Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Membrichou
avatar
Age : 34
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 800
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Jane & Lilly-Rose
Ft. Mum
Ft. Jane & Ellen

DISPONIBLE


Telle mère, Telle Fille... ?


Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Lun 5 Mar - 0:58

Jane C. Shepard & Lilly-Rose Jones
feat. Emily Reddick



QUAND LES MASQUES TOMBENT


Emily Reddick avait organisé une fête. En quel honneur ? Aucun but était sélectionné. La présentatrice TV appréciait inviter des connaissances, des amis : réunir des personnes afin de relâcher la pression. Souvent, ces fêtes dégénéraient. Les invités étaient souvent saoules ou sous l’emprise de substances illicites. Tout était autorisé sans restrictions particulières. Ces gens possédaient de l'argent, car la plupart appartenait au milieu de la télévision ou des médias. Alors, ils ne connaissaient pas de limites. Les débordements restaient impunis. Ils rencontraient une chance monstre. Candace et Lilly-Rose adoraient ces soirées, elles avaient le droit d'y assister et d'y participer. Elles pouvaient inviter des proches. Les colocataires ne partageaient pas tout. Alors, ces moments les réunissaient.

Ce soir, Emily abandonnait ses t-shirts dits « geeks », ses jeans, ses vestes à capuche, etc. Elle portait une belle robe noire pailletée, plutôt moulante. Red n'avait pas à se plaindre de soucis de poids donc elle pouvait se le permettre. Elle optait pour des talons de cinq centimètres noirs. Elle était déjà grande alors elle n'allait pas exagérer. Ses cheveux étaient lissés et lâchés. Elle portait des accessoires pour agrémenter sa tenue. Son maquillage restait prononcé. Ces détails la changeaient totalement.

Les invités étaient arrivés aux alentours de dix-neuf heures. La son envahissait les lieux de manière raisonnable pour que le partage et les échanges puissent exister. Un DJ avait été réquisitionné à la dernière minute. Les voisins étaient prévenus. La décoration se voulait moderne et travaillée. Une décoratrice avait effectué un bon travail à ce niveau. Em' mettait souvent les petits plats dans les grands. Les boissons alcoolisées et non alcoolisées étaient proposées et nombreuses. Un serveur était engagé pour l'occasion. Il y avait de quoi grignoter. Lors de ces occasions, Red prouvait qu'elle avait de l'argent. Il ne s'agissait pas de se vanter mais de faire les choses bien. Candace et Lilly-Rose s'habituaient à ce genre de plaisirs. Elles les validaient pleinement. Cela leur permettait de profiter, de s'amuser et surtout de ne rien dépenser, aussi de connaître du monde notamment des gens connus.

****

Emily buvait bien. Elle ne supportait pas l'alcool. Elle ne tenait pas ce style de liquide. Elle était joyeuse. Elle s'éclatait. Elle ne pensait plus à rien et elle ne réfléchissait plus à rien. Elle se lâchait totalement. Seulement, il lui fallait peu de verres pour en arriver à ce stade et souvent, elle les enchaînait bien rapidement. Elle entraînait bien souvent ses colocataires dans ce délire. La fête se déroulait bien. Les invités dansaient, parlaient, buvaient, riaient, se shootaient pour certains. C'était déjà la folie au bout d'une heure. L'ambiance demeurait au rendez-vous, la sauce avait pris rapidement comme toujours. A l'instant, Lilly-Rose essayait de dire quelque chose d'important à Emily qui n'entendait rien. Elle s'éclatait à reproduire le porté de Dirty Dancing avec un pote mais leur équilibre venait de les trahir. Morts de rire, ils avaient croisé la dureté du sol. La bonne humeur se situait à un cran du paroxysme. Qu'en serait-il de la suite de cette soirée ?


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 17/10/1985
Quartier : centre ville
Je suis : Pour le moment serveuse, on verra demain ^^
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 993
Célébrité : MELANIE SCROFANO
Rps en cours : Sortie entre femmes [Em' & Jane]





Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Lun 5 Mar - 18:36



Quand les masques tombent
Ft. Em' & Jane
 
Ce soir c'était soirée, comme souvent à cette adresse. Emily, la coloc' de Lilly, était connue et elle aimait profiter, inviter du monde et faire des soirées plutôt animées. Jones ne s'en plaignait pas, loin de là. Elle était ok pour tout ça. Cela animait sa triste vie et la rapprochait de ses amies et colocataires Emily et Candace. Autant dire que ces moments là étaient des moments de pur délire. La brunette avait décidé d'inviter son amie : Jane.

Elle partageait plus de choses avec elle depuis qu'elle était venue manger chez elle. Lilly-Rose était passée à l'improviste chez la policière. Cette donne avait surpris Jane Shepard qui ne s'attendait pas à une telle venue. Lilly ne voulait pas ne plus revoir cette héroïne. Elle l'avait tant en admiration qu'elle avait tout fait pour pouvoir nouer un vrai lien. De plus, elle l'appréciait encore plus en la connaissant mieux. Elle avait du cœur et aussi un petit côté tout mignon qu'elle ne montrait pas tellement face à tous. Lilly-Rose était contente de cette amitié. Elle avait de l'animation dans sa vie. Elle rêvait beaucoup avec les histoires de la grande kamikaze. Cela la sortait de sa vie monotone et difficile.

En attendant la belle, elle profitait de la soirée : alcool, jeux et délires. Mais elle ne cessait de regarder son téléphone et de se contrôler pour ne pas que Jane la pense complètement folle et irraisonnée. Elle attendait la venue de son amie pour continuer les festivités. Elle s'amusa à regarder ses coloc'.

- Emily ? Tu vas bien ?
Elle la voyait faire n'importe quoi comme souvent. La brune ne tenait pas l'alcool et c'était toujours hilarant. Jane aurait du spectacle ce soir.

©️ Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2816-give-me-million-a-reasons-lilly-rose http://marplespring.forumactif.org/t2822-lilly-rose-links-topics

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 37
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 275
Célébrité : Colleen Deegan

Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Mar 6 Mar - 18:02



When the masks come off

- Marple Spring, Centre-ville
- Appartement de Lilly-Rose Jones & d'Emily Reddick

L'amusement était quelque chose qui m'était au mieux aléatoire, au pire inexistant, il fallait dire que ma vie ne laissait pas trop de place à ce qui était devenu depuis longtemps, un luxe. Plus jeune, au collège puis au lycée, voire même quand j'étais encore serveuse, je sortais à pas mal de reprises. J'étais insouciante, je ne demandais qu'à m'amuser et à profiter de la vie qui s'offrait à moi, boire de l'alcool et fumer un coup de temps en temps, puis le sexe est venu lorsque j'approchais de mes dix-sept ans et pour plusieurs de sorties que j'avais faite, je repartais souvent avec une autre fille, très rarement un homme. On allait soit chez eux ou dans la voiture pour finir la soirée et puis on se quittait pour ne plus se revoir ou pour le week-end suivant. C'était une époque quasiment dorée. Et là, le 11 septembre est arrivé. Ma vie avait basculée ce jour là et ce, de manière irréversible.

L'armée ne me donnait pas beaucoup d'occasions de m'amuser comme avant, c'est pourquoi je profitais à fond de mes permissions. C'était l'occasion de faire baisser la tension et de se relâcher complètement. De plus, ayant gagné en endurance et en force, je buvais beaucoup d'alcool, il en fallait beaucoup pour me torcher complètement mais j'atteignais sans peine mes limites car je ne voyais pas d'autres manières de m'abandonner complètement à part le sexe. Une fois la nuit torride passée, on oubliait tout ça et on rentrait chez soi pour ne rien faire de sa journée ou perdre ce qu'on avait accumulé la dernière soirée dans la salle de sport puis, on repartait en mission. Les permissions étaient des moments forts mais rares. Quelque part je me disais que j'étais chanceuse de n'avoir aucune famille ou même compagne qui m'attendait, je n'arrivais pas à concevoir comment les soldats de mon unité étaient presque tous des pères ou des hommes mariés ou qui vivaient avec une femme sans être forcément leurs épouses ou encore de manière rarissime, des femmes avec des maris restés au pays. À cause de la vie militaire et malgré les moyens de communications modernes de notre époque, arriver à concilier une vie de soldat et une vie de famille m'échappait complètement. Toutefois, je me gardais bien de porter le moindre jugement sur le choix de vie de ces hommes, parfois de ces femmes, c'était leur choix. Mais ce qui ne me faisait jamais changer d'avis à ce sujet, c'était que je ne les plaignais jamais lorsqu'ils apprenaient que leur femme ou compagne ou mari les trompaient avec un ou une autre ou souhaitait divorcer. Ils connaissaient les risques d'une telle relation, de leur choix de vie et ils ont pourtant choisis de s'y engager. Quant à moi, à part mon vieux père, personne ne m'attendait au pays. Il était beaucoup plus sain de mon point de vue de savoir que la famille attendait à l'autre bout de la planète plutôt que le conjoint mais... c'était vraisemblablement un point de vue minoritaire.

Après l'armée, je n'avais pas tellement changé mes habitudes une fois entrée dans la police, j'avais simplement un peu plus de jours de repos et de congés que sous les drapeaux. Pendant que je me formais, je me donnais à fond. Lorsque c'était le repos, je dormais ou je continuais de m'exercer à la salle et dans l'octogone. Je ne m'étais pas faite beaucoup d'amis dans ma promo de gardienne de la paix, j'étais beaucoup plus occupée par ma formation et mon travail. De plus, j'étais suivie psychologiquement sur mon initiative afin d'être aidée pour surmonter mes traumatismes vécus en Irak et en Afghanistan. Les fêtes et les sorties du week-end furent peu à peu occultées de mon quotidien. Lorsque j'officiais à Cincinnati, mes collègues m'avaient bien invités à quelques unes de leurs sorties mais j'étais devenue une très grande adepte du metro-boulot-dodo. La mutation à Marple Spring n'avait rien changé, je connaissais mes collègues de manière un peu plus proche au vu de l'effectif présent pour la ville, je connaissais des gens mais je me faisais peu de relations, Haver et Otylie étant des exceptions. Parfois on me reconnaissait dans la rue ou à la salle de sport et on me faisait bonjour de la main, la plupart du temps je ne faisais que répondre distraitement, non pas par impolitesse ou méchanceté mais parce que je ne me rappelai plus de la personne alors que j'avais pourtant une très bonne mémoire des suspects ou des gens passés par le commissariat et ceux-là, bizarrement, s'écartaient de mon chemin ou s'évaporaient. En revanche, il y en avait une qui avait réussie à m'atteindre et qui m'avait poussée à m'ouvrir à elle : Lilly-Rose Jones, connue récemment à Detroit.

La jolie brune était devenue proche de moi voire très proche et ce n'était pas pour me déplaire. Je lui trouvais un certain attrait qui me plaisait, je n'étais pas indifférente à elle mais il semblerait qu'elle soit beaucoup moins emballée que moi, du moins pour ce qui est d'une certaine attirance. Lilly-Rose préférait voir une espèce d'héroïne en moi car j'avais été militaire et j'étais policière, elle me vouait une admiration sans bornes et m'aimait beaucoup bien que j'en espérais autrement. Cependant, qu'elle ne se détrompe pas, j'étais très reconnaissante à la belle serveuse de me regarder avec des yeux brillants car très peu l'avaient manifesté comme elle. De plus avoir une amie me rassurait un peu, j'étais juste très difficilement accessible. Quelques temps après qu'elle se soit invitée chez moi, je reçus un message de sa part, m'invitant à une fête qui était organisée dans l'appartement qu'elle louait en colocation. Depuis le temps que je ne faisais plus de fêtes, je n'étais pas très emballée par l'invitation, le faisant savoir à mon amie. Elle ne se démonta pas et insista pour avoir ma présence sur place. Devant son entêtement, je lui cédai finalement et je lui promis d'être là. Lilly-Rose ajouta avant de mettre fin à l'échange qu'une tenue de soirée était préférable. Ce dernier détail me faisait tiquer légèrement et je n'avais rien dans ma garde-robe pour une fête quelle qu'elle soit. Seulement, je ne voulais pas déroger à la promesse ainsi faite.

Qu'est ce que je voulais y faire à cette fête... Mon dernier rendez vous "galant" avec une jeune femme du nom de Lazulis ne m'avait pas vraiment laissé de supers souvenirs et j'avais toujours cette... frustration et envie qui ne demandait qu'à être assouvie et calmée. Malheureusement, les occasions étaient rares, la solitude tantôt salvatrice dans la plupart des cas me pesaient après tout. J'allais m'y amuser, c'était un fait, beaucoup boire aussi car j'en ressentais le besoin. Après si je pouvais finir ma nuit avec quelqu'un, j'en serais assurément satisfaite et je ne remercierai jamais assez Lilly-Rose d'avoir fait preuve d’opiniâtreté auprès de moi. L'objectif était donc outre de se distraire, d'en mettre assez la vue. Je voulais en jeter et depuis une éternité, je me surpris à m'observer dans le miroir pour savoir jouer de mes charmes. Mais comment jouer de ses attraits et séduire lorsque l'on avait le corps d'une militaire marquée par les combats et celui d'une combattante MMA... Une interrogation qui trouva une réponse le jour de la fête. Partie sur un coup de tête me fournir en magasin de vêtements lors de mon jour de repos en semaine, je laissais mon instinct me guider. Puis, après la fin de mon service le jour de la fête, après une douche plutôt rapide, je m'habillais et le résultat était au bas mot, satisfaisant pour moi. Je portais un haut noir légèrement court pour moi, comme un t-shirt raccourci mais qui ne me serrait pas du tout, le bas laissait entrevoir une partie de mes abdominaux proéminents, mes manches courtes mettaient en valeur mes biceps et mon tatouage de l'armée et des galons étaient visibles. Dans le dos, il y avait une échancrure au milieu, tenue en haut et en bas du vêtement, la dite-échancrure montrant une partie de mon ange tatoué dans le dos, on pouvait voir l'Ange armé de son épée descendant sur terre. Un pantalon de cuir noir moulant, mettant en valeur mes jambes galbées et mon fessier musclé se chargeait de finir le tableau de séduction aguicheur que je voulais envoyer. Des talons noirs en bas achevaient donner un côté raffiné mais sexy à mon accoutrement dont j'étais pas peu fière. Un maquillage léger mais joli et sobre sur le visage les lèvres serties d'un gloss sombre pour un sourire que j'espérai éclatant, les cheveux blonds en bataille disciplinés cette fois avec du gel et redressés en une pointe de cheveux, complétaient le tableau de ma personne et c'est ainsi parée que je me rendis à la fête, malheureusement plutôt retardataire.

Pendant ma mise en tenue, je n'avais pas remarquée ni même entendue mon smartphone vibrer et je m'aperçus que Lilly-Rose m'avait envoyé pas moins de cinq messages, me confirmant donc que la fête avait déjà commencée. Suivant l'adresse qu'elle m'avait donnée, je me rendis au lieu de la fête dans des rues étonnamment vides de monde. Le bâtiment en vue, j'envoyais un message pour rassurer la brunette et lui dire que j'étais sur place. Je remisai ensuite mon téléphone portable dans ma poche de pantalon puis je fis alors mon entrée festive.

Jane's Arrival:
 

Il y avait... pas mal de monde. Des hommes, des femmes, tous inconnus pour moi. Il y avait déjà de la musique, tout le monde riait ou buvait mais beaucoup de têtes se retournèrent sur mon passage. Plutôt satisfaite de mon effet, je fis un petit sourire en coin en voyant que je captais l'attention de plusieurs personnes. C'était très bien. Certes beaucoup d'hommes mais au moins il y avait des femmes qui ne détachaient pas leur regard... Oh Lilly-Rose. La belle brune vint vers moi comme si elle me cherchait désespérément et je lui décochai un sourire ravageur.

Bonsoir Lilly-Rose. Contente de me voir ?
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers


Anything like... Classic Rock... That kind of stuff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Age : 34
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 800
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Jane & Lilly-Rose
Ft. Mum
Ft. Jane & Ellen

DISPONIBLE


Telle mère, Telle Fille... ?


Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Mar 6 Mar - 21:28

Jane C. Shepard & Lilly-Rose Jones
feat. Emily Reddick



QUAND LES MASQUES TOMBENT


Pour se relever de leur chute, Emily Reddick et son pote, prirent le temps. Ils n'avaient pas l'air très fins avec une telle attitude. Or, il valait mieux être prudents les concernant. Ils venaient de faire n'importe quoi : imiter le porté de Dirty Dancing en étant bien alcoolisés, ce n'était pas si simple. Ils auraient pu se faire mal. Ils ne calculaient pas les dangers. Em' contrôlait encore ses dires et ses faits et gestes. Seulement, être raisonnable et réfléchie lui paraissaient deux choses impossibles. Elle écoutait juste ses envies et ses folies en imaginant qu'il s'agissait d'une bonne idée. Red ne possédait plus tellement les yeux en face des trous. Elle s'amusait bien. Il était question de se lâcher complètement. Ces soirées honoraient ce principe. Tout était à volonté mais surtout l'art de faire la fête demeurait à grignoter sans modération. Le plaisir de se retrouver, de ne rien maîtriser donc de se laisser aller était présent. Seule Lilly-Rose affichait encore une once de lucidité. Pourquoi n'arrivait-elle pas à se mettre à fond dans le bain ? De coutume, elle perdait rapidement le contrôle et même sa patte folle ne la freinait pas. Elle faisait partie des pires. Présentement, elle s'accrochait à son téléphone. Que se passait-il ? Rencontrait-elle des problèmes ? Ou attendait-elle tout simplement quelqu'un ? Elle allait peut-être présenter un éventuel copain à ses colocataires. Em' imaginait la chose, cette idée la ravissait déjà. Elle oubliait qu'il pouvait également s'agir d'une dame. La serveuse était bisexuelle. Elle validait les deux parties. Reddick ne s'inquiétait jamais de ce détail, Lilly restait très respectueuse avec ses colocataires. Elle ne tentait rien alors c'était rassurant, Emily aimait les hommes tout court. Lors de sa remise en équilibre, la brune entendait justement la serveuse prendre la parole afin de la questionner. Que se passait-il ? Lilly-Rose n'était pas totalement dans l'ambiance.

Ouais ouais lâche-toi copine, t'es trop sobre ! Profite, allez !

Elle s'éloignait de celle qu'elle surnommait bêtement « docteur House ». Emily choisissait de danser avec son pote. Ils effectuaient des gestes en dehors du rythme mais ils s'amusaient. La chanson qui passait les emportait. Le serveur leur tendait un verre en même temps. Impossible de refuser. Red ne s'inquiétait pas des liquides présents dedans, les mélanges ne lui faisaient pas peur. La belle ne tenait pas l'alcool et jamais elle ne posait le sujet : elle continuait à boire plus que de raison. Oskar Hopkins avait subi les frais d'un état encore plus avancé. Cet homme, très correct, n'avait pas profité de la situation. Emily l'appréciait beaucoup. Il représentait un sauveur. A l'instant, elle se situait dans un lieu familier, elle ne craignait rien, sauf... une vision peut-être. Soudainement, Emily Reddick croyait reconnaître le lieutenant Shepard. Elle semblait proche de Lilly-Rose Jones. Sa tête tournait légèrement tant le choc était palpable. Une blague ? Cette femme devait ressembler à Jane, elle était bien plus belle et féminine. Em' se persuadait d'halluciner. Elle confiait à son ami.

Tu vois la femme là-bas ?
Ouais.
C'est ma sauveuse, celle du reportage sur l'arrestation.
Quoi ? Tu délires ?
Euh... ouais c'est juste un agent de police super chiant !
Mais qu'est-ce qu'elle fait à ta soirée ? Elle est bonne en tout cas !
J'sais pas. Viens, je vais te la présenter, voyons comment elle se comporte en civil.

Timidement, ils approchaient de la cible.

Lilly-Rose, tu connais le lieutenant Shepard ? Jane bonsoir, j'en reviens pas, ça vous change : habillée comme cela ! Elle se doutait que Jones l'avait invité, elles devaient être amies ou plus. Le passé restait balayait par l'alcool. Pas de haine, de mauvais regards. La bonne ambiance surplombait le tout. Salut moi c'est Alan, je suis producteur, tu vas bien ? Bienvenue à cette soirée, Jane ! Il la draguait ouvertement. Shepard faisait son effet à cette fête, les gens n'hésitaient pas à la dévisager.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 17/10/1985
Quartier : centre ville
Je suis : Pour le moment serveuse, on verra demain ^^
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 993
Célébrité : MELANIE SCROFANO
Rps en cours : Sortie entre femmes [Em' & Jane]





Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Mer 7 Mar - 13:35



Quand les masques tombent
Ft. Em' & Jane
 
- Cool, ouais t’inquiète. J'attends une amie c'est pour ça. Elle tarde à venir. Enfin bref, continue de faire ta folle. Elle rit car Emily ne tarda pas à faire la fête, avec extravagance. Lilly regarda l'heure. Elle se dit que son amie finirait par ne pas venir. Étant militaire de base, cela était surprenant de sa part : un tel retard... Em' dansait n'importe comment avec un de ces amis. Il était étrange. Lilly pensait qu'il était amoureux de Reddick mais rien n'était confirmé. C'était un gars du showbiz. C'était le monde de Emily. Jones s'amusait bien en compagnie de ce sgens, même si elle n'était absolument pas de ce milieu.

Jane arriva enfin. Le visage de Jones s'éclaira immédiatement. La blondinette était toute belle. Le style qu'elle arborait changeait du style habituel. Cela lui allait très bien. Wow coucou toi. Contente ? Carrément ! Qu'est ce que tu es belle comme ça. C'est un style sympa. On voit tout tes abdos Madame la policière. Dis donc je pensais que tu n'allais...

La colocataire de Lilly-Rose vint couper toute conversation. Quelle impolie ! Elle était décidément bien saoule. Elle avait l'air de connaître la policière elle aussi. Emily demanda même à son amie si elle aussi elle la connaissait. Oui bien sûr. C'est mon amie dont je te parlais, celle que j'attendais. Tu la connais aussi toi ? Lilly ne comprenait plus rien. Son visage montrait bien qu'elle était perdue. Elle ne savait pas que les deux avaient un lien. Elle regarda Jane. Tu connais ma coloc ? Elle dit que t'es sa sauveuse. J'y comprends rien. Alan intervint pour faire le gros dragueur auprès de Jane. La pauvre... ou plutôt le pauvre. Shepard avait de la repartie et elle saurait l'envoyer dans les roses sans détours. Jones attendait ça avec impatience, tout sourire.


©️ Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2816-give-me-million-a-reasons-lilly-rose http://marplespring.forumactif.org/t2822-lilly-rose-links-topics

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 37
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 275
Célébrité : Colleen Deegan

Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Jeu 8 Mar - 18:40



When the masks come off

- Marple Spring, Centre-ville
- Appartement de Lilly-Rose Jones & d'Emily Reddick

L'entrée sur la scène de cette fête avait été quasi-parfaite. Du coin de l'œil, je vis un homme penché sur des platines et de l'équipement de musique électronique, certainement le DJ de la fête. Lorsque j'arrivais dans l'appartement, le DJ avait lancé une musique bien plus rock que la précédente, idéale pour mon entrée, une sorte de mélange de ZZ Top, du Hendrix à ses grandes heures avec un brin de AC/DC le tout sous la domination et l'omniprésence du spectre Eric Clapton, l'un des maîtres incontestés du blues et hard rock américano-britannique. Loin de détonner dans une ambiance festive, le son sonna comme un doux hymne à mes oreilles, me laissant alors libre de pénétrer dans l'appartement comme si les guitares électriques et les batteries de la musique rock me souhaitaient la bienvenue. Pour un peu, je passerai presque pour une chanteuse rock ou metal.

Comme je le constatai plus tôt, il y avait beaucoup de monde et de nombreuses têtes se tournèrent vers moi. Je croisai le regard de certaines d'entre elles, surtout des hommes qui ne revenaient pas de me voir entrer en ces lieux, certains sous le regard courroucé d'autres femmes que je supposai être leurs compagnes. Rassurez-vous mes cocottes, ce ne sont pas vos mecs ou vos maris qui m'intéressent, plutôt votre propre petit cul... Un sourire en coin s'était étiré sur mes lèvres car un sentiment de puissance s'était immiscé en moi. Rarement je n'avais été aussi sûre de mon charisme et confiante à l'idée d'aborder cette soirée. Certains hommes me sourirent en voyant mon regard mais je ne leur répondis pas, je leur affichai mon indifférence alors que par leurs sourires et leurs yeux, je savais parfaitement qu'ils voulaient me dire "t'es bonne". En revanche, pour les femmes qui osèrent me regarder, quelques unes trouvèrent une réponse et je me fendis de quelques clins d'œil savamment distillés envers certaines belles plantes. Chose plutôt étonnante mais aussi hilarante, quelques unes parmi ces femmes qui pouvaient m'intéresser trouvèrent aussitôt un protecteur en la personne d'un homme à leurs côtés, ces derniers étant les rares me regardant autrement qu'avec lubricité. Certains étaient irrités de me voir ainsi reluquer leur compagne comme si j'étais un mec, d'autres apparaissaient comme étant partagés entre l'envie et la contrariété. Cette partition jouée sur la scène de cet appartement me fit rire pour moi-même, c'en était grisant d'être une sorte d'attraction charmeuse de la soirée.

Ma jolie Lilly-Rose fut la seule à me faire rougir lorsqu'elle vint auprès de moi. Je remarquai que vestimentairement, elle ne changeait pas vraiment de l'ordinaire contrairement à la plupart des gens ici présents qui étaient habillés en tenue de soirée comme des robes ou des chemises. Il n'empêchait que je remis à penser comme à chaque fois en sa présence qu'elle était agréable à regarder. Pour un peu, je l'aurais presque attirée à moi pour l'étreindre. Les compliments de la belle brunette me firent davantage rougir mais j'en étais contente. Oui mes beaux abdos... Comme pour appuyer ses propos, je me passai la main sur mes muscles à cet endroit en regardant Lilly-Rose. Quoique mais qui est-ce qui se pointait là ?

Arriva donc, l'une des personnes à laquelle je m'attendais le moins à voir ici, j'ai nommé Emily Reddick. Celle qui était à deux doigts d'être derrière les barreaux et dont j'avais dû sauver la peau il y a quelques semaines de cela se tenait là devant moi. Et qui il y avait à son côté... Un type qui m'était étrangement familier mais sur qui je n'arrivai pas à mettre un nom. Cependant, j'étais certaine d'avoir déjà vu ce mec et ce n'était pas pour qu'il m'offre des fleurs. Qu'importe, je choisis de le regarder à peine pour me concentrer sur Reddick et Lilly-Rose, les deux femmes m'étaient les plus importantes pour le moment. Un sourire à demi-mauvais et amusé accueillit l'arrivée de la foutue hackeuse. Je croisai les bras sous ma poitrine, remontant un peu plus le bas en dévoilant quelques centimètres de plus de mes abdominaux tout comme ma poitrine se rehaussa légèrement. Lilly-Rose, la plus proche de moi était complètement perdue quant à la rencontre pour le moins inopinée. Avant de répondre aux interrogations de la brune et à la remarque de la geek fêtarde, un homme portant un plateau de cocktails se présenta à moi et me désigna les cocktails présents. Sans perdre de temps, je choisis le verre avec la plus grande concentration de whiskey avant de le laisser prendre congé. J'en pris une gorgée, sentant doucement mon corps se réchauffer avant de leur répondre.

Ça vous en bouche un coin, hein Emily ? Contrairement à ce que vous pensez peut-être, on peut être policière et participer à une fête, surtout si on est gentiment invitée par votre belle colocataire. Je la connais oui, Lilly-Rose, madame Reddick ici présente a bien failli y rester dans l'arrestation que mon estimée hiérarchie lui a autorisé à filmer. Si elle est encore en vie aujourd'hui, c'est parce que je lui ai botté le cul dans le buisson d'à côté pour qu'elle évite de se prendre une rafale. Je me suis mangée quelques balles un peu plus tard, j'imagine que ça a dû atterrir sur YouTube...

Je me mis à rire lorsqu'à cet instant, une homme fit irruption dans notre petit groupe de femmes. Emily et Lilly-Rose esquissèrent un geste de recul quand il se pointa mais je ne bougeai pas de ma position et je le fixai, dubitative. Le regard assuré, la posture vers l'avant, un sourire charmeur... J'y vis un grand dragueur derrière cet homme. Il me salua en me souhaitant la bienvenue et je ne lui répondis pas immédiatement. Je bus une gorgée plus volumineuse de mon cocktail en arquant un sourcil. Si j'avais été seule, me faire aborder par ce gars ne m'aurait pas trop dérangé même si je l'aurais certainement éconduit au bout d'un moment mais ici, je me sentais presque envahie lors de son arrivée. Mon sourire mauvais autrefois adressé à Reddick était cette fois dirigé vers cet aminche qui se présentait comme Alan, producteur. Vague sur le métier, un nom pas dégueulasse... Il me prenait pour qui ? J'étais même plus grande que lui, bordel.

Ah producteur... c'est vous le Harvey Weinstein local ? Je vous l'annonce maintenant, je ne suis pas intéressée pour être dans un de vos films.

Légèrement hilarante et moqueuse du dragueur, je repris une autre gorgée de mon cocktail avant de me saisir, toujours avec ce même sourire de la main tendue d'Alan et d'inconsciemment bien entendu, lui broyer légèrement les phalanges. Avec une assurance presque désarmante, je lui souris tout en lui écrasant les doigts. Nos mains se séparèrent et je crus presque le voir s'attraper la main pour se la masser, la soulager après notre échange peut-être un peu trop viril pour lui.

J'espère au moins qu'il vous laisse un peu faire ce que vous voulez sans lui devoir certaines... "faveurs", Emily... Ah oui donc, c'est vrai ce que dit Lilly-Rose, elle parle vraiment de moi comme une sauveuse ? Moh c'est presque mignon, Emily... J'ai juste fais mon boulot, je vous rappelle. Eh Alan, rappelez lui que mon boulot consiste aussi à sauver des gens, pas toujours à dézinguer ou coffrer les méchants... Pas mal la chemise et la veste, Alan. C'est maman qui la repasse ?

Un autre de mes sourires carnassiers lui fut envoyé et pour moi, le message était clair, il n'était pas le bienvenue dans notre groupe. À la limite, il pourrait peut-être revenir me voir plus tard mais pour le moment, je pensais rester un peu avec Emily et Lilly-Rose puis d'aller peut-être voir d'autres gens. Vouloir rester auprès d'Emily... rien que cette pensée m'étonnait moi-même... Mais elle était authentique.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers


Anything like... Classic Rock... That kind of stuff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Age : 34
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 800
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Jane & Lilly-Rose
Ft. Mum
Ft. Jane & Ellen

DISPONIBLE


Telle mère, Telle Fille... ?


Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Jeu 8 Mar - 23:53

Jane C. Shepard & Lilly-Rose Jones
feat. Emily Reddick



QUAND LES MASQUES TOMBENT


La fête se poursuivait depuis plus d'une heure. L'ambiance se présentait bien. Le DJ, engagé pour l'occasion, offrait du bon son. Il ne couvrait pas complètement la voix des invités. Il était question de danser en compagnie d'un volume raisonnable et de pouvoir discuter dans les recoins de ce grand appartement. Le serveur se promenait en distribuant des verres à volonté. Le buffet s'épuisait doucement. La décoration semblait plaire. Elle demeurait modifiée à chaque soirée, un thème différent se dessinait au fur et à mesure des soirées de ce type. Emily Reddick appréciait mettre les petits plats dans les grands pour satisfaire tout le monde. Bien évidemment, elle ne contrôlait pas le déroulé de la soirée. Elle-même, buvait beaucoup et il lui était impossible de maîtriser ce qui se déroulait. Le plaisir venait de ce détail, les invités se sentaient bien libres. Ils osaient se relâcher un maximum. Souvent, ces fêtes dérapaient. Heureusement pour ces gens, les flics s'invitaient rarement, voire jamais, à cette adresse. Em' rattrapait le temps perdu. Enfant, Martha, sa grand-mère, avait procédé à son éducation seule. La brune ne connaissait pas le loisir de profiter de sa jeunesse, sauf avec la présence de ses nombreuses consoles. Red n'avait pas vraiment d'amis pour partager des expériences de son âge et sa grand-mère ne la laissait rien faire. Trop de règles. Alors, plus âgée, Reddick se permettait de vivre une seconde jeunesse. De son vivant, Martha avait compris cette donnée quand elle apprenait les frasques de sa petite-fille, pro-gamer, dans les journaux locaux. La vieille femme validait la chose : elle préférait voir Emily, heureuse. Selon elle, la brunette méritait ce bonheur. Emily gardait cette pensée à chaque instant de sa vie. Martha la suivait partout, bien qu'elle n'était plus de ce monde. Présentement, la trentenaire dansait avec son pote, Alan : le producteur. La discussion entre elle et Lilly-Rose restait brève et efficace. Red savait que son amie attendait quelqu'un. Cette personne ne tardait pas à pointer le bout de son nez : une entrée très remarquée ! L'invitée surprise était connue seulement de Jones, il ne s'agissait pas d'une habituée. Emily constatait la joie affichée par le visage de sa colocataire. Des amies... ? Seulement ? La présentatrice TV en doutait. Pas le temps de tergiverser sur ce point, la présence de l'invitée mystère la choquait et la surprenait. Jane C. Shepard se montrait aux yeux de tous. Elle représentait l'amie de Lilly-Rose. Comment ? Pourquoi ? C'était incompréhensible. La policière possédait donc une existence en dehors de son travail très prenant. Emily avait connu des déboires en compagnie de la blonde. Cette dernière l'avait pincé pour ce qu'elle appelait : « un crime ». Reddick était devenue indic' pour sauver sa peau. Cet échange ne se passait pas très bien. Jane avait même frappé la pro-gamer car elle ne savait pas la voir. Malgré ce mauvais lien, Shepard l'avait aidé à réaliser un reportage qui possédait pour thème : « les arrestations ». Il était question d'effectuer un parallèle avec les jeux vidéos. Les forces de l'ordre avaient supprimé quelques images mais le reste avait bien servi : le travail des flics se voyaient mis en avant notamment la bravoure des personnes comme Shepard. Cette dure à cuire avait sauvé la vie de Emily. Celle-ci lui avait donc rendu assez facilement un dernier service mais elle lui devait beaucoup. Ce n'était pas si simple à admettre, la fierté en prenait un coup mais l'alcool déridait tout. A l'instant, Red entraînait même son partenaire vers Lilly-Rose et Jane. De suite, elle questionnait sa coloc sur son lien avec la flic. Jones faisait de même. La surprise restait de mise. Em' abordait même la tenue de Shepard : elle pouvait être belle et féminine quand elle le voulait, c'était surprenant. Lilly-Rose soulignait même la remarque faite par Em' à Alan. Elle avait su entendre la conversation de loin. Red était gênée. Elle ne désirait pas partager ces points en public. Jane offrait des bras croisés et un sourire dont elle seule avait le secret : il soulignait bien des choses. L'étonnement habitait la pièce. Shepard s’octroyait le droit de choisir un bon verre. Étrangement, elle était la bienvenue. Emily espérait qu'elle savoure sa soirée comme chaque personne présente dans l'appartement. Jane prenait la parole. Tout le monde écoutait, notamment Alan qui venait de faire preuve de prétention. Il draguait ouvertement la policière. Cette dernière demeurait invitée à la fête par Lilly-Rose pour s'amuser. Jane évoquait des éléments pertinents qui venaient répondre aux interrogations de Jones et Reddick.

Vous êtes amies ou plus ? Ravie de vous voir Jane, et merci encore. Je vous dois beaucoup même si vous êtes une flic super chiante quand vous le voulez. Elle riait. Bienvenue à la soirée alors ! Soudainement Alan croisait la douceur légendaire de Shepard. Vraiment ma belle, tu me compares à ce gros pervers ? Je ne suis pas comme cela, ne juge pas sans me connaître : je peux te surprendre beauté. Il ne se démontait pas, Red gardait le sourire. Son pote n'en ratait pas une malgré une main presque broyée. Em' ne relevait pas la remarque de la blonde. Alan ne se permettait pas d'insister auprès de la présentatrice TV. Il le faisait avec d'autres bien entendu mais il respectait la grande brune. La suite devenait gênante. Jane revenait sur le terme de « sauveuse » employé par Red et évoqué par Lilly-Rose. Heureusement, Alan occupait toute l'attention. Tu peux arrêter de te moquer de moi. J'apprécie la profession que tu as, j'entretiens de bons liens avec les flics du coin. Lilly, je te la laisse. Trop coriace pour moi, Em' je te rejoins : je vais prendre un rail, cela me semble plus drôle, accessible et bon. Il riait bêtement. Il oubliait à qui il parlait. Euh... Lilly, tu peux lui faire visiter l'appart ? Je vous retrouve après, je suis près du buffet : je dois parler avec quelqu'un. Elle optait pour cette option afin de surveiller Alan mais pour principalement, laisser le temps à Lilly et Jane d'apprécier leurs retrouvailles. Étonnamment, le contact passait bien entre la policière et la hackeuse.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 17/10/1985
Quartier : centre ville
Je suis : Pour le moment serveuse, on verra demain ^^
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 993
Célébrité : MELANIE SCROFANO
Rps en cours : Sortie entre femmes [Em' & Jane]





Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Dim 11 Mar - 0:54



Quand les masques tombent
Ft. Em' & Jane
 
Lilly-Rose était tellement ravie de retrouver son amie. Son sourire trahissait bien ce fait. Jane était très jolie comme ça. Lilly ne manqua pas de le lui signifier. La belle blonde rougit. C'était trop mignon de sa part. Elle faisait souvent cela sous les compliments nombreux de Jones. Elle admirait beaucoup cette femme alors elle ne lésinait pas là dessus. La tenue de la jolie montrait ses abdos, on sentait bien la fierté de Jane.
Emily et son ami vinrent couper la conversation. Dommage... Em' était jetée et son pote était débile. C'était parti pour une belle démonstration ! La brunette fut étonnée que Reddick disait que Shepard était sa « sauveuse ». Lilly demanda des explications. Elles vinrent très vite.

- Merci pour elle Jane. Je l'avais dit un vrai modèle. C'est une héroïne !
Elle n'avait pas peur de le dire à tous. Elle la pensait si exceptionnelle. Elle n'hésitait pas à le dire et redire. Jane était une habituée. C'est fou cette histoire. Em' pourquoi tu ne me l'a pas dit avant ? C'est horrible. Tu t'en ais remise ? Tu veux en parler ? La brune ajouta : Non, c'est mon amie. Une amie incroyable ! On ne s'est pas mise ensemble non. On a noué un beau lien.... Euh pourquoi tu l'as dit super chiante ? Attention je vais te taper ma belle ! Elle n'appréciait pas ce genre de jugement. Mais elle y ajoutait de l'humour. Elle ne voulait pas mettre une mauvaise ambiance. Alan se tapait la honte, lui, et Jane osa le remettre à sa place comme attendu. C'était à s'en douter. Lilly-Rose attrapa un fou rire. C'était incontrôlable. Quand elle s'en remit, elle dit : Aller Alan bouge... Tu t'es attaqué à la mauvaise personne. Fais pas le « lourdeau ». Tu viens Jane ? Ça te dit de visiter mon chez moi ? Lilly était toute contente de pouvoir partager avec son amie, surtout que Jane l'avait très bien accueillie chez elle. Elle voulait rendre la pareille. Ok Em' atal. J'irai vite. Je veux entendre vos histoires. Ça a l'air d'être du lourd...


©️ Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2816-give-me-million-a-reasons-lilly-rose http://marplespring.forumactif.org/t2822-lilly-rose-links-topics

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 37
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 275
Célébrité : Colleen Deegan

Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Lun 12 Mar - 20:58



When the masks come off

- Marple Spring, Centre-ville
- Appartement de Lilly-Rose Jones & d'Emily Reddick

Qu'un pauvre petit ce Alan. Le type m'était présenté comme un dragueur et voulait se donner une telle image, il n'avait même pas l'ombre d'un répondant envers quelqu'un qui l'intéressait et qui ne se laissait pas avoir comme les filles faciles à laquelle il devait être malheureusement habitué. Le gars n'était vraiment pas un bon player lorsqu'il s'agissait d'aborder, je connaissais des timides lorsque j'étais dans l'armée qui avaient plus d'envie et d'éloquence que des mots qui sonnaient vulgairement dans la bouche de ce Alan comme "ma belle" et "beauté". Et comme tout mauvais player ou dragueur de bas étage, il avait pris la fuite. En imposer dès le début de la confrontation était généralement un bon moyen pour voir à qui l'on avait affaire et permettait déjà de faire un premier tri parmi les candidats. C'en était amusant de les voir essayer de se donner pour me séduire avant d'apprendre qu'en fait, les hommes ne m'attiraient pas. Il était vrai que c'était une pensée égoïste et narcissique mais je passais aussi tellement de temps pour les autres que je voulais m'autoriser de temps en temps à penser à moi, juste ma pomme là.

En revanche, mon moi policière se réveilla un instant lorsque le type clama carrément devant moi qu'il voulait s'enfiler un rail de coke. Malheureusement, je me disais bien qu'il ne devait pas être le seul, peut-être même qu'Emily aussi s'en enfilait et j'eus un regard pour Alan et elle. C'était quelque chose que je ne pourrais pas oublier ça, Emily devait en être consciente. Je n'étais pas là en service mais j'en savais suffisamment pour causer des ennuis, peu importe si l'autre crétin avait une bonne relation avec la maréchaussée. Qu'il se fassent des bouffes avec des agents ou non, s'il se droguait, il en paierait les conséquences. Le regard que je fis donc à Reddick se voulait éloquent et visiblement, la hackeuse avait compris car elle partit accompagner son compère en me laissant avec Lilly-Rose. J'opinai à cette dernière lorsqu'elle me proposa de visiter son appartement et je finis mon verre avant de suivre la belle. Au passage, j'attrapai un autre verre, de bière cette fois, que le serveur faisait passer au milieu des invités de la petite fête de Reddick.

Tu vis donc ici avec tous ces gens ? Vous êtes un peu à l'étroit non ?

Je me mis à rire avant d'engloutir un bon tiers de mon verre de bière en une lampée mais je suivis sans problème la brunette qui me fit visiter son appartement.

Tu parlais d'entendre des histoires... C'est à dire ?
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers


Anything like... Classic Rock... That kind of stuff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Age : 34
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 800
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Jane & Lilly-Rose
Ft. Mum
Ft. Jane & Ellen

DISPONIBLE


Telle mère, Telle Fille... ?


Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Mar 13 Mar - 21:43

Jane C. Shepard & Lilly-Rose Jones
feat. Emily Reddick



QUAND LES MASQUES TOMBENT


Lilly-Rose n'envoyait pas des roses mais tout le bouquet en direction du lieutenant Shepard. C'était très exagéré ! Jones ne se comportait pas ainsi de coutume, pas devant ses colocataires. Pourquoi tant d'admiration ? Jane n'était pas la seule flic de la ville. Puis, dans le milieu, ils n'effectuaient pas tous du bon travail. Certains restaient corrompus. La blonde pouvait se montrer héroïque mais elle ne représentait pas une divinité. En service, elle demeurait professionnelle : le point positif s'arrêtait là. Lilly-Rose avait réellement besoin de bons éléments pour la rassurer, autour d'elle. Traversait-elle une mauvaise passe ? Ou était-elle amoureuse ? Emily Reddick ne dissimulait pas son étonnement face à des propos si forts et appuyés. La pro-gamer n'allait pas juger sa colocataire. Non, elle préférait s'intéresser à sa santé mentale et physique. Elle ne discutait pas assez avec Jones, elle devrait y pallier. La belle possédait certainement des éléments à partager, elle semblait plus dépressive avec le temps. Em' l'avait remarqué mais elle ne l'avait pas souligné. Elle le devait. La présence de Jane procurait du bien à Lilly-Rose : une bonne chose ! Sa colocataire devait se montrer plus présente pour l'accompagner. La serveuse en faisait tellement dans l'appartement malgré son handicap. Il s'agissait d'elle : la warrior. Jones se préoccupait plus des autres que d'elle-même. D'ailleurs, elle s'empressait de poser un millier de questions sur le sauvetage de Jane.

Non, Jane te racontera ses exploits, elle a été héroïque. Elle restait sur la même longueur d'onde que Lilly pour ne pas la perturber, elle avait besoin d'entendre des belles choses à propos du monde qui pouvait l'entourer et de son amie. C'était pour le reportage sur l'arrestation, tu sais ? Emily n'en disait pas plus. Elle avait mal vécu ce moment : des cadavres, des tirs partout, etc. La brunette jurait plus par les jeux vidéos. Au moins, la violence était juste virtuelle et permise. Jane et Lilly-Rose étaient simplement amies. Jones ne cessait de complimenter cette alliée. Elle l’appréciait beaucoup, elle n'aimait pas que l'on juge le lieutenant Shepard. Red ne pouvait pas lui dire la vérité, dire que la blonde l'avait chopé pour un petit délit et qu'elle avait été obligée de jouer les indics un temps. Alors, elle optait pour le mensonge. Sur le terrain, elle donne pleins d'ordres, c'était dur à suivre avec la caméra portée à l'épaule. Mais t'as raison, la coupable c'est la caméra, le choix du réalisme n'est pas toujours le bon.

Elle riait. L’adrénaline redescendait et l'alcool semblait mieux passer. Il faudrait combler ce manque. Présentement, Alan venait de se manger le pire des vents et des remarques cinglantes. Il ne savait plus où se plaçait. Même sa pote, Lilly-Rose, se moquait de lui. Personne pour le défendre ! Il avouait qu'il allait prendre un rail de coke devant les filles. Il oubliait ce qui l'entourait. La situation était craignos, Red s'en rendait compte. Heureusement, Jane avait l'esprit en fête. Em' laissait les deux femmes entre elles, pour une visite de l'appartement. Cela leur ferait du bien de se retrouver quelques minutes. Emily se précipitait vers Alan. Elle n'était pas fière de lui.
 
T'es con ou tu le fais exprès ?
Quoi ?
Tu parles de drogue devant une policière qui ne me porte pas totalement dans son cœur ? T'es carrément cinglé !
Fais pas ta coincée, d'habitude on partage.
Pas là, j'peux pas, elle ne doit pas savoir. Elle pourrait utiliser ces arguments contre moi.
T'es relou !
Non c'est toi qui est relou Alan, débrouille-toi tout seul cette fois-ci.

La trentenaire partait vers le buffet, rien d'intéressant. Elle était contrariée. Alors, elle attrapait un verre de … elle ne regardait jamais les contenus. Souvent, cette attitude lui valait de vivre de drôles d'aventures. Cul sec. Il fallait que le stress soit éliminé. Deuxième verre, même traitement. Elle observait les deux amies au loin. A côté d'elles, une invitée déchaînée, commençait un strip-tease sur une musique qui ne convenait pas, ou peut-être : Ofenbach – Be mine. C'était inattendu. Or, aux fêtes d'Emily, rien ne se déroulait comme prévu : la folie restait de mise.


codage par LaxBilly.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 17/10/1985
Quartier : centre ville
Je suis : Pour le moment serveuse, on verra demain ^^
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 993
Célébrité : MELANIE SCROFANO
Rps en cours : Sortie entre femmes [Em' & Jane]





Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Mer 14 Mar - 22:17



Quand les masques tombent
Ft. Em' & Jane
 
Jones écouta son amie Emily lui expliquer les choses car elle n'avait pas tout saisi. Elle ne savait pas ce qui s'était passé. La jeune femme se dit qu'elle devrait regarder le reportage qui devait fortement être intéressant et très prenant. Elle en saurait plus sur Jane et son métier et sa colocataire et son job à elle aussi. Cela ferait sûrement plaisir à sa coloc'. Elle n'était pas très assidue quant aux sujets de ses apparitions TV ou autre. Elle voyait Emily comme une amie, pas comme une star super connue. Elle faisait la part des choses. Elle se foutait un peu de cette donne.
Elle sourit car pour elle Jane était toujours héroïque alors ce qualificatif utilisé par Reddick ne l'étonna pas du tout. Elle le disait souvent à Jane. C'était la personne la plus incroyable qu'elle connaissait. Elle acquiesça aux dires de Em' et elle comprenait de mieux en mieux la situation. Elle trouvait que la brunette avait l'air d'avoir une dent contre Jane. C'était sa manière de qualifier Shepard qui le lui signifia. « flic super chiante ». Elle fronça les sourcils. Red expliqua que c'était à cause des ordres qu'elle avait donné le jour du reportage. Lilly n'en croyait pas mot... Elle demanderait à Jane de lui en dire plus mais pas devant la star des jeux vidéos.

Ensuite Lilly-Rose fit visiter les lieux à son amie Jane. Elle coupa vite fait la marche pour expliquer à Jane ce qu'elle voulait dire par «entendre des histoires ». Oui je veux savoir ce qu'il y a de neuf en gros. Je me suis mal exprimée mais j'aime entendre tes petites histoires. Tu me connais curieuse comme je suis. Les filles s'extirpèrent de cette situation gênante et chiante pour la blonde qui se faisait draguer lourdement par Alan. Lilly était contente que ça soit à son tour de partager son chez elle. Elle avait le sourire jusqu'aux oreilles. Elle l'emmenait d'abord dans la salle de bain. Elle était plutôt vaste, remplie de produits de filles forcément avec trois nanas dans les lieux. Le WC était aussi là. C'était rangé et très classe et moderne. Elle passa ensuite devant la porte de Emily. Là c'est fermé. C'est la chambre à Emily. Elle ne veut personne dedans. Elle ferme toujours. C'est un lieu top secret. Là c'est la chambre à Candace, notre seconde coloc'. Et là c'est la mienne. Regarde pas trop le bazar, j'ai pas encore pu ranger. C'est simple comme tu vois et pleins de souvenirs. Je te laisse regarder si tu veux. C'est rien d'affolant. Elle rit de manière gênée. Elle n'avait pas l'habitude de se livrer. On voyait des photos d'elle en gymnaste, de sa famille, de son ancienne maison etc... Après c'est la pièces principales que tu as vu normalement en arrivant. On peut aussi aller à la cuisine si tu veux. C'est très classe. Em' met les petits plats dans les grands à ses soirées. Après je te propose de la rejoindre d'ailleurs juste après. Dis t'as l'air d'avoir un lien particulier avec elle... J'ai pas aimé la manière qu'elle avait de parler de toi. Je pense qu'elle ne m'a pas tout dit.... Les filles étaient toujours dans la chambre de Lilly-Rose du coup car elle n'avait pas pris la peine de montrer le salon et elle attendait la réponse de cette dernière quant à la cuisine. Dis ça t'ennuie si je me change. je pensais que tu ne viendrais pas alors j'avais pas le cœur à me faire toute pimpante mais maintenant tu es là alors je veux être mieux et plus présentable. puis comme ça on va rire et en mettre plein la vue à tous. Je veux m'amuser et profiter. Je suis contente que tu sois là. Tu vas rehausser le niveau de la soirée. Elle enfila rapidement une jolie robe rouge très féminine. Aller viens on fonce. Emily va pas être la seule à être folle.

©️ Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2816-give-me-million-a-reasons-lilly-rose http://marplespring.forumactif.org/t2822-lilly-rose-links-topics

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 37
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 275
Célébrité : Colleen Deegan

Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Jeu 15 Mar - 22:29



When the masks come off

- Marple Spring, Centre-ville
- Appartement de Lilly-Rose Jones & d'Emily Reddick

La discussion entre Emily et Lilly-Rose me revint en tête à cet instant. Il était intéressant de constater la différence de ressenti que je suscitais d'un côté comme de l'autre. La hackeuse était certes dans un moment de joie mais ma venue devait avoir changé ses plans ou du moins peut-être perturbé sa soirée. Lorsqu'elle se mit à parler de moi, il semblerait qu'elle ait adopté le même ton que la belle serveuse... pour ne pas l'importuner ? Ou la froisser ? Peut-être... mais je ne pouvais m'empêcher d'écouter les mots d'Emily avec un certain sarcasme, cela sonnait faux dans sa bouche, je savais très bien ce qu'elle pensait de moi, peut-être pourrait-elle duper Lilly-Rose mais pas moi. Seulement, pour ce soir, j'étais d'accord pour enterrer la hache de guerre. Emily pouvait bien se permettre de s'amuser un peu même en ma présence. De l'autre côté, Lilly-Rose était en joie comme à son habitude lorsqu'elle me voyait, pour le coup, je ne pouvais que lui donner raison et j'espérai secrètement que ma tenue lui plaisait. C'était donc avec joie que je m'étais mise à suivre la brune lorsqu'elle me fit visiter son appartement.

Ah... Eh bien tu sais, pas grand chose, la vie d'une policière peut être ennuyeuse. Tu sais, les interventions sur le terrain c'est... 10 ? Allez très grand maximum 20 % de mon travail. 80 % de mon boulot c'est au commissariat devant mon ordinateur. C'est pour ça que je passe aussi autant de temps à la salle de sport, dans l'octogone et le stand de tir, sinon je me rouille. Je veux toujours être opérationnelle et ne jamais me ramollir comme d'autres collègues, c'est une habitude que j'ai gardé de l'armée. J'espère que même à 60 piges, je serais toujours aussi active...

La demeure de Lilly-Rose était plus grande que la mienne, rien d'étonnant à cela quand je voyais tous les gens présents et aussi au fait qu'elle la partageait avec deux autres personnes mais j'étais loin d'imaginer qu'elle vivait avec Reddick. Je fis alors le tour du propriétaire, la salle de bains était comme le reste de l'appartement : grande. Pour une seule personne, un tel lieu aurait tenu du grand loft de riche mais à trois, l'espace était optimal pour cohabiter. L'endroit où l'on se lavait montrait par ailleurs que plusieurs personnes vivaient ici à en juger par le nombre de produits tels que des shampooings, crème de douche ou encore sets de maquillage sur les plans de travail devant les miroirs. Sans que les lieux ne soient luxueux, au moins c'était propre, plutôt moderne et il n'y avait pas d'odeur désagréable à part les petites émanations venant des produits en bouteille. Ma compagne de route était elle heureuse de me montrer son habitat et j'étais contente pour elle. L'on fit très rapidement le tour des chambres des colocataires alors que la rumeur de la fête et le bruit de la musique était plus étouffé, laissant les chambres d'Emily et de Candace, l'autre colocataire, derrière nous avant de pénétrer dans la cambuse de Lilly-Rose. Curieuse, je me mis ici à observer autour.

Dans l'état d'esprit recherche et enquête, je ne remarquai pas le rire gêné de mon hôtesse, me contentant juste d'un sourire poli en l'entendant mais je ne détachai pas mes yeux de mon environnement. Contrairement à moi, ce n'était pas ordonné et rangé, c'était même plutôt l'inverse. Ici et là il y avait des vêtements mis pêle-mêle, le lit n'était pas fait, quelques paires de chaussures étaient dépareillées... Je ne m'interrogeai pas davantage sur les raisons de ce désordre, je présumai que la vie mouvementée de la jeune femme et le manque de stabilité ainsi que l'habitude l'expliquait amplement. J'étais plutôt bordélique aussi plus jeune mais mon passage au sein de l'armée m'avait discipliné et obligé à être ordonnée. Mais tout comme moi, Lilly-Rose s'ouvrait et se confiait sans parler, à moi. Il y avait de nombreuses photos qui trônaient dans sa piaule et je mis quelques secondes d'une observation intense pour reconnaître une petite Lilly-Rose à l'âge d'une enfant. Plutôt étonnée, je manifestai ma surprise par un simple haussement de sourcils avant de passer à une autre photographie où Lilly-Rose ressemblait un peu plus à une jeune femme mais vers la fin de son adolescence, dans un justaucorps de gymnaste. Un peu plus loin, Lilly-Rose posait en compagnie de plusieurs personnes adultes ou plus jeunes, à coup sûr ce qui devait être sa famille car il y avait quelques traits de visage que les personnes partageaient. Lilly-Rose devait donc être une femme qui pensait beaucoup à son passé et à sa famille, peut-être nourrissait-elle encore le rêve de pouvoir s'adonner à la gymnastique ou désirait-elle retourner auprès de sa famille. C'en était touchant dans tous les cas.

C'est très gentil à toi de me montrer cela. Tu m'as l'air proche de ta famille. Tu étais déjà mignonne quand tu étais plus petite.

Je ris légèrement avant de détacher mes yeux des photos pour la regarder. J'opinai à sa suggestion d'aller dans la cuisine. La perspective de revoir Emily ne m'enchantait guère mais pourquoi pas. Peut-être que si j'étais un peu plus éméchée et elle aussi, ça pouvait passer. Je me mis d'ailleurs à boire à nouveau dans mon verre de bière, absorbant l'alcool en quelques gorgées avant de le finir. Je posai le verre sans regarder où je le mettais et je me sentis déjà d'humeur un peu plus encline à profiter de la fête... et du moment. Je continuer alors de la fixer.

Je ne sais pas ce qu'elle t'as dit mais je te raconterai un de ces jours les casseroles qu'Emily trimballe si tu veux parce que j'en sais pas mal là dessus. Et ok pour la cuisine, on verra bien pour après.

La suite fut alors beaucoup plus plaisante à entendre et à voir. Je me mis à rougir en apprenant que Lilly-Rose voulait se faire belle, un peu juste pour moi aussi, il était vrai que je souhaitais aussi plaire à la belle brune. Lorsqu'elle se dévêtit pour se changer, je la regardai sans aucune gêne, je ne pouvais même pas deviner que sa jambe était blessée mais elle était plaisante à regarder. Je dus résister à l'envie de me coller à elle, au risque d'essuyer un rejet. Je n'étais pas encore dans le cirage donc je pus me retenir lorsqu'elle s'habilla. J'avais opiné avec vigueur lorsqu'elle m'avait suggéré vouloir s'amuser et en jeter aux autres. Alors qu'elle enfilait la robe, je dus donner un petit coup de main à la jolie femme et mes mains tremblotaient doucement alors que j'étais presque en train de la toucher. La robe était plutôt simple, rouge, mais avec un joli décolleté et un tissu plutôt près du corps. Je la trouvai bien plus séduisante ainsi habillée et alors qu'elle était prête pour y aller, je lui pris la main pour l'amener un peu plus près de moi avec un sourire quelque peu timide. Mon cœur se mit à battre un peu plus fort alors que nos visages étaient proches, la regardant de haut en bas et je me mordis la lèvre inférieure pendant mon inspection visuelle. Mon sourire à elle s'élargit un peu plus.

Tu es vraiment charmante, Lilly-Rose. C'est pour moi ça ? Ça me fait vraiment plaisir... Je suis aussi contente... d'être avec toi là. T'as raison, on va débarquer au milieu des autres.

J'entraînai Lilly-Rose avec moi vers la pièce principale de l'appartement où tout le monde était là. Du coin de l'œil, je vis qu'une femme dénudée, ne portant que son slip était effondrée dans les bras d'un homme. La table juste devant elle portait des verres vides, je supposai alors que la crétine avait fait un espèce de strip-tease mais que trop éméchée, elle s'était écroulée et le pauvre type était là pour la rattraper. J'échangeai un regard avec Lilly-Rose à propos de ce spectacle pathétique avant d'enrouler mon bras dans son dos puis de poser une main sur la hanche de la jeune femme, un regard autour de nous. Comme l'on espérait, plusieurs têtes se tournèrent vers nous mais j'intimai par une petite poussée à Lilly-Rose de nous amener à la cuisine, assortie d'un sourire ravageur envers elle.

Tu voulais me montrer la cuisine ? Je reprendrai bien un peu de bière.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers


Anything like... Classic Rock... That kind of stuff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Age : 34
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 800
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Jane & Lilly-Rose
Ft. Mum
Ft. Jane & Ellen

DISPONIBLE


Telle mère, Telle Fille... ?


Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Sam 17 Mar - 15:41

Jane C. Shepard & Lilly-Rose Jones
feat. Emily Reddick



QUAND LES MASQUES TOMBENT


Lilly-Rose Jones et Jane C. Shepard paraissaient tellement proche. Elles disaient être amies mais pour sûr, l'une d'elle possédait des idées en tête. Emily Reddick restait ravie que sa colocataire ne se case pas directement avec Jane. En effet, elle ne désirait pas avoir, pour toujours, cette femme dans ses pattes. L'entente entre elles demeurait peu cordiale. Leur lien s'était quand-même amélioré et ce soir, il était question de profiter, mais les reproches semblaient encore exister. Em' se sentait surveillée. Son pote, Alan, allait sniffer un rail de coke et c'était elle que l'on regardait alors qu'elle n'avait rien tenté. Red ne représentait pas une idiote, elle n'allait pas tenté le diable. D'ailleurs, elle n'avait pas prévu que ce diable en question soit présent à cette soirée. Elle ferait avec. Alcoolisée, tout pouvait passer. Or, elle ne souhaitait pas qu'on lui balance ses conneries de la veille sous forme d'un interrogatoire. Elle était sortie de ce système en effectuant sa part alors elle ne voulait pas revivre cette aventure. Jane et Emily étaient quand-même passées devant Harper à cause de leur comportement : quelle honte ! Puis, elles savaient qu'une nouvelle collaboration ne fonctionnerait pas forcément. Jane subissait le manque, voire l'absence, de missions intéressantes comme elle pouvait les apprécier à l'armée. Elle devait composer avec les procédures. Em' n'arrivait pas à comprendre ce qu'elle appelait : le manque d'implication des flics de la ville. Pour elle, il fallait agir de suite et faire vite quitte à frôler le danger afin d'obtenir des preuves. Red avait connu ce barrage en compagnie de Jane. La frustration les avait gagné chacune de leur côté. Shepard avait fini par céder à la pression et aux remarques désobligeantes de la geek sur son service. Les deux femmes possédaient un drôle de vécu en commun. Lilly-Rose n'en savait rien. Elle admirait juste Jane C. Shepard. Elle vivait dans son monde. La blonde lui racontait des histoires captivantes. Le quotidien de l'ancienne gymnaste était refait. Lilly n'était pas à plaindre ou à blâmer, elle avait besoin de cette thérapie. Jane et la serveuse entretenaient de très bons rapports. Tout le monde les observait à la fête. Elle affichait une belle proximité. Le lieutenant attrapait son amie d'une telle façon qu'on aurait pu imaginer qu'elles étaient ensemble, comme s'il ne fallait pas toucher à la propriété de la blondinette. Emily, venait de boire, deux verres, culs secs. Elle ne connaissait pas le contenu de ces derniers, même si elle le sentait parfaitement en l'ingérant. Elle sentait l'adrénaline revenir et elle voulait s'amuser. Ses contrariétés s'envolaient même si elle n'oubliait pas de balancer un regard noir à Alan. Le type était complètement plongé dans son univers. Emily n'était pas jalouse mais elle n'appréciait pas l'affiche qu'il venait de se taper devant un flic du coin. Consommer ce genre de produits, Red acceptait seulement en soirée, pas en dehors. Elle n'allait pas plonger dans cette addiction. Elle préférait les boissons énergisantes et les chips pour tenir toute la journée lors d'entraînements intenses devant la console. Ce jour, elle arborait une tenue et une attitude plus adéquates. Elle ne s'enfermait pas dans sa chambre. Elle parlait avec du monde et elle s'amusait. Le partage était de mise. Sa colocataire et Jane revenaient.

Alors cette visite ? Comment vous jugez les lieux, Jane ? Lilly, t'es trop belle ! Elle souriait. Une musique attirait son attention. Il s'agissait de celle qui permettait le plus couramment de danser le Madison. Venez les filles on y va, on va avoir l'air bête si on ne participe pas. Tout le monde se positionnait pour la danse. C'était souvent une tradition dans les fêtes de Emily, quelques danses célèbres s'invitaient à la soirée. En général, tout le monde participait sous peine de rencontrer le pire des gages. Jane allait apprendre ces traditions et les vivre. Allait-elle s'en sortir ? Lilly-Rose adorait cette danse et elle faisait toujours de son mieux pour bien la réaliser. Elle pourrait entraîner son invitée.  


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 17/10/1985
Quartier : centre ville
Je suis : Pour le moment serveuse, on verra demain ^^
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 993
Célébrité : MELANIE SCROFANO
Rps en cours : Sortie entre femmes [Em' & Jane]





Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Dim 18 Mar - 15:46



Quand les masques tombent
Ft. Em' & Jane
 
Jane et Lilly-Rose se retrouvait à deux tranquilles pour visiter l'appartement. Lilly était la plus ravie du monde de pouvoir partager son chez soi avec son amie la belle blonde. Shepard semblait attentive et contente aussi. Elle expliquait à la brunette ce qu'était réellement le job de policière. Ce n'était pas si passionnant que ça. Jane avait besoin de plus d'action que ça. Ce n'était pas étonnant qu'elle s'entraînait autant. Pourquoi ne changeait-elle pas de zone disons ? Pourquoi elle restait dans ce poste là qui n'avait pas l'air de tant lui correspondre finalement ? C'était dommage... C'était une fille de l'armée. Être dans un poste si calme, cela ne lui ressemblait pas.

- Ah oui ? Mince alors ça ne te ressemble pas. Tu ne regrettes pas parfois ? Toi qui est une enfant de l'armée. Je sais pas, tu penses pas gâcher quelque chose en te retranchant la dedans ?

Jones faisait visiter les lieux. Elle en livrait plus sur elle même. Les photos parlaient pour elle. Elle avait l'envie de tout dire à Jane, de ne pas lui cacher qui elle pouvait être. La policière lui faisait un beau compliment. Lilly rougit touchée par ses mots. Avec plaisir. Merci du compliment. C'est toi qui est gentille de t’intéresser à moi et ma simple vie. Oui je suis proche de ma famille, même si je les vois pas souvent. On s'aime fort. On s'appelle beaucoup. Ils ont toujours été là pour moi surtout après... après la fin de ma carrière de gymnaste. Sans eux, je ne pense pas que je serai là à te parler. J'ai de la chance. Tu vois, là j'étais en compét. ! Elle attira l'attention de son amie vers une photo de elle jeune, en mode compétition. J'ai gagné. C'était ma meilleure compétition. Je me sentais faite pour ça et pleinement heureuse. Je revois les gens crier « waouh » ou « qu'est ce qu'elle est impressionnante »... Parfois, je pousse tout ici, dans ma chambre et je tente quelques enchaînements mais bon, c'est plus ça... La femme se confiait sans gênes. Cela lui faisait du bien car elle parlait très peu de tout ça. C'était son jardin secret, bien à elle. J'espère un jour redevenir compétente et utile disons...

Le sujet de la conversation tourna ensuite sur Emily. La belle cachait pas mal de choses. Jones ne savait rien du tout. Elle ne connaissait pas le lien des deux femmes et elle ne savait même pas qu'elles se connaissaient. Elle apprenait tout ce soir et cette donne l'étonna fortement. D'accord, je veux bien tout savoir car elle ne me dit rien. Je ne savait même pas que tu la connaissais. C'est bizarre, je sens que Emily n'est pas toute blanche. On ne sait jamais rien. Tu sais elle n'est pas trop avec nous, à part aux soirées. Sinon, elle est dans son monde. C'est la geek par excellence. Lilly-Rose se changea sans gênes encore une fois devant sa grande héroïne. Cela ne se faisait pas trop mais elle ne calculait pas les choses. Elle était naturelle et elle avait juste l'envie d'être plus jolie pour son amie. C'était gentil de sa part et plutôt innocent. Une fois habillée, elle se tourna tout sourire vers la policière qui la complimenta de nouveau. Merci, oui c'est pour toi, rien que pour toi. Tu mérites qu'on se fasse bien pour toi et tu mérites de passer une bonne soirée. Je m'en veux de ne pas avoir cru en ta présence et de ne pas avoir fait l'effort directement. Alors voilà, me voilà mieux pour toi et prête à m'éclater avec toi et tout ces riches enfin avec toi plus car eux aie aie ils sont vraiment spéciaux, tu vas voir. Elle était émue par les dires de Jane. Elle ne pensait pas qu'un jour cette femme lui dirait cela « Contente d'être avec toi ». C'était réciproque mais Lilly-Rose était expressive et le disait naturellement. Jane semblait plus réservée quant à ce genre de démonstrations. Lilly était donc toute contente et encore plus contente de vivre cette soirée. Allons y. Lilly était toute fière et elle marchait d'une manière assurée, presque crâneuse face à tous. Elle était contente d'être accompagnée de son amie et elle n'avait pas honte de le montrer. Jane aussi semblait à l'aise et très heureuse. Lilly-Rose lui jeta un regard amusé. Elle aperçu une femme dénudée. Elle se disait que la soirée devait être encore une fois plus que déjanté. Il s'en passait même en dix minutes de temps... C'était parfois pitoyable. Elle allait satisfaire la demande de Jane mais pas possible. Trop tard, dit-elle rapidement. Elle vit la tornade Emily débarquer. Nickel la visite. Merci, fallait bien que je fasse un effort. Maintenant je suis prête à m'amuser. Elle regardait Jane pour attendre sa réponse. Une musique retentit et Em' soma les deux femmes de venir danser avec tous. C'était presque obligatoire, sinon un gage tombait. Jones aimait cette danse et cette musique. Tu connais Jane ? Elle entama la chorégraphie. La brune tournait et compliquait les pas. On peut t'apprendre si ça ne va pas. Em' était à fond toujours au centre. Lilly tapa des mains et cria : Emily Emily Emily. Tous suivirent. Elle avait droit à son petit solo. La jeune s’éclipsa pour préparer une bière pour l'invitée de marque : Jane. Elle la plaça non loin de Jane et revint comme ci de rien était. Puis, elle choisi de rejoindre la brune et de danser avec elle pour que tous suivent aussi.



©️ Belzébuth


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2816-give-me-million-a-reasons-lilly-rose http://marplespring.forumactif.org/t2822-lilly-rose-links-topics

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 37
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 275
Célébrité : Colleen Deegan

Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : › Lun 19 Mar - 14:40



When the masks come off

- Marple Spring, Centre-ville
- Appartement de Lilly-Rose Jones & d'Emily Reddick

Sur le moment, j'avais choisie d'éluder la question de Lilly-Rose, je n'avais pas trop envie de plomber l'ambiance entre elle et moi avec des confidences encore un peu lourdes pour moi. J'étais de l'armée mais je ne me sentais pas de porter à nouveau l'uniforme. Je ne voulais pas retourner en déploiement à l'étranger car vu mon passif, les gradés m'y renverraient à coup sûr au front et si je restais sur le territoire dans un rôle d'instruction ou même administratif, je ne me sentirai pas à ma place. Et puis de toute façon à trente-six ans, l'armée ne m'accueillerait tout simplement pas à nouveau car je n'aurais plus l'âge requis pour m'engager une nouvelle fois. J'aurai peut-être dû aller signer chez les Marines tout compte fait...

À peine je fis part à Lilly-Rose de ma volonté que la maîtresse de cérémonie se pointa à une vitesse improbable pour se retrouver à notre côté, délesté de son acolyte camé. Emily me parut un peu plus imbibée que tout à l'heure, à en juger par l'air joyeux qu'elle arborait et l'exclamation qu'elle fit à Lilly-Rose sur sa tenue. Je la regardai sans vraiment détourner les yeux ailleurs, la serveuse était vraiment une très belle femme si on la mettait avec des atours qui lui seyaient beaucoup plus que des vêtements disons plus normaux. Encore fallait-il qu'elle se rende compte... D'un autre bord, savoir qu'elle s'était mise ainsi juste pour moi n'en finissait pas de me faire rougir de plaisir et je n'allais sûrement pas laisser les choses ainsi. Me mordant la lèvre en regardant subrepticement dans le décolleté de la robe de Lilly-Rose, je relevai les yeux en me rappelant qu'Emily m'avait parlé et toute cramoisie, je lui répondis, mon esprit encore légèrement embrumé par l'alcool que j'avais absorbé et mon imagination avec ce que je venais juste de voir.

Hm ? C'est grand chez vous, Emily, normal que vous y viviez à trois. J'aime bien les touches de modernité que vous y avez mis, ça rend bien.

Dancing the Madison:
 

Je finis à peine de parler que le DJ se mit à lancer une autre musique que celle d'ambiance qu'il diffusait encore il y a peu. L'air m'était même connu à moi, il nous arrivait de le danser pendant nos classes ou même à la base en Irak et en Afghanistan quand le commandement pensait qu'il était temps pour nous de décompresser. Last Night de Chris Anderson featuré avec DJ Robbie se fit entendre dans tout l'appartement et je fis un sourire lorsque je voyais que les deux brunes devaient se dire que je serais en difficulté. Mais pour qui me prenaient-elles franchement... Même dans le désert irakien, on arrivait à danser sur ça et en se trimballant notre uniforme de combat, on avait même réussi à faire une version en agitant nos M16 comme s'ils étaient des bâtons de majorette. Emily s'était mise à danser sur l'air aujourd'hui très connu et la voix entraînante de Chris Anderson qui n'était qu'un appel à aller se trémousser. La hackeuse était la seule à s'agiter pour le moment, elle voulait visiblement s'offrir son moment à elle sur la piste de danse. Je restai les bras croisés, un sourire en coin sur les lèvres car amusée par ce qui se passait. Emily dansait un peu maladroitement à cause de l'alcool qu'elle avait déjà absorbé mais elle avait un bon pas de danse, la chorégraphie devait lui être très familière et elle s'autorisa même à y ajouter quelques complications, des pas certainement empruntés à la danse country. Puis, sans que je ne m'en rende compte, un mouvement attira mon attention sur ma droite et j'y vis un gobelet de bière posé juste à côté de moi. Personne à côté de moi ne se présenta pour revendiquer le verre mais je soupçonnai Lilly-Rose d'en être à l'origine car lui ayant déjà manifesté mon envie. Je pris alors une bonne gorgée de bière puis je fis un geste en direction du DJ pour lui dire de monter le son avant de faire mon entrée dans la danse au milieu des autres et des brunes.

Tenant le verre de bière, je me mis à enchaîner les pas sans aucune aide, connaissant très bien le mouvement du Madison et tâchant de ne marcher sur les pieds de personne. Je m'autorisai même à boire encore et à tenir mon verre en équilibre sur le dos de ma main. Puis, je le rattrapai avant qu'il ne chute à terre et je sautillai légèrement pour me réceptionner en enchaîner le pas suivant. Des lèvres, je me mis à mimer le petit solo vocal lancé par DJ Robbie au milieu de la chanson. Toutefois, au lieu d'achever la chanson, le DJ ne l'interrompit pas en passant un remix de la même chanson mais un peu plus rapide en rajoutant quelques sonorités modernes. Loin de me démonter, je finis mon verre de bière en quelques gorgées et je me remis à danser. Je me retrouvai à côté de Lilly-Rose et je lui souris, contente de partager ce moment avec elle et avec une bonne partie de la salle. Mon verre toujours à la main, j'essayai de le faire tenir en équilibre sur mon index dressé pendant le mouvement mais c'était plutôt compliqué de le faire sans qu'il ne bouge et j'abandonnai la manœuvre avant que la musique ne s'arrête. Cette dernière se prolongea encore un peu et j'eus une idée en voyant ma partenaire à côté de moi. Sur les dernières notes, j'attrapai doucement Lilly-Rose par les hanches avant de la faire tournoyer sur elle-même pendant un tour puis je la rattrapai, une main dans son dos et penchée sur elle. Je la tins dans mes bras pour l'empêcher de tomber et je ne pus retenir un rire amusé en voyant son air surpris. Il fallait dire que ma manœuvre ici avec elle avait été douce mais rapide.

On a un peu trop bu, Lilly-Rose ?

Je fis mon rire avant de la remettre sur ses pieds et de la lâcher, un peu à regret. Je vis mon verre vide et je me mis en tête d'aller le remplir mais un groupe de jeunes hommes, je ne leur donnais pas plus de vingt-cinq ans maximum, vinrent vers nous en train de rire et de lever leurs verres pour saluer la performance de celle qu'ils appelaient "la flic warrior". Un brin perplexe, je me rendis compte qu'ils parlaient de moi en me bombardant de questions car ils avaient tous vus la vidéo qu'Emily avait posté en ligne. Amusée par leur empressement à me parler, j'essayai de leur répondre en couvrant le bruit de la musique suivante après le Madison. Pour le coup, j'avais l'impression de redevenir la sergente avec de jeunes recrues.

EH EH on se calme les jeunes ! Oui c'est bien moi, j'y étais ! Nan vous êtes trop jeunes pour moi, vous êtes des gamins ! ... QUOI ?... Va aller cuver ton p'tit lait avec ta nana avant de me demander un bras de fer, toi ! QUOI ?? ... AH.. Oh une photo ?? ... OK, on prend la pose.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers


Anything like... Classic Rock... That kind of stuff.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] : ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les masques tombent [Jane & Lilly-Rose] :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand les masques tombent | Bastian & Lilith
» [bal]Que les masques tombent
» Hommage
» Quand le papillon retrouve son bouton de rose [Laora & Raven]
» [INTRIGUE] Les masques tombent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: RPs Terminés-
Sauter vers: