que ma fille aimait beaucoup en me disant que ça plairait sûrement à Arthur, d'ailleurs ça semblait être le cas. Il m'avait proposé de me montrer la photo et son jouet qui représentait la voiture de sa mère et j'acceptai sans hésiter. Je suis sur, comme ma fille, qu'il était content de me montrer de ses choses, ma fille adorait me montrer tout ce qu'elle faisait soit dans sa chambre ou à l'école, tout ce qu'elle faisait elle voulait me le montrer pour voir mon regard heureux et que je lui dise que c'était magnifique.

Une fois arrivé au parc, je lui avais proposé de jouer au foot, celui-ci m'avais expliquer qu'il ne savait pas très bien jouer, mais je lui répondit que je pouvais lui apprendre, il était vraiment content et me demanda si j'allais lui apprendre comme les messieurs à la télévision. « Oui comme ceux de la télé, je ne suis pas aussi bon qu'eux, mais je peux t'apprendre ce que je sais, peut-être qu'un jour tu pourras faire partit d'une équipe et l'entraineur de l'équipe pourra t'apprendre encore plus de choses. Tu aimerais ça ? » C'était un bon moment pour apprendre, pour se faire des amis et s'amuser. J'étais sur que le petit pourrait aimer, enfin je vois pas pourquoi il n'aimerait pas. Enfin bref, je commençait à jouer avec lui, il frappa dans le ballon alors que je me mis à courir et récupéra le ballon avec lui en lui disant qu'il devait me le voler, il alla le prendre avec ses mains, mais je lui expliqua une des règles du foot, il semblait déçu, mais c'est pas pour autant qu'il se découragea, il commença à jouer avec moi, tirant sur mon chandail pour me retenir, ce qui me fit rire, puis je lui laissai des chance, je ne pouvais pas non plus le décourager. Après un moment, pour reprendre un peu mon souffle je m'assis par terre, j'étais en forme, mais j'avais besoin de reprendre mon souffle un peu. Il vint s'asseoir à côté de moi, mais sur son ballon, je lui fis un sourire alors qu'il m'expliqua que sa maman elle ne jouait pas au foot avec lui, mais qu'il aimait jouer avec moi.

J'étais content de l'entendre dire ça, lui ébouriffant les cheveux après m'être redressé un peu je lui dis : « Moi aussi j'aime ça jouer avec toi, en tous cas on pourra rejouer si ta maman elle aimait pas jouer au foot, moi j'aime beaucoup, je joue souvent avec ma fille, on pourra y jouer tous les trois. » Je le regarde se laisser glisser sur l'herbe pour s'y allonger et regarder le ciel pour ensuite me mettre à rouler et s'arrêter pour me regarder avec un sourire coquin. J'eus un petit rire en l'entendant et il me sauta dessus pour se mettre à me chatouiller. « Ah oui ? Je suis une poule ? Je dirais plutôt que je suis un ours et c'est moi qui vais te manger tout crue si je t'attrape. » Je me redressait en le prenant dans mes bras pour l'installer comme un sac à patate par dessus mon épaule et avança en direction d'un marchant de glace pour le déposer ensuite. « Je vais t'amener manger au restaurant tantôt, mais que dirais tu d'une glace, ça va faire du bien après avoir couru et ris comme ça. » Je le laissa commander le cornet qu'il voulait alors que je me pris un à la vanille et pris le ballon d'une main pour pas qu'on perde le ballon du petit. Je m'assis sur le ballon et le regarda s'installer à côté de moi.

« Dis-moi y'a un restaurant que tu préfères? Tu voudrais manger quoi, c'est toi qui choisi, des pâtes ? Hamburger ? C'est quoi ton repas préféré. » Je voulais faire plaisir au jeune, c'est pourquoi je lui demandais ce qu'il aimait et il où voudrait manger, avant on allait jouer encore, mais là on prenait une petite pause, j'avais plus son âge, même si je restais très en forme. J'avais passé la journée à courir partout, pour les photos des gamins de l'orphelinat, etc. Alors là j'avais besoin d'un petit moment tranquille.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Mar 10 Mar - 21:00

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
Quand maman part au travail il faut que je m'occupe tout seul. Alors des fois je me couche sur le tapis du salon et je regarde le foot à la télévision. J'imagine que le joueur qui a le ballon c'est moi et je cours à toute allure à travers le terrain pour aller marquer un but. Les gens dans les tribune cris, ils sont content, ou triste. Et puis, quand le match, je prend mes playmobils et ils deviennent joueur de foot à leur tour. J'ai passé plein d'après-midi à m'occuper comme ça, mais à l'orphelinat je ne peut plus. On ne choisis pas ce qui passe à la télé, c'est les adultes qui décide, alors je ne regarde plus le foot. N’empêche entre regarder et jouer c'est pas la même chose et je n'ai jamais vraiment joué. Du coup je suis content quand Jeremy propose de m'apprendre et accepte sans hésiter sa proposition tout en lui demandant si on va jouer comme les messieurs de la télé. Ça me plairait bien. Il me dit que oui, mais m'explique qu'il ne joue pas aussi bien, il me dit aussi qu'un jour je pourrais peut être jouer dans une équipe avec un entraîneur qui m'apprendra à jouer comme à la télévision.

- « Oh oui ! Je ferais de grands match dans les stades de la télé et mon équipe ça sera la meilleure. »

On peut être astronautes et joueur de foot en même temps ? J'espère parce que c'est ce que je voudrais faire quand je serais grand. En attendant je joue avec Jeremy et c'est chouette. Il m'explique que je doit utiliser mes pieds, mais pas mes mains. C'est que le gardien qui a le droit de prendre le ballon dans ses mains. Alors je ne joue qu'avec mes pieds et on rigole bien. On joue jusqu'à ce que Jeremy s’assoit. Alors je fait comme lui. Je lui dit que j'aime bien jouer avec lui. Maman elle joue pas au foot avec moi. Il me répond que lui aussi il aime ça et qu'on pourra le refaire, même qu'on pourra jouer à trois avec sa Naïma. Je sourit, puis me couche dans l'herbe. Quand je me redresse je lui annonce que je suis un renard, lui une poule et que je vais le croquer. Je m'élance sur lui pour le chatouiller. Il me répond qu'il est pas une poule, mais un ours et me soulève de terre pour m'installer sur son épaule, tête vers le sol. Je crie de surprise et de plaisir avant d'éclater de rire et de battre des pieds dans le vide. C'est rigolo comme position, mais il est drôlement grand. Le sol est super loin comme ça. Ça fait un peu peur en fait. Et s'il me lâche ? J'agrippe sont t-shirt. Il me lâchera pas ! Il a pas le droit. Si ? Ouf il me repose par terre. Comme ça plus besoin de m'inquiéter. On est à coté du marchand de glace. J'aime bien les glaces moi ! Jeremy m'explique qu'il va m’emmener manger au restaurant plus tard et me propose de prendre une glace.

- « Oh ouiiiiiiiiii ! Caramel beurre salé s'il te plaît ! »

Trépignant pendant que le monsieur prépare ma glace j'y donne un grand coup de langue dès que je l'ai en main. Miam ! Tout en tenant mon cornet de glace fermement pour pas qu'il disparaisse je vais m'asseoir à côté de Jeremy. Mon restaurant préféré ? Je réfléchis. Qu'est ce que je préfère manger moi ? Maman quand elle rentre tard elle me ramène du Mac Donald. Toujours des nuggets et des frites. Ça j'aime bien. Mais j'aime bien les pâtes aussi et la pizza. Je peut pas tout avoir ? Non.

- « Mac Do ? On peut ? Ça compte comme un restaurant ? »

Attendant sa réponse je savoure ma glace, mais elle disparaît trop vite. J'ai plus que la gaufrette dans la main. Je fais la moue, puis croque dedans. Mmh ça a le goût de la glace. J'adore. Oh et j'en ai sur les doigts. Je commence à les lécher comme un gourmand.
   

   
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Mar 10 Mar - 23:05
On s'était rendu au parc afin de jouer, je lui avais demandai s'il aimerait jouer au foot dans une équipe et il me répondit que oui, vraiment ce petit avait de l'avenir, j'espérais qu'il tomberait sur une bonne famille, mais vu comment ça se passait je crois que j'allais revenir le voir, oui je m'attachais à ce petit. Je sais pas trop pourquoi les dames de l'orphelinat semblait ne pas l'aimer, lui rendre la vie impossible, mais d'après moi ce jeune était adorable et savait seulement ce qu'il voulait. « C'est super, j'espère que tu pourras jouer dans une équipe bientôt, je peux regarder pour des équipes, un ami a moi entraine l'équipe de son fils de ton âge, peut-être qu'ils auraient une place pour toi, ma fille a pas l'âge encore, elle va jouer l'été prochain, mais toi tu peux comme tu as cinq ans. J'en parlerai avec la directrice, je pourrais toujours si elle est réticente proposer de t'amener au match, j'organise mon horaire comme je veux et puis si je peux contribuer à ta futur carrière de professionnel ça va me faire plaisir ! Mais pour ça faudra être gentil hein ? Je sais que ça ne doit pas toujours être facile, quand j'étais un peu plus vieux que toi, j'avais huit ans, j'ai perdu mes parents et je suis aller vivre chez mes grands-parents, c'était pas évident au début, je m'ennuyait de mes parents, mais mes grands-parents je les adorait donc ça aider, j'imagine que j'aurais été dans la même situation que toi s'ils n'avaient pas été là. » Je voulais lui faire comprendre que je savais un peu c'était quoi de se retrouver sans ses parents, lui semblait ne pas avoir eu de papa, mais si je pouvais lui tenir compagnie parfois, lui changer les idées ça me ferait plaisir. Pour l'instant je ne pensais pas l'adopter, parce que je ne pensais pas que le jeune pourrait vouloir venir vivre avec moi, surtout qu'il semble impatient de revivre avec sa maman, même ça risque de ne jamais arriver.

Le petit était très mignon, je l'avais sur mon épaule, il se tenait à mon chandail après un petit moment je le déposait au sol, ma fille elle aimait quand je la mettait sur mes épaules, assis sur mes épaules. Je le déposai donc au sol et on se rendit au marchant de glace alors que je lui proposai un glace, il était totalement d'accord, il en voulait une au caramel au beurre salé c'est donc ce que le marchand lui donna alors que je payais le tout pour aller m'asseoir sur un banc avec l'enfant. Je lui demandai où il avait envie d'aller manger, j'eus un petit rire en l'entendant me proposer le MacDo, je n'aimais pas trop ce restaurant bien que c'était plutôt un fast food qu'un restaurant, mais bon, si c'est vraiment ce que voulait le petit j'allais l'amener là. Je lui fis un sourire et répondis alors qu'on mangeait nos cornets de glace. « C'est un sorte de restaurant, si c'est là que tu veux aller on peut aller là, mais on peut aussi aller dans un restaurant italien et manger de la pizza ou des pâtes, tu connais l'assiette spécial du restaurant préférer à ma fille? C'est une assiette la moitié de l'assiette c'est de la pizza et l'autres du spaghetti bolognaise, tu aimes ? » Ainsi je pourrais peut-être manger quelque chose de meilleur qu'un hamburger de chez MacDo, si on peut appeler ça un hamburger, un échantillon de boulette avec du pain et condiment avec des frites congelés qui sont cuits dans la grande friture. « Mais si tu veux le Mac Do on va aller là, aujourd'hui c'est ta journée, on fait ce que tu veux ! » Je fini mon cornet et alla prendre une lingette pour me laver les mains et les siennes. « Prêt pour recommencer à jouer ? Tu veux continuer à jouer au foot ou tu veux faire autre chose ? Oh attend j'ai peut-être une idée, tu aimes les animaux ? Est-ce que tu voudrais voir mon chien, on peut aller chez moi et tu pourras jouer avec lui, on pourra lui lancer la balle et tu pourras faire la course avec lui, t'en pense quoi ? » Je me disais qu'à l'orphelinat il devait pas souvent avoir l'occasion de jouer avec un chien. J'attendis son avis replaçant ma chaine avec mon petit médaillon sous mon t-shirt, un collier que j'avais eu de mon père très important pour moi, surtout que mon père est mort quand j'étais enfant, j'avais huit ans à l'époque, un peu plus que le petit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Ven 13 Mar - 8:48

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
Avec Jeremy on parle de foot, il me demande si je voudrais jouer dans une équipe et … Je crois que oui. Ce serais rigolo d'apprendre à faire ce que font les messieurs de la télé. Oui ça me plairais bien. Du coup Jeremy il me dit qu'il connais quelqu'un qui entraîne une équipe et me propose de lui demander s'il a une place pour moi. Il me dit qu'il va demander à la directrice et qu'il m’emmènera au match, mais qu'il faudra que je sois gentil. Je boude. J'ai pas envie d'être gentil avec les dames de l'orphelinat, même si ça veut dire que je pourrais pas faire de foot à cause de ça. Jeremy m'explique alors que lui il a perdu ses parents quand il avait huit ans et qu'il a été vivre chez son papy et sa mamie. Moi j'en ai pas, enfin si, mais je veux pas vivre avec eux parce qu'ils ont voulus me prendre à maman quand je suis né. Je crois qu'ils ne savent pas que maman et moi on va bien, ni ou on est. C'est pas important en fait parce que même s'ils savaient ils feraient rien pour aider maman. Maman elle dit qu'ils ne l'aiment pas, que c'est ses parents, mais qu'ils en ont rien à faire d'elle. C'est pas des bon parents alors … J’arrête d'y penser quand Jeremy m'offre une glace et me demande ou je voudrais manger ce soir. Par habitude je répond le Mac Donald. Maman elle m'a jamais emmené ailleurs. Mais je suis pas sûre que c'est un restaurant. Jeremy me répond que oui, à peu près, et que si c'est là que je veux aller on peut, mais il me dit aussi qu'il connaît un restaurant italien ou je pourrais manger une assiette avec des la pizza et des spaghetti bolognaise. Miam, ça a l'air bon.

- « D'accord alors on va au restaurant italien et je prend l'assiette spécial Naïma. »

Souriant j'achève de lécher mes doigts en pensant à la pizza et aux spaghetti. Maman elle me fais souvent des spaghettis à la sauce tomate avec du steak haché. C'est pas des vrais bolognaise, c'est elle qui me la dit, mais c'est pas grave parce que ça ressemble, enfin je crois, et que c'est bon. Si le restaurant c'est bien peut être qu'on pourra y retourner avec maman et Naïma. Tout en réfléchissant à ça je laisse Jeremy laver mes mains. Il me demande alors si je suis prêt à rejouer au foot ou si je veux faire autre chose. Il me propose d'aller voir son chien, si j'aime les animaux, et de jouer avec.

- « Un vrais ? Qui bave et qui abois ? Oh ouiiiii ! Comment il s'appelle ? Il ressemble à quoi ? Moi à la maison j'ai un cochon-dinde tout gris. Il s'appelle Poussière … Les gens de l'orphelinat on pas voulus qu'il vienne avec moi … J'espère que quelqu'un lui donne à manger. »

Pensant à ma petite boule de poil je fais la moue. Si personne lui a donné à mangé depuis que je suis à l'orphelinat il doit être tout maigre ou tout mort. Oh non. Poussière il est pas mort. Quelqu'un c'est occupé de lui j'en suis sûre. Ne voulant plus y penser je préfère essayer d'imaginer à quoi peu ressembler le chien de Jeremy. Il en existe tout plein des chiens. Moi j'en voulais un, mais maman a dit non et ma offert Poussière à la place. En tout cas j'ai bien envie de jouer avec celui de Jeremy.

- « Il est joli ton collier. Moi j'ai une médaille que maman m'a donné quand j’étais bébé. »

Je sort de mon sweat une petite chaîne en or au bout de laquelle se trouve une médaille en or ovale avec un petit ange gravé dessus. Au dos du médaillon est inscrit « Mon ange » et ma date de naissance. C'est ma médaille de baptême. Je sais pas trop c'est quoi, mais maman ma dis que c'était important et que je devais jamais la perdre, alors j'y fais attention. Je crois que c'est un truc avec Dieu. Dieu c'est un grand bonhomme qui vit dans les nuages. Il veille sur les gentils et punis es vilains … Normalement. Glissant de nouveau la médaille dans mon sweat je glisse ma main dans celle de Jeremy et j’attends qu'on aille voir son chien pour jouer à la balle et faire la course.
   

   
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Ven 13 Mar - 11:49
Je lui fis un sourire et hocha la tête : « Va pour l'italien alors et une autre fois on pourra aller au Macdonald si tu aimes, j'y vais pas souvent, mais je suis sur que Naïma aimerait y aller avec nous. » Je lui fis un clin d'œil pour ensuite aller chercher de quoi nous laver les mains, surtout les mains du petit bonhomme qui avait les mains tout sale de crème glacé même s'il s'était lécher les mains. Je lui proposais de rejouer au ballon ou encore d'aller voir mon chien, tout de suite quand je parlais de chien, il semblait tout enthousiaste ce qui me fis rire. « Il s'appelle Leïko, c'était le nom que la maman de Naïma a choisie. C'est lui de la photo, tu te rappelles la photo de Naïma avec le chien, c'est lui, c'est un golden retriever, il a quatre ans. » J'eus un petit sourire triste pour celui-ci, faudrait que je me renseigne sur le ce petit cochon-dinde, mais je préférais ne pas lui en parler pour ne pas le décevoir le petit si jamais je ne retrouvais pas son cochon-dinde.

Remarquant que ma chaine était sortir en jouant, je la remis sous mon t-shirt alors que le petit me vit faire et me dit qu'elle était belle ma chaine. « Merci, elle était à mon père avant, donc elle est très importante pour moi, je la quitte jamais. » Je regardai sa chaine qu'il venait de me montrer, c'est vrai qu'elle était belle, je m'étais accroupi afin de bien voir la chaine de celui-ci. « C'est vrai qu'elle est belle la tienne aussi, c'était un beau cadeau que ta maman t'a fait. » Je le laissai faire comme moi, remettre sa chaine à l'abri sous son chandail.

Je me levai ensuite afin d'aller à ma voiture, le petit venait de glisser sa main dans la mienne alors que je tenais le ballon du petit de mon autre main. Je le laissai monter dans la voiture et l'attacha et mis le ballon à ses pieds entre les deux sièges. Puis je me mis derrière le volant et on pris la direction de ma maison et une fois arrivé devant chez moi après plusieurs minutes, c'était une belle maison de campagne, j'eus un petit sourire et fit sourire l'enfant pour aller dans la maison. « Veux-tu quelque chose à boire ? » Leïko était arrivé en courant et tout joyeux, la queue qui branlait il sentait le petit, je m'étais mis à côté, Leïko est quand même un gros chien, très en forme, mais pour un enfant de cinq ans il reste grand et je voulais être sur qu'Arthur ne prenne pas peur. « Tu vas voir il est super gentil, je crois qu'il a hâte de jouer avec toi, tu peux lui faire sentir ta maison et après le caresser il adore se faire caresser surtout derrière les oreilles. » Je pris la direction de la cuisine afin de me prendre un verre d'eau et en prendre un ou un verre de jus selon ce qu'Arthur voulait.

Une fois le verre but, on pu aller dans la cours, j'avais une piscine, mais il ne faisait pas assez chaud ces jours-ci pour se baigner alors je le proposai pas au petit, je ne savais même pas s'il savait nager, je pris une balle et lui la donna. « Tu peux lui dire "S'assis" ensuite tu lance la balle et lui dit "Rapporte" après tu auras juste à prendre la balle quand il va la déposer devant toi pour la lancer de nouveau, mais tu peux faire la course avec lui aussi et faire ce que tu veux ! »

« Alors Arthur, tu aimes ta journée ? » Je lui fis un sourire et dit : « Je sais que tu n'aimes pas les dames de l'orphelinat que tu n'as pas envie d'être gentil avec elles, mais tu aurais plus de permission et tu pourrais aller jouer au foot, ça vaudrait pas la peine d'être gentil pour ça ? » Je cherchais à lui faire comprendre que ça pourrait lui simplifier la vie et j'avais envie qu'il ait la vie facile. J'aimerais lui offrir la meilleure vie possible, c'est étrange, je le connais depuis quelques heures et j'aimerais le garder avec moi pour le rendre heureux. Je le regardai jouer avec mon chien, il semblait bien s'amuser, je pris mon appareil photo pour les prendre en photo tous les deux, ça ferait un souvenir à Arthur.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Sam 14 Mar - 13:33

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
Pizza et spaghetti. C'est chouette comme menue non ? En tout cas moi je trouve alors je suis d'accord pour aller manger italien. Je crois que Jeremy préfère ça au Mac Donald en fait. Il me dit qu'il n'y va pas souvent, mais que si je veux on pourra y aller une prochaine fois avec sa fille. Je trouve l'idée chouette. En plus elle sera peut être d'accord pour jouer avec moi. M'imaginant déjà la scène je laisse Jeremy laver mes mains tout en y pensant. Il me propose alors de continuer notre partie de foot ou alors d'aller chez lui jouer avec son chien. Pour vrais ? Je choisis le chien sans hésitation et lui demande comment il s’appelle. Leïko. C'est jolie. Il m'explique que c'est la maman de Naïma qui a choisis son nom et que c'est lui qui était sur les photos avec sa fille. J’acquiesce quand il me demande si je m'en rappelle. Et puis je change de sujet et lui parle du collier qu'il vient de replacer dans son t-shirt. Je lui montre celui que maman ma offert en l'écoutant m'expliquer que le sien est un cadeau de son papa et qu'il y tient beaucoup. Moi aussi je tient beaucoup au mien.

- « Moi j'ai pas de papa. Maman dit qu'il est partis avant que j'arrive, il a eu peur. »

Glissant de nouveau mon collier dans mon sweat-shirt je glisse ma main dans celle de Jeremy et l'accompagne jusqu'à la voiture. Grimpant dedans je le laisse me mettre ma ceinture et déposer mon ballon à mes pieds. Pendant que Jeremy conduit moi je regarde par la fenêtre. Le paysage défile vite et bientôt on est arrivé. La maison elle est grande ! Celle de maman elle est beaucoup plus petite. Observant les lieux je sort de la voiture et accompagne Jeremy à l'intérieur. Le chien il vient tout de suite nous dire bonjour. Il a l'air content. Sa queue elle bat dans tout les sens. Il est grand ! Je reste tout prêt de Jeremy. Il me demande alors si je veux boire quelque chose et je réfléchis à la question.

- « Du lait ? »

Dans le frigo de maman il y a toujours une brique rien que pour moi. Jeremy m'explique alors que Leïko est gentil et qu'il a envie de jouer avec moi. L'écoutant je m’exécute lorsqu'il me propose de lui faire sentir ma main. Timidement j'en tend une vers le museaux du chien et rigole lorsque sa langue râpeuse caresse mes doigts. Beurk, c'est tout baveux. Je m'essuie dans mon pantalon et lui caresse la tête en souriant avant de prendre le verre que me donne Jeremy et de boire à grande gorgée. Je finis avec de jolie moustache que j'essuie dans ma manche et le suis dehors. Il y a une piscine, une vrais, pas une qu'il faut gonfler et qu'on est tout fatigué une fois qu'on a finis de la préparer. Je jette un œil. Je suis sûre que je touche pas le fond la dedans. Brrr. Je m'en éloigne de peur de tomber dedans. Je m'occupe plutôt de la balle que Jeremy vient de me donner et écoute ses consignes. Il me demande ensuite si j'aime ma journée et je hoche la tête avec enthousiasme.

- « Oui beaucoup. »

C'est vrais. Depuis que je suis à l'orphelinat je ne m'amuse plus autant. Jeremy me dit alors que je devrais être plus sage avec les dames qui s'occupent de moi pour avoir le droit de jouer au foot. Je boude. J'ai pas envie. Si je suis gentil … Si je suis gentil elles vont me garder et ça je ne veut pas.

- « Non. Je veux pas rester à l'orphelinat, je veux juste partir. Je ne serais pas plus gentil. »

Affichant une mine déterminé je me détourne de Jeremy pour jouer avec le chien. Je ne serais pas sage. Même pas pour jouer au foot. Je demande à Leïko de s'asseoir et souris en le voyant obéir. Alors je lance la balle le plus fort que je peut et applaudit en le voyant se lancer à sa poursuite comme une fusée. Il court vite ! Je recommence, et puis je cours aussi encore et encore, … Jusqu'à être tout fatigué. Là je me met assis par terre et je laisse le chien continuer de jouer tout seul avec la balle.

   

   
code by PANIC!ATTACK


Dernière édition par Arthur Cherry le Sam 14 Mar - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Sam 14 Mar - 15:31
On avait décidé du restaurant où on allait manger, je lui avais dis qu'on pouvait aller manger au restaurant italien et une prochaine fois on pourrait manger dans un McDonald comme il semblait aimer ce restaurant. Je lui fis un petit sourire alors qu'on avait ensuite parlé de nos colliers, il m'expliqua qu'il n'avait pas de papa, que sa maman lui avait expliqué qu'il était partit avant sa naissance parce qu'il avait eu peur. « Naïma n'a pas de maman elle… sa maman, ma femme est morte durant l'accouchement, tout ne c'est pas bien passé, donc elle n'a pas pu la connaître, mais c'était une femme très gentille… » Je voulais lui faire comprendre qu'il était pas le seul à avoir qu'un parent, peut-être que se point pourrait aider à rapprocher ma fille et le petit, j'étais sur que les deux pourraient très bien s'entendre surtout qu'Arthur semblait intéresser à rencontrer ma fille et jouer avec elle. Il glissa ensuite sa main dans la mienne et on alla à ma voiture et je l'attacha et lui fit un sourire. Le trajet se passa dans le silence, pas un silence lourd seulement je conduisais et le petit lui écoutait la musique et regardait dehors. On arriva à la maison et j'entrai avec lui.

Je vis mon chien arrivé en courant et lui expliqua comment s'y prendre avant de le caresser et je lui demandai ce qu'il voulait boire et il me demanda du lait. « Va pour du lait ! » Je me rendis dans la cuisine alors que j'entendis le petit rire, mon chien devait l'avoir lécher, lui lécher la main. Puis alors qu'il caressait mon chien je lui amena son verre de lait et lui donna pour qu'il puisse le boire et celui-ci l'avala rapidement ce qui me fis sourire. « On dit quoi ? » C'est vrai, j'aimais que ma fille fasse preuve de politesse ce n'était pas bien compliqué de dire merci. Je lui fis un sourire, ce n'était pas pour être chiant ou difficile que je lui demandais de dire merci, c'était simplement parce que je trouvais important cette marque de politesse simple et rapide. Après avoir repris le verre vide de celui-ci et l'avoir mis dans la cuisine on pu aller dehors alors que je lui expliquait comment jouer avec mon chien.

Je le regardai jouer avec mon chien, mais lui parla du fait qu'il devrait être plus gentil à l'orphelinat, mais il ne voulait pas y rester, il ne voulait pas être plus gentil pour ne pas y rester. Il devait sûrement pensé que s'il était gentil les dames de l'orphelinat n'allait plus vouloir le laisser partir.

Je hochai la tête alors que je comprenais un peu ce qu'il voulait dire, il ne voulait pas rester à l'orphelinat, mais je ne dis rien afin de le laisser jouer, mais moi j'étais occupé à penser à quelque chose, j'avais les moyens alors pourquoi pas le garder avec moi après tout il semblait m'apprécier, alors qu'il fini de jouer avec mon chien pour s'asseoir par terre et reprendre son souffle alors que Leïko continuait de jouer. J'allais m'asseoir à côté de lui et je décidai de lui proposer quelque chose, à lui de voir j'allais pas le forcer, peut-être que je m'étais trompé et il ne serait pas intéresser à venir vivre avec ma fille et moi ainsi que Natasha un jour avec qui je commençais à sortir.

« Arthur, dis moi, est-ce que tu aimerais venir vivre ici avec Naïma et moi ? Je sais que tu aimerais retourner avec ta maman, mais je crois que ça pourrait être bien, que tu serais mieux ici avec Naïma et moi qu'à l'orphelinat que tu ne sembles pas du tout aimer. »

Je lui fis un petit sourire et attendit de voir ce qu'il en pensait j'espérais que l'idée lui plaise, je voulais vraiment offrir une belle enfance à celui-ci comme mes grands-parents.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Sam 14 Mar - 18:02

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
Naïma elle a pas de maman ? Je regarde Jeremy avec de grands yeux. Elle a que lui ? Elle est comme moi ? Non pas tout à fait. Elle vie avec son papa, moi je vie à l'orphelinat. Avant j’étais comme elle, plus maintenant. C'est pas grave, j'ai compris, Jeremy veut juste me dire que je suis pas tout seul. C'est gentil. Il n'y à rien à dire à ça, alors je met ma main dans la sienne et on part prendre la voiture pour sa maison. Arrivé il me présente Leïko et m'explique quoi faire avant de le caresser. Il me demande aussi si je veux boire quelque chose. Je répond du lait. Maman elle me sert toujours du lait. Pendant qu'il va en chercher je caresse le chien. Il est gros, grand et il me bave sur la main. Je rigole. Jeremy reviens près de moi et me donne un verre remplis de lait. Je l'avale rapidement parce que j'avais soif et grimace lorsqu'il me demande ce qu'on dit. Je répond en marmonnant.

- « Merci ... »

Les grands ils demandent toujours qu'est ce qu'on dit. Merci, s'il te plaît, pardon, … Avant de nous demander de le dire ils devraient le dire eux même. Jeremy il le dit ? Je sais pas, peut être, c'est pour ça que j'ai répondu, mais s'il le dit pas alors je ne le lui dirais plus non plus. Finalement on va jouer dehors et j'explique à Jeremy que je ne serais pas plus sage à l'orphelinat parce que je ne veux pas qu'on m'y garde. Si je suis méchant les dames finiront par en avoir assez et me renvoyer à la maison non ? J'espère. En attendant je joue avec Leïko jusqu'à être trop fatigué. Je me met alors assis par terre et le regarde continuer à jouer tout seul. Jeremy vient s'asseoir à côté de moi et me pose une question qui me laisse sans voie. Je le regard en essayant de savoir s'il est sérieux ou s'il se moque de moi. Si c'est un mensonge c'est vraiment méchant, mais si c'est la vérité … Je ne sais pas si j'ai le droit de dire oui et puis il y a maman. Qu'est ce qu'elle va penser si je vais vivre avec quelqu'un d'autre. Oh je suis sûre qu'elle va être triste. Je peut pas faire ça, je veux pas faire pleurer maman.

- « Non … Je peux pas, je … Maman va pas être contente. »

Repliant mes genoux contre moi je les entourent de mes bras et y enfouis mon visage. J'ai un frisson, mais j'ai pas froid. J'ai peur. Peur de ce que dira maman si j'habite avec Jeremy, Naïma et Leïko. Elle va crier c'est sûre et puis me taper et me mettre dans le placard. Je veux pas retourner dans le placard. Il y fait vraiment trop noir. Étouffant un sanglot je me balance d'avant en arrière.

- « Faut pas mettre maman en colère. Ça non faut pas. Maman elle tape quand elle est pas contente, elle fait mal, elle crie et elle met dans le placard. Je dois pas être un vilain garçon et la faire râler. »

J'ai promis à maman que je ne serais plus vilain avec elle après avoir vidé ses bouteilles dans l'évier. J'ai promis d'être sage et de ne plus la faire fâcher. Jeremy n'a pas le droit de me demander d'habiter avec lui parce que ça me donne envie de dire oui et si je dit oui maman sera fâché et j'aurais pas tenue ma promesse. Je pleure. C'est pas juste. Je dois tenir ma promesse, mais j'ai envie de rester avec Jeremy. Je renifle et pleure de plus belle. Maintenant j'arrive plus à m’arrêter. Je pleure parce que maman n'est pas avec moi, parce que je me sent seul à l'orphelinat, parce que j'ai peur. Finalement je fais la seule chose que je peut faire. Je vais me réfugier dans les bras de Jeremy.

   

   
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Sam 14 Mar - 18:42
Je lui avais expliqué que ma fille n'avait pas de maman, un peu comme lui qui n'avait pas de papa, il ne dit rien, mais c'était mieux comme ça, ça restait douloureux pour moi d'en parler. Maintenant j'avais rencontré une jeune femme qui était très importante pour moi, Natasha qui était la femme de ma vie je le sentais, enfin mon âme sœur, si la mère de ma fille a été la femme de ma vie, celle-ci était mon âme sœur. Enfin bref, je devais m'occuper du petit garçon pour l'instant. Je lui avais expliquer commencer caresser mon chien puis je lui avais donner un verre de lait en lui demandant ce qu'on disait quand quelqu'un nous donnait quelque chose, j'eus un petit sourire. « Mais voyons c'est pas si pénible de dire merci, je trouve ça important de dire merci, s'il te plait, etc… je demande aussi à Naïma de le dire, comme moi je le dis, je te demanderais pas de le dire si moi je le disais pas d'ailleurs. » Je lui fis un sourire et lui ébouriffa les cheveux pour ensuite sortir avec lui après avoir laissé le verre dans la cuisine pour jouer avec Leïko.

Je les avais laissé jouer, ils étaient vraiment mignon tous les deux, je m'amusais à les prendre en photo alors qu'il jouait et je m'occuperais d'imprimer les photos avec le papier spécial fait spécialement pour ce genre d'impression. Après un moment le petit s'était assis dans l'herbe et j'étais aller le rejoindre, je lui avais demandé s'il aimait sa journée et il m'avait répondu un oui avec beaucoup d'enthousiaste ce qui m'avait fait sourire, je lui dis que moi aussi j'aimais beaucoup ma journée avec lui, vraiment je ne regrettais pas du tout d'être aller le voir malgré le fait qu'il était en retrait grimper dans un arbre, j'aurais passé à côté d'un petit garçon intelligent et gentil.

Je lui avais proposé de venir vivre avec Naïma et moi, je fus déçu par la réponse, mais je compris avec ses explications… J'écoutais le petit qui me répondit qu'il pouvait pas parce que sa maman n'allait être contente, je le regardai un moment, je voulais le serrer dans mes bras pour le rassurer surtout en le voyant se mettre en petit boule, je l'écoutais et fronça les sourcils en l'entendant, mon dieu sa mère le frappait avant de l'enfermer dans le placard ? Finalement je ne suis pas sur de vouloir qu'il retourne auprès de sa maman. Le petit s'était mis à pleurer et est finalement venu se réfugié dans mes bras. Frottant le dos du petit pour tenter de le rassurer je lui dis : « On le dira pas à ta maman, si jamais elle l'apprenait on lui expliquerait que tu étais chez moi en attendant qu'elle puisse te récupérer, je te promets qu'elle ne va pas te frapper, plus personne va et frapper ou t'enfermer dans un placard, jamais on ne devrait frapper un enfant. Arthur, penses pas à ta maman, fais juste me dire tu aimerais vivre avec Naïma et moi ? Si tu le veux, je vais m'organiser pour que tu puisse vivre avec nous et le moment venu si ta maman peut te ravoir, je vais lui expliquer la situation et elle ne sera pas fâché, promis mon grand. » Je frottais le dos de celui-ci et le pris dans mes bras pour l'amener dans la maison et alla m'asseoir sur le canapé avec lui afin d'être plus confortable qu'assis dans l'herbe. Je continuai de le rassurer, je détestais voir un enfant pleurer ma fille surtout, mais ce petit bout aussi.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Sam 14 Mar - 19:19

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
C'est compliqué d'être un enfant dans un monde de grand. J'aimerais bien que ma vie elle soit de nouveau comme avant. Avant que maman aille dans une maison pour les gens malades, avant qu'elle ne devienne triste et en colère, … J'aimerais qu'on recommence à manger des céréales le matin devant les dessins animés, qu'elle joue de nouveau avec moi aux playmobils, qu'elle m'aide à décorer les murs de la maison avec de nouveau dessins, qu'elle rigole tout simplement avec moi, me fasse des câlins, me disent qu'elle m'aime … Je veux retrouver ma maman à moi et ma vie.

Finalement dire merci ça me semble bien moins difficile que de supporter toute la douleur que je ressent lorsque je dois dire non à Jeremy. Non je ne veux pas habiter avec lui, Naïma et Leïko, oui je veux retourner à l'orphelinat. D'habitude mentir ça fait moins mal. Là c'est juste horrible, comme si les mots ils me brûlaient la gorge et la langue. Alors je me met en boule, comme quand je me protège des coups de maman, et je pleure. Pleurer aussi ça fait mal. Mal au cœur. D'habitude maman elle me prend dans ses bras quand je pleure et elle me console. Alors je vais me réfugier dans ceux de Jeremy. J'espère y retrouver la sécurité que je ressent dans ceux de maman. Il me frotte le dos et m'explique qu'on ne dira rien à maman et que si elle l'apprend il lui expliquera. Il me dit qu'on ne me tapera plus et que je n'irais plus dans le placard. Il me repose alors sa question. Est-ce que je veux habiter avec lui et Naïma ? Je vais dire oui quand je bloque sur ses paroles. Si ma maman peut me revoir ? Ça veut dire qu'on pourrais lui dire non ? L'idée m'horrifie. Je vais devenir quoi si je ne retourne jamais avec maman ? Je serais le petit garçon de qui ? La peur me fait trembler. Jeremy me soulève alors dans ses bras et m’emmène dans la maison pour s'installer sur le canapé.

- « Si maman peut pas me reprendre il va se passer quoi ? »

Levant mes yeux tout rouge, de pleurer, vers lui j’attends. Je retournerais à l'orphelinat ? Il me gardera avec Naïma ? Plus personne ne voudra de moi ? Je veux pas être tout seul, je veux une maison, une famille. Je renifle et m'essuie le visage dans mes manches. J'aime pas pleurer.

- « Je veux rester avec toi. Je veux jouer avec Naïma et Leïko. Je serais sage. Je dirais s'il te plaît, merci et pardon … Me laisse pas tout seul. J'veux pas être tout seul. S'te plaît me laisse pas. »

Le suppliant du regard je agrippe à son t-shirt. Plus jamais seul. Je ne veux plus. Je serais un gentil garçon, un bon grand frère et je ferais ce qu'on me demandera. Mais je ne veux pas être tout seul ou retourner à l'orphelinat. L'orphelinat c'est pire qu'être seul. On est avec plein de gens, mais pas vraiment à sa place alors on se sent encore plus abandonné. C'est triste l'orphelinat en fait.

   

   
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Sam 14 Mar - 19:55
J'aimerais beaucoup devenir le papa de se petit, j'étais sur qu'il pourrait être heureux, je pourrais jouer à des choses qui intéressaient moins ma fille, par chance ma fille était sportive, mais elle préférait jouer au poupée parfois que jouer au ballon, si je jouais avec elle, c'est sur que je préférais jouer au ballon avec elle. Elle aurait toujours un ami, un grand-frère même qui pourrait veiller sur elle à l'école, à la maison, quand il joue au parc dehors. Je lui avais demandé s'il voulait venir vivre avec moi, mais c'était compliqué comme il ne voulait pas mettre sa maman en colère.

S'il s'était beaucoup amusé, la conversation était beaucoup plus difficile, mais pour l'avenir du petit elle était très importante, je devais savoir ce qu'il voulait, savoir s'il aimerait vivre avec moi jusqu'à ce que sa maman puisse le récupérer ou pour toujours, je voulais adopter ce petit ou du moins l'accueillir chez moi pour l'instant puis l'adopter si jamais sa maman ne pouvait pas le récupérer et si tout allait bien entre nous, s'il s'entendait bien avec ma fille se dont je ne doutais et qu'il aimait vivre ici, je n'avais pas l'intention de le forcer. Le petit était venu se réfugié dans mes bras en pleurs et je le serrais dans mes bras en cherchant à le rassurer au maximum, faire en sorte qu'il se sente bien. Je serrais le petit dans mes bras et on était maintenant dans la maison sur le canapé alors que le petit me demanda ce qui allait arriver si sa maman ne peut pas le reprendre. Il me regardait de ses grands yeux tristes, je préférais vraiment le voir sourire et je lui répondis honnêtement :

« Tu vas rester avec Naïma et moi, tu serais mon garçon, si tu le veux bien sûr. » Puis le petit me regarda s'essuyant le visage il me demanda à rester avec moi, il voulait jouer avec ma fille et mon chien, il dit qu'il allait être sage, dire les politesse, qu'il ne voulait pas être seul, il ne veux pas que je le laisse seul, me suppliant de ne pas le laisser. Je le serra dans mes bras et lui sourit :

« Je te promets que je te laisserais jamais seul, tu pourras venir vivre avec moi, je pourrais t'inscrire dans l'équipe de soccer de mon ami, tu pourras aller à la même école que Naïma, on te décora une chambre, par contre, je sais pas si je vais pouvoir te prendre chez moi se soir, normalement c'est compliqué, mais je vais essayer. » Je retirai mon collier et lui mis autour du cou, le collier était un peu trop grand pour lui, mais ce n'était pas grave. « Comme ça je vais toujours être avec toi, je tes dis combien je tiens à ce collier, alors je te fais confiance, tu dois en prendre soin jusqu'à ce que je puisse le récupérer quand tu vas venir vivre ici si jamais j'arrive pas à faire en sorte que tu reste tout de suite avec moi. » Je déposa un bisou sur le dessus de sa tête et lui dis : « Tu comprends ? Mais c'est une promesse et je tiens toujours mes promesses, je ne fais pas de promesses que je ne peux pas tenir. » Je lui fis un sourire et espérait qu'il allait comprendre.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Dim 15 Mar - 12:36

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
J'aimerais bien une famille comme à la télé. Les familles de la télé elles sont toujours chouette, même si les parents se disputes, si les enfants sont pas toujours gentils, ça finis toujours bien. Oui. J'aimerais bien une famille avec un papa, une maman, une sœur, un chien et une jolie maison. Je crois que ça me plairais d'être grand frère. Avoir un petit frère ou une petit sœur sur qui veiller et avec qui jouer ce serais chouette. Avec maman je n'aurais jamais ça. Je n'aurais pas de papa et pas de frères et sœurs. Maman elle m'a dit, un jour, quelle voulais pas d'autre enfant, c'est trop compliqué de s'en occuper. Alors avec maman on ne sera toujours que deux. Avec Jeremy ce serais pas pareille, mais … J'aime ma maman, je veux pas qu'elle pense que je l'aime plus si je vais vivre avec Jeremy en l'attendant. Seulement je ne veux pas non plus retourner à l'orphelinat et risquer de rester tout seul si maman peut pas me récupérer. Levant mes yeux plein de larmes et d'indécision vers Jeremy je lui demande si c'est ce qui arrivera si maman n'a pas le droit de me reprendre. Il me répond que si maman peut pas me reprendre je resterais avec lui et Naïma. Je deviendrais son garçon. Alors je ne retournerais pas à l'orphelinat ? Essuyant mes larmes je lui dit que c'est ça que je veux, rester avec lui. Je promet alors d'être sage, poli et d'écouter ce qu'il me dira. Tout plutôt que d'être tout seul. Me serrant dans ses bras il sourit et me promet qu'il me laissera jamais tout seul et que je pourrais venir vivre avec lui et sa fille. Il dit qu'il m'inscrira dans l'équipe de soccer de son ami et dans l'école de Naïma. Il dit même que j'aurais une chambre à moi. Seulement pas ce soir, il essayera, mais ça il peut pas le promettre. Il retire alors son collier et me le met autour du coup. Je le regarde avec attention en l'écoutant m'expliquer que, comme ça, il sera toujours avec moi et que je peut le garder jusqu'à ce que je vienne chez lui pour habiter. Me faisant un bisou sur la tête il me demande si je comprend et me dit qu'il tient toujours ses promesses quoi qu'il arrive.

- « Oui je comprend. Merci. »

Calmé j'observe le bijoux avec grande attention. Je vais en prendre soin comme du mien et je le rendrais à Jeremy quand je reviendrais chez lui. C'est une promesse. Je vais avoir une maison, une sœur, un papa en attendant maman. Et si maman reviens jamais alors je resterais toujours avec Jeremy. Glissant le collier dans mon sweat-shirt je lui fait un grand sourire. Je suis plus triste.

- « Je crois que j'ai faim maintenant. On peut aller manger tu crois ? »

Levant mes yeux noisettes vers lui je l'observe avec attention. Il est gentil. Je suis content qu'il soit venue me voir et d'être descendu de mon arbre pour lui parler. Si j’étais resté dans l'arbre ma journée aurait été aussi nul que mon costume déchiré et taché. C'est bien mieux de jouer avec lui.

   

   
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Dim 15 Mar - 13:02
Je fus soulagé de le voir me sourire et aussi qu'il comprenne que peut-être il n'allait pas pouvoir venir dormir ici cette nuit comme c'était compliqué. Je l'avais serrer dans mes bras et donner un bisou sur le dessus de la tête. Je lui sourit à mon tour et lui répondis : « De rien mon grand, je vais tout faire pour que tu puisse venir vivre le plus rapidement possible. Je vais aussi en parler à Naïma, elle qui voulait un frère ou une sœur elle va être contente et je dois en parler à Natasha, tu te rappelles des chevaux ? Ils sont à elle, c'est mon amoureuse, on commence notre histoire, on ne vit pas encore ensemble, mais je l'aime beaucoup alors je vais te la présenter. T'inquiètes pas, elle va pas chercher à remplacer ta maman, je te le promets et si tu aimes les animaux elle a des tonnes d'animaux chez elle, des chiens, des chats et toute sorte d'animaux. Tu vas aimer j'en suis sur, je vais lui parler de toi la prochaine fois que je la vois, tu veux voir une photo d'elle ? » Bien sûr j'allais pas lui montrer une photo d'elle à moitié nue comme elle était mannequin et je l'avais rencontrer lors d'une séance de photo de lingerie, mais j'avais pris une photo d'elle avec ma fille alors je pouvais montrer cette photo au petit.

Puis le petit qui glissa mon collier que je venais de lui prêter sous son sweat. Puis il me dit qu'il avait faim maintenant et il me demanda si on pouvait aller manger, je lui sourit et le gardant dans mes bras je me levai et dit : « Oui allons-y. » Je pris mes clés et mon portefeuille tout en gardant le petit dans mes bras. On alla à ma voiture et je le déposai dans la voiture et l'attacha et me glissai derrière le volant. « Tu aimes la musique que je mets ? Est-ce qu'il y a de la musique que tu préfères ? D'ailleurs ta chambre tu la voudrais de quelque couleur ? » Je démarrai la voiture et pris la direction du restaurant préférée de ma fille pour le faire découvrir au petit, une fois arrivé je commanda l'assiette qu'aimait le petit et me pris une assiette de pâte au fruits de mer. « Si tu viens vivre chez moi, faut me parler de ce que tu aimes vraiment et ce que tu aimes moins ! Il faudra aller au magasin de prendre de quoi meubler ta chambre aussi, y'a d'autres choses que tu voudrais pour ta chambre ? » Je lui fis un sourire et pris du pain qui était dans un petit panier au milieu de la table et mis un peu de beurre dessus et pris une bouchée.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Première rencontre. [Jeremy] › Dim 15 Mar - 17:07

   
Première rencontre.

Jeremy & Arthur



   
Un sourire aux lèvres Jeremy me dit qu'il veux que je puisse vivre avec lui le plus rapidement possible. Moi aussi et je suis pressé de rencontrer Naïma. Il me parle alors de la dame à qui sont les chevaux de la photo. Il m'explique que c'est son amoureuse et qu'il me la présentera. Avant que je ne puisse dire un mot il me rassure en me disant qu'elle n'essayera pas de prendre la place de maman. Heureusement. Il me propose alors de me montrer une photo d'elle est j’acquiesce.

- « Oui je veux bien. »

Je glisse ensuite son collier dans mon sweat et lui dit que j'ai faim tout en demandant si on peut aller manger. Heureusement Jeremy est d'accord. Il me garde dans ses bras en se levant et me porte jusqu'à la voiture ou il m'installe. Il se met assis au volant et me demande si j'aime bien la musique qui passe et s'il y en a que je préfère. Je fronce le nez en réfléchissant. Je suis pas trop sûre alors je hausse les épaules. Avec maman j’écoutai pas trop des musiques pour enfant à part …

- « Oui j'aime bien. J'aime très beaucoup les chansons des dessins animés Disney. »

Voilà. C'est celle que je préfère les chansons de mes dessins animés, elles sont jolies. Jeremy me demande aussi je veux quoi comme couleur dans ma chambre. Ma chambre chez maman elle est grise, rouge et noir avec un lit en forme de voiture cars. C'est jolie, mais c'est pas ce que je préfère, sauf que j'ai pas eu le choix, maman à pas payé les meubles ils étaient déjà là. Je préférerais autre chose puisque Jeremy me demande mon avis. D'ailleurs j'ai une idée de ce qui me plairait bien.

- « Bleu et vert c'est jolie pour une chambre ? »

Une chambre bleu et verte … Un peu comme si j'avais la tête sous l'eau. Dans les dessins animé c'est comme ça sous la mer. Peut être que je pourrais même avoir un tableau avec Samy la tortue dessus. J'aime bien. Moins que Toy Story, mais beaucoup quand même. Bientôt on arrive au restaurant. Je me met assis et je laisse Jeremy commander à manger pour nous. En attendant le repas il m'explique que si je vais vivre avec lui il faut que je lui dise ce que j'aime et ce que j'aime pas et puis on ira au magasin chercher des meubles pour ma chambre, … Il me demande alors s'il y a des choses que j'aimerais avoir dans ma futur chambre et je réfléchis pour bien choisir.

- « Un lit ou on grimpe avec un petit escalier et sous lequel on peut mettre une petite banquette. Oh et un cadre avec Samy la tortue dedans. Un coffre de pirates pour ranger mes jouets je peux ? »

Tout en parlant je continue de réfléchir et une question germe dans ma petite tête quand je parle de jouet. Quand on m'a emmené à l'orphelinat les policiers ont récupéré tout mes jouets dans ma chambre, mais ils sont ranger dans un grand carton dans le bureau de la directrice et j'ai pas le droit de les avoir. On m'a redonné mon doudou et mon ballon, c'est tout, pour pas que le reste soit perdu ou cassé. J'aimerais bien qu'on me redonne tous mes affaires. Surtout mes jouets Toy Story.

- « J'aurais le droit de récupérer mes doudous et mes jouets qui sont à l'orphelinat ? »

   

   
code by PANIC!ATTACK
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Première rencontre. [Jeremy] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Première rencontre. [Jeremy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Première mission
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Cours de Sport [première classe arrivée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: