Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Admins
avatar
Broken little heart.

Age : 46
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 495
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour1 sujet.

Billie + Event 3 + .


Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Ven 7 Juil - 15:22

Catalina Rivers & M. Leeroy Hamilton
Il faisait chaud, très chaud. Mais était-ce la seule raison qui faisait que Leeroy Hamilton se baladait dans les rues de l'est de la ville, mains dans les poches et un visage étrangement enjoué. Se voyage à Paris l'avais ravivé, Billie avait rallumé sans nul doute cette flamme qui avait cessé de brûler en lui depuis deux ans maintenant. Redevenir l'homme qui l'était avant le départ de Lisebeth ? Impossible, c'était certain. Mais devenir un homme nouveau, devenir un homme qui se satisfait de quelques petits plaisirs, qui voit de nouveau la vie d'un côté plus plaisante. C'est fort probable. D'ailleurs, ce matin, il avait quitté le Leeloo's à 9h30 comme presque chaque jour. Mais il n'était pas rentré non, il se baladait en ville. Ses pas l'avaient guidé vers l'est de la ville, non loin des galeries d'art. D'ailleurs, il semblait y avoir une exposition à l'intérieur de l'une d'elles. Sur le trottoir en face, hésitant. Voilà si longtemps qu'il n'avait pas mis les pieds dans un tel univers. Voilà si longtemps qu'il n'avait pas exposé. Son visage dans le domaine était connu. Pendant quelque temps, il avait fait la un des journaux nationaux, des articles sur sa disparition des circuits, sur son comportement face aux quelques rares personnes qui avaient osé l'approcher pour le démarcher. Il n'avait pas été tendre. Mais tout ce qu'il souhaitait, c'est qu'on lui fiche la paix. C'était trop demandé. Enfin bref, aujourd'hui s'était différent, on l'avait laissé tranquille, même si encore parfois un tel coup de fil ou quelques audacieux se pressait à sa porte.

Son regard brun porta à droite, puis à gauche, traversant la route, il se retrouva alors face à l'immense vitrine de la galerie d'art. Quelques personnes étaient à l'intérieur, une foule raisonnable. Mais son regard fut rapidement attiré dans le fond de la galerie. Une chevelure blonde, une allure sophistiquait et un visage droit. Voilà bien longtemps qu'il ne l'avait pas croisés, comme beaucoup d'autres, Leeroy avait perdu contact avec Catalina. Il n'avait jamais rappelé, il avait cessé de lui ouvrir sa porte et n'était jamais revenu la voir et il n'avait jusque-là jamais remis les pieds dans une galerie d'art. Car oui voilà qu'il avait ouvert la porte, la tête un peu basse espérant qu'on ne le remarque pas trop. Mais son allure de rockeur chic, ses tatouages multiples ne le faisait pas passer inaperçus en général. On le salua, sûrement l'exposante, il rétorqua d'un sourire avant qu'un serveur présenta un plateau de coupe de champagne à son égard. Il refusa poliment et s'approcha de la blonde en ignorant les autres personnes présente.

« Bonjour Catalina. »

Un ton timide sorti d'entre ses lèvres. Espérant ne pas la déranger alors qu'elle semblait discuter avec un autre homme. Leeroy tracerait sa route si tel était le cas, évidement.

517 mots. Fiche créée par © Summers

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membres
avatar

Age : 38
Né(e) le : 02/06/1979
Quartier : Quartier Sud.
Je suis : riche.
Inscrit depuis : 20/06/2017
Messages : 93
Célébrité : Charlize Theron.
Rps en cours : Catsie (5) + Addison+ Trish + Rory

Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Sam 22 Juil - 21:53


     

Leeroy
&
Catalina
It's good to see you again.
Une coupe de champagne à la main, elle écoute son interlocuteur d’une oreille distraite alors que son esprit vagabonde sur des dizaines de réflexions qui lui semblent plus intéressantes que son discours. Elle voit sa bouche s’ouvrir et se refermer, elle entend le brouhaha incessant qui sort de ses lèvres sans en comprendre le moindre mot. Il parle si vite, il ne prend même pas le temps de s’arrêter pour reprendre son souffle. Le regard de la jeune femme s’attarde finalement sur la cravate bien trop resserrée qui entoure son cou. Elle se demande comment il fait pour respirer. Mystère. Catalina, elle, aurait bien besoin de prendre l’air. Elle a l’impression d’étouffer dans cette galerie. Elle aime l’art, pourtant. Elle ne le comprend pas toujours mais elle sait admirer une belle œuvre. Seulement, aujourd’hui, cette exposition lui paraît étonnamment interminable. Ses pensées se tournent vers Aaron, son petit-ami. Elle regrette qu’il ne soit pas là. Pourtant, il lui a proposé de l’accompagner, et c’est elle qui a refusé. Il ne connait rien à l’art, elle ne voulait pas le déranger… Parler avec quelqu’un dont c’est la passion lui manque, à Catalina. Le visage d’un vieil ami lui revient subitement en mémoire… Leeroy. Il était son opposé sur bien des choses. Mais il était bien loin de tout ce beau monde. Il ne faisait pas semblant de comprendre l’art avec des mots complexes et dénaturés, non, lui il le vivait. Il lui manque. Elle pourrait pourtant aller le retrouver à tout moment, seulement... Il a coupé les ponts. Avec elle, avec tout le monde. Et elle n’a guère cherché à le retenir. Désormais, il est trop tard. Et pourtant, la jeune femme n’imagine pas une seule seconde qu’il est bien plus près d’elle qu’elle ne le croit à cet instant. Elle n’y croit même plus. Cela fait longtemps que Leeroy a déserté les expositions de ce genre, et toutes formes de vie sociale d’ailleurs. Alors elle ne pense pas même à lui quand elle entend une personne la saluer de cette voix pourtant si familière. Ce n’est que lorsqu’elle se retourne qu’elle reconnait le visage de son ami. Et le sien, de visage, s’éclaire instantanément. – Leeroy… laisse-t-elle échapper, presque comme si elle voyait une apparition. Sur le moment, l’héritière oublie ses si bonnes manières parce qu’à la vérité, elle est stupéfaite. Sous le choc, même. Elle ne croyait pas le revoir un jour, mais il se trouve là, devant elle. Ce même regard ténébreux, ce même style unique qui parvient au miracle de paraître à la fois négligé et classe, rebelle et élégant. C’est réconfortant. Oublié son interlocuteur, son attention se focalise entièrement sur Leeroy. – Cela fait si longtemps… Comment vas-tu ? demande-t-elle, sincèrement intéressée par sa réponse. Elle est heureuse… Vraiment heureuse de le revoir. Même si elle ignore encore à quoi s’attendre… Parce que si elle a toujours refusé de se l’avouer, elle a la désagréable sensation de l’avoir laissé tomber.
 



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2275-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48407 http://marplespring.forumactif.org/t2278-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48538

Admins
avatar
Broken little heart.

Age : 46
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 495
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour1 sujet.

Billie + Event 3 + .


Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Sam 5 Aoû - 23:07

Catalina Rivers & M. Leeroy Hamilton
Le visage un peu bas toujours, d'une timidité presque maladive, il salue la femme qu'il connaît bien. Un sourire distrait à l'égard de l'homme qu'il coupe dans son discours. Mais il a remarqué le regard tout aussi distrait de Catalina qui semble voyager dans un autre monde. Elle semble surprise de le voir, il y a de quoi. Voilà deux ans, qu'ils ne se sont pas revus, peut-être même plus à présent. Deux ans où il a échappé à la vie sociale, deux ans qu'il a manqué de se laisser mourir de désespoir sur le parquet de son atelier. Aujourd'hui, c'est du passé, Billie par sa douceur et ses petites attentions ont su lui redonner envie de vivre. Ce voyage à Paris fut comme un nouveau départ pour lui, comme pour eux, peut-être. Une main dans sa chevelure coulée à demie courte, elle retrouve sa place rapidement sans effort. Elle lui parle, il détourne le regard de l'homme qui semble agacer, il s'excuse pour cette intrusion d'un sourire rapide.

« Oui, cela fait... Un moment. Mieux... Je crois qu'on peu dire ça. »

Dire qu'il se portait bien ? C'était encore peut-être mettre la charrue avant les bœufs, mais doucement, il reprenait sa vie en main. Aujourd'hui, une dernière chose manquait réellement à son bonheur, sa fille, Olive. L'homme à la cravate détourne les yeux à la recherche d'une nouvelle proie à embêter de son discours interminable sûrement. Puis d'un "excusez-moi" il laisse les deux vieux amis. Leeroy relève enfin un peu le visage, moins gêné. Ses mains dans ses poches toujours. Il eut un visage plus détendu.

« Cela me fait plaisir de te revoir. Je passais dans le coin, j'ai jeté un œil en voyant qu'il y avait une exposition. Je t'ai vu alors je me suis dit que j'allais venir te faire un coucou. Mais si je te dérange, hésite pas à me le dire. »

Son regard brun ne reste pas longtemps sur l'héritière sophistiquée. Rapidement, il vagabonde sur les murs autour d'eux. Des tableaux d'un style bien différent des siens ornes les murs blancs. C'est un art bien plus contemporain que le sien. Non pas qu'il n'apprécie pas cela. Mais disons qu'il a du mal à voir où est l'art dans un tableau laisser d'un blanc unique ou encore où le peintre s'est contenté de jeter ses pots sur une toile géante. Retranscrire un paysage, un visage, une émotion était pour lui, en tout cas, plus proche de ce qu'on pouvait qualifier d'art. Mais chacun ses goûts comme l'ont dit.

« Et toi comment vas-tu alors depuis le temps ? Je vois que tu n'as rien perdu de ton élégance naturelle. »

Leeroy laisse un instant son regard porté sur la femme, sans perversité aucune. Laissant enfin ses mains, s'échapper de son jean, les croisant dans son dos comme toujours un peu gêné de la situation.

517 mots. Fiche créée par © Summers

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membres
avatar

Age : 38
Né(e) le : 02/06/1979
Quartier : Quartier Sud.
Je suis : riche.
Inscrit depuis : 20/06/2017
Messages : 93
Célébrité : Charlize Theron.
Rps en cours : Catsie (5) + Addison+ Trish + Rory

Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Dim 13 Aoû - 20:31


     

Leeroy
&
Catalina
It's good to see you again.
C’est tellement étrange de le retrouver, ici, sans s’y attendre. Deux ans… Cela fait deux ans qu’elle n’a pas eu la chance de se retrouver face à Leeroy Hamilton. Comme le temps passe vite. Elle se souvient comme si c’était hier du jour où elle lui a acheté son premier tableau, celui qui orne sa salle de séjour aujourd’hui encore. Elle pense à lui, à chaque fois qu’elle pose ses yeux cristallins sur cette toile. Et presque à chaque fois, elle se dit qu’elle devrait lui téléphoner, tenter une approche quelconque. Mais, jamais, elle n’a osé. Ce n’est pas comme si elle osait beaucoup de choses, Catalina. La gêne, l’embarras de devoir affronter sa douleur, et surement une lâcheté évidente ont eu raison de son amitié envers lui. Elle n’est pas la meilleure amie qui soit, c’est indéniable. Et pourtant… Pourtant, elle est si heureuse de le revoir. Elle en oublie même son précédent interlocuteur, de toute manière ennuyeux à mourir. Elle préfère savourer le doux contact de ses yeux plongés dans ce regard qui lui a bien trop manqué alors qu’elle lui demande comment il va. Mieux dit-il… Cela ne signifie pas qu’il se porte à merveille, mais bien qu’il semble s’en sortir. Et elle le voit à sa façon d’être. Il y a quelque chose en lui qui a changé. – Je suis heureuse de l’entendre. déclare-t-elle avec la plus grande sincérité, mais sans s’aventurer plus loin dans les précisions. La souffrance n’est pas quelque chose qu’elle gère bien, Catalina. La sienne la met plus bas que terre, et celle des autres la rend mal à l’aise. Maladroite. Elle ne préfère pas tenter le diable, non. Son regard se pose un instant sur l’homme qui lui parlait avant l’arrivée de Leeroy, juste avant qu’il ne se décide à s’excuser auprès d’eux et s’éloigner. Enfin, elle se retrouve avec son ami, son vieil ami. Il se montre plus bavard, plus expressif aussi, alors qu’il lui apprend être ici parce qu’il a remarqué sa présence. Pour elle. Et elle ne peut qu’être touchée, Catalina. Elle a parfaitement conscience qu’elle a été une piètre amie avec lui. Pourtant, il ne semble pas lui en tenir rigueur. Au contraire, il semble même s’inquiéter de la déranger. S’il savait. – Non, pas du tout. Tu m’as sauvé d’un ennui mortel, à vrai dire. lui avoue-t-elle avec un léger sourire en coin. Elle passe délicatement la main dans sa chevelure dorée, comme pour garder une certaine contenance. Elle ressent le besoin de lui dire beaucoup de choses, et lui en demander tout autant. Mais elle hésite encore, elle hésite trop. Ce n’est qu’en entendant le compliment de son interlocuteur que la belle sort de ses pensées. Un doux sourire, chaleureux, apparait sur son visage. – Et toi tu es toujours aussi gentil. Marquant un silence, elle se décide à lui donner quelques précisions. – Je vais bien. La routine, tu sais. Et… Cela me fait aussi très plaisir de te revoir. lâche-t-elle soudain, en réalisant enfin combien c’est vrai. Il lui faut un peu de temps pour se faire à l’imprévu, et le retour de son vieil ami dans sa vie, elle ne s‘y attendait pas. Elle a imaginé ce moment plusieurs fois mais, dans ses songes, c’était elle qui finissait par aller sonner à sa porte. N’y tenant plus, elle reprend finalement. – Oh Leeroy, je suis sincèrement désolée. J’ai réellement été une piètre amie avec toi.
 



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2275-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48407 http://marplespring.forumactif.org/t2278-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48538

Admins
avatar
Broken little heart.

Age : 46
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 495
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour1 sujet.

Billie + Event 3 + .


Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Dim 20 Aoû - 15:26

Catalina Rivers & M. Leeroy Hamilton
La situation était un peu formelle, voire gênante, pour Leeroy en tout cas. Ne se sentant pas tout à fait à sa place. Imaginant déranger la femme qui avait été une amie à une époque, mais avec qui il avait perdu le contacte assez rapidement après le départ de Lisebeth. Il ne lui en voulait pas, elle n'avait pas été la seule, et puis surtout elle n'avait pas été la seule fautive dans cette séparation amicale... Leeroy avait cessé de lui répondre, de lui ouvrir. Comme à tous ou presque à l'époque. Mais oui, aujourd'hui, il allait mieux alors il sortait de nouveau un peu en ville. Pas après pas, il reprenant une vie. Nous n'allons pas dire une vie normale, car ce mot n'a jamais qualifié Leeroy, il ne fait pas partie de son vocabulaire. Mais un semblant plus conforme à la société dirons-nous simplement. Il laissa échapper un léger rire tout en tournant rapidement le regard vers l'homme qui s'éloignait alors que Catalina lui indiquait qu'il avait été tel un chevalier la sauvant d'un ennui certain. Ses mains étaient sorties de ses poches pour se mettre plus droits, se tenant dans son dos, sage à l'écoute, ses yeux bruns sur le visage qui n'avait pas changé de la blonde. Plus à l'aise alors seul avec elle. Il aurait pu rougir à son retour du compliment, mais il se contenta de baisser le visage, timide toujours. Un silence non pas gênant, mais un peu pesant se fit. Son esprit tournait trop vite, il s'imaginait déjà s'excusant et filant telle la lumière au-dehors, retrouver l'air frais et sa solitude si agréable. Mais elle poursuivit, pour briser ce silence à sa plus grande joie. Elle était donc prête à parler un peu avec lui. Cela lui faisait plaisir. Retrouver Catalina était une surprise, voir qu'elle était prête à renouer un peu contact avec lui l'était encore davantage. Il baisse de nouveau le visage, timide encore, ne sachant quoi répondre. Lui dire qu'il est heureux de la revoir aussi. Banal, chiant, inutile, car si tel n'avait pas été le cas, il ne serait pas entrée ici dans un endroit si familier et d'une autre époque, dans un lieu qui aujourd'hui semblait comme lui faire peur et le rendre mal dans sa peau. Comme si, il n'y trouvait plus sa place

« Je t'en pris ne dis... Ne dis pas cela. Tu n'es pas la seule... »

Rétorqua rapidement l'artiste alors que la jeune femme semblait attaquer le sujet de leur éloignement. Peut-être était-ce mieux ainsi, brisée la glace tout de suite pour passer à autre chose et peut-être enfin avancer.

« Je veux dire, tu n'es pas la seule fautive... J'ai ma part de responsabilité et... »

Lui dire qu'il s'était finalement laissé mourir, que c'était la raison pour laquelle il avait choisi de ne plus voir personne. Préférant mourir plutôt que de chercher sa femme et sa fille. Se blâmant d'avoir mal agi, se blâmant d'un acte inconnu... Il ne voulait pas, il ne voulait plus qu'on ait pitié de lui de son sort. Leeroy Hamilton voulait aujourd'hui avancer et ne plus regarder le passer. Il avait commencé à lancer des recherches pour sa fille et il espérait que cela donne quelques choses. Elle lui manquait tant.

« N'en parlons plus tu veux. Aujourd'hui, je suis un homme... Je ne dirais pas nouveau, mais changer. »

Il leva les yeux de nouveau sur les peintures pour les reposer sur Catalina ensuite.

« Et te revoir me fait du bien aussi. Je vois que tu aimes toujours les galeries d'art. Tu as trouvé une acquisition ? »

L'art présenté semblait plus moderne que ce qu'il faisait lui. Un style qu'il n'appréciait pas réellement, mais il ne pouvait le juger. Les goûts et les couleurs. De nouveau distrait par l'environnement, il loucha sur une toile plus travaillé, pas peinte comme lui l'aurait fait. Mais on y trouvait un semblant de visage, plus chaotique et vague, mais ce tableau lui plaisait en une certaine manière. Peut-être, parce qu'il semblait représenter une sorte de passer proche. Comme un reflet de son esprit, il y a encore si peu de temps. Sans vraiment s'en rendre compte qui avait laisser Catalina, ses pas le menant plus proche de la toile. Comme aspirer par elle.

« J'aime bien celle-ci. »

Avait-il simplement dit, sans se rendre compte qu'il avait marché pus loin. Pesant toujours être au côté de la femme.

787 mots. Fiche créée par © Summers

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membres
avatar

Age : 38
Né(e) le : 02/06/1979
Quartier : Quartier Sud.
Je suis : riche.
Inscrit depuis : 20/06/2017
Messages : 93
Célébrité : Charlize Theron.
Rps en cours : Catsie (5) + Addison+ Trish + Rory

Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Lun 21 Aoû - 17:21


     

Leeroy
&
Catalina
It's good to see you again.
Leeroy ne semble pas lui en vouloir. En tout cas, il ne lui en tient pas rigueur. Peut-être sait-il relativiser, peut-être se doute-t-il qu’elle n’a pas su gérer la situation. Car c’est bien ce qui s’est passé, pour Catalina. Elle l’a vu si blessé, si mal en point. Elle a deviné la souffrance incommensurable qui l’habitait, une souffrance si immense qu’elle lui a fait peur. Elle a craint d’être absorbée par cette souffrance, de ne pas savoir comment agir avec lui alors qu’il avait le cœur brisé. Et elle a fui. Elle s’est persuadée que c’était ce qu’il voulait, qu’elle n’aurait pas pu le faire changer d’avis. Elle s’est convaincue qu’elle n’y pouvait rien, parce qu’elle connaît Leeroy, elle connaît sa détermination. Il est bien plus fort et bien plus tenace qu’elle ne le sera jamais. Elle s’est bercée de ces idées pour se rassurer, pour se déculpabiliser surtout. Alors qu’en réalité, en se retrouvant face à lui, elle ne peut pas nier la vérité. Elle l’a toujours su au fond d’elle. Lâchement, égoïstement, elle a préféré l’abandonner. Et elle se sent minable, Catalina. Elle a parfaitement conscience qu’elle n’a pas agi comme une véritable amie. Elle aurait dû insister, elle aurait dû le forcer à accepter une main tendue. Elle aurait dû le soutenir tout bonnement. A la place, elle l’a laissé couler sans chercher à l’aider à retrouver la surface. Il devrait lui en vouloir… Il devrait la détester. Et pourtant, ce soir dans cette galerie, c’est lui qui a fait le premier pas vers elle. C’est lui qui est venu à sa rencontre alors qu’il aurait pu détourner le regard, alors qu’il aurait pu tranquillement continuer sa vie comme elle l’a fait, elle. Mais non. Il est, sans aucun doute, un bien meilleur ami qu’elle. Il essaye même de la rassurer, il lui affirme qu’il a sa part de responsabilité. Il veut soulager sa culpabilité mais au fond, elle sait bien qu’elle a raison. Et peut-être d’ailleurs qu’il vaut mieux qu’elle s’en rende compte, pour pouvoir faire autrement à l’avenir. Devenir une meilleure amie, une meilleure personne. Car elle n’est pas quelqu’un de mauvais en soi, elle est juste maladroite. Un peu lâche aussi, certainement. Elle a trente-huit ans, Catalina… Pourtant, elle a encore beaucoup de choses à apprendre de la vie. – C’est toi qui allais mal, c’est toi qui avais besoin de soutien… Et c’était à moi d’insister. avoue-t-elle, la gorge serrée. Elle est reconnaissante envers Leeroy de minimiser la situation mais la vérité est là. Et malgré tout, elle se sent soulagée, un peu plus légère d’avoir enfin dit à voix haute ce qu’elle pense au fond d’elle depuis deux longues années. Elle ne mesurait pas l’importance du poids qui pesait sur ses épaules. Et ce n’est surement qu’en parlant de cette période d’éloignement entre eux qu’ils peuvent espérer redevenir les amis qu’ils ont été. Même si ses excuses arrivent probablement un peu trop tard. Leeroy semble aller mieux. Il l’a dit, mais sa réaction le confirme. Il veut aller de l’avant, elle en prend conscience en l’écoutant. Le regard de la belle blonde est posé sur lui, rassuré, alors qu’elle réalise qu’il va effectivement mieux qu’auparavant. – D’accord. J’en suis heureuse Leeroy, et… J’espère qu’on pourra repartir sur de bonnes bases, ensemble. Elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour, cette fois. C’est une promesse qu’elle se fait. Elle lui adresse un doux sourire quand il avoue que la revoir lui fait du bien. Elle en est sincèrement touchée. Elle pensait qu’il réagirait de façon bien plus violente mais… Son attitude avec elle lui fait chaud au cœur. Alors qu’il évoque finalement leur attrait pour l’art, elle le suit du regard sans bouger quant à elle. Ses yeux se posent sur les différents tableaux exposés pour terminer enfin leur chemin sur celui qui semble attirer particulièrement l’attention de l’artiste. Elle n’est guère surprise qu’il ait une préférence pour cette œuvre-là précisément. L’héritière n’est pas la plus grande connaisseuse qui soit en art, néanmoins l’expérience lui a permis d’avoir un œil plus avisé que certains amateurs. Et ce tableau, il paraît moins contemporain que les autres, plus vrai. Il accroche le regard durant plusieurs secondes. La belle s’approche enfin de son ami pour lui donner son propre avis. – Je ne suis pas surprise. dit-elle, un léger sourire amusé sur les lèvres. Elle se souvient parfaitement du style du peindre. Ce qui la renvoie à une interrogation, subitement… Continue-t-il ses œuvres ? Elle sait qu’il n’expose plus, elle s’est renseignée plus d’une fois sur ce sujet. Mais cela ne signifie pas qu’il a arrêté. Elle a même du mal à imaginer Leeroy Hamilton, sans son art. – Si tu veux savoir, je pense qu’il manque un exposant dans cette galerie, dans toutes les galeries en fait.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2275-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48407 http://marplespring.forumactif.org/t2278-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48538

Admins
avatar
Broken little heart.

Age : 46
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 495
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour1 sujet.

Billie + Event 3 + .


Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Sam 2 Sep - 14:53

Catalina Rivers & M. Leeroy Hamilton
Insister ? À quoi bon... Leeroy s'était refermé sur lui-même, il avait même cessé d'aller boire son café au Leeloo's comme il le faisait tous les matins. La seule personne qu'il avait vue pendant presque un an c'était son ex-femme de maison. Celle qui part sa rigueur et sa rigidité l'avait maintenu en vie. Le secouant tel un arbre fruité espérant y faire tomber les fruits d'une culpabilité non nécessaire et y faire repousser des fruits neufs. Mais elle n'était pas arrivée à pas grand-chose, elle n'avait pas eu la bonne méthode, il avait survécu oui, il avait mangé un repas par jour et encore, parfois il ne mangeait pas pendant deux jours, les weekends où elle ne venait pas. Où elle ne le forçait pas à rester assit à la table de la cuisine devant une assiette, jusqu'à ce qu'elle soit vide. La journée entière tel un enfant capricieux s'il le fallait. Un passé qui aujourd'hui pouvait sonner comme honteux pour un homme que quarante ans passaient. Mais il n'avait pas honte, non il avait juste réagi à sa manière, il avait juste laissé la vie s'éteindre en lui, comme si Lisebeth avait soufflé sur la bougie en s'en allant cette nuit-là.

« Je t'en pris, tu n'as rien à te reprochera, j'ai repoussé tous ceux qui ont essayer. Je ne voulais plus voir personne. Je voulais juste...»

Mourir... Qu'importe au fond. Aujourd'hui, Billie avait aidé à faire de lui un homme nouveau. Son sourire, bien que timide en témoigne. Son envie de vouloir aller de l'avant d'oublier, de ne pas ressasser cela. Mais peut-être était-ce nécessaire de simplement s'excuser pour Catalina. Et il acceptait volontiers ses excuses si cela pouvait la soulager. Un simple geste de la tête pour toute autre réponse. Son esprit avait vagué sur les toiles et il s'était laissé happer par l'une d'elles. Son esprit artistique critiquant chaque trait, mais son cœur sembla se reconnaître dedans. Il a même quitté sa position de quasi parfaite statue pour s'approcher, comme aspirer par elle. En oubliant presque un instant Catalina qu'il laisse sans remords derrière lui. Il parle comme si elle était toujours à ses côtés et il se surprend à entendre une réponse qui le détache de son envoûtement passager. Un sourire en coin gagne des lèvres alors. Amuser par ses mots. Elle le connaît si bien que cela, il est si transparent que ça . Il tourne enfin le visage vers elle. Un regard amusé à sa réflexion. Exposée de nouveau ? En avait-il vraiment l'intention. Ses nouvelles œuvres en valaient elles la peinent. Elles étaient si différentes de tout ce qu'il avait fait jusque-là. En des sens certaines ressemblait un peu à ce tableau face à eux. Un côté troublé, vagabond, désordonner et sombre.

« Je doute que ce que j'ai fait ses dernières années ne se vendent ou ne soit simplement apprécier. »

Il y avait toujours des tordue ou des gens troubler qui comme lui en cet instant se retrouverait dans ses peintures. Mais c'était une partie de sa vie, douloureuse, encore bien trop. Le visage de Lisebeth ornait quelques toiles déchirer par les pinceaux et le magnifique visage d'Olive celui d'autre plus joyeux, mais surtout très privé. Ceux-ci, jamais, ne verront le jour hors de son atelier, sauf peut-être à sa mort si quelqu'un les trouve. Mais les autres...

« Je ne suis pas le seul bon artiste au monde. Et dans son domaine celui-ci semble assez bon. Même si le style global ne me correspond pas vraiment. »

Avoua Leeroy d'un ton plus gaie.

« Ta collection s'agrandira t-elle alors ? »

Une question pour changer un peu de sujet, une question dont la réponse l'intéressait vraiment. peut-être lui-même pourrait craquer pour cette œuvre qui représentait parfaitement son état psychologique il y a encore quelques semaines. Car même s'il aimait ses propres œuvres, il avouait aimer aussi l'art des autres et sa maison avait quelques objets de collections ici et là. Assez peu, mais quelques-uns tout de même. Les objets qu'il achetait devaient pour lui raconter une histoire et cette toile racontait à merveille ce trouble passé. Alors oui, peut-être qu'il en ferait l’acquisition.

745 mots. Fiche créée par © Summers

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membres
avatar

Age : 38
Né(e) le : 02/06/1979
Quartier : Quartier Sud.
Je suis : riche.
Inscrit depuis : 20/06/2017
Messages : 93
Célébrité : Charlize Theron.
Rps en cours : Catsie (5) + Addison+ Trish + Rory

Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Sam 2 Sep - 20:13


     

Leeroy
&
Catalina
It's good to see you again.
Son regard bleuté posé sur son vieil ami, Catalina le contemple avec une certaine bienveillance mais également avec cette pointe de culpabilité qu’elle ne peut réfréner. Ce sont tous ces mois durant lesquels elle s’est convaincu qu’il valait mieux pour lui qu’elle respecte son besoin de solitude qui lui éclatent en plein visage. Elle se rend compte combien elle était loin de la vérité, combien elle a été une piètre amie. Mais il continue de la rassurer, Leeroy. Il se montre si compréhensif envers elle qu’elle sent son cœur s’apaiser malgré tout un tant soit peu. Les regrets sont toujours là, bien sûr, mais on ne refait pas le passé. Elle réalise aussi que, même si elle avait insisté auprès de lui, le jeune homme n’aurait surement pas hésité à la repousser, comme il a sans doute repoussé tous les autres. Elle peut le comprendre même si, à sa place, elle aurait probablement eu besoin d’être au contraire plus entourée que jamais. Mais on réagit chacun à sa façon, et elle en a conscience. Alors que sa voix se perd sans qu’il ne termine sa phrase, Catalina acquiesce de la tête comme si elle comprenait, comme si elle savait… Douce illusion alors qu’au fond, elle ne saura surement jamais ce qu’il a ressenti en perdant la femme qu’il aimait.

Repartir sur de bonnes bases… Est-ce possible ? Elle l’espère sincèrement. De tout son cœur. Elle ne veut pas prendre le risque de le perdre, pas encore. Elle se rend bien compte qu’elle ne peut pas toujours jouer à l’autruche. Elle a pris les devants pour une fois, avec une conversation qu’ils n’auraient peut-être pas eue si vite sans son intervention. Mais, même si elle se montre parfois maladroite, son amitié est sincère. Et elle se voyait mal discuter banalités avec Leeroy, comme si rien ne s’était passé, alors qu’ils savent tous les deux la vérité. Elle préfère que les choses soient claires entre eux. Et lui présenter ses excuses est quelque chose dont elle a besoin, pour mieux repartir ensemble. Mais elle devine aussi sans mal que son ami n’a surement pas l’envie de s’éterniser longuement sur ce passé trouble. Il veut aller de l’avant, elle le voit au seul sourire qu’il affiche. Et quand il s’éloigne pour observer avec plus d’attention l’une des œuvres exposées, elle se prête sans mal à son jeu. Elle aussi, elle a besoin de retrouver une certaine légèreté. L’art les a unis une première fois, puis réunis à nouveau aujourd’hui. Pourquoi ne pas suivre cette lancée ? Elle surprend une lueur  brillante dans le regard amusé de l’artiste quand elle parle de ses propres œuvres, des œuvres qui devraient elles aussi être exposées. Mais il ne semble pas prêt sur ce point, ou peut-être a-t-il simplement besoin d’un coup de main. – Ne sois pas si modeste, ton talent n’est plus à prouver Leeroy. Elle ne s’y connait peut-être pas aussi bien que lui en art. Mais ce qu’elle sait, c’est qu’une œuvre devrait toujours faire ressentir une émotion à celui qui la contemple. Et celles de Leeroy ont cette capacité. Il ne peut pas avoir perdu un tel don, elle est certaine que non. Mais son regard se pose une fois encore sur le tableau trouble qui paraît avoir la préférence de son ami. Elle sourit légèrement à ses paroles. – Je crois que c’est toi qui vas sans doute agrandir la tienne. Elle penche un peu la tête, fixe les autres toiles. Il y en a une qui, plusieurs minutes avant l’arrivée du jeune homme, avait attiré son attention. Elle dégage quelque chose de très étrange. Elle est lumineuse au premier abord mais, plus on la regarde, plus on y découvre une certaine noirceur. Comme tapis dans l’obscurité, mais bien présente. Les traits étincelants disparaissent quand on y accroche le regard, cachés derrière les effets ombrés de l’artiste. Elle est bien moins lisse qu’elle n’y paraît. Et c’est sans doute quelque chose qu’elle comprend, elle, la belle blonde à l’apparence parfaite mais qui est si loin de l’être. Elle désigne d’un signe de la tête l’œuvre, exposée deux tableaux plus loin, en avouant à son interlocuteur. – Je crois que c’est celle-ci, ma préférée. Elle a quelque chose qui me captive.



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2275-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48407 http://marplespring.forumactif.org/t2278-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48538

Admins
avatar
Broken little heart.

Age : 46
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 495
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour1 sujet.

Billie + Event 3 + .


Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Lun 11 Sep - 22:29

Catalina Rivers & M. Leeroy Hamilton
« Je te pris de croire que ce n'est pas de la modestie, Catalina. »

Répons simplement l'homme alors. Le sujet de son art, de ses toiles surtout, mais aussi peut-être de ses quelques rares sculptures et autres œuvres venait d'être mis sur le tapis par la femme. Leeroy était réparti dans ses pensées un instant, les imaginant de nouveau comme s'ils les avaient face à lui. Ses toiles surtout, puisque c'est ce qu'il exposait le plus. Mais non, décidément, c'était encore trop tôt, trop frais, trop douloureux. Le ton est alors plus léger, il élude la question trop personnelle pour le moment. Non pas qu'il veut mettre fin définitivement à cette partie de conversation. Mais leurs retrouvailles tout juste amorcer, doucement, ils doivent apprendre à se connaître de nouveau. car Leeroy a bien changé, toujours timide et modeste oui, mais cette noirceur qui encore se cache au fond de lui est présente alors qu'elle n'y était pas il y a encore deux ans. Il relève légèrement le visage, sortant de ses pensées et contemplant l’œuvre face à lui. Il tourne un visage un peu amusé vers la blonde. Et d'un geste de tête presque désespéré, mais toujours souriant, il fait oui de la tête. Cette oeuvre lui parle, trop pour la laisser filée entre d'autres mains. Leeroy suit le regard de Catalina qui désigne d'un geste de tête un autre tableau non loin de là. Il est captivant, comme un trou noir. Absorbant comme s'il cachait quelque chose en son sein. Il ne lui parle personnellement pas autant que l'autre. Mais il est très beau aussi. Il avait également attiré son œil quelques minutes auparavant. Avant que son regard ne se pose sur le trouble tableau face à lui encore. Laissant ses pas le guider de nouveau, mais cette fois-ci patient et attendant que la femme le suive, il se pose devant le tableau qu'elle à elle-même désignée.

« C'est une belle œuvre cela ne fait aucun doute. Plus profonde qu'elle ne semble paraître au premier regard. Je l'admets. »

Leeroy ne tarde pas à arrêter une dame de la galerie avec sa petite étiquette sur le vêtement. Il demande assez discrètement les prit des deux tableaux et demande si il y à possibilité de les réserver. peux de temps après les deux peinture se retrouve affubler sur la petite étiquette en bas d'une pastille orange, signe qu'elle sont réservées. Il revient vite vers Catalina qu'il n'a pas réellement quitté pourtant.

« Tu as raison, je pense me laisser tenté. Et toi alors ? J'ai demandé à ce qu'on les réserve afin de discuter un peu du prix et puis qu'elles ne nous passe pas sous le nez. L'artiste est avec un autre amateur, il ne devrait pas tarder à ce que m'a dis la galeriste. »

Un visage plutôt satisfait se dessine sur le visage encore fatigué de l'homme. Ravis finalement de cette sortie qui fut pleine de surprises. Il avait décidé de prendre un peu l'air, en ayant marre de tourner en rond dans sa maison pour une fois. Il était tombé sur une exposition et sur Catalina et leurs retrouvailles semblaient bien se passer. Et il serait sûrement bientôt le nouveau propriétaire d'un beau tableau, certes assez mélancolique et sombre, mais un tableau qui lui parlait. Que demander de plus . Olive ? Si seulement.

« Et toi sinon quoi de neuf un peu depuis deux ans ? »

Laisse entendre alors l'homme toujours devant le tableau que la femme aimait. Plus joyeux que précédemment.

602 mots. Fiche créée par © Summers

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membres
avatar

Age : 38
Né(e) le : 02/06/1979
Quartier : Quartier Sud.
Je suis : riche.
Inscrit depuis : 20/06/2017
Messages : 93
Célébrité : Charlize Theron.
Rps en cours : Catsie (5) + Addison+ Trish + Rory

Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Mar 12 Sep - 17:22


     

Leeroy
&
Catalina
It's good to see you again.
Les paroles de Leeroy peuvent tout et rien dire à la fois. Elles ont le mérite d’intriguer l’héritière qui ne peut s’empêcher de se demander ce qui peut bien réfréner en lui l’envie d’exposer son art. Tant de choses, pourtant. La peur de mesurer aux critiques ce qu’il a pu sortir de ses tripes, la douleur aussi de dévoiler à tous ce qu’il ressent au plus profond de lui, ou simplement le manque d’envie. Elle n’est pas une artiste, loin de là, mais elle a conscience que, tout autant qu’un chanteur peut confier à son public ses états d’âme à travers les paroles de sa musique, un peintre expose bien souvent dans ses tableaux tout ce qu’il ne dit pas avec des mots. Et elle comprend alors. Elle comprend qu’il ne se sente pas prêt pour ce genre de choses. Elle comprend même qu’il n’a peut-être pas envie de s’étendre sur ce sujet avec une amie qu’il retrouve tout juste. Laisser le temps au temps, c’est quelque chose qu’elle sait faire heureusement.

Laissant plutôt leur intérêt commun pour l’art faire son œuvre, les deux amis retrouvent une certaine légèreté. Il semblerait que cette galerie cache quelques merveilles ici et là. Leeroy a visiblement d’ores et déjà un coup de cœur parmi les œuvres présentées. Et Catalina, elle, ne tarde pas non plus à lui désigner le tableau qui a attiré son attention. C’est naturellement qu’ils s’approchent tous deux pour mieux l’observer. L’artiste approuve son choix, il paraît aussi voir la profondeur au premier abord insoupçonnée qui s’en dégage. Un sourire apparaît sur le visage de la grande blonde, comme satisfaite d’avoir l’approbation de son ami. Il faut dire qu’elle a tendance à se reposer sur cela, souvent, l’approbation des autres. Mais elle est aussi heureuse d’entendre qu’il compte bien se laisser tenter par l’œuvre qui a su le toucher. Elle a la brève sensation durant quelques secondes que rien n’a changé. Celle qu’il est toujours le Leeroy qu’elle a connu, l’ami qu’elle a connu. Elle le regarde du coin de l’œil pendant qu’il demande à réserver les deux tableaux à l’organisatrice de l’exposition, un sourire reconnaissant sur les lèvres. – Tu as bien fait. Pour ma part, je vais craquer aussi. précise-t-elle de sa voix douce, mais assurée. Elle ne connaît pas le prix exposé, mas il faut bien admettre que Catalina n’y accorde guère d’importance. Elle a cette insouciance au sujet de l’argent propre à ceux qui n’en ont jamais manqué. Elle est née avec une cuillère en or dans la bouche. Elle n’en est pas pour autant hautaine ou prétentieuse, mais il y a certains détails qui ne trompent pas. Jetant un dernier coup d’œil au tableau qu’elle souhaite acquérir, la jeune femme finit néanmoins par reporter son attention sur son interlocuteur. Il lui demande ce qu’il a pu manquer de sa vie durant ces deux dernières années… Deux ans, c’est long. Et pourtant, il n’y a pas grand-chose d’intéressant qui se soit passé. Elle n’a pas une vie palpitante, Catalina. Elle est bien installée dans sa petite zone de confort, elle ne s’en éloigne pas beaucoup. Pensive un instant, elle se demande ce qui a pu changer au cours de sa vie depuis son dernier échange avec Leeroy. Et, instantanément, un visage lui vient à l’esprit. Un prénom. Cassie. Mais elle ne comprend pas bien elle-même ce qui l’a poussée à penser à elle à ce moment précis. Elle a changé de kinésithérapeute, c’est… Ce n’est rien de bien important, pourtant. Elle se sent même honteuse, pour le coup, parce que la première personne à laquelle elle a pensé, c’est elle, alors qu’il y Aaron. – Hum, j’ai un nouvel homme dans ma vie. Il s’appelle Aaron. Mis à part cela, il n’y a rien de bien nouveau… Je crois que je suis d’un ennui mortel. admet-elle avec un léger rire. Sa vie est surement bien trop prévisible, mais elle a été trop tourmentée par le passé pour qu’elle s’en inquiète. Quelque peu hésitante un instant sur la façon dont elle va aborder un tel sujet, elle finit par demander à son ami avec le plus de tact possible une question qui lui trotte dans la tête depuis un petit moment déjà. – Et toi, est-ce que… Est-ce que tu as retrouvé la trace d’Olive ?




CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2275-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48407 http://marplespring.forumactif.org/t2278-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48538

Admins
avatar
Broken little heart.

Age : 46
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 495
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour1 sujet.

Billie + Event 3 + .


Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Lun 25 Sep - 15:10

Catalina Rivers & M. Leeroy Hamilton
Les deux amis, amateurs d'art semblaient s'accorder sur un même point. L'acquisition prochaine d'une toile de cet artiste torturé est résolument plus moderne, que ce qu'était Leeroy. L'ambiance était simple, une très légère musique de fond, faisait passer les silences sans contrainte. Leeroy avait posé une question simple, mais Catalina semblait y réfléchir plus que prévue. Deux ans, deux ans qu'ils n'avaient pas parlé, deux ans où ils ne se côtoyaient plus. Deux ans... C'était à la fois long et à la fois si proche. Il a encore en mémoire une des dernières fois où elle est venue à la maison, mangée avec Lisebeth, la petite et lui, où il avait évidemment parler arts autour de la table. Ce moment ou Olive, petite Olive avait fait rire tout l'assemblée en n'oubliant pas de dire haut et fort que son papa était le meilleur que ses toiles étaient les plus belles et que Catalina devrait toutes les acheter. Catalina avait déjà acquis quelques œuvres de Leeroy. Après tout, c'était un peu de cette manière dont ils avaient fait connaissance. La voix de la femme le tira de nouveau de ses pensées passées et joyeuses. Un sourire sûrement un peu niait sur ses lèvres, il la regarda.

« Nous n'avons pas tous la chance de voir notre femme partir du jour au lendemain. »

Répondu alors Leeroy sur un ton léger, presque moqueur envers lui-même.

« Je suis ravis que tu es trouver quelqu'un, tu mérites qu'on prenne soin de toi. »

Avait-il repris sans tarder, plus simplement, voire solennellement. Leeroy sentit la blonde hésitante, alors si se mit plus droit, se tournant complètement vers elle, ses bras dans son dos, comme toujours. Prêt à écouter ses mots. Même s'il avait une vague idée du sujet qu'elle allait aborder. Il s'attendait à ce qu'elle demande des nouvelles de la mère et de la fille, mais elle ne mentionna que cette dernière. Peut-être avait-elle compris avec sa précédente ironie qu'il n'avait plus d'espoir pour sa femme, qu'il n'avait plus envie d'en avoir à son égard. Son visage fut soudain plus triste, comme un instinct. Mais il tenta un sourire, la remerciant de s'inquiéter de cela. Son visage qui s'était baissé naturellement se releva, un peu décontenancer d'aborder ce sujet, mais pas mécontent de le faire.

« Je ne sais pas trop. À vrai dire personne ne s'est vraiment soucié de cela au départ. Puis aujourd'hui, c'est un peu tard, comme ils disent. J'ai un ami, Kendrick, qui, sur son temps libre prit l'affaire. Il y aurait une vague piste comme quoi elles seraient à Seattle, où y étaient. Mais je n'en sais pas vraiment plus pour le moment. »

Évidemment que Leeroy avait signalé la disparition de Lisebeth et Olive dès le départ. Mais il avait été très vite la cible de la police. On avait vite dit qu'elles étaient parties pour le fuir lui, une vie trop dure et sans stabilité... Et aujourd'hui qu'il relançait les choses on lui disait qu'elles avaient sûrement quitté le pays, dans le meilleur des cas, qu'elles s'étaient faites oublier. Et au pire, qu'elles étaient mortes, mais personnes, sauf Kendrick n'avait alors lever le petit doigt. Il lui en était très reconnaissant. Leeroy n'eut pas le temps d'en dire plus ou de s'expliquer plus qu'un homme à l'allure étrange s'approcha. Demandant si c'était eux qui avaient réservé les deux toiles. Poliment, Leeroy indiqua que oui. Il se présenta, il était donc l'artiste, le peintre de ses deux toiles qui seraient bientôt en possession de Leeroy et de Catalina. Il aborda un sourire charmeur à la blonde, tendit qu'il dévisagea Leeroy. Son look ? Peut-être, mais il eut le doute qu'il ne l'a reconnu un instant. Même s'il n'en fit pas mention. L'homme indiqua les prix, Leeroy demanda s'il y avait possibilité d'une petite réduction vu qu'ils en prendraient deux. L'homme un peu agacé ne sembla pourtant pas vouloir contredire le peintre plus âgé. À regret, il baissa de 100 dollars le prix de chaque toile. Et colla une pastille rouge par-dessus l'orange, comme pour confirmer l'achat. Leeroy fit rapidement un chèque à l'homme pour sa toile. La livraison, alors, fut prévue pour dans quelques jours.

Une bonne chose de fait. Une fois, l'acquisition conclut Leeroy toujours auprès de Catalina la regarda avec un regret léger dans le regard. Il commençait à se faire tard et il avait indiqué à Billie qu'il serait assez vite de retour. Il commençait à se faire tard et il avait indiqué à Billie qu'il serait assez vite de retour. Elle veillait sur lui à présent.

« Je suis navrée Catalina, je ne vais sûrement pas trop tarder. Mais ce fut un vrai plaisir de te revoir. Tu es la bienvenue à la maison quand tu veux. Tu le sais ? »

Leeroy soupira, attendant que la femme lui donne congé, ravis de cet instant en sa compagnie. Ravis de retrouver une amitié qui lui avait manqué, ravis que le temps n'est pas entaché celle-ci, surtout.

897 mots. Fiche créée par © Summers

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membres
avatar

Age : 38
Né(e) le : 02/06/1979
Quartier : Quartier Sud.
Je suis : riche.
Inscrit depuis : 20/06/2017
Messages : 93
Célébrité : Charlize Theron.
Rps en cours : Catsie (5) + Addison+ Trish + Rory

Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] › Dim 1 Oct - 19:34


     

Leeroy
&
Catalina
It's good to see you again.
Le temps passe. Les rencontres se font, les gens se lient, ils se détachent. Tout peut changer en si peu de temps. Elle s’en rend compte plus que jamais face à Leeroy, dont la vie a été tant bouleversée en quelques années seulement. Et puis, il y a elle. Elle qui poursuit son existence paisible loin des tracas du passé. Est-ce de la chance, au fond, ou bien au contraire, cela ne signifie pas qu’il y a quelque chose qui cloche. Les jours défilent et se ressemblent, ce n’est guère la vie palpitante qu’elle espérait secrètement avoir alors qu’elle n’était qu’une adolescente. Mais peut-elle réellement se plaindre quand elle se trouve face à un homme qui aurait sans nul doute préféré garder une vie prévisible… Au lieu de perdre brutalement sa femme et sa fille du jour au lendemain. Non. Elle ne peut pas. Elle s’en rend compte lorsqu’elle sent une vague de culpabilité l’envahir en entendant les mots de Leeroy. Il garde le sourire toutefois, ce qui rassure un tant soit peu l’héritière. Mais elle garde le silence un instant, affichant un sourire timide mais sincère. – C’est gentil. Tu en mérites autant. lui dit-elle en le contemplant toujours. Elle ne sait pas où son histoire avec Aaron va la mener. Il n’est clair qu’elle ressent pas, avec lui, cette flamme passionnelle dont parlent tous les romans à l’eau de rose. Mais il est gentil, il est doux, il est tout le contraire de son ex. Et rien que pour ces raisons, elle sait qu’elle peut être heureuse avec lui.  

Néanmoins, à force de poursuivre cette conversation, elle ressent le besoin d’en savoir plus sur son ami, sur sa vie à lui. Il a été privé de sa fille du jour au lendemain. C’est sans doute un sujet douloureux mais elle ne veut pas faire l’autruche, pas encore. Elle a trop longtemps évité de se mettre dans une situation inconfortable par simple gêne. Elle veut être une amie à la hauteur pour Leeroy, cette fois. Elle ne parle pas de sa femme, instinctivement à vrai dire. Parce qu’à sa place, elle n’aurait sans doute pas envie de retrouver la personne qui l’a lâchement abandonnée. Il n’y a que sa fille qui compterait. Elle scrute le visage de l’artiste comme pour observer son expression. Elle voit un petit sourire apparaître, comme pour lui signifier qu’elle n’est pas en train de le torturer à se montrer trop curieuse. Et si cela la rassure, il n’en est  malheureusement pas de même pour les informations qu’il lui rapporte. –Elles n’ont pas pu disparaître.  Et Olive doit surement te réclamer… Il ne faut pas abandonner.

Les deux amis sont toutefois interrompus par l’arrivée du peintre exposé. Ils échangent quelques mots, quelques négociations qui arrivent assez vite. Leeroy parvient à baisser un peu le tarif avant que tous deux ne préparent leurs chèques. Elle est contente de sa trouvaille, Catalina, mais elle est plus heureuse encore d’avoir retrouvé son ami alors qu’elle ne s’y attendait pas le moins du monde. Mais le temps ne s’arrête pas de tourner, si bien que le jeune homme finit par l’informer qu’il va devoir y aller. A ses mots, un sourire touché apparaît sur le visage de la belle blonde. – J’en suis vraiment heureuse aussi Leeroy. Je n’y manquerais pas, mais sache que toi aussi, tu peux passer quand tu le désires chez moi. Elle s’approche de lui pour l’enlacer brièvement. Ce n’est pas un geste qu’elle ferait dans n’importe quelle situation mais elle est sincèrement heureuse. Elle peut l’être car elle a retrouvé une précieuse amitié. Et elle sait, désormais que, quoi qu’il puisse arriver, elle ne fera plus l’erreur de la laisser se perdre.



CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2275-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48407 http://marplespring.forumactif.org/t2278-catalina-my-heart-is-beating-in-a-different-way#48538

Contenu sponsorisé

Message Catalina ♦ It's good to see you again. [T] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Catalina ♦ It's good to see you again. [T]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Est de la ville :: Galeries d'arts-
Sauter vers: