Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Jeu 19 Fév - 12:17


 
Kaelynn & Jonathan
Soupirant, tu lèves les yeux au ciel. Tu en as assez du tas de paperasse qui jonche ton bureau et tu commences à te lasser du travail que ton frère t'a refilé. Tu lui as déjà dit que tu n'aimais pas la comptabilité, mais il se borne quand même à t'en refiler une partie sous prétexte de vouloir partager équitablement chaque tâche avec toi. La vérité, c'est qu'il aime aussi peu ça que toi et tu ne comprends donc pas son refus d'engager quelqu'un pour s'occuper des comptes à votre place. Ce n'est pas comme si vous manquiez d'argent. Le club fonctionne à plein régime, la salle grouille de monde chaque soir, mais non, monsieur trouve que ce serait une dépense inutile. Et bien qu'il se débrouille. Rageur, tu envoies voler, d'un geste théâtrale, tous les papiers encombrant ton bureau. Les feuilles volent à travers la pièce et retombent piteusement au sol, mais tu ne t'en préoccupes pas, tu es déjà debout, en train de passer ta veste, bien décidé à sortir. Quittant la pièce à grand pas, tu ne te soucies pas de marcher sur les papiers qui recouvrent à présent ton parquet et n'a même pas un regard en arrière lorsque la porte claque dans ton dos. Traversant le couloir nonchalamment, tu descends quatre à quatre les marches menant au rez de chausser et apostrophe la première danseuse que tu croises.

- « Salut ma belle. Si tu croise mon frère tu pourras lui dire que du boulot l'attend dans mon bureau s'il te plaît. »

Sans un mot de plus, tu la laisses retourner s'occuper des clients et te dirige vers la sortie du club. Ce soir, tu n'es vraiment pas d'humeur à passer la soirée ici, tu as besoin de changer d'air et tu sais déjà où tu veux te rendre. Sortant dans la rue, tu salues le vigile gardant l'entrée, tire un paquet de cigarettes de ta poche et en coince une au coin de ta bouche avant de te remettre en marche. Tout en déambulant parmi les badauds, tu extirpes ton briquet de ton jean et allumes ta cigarette. Marchant d'un pas vif, tu accordes peu d'attention à ce qui se passe autour de toi, te concentrant uniquement sur ta destination et ta cigarette. Inspirant la dernière bouffée de nicotine contenue dans le petit tube de papier, réduit à l'état de mégot, tu jette ce qui était autrefois une cigarette dans la première poubelle que tu croise et lance enfin un regard alentour. Ton regard se pose alors sur l'enseigne que tu voulais voir. Mambo's bar. Oui, tu as choisi un bar pour destination, rien d'étonnant te connaissant. De toute façon, c'est ça ou une boite de nuit, mais ce bar-là propose quelque chose de bien plus attrayant qu'une piste grouillant de danseur déchaîné. Une barmaid. Oh tous les bars de la ville en ont, mais ils n'ont pas toute la jolie Kaelynn derrière leur comptoir. Espérant que la belle soit de service ce soir, tu pousses la porte et, une fois entrée, te dirige sans hésitation vers un tabouret de libre. Tu prêtes peu d'attention aux regards qui se tournent vers toi, te focalisant plutôt sur la jolie tignasse blonde que tu viens de repérer. Prenant place au comptoir, tu adresses un sourire à demi-enjôleur à la belle barmaid.

- « Bonsoir. Un gin tonic s'il te plaît et ton plus beau sourire avec. »

Qu'on ne se méprenne pas, qu'importe la barmaid, si elle a du charme, tu commandes toujours un sourire en prime d'une boisson. C'est un bon moyen de deviner si la belle est le genre à se laisser draguer, en ce cas, elle te sourit, ou s'il vaut mieux passer son chemin, en ce cas, elle ne se force même pas à t'adresser un semblant de sourire commercial et factice. Le petit plus ce soir, c'est que tu sais que tu auras droit à ton sourire et que tu peux te permettre de tutoyer la jolie créature qui déambule derrière le bar puisque tu la connais. Ton plan pour la soirée. Draguer, te faire, draguer, jouer au chat et à la souris avec la miss et ... Pour l'instant, tu ne vois pas plus loin, mais qui sais, si elle arrive à te faire rester jusqu'à la fin de son service, tu pourrais envisager de l'inviter chez toi pour une fin de soirée ou le chat mange la souris. Reste à savoir qui tiendra le rôle du chat et celui de la souris. Mais qu'importe, pour l'instant, tu ne te poses même pas la question, trop occupé à dévorer la belle du regard pour réfléchir. Tu la débaucherais bien pour le Penthouse, quoi que ... Non, ça ne te plairait pas de voir tes clients la reluquer. Tu préfères ne pas voir d'autre que toi la draguer et ce même si elle ne t'appartient pas. Tu es comme ça, tu es jaloux et possessif avec tes « conquêtes ».

- « Comment tu vas beauté ? »

 
Fiche créée par © Summers & Rinema


Dernière édition par Jonathan Ribbs le Ven 8 Mai - 11:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Ven 20 Fév - 23:04

Jonathan & Kae
Et voilà comment bien commencer une soirée de boulot : en arrivant en retard… Encore… Il est vrai que je devais avouer que j’avais quelques petits problème de ponctualités, mais ça ce n’était pas nouveaux, j’avais l’habitude maintenant depuis le temps, et mon patron aussi. Il n’y avait pas moyen, même en m’y prenant à l’avance, j’étais en retard, j’avais toujours un problème de maquillage, ou de coiffure, ou de vêtement, ou de voiture, ou comme aujourd’hui, de circulation… Pour une fois que ce n’étais pas de ma faute mais d’un stupide accrochage en voiture dans la rue plus haut…

Pour dire, j’ai même du abandonner ma voiture en la garant sur le parking d’un magasin juste à côté, et marcher à pied jusqu’au bar, car toute la rue étaient bloquée. Nan mais franchement ils ne pensent qu’à eux, ils ne pensent pas à moi, qui doit marcher toute cette distance sur des talons de 15 centimètres ! J’espérais bien trouver quelqu’un pour me ramener au retour, je ne ferais surement pas le chemin inverse à pieds ! Il y aura bien un gentil garçon à l’âme charitable ou alors aux hormones sensibles, qui voudra bien me dépanner… Ca je n’y doutais pas une seconde…

Et puis avec un début de soirée si pourrie, j’aurais bien le droit tout de même de bien terminer ma soirée non ? J’étais donc bien évidemment arrivée en retard au Mambo’s bar, mais j’avais tout de même essayée de me glisser discrètement derrière le bar, au cas où que ça marcherait, on ne sait jamais… Mais ce n’était sans compter sur la grande discrétion de mon collègue qui m’avait accueilli bruyamment en me demandant le pourquoi de mon retard… Avec le patron qui passait juste à côté, et qui bien sûre, n’avais pas manqué de me le faire remarqué, super de mieux en mieux…

-Oh lâche moi tu veux… Y’a eut un accident sur la route ça va, j’ai du venir à pied….

J’essayais de me contenir mais disons que déjà, j’étais légèrement sur les nerfs. Et puis en plus j’étais en manque alors ça ne m’aidais surement pas… Franchement quelle chance je pouvais avoir de tomber que sur des moches et des abrutis pendant une semaine ? J’espérais bien que ça allait changer ce soir… Je n’étais tout de même pas du genre à sauter sur n’importe qui ! Je choisissais.

Après quelques heures de travail, j’avais aperçue un visage familier passer la porte d’entrée, un visage qui me fit sourire… Ca faisait un petit moment que je ne l’avais pas vu lui tient… La soirée devenait d’un coup beaucoup plus intéressant… Il c’était assis au comptoir, et m’avais demandée en souriant le verre qu’il prenait a chaque fois : un gin tonnic, et avec cela, mon sourire.

-Mais avec plaisir mon beau. Je lui avais bien évidemment sortie mon plus beau sourire.

Je me demandais jusqu’où nous allions aller ce soir, on avait souvent pour habitude de se draguer mutuellement quand on se croisait, d’essayer de séduire ou de tenter l’autre… Il était un peu différent des autres mecs que je draguais, avec lui il y avait un sorte de jeu, de compétition, un comme si c’était celui qui allait réussir à faire tomber l’autre en premier… J’aimais le titiller, c’étais amusant, et puis, j’aimais qu’il me drague… Enfin bon, question est-il que, à chaque fois nous allions de plus en plus loin, j’étais impatiente de voir ce qu’il se passerait une fois arrivée au bout… Peut être ce soir qui sait ? Je m’étais donc retournée pour lui préparé son verre et j’en avais également profitée pour ajuster mon décolté afin qu’il soit plus attrayant… J’avais posé devant lui, aucun autre client me demandais pour le moment, alors je restais en face de lui pour lui parler.

-Ca peut aller, j’ai eut un début de soirée un peu chaotique mais maintenant que tu es là ça va mieux… Je compte sur toi pour me changer les idées. Lui dis-je un petit sourire aux lèvres. Et toi ?

N’empêche plus j’y réfléchissais, et plus je trouvais ça bizarre… Je veux dire, ça m’étais jamais arrivée de tomber sur un beau mec, sexy et tout le package, et préférer de jouer avec lui plutôt que de l’emmener dans mon lit… Du moins directement le premier soir je veux dire, là maintenant, mon avis sur la question à évolué… On jouait déjà depuis mal pas de temps maintenant… Et puis il fallait le dire, par rapport aux autres mecs qui étaient présents ce soir, il était de loin au top de ma liste. Par contre niveau nana y’avait de quoi faire, hm j’espérais qu’il n’allait pas aller voir ailleurs, ça m’embêterais d’être encore seule ce soir…

-Et sinon comment ça se fait qu’un si beau mec comme toi soit seul, à cette si belle soirée ? Tu n’es pas censé travailler… ?

Un client était arrivé pendant que je lui parlais, et j’étais allé le servir avant qu’il ne me réponde, c’était l’inconvénient de ce travail, pas pratique pour tenir une conversation… Une fois cela fait, j’étais revenue face à ce cher Jonathan, et m’étais accoudé au comptoir pour poursuivre à la conversation. Je m’étais également pencher légèrement en avant pour mieux l’entendre, et puis autant en profiter, pour faire ressortir d’avantage mon décolté. Quoi ? Dame nature m’avait léguée de si belle armes, autant m’en servir non ?

-Je suis toute à toi… Dis-je avec un petit sourire enjôleur.
Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Dim 1 Mar - 11:29


 
Kaelynn & Jonathan
Tu le savais, tu n'en doutait pas même un petit peu. En passant t'as commande tu avais déjà la certitude que la jolie barmaid te faisant face répondrais à t'as demande et t'accorderais un sourire. Le contraire t'aurais étonné. Ce n'est pas comme si c'était la première fois que tu lui passait ce genre de commande. C'est un jeu entre vous après tout, un jeu sans règle, sans limite et dont la fin dépend de votre bon vouloir à l'un comme l'autre. C'est un peu comme si vous vous trouviez en équilibre sur un fil traversant un canyon. Vous avancez, vous reculer, vous poussez l'autre à prendre des risque ou vous en prenez vous même, mais pour l'instant vous ne vous êtes encore jamais rejoins au milieu. N’empêche tu le sais, un jour vous vous rejoindrais, après tout tu n'est pas aveugle, tu as bien remarqué que chaque fois que vous vous voyez vous allez un peu plus loin. Ce soir peut être. Quoi sais. En attendant tu ne te prive pas pour admirer Kaelynn alors qu'elle te tourne le dos pour préparer t'a commande. Lorsqu'elle dépose le verre face à toi tu admire la vu. Elle l'a fait exprès tu le sais aussi tu relève les yeux, et tache de garder ton regard rivé au sien plutôt qu'à autre chose, quand tu lui demande comment elle va et que tu écoute sa réponse. C'est difficile, son décolleté est tentant, mais tu parviens à rester fixer sur son regard et tu n'en est pas peu fière à vrai dire.

- « Tu as des ennuis ? Je peut faire quelque chose pour t'aider ? En tout cas je connais bien des moyens de se changer les idées … Je vais voir ce que je peut faire pour toi. Et je vais bien merci »

Sourire enjôleur, clin d’œil, tu n'est pas du tout suggestif dans tes propos toi. Oh et puis après tout tu as bien le droit, depuis le temps que vous vous titiller l'un l'autre il faudra bien que ça « dérape » à un moment. En attendant tu espère avoir l'exclusivité ce soir. Tu est sûre de toi et de ton charme, mais ça ne t’empêche pas de remarquer celui des autres et, quoi que tu ne pense pas avoir beaucoup de concurrence ce soir, tu croise quand même les doigts pour que la belle n'aille pas voir ailleurs et te laisse en plan. Bon c'est vrais, si elle te laisse seul tu ne devrais pas avoir de mal à trouver une autre jolie fille, mais, avouons le, il n'y a qu'elle qui t’intéresse vraiment ce soir, après tout tu n'a pas choisis ce bar par hasard, tu espérais qu'elle soit de service et pouvoir là voir pour discuter, ou plus. Sa question vient alors faire écho a tes pensées et tu ne peut retenir un sourire amusez seulement tu n'a pas le temps de lui répondre qu'elle doit aller s'occuper d'un client. Avoir une conversation avec une barmaid en service c'est accepté de ne pas avoir son entière attention. C'est pas tellement ton truc, mais tu peux bien faire un effort. Tu attend donc sagement qu'elle revienne vers toi pour parler.

- « Je suis loin d'être seul, je suis en fait en la meilleure compagnie qui soit. »

Cette fois pas moyen de t’empêcher de plonger ton regard dans son décolleté. Il faut dire que, vus la façon dont elle se tient, elle fais tout pour t'offrir une vue parfaite. C'est injuste, tu est démunie face à ce genre d'attaque et tu ne peut pas lui rendre la pareille. Entre ça et le sourire enjôleur qui accompagne sa phrase. Mmh … Difficile de rester parfaitement neutre. Tu n'est qu'un homme après tout, tu est faible. Pas tant que ça si ? Après tout tu as sue tenir jusque là. Allez prend sur toi et joue.

- « Je devrais bosser en effet, mais la paperasse que mon frère me refile m'exaspère et puis … Comment pourrais je retourner m'occuper de comptabilité alors qu'une belle demoiselle vient d'annoncer qu'elle est toute à moi et que je dois l'aider à se changer les idées. Ça ne se fait pas. »

Te penchant en avant tu viens jouer avec une mèche de cheveux de la belle tout en lui répondant. Ton regard est aussi espiègle qu’enjôleur. Ce soir c'est no limite. Advienne que pourra et puis c'est tout. Elle veut jouer, tu va jouer, et vous vous y brûlerez sûrement les doigts l'un comme l'autre, mais finalement c'est ça qui est excitant non. En tout cas toi ça te plaît bien. Te reculant, et relâchant ses cheveux, tu porte ton verre à tes lèvres et en bois une gorgé en la regardant par en dessous.

 
Fiche créée par © Summers & Rinema


Dernière édition par Jonathan Ribbs le Ven 8 Mai - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Mar 3 Mar - 18:15

Jonathan & Kae
J’étais certaine de pouvoir compter sur lui pour me changer les idées, ou bien tout simplement me les rendre encore plus meilleurs qu’elles le sont déjà. Disons que lorsqu’un homme vous répond avec des jolis petits sourires et des clins d’œil, c’est qu’il doit certainement partager vos intentions, du moins je l’espérais. J’adorais ses petits sourire en coins, ça le rendait encore plus sexy… Il me le fallait, tôt au tard, et j’espérais le plus tôt possible. De plus, il savait trouver les mots pour me décrocher un sourire, et ce dernier s’agrandissais davantage lorsque je l’avais vu plonger son regard dans mon décolté… C’était un peu comme à la pêche, je l’avais attiré avec un appât, du moins mes appâts, et il ne me restait plus qu’a ferrer ce gros poisson…

Je voyais dans son regard que je ne le laissais pas vraiment indifférent, je ne savais pas si il se retenait et jouait le jeu à fond ou bien si vraiment il n’était pas si intéressé que ça. Mais bon il n’y avait pas 36000 façon de le savoir, en tout cas pour le moment je m’amusais comme une petite folle. J’esquissais un petit sourire en coin lorsqu’il me répondait tout en jouant avec mes cheveux, j’étais tout à fait avec lui, il ne devait surement pas retourner travailler alors que j’avais entièrement besoin de lui, et surtout envie de jouer avec lui et certainement aussi, envie de lui quelque part. Il c’étais ensuite reculé de moi pour boire son verre, tout en gardant son regard sur moi.

-Hm… C’est vrai que ça serait très vexant de ta part… J’espère tout de même être plus intéressante que de la paperasse… Lui dis-je avec un petit sourire amusé. Surtout que je fais quand même beaucoup plus de chose qu’elle, et que j’ai beaucoup plus de chose… Mais bon après je ne connais pas tes goût et tes intérêt, même si j’en ai une petite idée.

Je le regardais également avec un petit sourire aux coins des lèvres. D’un côté, j’avais envie d’aller plus loin le plus vite possible, car je me doutais que c’est ce qu’il voulait également, mais d’un autre côté, je ne pouvais pas en être si certaine, et puis qu’adviendra t-il si jamais je vais plus loin avec lui ? Est-ce que ça se reproduirait ? Est-ce que nous continuerions à jouer ainsi ? Il fallait donc faire durer le plaisir du jeu le plus longtemps possible… Et puis je ferais comme ça me vient, ça ne servait à rien à réfléchir à tout ça !

-Mais tu sais, je ne sais pas comment tu va faire pour me changer les idées… Je pris une mine faussement triste. Je suis du genre difficile et surtout… très exigeante, je ne sais pas si tu seras à la hauteur de ce que j’ai besoin, tu pense l’être toi… ?

Je le regardais toujours avec ce même petit sourire enjôleur, rajouté d’un petit air de défis, j’aimais mettre la barre toujours un peu plus haute. L’expérience m’avait montré que plus un homme était tenté, motivé, ou qu’on lui demandait de faire ses preuves, plus il donnait corps et âme pour vous faire plaisir ou vous donner du plaisir. Mais là actuellement j’avais surtout envie de savoir ce qu’il comptait faire de sa soirée, si ses projets étaient semblable aux miens ou alors totalement différents…

-Et au fait tu ne m’a pas dit pourquoi tu étais venu ici, tu ne compte pas danser ? Fin c’est vrai que les filles ici ce soir sont toute plus horribles les unes que les autres, tu n’a pas de chance…

C’était totalement faux, elles étaient pour la plus part très sexy, mais je lui avais fait un faux sourire désolé, et pendant que je lui parlais, j’avais posé ma main sur la sienne pour la caresser légèrement. C’était très dommage que je n’étais pas de l’autre côté du bar, je l’aurais emmené avec moi sur la piste de danse. La danse est un excellent moyen de se rapprocher d’un gars, ça marche à tous les coups. Tant pis, je devrais trouver autre chose…
Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Dim 8 Mar - 12:46


 
Kaelynn & Jonathan
Le doute, il y a toujours un instant ou les gens doutent. Toi c'est de votre petit jeu que tu doutes. Les manières de la belle montrent bien qu'elle te fait du charme, mais attend-elle plus ou veut-elle se contenter de jouer. Tu n'est pas devin et même si tu as l'impression qu'elle va dans le même sens que toi et n'est pas contre la prochaine étape qui se profil à l'horizon, rien ne prouve que tu ne fais pas fausse route et n'est pas en train de prendre tes rêves pour des réalités. Enfin, si vraiment tu as tord sur ses intentions elle saura bien te stopper avant que tu n'aille trop loin, ça tu n'en doute pas. Alors tu ne te mets pas de frein et tu joues sans règles. Elle aussi. Entre la vue provocante qu'elle t'offre et ses petits sourires. N'importe quels autres hommes, présent dans ce bar, serais déjà en train de ramper à ses pieds. Toi aussi en fait, si tu ne la connaissais pas depuis quelque temps déjà. C'est ton avantage. Mais c'est le seul, parce que, comme les autres, tu te sens démunit face à ses charmes.

- « Crois moi tu est, en effet, bien plus attrayante qu'un morceau de papier. Je laisse ce genre de passe temps aux adolescents et pour ce qui est de mes goûts ... Je peut toujours te montrer. »

C'est amusant comme la discutions peut dériver entre vous. Un instant, tu parles paperasse de bureau et deux secondes plus tard, il est notion d'un tout autre type de papier. Enfin, en l'occurrence, pour désigner ce à quoi tu penses le terme le plus juste serais revue. Vous savez ce genre de magasine devant lesquels des générations d'adolescents ont bavé et baverons encore. Tu n'as pas vraiment fait exception à la règle à une époque, même si tu t'es vite lassé de tes plaisirs solitaires pour finalement les partager à deux. D'ailleurs, tu ne viendrais pas de formuler une invitation en se sens à la jolie barmaid te faisant face. Oui et non. Elle peut saisir l'ouverture que tu lui offres ou l'ignorer, à elle de voir. Tu ne te vexeras pas si elle choisit la seconde option, mais tu y reviendras plus tard, c'est assuré. La belle se met alors à jouer avec ta virilité se présentant comme exigeante et doutant de tes capacités à la satisfaire. Tu fais la moue en l'écoutant. Avant d'afficher un sourire de prédateur.

- « T'inquiète pas je suis aussi du genre exigeant donc je pense que je serais parfaitement à le hauteur. Quand à la façon dont je vais m'y prendre … J'ai déjà ma petite idée … Mais je ne te dirais rien, même sous la torture. Je préfère te laisser imaginer et en garder la surprise pour plus tard.»

De quoi vous êtes en train de parler ? Il n'y a que vous deux qui le savez et quiconque passerait par là et surprendrait votre conversation n'en comprendrais certainement pas le sens. Tant mieux d'ailleurs. Après tout ça ne regarde pas les curieux. Kaelynn attire alors ton attention en te demandant la raison de ta venue. Personnellement, tu la trouves évidente, mais ce serait trop simple de lui avouer ouvertement que c'est elle. Tu la laisses donc parler danse et souris, amusez, lorsqu'elle prétend que les filles présentes sont toutes plus horrible les unes que les autres. Ton sourire se modifie alors que ton regard s'assombrit. Est-ce le simple contacte de sa main sur la tienne qui te fait cet effet ? Capturant ses doigts entre les tiens, tu la dévores du regard, là, elle joue avec ton self-contrôle. Ce contact, même aussi insignifiant qu'il soit, suffit à faire monter l'enjeu pour toi.

- « Je crois que je vais garder la raison de ma présence pour moi, un peu de mystère ça ne fais jamais de mal. Mais j'avoue qu'il est dommage que tu sois coincée du mauvais côté du bar … Qu'est ce qui se passerais si là, maintenant, je décidais de te faire passer par dessus le bar pour t’entraîner sur la piste de danse ? »

 
Fiche créée par © Summers & Rinema


Dernière édition par Jonathan Ribbs le Ven 8 Mai - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Dim 8 Mar - 18:13

Jonathan & Kae
Plus notre conversation avançait, plus… nos désirs se précisaient disons, ils devenaient de plus en plus précis et de plus en plus évident.  Pour ma part, je me trouvais assez explicite dans notre jeu, mais je savais déjà comment j’allais le corser…  Et pour sa part, c’était ces propos qui étaient de plus en plus explicite. Il avait d’ailleurs attisé ma curiosité et mon intérêt lorsqu’il m’avait proposé de me montrer ses goûts. Devais-je le prendre comme une proposition ? Certainement, mais il était encore bien trop tôt pour ça, il devait encore mijoter un peu, il n’en serait que meilleur.

Je ne doutais pas une seule seconde de ses capacités, mais c’était amusant de jouer sur cela, rien que sa réaction me dirait long sur son impression sur lui-même. Mais ce que je disais n’était pas faux, j’étais véritablement exigeante, j’aimais… De la qualité… Et beaucoup de quantité. Mais il avait un profil plutôt sportif, donc je ne m’inquiétais pas pour ça. Et puis à l’entendre, il était également exigeant, donc il était censé savoir ce qu’il faisait et comment s’y prendre. Il me fit ensuite languir en me disant qu’il s’avait déjà comment il allait me changer les idées, mais qu’il allait me laisser imaginer tout cela… Ce que je ne manquais pas de faire sur le champ, je m’imaginais alors, une nuit des plus torrides et des plus inoubliables, je me mordais la lèvre en m’y voyant déjà. Je ne savais pas si j’imaginais vraiment ce qui allait ce passé ensuite, ou alors seulement ce que j’espérais. J’espérais que ce soit la première solution…

-Tu n’aurais pas du dire ça… Je suis une spécialiste en matière de torture d’homme… Je sais, et je vais te faire parler… Dis-je un petit sourire joueur aux lèvres. Surtout maintenant que j’ai imaginée, je vais vouloir faire avancer l’échéance…

Je le regardais en me mordant légèrement la lèvre inférieure, une chose était sûre : je n’étais vraiment pas patiente… Quand je voulais quelque chose, ou à l’occurrence quelqu’un, je l’avais, et le plus rapidement possible… Pour cela, danser aurait été une parfaite occasion de se rapprocher de lui, mais pour le moment, je me contentais de poser ma main sur la sienne. Un sourire ce dessina d’ailleurs sur mes lèvres lorsqu’il entrelaça mes doigts avec les siens, et une certaine fierté s’installais en moi en voyant son regard pour moi. J’aimais ce regard, un mélange de désir et d’envie, apparemment il voulait plus de contacte entre nous, on allait peut être monté  un autre niveau… Parler de danse lui à apparemment donné quelques idées car, trouvant dommage que je ne sois pas de son côté, il m’avait demandé ce qu’il se passerait si il me ferait passer de l’autre côté pour danser avec lui, ce qui me fit sourire à nouveau.

-Et bien… Je pense que mon patron m’en voudrait et m’engueulerais surement, mais… Je regardais autour de moi. Je ne vois aucune trace de lui… Alors, je n’y vois aucune opposition… Je pourrais te montrer de quoi je suis capable… A toi de décider donc…

Je le regardais avec un peu plus d’intensité que précédemment, je ne demandais que ça qu’il m’entraine sur la piste de danse avec lui. En plus c’était le bon moment, mon patron n’était pas dans les parages, il y avait presque personne au bar, vu qu’ils étaient pour la plus part entrain de danser, donc mon autre collègue barman pourrait très bien s’occuper seul des clients pendant un petit moment… Et puis surtout, je ne devais pas laisser passer une occasion pareille ! On n’a pas souvent une excuse pour se coller et se frotter à un mec sexy !

-J’espère que tu sais bien danser… J’aime quand ça bouge bien… Et si tu sais bien bouger sur une piste de danse, je peux peut être en déduire que tu bouge bien dans d’autres circonstance…

Après tout, que ce soit vertical ou horizontale, ça restait un genre de danse, une chorégraphie à deux… En tout cas j’espérais bien faire les deux ce soir. Mon regard était toujours fixé sur lui, et mon sourire, toujours aussi enjôleur… Je lui lâchais alors la main, pour faire le tour du bar et ainsi le rejoindre du bon côté. J’avais quand même pris soin de prévenir mon collègue que je prenais une petite pause, et puis de toute manière, mon service était presque terminé.
Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Mar 17 Mar - 18:17


 
Kaelynn & Jonathan
La pire ennemie d'une femme est son imagination, mais c'est aussi la meilleure alliée de l'homme s'il sait en jouer. C'est ton cas et tu attises sans honte celle de Kaelynn en lui laissant savoir que tu as déjà une petite idée sur la façon de t'y prendre pour lui changer les idées, tout en refusant de la lui révéler. Tu prétends préférer, la laisser, imaginer la chose et, à son regard, tu devines qu'elle ne s'en prive pas. La façon dont elle se mord la lèvre suffie à te laisser à penser qu'elle vise juste dans ce qu'elle espère. Elle prend alors la parole et tu ne peux te retenir de rire à ses propos. Une spécialiste dans la torture des hommes hein ? Voilà qui peut être intéressant à savoir pour la suite de votre jeu.

- « Je demande à voir vos talents madame la spécialiste quand à ce qui est d'avancer l'échéance … Je ne sais pas, j'aime bien l'idée de te laisser languir encore et d'en profiter un peu. »

Un sourire espiègle aux lèvres, tu as bien envie de mettre à l'épreuve ça patience que tu devines fragile. Combien de temps peut-elle tenir avant de stopper le jeu ? Tu as bien envie de la pousser jusqu'à ça dernière limite. Le truc, c'est que ta patience à toi aussi est limitée, très limitée et elle se réduit encore lorsque tes doigts s'entrelacent avec les siens. Tu la sens fière de l'effet qu'elle te fait, mais tu ne le caches pas. Test prunelles assombries par l'envie ne la lâche plus. Tu en veux plus et tu as une idée de ce qui te plairait. Tu lui demandes alors ce qu'il arriverait si tu décidais de la faire passer de l'autre côté du comptoir pour une petite danse. Un instant, tu crains qu'elle ne repousse l'idée lorsque tu l'entends évoquer son patron, heureusement, elle te fait remarquer qu'il n'y a pas traces de ce dernier et qu'elle peut donc te rejoindre sur la piste. Elle remet malgré tout la décision finale entre tes mains. Tu fais alors mine de réfléchir, mais ça ne dure pas, surtout quand elle espère tout haut que tu danses bien en arguant qu'elle aime quand ça bouge bien. Non en fait ce n'est pas ça qui te décide, mais ce qui suit, à savoir qu'elle compte déduire, de ta façon de danser, si tu sais bien bouger dans d'autre circonstance. Arquant un sourcil, tu lui lances un regard perplexe. Carrément ?

- « Allez vient alors. Histoire que je te montre mes talents de danseurs. »

Lâchant sa main, tu descends du tabouret ou tu t'es assis et vide en une gorgée le restant de ton verre, pendant qu'elle va parler à son collègue. Tu lui tends ensuite galamment la main et la conduis sur la piste. Un regard autour de toi et tu décides de ne pas opter pour le même mode de danse que les autres. Ils dansent tous comme s'ils étaient seuls au monde, sans prêter attention à leur voisin, toi, c'est le contraire justement. Tu veux focaliser toute ton attention sur ta voisine. Tu l'attires donc contre toi, sans te préoccuper de suivre le rythme de la musique, et glisse ta main libre au creux de ses reins. Elle veut voir comment tu danses ? Tu vas lui montrer. Tu es le genre alaise dans ton corps.

- « Il n'y a pas quelqu'un, un jour, qui a dit qu'il ne faut pas se fier à un homme qui sais danser ? »

Un sourire narquois sur le visage tu commence à la faire virevolter sur la piste. Tu sais danser et tu ne te prive pas de le lui prouver. Tout en en profitant pour savourer le contacte rapproché entre vos deux corps.

 
Fiche créée par © Summers & Rinema


Dernière édition par Jonathan Ribbs le Ven 8 Mai - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Dim 22 Mar - 16:46

Jonathan & Kae
Il voulait voir mes talents en matière de torture d’homme ? Et bien il sera servit… Il voulait me faire languir en me mettant des idées dans la tête tout en jouant avec ma patiente, et bien je ferrais de même, j’adore ce jeu décidément… Je me demandais bien qui allait craquer en premier, je me savais peu résistante à la tentation, mais j’étais consciente de mon pouvoir de séduction donc… Les paries étaient ouvert !

Mais là, il m’avait tendu une immense perche en me proposant de danser avec lui, là, j’aurais toute les chances de mon côté pour tenter de le faire craquer… Mais bien évidement j’avais préparé le terrain en lui disant que j’attendais beaucoup de ces talents de danseur, que je pourrais en déduire d’autres talents… Et puis c’est si sexy un homme qui sait danser. Il avait l’air un peu surpris de mes attentes, mais au moins comme ça j’aurais peut être plus de chance qu’il donne tout ce qu’il a sur cette piste, il avait l’air d’aimer les défis, je lui en donnais.

Un sourire c’était affiché sur mes lèvres quand il me demanda de le rejoindre de son côté, pour qu’il puisse me montrer ses talents de danseurs. Et voilà, ça marchait à chaque fois… J’avais du alors lâcher sa main à regret pour ainsi pouvoir faire le tour du bar et le rejoindre. Tout était parfait, j’espérais juste que mon patron n’allait pas débarquer à ce moment là, il n’aimait pas qu’on drague les clients, ce n’était pas « professionnel », mais un bar était justement fait pour faire des rencontre nan ?

Je lui avais donc pris la main qu’il me tendait avec un sourire, et je le suivais sur la piste. Maintenant il fallait espérer que par me montrer ses talents de danseur, il entendait dans une danse à deux et non seul. Mais j’esquissais un nouveau sourire en le sentant m’attirer à lui et en le sentant poser sa main dans le bas de mon dos, juste dans l’espace de peau, entre le haut de ma jupe et mon chemisier auquel j’avais fait un haut au niveau de mon nombril. J’adorais déjà ce peu de contacte qu’il y avait entre nous, et j’en voulais déjà plus. Il me rappela ensuite qu’il ne fallait pas se fier à un homme qui sais danser tout en me faisait virevolter, ce qui me fit afficher un petit sourire amusé.

-Hm peut être bien que ça me dit quelque chose… Dis-je ne faisait mine de réfléchir. Mais moi j’adore les hommes qui savent danser… Ils me donnent envies…

J’avais prononcée ces mots, avec mes lèvres tout près de son oreille. Je n’avais jamais doutée de ses talents de danseur, je voulais tout simplement qu’ils me les montrent, et en effet il avait une manière de bouger très agréable mais j’étais certaines qu’il pouvait faire encore mieux. En entendant la musique changer, je décidais de passer mes bras autour de son cou et de me coller contre lui, puis je suivais le rythme de la musique tout en bougeant mon bassin étant contre lui.

-Et toi, que penses-tu des femmes qui savent danser… ? Tu aimes ça… ?

Il fallait maintenant que j’arrive à me faire désirer à un tel point qu’il aurait du mal à se retenir, ce qui n’était pas chose facile car les hommes ne réagissent pas tous de la même façon… Je m’étais ensuite tourner pour me retrouver dos à lui, tout en gardant le contacte tout contre lui, j’avais attrapé ses mains dans les miennes pour les placer bas sur mes hanches tout en continuant de les bouger. Je me penchais ensuite d’un coup en avant, avant de me redresser en cambrant le dos. J’avais bien évidemment fait attention au détail du mouvement de cheveux en me redressant, puis je m’étais retourné face lui, un petit sourire sensuel aux lèvres. Mon visage était très proche du sien, si bien que je pouvais sentir son souffle.

-Hm je pense pouvoir approuver tes talents de danseur, tu as un bon… déhanché…

J’avais dit ça en posant mes mains sur ses hanches, tout en glissant quelques doigts sous son haut et effleurer sa peau. Son corps me faisait déjà envie, mais je me devais de tenir le plus longtemps que je pouvais.





Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Mar 24 Mar - 18:13


 
Kaelynn & Jonathan
Si Kaelynn t'avait connu avant ton entrée dans l'armée, elle aurait sûrement été déçue par tes talents de danseurs. À l'époque, tu étais persuadé d'avoir deux pieds gauches. Enfin à l'époque, tu ne lui aurais déjà pas proposé de danser histoire d'éviter de te ridiculiser. Seulement aujourd'hui les choses ont bien changé. Non, on n'apprend pas à danser à l'armée, par contre tu es pas mal sorti avec les mecs de ton régiment et eux ne se sont pas privés pour t'apprendre. Bon à dire vrai ils t'ont surtout appris à danser en solo histoire de te mettre à ton avantage et d'attirer l'attention des filles, mais s'ils ne t'avaient pas appris ça, tu n'aurais jamais eu droit aux faveurs de quelque bonnes danseuses bien décidées à t'apprendre la danse à la verticale autant qu'à l'horizontale. Donc dans un sens, c'est quand même grâce à l'armée que tu as appris à évoluer sur une piste de danse et tu as présent, tu gères. Sérieusement, tu n'es pas assez douée pour donner des cours ou te présenter au royal ballet, en même temps la danse de salon ce n'est pas le must, mais tu sais mettre tes partenaires à leurs avantages, tu est alaise dans ton corps et surtout, tu n'écrase jamais les pieds des filles avec qui tu virevolte, c'est primordiale ça. Tu n'as donc pas peur de décevoir Kaelynn et c'est avec assurance que tu l'attires contre toi, en profitant pour glisser l'une de tes mains au creux de ses reins. Hum sa peau est nue à ce niveau. Tu résistes à l'envi de faire glisser ta main sous le tissu. Plus haut ou plus bas ? Tu ne répondras pas à cette question. Tu préfères rappeler à Kaelynn une vielle mise en garde comme quoi il ne faudrait jamais faire confiance à un homme sachant danser, avant de la faire tournoyer. Son sourire amusé te prouve que tu t'en sors pas mal et affiches le même lorsqu'elle te répond que les hommes qui savent danser lui donnes des envies. Tu serais curieux d'en connaître la nature, quoi que tu la devines ou au moins l'imagine. Comment ? À la façon dont elle vient murmurer ses mots tout près de ton oreille. C'est la décharge électrique. Tu essayes de respirer plus lentement pour calmer tes envies grandissantes. Pas sûre, la piste de danse Jonathan, ce ne serait pas correct. Quand la musique change, elle vient se coller à toi, bras autour de ton cou, et fait onduler sur bassin contre le tien. Quand la musique change, elle vient se coller à toi, bras autour de ton cou, et fait onduler sur bassin contre le tien. La chaleur de la pièce semble augmenter.

- « Je pense qu'elles ont un don réel pour se mettre en valeur et obtenir ce qu'elles veulent … Elles sont sublimes et ... J'adore. »

Tout en parlant, tu lui lances un regard brûlant. Tu as perdu le jeu, tu le devines d'avance, mais tu l'as cherché. Tu n'aurais pas dû l'inviter à danser. Oui. Tu as définitivement perdu lorsqu'elle s'amuse à te tourner le dos, continuant d'onduler contre toi. Tes mains glissent de ses hanches à son ventre, mais elles les attrapent et les replacent sur ses hanches. Tu danses en rythme avec elle, tentant de te concentrer uniquement sur la musique ... C'est difficile ... Non en fait, c'est infaisable alors qu'elle agite ses formes sous ton nez. Si elle continue, c'est l'incendie, tu vas t'auto-consummer. Et tu vas adorer ça. Là re voilà face à toi, sourire sensuel aux lèvres et visage proche, trop proche. Elle apprécie ouvertement tes talents de danseurs tout en glissant ses doigts sous ton haut. Ton corps te trahit de la façon la plus flatteuse qui sois pour une fille. Tu pinces les lèvres. Grillée. Si elle ne remarque pas, tu auras bien de la chance tient ... Tu as l'impression d'être un ado incapable de se contrôler. C'est honteux à dire et en même temps, tu t'en fiches un peu en fait. Elle te plaît voilà tout.

- « Perso je n'ai aucuns doutes concernant les tiens … Mais continue donc sur cette voie là et on va passer à un autre type de danse au milieu de cette piste et tant pis si tout le monde nous voie faire. »

Ton regard n'est plus brûlant il est incandescent. Finis de jouer. Maintenant soit elle met fin à la partie et te plante là avec tes envies, soit elle veut la même chose et il va falloir que vous bougiez de là ou la piste de danse pourrait bien changer de fonction. Tes mains remontent lentement sous sa chemise, caressant la peau nue qu'elles découvrent, avant de revenir au creux de ses reins. D'une légère pression, tu l'attires encore plus près de toi, tu veux qu'elle sente ton envie et comprenne que tu n'es plus d'humeur à jouer et surtout attendre. Tu l'interroges alors du regard. Oui ou non ?

- « En fait j'ai bien envie que tu continue de danser … Chez moi. »

Oui. Dit oui. Ton regard la transperce, la brûle, la désir tout autant que ton corps. Et, dans un tout petit coin de ta tête, une question vient de naître. Il arrivera quoi après ? Continuerez-vous de jouer ? Oui. Toi, tu sais que tu le pourras, tu peux s'en problème partager le lit d'une fille puis recommencer à la draguer le lendemain comme si rien n'était arrivé. En tout cas, tu ne doutes pas que vous puissiez le faire et rester amis. Vous êtes adultes et assez ouvert d'esprit pour que ça ne compromette rien entre vous. Par contre, tu espères qu'elle ne veut pas plus. Non, bien sûr que non.

 
Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Ven 27 Mar - 18:20

Jonathan & Kae
Le jeu touchait à sa fin, ça se ressentais immédiatement, vu la tension qui planait entre nous, et ce n’était pas pour me déplaire… Sincèrement, j’aurais pensée qu’il tiendrait plus longtemps, du moins plus longtemps que moi, mais apparemment j’étais en train de me tromper vu les regards qu’ils me jetaient… Il m’embrasait sur place… Donc bien sûre j’en avait joué, j’avais profiter de ce petit moment de faiblesse que j’avais lu dans son regard pour me déhancher et me frotter le plus possible à lui, il adorait ça à l’entendre, donc, autant lui en faire profiter alors…

Il suivait mes mouvements à la perfection, et sentir ses mains sur ma peau me donnait seulement l’envie d’en avoir plus. Je voulais sentir son corps contre le miens, ses doigts glisser sur ma peau… Mais apparemment, il n’y avait qu’à moi que cette danse donnait envie de plus… Je le sentais… Tendu… Dans tout les sens du terme, ce qui me fit afficher un petit sourire en coin. C’était le meilleur compliment qu’il pouvait me faire, il me semble bien qu’il arrivait à sa limite, d’un côté heureusement car je ne sais pas si j’aurais tenue plus longtemps, je ne pense pas. Il n’avait également aucun doute sur mes talents de danseuse, et il me fit une menace plus que tentante, en quoi que si je continuais, on allait passer à un autre type de danse et ce, devant tout le monde.

-Mais… Je ne demande que ça…

Je le regardais en me mordant légèrement la lèvre inférieure tout en le regardant avec envie… Le savoir à ce point au bord du gouffre… Ca me faisait craquer… Cette fois-ci, ça sonnait réellement la fin de la récréation, il était temps de passer aux choses sérieuses. Un léger frisson m’avait parcouru le dos en sentant sa main caresser ma peau, j’étais certaine d’être entre d’excellentes mains… Il m’attira à nouveau contre lui, plongeant son regard dans le miens, il avait quelque chose de trop entre nous, les vêtements… Il voulait que je continue de danser, mais chez lui, ce changement de programme me paru très approprié et parfait !

-Hm… ça ma parait être une excellente idée… On sera beaucoup plus à l’aise…

Il fallait même vite y aller, son regard me déshabillais sur place, il y avait une telle tension… Je le regardais avec tout autant de désir, à ce moment, plus qu’une seule chose occupait mon esprit, je ne pensais qu’à lui, et à la suite, chez lui, qui me faisait bouillir rien que d’y penser. Mais il fallait que je me retienne encore un peu, car si je commençais maintenant, je ne pourrais plus m’arrêter, et disons que je préférais être dans un endroit plutôt confortable, donc chez lui serait parfait…

-J’espère que tu conduis vite… Parce que… Je vais rapidement craquer…

Je le regardais avec un petit sourire aux coins des lèvres tout en ayant mon visage à quelques centimètres du sien, j’avais posé une main sur son torse et le caressais du bout des doigts. J'avais qu'une envie, lui retirer ces bouts de tissus superflus. Puis comme un commun accord, je lui avais pris la main et nous nous étions dirigés vers la sortis du bar pour aller à sa voiture. J’avais jeté un rapide coup d’œil autour de moi, toujours aucun signe du patron, avec un peu de chance, il ne remarquerait même pas mon absence ! Et au pire des cas, je trouverais bien une excuse à lui sortir le lendemain…

Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Mar 31 Mar - 19:42


 
Kaelynn & Jonathan
Une piste de danse, c'est le meilleur endroit pour juger si une conquête plaît vraiment ou pas. Si elle est capable de faire monter l'enjeu ou s'il n'y a rien de plus à attendre d'elle que ce qu'on a déjà vu. Avec Kelynn, tu n'es pas déçu. Elle sait mettre le feu sans problème et ne manque pas t'en faire profiter. Suivant ses mouvements, tu savoures l'instant, le contact de tes mains sur sa peau et ... Tu commences à trouver qu'il y a un peu trop de tissus entre vous. Ton corps te trahit, elle sourit, tu te contentes de lever les yeux au ciel avant de la menacer de l'entraîner dans un tout autre genre de danse, aux yeux de tous, si elle continue de jouer avec toi de la sorte. Elle se moque, te pousse à le faire et te dit qu'elle ne demande que ça. Tu l'interroges du regard. Là ? Au milieu de la piste de danse ? Serait-elle une demoiselle si impudique pour oser une telle chose ? En fait, tu t'en fiches parce que si elle continue de mordre sa lèvre, elle va y avoir droit qu'elle le veuille ou non. Oui, mais et ton image ? Et la sienne ? Ça ne le fait pas de la part du sous-directeur d'un établissement public et en fait de la part de personne. Non s'est décidé. Elle va y avoir droit, mais pas ici. L'attirant contre toi, tu l'invites à continuer votre petite danse, mais chez toi. Elle accepte. Tu exultes.

- « T'inquiète pas j'habite pas loin et puis au pire … Non. On sera rapidement arrivé chez moi. »

Un sourire à demi-moqueur aux lèvres, tu lui fais un clin d'œil. Au pire vous le faite dans la voiture ? C'est ce que tu as failli dire ? Vive l'inconfort. Ta voiture a beau être un modèle de luxe, elle n'est pas conçue pour faire des cabrioles. Il n'y a pas la place pour y être alaise. Un lit, un canapé, un bureau ou une table de billard ça passe, mais la voiture non. Refermant ta main sur celle que Kaelynn vient de glisser dans la tienne, tu l'entraînes vers la sortie. Est-ce qu'elle a fini son service au moins ? Tu t'en fiches un peu, mais en même temps, tu n'aimerais pas qu'elle se fasse virer à cause de toi ... Oh au pire, tu lui proposeras une place au Penthouse si ça arrive. Quittant le bar avec elle, tu l'as conduit jusqu'à ta Porsche cabriolet matte et lui ouvre la portière en imitant un voiturier. Tu prends ensuite place derrière le volant et mets les gaz, direction ton loft à l'Est de la ville. Alors que tu gares la voiture sur ta place privée, tu te comportes en parfait gentleman et vas ouvrir la portière de la jeune femme qui t'accompagne. Gentleman oui, mais seulement quand tu veux. Sans lui demander son avis, tu la soulèves-tu sol et la pose sur ton épaule, un bras autour de ses cuisses.

- « Allez hop ! Voilà qui t'évitera de tuer tes jolies pieds dans tes talons. »

Un sourire gamin au visage, tu te fiches bien de ce que pourrais dire tes voisins s'ils te voient, ou des éventuelles protestations de Kaelynn. Tu as envie de t'amuser. Tu la portes donc ainsi jusqu'à ta porte d'entrée. La seulement, tu daignes lui permettre de remettre les pieds par terre le temps d'ouvrir et l'invite à ta suite. Tu refermes derrière vous, mais ne verrouilles pas. Une façon comme une autre de lui montrer qu'elle reste libre de partir à tous moment si elle le veut. Seulement, dos contre la porte, tu lui lances le même regard qu'un lion face à une gazelle, son repas, et tu es réellement affamé.

- « A nous deux ma belle. »

 
Fiche créée par © Summers & Rinema


Dernière édition par Jonathan Ribbs le Ven 8 Mai - 11:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Lun 6 Avr - 18:49

Jonathan & Kae
Ca y est, on touchait enfin au but, il m’avait enfin proposé de finir la soirée chez lui ! Je n’attendais que ça depuis le début de la soirée ! Il était temps, un peu plus et j’aurais été capable de le déshabiller sur place et de l’emmener dans un recoin du bar… Ce n’était pas mon genre habituellement, mais là… j’arrivais à ma limite… Il me faisait exploser rien qu’en me regardant. Il ne restait donc plus qu’une chose à espérer : qu’il conduise très vite…

J’avais rarement  passé une soirée avec un homme, où il y avait un tel désir, une tension qui se faisait sentir, c’était vraiment palpable. J’avais toujours très envie des hommes que je ramenais chez moi ou qui me ramenait chez eux, mais lui, il avait su trouver comment m’emmener jusqu’à mes limites… Il y a pas à dire… on devait être fait pour se rencontrer et coucher ensemble ! Et puis en plus j’adorais les hommes expressif comme lui, que rien qu’en regardant son regard, je pouvais voir à tel point son désir était grand.

Il commençait sa phrase en m’assurant qu’il n’habitait pas loin, et que au pire… Mais il ne la finit pas, j’avais deviné à quoi il avait pensé, au pire la voiture ? Mais la suite de sa phrase me fit sourire, on serait rapidement chez lui. Il avait l’air également d’avoir envie de faire les choses bien et confortablement, dans un vrai lit sans doute, et non une banquette arrière… C’est vrai que ce n’était pas le meilleur… Mais ça dépendait de la voiture surtout, dans une voiture spacieuse ça peut être très sympa ! Ce ne m’était pas arrivé qu’une fois de tomber sur quelques impatients…

Je lui avais donc pris aussitôt la main, et le laissait m’emmener hors de ce bar. On rejoignit sa voiture et souriait en la voyant, la classe… Je ne pu m’empêcher de le complimenter la dessus d’ailleurs. Il m’avait même ouvert la porte, et bien en plus d’être sexy il était galant… c’est sûre ce soir c’était le jackpot ! Et en effet il roulait très rapidement, en un rien de temps on était déjà chez lui ! Monsieur avait l’air tout aussi pressé que moi… Une fois garé, il vint m’ouvrir à nouveau la porte, et je descendais de la voiture un sourire aux lèvres et en le remerciant… Soudainement, je sentis le sol quitter mes pieds, et poussait un petit cri en le sentant me soulever et me porter sur son épaule.

-Ah mais fait moi descendre !

La situation me dit fit rire, disons que je ne m’y attendais pas du tout ! Je m’accrochais à sa chemise de peur de tomber, même si je savais que je ne craignais rien dans ses bras. Il m’emmena comme ça jusqu’à la porte d’entrée avant de me reposer. Je le remerciais amusé pour le petit tour pendant qu’il ouvrait la porte, puis le suivais à l’intérieur. J’esquissais ensuite un petit sourire en le voyant fermer la porte… Il c’était ensuite tourné vers moi, et me lança un tel regard… Ca ne voulait dire qu’une chose : que les choses sérieuses commencent ! Je me mordis alors légèrement la lèvre…

-Si tu savais depuis quand j’attends ça…

Il était dos à la porte, je m’approchais alors de lui, un petit sourire aux lèvres et le regard braqué sur lui et lui seul, je n’avais même pas pris le temps de regarder à quoi ressemblait l’intérieur. Je posais alors mes mains sur son torse et la poussa pour le coller à la porte, je me collais également à lui. Son visage était si près du mien, je ne pouvais tenir plus longtemps… J’agrippais alors fermement le col de sa chemise et l’attira contre moi et l’embrassa directement avec passion. Fini les pincettes, et les petites caresses, place à l’action maintenant !

Je le laissais m’envelopper de ses bras, je le laissais faire tout bonnement ce qu’il voulait de ses mains, de ses lèvres, et de mon corps, car je faisais également ce que je voulais. J’avais glisser mes bras autour de son cou, je ne voulais plus le lâcher, le baiser se prolonger et s’intensifiait à chaque fois un peu plus.

-J’espère que tu ne tiens pas à ta chemise…

J’avais lâchée ses lèvres quelques instants le temps de le prévenir, mais je n’attendis aucune réponse, et tira de chaque côté sa chemise pour faire sauter les boutons et aller plus vite. Certes les chemises c’était très sexy, mais c’était une perte de temps... Je laissais ensuite mes mains se balader sur son merveilleux torse. Je ne voulais qu’une chose, retirer tout ces vêtements, sentir ses mains et ses lèvres sur ma peau, sentir son corps contre le mien…

Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Jeu 16 Avr - 13:16


 
Kaelynn & Jonathan
Depuis quand tu attends ça ? Depuis quand est-ce que vous jouez, vous vous chauffez, mais vous n'agissez pas ? Tu n'as pas vraiment tenu le compte, mais ça doit quasiment remonter au soir de ton retour à Marple Spring ce qui fait maintenant un petit moment déjà. Alors pourquoi vous avez décidé, implicitement, que ce soir, il était temps d'aller plus loin ? Tu ne le sais pas. Peut-être parce que vous ne voulez plus jouez, peut être parce que l'un comme l'autre, vous en avez vraiment besoin aujourd'hui. Oui, c'est ça. Toi, tu en as besoin, ce soir encore plus que n'importe quand, mais pas avec n'importe qui. Quand tu es venu au bar, tu savais déjà que tu voulais que ce soir soit le bon et que se soit avec elle. Alors voilà, la portant sur ton épaule, tu montes jusqu'à la porte de ton loft. Heureusement que tu es sportif, quoi qu'elle ne soit pas lourde, mais quand même. Et puis porter quelqu'un en riant ce n'est jamais facile, mais c'est de sa faute, son rire est communicatif.

Finalement, tu es forcée de la déposer en arrivant à ta porte pour ne pas risquer de la faire tomber pendant que tu ouvres. Tu la laisses alors entrée et referme derrière vous, mais pas à clef. Le regard que tu lui lances alors, tout comme ton commentaire, annonce le début des choses sérieuses entre vous. Kaelynn se mord légèrement la lèvre et te signale qu'elle attend ça depuis un moment. Elle s'approche alors de toi, sourire aux lèvres et regard accroché au tien, et elle vient poser ses mains sur ton torse pour te faire reculer dos contre le montant de la porte. Tu retiens ta respiration lorsque son corps vient se coller au tien. Son visage et si proche que tu peux sentir son souffle. Elle agrippe alors ton col et t'attire contre elle pour t'embrasser. Alors que certaines filles commencent par un baiser timide Kaelynn ne fait pas les choses avec délicatesse et passe directement à l'action. Tu aimes ça. Tu la prends alors dans tes bras, une main au creux de ses reins et l'autre au milieu de son dos. Votre baiser se prolonge, s'intensifie, tes mains glissent au niveau de ses fesses et reviennent en place.

- « C'est qu'un bout de tissus ... »

Tu souris. Tu te fiche bien de ta chemise et, si c'était le cas, il serais trop tard pour t'en soucier car Kaelynn vient d'en faire sauter tout les boutons. Ses mains se balade alors sur ton torse nue et te donne l'envie de pouvoir aussi caresser sa peau. Sans attendre tu la débarrasse donc de son haut, au passage tu envoie promener ta chemise et tu plaque la belle contre le mur. Tu vient alors l'embrasser dans le cou, laissant tes mains caresser son dos nus, son ventre parfait, sa poitrine encore masquée par un bout de tissus encombrant. Tu te baisse alors et saisie Kaelynn par les cuisses pour la soulever du sol et tu la conduit ainsi à la chambre, non sans cesser de l'embrasser en chemin. Tu ne la relâche qu'une voie arrivé à ton lit et te glisse au dessus d'elle avec un sourire féroce.

- « Et si on se débarrassait de ses derniers bout de tissus inutile ? »

Tout en parlant tu caresse sa poitrine à travers son soutien-gorge et entreprend de l'en débarrasser. Tes gestes ont la dextérité du à l'expérience, pas de tâtonnement, les agrafes du vêtement se défont sans mal sous tes doigts et le bouts de tissus s'en va au sol. Tu embrasse alors sa peau juste découverte, sans jamais la quitté du regard pour t'assurer qu'elle apprécie ce que tu fais.

 
Fiche créée par © Summers & Rinema


Dernière édition par Jonathan Ribbs le Ven 8 Mai - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Lun 27 Avr - 21:32

Jonathan & Kae
La soirée s’améliorait de secondes en secondes et la tension augmentait à chaque instant. J’attendais avec hâte le moment où elle attendrait son point le plus haut et éclaterait ! On était enfin chez lui, seul… Maintenant que ça c’était fait il ne restait plus qu’a lui retirer tout ces vêtements et à passer une magnifique nuit… Je voulais à la fois y arriver le plus vite possible, et à la fois faire durer ce plaisir le plus longtemps possible…

Je l’avais attrapé et l’avais embrassé rapidement avec passion, il avait l’air d’aimer ça d’y aller franc jeu, alors je ne me faisais pas prier ! Je le tenais contre moi, et profitais de son touché. Cette fois, j’avais besoin de sentir sa peau, et non plus le tissu, pour cela je lui avais arraché sa chemise sans lui demander son avis, et puis selon lui ce n’était qu’un bout de tissus ! Alors tant mieux pour moi !

-Tant mieux, parce que tu es beaucoup mieux sans…

Mes mains se baladaient sur sa peau nu, et à peine avais-je eut le temps de le caresser, qu’il m’avait suivis et me retira mon chemisier à mon tour avant de retirer totalement sa propre chemise. Ce qu’il était sexy mon dieu… Il m’avait ensuite plaquée contre le mur, et je me laissais totalement faire, j’étais parfaitement bien et confiante entre ses mains… D’ailleurs ses baisers dans mon cou, et ses caresses partout sur ma peau nue me donnaient des frissons.

Je le sentais ensuite me soulever pour me porter, j’avais mis mes bras autour de sa nuque pour me tenir à lui et l’avait entouré avec mes jambes au niveau de sa taille. Une main dans ses cheveux et je continuais de l’embrasser tout le laissant m’emmener je ne sais où. Il me déposait ensuite sur ce qui devait être son lit, mais moi je ne le lâchais pas, gardant toujours mes bras et mes jambes autour de lui pour l’avoir près de moi. Il me regardait avec un sourire plein de désir et me proposait de se débarrasser de nos derniers vêtements inutiles.

-Hm… ça me semble être une excellente idée… Je suis sûre que tu encore plus sexy sans rien sur le corps…

Je le regardais avec tout autant d’envie et n’attendais que ça qu’il ne me retire tout… Ses baisers et ses caresses sont si agréables, et donnent toujours envie de plus… Je le laissais alors me caresser et me retirer mon soutien-gorge avec grand plaisir. Il embrassait ensuite ma peau nue, et je profitais en fermant les yeux de plaisir. Je descendais au même moment doucement mes mains le long de ses côtes jusqu’au niveau de son pantalon. Puis je les passais devant pour le lui déboutonner, je glissais ensuite mes doigts sous son pantalon et tirais dessus pour commencer à le retirer. Il fit le reste de lui-même, et avant qu’il n’eut le temps de revenir totalement sur moi, je l’avais poussé sur le côté pour me retrouver à mon tour à califourchon sur lui.

Je le regardais droit dans les yeux en me mordant la lèvre et en faisait glisser mes doigts sur son torse. Je me penchais en avant, et l’embrassais à mon tour dans le cou avec langueur. Je faisais ensuite descendre doucement mes baisers le long de son torse tout en continuant de le caresser, je me devais également de lui faire plaisir… Une fois arrivé au niveau de son bas ventre, j’avais redressée la tête vers lui un petit sourire aux lèvres. Quand à mes mains, j’en avais laissé l’une d’elle descendre encore un peu jusqu’à son entre-jambe et la caressa par-dessus son boxer.

-Je suis curieuse de voir ce qu’il se cache là dessous…

Je m’étais ensuite mis debout au dessus de lui pour pouvoir retirer ma jupe, je l’avais laissé glisser à mes chevilles, puis l’avais balancer plus loin et finissait donc simplement en string, avant de me rasseoir sur lui, sur son entre-jambe. Je m’allongeais sur lui, appuyais mon corps contre le sien, pris son visage dans mes mains, et l’embrassait avec intensité. Je le laissais à son tour faire, et me retrouvais à nouveau sur le dos, avec lui au dessus de moi. Mes mais glissais à nouveau le long de son dos, sa peau contre la mienne, ses baisers, tout me donnait chaud et me faisait frissonné de plaisir en même temps. Je passais mes mains sous l’élastique de son boxer, et les passaient au niveau de ses fesses, avant de le lui retirer par la suite pour qu’il finisse totalement nu, enfin. Je lui chuchotais ensuite à l’oreille.

-Enlève moi vite ce qu’il me reste et fait moi rêvé…
Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn › Ven 8 Mai - 11:42


 
Kaelynn & Jonathan
Lèvres contre lèvres, langues dansant collé serrées, mains explorant avidement la peau de l'autre, … La soirée approche de plus en plus de son dénouement, le dénouement d'un jeu qui dure depuis si longtemps que vous ne semblez plus capable d'attendre plus. Kaelynn en tout cas car elle t'arrache ta chemise sans ménagement faisant sauter les boutons. Ses derniers volent à travers la pièce et vont heurter le carrelage en un doux tintement, mais ni toi, ni elle n'y prêtés attention trop occupé que vous êtes à vous toucher. C'est viscérale à présent, il vous faut ressentir le contact de la peau de l'autre avec la vôtre. Tu en a d'ailleurs tellement besoin que tu imite la jeune femme et la débarrasse de son chemisier pour l'envoyer rejoindre ta chemise à terre. Tu explore alors sa peau d'une autre façon venant l'embrasser plutôt que de continuer de la caresser. Oh et puis stop ! La soulevant tu la porte, non sans cesser de l'embrasser, jusqu'à ta chambre. Faire l'amour à l’horizontale c'est quand même plus commode qu'à la verticale. Vient le moment de terminer votre effeuillage. Avec l'accord de la belle tu lui retire son soutien gorge et, pendant que tu l'embrasse là, elle s'occupe de détacher ton jean. Tu l'aide alors en le retirant par toi même et la belle te fait alors basculer sous elle. Tu ne la lâche pas du regard, frissonnant sous le contact de ses doigts et de ses lèvres sur ta peau nue. Plus elle descend, plus tu te tend et quand sa main te caresse entre le dernier rempart de tissus te séparant d'elle tu fait taire un gémissement en te mordant la lèvre inférieur. Ton regard est brûlant. Mais elle ne fait rien. Elle se met debout et se défait de sa jupe avant de s'allonger de nouveau sur toi. Son bassin presse sur le tien et c'est le plus agréable des supplices. Répondant à son baisé avec la même ardeur tu revient te placer au dessus d'elle et la laisse te débarrasser de ton boxer. Tu est maintenant parfaitement nue, mais pas elle. T'agenouillant entre ses jambes tu joue un instant avec le dernier morceaux de tissus présent sur elle avant de le lui retirer comme elle te le demande. Tu revient alors sur elle, en elle, mélant ton souffle au sien et partageant enfin cette proximité que tu recherchais.

 
Fiche créée par © Summers & Rinema
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message The cat and mouse. |PV Kaelynn ›
Revenir en haut Aller en bas
 
The cat and mouse. |PV Kaelynn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The cat and mouse. |PV Kaelynn
» Cat ou Mouse ? Let's Play !
» Mais si vous êtes un lord écossais, moi je suis Mickey Mouse ▬ Shanti
» Mickey Mouse suicide
» Carnet de Mickey Mouse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: