Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membres
avatar
Age : 33
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 80
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Oskar
Ft. Jane

Message Présence et mauvaise foi ! [Jane C. Shepard] › Mar 14 Nov - 21:28

Jane C. Shepard feat. Emily Reddick

Présence et mauvaise foi !


Il était treize heures, Emily Reddick devait impérativement se diriger au commissariat de police. En effet, elle allait apporter sa collaboration dans une affaire, il s'agissait d'un événement prévu et acté par téléphone la veille au soir. La jeune femme offrait ses services. Au départ, elle n’y avait pas forcément pensé. Or, elle possédait de réels talents en informatique. Ces derniers pouvaient être d’un secours pour la police, parfois en manque de moyens pour engager du personnel ou investir dans des frais de matériel divers. Alors, elle faisait cela de façon bénévole, pendant son temps libre. Cela lui procurait la sensation d’être utile et citoyenne. La brune passait sa vie dans l'univers des jeux-vidéos. Il s’agissait d’une passion depuis de très longues années. Elle détenait l’un des meilleurs niveaux féminins dans tout le monde entier. Elle s’entraînait beaucoup. Il lui fallait maintenir la barre haute et ne pas perdre la main. Elle affrontait pas mal d’hommes au travers de compétitions acharnées. Elle était pro-gamer. Elle avait voyagé énormément à travers le globe. Maintenant, elle rencontrait une envie de se poser, d’où son installation à Marple Spring, trois années plus tôt. Elle présentait une émission destinée au jeune public, dédiée aux jeux-vidéos, sur Détroit. Elle partageait les nouveautés. Elle diffusait quelques démonstrations. Elle allait à la rencontre des créateurs des jeux, et des autres membres dans la profession. Tout cela pour dire que la belle avait de l’occupation et qu’elle trouvait quand-même le temps d’aider la police.

Bien évidemment, l'histoire n'avait pas débuté ainsi. Sa rencontre avec la police ne s'était pas déroulée aussi bien. A l'époque, la brunette soupçonnait un concurrent de tricher. Alors, elle avait choisi d'effectuer quelques recherches sur lui. Elle le jugeait malhonnête et vile mais elle ne savait pas comment il agissait, et il fallait le prouver. Alors, Emily avait hacké le serveur de la police locale. Chose à ne pas faire en temps normal ! Elle était tombée sur pas mal d'informations secrètes pouvant le faire tomber mais aussi sur Jane C. Shepard... . Elle pouvait enfin afficher les vices de ce type mais les flics lui mettaient des bâtons dans les roues. Elle avait fauté en agissant de manière illégale. La police et elle, avaient trouvé un compromis. Reddick avait aidé à coincer ce malfrat qui n'avait jamais été puni, ce grâce à ses talents. Les charges contre elle, restaient abandonnées. Par contre, elle se devait de donner un coup de main à la police. Elle l'avait échappé belle alors inutile de reproduire ce genre de conneries : hacker le serveur de la police locale ne représentait plus une activité pour Em'. Elle demeurait déçue car elle ne s'était pas assez protégée, elle avait été retrouvée. En tout cas, soutenir les flics était une option plaisante. Elle réparait ses bêtises.

Aujourd'hui, elle devait craquer l'ordinateur d'un grand bandit, dealer et mac. D'autres missions en parallèle, en rapport avec cette affaire, l'attendaient peut-être : c'était assez excitant. Jefferson, l'homme placé dans le viseur de la police de Marple Spring, collectionnait les activités malsaines. Son réseau devait apparaître dans son ordinateur auquel il semblait tenir. La brunette avait pris de l'avance en épluchant les comptes du gars. Il recevait de belles sommes d'argent, il en dissimulait sur des comptes à l'étranger sous différentes identités. Em' allait partageait sa découverte avec Jane. Cette dernière lui faisait la misère dans le sens où elle reniait et n'acceptait pas la présence de Red. Elle faisait preuve de mauvaise foi. La blonde se montrait peu coopérative. Pourquoi ? Emily ne l'avait pas attaqué personnellement. Bref, il était question de faire avec, pas le choix... ! Emily ne détenait pas un réel avis sur la personne de Shepard. Elle la trouvait juste professionnelle, même trop... . La brunette choisissait de se pointer au commissariat à l'heure. Elle était naturelle : cheveux lâchés, tenue décontractée, prête et motivée à apporter son aide aux flics. Ce n'était pas nouveau, elle connaissait cette situation. La présentatrice TV avançait vers l'entrée, elle s'annonçait à l'accueil. Elle devait attendre Jane, la ferait-elle mariner longtemps ?



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membres
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 36
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 46
Célébrité : Colleen Deegan

Message Présence et mauvaise foi ! [Jane C. Shepard] › Jeu 16 Nov - 13:18



Presence and Bad Faith

- Marple Spring, Centre-Ville
- Commissariat de Marple Spring

Cette journée n'avait pas si mal commencé, le café en arrivant pour une fois était bon et c'était le jour de repos de Redfield donc il y avait peu de chances qu'une ambiance délétère ne règne au sein du service. Tout allait bien, du moins jusqu'à ce que le capitaine ne m'appelle dans son bureau et ne m'apprenne qu'une affaire autrefois en charge par la police de Detroit ne soit transférée à la compétence de notre police. Les policiers de Detroit étaient beaucoup trop loin pour agir efficacement dans notre ville et préférait nous donner l'affaire d'un parrain de la drogue qui se cachait non loin de Marple Spring. Pour le coup, l'on apprit par une note interne via notre serveur que la DEA se tenait prête pour toute assistance. Jusque là tout allait bien sauf qu'il me fallait collaborer avec une civile en plus de mon unité. Les huiles m'avaient collés une certaine Emily Reddick aux basques sur cette enquête. Étrangement la journée s'assombrit bien vite et bien que je ne suis pas du tout d'accord avec cette décision, les ordres venaient de plus haut, voire du commissaire lui-même et je n'eus pas d'autres choix que d'obéir. Foutu accord de non-poursuites envers celle-là...

La hackeuse allait bientôt se pointer et dans l'open-space, ma colère contenue emplissait tout l'espace. Même Redfield avait arrêté de la ramener et Kosta se faisait tout petit derrière son ordinateur alors qu'il recueillait les données envoyées par la police de Detroit. Mon téléphone sonna et l'agent d'accueil à l'entrée du commissariat m'annonça que Reddick était là et attendait pas-à-pas.

Non vous vous foutez de moi, Patrick ? Faut en plus que j'aille chercher cette raclure ?

Mais... elle est arrivée en avance, Lieutenant et elle attend depuis quelques minutes...

J'en ai rien à battre, vous la faites venir au bureau. Épinglez-lui le badge "Visiteur" comme chaque civil qui vient ici et envoyez la ici. Rien à carrer qu'elle se soit pointée en avance. Vous lui indiquez l'itinéraire et si elle est pas stupide, elle arrivera rapidement. Je la ferai attendre autant qu'il me plaira sinon, j'espère qu'elle a amené un sac de couchage.

D'accord Lieutenant je vous l'envoie... Désolé de vous avoir dérangé...

L'appel coupa et je reposai le téléphone un peu violemment. Quelques minutes plus tard, Kosta me signala par un petit signe de tête que le transfert des données était fait et le résultat arriva sur mon ordinateur. Haver se leva pour aller examiner les données et partager ses impressions avec moi lorsque Reddick arriva à cet instant dans l'open-space. Tout les autres agents étaient affairés et personne ne prêta attention à son arrivée hormis moi et Haver. J'échangeai un regard avec ma seconde rousse avant de darder un regard froid et glacial envers la civile. Il fallait donner bonne impression sur cette collaboration contrainte et je pus presque sentir le regard du capitaine de mon unité de son bureau. Par pure politesse donc, je me levai de ma chaise et je lissai mon chemisier blanc, les manches retroussées et mon décolleté à moitié barré par mes dogtags militaires avant de vérifier la ceinture portant mon arme, mon insigne et mes menottes qui serrait parfaitement mon jean bleu nuit. Haver à côté de moi se tendit légèrement et je m'assurai des yeux que Reddick porte bien en vue le badge "Visiteur" sur son haut de vêtement. L'experte informatique, car c'était bien ainsi qu'il fallait le nommer, arriva juste devant mon bureau et au lieu de lui serrer la main, je croisai les bras juste sous la ligne de ma poitrine, la remontant inconsciemment. Une manière pour elle de lui faire comprendre qu'elle était en terrain miné et que je ne goûtai que très peu à cette collaboration que l'on m'avait imposée. Mais Haver en revanche, lui serra la main.

Bonjour, madame. Ravie que vous nous donniez un coup de main malgré tout.

Reddick. Je ne sais pas ce qui a pris à ma hiérarchie que l'on ordonne d'aller vous chercher mais ne prenez pas vos aises. Vous êtes ici uniquement parce qu'on vous y a autorisé et que l'on m'oblige à travailler avec vous. Vous semblez détenir des solutions à nos problèmes et en cela vous avez de la chance. Mais surveillez bien vos arrières.

Un mauvais regard plus tard, je fis assoir Reddick à ma place et je fis bouger l'écran qui affichait les informations envoyées il y a peu par la police de Detroit.

Voilà les informations dont on dispose sur ce Dave Jefferson, apparemment versé dans le trafic de drogue voire d'armes. Je suppose que... vous avez mené votre enquête de votre côté ? Que pouvez vous en dire en comparant ces informations et celles en votre possession ?
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Age : 33
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 80
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Oskar
Ft. Jane

Message Présence et mauvaise foi ! [Jane C. Shepard] › Ven 17 Nov - 23:04

Jane C. Shepard feat. Emily Reddick

Présence et mauvaise foi !


Emily Reddick attendait tranquillement, sur une chaise, près de l'accueil. Le gars, posté derrière le comptoir, lui avait demandé de patienter de cette manière. Alors, elle avait obtempéré. Cela lui permettait de consulter la nouvelle bande annonce d'un jeu vidéo qui allait sortir. Jamais elle ne quittait sa passion des yeux. Elle appréciait être au courant de tout. Em' avait besoin de cela. La seule chose qui l'intéressait plus que tout dans la vie et la seule chose à laquelle elle tenait réellement, c'était les jeux. Elle ne possédait que cela. Il s'agissait également de son métier. Elle œuvrait dans cet univers depuis très longtemps. D'ailleurs, elle affichait sa passion grâce à un t-shirt aujourd'hui : « Call Of Duty ». Elle ne détenait aucune forme de honte. Elle assumait qui elle était. Son gilet à capuce, de couleur grise, dissimulait une partie du dessin. A l'instant, Red entendait un peu la conversation qui se jouait au téléphone. L'agent d'accueil semblait défendre la brunette. Il avait certainement Jane C. Shepard au bout du fil. Em' le ressentait ainsi. « Elle est arrivée en avance », « Lieutenant »... des expressions qui en disaient long. Personne d'autre paraissait être en attente. De son côté, Reddick avait un rendez-vous. La blonde ne l'appréciait pas forcément. Alors, tout devenait logique. Emily s'en fichait royalement, elle serait utile aux flics de la ville. Elle était présente pour apporter son aide, pas pour se faire de nouveau ennemi. Elle devait réparer ses tords. Elle attendait... .

Soudainement, le type de l'accueil vint à sa rencontre. Il épingla un badge « visiteur » sur sa veste en effectuant un commentaire sympathique sur son t-shirt et il lui montra l'itinéraire à suivre pour arriver jusqu'à Jane. Emily le remercia. Elle devait s'avancer. Quelque chose la retenait. Elle savait qu'elle n'allait pas passer un agréable moment même si elle obtenait le droit de fouiller dans un ordinateur sans être punie. Elle marchait de façon plutôt lente. Elle se rappelait des derniers souvenirs dans cet endroit : la salle d'interrogatoire. Il fallait oublier ces instants.
La jeune femme était arrivée à destination. Shepard se situait bien dans la pièce indiquée, elle ne demeurait pas seule. La présence de la seconde personne serait certainement plus appréciable. Elle ne possédait pas de jugements sur Emily, elles ne se connaissaient pas. La brune remarquait le regard glacial lancé par le Lieutenant en tenue de civil. Cette collaboration était contrainte mais utile, alors pourquoi s'entêter à se montrer si... chiante ?! Seule la rouquine acceptait de saluer convenablement la civile appelée en renfort. Emily restait très septique quant au comportement étrange de Shepard. Pour sûr, cette rivalité éclaterait un jour.

Bonjour. Avec plaisir Madame ! Elle souriait presque. De suite, Jane lançait les hostilités. Elle se montrait un peu agressive et négative. Elle sortait pratiquement les crocs. Cette femme avait du caractère mais elle n'impressionnait pas Emily. Ça va, j'suis pas là pour vous, arrêtez de vous fatiguer avec vos discours... . Elle soupirait. Puis, Jane lui filait sa place. Elles allaient pouvoir bosser. Les choses sérieuses débutaient. Ce Dave trempe bien dans de gros trafics, il possède des comptes bancaires un peu partout dans le monde. La brune sortait, de son sac chargé, la liste des différents comptes avec leurs localisations, notamment les différents noms d'emprunts de ce caïd. Il empoche de grosses sommes chaque semaine, voire chaque jour. Il est plein aux as. Ce c**, euh, ce Dave a même un Facebook. Il n'est pas très discret. Il date mais on y trouve la présence de ses meilleurs amis de l'époque qui sont encore ses amis actuels. Si vous les convoquez, ils peuvent parler. Il fallait tout partager. Em' n'hésitait pas. Alors, vous avez récupérer son disque dur ? Elle avait hâte de poursuivre l'aventure.




codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membres
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 36
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 46
Célébrité : Colleen Deegan

Message Présence et mauvaise foi ! [Jane C. Shepard] › Mar 21 Nov - 12:32



Presence and Bad Faith

- Marple Spring, Centre-Ville
- Commissariat de Marple Spring

La remarque de Reddick m'aurait, à une autre époque comme à l'armée, faite sortir de mes gonds. Qu'une recrue ou un première classe me parle ainsi se verrait immédiatement administrer une gueulante et serait remise au pas. Ici, je n'étais plus dans l'armée et la police, bien que force régalienne, était dans un fonctionnement différent. De plus Reddick n'était pas sous mes ordres, je n'avais donc malheureusement aucune raison d'étayer mon énervement sur elle. Cependant, je n'entendis aucunement ses mots, que je tolère sa présence sans la foutre en cellule sur mon lieu de travail était déjà un grand geste de ma part et pour penser à autre chose, je me concentrai sur l'écran d'ordinateur de mon bureau. Haver à côté de moi, prit des notes sur ce que disait notre experte civile en informatique. Certaines données à l'écran m'étaient plutôt obscures, me frustrant légèrement alors que d'autres, bien plus concrètes me parlèrent plus.

Peut-être pas discret mais on ne sait toujours pas où il se planque ce fumier, peut-être qu'il est même juste sous notre nez. S'il a un Facebook, c'est qu'il est sûr de lui et on ne peut pas compter sur ces génies de la Silicon Valley pour nous filer un coup de main évidemment...

Pour le coup, les policiers de Detroit nous avaient plutôt bien mâché le travail, il fallait seulement établir avec certitude, la planque de Jefferson et ses liens avec ses amis au sein de son réseau puis l'arrêter. Je supposai que le bougre devait avoir une planque bien gardée, notre seule unité d'intervention ne serait certainement pas suffisante, il fallait certainement demander une aide de Detroit sans compter celle d'une unité de la DEA car Jefferson trempait essentiellement dans la drogue. Le gel de ses avoirs légaux se ferait ensuite naturellement sur un ordre fédéral du FBI. Cela me parut plus simple à faire qu'à dire mais dans ce cas là, pourquoi le shérif nous avait foutu une civile, criminelle de surcroit avec nous ? Dardant un regard mauvais vers Reddick, je me tus à sa petite question.

Nous n'avons pas récupéré de disque dur, madame, on ne sait même pas dans quel ordinateur chercher. Avec le réseau de ce Jefferson d'une ampleur quasi-national, doit y avoir un tas d'ordinateurs dans lequel chercher... Toutes les données que nous avons ici, c'est le résultat d'une enquête de Detroit avec une aide fédérale.

Pour le coup, j'étais très attentive à ce que Reddick allait dire, je n'allai pas tolérer la moindre insulte envers Haver ou la police pour le boulot accompli. Elle m'énervait déjà d'être là, je n'admettrai aucune remarque désobligeante à notre égard, cela se solderait par une droite décochée en plein sur sa petite mâchoire.

On n'a peut-être pas de disque dur mais on sait qui chercher. Je pensai déjà m'occuper de ses amis mais il va falloir agir vite. Jefferson va s'apercevoir que ses associés font des allers-retours avec le commissariat local. Avec de la chance, il sera tellement bouffi d'arrogance qu'il ne nous prendra pas au sérieux. Mais je ne compte pas trop là dessus, quand on gère un réseau comme le sien, on ne laisse rien au hasard. Vous tenez vraiment à explorer un disque dur ? Même si c'est celui d'un de ses amis, je doute qu'on vous le laissera approcher et à moins d'une perquisition qui attirerait à coup sûr l'attention de Jefferson, je ne peux pas saisir un ordinateur. Je pourrai arrêter les amis de Jefferson mais une arrestation avec une saisie pourrait faire fuir à nouveau Jefferson. Or là, on peut l'attraper.

Des bâtons dans les roues ? Un peu même s'il y avait aussi une partie de la procédure légale dans mes propos. Cela me hérissait de me le dire mais pour le coup, Reddick allait préconiser la suite de l'enquête. J'avais néanmoins toujours le dernier mot, je pouvais très bien envoyer chier ce que disait Reddick et faire cela à ma manière, mais d'un autre côté, je commençai à me dire qu'il devait être dans mon intérêt de collaborer avec elle pleinement. Ma mauvaise foi pouvait me desservir, il fallait déjà commencer à régler cela. Peut-être me pensait-elle stupide mais je n'en avais cure. Travailler avec une criminelle impunie me mettait hors de moi, seulement, cette femme prenait de son temps pour nous aider et n'était pas payée pour le faire. Peut-être devrai-je changer de point de vue...
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Age : 33
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 80
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Oskar
Ft. Jane

Message Présence et mauvaise foi ! [Jane C. Shepard] › Mar 21 Nov - 21:51

Jane C. Shepard feat. Emily Reddick

Présence et mauvaise foi !


Pour le savoir, il faut visionner les caméras de surveillance de chaque endroit où il est allé, dernièrement plus particulièrement. On pourrait y apercevoir des acolytes avec lui, faciles à retrouver. Retraçons l'état de ses comptes, l'importance des sommes qui ont été virées et surtout leur provenance. Les lieux et les dates figurent dans les documents que j'vous ai filé, nous avons de quoi faire ! Il s'agit de comptes off shore mais pas que, je pense qu'il fournit le compte d'une autre personne à Détroit, quelqu'un de sa famille, sa mère peut-être. Il a viré des sommes sur le comptes de Nancy Jefferson. Interrogeons-là.

Emily Reddick restait informée en peu de temps. Elle avait effectué son travail. La brunette ne souhaitait pas rendre de compte. Les flics détenaient leurs informations et elle les aidait gratos. Elle ne leur devait rien. Jane C. Shepard semblait énervée qu'un tel type lui passe sous les doigts. Pourtant, Red ne doutait pas des capacités de la blonde. Elle allait le débusquer. Il s'agissait d'un bon travail d'équipe. Il faudrait du temps mais cela valait le coup, Jane finirait par coincer ce truand. Elle rencontrait des difficultés mais petit à petit tout se débloquait, des éléments s'ajoutaient. Le vieux compte Facebook de Dave prouvait une vérité. Laquelle ? Soit il se souciait d'une confiance monstre et il narguait les flics de la ville. Soit il était bête et il avait oublié d'effacer son profil. Présentement, Emily s'intéressait au disque dur de l'ordinateur du bougre. Elle espérait qu'ils avaient saisi quelque chose sinon elle n'avait rien à effectuer dans cet endroit où elle conservait de mauvais souvenirs. La partenaire de Shepard lui annonçait qu'il était impossible d'avoir accès à ce genre de commandes. Elle s'exprimait sereinement et clairement. Em' restait attentive. Elle écoutait pour manifester simplement une forme de compréhension à ce sujet.

D'accord.

Bien-sûr, elle restait déçue mais elle ne s'attardait pas sur ce détail. Emily ne devait pas trop s'attacher aux affaires en cours. Ce n'était pas son problème. Elle donnait juste des infos et elle pouvait éventuellement hacker ou craquer des ordinateurs. Jane poursuivait avec une idée en plus de sa pensée : s'attarder sur les potes de ce gros poisson. Or, le risque existait : Jefferson surveillait ses alliés. Il allait rapidement comprendre ce qui pouvait se tramer derrière son dos. Ensuite, elle posait une question à laquelle Em' pouvait que répondre un « oui ». D'ailleurs, elle hochait la tête pour signifier cette donnée. Elle désirait explorer un ordinateur, c'était son dada. Emily y croyait mais Jane cassait encore tous ses espoirs. La déception se lisait sur son regard. Elle jugeait le service de Shepard trop timide et peureux pour agir concrètement. Les ordinateurs et leur contenu qualifiaient des preuves. Pourquoi rester présents les bras croisés ? Em' ne l'entendait pas de cette oreille. Elle oubliait un peu le contexte dans lequel elle se trouvait. Trop franche, elle risquait de rencontrer le franc parlé de son interlocutrice. Emily ne calculait rien, juste sa déception. Elle commençait à croire en cette femme tirée à quatre épingles. Pour Red, elle représentait une énième gratte papier, rien de plus... . Tous ses espoirs s'envolaient.

P**** tout ça pour ça mais vous servez à quoi ? J'sais pas moi, allez voir cette Nancy, je vous accompagne si vous voulez, j'suis pas venue pour rien
.
Son regard se dirigeait pleinement vers Jane, yeux dans les yeux, elle attendait une réponse.




codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membres
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 36
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 46
Célébrité : Colleen Deegan

Message Présence et mauvaise foi ! [Jane C. Shepard] › Mar 21 Nov - 23:10



Presence and Bad Faith

- Marple Spring, Centre-Ville
- Commissariat de Marple Spring

J'envisageai de changer de point de vue mais cela, c'était avant. Le nom de Nancy Jefferson était cité plusieurs fois dans l'enquête de Detroit mais pour le coup, elle disait avoir donné des documents et des informations. Detroit tenait-il ses informations d'elle ? Il était vrai que les informations étaient complètes et assez détaillées. Remonter les comptes de Jefferson était prévu dans mon esprit mais je pensai faire travailler Reddick pour qu'elle me foute la paix sur l'enquête ou même à la division informatique du FBI pour nous donner un coup de main. De plus, Nancy Jefferson était une femme d'un certain âge. Pas encore très âgée car d'après nos informations, Nancy Jefferson avait dans la soixantaine. Elle pouvait se montrer coopératrice mais je n'étais compétente pour mener convenablement un interrogatoire, je n'en avais pas vraiment la patience et les sessions d'interrogations dans la salle d'interrogatoire se terminaient assez souvent avec un nez cassé de ma part. Et pour le coup, Reddick allait en avoir un aperçu. J'étais vigilante à ce que l'experte informatique allait déblatérer et les mots qui franchirent la ligne de ses lèvres furent de trop.

Mon poing partit sans prévenir se loger sur la mâchoire de Reddick, lui décochant cette droite brutale qui l'attendait. Comme je me l'étais promise, j'avais sévi, ne tolérant pas la remarque désobligeante de la civile. Assurément, j'allai devoir en subir les conséquences mais je ne supportai pas de voir débarquer cette raclure ayant filé entre les doigts de la justice venir en plus cracher sur notre profession sous prétexte que l'enquête ne se déroulait pas comme elle l'imaginait. Cependant, je n'avais aucun regret et scrupule à lui avoir mis mon poing dans la face, cela me démangeait de toute manière et l'avoir fait m'avait procuré un certain soulagement. Haver ouvrit des yeux surpris et se porta immédiatement au secours de Reddick. Kosta se leva de son siège et alla chercher prestement l'agente de permanence à l'infirmerie du commissariat.

Mais... Shepard ?? Vous êtes dingue ?? Qu'est ce qui vous a pris ??

Considérez que c'est la droite que vous méritez et encore, je reste polie parce que vous méritez bien pire. Vous n'êtes pas en position de critiquer notre travail, Reddick ! Vous êtes ici pour nous aider, pas pour venir nous souffler dans les bronches alors restez à votre place...

SHEPARD ! QU'EST CE QUE VOUS FOUTEZ ?? POINTEZ VOUS DANS MON BUREAU ! AMENEZ LA CIVILE PENDANT QUE VOUS Y ÊTES !

Je tournai la tête à ma gauche alors que l'infirmière se posta à côté de Reddick pour l'examiner. Je pus aisément sentir le regard haineux de la civile mais je m'en contrefoutais. Le capitaine de mon unité, un des adjoints du shérif avait fait irruption dans l'open space et le visage déformé par la fureur m'ordonna de venir dans son bureau. Fixant Reddick en chien de faïence alors que l'infirmière s'occupait d'elle, je rejoignis mon supérieur qui fulminait derrière son bureau, rejointe quelques secondes plus tard par Reddick. La porte se referma derrière elle et elle s'assit juste à côté de moi, sur le second siège en face du bureau. Il n'y eut pas un mot pendant quelques secondes, la colère et la haine couvant puis le capitaine referma brutalement un dossier avant de croiser ses mains sur son bureau en nous fixant de son regard perçant dardé de fureur envers nous.

Expliquez-moi donc ce bordel, Shepard ! Je vous donne l'ordre de collaborer avec une civile et vous la frappez ? Mais qu'est ce qui vous a pris ??

Vous connaissez mon avis sur la dite civile monsieur. Elle s'est permise de critiquer le travail d'une équipe de la police de Detroit avant de faire une remarque désobligeante sur mon unité, sachant qu'on venait à peine de recevoir les informations de Detroit.

Et vous n'êtes pas foutue d'encaisser une critique, Shepard ?

À fortiori si elle vient d'une civile sur qui j'ai mis la main et que j'aurais dû foutre au trou.

...Bordel, Shepard on a déjà parlé de ce fait, c'est du passé ! Vous n'êtes plus dans l'armée, Lieutenant, vous devez vous contrôler et passer outre !

Avec tout le respect que je vous dois monsieur, ce que vous me demandez me demande un investissement inhabituel. Pensez bien que je suis à cran de devoir travailler avec une criminelle, ex ou non. Donc pensez bien qu'une remarque dite en plus avec condescendance passe mal. C'est déjà assez difficile pour nous, je refuse de remettre de l'huile sur le feu ou d'humilier mes collègues.

Shepard, c'est au delà d'une question de fierté. Merde, on a une mission donnée par Detroit, c'est l'occasion de mettre notre commissariat en avant pour son efficacité, je ne vous laisserai pas toute foutre en l'air ! Vous, madame Reddick. Donnez moi votre point de vue.

HRP:
 
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Age : 33
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 80
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Oskar
Ft. Jane

Message Présence et mauvaise foi ! [Jane C. Shepard] › Hier à 19:46

Jane C. Shepard feat. Emily Reddick

Présence et mauvaise foi !


L'affaire en cours n'avançait pas d'un poil. Les informations concernant Dave Jefferson fusaient. Or, rien de concret ne pouvait être tenté sans risquer gros. Emily Reddick tentait d'apporter des éclairages, des idées. Elle proposait des pistes intéressantes. Elle avait effectué quelques recherches au préalable. La brunette détenait les moyens d'agir de la sorte et surtout, les compétences. La jeune femme croyait être appelée pour véritablement aider les forces de l'ordre, notamment grâce à ses capacités en informatique. Elle se trompait, apparemment elle se situait dans cet endroit juste pour effectuer la bonniche, rapporter des informations et satisfaire les besoins d'une énième gratte-papier bonne à rien, c'était décevant. Pourtant, elle restait prête à aller au charbon. Rien ne lui faisait peur, elle prouvait sa bonne volonté et sa motivation pour réaliser sa mission. Em' ne se privait pas d'afficher sa déception. Elle y allait un peu fort, elle ne mâchait pas ses mots. Elle imaginait bousculer un peu les choses, peut-être même rentrer dans les bonnes grâces de la dure Jane C. Shepard en clamant cette envie. La blonde, qui possédait la rage, détenait sûrement le besoin de se battre et de ne pas abandonner. Elle semblait prête à tout pour coincer Jefferson. Elle était déterminée et très féroce. Alors, malgré une façon de faire et de dire les choses très maladroite, Jane s'y retrouverait peut-être. Pas du tout. Sans prévenir, Shepard osait donner un bon coup de poing centré sur la malheureuse mâchoire de Reddick. Aïe. La présentatrice TV sentait sa tête partir en arrière. Sa lèvre venait d'exploser. Du sang coulait le long de son menton. La douleur ne se ressentait pas de suite. Em' demeurait choquée par cette réaction si impulsive. Elle ne pouvait pas répondre. Elle se trouvait dans un lieu très sécurisé et frapper une femme du rang de Jane serait malvenu. Puis, Emily ne représentait pas une bagarreuse. Elle avait horreur de la violence, sauf, de manière paradoxale, dans les jeux vidéos. Ses yeux affichaient de la haine car elle était aussi en colère mais à l'intérieur, elle subissait un choc. La policière la détestait-elle à ce point ? En tout cas, elle encaissait mal les remarques. Elle devait apprendre à se contrôler. Haver venait au secours de la civile, Shepard allait prendre cher. Personne ne se rangeait de son côté. Elle avait agi de façon brutale et inconsidérée. Emily ne bougeait pas. Elle se sentait un peu perdue et démunie face à la situation. Shepard en rajoutait une belle couche en s'adressant directement à celle qu'elle venait de frapper gratuitement.

Vous avez été trop loin, m**** !


Ensuite, un type entrait dans la pièce pour engueuler la blonde. Il s'agissait d'une scène magnifique à observer ! Jane ne paraissait pas rassurée. Elle paierait certainement cet écart de conduite.

Je m'appelle Emily Reddick, pas la civile.

Em' ne savait pas se taire. L'infirmière s'occupait d'elle. Elle désinfectait la plaie sur la lèvre de Red et elle portait un peu de glace à l'endroit touché par le poing de Jane pour calmer la douleur.
Il fallait faire vite, elles étaient convoquées au bureau de... ? Emily ne le connaissait pas, il ne s'était pas présenté. Shepard avançait en première et Reddick la suivait quelques secondes plus tard, aidée par les indications de la gentille infirmière que Em' n'oubliait pas de remercier. La scène devenait de plus en plus improbable. La brunette n'en croyait pas ses yeux, elle revenait en arrière pour revivre le passé : elle se sentait comme une gamine convoquée chez le dirlo. Bref, c'était débile mais Jane allait connaître des représailles, cela était très plaisant ! Il fallait bien qu'Emily y trouve une satisfaction. Elles étaient installées face au chef, l'une à côté de l'autre. De suite, il incendiait sa subordonnée. Cette dernière s'exprimait. Elle ne mentait pas mais le capitaine la reprenait rapidement sur son attitude. Elle n'avait pas le droit de frapper une civile. C'était hilarant, Jane se voyait un peu rabaisser et calmer. Elle ne supportait pas la critique et elle ne se situait plus à l'armée, elle devait tempérer ses réactions. La suite paraissait plus floue, Jane se disait à cran. Il lui en fallait peu. Selon Emily, la femme faisait preuve de mauvaise fois. Leur interlocuteur la remettait directement à sa place. A Emily de parler, elle prenait un air naturel même si elle se sentait un peu impressionnée par la situation et la personne qui lui faisait face.

Elle a été trop loin, j'ai critiqué la façon de bosser de Madame Shepard et je m'en excuse, mais je ne méritais pas d'être frappée comme elle l'a si fièrement annoncé. Je viens vous aider, on prend les infos puis basta, rien n'est concret et toutes mes propositions sont rejetées. Je jugeais simplement le travail du Lieutenant qui cherche tout simplement à se rabaisser face à des types comme Jefferson. Ça vous va ?




codage par LaxBilly.


HJ : Je te laisse les rennes :heros: .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Membres
avatar
This We'll Defend
We Shall Remain Here
To Protect and to Serve

I hereby declare, on oath, that I absolutely and entirely renounce and abjure all allegiance and fidelity to any foreign prince, potentate, state, or sovereignty of whom or which I have heretofore been a subject or citizen; that I will support and defend the Constitution and laws of the United States of America against all enemies, foreign and domestic; that I will bear true faith and allegiance to the same; that I will bear arms on behalf of the United States when required by the law; that I will perform noncombatant service in the Armed Forces of the United States when required by the law; that I will perform work of national importance under civilian direction when required by the law; and that I take this obligation freely without any mental reservation or purpose of evasion.

On my honor, I will never
betray my badge, my integrity,
my character or the public trust.
I will always have the courage to hold
myself and others accountable for our actions.
I will always uphold the
constitution, my community, and the
agency I serve.

Age : 36
Né(e) le : 07/11/1981
Quartier : Centre-Ville
Je suis : Policière
Inscrit depuis : 02/10/2017
Messages : 46
Célébrité : Colleen Deegan

Message Présence et mauvaise foi ! [Jane C. Shepard] › Hier à 21:53



Presence and Bad Faith

- Marple Spring, Centre-Ville
- Commissariat de Marple Spring

Je ne fis pas de commentaires ni ne me répandit en insultes bien que l'envie de casser le nez de Reddick me reprit alors que je l'entendis parler et se remettre à nous critiquer. Le capitaine ne disait rien, se contentant de fixer la civile pendant que je regardai droit devant moi, le regard lointain comme si j'étais en attente d'inspection de la part de mon supérieur. Un instant, mes yeux dérivèrent sur l'écriteau sur le bureau du capitaine avec la mention "Capt. Alec Harper". Mais je n'attendis pas longtemps pour avoir la réaction du capitaine. Celui-ci au lieu de fulminer contre Reddick comme il l'avait fait pour moi, plongea dans une colère froide et menaçante sans trop hausser la voix et il se leva de son siège de bureau, les mains déployées de part et d'autre de son bureau, reposant sur le bout des doigts. Mon regard rejoignit celui du capitaine et le suivit vers l'autre.

Modérez vous et vos propos, madame Reddick. Vous êtes également en cause et la Lieutenante Shepard n'est pas la seule en tort, nous n'avons que faire de vos jugements, Detroit a fait appel à vous pour vos compétences, pas pour vos avis. Je sais l'accord que nous avons passé ensemble mais je vous prierai bien de garder vos réflexions pour vous. L'accord peut très bien être rompu et je connais un officier de police ainsi qu'une équipe fédérale qui sera ravie de vous mettre en taule, le cas échéant alors méfiez-vous. Non taisez-vous, je ne vous ai pas demandé votre avis.

Je réagis immédiatement à cette menace à peine voilée de mon supérieur envers Reddick mais je ne souris pas d'un air carnassier à la civile, je me contentai d'arquer un sourcil et de la regarder, perplexe. Le capitaine Harper se mit à grogner légèrement, exprimant son exaspération et nous tourna le dos pour aller regarder dehors par la fenêtre de son bureau. Le temps commençait à être radieux dehors et le silence s'installa mais c'était une quiétude pleine de tension.

Vous me mettez dans une situation délicate toute les deux. L'enquête est déjà dure à mener, je n'ai pas non plus besoin qu'un de mes officiers de police ne se mette à frapper une civile qui ne peut se contrôler à son tour. Oui je pense à vous, madame Reddick, je vous demanderai à vous aussi de vous contrôler.

Le capitaine fit volte face et revint à son bureau avant de se rassoir en face de nous, les mains jointes avec les coudes posés sur le bureau, l'air toujours furieux. J'étais maintenant en attente de la sanction qui allait sûrement tomber.

Shepard, vous êtes un de nos meilleurs éléments au sein de ce commissariat. Croyez bien que je répugne à mettre un blâme dans votre dossier mais vous ne me laissez pas le choix. Soyez assurée qu'il y figurera. Madame Reddick, je sais que vous tenez à nous aider. Seulement, vos méthodes diffèrent des nôtres, nous ne pouvons impunément nous jeter dans la gueule du loup et aller trop vite en besogne surtout pour une enflure comme ce Jefferson. Nous vous remercions de votre collaboration mais faites attention à votre comportement... Bon. Vous avez de la chance que personne d'autre ici ne peut mener cette enquête à votre place, je vous renvoie à votre tâche. Seulement, faites attention, faites extrêmement attention toutes les deux. J'entends encore la moindre connerie de votre part, Shepard, je vous renvoie pour le reste de la journée et je vous suspends jusqu'à nouvel ordre avant une sanction disciplinaire et vous madame Reddick, je romps notre accord et je vous fais arrêter pour outrage à un officier de police. C'est clair ? Bien, barrez-vous maintenant, hors de ma vue.

Pour le coup, la sanction me parut justifiée et je n'avais de toute manière pas mon mot à dire dans l'histoire. J'échangeai un regard mauvais avec Reddick avant de quitter le bureau et de revenir dans l'open space. Les autres agents se figèrent légèrement en nous voyant avant de retourner vaquer à leurs occupations. Pour le coup, mon unité me regardait avec perplexité. Kosta se cachait derrière son écran, Atkinson derrière lui, Redfield fit mine d'être concentré sur son dossier et Baird raccompagnait l'agente de permanence à l'infirmerie. Haver quant à elle me regarda avec un mélange de crainte et d'exaspération. Je m'arrêtai devant mon ordinateur avant de poser les yeux sur la photo de Nancy Jefferson. Troublée, je regardai Reddick avec détermination cette fois. Je suivrai les ordres du capitaine à la lettre, luttant pour mettre mes griefs de côté envers l'experte informatique. Il était grand temps de s'y mettre.

Redfield, dégagez de votre bureau, vous irez travailler sur celui de Baird. Reddick, vous avez l'autorisation d'utiliser l'ordinateur de l'agent Redfield pour les tâches qui vous seront dévolues. Voyez avec le réseau de caméras de surveillance de Detroit pour débusquer Jefferson et d'éventuels associés à Marple Spring. Épluchez ses comptes offshore et faites un compte rendu de leurs états et mouvements, nous devons tout savoir sur ce qu'il fait pour déterminer une provenance commune et une éventuelle planque. Kosta ! Je vous charge de contacter Nancy Jefferson et de la convoquer ici pour l'interroger, je me fiche de savoir si elle est occupée, débrouillez vous pour la faire venir ici. Haver, vous vous chargerez de son interrogatoire, supervisez le travail de Reddick. Atkinson, allez me chercher Baird, je le veux ici dans cinq minutes. Redfield, faites du rangement sur votre bureau, on dirait l'état de mon sac de frappe quand je lui mets une branlée à l'entrainement de MMA, magnez-vous. Quant à moi, je me charge de nous avoir les autorisations nécessaires pour saisir les preuves qu'il nous faut et préparer les arrestations en amont, je vais nous requérir l'aide fédérale qu'il nous faut et les unités nécessaires. Allez.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Age : 33
Né(e) le : 15/08/1984
Quartier : Centre Ville
Je suis : Pro-Gamer & Présentatrice TV
Inscrit depuis : 24/10/2017
Messages : 80
Célébrité : Krysten Ritter
Rps en cours : Ft. Oskar
Ft. Jane

Message Présence et mauvaise foi ! [Jane C. Shepard] › Aujourd'hui à 10:51

Jane C. Shepard feat. Emily Reddick

Présence et mauvaise foi !


Emily Reddick répondait à la demande du capitaine. Elle offrait son point de vue sur l'événement qui venait de se dérouler. Bien évidemment, elle n'y allait toujours pas de main morte. Em' parlait comme elle le voulait en présence de qui elle le souhaitait. Elle se modérait rarement. La présentatrice TV rencontrait jamais de telles situations. Elle était connue, les gens l’appréciaient. Elle se disputait parfois avec ses colocataires mais rien de grave. Elle ne possédait pas de famille donc elle ne se prenait pas la tête. Les rares personnes qu'elle croisait, elle les choisissait. Subir la rage d'autrui, elle ne l'avait pas vécu depuis longtemps. Elle se rappelait d'un épisode de sa vie où elle avait été tabassée par des camarades de classe par jalousie, à cause de ses bonnes notes. Personne n'avait réagi, même pas les adultes donc elle restait marquée. La violence ne représentait pas son truc sauf dans les jeux vidéos où elle se lâchait. Alors, Red ne dissimulait pas l'incompréhension qui l'habitait à l'instant. Méritait-elle cette baffe ? Elle en doutait, Jane C. Shepard devait apprendre à se contenir, à se contrôler. Si elle frappait chaque personne qu'elle détestait, elle devait qualifier la reine des claques distribuées car elle semblait très hermétique au monde extérieur. Bien évidemment, il s'agissait d'une impression. Elle ne désirait pas collaborer avec une civile. Elle regrettait que cette dernière ne soit pas derrière les barreaux. Cela lui donnait-il le droit d'user de violence ? Certainement pas. Présentement, le chef reprenait Emily. Il lui demandait de modérer ses propos. La liberté d'expression n'était pas admise dans ses locaux. Elle devait taire son avis. Harper la menaçait même. La brunette n'en revenait toujours pas, elle était saisie par cette visite qui prenait une allure extraordinaire. Être convoquée dans le bureau du capitaine, elle n'avait jamais envisagé cela mais Jane si, elle allait finir par frapper son interlocutrice un jour. Le faire à l'intérieur du commissariat, c'était très petit mais bon, elle récoltait les fruits de sa bêtise. Shepard semblait perplexe face aux remarques de son supérieur. Se remettait-elle en cause ? Difficile à dire. Harper se mettait royalement en scène. Il bougeait beaucoup, énervé par la situation. Il n'acceptait pas les écarts des deux femmes. Il s'installait de nouveau face au Lieutenant et à la civile. Jane subissait un énième laïus de la part de son interlocuteur. Reddick écoutait, elles n'avaient pas le pouvoir dans ce bureau. Jane aurait un blâme dans son dossier, comme un avertissement dans le dossier d'un élève : cela donnait mauvaise impression à qui lierait son dossier. Qui voudrait d'une personne ne sachant pas maîtriser ses émotions ? Le capitaine s'intéressait de nouveau à Emily. Il ne l'attaquait plus de front. Il la remerciait pour sa collaboration, précisait que leurs méthodes différaient, mais aussi qu'elle ne devait plus s'imposer comme elle tentait de le faire. Il avait raison, elle s'était excusée : elle reconnaissait donc ses tords. Alors, elle hochait la tête pour signifier sa validation et sa compréhension des remarques faites. Par contre, elles n'avaient plus intérêt à agir comme elles l'avaient fait quelques minutes plus tôt sinon Jane subirait une sanction disciplinaire et Emily, un petit tour par la case prison pour outrage à un officier de police. Ensuite, il les virait du bureau après une confirmation de la bonne entente de ses dires. A la sortie de ce dernier, Red poussait un long soupir. La situation la blasait au plus haut point, mais elle devrait composer avec. Elle se sentait vue comme une paria. Ce n'était pas agréable. Les femmes choisissaient de retourner au travail. Les autres personnes qui avaient assisté à la scène semblaient gênées. Em' n'y prêtait pas trop attention. Jane reprenait sa place, prête à faire avancer l'enquête en cours. La blonde donnait des ordres, rien de bien méchant. Le boulot était distribué. Reddick s'occupait de la partie ordinateur, donc d'éplucher les comptes off shore de Jefferson et d'analyser le résultat des caméras de vidéos surveillance. Elle ne demeurait pas seule pour cette tâche, quelqu'un la supervisait. Ce travail allait prendre des heures mais il fallait trouver des solutions pour débusquer Dave. Jane prouvait sa bonne volonté cette fois, elle acceptait les pistes offertes et elle les exploitait.

*********

De très longues heures plus tard, la plupart des personnes présentes dans le bureau semblaient un peu fatiguée. Impossible de dire l'heure qu'il était. La nuit avait l'air d'être tombée depuis longtemps. Or, il fallait des résultats. Ils s'affairaient tous à la tâche. L’interrogatoire de Nancy avait même eu lieu en fin d'après-midi. Elle ne s'était pas présentée seule mais avec son compagnon actuel. C'était beau de pouvoir refaire sa vie à cette âge. Ils montraient l'exemple. Elle avait avoué que son fils était passé la voir, quelques jours plus tôt, pour lui donner de l'argent en main propre afin de subvenir à ses besoins comme elle était malade et qu'elle avait besoin de médicaments. Emily avait donc retracé son parcours grâce au caméra de vidéos surveillance. La piste s'arrêtait à Détroit dans un entrepôt abandonné, c'était hier depuis plus rien mais il ne devait pas se situer bien loin. L'entrepôt allait être passé au peigne fin par les flics de Détroit. Le risque que Dave et sa bande les attendent bien armée était réel donc il fallait préparer tout cela. Reddick avait retracé les comptes de Jefferson. Elle se permettait de partager sa découverte, elle n'avait pas fini mais s'en était bien assez.

C'est dur d'indiquer la provenance des sommes versées sur le compte de Dave. Il semblerait qu'une société blanchit cet argent pour le compte de Dave. Il s'agit de Smith & co, une entreprise familiale située en Caroline du Nord. Elle gère apparemment des réparations de toitures et autres travaux de grande importance. Or, rien n'a été prouvé. Ils effectuent de fausses factures. En somme, il récupère l'argent de Dave, ils le font passer pour des réparations qui n'ont pas lieu. Ils le reversent sur différents comptes. J'ai les différentes identités utilisées par Dave. Et ils gagnent un pourcentage. En somme c'est illégal. Jane possédait toutes les informations à sa charge. Son équipe demeurait efficace.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2817-all-about-me-emily-reddick#top http://marplespring.forumactif.org/t2818-my-links-my-topics-emily-reddick#60752

Contenu sponsorisé

Message Présence et mauvaise foi ! [Jane C. Shepard] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Présence et mauvaise foi ! [Jane C. Shepard]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Jayden Cole vs Jesse Jane
» Jane, la gaffe ... (pv Isabell / Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Centre-ville :: Commissariat-
Sauter vers: