Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 208
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Oskar & Lilly-Rose
Ft. Keith


Disponible

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : › Jeu 14 Déc - 21:57

Jane C. Shepard feat. Emily Reddick

Arrestation


L'arrestation de Dave Jefferson aurait lieu ce jour. En effet, les forces de l'ordre connaissaient l'endroit où il se terrait. Il ne se situait pas à Marple Spring même, ni à Détroit. Un associé l'avait balancé. Après cet aveu, ce dernier bénéficiait-il d'une immunité ? Les pistes de Jane C. Shepard et ses associés s'étaient arrêtées à Détroit. Les fédéraux n'avaient rien trouvé à l'entrepôt où Jefferson s'était dirigé quelques jours plus tôt. Les caméras de surveillance avaient parlé mais rien de concluant. Heureusement, les nouvelles devenaient réjouissantes. Grâce à l'associé de Dave, les espoirs existaient de nouveau. L'arrestation, ce grand moment attendu, allait avoir lieu. Emily Reddick avait été informée des avancées de l'enquête. La brunette n'osait plus trop collaborer avec la police de Marple Spring depuis que le lieutenant Shepard s'était permise de lui en coller une belle. Cette dernière se croyait encore à l'armée. Frustrée par son assignation, elle s'en prenait aux autres, à ceux qui ne filaient pas toujours droit. Em' détestait la violence, sauf dans les jeux vidéos. Jamais elle ne se conformerait aux exigences de Jane. Alors, cela risquait de chauffer à tout moment. La blonde rencontrait les représailles du capitaine. Elle dépassait les bornes. Alors, elle devait apprendre à se contrôler. Emily se rappellerait toute sa vie de cet épisode de son existence.

Présentement, elle était prête filmer l'action. Red allait enregistrer un reportage pour son émission. Elle souhaitait créer le buzz. Elle effectuerait le parallèle avec des jeux d'action comportant des scènes d'arrestation. La brunette se voyait toute enjouée. Elle choisissait la caméra portée à l'épaule pour le côté réaliste de la chose. Emily possédait l'autorisation de se trouver sur les lieux. Elle portait un gilet par balles au cas où, il était marqué "presse" sur le vêtement. La situation pouvait tourner en eau de boudin mais rien ne lui faisait peur. La belle s'imaginait dans ses jeux. Elle visualisait la scène d'une certaine manière, comme dans les cinématiques. Pourtant, rien ne serait similaire. La réalité prenait le pas sur le virtuel. Les fédéraux et l'équipe de Jane étaient présents, un côté impressionnant et grandiose se dessinait. Les civiles ne pouvaient plus circuler normalement. Jefferson était cerné. Or, il n'allait certainement pas se rendre facilement. Les policiers subiraient la rage du bandit. Em' détenait une place de choix, l'angle de prise de vue restait sublime. Elle ne pouvait pas trop s'approcher mais elle restait suffisamment bien placée pour filmer correctement l'arrestation. La caméra était lourde. Paradoxalement, c'était un plaisir pour la pro gamer de la supporter. Le côté « retour aux sources » avec ce choix de matériel la rendait très heureuse. Elle se retrouvait dans le feu de l'action. Il s'agissait d'une idée fabuleuse. Ses fans apprécieraient la prise de risque et le partage. La partie était lancée.



codage par LaxBilly.


Dernière édition par Emily Reddick le Jeu 18 Jan - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 36
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 70
Célébrité : Colleen Deegan

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : › Lun 18 Déc - 20:24



Arrest

- Environs de Marple Spring, Michigan
- Planque de Jefferson

C'était toujours un évènement particulier que de procéder à l'arrestation d'un criminel, surtout si celui-ci était un énorme pourri fini. Jefferson, sur qui je menais l'enquête depuis des jours était maintenant foutu grâce à un heureux concours de circonstances. L'enquête avait pourtant été parsemée d'embûches, l'échec le plus frappant ayant été l'entrepôt vide de Detroit. Les policiers des agences fédérales comme la DEA et le FBI n'y avaient rien trouvé à part quelques grammes de coke dans un minuscule sachet coincé derrière un bureau contre un mur. La preuve que Jefferson y était fut indéniable mais ce n'était pas suffisant, nous ne lui avions pas mis la main dessus, pire il nous avait encore échappé. J'étais assez rageuse lorsque j'appris la nouvelle et j'avais passé ma fureur sur le sac de frappe à mon entrainement suivant. Je détestais autrefois savoir l'ennemi m'échapper mais se rendre compte qu'un criminel pouvait s'en tirer aussi impunément me mettait hors de moi. Ici, c'était peut-être même pire que de combattre en Irak. La présence de Reddick de plus, n'arrangeait rien.

Emily Reddick avait une fonction étrange selon moi. Son gagne-pain à elle, c'était les jeux vidéos. Apparemment elle tenait et présentait une émission sur les loisirs vidéoludiques en ligne, ce qui était un loisir pour beaucoup était devenu la profession de cette femme voire même était payée pour jouer à des jeux en ligne et se faire retransmettre sur une web TV. J'en étais incrédule lorsque je l'avais appris avant que je ne me souvienne que l'on payait aussi des sportifs pour les voir pratiquer leurs sports. En d'autres circonstances, peut-être que cette femme m'aurait plu et attiré. Mais si elle avait pu se contenter d'être une innocente joueuse en ligne qui arrivait à vivre de sa passion, Reddick était passée de l'autre côté et avait osé pirater un serveur de la police pour se renseigner sur un concurrent. Certes, le type en question était au final, un beau salaud mais je trouvais les manières de Reddick indignes. Quelle ne fut pas ma colère d'apprendre qu'elle s'en tirait de ce mauvais pas en passant un accord avec mes supérieurs. L'ordre de collaborer avec la hackeuse sur l'enquête de Jefferson m'avait véritablement hérissé et un poing fut malencontreusement envoyé dans sa face. Je lui avais presque démonté la mâchoire mais la jeune femme s'en était tiré sans trop de séquelles. Les conséquences avaient été critiques mais notre collaboration se passa beaucoup mieux par la suite. Je le sentais, j'inspirais de la crainte à cette femme qui rechignait à venir travailler avec nous mais cela me rassurait, Reddick n'avait plus osé la ramener sur quoi que ce soit comme au début de l'enquête et nous pouvions travailler tranquillement. Notre collaboratrice s'était montrée utile à la récolte et à l'analyse de nos indices et données, il fallait le reconnaître. C'était d'ailleurs elle qui nous avait mis sur la piste d'un associé de Jefferson, un homme d'affaires local qui tenait à simplement se faire appeler Patrick, par peur des représailles.

Patrick avait été arrêté, il avait tenté de résister à son interpellation à la sortie d'un restaurant de Marple Spring mais un poing de la part de Kosta l'avait mis dans les pommes avant que l'on ne puisse l'embarquer au commissariat. Contrairement à son interpellation, Patrick s'était mis immédiatement à table auprès de Haver qui menait l'interrogatoire. Ma seconde avait à peine eu besoin de lui faire les gros yeux que Patrick se mit à balancer tout ce qu'il avait malgré le fait qu'il réitérait avoir peur des représailles. Après la récolte de renseignements, j'avais ordonné de mettre Patrick en détention provisoire puis, avec l'aide de Reddick, mon équipe plancha sur l'analyse des informations récoltées. Patrick disait bien vrai et l'adresse où se planquait Jefferson était l'adresse que l'on possédait déjà dans notre base de données. Quelle meilleure cachette que son ennemi pouvait avoir lorsqu'elle était juste sous votre nez, qu'elle était si évidente qu'on allait voir ailleurs ? Les fédéraux furent avertis dans la minute et l'arrestation prévue pour le soir même. Patrick avait été interpellé dans une rue assez fréquentée, il était évident que Jefferson allait être mis au jus et tâcher de mettre rapidement les voiles. Reddick demanda à faire partie de l'arrestation, il en était hors de question pour moi. Je refusais de mettre en danger une civile pour aucune raison à part risquer sa vie et nous gêner. Encore une fois, le capitaine Harper imposa son veto à ma décision et pour éviter un nouveau pain dans la gueule de Reddick, il imposa sa présence, il voulait que l'arrestation soit sue et couverte par les médias. La seule journaliste présente sur place était Reddick à mon grand désarroi mais les chaînes de télé locales allaient certainement arriver peu après. Seule Reddick avait été autorisée à suivre l'escouade militaire qui allait mener l'assaut sur la planque de Jefferson.

Le trafiquant était cerné. Tout autour de la propriété qui ressemblait à un cottage au milieu des collines verdoyantes du Midwest américain, la géographie du Michigan nous offrait ici un terrain idéal. Sur chaque colline, une unité de la police ou fédérale surveillait n'importe quelle issue de la propriété. Pas étonnant que Jefferson ait choisi un endroit pareil pour être tranquille. Malheureusement pour lui, sa planque allait aussi devenir son tombeau ou son dernier baroud d'honneur. Personne ne savait s'il allait se battre jusqu'à la mort ou se rendre mais à en juger par l'absence de présence autour de la propriété, Jefferson et ce qui devait rester de ses sbires s'étaient retranchés dans la maison. Une équipe de sismologues du FBI avançait lors du briefing qu'il était possible que Jefferson ait fait construire un sous-sol au vu de l'activité sismique de la zone et cela n'augurait rien de bon. L'équipe d'assaut pouvait être coupée de l'extérieur. Les fédéraux avaient réquisitionnés les alentours et bouclé tout le secteur dans un rayon de 20 bons kilomètres. La majeure partie de la police de Marple Spring avait été affectée à cette mission de bouclage mais seule mon équipe d'intervention était sur place avec les fédéraux. Ces derniers avaient amené leurs unités d'intervention et j'avais été spécialement autorisée à les accompagner de par ma connaissance de leurs tactiques similaires à ce que j'avais vécu dans l'armée. Je fus nommée commandante en second de la colonne d'assaut, ce qui signifiait que j'étais à trois places derrière le bouclier qui menait l'assaut. Kosta et Atkinson était dans la seconde équipe juste derrière, c'était cette escouade que Reddick accompagnait. En tout, ce n'était pas moins de cinq équipes d'assaut fédérales et policières qui allait attaquer la maison.

PC, les coms fonctionnent, nous sommes opérationnels et prêts à attaquer.

Bien reçu Eagle leader. On pose les charges sur la porte et les murs et vous pourrez vous engager.

Je faisais tâche au milieu des policiers fédéraux tout en noir et casqués, j'étais en civil, vêtue d'un sous-pull et d'un t-shirt noir par dessus et en jeans, mais dûment équipée d'un gilet pare-balles, d'un foulard noir et armée d'un 9 mm ainsi que d'un fusil d'assaut M4. Pour le coup, j'avais l'impression de revenir à l'armée mais j'étais aisément reconnaissable avec ma chevelure blonde. Je ne pouvais pas non plus rater Reddick et sa putain de caméra qui avait été vérifiée avant de l'autoriser à nous accompagner. Nous l'avions ordonné de faire passer sa caméra en mode nocturne pour ne pas attirer l'attention et pouvoir filmer correctement. Des dispositions furent prises, chacun prit sa place dans la colonne d'assaut, moi donc en troisième position derrière le bouclier. Haver était restée au PC en compagnie de Redfield, Kosta était en quatrième position de la seconde colonne d'assaut, Atkinson derrière lui, Reddick juste derrière elle. Les charges explosives libérèrent le passage pour les cinq équipes et chacun, l'on s'engagea dans la propriété. Le rythme fut rapide mais très vite, une rafale d'arme automatique retentit et les balles se logèrent contre le bouclier de mon équipe. Je me mis à répliquer en compagnie d'un autre policier de nos fusils d'assaut et un cri horrible se fit entendre. Deux hélicoptères surgirent aussitôt dans le ciel désormais noir, la nuit étant tombée et se mirent à éclairer violemment la zone. Le cottage nous apparut et de multiples coups de feu survinrent dans notre direction. Le chef de la colonne ordonna un repli aux couverts les plus proches. En compagnie de notre bouclier, du chef et du reste de la colonne soit trois autres policiers, l'on se réfugia auprès d'un 4x4 garé là. Avec exaspération, je pus remarquer que la caméra de Reddick filmait ce qui se passait, planquée derrière un arbre de la propriété, couverte pour tout filmer.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 208
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Oskar & Lilly-Rose
Ft. Keith


Disponible

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : › Jeu 21 Déc - 18:37

Jane C. Shepard feat. Emily Reddick

Arrestation


Emily Reddick se retrouvait au cœur d'une opération très importante. En effet, les forces de l'ordre procédaient à une arrestation. La présence policière se faisait sentir. Les flics de Marple Spring et les fédéraux semblaient prêt à mettre l'assaut. Jane C. Shepard jouait un rôle capital dans ce processus. Elle représentait une des pièces de ce grand puzzle. Tout paraissait organisé, carré, chacun possédait un rôle à tenir. Em' restait fascinée. L'excitation l'habitait. Elle s'imaginait dans ses jeux vidéos sauf qu'en réalité, tout pouvait mal tourner. Le danger guettait chaque coin de cette rue occupée pour une impressionnante opération. Red ne calculait pas ce manque de sécurité car pour elle, la présence des forces de l'ordre participait à la rassurer. Aussi, elle portait un gilet par balles. Au cas où, cela pouvait être efficace. La brunette tenait fermement sa caméra, passée en mode nocturne pour l'occasion. Elle ne désirait pas perdre une miette de la scène. L'endroit était magnifique et paisible. Cela ne collait pas avec ce qui allait se passer. Emily se sentait protégée par l'arbre qui la cacher. Elle se situait assez proche pour bien voir et assez loin pour éviter de prendre une balle perdue. Pour le moment, elle était seule à couvrir l'événement. C'était étonnant ! La belle aurait le scoop. La journaliste observait le déroulé de l'opération. Elle filmait l'équipe de Jane C. Shepard. Cette dernière se trouvait dans son élément. Cela se voyait, elle démontrait une assurance monstre. Elle était impressionnante. La blonde ne portait pas la même tenue que les autres. Or, cela ne posait aucun souci. Jane prouvait bien qu'elle savait y faire malgré une opération de très grande envergure qui différait des petites affaires à Marple Springs. Elle détenait un réel passif, sûrement militaire de formation, aux vues de ses réactions face aux divergents. Pour une fois, Emily admirait la place de la femme au crochet du droit assassin. Soudainement, une rafale de tirs s'invitait à la partie. Jefferson et ses sbires devaient attaquer la première phase. Il s'agissait de canarder les flics pour tenter d'en éliminer un maximum ou au moins essayer de les faire reculer. Jane se permettait de répliquait avec ses collègues. Bien-sûr, ils devaient se planquer. Les boucliers ne réalisaient pas tout. Emily demeurait très concernée, retrouvant les tactiques présentes dans les jeux vidéos. Or, elle comprenait l'enjeu de tout cela. La violence prédominait. Dave devait sentir la fin. Il était complètement cerné. Son partenaire, Patrick, retrouvé au fil de l'enquête, l'avait balancé. La collaboration Jane/Emily fonctionnait bien au niveau du travail. Sinon, elles ne s'entendaient pas tellement. Elles ne rencontraient pas les mêmes façons d'agir et de se comporter. L'une étant plus droite que l'autre. Jane voulait tout contrôler et Emily lui foutait des bâtons dans les roues. Alors, l'ambiance ne rimait pas toujours avec la joie. Pour le travail, elles se donnaient autant l'une que l'autre. D'ailleurs, Red possédait de nouvelles preuves pour Shepard. En effet, elle avait tracé l'adresse IP du vieux Facebook de Jefferson pour localiser l'ordinateur chez la mère de ce dernier. Le hacker qualifiait une tâche simple, la maman de Dave se servait toujours de ce débris. Alors, Emily avait récolté quelques documents qui résumaient des anciennes actions malfaisantes de Jefferson. Quelques uns de ses plans étaient affichés. Em' avait tout rangé sur clé USB. Elle prenait des risques pour aider les flics mais elle ne craignait rien, pour le moment... . Présentement, un acolyte de Dave sortait de la maison, les mains en l'air. L'appât prenait la parole.

Il n'est pas là, arrêtez de tirer où vous allez le regretter.

C'était eux qui avaient commencé : les moutons du criminel recherché depuis un moment. Sans plus attendre, le gars attrapa une arme pour tirer de nouveau. Un partenaire de Shepard, trop attentif ou trop stupide, avait zappé son bouclier, il se montrait un peu trop. Alors, le type en question, Mike, le mitrailla pour finalement être abattu lui aussi. Il effectuait un sacrifice. Trop concentrés sur lui, les flics oubliaient les autres. Quatre personnes, deux de chaque côté, sortaient de leur cachette pour tirer dans tous les coins. Jefferson étaient bien protégé, notamment terré dans cette maison. Emily effectuait des gros plans. Elle était attirée par l'événement. Elle tentait de faire son travail au mieux, donc de ne rien louper. Elle était à fond ! Elle stressait un peu pour Jane et les autres. Or, ils connaissaient l'habitude des situations périlleuses de ce genre.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 36
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 70
Célébrité : Colleen Deegan

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : › Lun 25 Déc - 16:13



Arrest

- Environs de Marple Spring, Michigan
- Planque de Jefferson

La fusillade se poursuivit, les balles brisant les vitres et je dus baisser un peu plus la tête en me plaquant contre le 4x4 pour éviter les débris de verre. Les tirs des bandits venant de la maison cessèrent et l'un des hélicoptères éclaira la sortie d'un des sbires de Jefferson, s'avançant les mains en l'air. Nos armes furent toutes braquées vers lui et le chef de la colonne lui ordonna de garder les mains levées et de se coucher pour le neutraliser. Au lieu de ça, le type se mit à clamer que Jefferson n'était pas ici avant de nous lancer des menaces que même une petite frappe de dealer ne nous jetterait même pas à la figure tellement elle était fausse. Ma colonne d'assaut se remit en route vers l'autre, le policier avec le bouclier en tête, le chef de la colonne et moi juste derrière. En chemin, le chef de la colonne trébucha sur je ne sais quoi et rompit la formation. Avec une rapidité étonnante, l'aminche en face de nous dégaina une arme et avant qu'on ai eu le temps de réagir, décocha une paire de balles sur le policier à terre. Immédiatement, moi, le policier au bouclier et celui derrière moi alignèrent le malfrat d'une rafale chacun, causant la reprise de la fusillade. J'ordonnai un nouveau repli, le policier avec le bouclier se mettant à reculer méthodiquement. Le canon du M4 pointé vers la droite de notre colonne en tenant mon fusil d'assaut d'une main, je tirai mon supérieur à terre qui gémit de douleur pour le mettre à couvert. Remisant mon fusil d'assaut dans mon dos, je plaquai une main contre mon oreillette droite pour capter les communications du PC sous le feu ennemi. Les trois autres colonnes d'assaut de la police devaient intervenir.

PC, ici Eagle leader, on est sous le feu ennemi, chef de colonne blessé ! Eagle deux couvrez nous, Eagle cinq soutenez-les ! Eagle trois et quatre, sur nous ! Attaque ennemie sur nos flancs !

Mes ordres fusèrent dans le canal de communication de police et chaque chef de colonne me confirma l'ordre reçu. Trois secondes plus tard, les quatre criminels armés furent copieusement accueillis par un feu croisé venant de trois côtés à la fois. L'assaut de la police se poursuivit dans un carnage très éclairé par les deux hélicoptères toujours en haut. Le chef de ma colonne hors combat, il perdit connaissance, j'ordonnai par radio à Kosta et Atkinson de venir ramasser le blessé. Mes deux coéquipiers, eux aussi en civils, se dépêchèrent me rejoindre, non loin de ma colonne et sous couvert de deux unités de police, purent évacuer le blessé. La caméra de Reddick, inratable tellement elle était peu discrète suivit la colonne dont elle faisait partie. De nouveaux ordres fusèrent.

Messieurs ! États des pertes !

Eagle Two, pas de blessés.

Eagle Three, pas de blessés.

Eagle Four, pas de blessés.

Eagle Five, pas de blessés. Over.

On se redéploie, messieurs. Eagle un, on reforme la colonne d'assaut. Eagle deux, vous nous couvrez. Reddick, vous vous calez entre les deux derniers policiers de la colonne, je refuse de vous avoir dans mon champ de vision. Eagle trois et quatre, portez vous sur le flanc de la maison et interdisez chaque sortie. Eagle cinq, prenez l'arrière. Présence de tireurs embusqués présumée, snipers, prenez les contre-mesures qui s'imposent. À toutes les unités, restez en contact et donnez régulièrement votre statut. Allez go, go, go !

Les colonnes d'assaut qui avaient chacune gardé leur position ou en se mettant à couvert, se mirent en route conformément à mes ordres et au protocole de commandement si jamais le chef de la première colonne, celle qui dirigeait l'assaut, était mis hors combat. Des tirs sporadiques accueillirent les mouvements des policiers et une paire de coups de feu déchira l'air uniquement perturbé par les bourdonnements des hélicoptères. Un cri retentit et un corps sauta par une des fenêtres pour s'écraser tête la première au sol. Les deux colonnes d'assaut Eagle un et deux arrivèrent devant la porte principale du cottage et sur une série de signes, un des policiers vint poser une petite charge explosive sur la porte. Quelques secondes plus tard, l'on recula, la colonne derrière le bouclier de tête et la porte vola en éclats dans une explosion plus forte que je ne l'avais escompté. Assurément, Jefferson avait fait condamner la porte. Mais d'où sortait le type qu'on avait descendu en premier ? ... Sûrement une autre entrée ailleurs qui allait être sécurisée par une des colonnes d'assaut.

Eagle leader, ici PC. C'était quoi cette explosion ?

Ici Eagle leader, la porte était condamnée lorsqu'on l'a faite exploser pour entrer. Aucune perte mais un gros trou à la place de l'entrée.

Bien reçu, Eagle leader. Soyez prudents. Terminé.

Bien compris, PC, terminé. Eagle One, en avant.

Bien protégée derrière le policier qui portait le bouclier en tête de la colonne, on entra dans la maison du trafiquant en éclairant l'endroit par les lampes torches fixées sous les canons de nos fusils d'assaut. À première vue, l'endroit était désert mais c'était l'endroit idéal pour tendre une embuscade. Seulement nous devions fouiller chaque mètre carré de l'endroit. Dans mon oreillette, les chefs des colonnes Eagle trois et quatre avertirent qu'elles venaient d'entrer à leur tour dans la maison. Au moment où l'information me parvint, quatre escouades de policiers avaient investis les lieux avant de se mettre à chercher ce Jefferson.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers


Dernière édition par Jane C. Shepard le Mer 10 Jan - 16:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 208
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Oskar & Lilly-Rose
Ft. Keith


Disponible

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : › Mar 26 Déc - 23:21

Jane C. Shepard feat. Emily Reddick

Arrestation


La scène était renversante. Quel civil lambda pouvait se vanter d'avoir assisté à une telle arrestation ? Emily Reddick assurément. Elle couvrait l'événement. D'autres journalistes allaient certainement arriver mais elle représentait la première sur les lieux. Ce sujet allait plaire à ses auditeurs. En effet, elle effectuerait un comparatif avec les jeux vidéos. Surtout, elle se situait au cœur de l'action. Elle prenait des risques pour ceux qui la regardaient. La brunette appréciait son public. Il s'agissait d'adolescents ou de jeunes adultes pour la plupart, elle les respectait fort comme ils le faisaient également. Les jeux vidéos parlaient à beaucoup de monde. Le partage restait de mise. C'était la passion de Em' depuis toujours. Sa grand-mère, trop âgée pour s'occuper d'une enfant, lui avait acheté toutes ses consoles à l'époque. Elle avait plongé sa petite-fille dans cet univers. L'orpheline n'avait pas refusé l'offre. D'ailleurs, elle ne lâchait plus ses jeux. Sa grand-mère décédée serait-elle fière de la femme qu'elle était devenue ? A l'époque, Martha regrettait un peu l'addiction de Emily car elle l'a coupé de tout. Alors, la réponse à la question actuelle semblait complexe. Red avait gagné en popularité, en prospérité et en reconnaissance. Plus jeune, elle se noyait dans le luxe, les voyages et les fêtes. Désormais, elle souhaitait se poser un peu plus. Elle qualifiait l'un des meilleurs pro-gamer au monde. Sa réputation ne lui laissait pas le choix : elle devait poursuivre sur cette voie. La jeune femme envisageait un tout autre chemin : la musique. Ses projets changeaient depuis quelques temps, depuis son arrivée à Marple Springs. Plus au calme, elle pouvait enfin réfléchir à son avenir. Il n'y avait pas d'âge pour cela.

Présentement, elle demeurait prudente et à l'écoute des ordres distribués. Tout pouvait dégénérer. Un policier était blessé. Il venait de prendre une balle. La situation paraissait critique. Or, les opérations étaient parfaitement dirigées. Tout était prévu pour pallier au moindre mal. Jane C. Shepard gardait son calme, elle assurait la survie de sa colonne. Elle arrivait à aider le blesser tout en restant concentrée. Avant, elle s'était occupée du cas du forcené qui tentait de les mener en bateau. L’homme était maîtrisé, complètement « out ». Son cas était réglé. Soudainement, d'autres malfrats débarquaient. Ils mettaient en péril leur propre sécurité. En effet, ils osaient braver les tirs. Bien évidemment, les forces de l'ordre remportaient magnifiquement bien cette partie. Emily filmait tout. Les hélicoptères présents l'impressionnaient. Les ordres fusaient, même Red eut le droit à un petit mot. Elle suivait la procédure pour terminer son reportage même si elle ne se sentait pas très rassurée loin de son arbre qui la cachait si bien. Elle essayait d'être efficace pour son film mais elle devait rester à couvert : ces deux actions semblaient si incohérentes mais il fallait s'y tenir. Enfin... elle ne risquait rien contrairement à la colonne de Jane. La blonde prenait les opérations en main, elle était très douée. La porte d'entrée venait d'exploser. Tout était millimétré. Quelle surprise les attendait ? Tout paraissait si lisse, le piège ne devait pas être loin. Les colonnes s'engouffraient dans la demeure. Tout était paisible, calme, cela contrastait avec le paysage d'avant... . Il était question de trouver Dave Jefferson. Serait-il présent ? Absent ? Tout allait bien se dérouler ? A quelle sauce allait-il être mangés ? Le mystère planait.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 36
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 70
Célébrité : Colleen Deegan

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : › Mer 10 Jan - 17:03



Arrest

- Environs de Marple Spring, Michigan
- Planque de Jefferson

Un mauvais pressentiment s'empara de moi dans le cottage et dans mon oreillette, chaque chef de colonne me confirma que personne ne se trouvait au rez-de-chaussée. Les unités restèrent entre elles, je n'autorisai personne à se disperser car je voulais garder la main-mise sur tout le monde, Reddick comprise. Les policiers avaient reçus l'ordre de rester entre eux et je vis que Reddick était en train de filmer et s'éloignait doucement de la colonne à laquelle je l'avais assignée, c'est à dire la mienne. Irritée par la présence de la journaliste, mon ordre fusa.

Reddick, revenez dans le groupe. Si vous tombez dans un piège, comptez pas sur moi pour aller vous chercher. PC, ici Eagle Leader, RAS au rez-de-chaussée, j'envoie une colonne à l'étage, on se met à la recherche d'un souterrain, terminé.

Bien reçu, Eagle leader. Soyez prudents. Terminé.

Eagle Two, allez voir à l'étage et fouillez. Vous avez autorisation d'éliminer le moindre élément hostile.

Bien compris, Eagle Leader, on se met en route.

Sur un signe de ma main, j'intimai à mes hommes de se rassembler et de se mettre à fouiller les lieux en compagnie des autres policiers. Reddick resta bien entendu avec nous, un coup de crosse l'attendait de toute manière si elle se mettait à transgresser mes ordres. Le salon fut bien vite retourné de fond en comble de manière assez cavalière, en d'autres termes, les policiers mettaient le même bazar que ne le ferait des cambrioleurs. Des sachets de cocaïne furent retrouvées et entassées au dehors sous la surveillance d'autres policiers en uniforme. La colonne d'Eagle Three retrouva une cache d'armes planquée dans une armoire dans le bureau avec des fusils à pompe et des pistolets garnis de munitions. Les armes saisies rejoignirent bien vite les saisies de drogue. Pendant ce laps de fouille, je fis souvent l'aller-retour pour superviser toute l'opération, laissant plus ou moins Reddick filmer ce qu'elle avait sous les yeux. Durant la fouille de l'étage, il y eut d'autres coups de feu et un cri déchira l'air bruyamment.

Eagle Two, au rapport !

RAS Eagle Leader, quelqu'un se planquait sous un lit et a brandit une arme.

Il vous a menacé ?

On a pas réfléchi, on a tiré dès qu'on a vu le flingue.

Je comprends. Les légistes se débarrasseront du cadavre. Ramenez-vous, Eagle Four a peut-être trouvé le souterrain.

En effet, la colonne numéro quatre avait mise le nez dehors et dissimulée dans le mur extérieur du cottage, l'un des policiers avait trouvé une entrée camouflée, suffisamment large pour laisser passer trois personnes de front. Rameutant ma colonne et la seconde, je me mis en route en prenant soin que Reddick se fasse un peu entraîner malgré elle par mes policiers qui n'hésitaient pas à la bouger un peu. Ignorant les protestations de la journaliste, je vins auprès du chef de la colonne qui était déjà en position. Devant moi, le mur du cottage se dressait mais je voyais déjà deux policiers en train de tracer des lignes imaginaires avec les mains sur ce qui semblait être des bords et ils posèrent des charges explosives sur l'entrée. La procédure était la même que pour entrer dans le cottage et tout le monde se remis en position, cette fois à bonne distance. Du coin de l'œil, je pus voir que Reddick ne perdait pas une miette de ce qui se passait mais j'avais plus important à faire que de me soucier d'une exaspérante journaliste même elle semblait bien être la plus excitée de toutes les personnes présentes ici. Prête à charger derrière le policier qui portait le bouclier, le bout du cottage vola en éclats sous les explosions ciblées et une ouverture béante se créa dans le cottage. Effet d'optique ou non, je crus voir le cottage osciller de quelques centimètres. Pas très très solide tout ça.

Tout se passa très vite. À peine l'ouverture se vit dans le cottage, brutalement éclairée par l'hélicoptère de la police, plusieurs explosions eurent lieu, non pas dans le trou mais juste devant nous. Des grenades furent lancées par l'ouverture, l'une d'elle cogna contre le bouclier de mon policier de tête qui se mit à reculer soudainement. Avec les années d'expérience, j'avais appris à me fier au type de tête et à peine avait-il fait un pas en arrière que je fis de même. En revanche, la colonne fut ralentie dans son mouvement par Reddick qui ne s'attendait pas à un tel mouvement et l'un des policiers trébucha, entraînant la journaliste. Des rafales de fusil d'assaut fusèrent dans notre direction et le bouclier du policier de tête commençait à être durement entamé. Il fallait que l'on se dégage d'ici au plus vite.

Eagle Five et Three, pointez-vous, merde ! Fusils à pompe et grenades, par l'ouverture, magnez-vous !

Malgré les tirs, je me décollai du policier de tête pour bouger sans ménagements le policier et la journaliste. Des balles sifflèrent dans notre direction mais je poussais le policier vers ses autres coéquipiers et la journaliste vers le buisson le plus proche. Une rafale traça vers l'endroit où Reddick se trouvait une seconde plus tôt et je réalisai un temps trop tard que j'étais à découvert. En une fraction de seconde, je me mis à foncer vers l'abri le plus proche, un arbuste. Poursuivie par les balles dans mon chemin, je me jetai contre l'arbuste au risque de me faire mal mais je préférai nettement avoir mal contre l'arbuste plutôt que de me prendre des balles. Je n'ouvris pas le feu car je compris à grand-peine que les deux colonnes appelées en renfort étaient déjà en place et des coups de feu plus fort ainsi que d'autres cris se firent entendre. Le fracas de la bataille reprit et les policiers de ma colonne vidèrent leurs chargeurs par le trou. Quelques secondes plus tard, le silence s'installa et mes policiers sur un ordre envoyé par signes cessèrent le feu.

Jugeant que je pouvais sortir de ma cachette de l'arbuste, je me remis en route vers ma colonne mais j'eus un instant d'inattention. Tournant la tête trop tard, des tirs vinrent m'atteindre dans le gilet pare-balles par chance. Néanmoins, je lâchai un cri et les balles me précipitèrent à terre, me causant une douleur aigüe sur le côté gauche. L'un des policiers m'attrapa le bras et me tira jusqu'au bosquet où était cachée ma colonne et Reddick. Grimaçant de douleur, le policier m'assura que le gilet avait arrêté les balles mais mon côté me faisait toujours mal. Je me relevai alors que les autres policiers tirèrent de nouvelles salves. Néanmoins, j'étais convaincue qu'il n'y avait plus rien à l'entrée du souterrain et je donnai le signal aux colonnes, une fois le calme revenu, pour l'assaut du souterrain, mon côté toujours douloureux. Ce mal n'allait de toute façon pas me quitter immédiatement.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 208
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Oskar & Lilly-Rose
Ft. Keith


Disponible

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : › Jeu 11 Jan - 16:37

Jane C. Shepard feat. Emily Reddick

Arrestation


Au fur et à mesure de la procédure d'arrestation, Emily Reddick se sentait très mal. Elle ne demeurait pas à sa place. La situation restait trop dangereuse. Elle réalisait enfin qu'elle ne se situait pas dans un jeu vidéo. Elle ne contrôlait pas la partie. Elle filmait pour ses fans, pour parfaire un bon reportage, plus pour le plaisir. Elle n'éprouvait aucune joie à supporter ce contexte. Elle hésitait à s'éloigner tout doucement mais Jane C. Shepard s'amusait encore à la rappeler à l'ordre. La blonde pensait « sécurité ». La pro-gamer ne le voyait plus ainsi, elle demeurait perdue. Jane poursuivait l'opération. Elle donnait les ordres, les différentes consignes. Pour sûr, Shepard savait ce qu'elle faisait et elle assurait un maximum. Elle devait être ravie de se trouver sur le terrain comme à l'armée. En tout cas, elle était très professionnelle. Une fouille de la demeure où se cachait Dave Jefferson s'organisait, des éléments compromettants étaient trouvés et saisis. Chaque colonne possédait un rôle spécial, une place, une mission à tenir. Tout était millimétré et calculé. Or, les surprises pouvaient exister : l'imprévu pouvait s'inviter. L'axe du reportage d'Emily était dessiné. Elle enregistrait tout sans essayer de trembler, ni de se mettre en danger : tant de contraintes se posaient sur la table. La caméra était lourde, Red n'avait pas choisi le bon produit. Or, le rendu serait plus que réaliste. C'était ce qui comptait. Dans le fond, Em' rêvait de prendre ses jambes à son cou pour se barrer loin. Il s'agissait d'une action impossible pour le moment, la situation et les personnes présentes ne le permettraient pas. Encore des tirs, la radio annonçait les avancées des forces de l'ordre mais aussi les soucis rencontrés. L'arrestation progressait. La colonne quatre avait trouvé le souterrain. Le calvaire serait bientôt terminé. Emily n'était pas rassurée par la vue des cadavres, ils étaient vrais : le réalisme de la scène devenait dur à encaisser. La pro-gamer ne semblait pas prête pour cela. Inutile de réfléchir à ce paramètre, elle n'avait pas le choix : elle devait rester et attendre la fin de tout cette m****. Elle n'imaginait pas assister à tout mais si : une aubaine pour une journaliste ! Un peu choquée, les policiers n'hésitaient pas à la bousculer un peu, rendant par moment sa prise de vue floue. Quelle bande de cons, pensait-elle. P*****, grognait-elle. Elle réglait rapidement un paramètre qui avait bougé afin d'obtenir de belles images. Elle effectuait cela juste pour ses fans, elle leur devait bien cela : ils étaient fidèles et ils méritaient des récompenses. L'excitation s'en allait progressivement. L'adrénaline du début ne berçait plus Emily. Or, elle filmait tout ce qui se passait sans en perdre une miette comme une bonne journaliste le ferait. L'entrée du souterrain était forcée comme pour l'entrée principale, même principe : des explosifs retentissaient. Vachement discrets, pensait à nouveau Em'. Tout paraissait si organisé, contrôlé, mais tout ne pouvait pas être analysé et prévu. Des grenades venaient d'être lancée devant la première colonne. Jane se référait au type à la tête de sa colonne. Elle devait avoir une confiance monstre en lui. Elle effectuait les mêmes gestes que lui, ils étaient prudents et alertes, réactifs. Surprise par ce remue-ménage, Emily restait bloquée. Elle ne savait plus quoi faire. Encore filmer oui ou non ? Elle paniquait pour la vie d'autrui, tout le monde était susceptible de crever aujourd’hui. Jefferson était trop fort et prévoyant ! Du coup, concentrée, elle ne suivait pas le mouvement de ses camarades. Elle retardait tout le monde. Cela allait sûrement agacer Jane mais Reddick ne s'apercevait de rien. Un flic se mit à trébucher et à emporter Em' dans son mouvement. Ma caméra ! S'exclamait-elle. Elle devait la récupérer. Encore des tirs ! La brune grippait la caméra, elle venait de tout faire capoter. Elle se sentait bête sur le coup. Le danger s'intensifiait. Il fallait faire demi-tour ! Shepard s'occupait de régler la situation en aidant le flic et la journaliste. Ils n'étaient pas passés loin de la mort ! Maintenant, Shepard se trouvait complètement à découvert. Elle venait de sauver la vie de deux personnes mais elle risquait la sienne. Sans réfléchir, la trentenaire se mit à courir en direction d'un arbuste. Les balles la poursuivaient. Incroyable, une vraie scène de film ! Jane se mettait à l’abri. La bataille était engagée et elle était sévère ! Un petit incident venait d'engendrer une guerre. Plus de bruits, les forces de l'ordre venait sûrement de reporter cette manche. Shepard rejoignait donc sa colonne mais des tirs ennemis s’amenaient vers elle. Elle était touchée. Son équipe s'occupait de gérer la situation. Jane souffrait. La voir ainsi soulevait le cœur de Emily qui pensait tout arrêter. Ses images parlaient, elle s'engagerait juste sur la fin. Alors quand tout le monde s'avançait pour poursuivre l'assaut, Red ne les suivait plus. Dissimulée derrière l'arbuste, elle était en sécurité, protégée. Elle ne disait rien, préférant passer inaperçue. Elle n'assisterait pas à la suite de cet assaut sauf à l'arrestation : il lui fallait juste un plan de Dave, menotté. Emily n'était pas capable de vivre la suite. Elle ne le désirait pas.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 36
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 70
Célébrité : Colleen Deegan

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : › Sam 13 Jan - 11:49



Arrest

- Environs de Marple Spring, Michigan
- Planque de Jefferson

Toujours blessée par les impacts de balles récolté plus tôt, je grimaçai de douleur en grognant derrière le policier au bouclier. Je jetai un regard en arrière, le policier derrière moi darda un œil inquiet dans ma direction, son visage couvert par la cagoule tactique ainsi que son casque mais dont seuls les yeux et leurs contours m'étaient visibles. Je remarquai que Reddick n'était plus dans la colonne et j'interrogeai par un signe de la main mon coéquipier de derrière qui m'indiqua là où la journaliste était planquée. Roulant des yeux en sentant une colère me reprendre, j'oubliai la jeune femme qui ne voulait pas de son reportage et qui n'aurait jamais dû venir. Je fis signe aux deux autres colonnes de donner l'assaut avant de taper sur l'épaule de mon coéquipier de tête pour lui faire signe d'avancer.

Comme nous l'escomptions, l'entrée du sous-sol avait été nettoyée et pour le coup, j'étais assez contente qu'une caméra ne filme pas ce que nous avions sur les yeux. À en juger par les débris alentours, les bandits avaient sûrement dressés une barricade pour essayer de nous arrêter mais les explosifs et les grenades avaient fait le ménage, les murs furent constellés d'impacts de balle. Il n'y avait pas loin d'une bonne dizaine de cadavres au premier coup d'œil, certains affreusement mutilés à cause des grenades. La dangerosité de l'opération était avérée, les grenades à fragmentation de facture militaire avaient été autorisés pour la mission. Il n'y avait de toute façon aucun otage et au moindre coup de feu d'en face, nous avions l'autorisation de faire usage de la force létale. Les criminels ici en payaient le prix de leur vie alors qu'il n'y avait que des blessés chez nous et ils étaient à l'abri.

PC, ici Eagle Leader, interdisez immédiatement la zone du sous-sol, surtout à la journaliste. C'est moche ce que l'on voit ici. Encore aucun signe de Jefferson.

Bien reçu Eagle leader. Rapport sur le sous-sol.

C'est le merdier, les éléments hostiles ont été neutralisés pour le moment mais à part des débris de caisse, de drogue et ce que je suppose être des objets volés, que dalle. Il reste une dernière porte au fond.

Engagez les mesures qui s'imposent. Autorisation de tuer Jefferson s'il résiste et ne vous laisse pas d'autres choix mais vous devez le prendre vivant autant que possible.

Bien reçu PC, terminé. Messieurs, on défonce cette porte au fond et on les tire par la peau du cul ou les pieds devant. Posez une charge sur la porte, je ne veux pas prendre de risque si la porte est piégée. Grenade flash par l'ouverture.

Les colonnes se mirent en route, la trois et la cinq de part et d'autre de la porte, la mienne à assez bonne distance de la porte. Une charge fut posée contre la dite-porte et malgré la petite explosion de la charge, le pan de mur et la porte furent emportés dans une déflagration énorme, menaçant les fondations de la porte. Celles-ci oscillèrent un instant avant de se stabiliser mais j'avais l'impression que le plafond venait de baisser de quelques centimètres ? ... Merde il allait falloir agir vite. Conformément à mes ordres, la grenade flash fut lancée malgré quelques tirs d'armes de poing et des cris de douleur se firent entendre. Le professionnalisme des policiers fit à nouveau parler de lui car en moins d'une minute, Jefferson et ses deux derniers sbires furent appréhendés et neutralisés, les mains liées. Les fondations de la maison secouèrent à nouveau et sur mon ordre, chaque policier se replia, la trois et la cinq escortant les deux derniers acolytes de Jefferson. Je me chargeai de Jefferson lui-même en le poussant sans aucun ménagement devant nous, l'obligeant à presser le pas vers la sortie. Autour de lui, les policiers montèrent la garde tandis que je gardai une main sur son épaule et ses mains.

J'arborai une expression vindicative sur le visage mais c'était aussi parce que mon côté me faisait mal, pas seulement parce que je tenais une ordure. Aussitôt à l'air libre, mes propres policiers restés à l'arrière vinrent prendre en charge Jefferson, Kosta lui annonçant en plus ses droits comme exigé par la loi. Je les laissai faire avant que Haver ne vienne me soutenir alors que mes jambes se dérobèrent presque, elle passa mon bras sur ses épaules avant de demander doucement.

Shepard, ça va ? On a eu peur que vous y soyez resté...

Gnnnn... non ça va Haver, j'ai un peu morflé à gauche mais je suis entière...

Vous aurez peut-être encore une autre cicatrice vous adorez les collectionner... Venez, je vous emmène vous faire soigner.

... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 208
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Oskar & Lilly-Rose
Ft. Keith


Disponible

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : › Dim 14 Jan - 18:38

Jane C. Shepard feat. Emily Reddick

Arrestation


Si la place de Emily Reddick se situait bel et bien à cet endroit ? Non, peut-être pas. Qui voudrait réellement se retrouver autour de cadavres, autour du danger imminent de crever ce jour ? Em', excitée au départ, ne l'était plus. L'adrénaline redescendait complètement. Elle réalisait qu'il s'agissait de la réalité. Les morts représentaient bien des morts. Ces derniers ne rencontraient pas le loisir de revivre après cette perte de vie lors d'une partie. Le sang ne s'effaçait pas après avoir cligné des yeux. Les balles fusaient bien, elles demeuraient mortelles. Tout était réel. Cette vérité semblait moins attrayante. Red détestait la violence, surtout l'observer en face d'elle. Alors, elle n'avait pas à être ici. Pour ses fans, elle finirait son reportage. Pour le reste, elle allait stopper sa collaboration avec les flics. Elle ne leur devait plus rien. Son aide avait été précieuse. Présentement, elle se cachait juste. Elle attendait l'arrestation de Dave Jefferson. La brunette ferait un simple plan du bandit, menotté, afin de clôturer le reportage. Jane C. Shepard, blessée, tout était dans la boîte. Cette femme savait ce qu'elle faisait. Or, elle restait trop kamikaze. D'ailleurs, elle venait de prendre une balle. Son assurance lui faisait défaut car elle s'octroyait des secondes d’inattention. Se croyait-elle au dessus de tout le monde ou venait-elle juste de merder comme une personne lambda pouvait le faire ? En tout cas, la blonde faisait confiance à son équipe. Elle affichait un vrai professionnalisme. Tout était calculé, cette opération était millimétrée. Emily avait du mal à juger l'attitude de Shepard. Par contre, elle ne négligeait pas l'expérience de cette femme. Le terrain représentait son dada. Elle pouvait défouler ses nerfs, très souvent mis à rude épreuve. Présentement, la journaliste se référait aux bruits qu'elle entendait. L'opération continuait. Quels soucis allaient-il encore rencontrer ? Jane et les autres reviendraient-ils en entier ? Le stress montait. Em' ne pensait plus à un jeu-vidéo mais elle se disait que tout était authentique. Des scènes comme celle-ci existaient tous les jours. Des flics mourraient, des humains crevaient chaque jour. Fallait bien instaurer un certain ordre. Dans cette affaire, cette opération valait le coup car il fallait en finir avec le règne de Jefferson. Les secondes paraissaient très longues. Finalement, les colonnes sortaient, apparemment en bonne santé. Red s'accrochait à sa caméra. Elle filmait librement cette arrestation. Elle n'hésitait pas à se rapprocher un peu. La situation était sous contrôle. Dave baissait la tête. Incroyable mais vrai, il était vaincu. Ces images qualifiaient les plus belles du reportage et celles qui annonçaient une fin de collaboration entre Reddick et les forces de l'ordre. Jane retrouvait les siens. Elle allait certainement se faire soigner à cause de sa blessure. Une certaine souffrance se lisait sur son visage, cela lui conférait une mine encore plus froide. Décidément, Emily ne validait pas cette personnalité. Pour elle, il était temps de remballer son matos et de repartir. Elle oubliait les preuves qu'elle avait en plus pour alimenter le dossier du coupable. Elle les enverrait avec la copie de son reportage. Bien évidemment, elle le diffuserait qu'avec l'accord des flics. Elle n'allait pas transgresser les règles. Avant de s'en aller, elle devait dire au revoir à Jane, elle espérait pour toujours. La brunette s'approchait de la blessée. Son air se voulait neutre, son ton de voix également.

Bien joué ! Soignez-vous bien. Je voulais vous dire que notre collaboration s'arrête là, je pense que l'on est quittes, merci pour le reportage. Vous n'avez plus de charges contre moi, si c'est le cas : on se reverra en compagnie d'un avocat que j'aurai payé cher car il est hors de question que je passe plus de temps avec vous et vos équipes. Quelque chose à ajouter ? Elle attendait une réponse pour éviter de froisser une fois de plus cette femme aux nerfs trop sensibles.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membrichou
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 36
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 70
Célébrité : Colleen Deegan

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : › Mar 16 Jan - 14:51



Arrest

- Environs de Marple Spring, Michigan
- Planque de Jefferson

J'avais oubliée depuis un bon moment ce que cela impliquait de se retrouvée blessée par balles. Aucune n'avait franchi mon gilet pare-balles qui avait bien fait son travail mais les impacts des projectiles feraient à coup sûr des dégâts et je serais donc porteuse de gros bleus sur le côté gauche du ventre. Pour au moins les deux à trois prochaines semaines, je pouvais renoncer à mon entraînement et accueillir au contraire un nouveau suivi médical. Haver faisait attention à là où elle posait ses mains sur moi mais elle aurait tout aussi bien pu me palper les fesses, je n'en aurais cure car la douleur à gauche m'irradia tout le corps et je pensais bien à autre chose comme par exemple me faire soigner au plus vite et soulager ce mal.

Le gilet pare-balles est troué ?

Non... pas vraiment... le kevlar a été à peine entamé. Mais comme on a pas de boucliers ou de... je sais pas de champs de force hein... ben les balles ont dû être absorbées et pas détournées. Et je me retrouve avec des saloperies de bleus...

Vous en aviez eu l'habitude à l'armée.

Mouais pas faux... mais ce n'est jamais agréable... Au moins les gars ont fait le boulot et on a pas eu de morts.

Une voix me parvint à ma droite et j'y reconnus Reddick qui tenait encore sa caméra. Elle avait l'air d'avoir vu passer un fantôme et bien que la voix n'était pas chevrotante et neutre, j'avais l'intime conviction voire certitude qu'elle avait ressentie la peur de sa vie. J'en voulais pour preuve le fait qu'elle soit restée planquée pendant le reste de la fusillade. Haver devait sentir les ennuis venir car elle échangea un regard avec moi et Reddick et se mit à regarder la journaliste hackeuse d'un air vigilant. J'occultai complètement son compliment car la perspective de savoir qu'elle allait enfin nous foutre la paix et disparaître de ma vue suffit à me remonter le moral. Je ne voulais pas agresser Reddick mais mon ton, bien que perturbé par ma blessure sonna presque comme une bien froide menace.

Hm... merci. Je me disais bien que vous n'auriez jamais dû venir avec nous ce soir. Et je vous le demande, ne me faites juste pas regretter de vous avoir sauvé la peau, Reddick.

Je jetai un œil vers sa caméra et je ne pouvais pas savoir si elle filmait encore ou si elle enregistrait encore. Ce fut pourquoi je ne m'autorisais pas à lui cracher à la gueule le fond de ma pensée mais mon air, cette fois volontairement hostile envers la civile se chargea de parler pour moi. Haver capta mes yeux pour me dire d'avancer à nouveau et je lui opinai pour vite faire disparaître Reddick de ma vision.

Portez-vous bien. Reddick.

Haver poussa un soupir de soulagement et ignorant pour de bon la hackeuse, l'on se remit en route jusqu'à l'infirmerie mobile de la police installée. Sur le lit d'examen, après avoir retiré vêtements et gilet pare-balles, comme je m'y attendais, deux gros bleus se trouvaient sur mon côté et chaque mouvement me faisait mal. Une infirmière se chargeait donc de me soigner avec les premiers soins.

Vous pensez qu'on va la revoir un jour, Shepard ?

J'espère pas pour elle... Parce que si on apprend encore qu'elle a fait une merde, je la défonce... avant de la jeter au trou. La droite qu'elle a pris au bureau l'autre fois, ça sera rien, je lui démonterai la mâchoire et le capitaine ne sera pas là pour la défendre. En plus elle s'est planquée pendant la fusillade alors qu'elle avait insisté pour venir...

Faites gaffe Shepard, elle peut retourner ça contre nous et moi ça me ferait chier que vous tombiez pour ça, suffirait qu'elle engage un très bon avocat. Enfin si elle peut se le payer parce qu'un bon avocat c'est des milliers de dollars d'honoraires...

Ben j'espère qu'elle engagera le successeur de Johnnie Cochran parce qu'avec ses antécédents et suivant la saloperie qu'elle aura faite, on a de quoi l'envoyer au trou pour je ne sais combien de temps, peu importe si elle a déjà collaboré avec nous... Sans compter tout ce qu'elle devra à son avocat. C'est dans son intérêt de se tenir à carreau...

Elle va faire quoi là ? Voir ce que sa caméra a filmé ?

Sa caméra va être examinée par les fédéraux, ça prendra déjà un certain temps avant... qu'elle ne diffuse son film. On va lui rendre son appareil avec un film certainement édulcoré mais en revanche, je pense qu'elle loupera pas... mes actions... 'fait chier... je lui sauve la peau et au final, le monde entier va se foutre de moi. Journaleuse de merde va...

Peut-être pas Shepard. Vous lui avez sauvé la vie comme vous dites, peut-être qu'elle vous présentera sous une bonne image. Vous gagnerez peut-être des fans, qui sait.

Mon cul ouais. Enfin ça m'étonnerait...
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membrichou
avatar
Age : 33
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 208
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Oskar & Lilly-Rose
Ft. Keith


Disponible

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : › Mar 16 Jan - 21:14

Jane C. Shepard feat. Emily Reddick

Arrestation


Le temps de faire ses adieux, semblait se présenter. La collaboration entre Jane C. Shepard, donc entre les forces de l'ordre, et de Emily Reddcik, une hackeuse, était terminée. Un point final s'installait à cette histoire non désirée. La question qui subsistait : Red allait-elle recommencer ses conneries ? Normalement, le fait de jouer les « indics » devrait la refroidir. En effet, elle était obligée de proposer son aide dans le cadre de certaines affaires. Elle offrait ses compétences en informatique. Cela ne la dérangeait pas car elle possédait l'habitude de s'amuser avec cet objet. Bien évidemment, des conditions restaient imposées. Rien n'existait pour arranger la brunette. Cette dernière connaissait pas mal d'occupations : son émission, ses reportages, son entraînement aux jeux vidéos, sa participation à quelques compétitions du coin, mais aussi sa relation avec les médias. Alors, des contraintes se présentaient. Elle ne pouvait pas faire tout ce qu'elle désirait. Aussi, ce jour, elle venait de vivre une expérience qu'elle ne souhaitait pas renouveler. La réalité avait pris le pas sur le virtuel. L'horreur s'était installée. Il fallait digérer certaines visions. Em' était humaine et peu habituée à observer de la violence dans son quotidien, sauf dans les jeux. Justement, Reddick effectuait la distinction entre le vrai et le faux. Là, elle demeurait un peu secouée. Même si elle essayait de le dissimuler, elle s'était cachée sur la fin. Le danger ne l'intéressait plus. Alors, cette aventure promettait de la faire reculer pendant un moment. Rien ne pouvait prédire si elle allait recommencer oui ou non à hacker le serveur des forces de l'ordre, donc du commissariat de Marple Springs. Pour emmerder Jane, elle paraissait prête à tout, alors... rien n'était impossible. La journaliste se présentait face à Shepard afin de lui dire « au revoir ». Elle agissait dans les règles. Emily remarquait la souffrance de Jane, la blonde avait pris une balle. Il s'agissait d'une donnée à prendre en compte, Jane rencontrait le sens du sacrifice. Son métier représentait tout pour elle. Elle arborait des compétences monstres. Ces éléments lui offraient du crédit quelque part. Harver était là, aux petits soins pour sa coéquipières : un beau couple, pensait Em', cela sans jugements ou préjugés. Ces choses ne regardaient pas Red qui s'arrêtait simplement sur ce qu'elle avait à dire. Jane avançait une réponse qui se voulait menaçante mais moins cinglante que de coutume. Ses mots ne possédaient pas d'impacts. Em' ne loupait pas le « merci ». Elle savait reconnaître le bon esprit d'équipe de son interlocutrice.

Pas de soucis, normalement à jamais. Bonne continuation. Merci. Vous aussi, soignez-vous bien.


La brune tournait les talons. Les deux femmes ne s'aimaient pas, c'était indéniable mais vivable. La présence de Haver calmait les choses. Emily rendait le gilet par balles aux équipes. Sa caméra était confisquée. Seule sa mémoire ne lui ferait pas défaut. Des images seraient certainement effacées. Red aurait préféré faire son reportage, envoyer la copie et recevoir un avis mais il ne fallait pas rêver. La journaliste n'oubliait pas de transmettre les preuves trouvées. La collaboration était finie. Sans se retourner, la brunette s'en alla. Elle espérait ne jamais revivre cette situation.




codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Contenu sponsorisé

Message Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] : ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Arrestation Ft. Jane C. Shepard [terminé] :
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plein Gaz ( de pot d'échapement ) par Jane Aden [Non terminé]
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Canada et Amérique-
Sauter vers: