Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membres
avatar
« Comment sauver quelqu’un qui refuse d’être sauvé. »

Age : 16
Né(e) le : 27/08/2000
Quartier : Quartier Sud avec mon père ainsi que Hamilton et Washington nos chiens des golden puis Braveheart le chat.
Je suis : Lycéen
Inscrit depuis : 03/07/2017
Messages : 327
Célébrité : Dylan Muse Sprayberry, petit bébé
Rps en cours : Disponible pour trois rp !

+ Keisaac ♥ - Isannah ♥ - Lisaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Jeu 6 Juil - 15:41
Lâches moi la grappe !
Tout à l'heure, l'un des mecs du lycée et moi on s'est battu. Rien de bien agréable mais bon ça fait quand même du bien quand ça arrive de pouvoir arranger le portrait d'une personne qui nous casse sérieusement les pieds depuis un certain temps. Je n'avais rien fais de mal en plus, je draguais juste sa nana, enfin sa entre guillemets naturellement, vu comment il traite sa pimbêche c'est une valeur sûre que le mec n'est pas intéressé du tout par elle en dehors de ce qu'ils font au lit. Moi ça ne m'a pas plu parce que j'ai du respect envers le sexe féminin et je considère qu'on ne traite pas une femme comme un morceau de viande et ce même si la femme en question est une vraie pimbêche comme c'est le cas de la blondasse. Soit, je suis allé voir la blondasse et je lui ai parlé, lui disant ma façon de penser face à son copain et elle a prit mes mots pour de la drague et ça ne lui a pas déplu du tout par conséquent son mec qui passait par là à ce moment-là s'est énervé comme pas possible et m'a foncé dans le lard sauf que voilà le petit con ne savait pas du tout à qui il avait affaire du coup on s'est battu comme pas possible dans les couloirs tandis que sa blonde hurlait à l'aide comme si j'avais besoin d'aide. Y avait pas marqué Tocard sur la blonde donc elle ne lui appartenait d'aucune façon. Bref, je lui ai mis une raclée comme jamais il a dû s'en prendre et j'ai été convoqué avec le tocard dans le bureau du proviseur qui nous a annoncé qu'il allait prévenir nos parents pour nos problèmes comportementaux. Soit, tandis que lui frissonnait à cette idée moi je n'en avais strictement rien à foutre, mon père, cet ivrogne, mis à part picoler il ne sait pas faire grand chose alors je doute qu'il se mette à assumer son rôle de père aujourd'hui surtout depuis notre dispute d'il y a quelques mois au sujet de la drogue et de l'alcool qu'il consomme. Enfin, consommait pour la drogue depuis il semblerait qu'il n'y touche plus, tant mieux pour lui, tant mieux pour moi aussi d'ailleurs. J'avance donc jusqu'à la maison dans laquelle je vis avec lui et quand je rentre à la maison je le trouve dans le salon je le fixe longuement déjà blasé de le voir. « Yo. » Dis-je simplement tandis que j'avance jusqu'aux escaliers pour monter jusqu'à ma chambre ce que je fais sans trop tarder. Arrivé dans ma chambre je me change, enfilant des fringues plus légères que celles que j'ai porté toute la journée puis je me mets devant mon ordinateur portable naviguant sur les réseaux sociaux en tout genre tout en regardant sur YouTube des vidéos de LaCrosse sport qui me passionne dont je suis le capitaine au lycée, ma plus grande fierté dans la vie...
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2363-new-world-i-hope-isaacterminee http://marplespring.forumactif.org/t2371-my-friends-my-loves-my-bullshit-isaac-sprayberry

Membres
avatar
Age : 37
Né(e) le : 13/04/1980
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Prof d'histoire en Fac et lycée, écrivain
Inscrit depuis : 11/05/2017
Messages : 613
Célébrité : Chris Evans
Rps en cours : Armand
Abbagail
Ainsley
Nolan
Thomas
Isaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Jeu 6 Juil - 20:25
Lâches moi la grappe !
Après ses cours Keith avait été demandé chez le proviseur. C’était pas franchement récurrent pour un prof d’être appelé dans son bureau à celui-là. Généralement, c’est les élèves qui y vont après avoir fait une connerie. En plus, clairement il a rien fait, il est même sobre! Genre, vraiment! Pas une goutte d’alcool depuis la veille. Ça ne durerait pas, ça c’est sûr, mais bon, il buvait de moins en moins dans l’enceinte du lycée, ou de la fac suivant où il était. Et un Irish coffee n’a jamais tué qui que ce soit. Mais bon, il n’avait pas vraiment eu le temps, ce matin il était à l’université pour ses derniers cours là bas pour cette semaine, et ensuite direction le lycée pour trois autres cours. Il avait à peine eu le temps de manger un sandwich avant de monter en voiture pour revenir sur Marple Spring. Et vu qu’il ne prend jamais le volant lorsqu’il a de l’alcool dans le sang, forcément il n’a rien pris. Ca au moins, c’est quelque chose qu’on ne peut pas lui reprocher. Bon quand on connaît les conditions de la mort de sa femme, c’est pas étonnant. Enfin bref, une fois qu’il était enfin en face du proviseur celui-ci lui annonça que son fils s’était battu avec un autre élève, et que connaissant son passé, et le fait qu’avant la mort de sa mère c’était un bon élève et que son père faisait partie du corps enseignant, il ne l’excluerait pas. Mais au prochain débordement, il n’y échapperait pas. Pour toute réponse Keith soupira. Et sortit un “Je lui parlerais” mais bon, de toutes façons, pas sûr que cela serve à grand chose.

Il quitta les lieux rentrant chez lui très vite. Une fois dans sa demeure, il n’y trouvait personne, de toute façon, il ne savait même pas ce qu’il pourrait bien lui dire. Il se versa un verre qu’il descendit très vite après s’être installé dans le salon. Il ne valait mieux pas qu’il en prenne plus. Du moins pas tout de suite. Si son fils rentrait, il fallait au moins qu’il puisse lui parler. Et oui, il finit par rentrer. Keith était perdu dans ses pensées et ne réalisa pas de suite la présence de son fils. Il en sortit quand il l’entendit monter les escalier. Il soupira à nouveau. Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir lui dire. C’est pas comme s’il allait l’écouter. Il se leva et monta les escaliers, toquant à la porte de son fils avant de se laisser entrer.

"Hoy! Tu sais, j’ai été appelé par le proviseur aujourd’hui? Tu t’es encore battu? T’as que ça à foutre? Tu sais que c’est pas franchement le meilleur moyen pour avoir une bourse et aller à la fac?"

Il aurait certes pu commencer autrement, avec un “comment ça va” mais bon, connaissant son gamin, c’est pas lui qui a eu le plus de mal.
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
« Comment sauver quelqu’un qui refuse d’être sauvé. »

Age : 16
Né(e) le : 27/08/2000
Quartier : Quartier Sud avec mon père ainsi que Hamilton et Washington nos chiens des golden puis Braveheart le chat.
Je suis : Lycéen
Inscrit depuis : 03/07/2017
Messages : 327
Célébrité : Dylan Muse Sprayberry, petit bébé
Rps en cours : Disponible pour trois rp !

+ Keisaac ♥ - Isannah ♥ - Lisaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Jeu 6 Juil - 20:46
Lâches moi la grappe !
Depuis la mort de ma mère c'est à dire il y a un peu plus d'un an, j'ai commencé à avoir des problèmes comportementaux au lycée, c'est comme ça, j'ai évacué ma tristesse de cette façon soit en me battant avec diverses personnes dans l'établissement scolaire. Sans nul doute que c'est une mauvaise idée et qu'un jour ou l'autre j'en payerais les frais, sans doute, mais honnêtement je n'en ai absolument rien à foutre parce qu'en fin de compte si lui il peut se permettre de boire depuis que Maman est morte moi j'ai le droit de me battre. Chacun sa merde, lui il se ruine les reins et divers autres organes vitaux et moi je défonce la gueule des petites merdes qui se trouve dans mon lycée c'est comme ça. Naturellement je sais très bien que cet évènement aura forcément une répercussion et que mon alcoolique de père sera prévenu rapidement de ce qu'il s'est passé dans la journée. Pour dire vrai je n'en ai absolument rien à faire de ce qu'il va me dire, s'il me parler évidemment, parce que depuis notre dernière dispute on ne parle plus, pas même pendant les repas, ça s'arrête a un simple "bonjour" comme celui que je lui ai fournis en rentrant et puis ça s'arrête là. Bien sûr je ne vais pas dire qu'une telle situation me plaît, c'est le seul parent qu'il me reste, autant j'ai mes grands-parents que j'aime fort qui me prendraient bien chez eux mais je n'en ai pas envie. Faut bien que quelqu'un veille sur l'ivrogne et ce n'est pas mes grands-parents qui vont faire ça. Encore moins ses collègues. Donc je veille sur lui et je m'assure qu'il ne dépasse pas les bornes avec sa boisson de merde, je fais en sorte qu'il ne fasse pas trop le con quand il boit. Ce n'est pas de tout repos c'est certain. Parfois j'ai juste envie de me casser à vive allure pour ne jamais revenir et qu'il reste dans sa merde dans laquelle il s'est foutu tout seul comme un grand. Mais je suis pas comme ça, je laisse pas les gens dans la merde alors mon père certainement pas... Je relève alors la tête de devant mon PC quand je l'entends toquer à ma porte et rentrer puis il gueule un bon coup me précisant qu'il est au courant de ce qu'il s'est produit tout en me parlant de mon avenir, je roule des yeux. « Comme si ce qu'il s'est passé allait remettre en cause mes études dans la médecine ou dans le psycho. T'es cinglé. » Dis-je sèchement tandis que je reporte mon attention sur mon ordinateur fixant avec attention la vidéo de crosse que je regardais précédemment. Au bout d'un moment, une fois que la vidéo fût terminée, je décide de lui offrir de nouveau mon attention. « Sincèrement. Je suis peut-être un petit con arrogant et violent mais quand je te vois toi, sincèrement hein, sincèrement... Je préfère être ce que je suis plutôt qu'être toi. » Balançais-je en me rendant bien compte que j'ai été un peu loin dans mes mots et sérieux ça me fait du mal de devoir lui dire toutes ces choses, vraiment pas. Mais j'ai opté bien des fois pour la manière douce en lui disant qu'il n'était pas seul qu'il pouvait s'appuyer sur moi, que je ne le lâcherais pas et il n'a pas arrêté. Donc depuis quelques temps je lui parle sèchement parfois même très durement et s'il le prend mal bah c'est comme ça... A lui de se remettre en question pas à moi pour le coup... Si je suis violent c'est en partie à cause de lui parce qu'à la mort de ma mère au lieu de veiller sur moi c'est moi qui ai dû veiller sur lui alors que je perdais ma mère. Il aurait dû être là pour moi mais non ce fût l'inverse, c'est moi qui ai dû prendre soin de lui et ça m'a profondément affecté de le voir aussi mal...
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2363-new-world-i-hope-isaacterminee http://marplespring.forumactif.org/t2371-my-friends-my-loves-my-bullshit-isaac-sprayberry

Membres
avatar
Age : 37
Né(e) le : 13/04/1980
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Prof d'histoire en Fac et lycée, écrivain
Inscrit depuis : 11/05/2017
Messages : 613
Célébrité : Chris Evans
Rps en cours : Armand
Abbagail
Ainsley
Nolan
Thomas
Isaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Ven 7 Juil - 11:22
Lâches moi la grappe !
Ce n’était pas la première fois que son fils se battait, depuis la mort de sa mère c’était régulier. Les deux ne géraient pas les choses de la bonne façon, et soyons franc, si Suzanne les observes, elle doit être désespérée. Et déçue. Surtout face à Keith, il devrait être celui qui gère le mieux, il devrait être là pour son fils, il le sait. C’est juste trop compliqué. Il ne boit pas comme un trou juste parce qu’il a soif! Y’a l’eau qui existe pour ça. Il boit parce que ça apaise sa douleur, pas complètement, jamais, mais un peu. Ça lui permet pendant quelque temps de s’éloigner un peu de la réalité, d’oublier qu’elle est morte, enfin pas vraiment, disons juste qu’une fois bourré, ça l’atteint moins. Isaac lui gère en se battant, pas la meilleure façon non plus. Une bourse pourrait lui être refusée s’il continu. Et même si les économies de ses parents pour son entrée à l'université, elles ne seront jamais suffisante pour tout couvrir. Du coup, il fallait bien qu’il essaie comme il pouvait de convaincre Isaac de garder ses poings loin du visage de ses camarades.

« Comme si ce qu'il s'est passé allait remettre en cause mes études dans la médecine ou dans le psycho. T'es cinglé. »

S’ils étaient en Europe, ouais, il serait tranquille. Malheureusement, les Etats-Unis sont moins marrant. S’il est venu ici, c’est vraiment uniquement pour sa femme, et s’il reste, c’est parce qu’Isaac a passé sa vie ici. Lui, même si l’histoire de l’amérique le passionne, ça ne veut pas dire qu’il en aime le système. L’histoire de la Chine et de la corée sont pas mal intéressantes aussi, ça veut pas dire qu’il veut aller y habiter non plus.

“Une bourse d’étude tu connais? Parce que même si t’es dans l’équipe sportive et que ça aide, ils vont aussi regarder ton dossier, et tes notes. D’ailleurs t’as déjà envoyé des candidatures j'espère?”

Chose débiles que les Etats-unis ont, les candidatures pour les différentes universités. Ils demandent aux gosses de choisir à seize ans. Lui à dix-huit était pas sûr de savoir ce qu’il voulait faire, alors à seize ans. Si on l’avait laissé faire, il serait partit au conservatoire parce que la guitare c’est cool, et il y’a vingt ans, il voulait finir guitariste. Heureusement pour tout le monde, il a choisit l’histoire. Idem, ça aussi à l’époque c’était un peu au pif, parce que c’est la matière qu’il préféré le plus. Mais il n’était pas sûr de savoir ce qu’il voulait faire non plus.

« Sincèrement. Je suis peut-être un petit con arrogant et violent mais quand je te vois toi, sincèrement hein, sincèrement... Je préfère être ce que je suis plutôt qu'être toi. »

Ouais, y’a pas grand monde qui préfèrerais être Keith. Même Keith préfèrerais ne pas être lui. Il serra le poing et la mâchoire. Peut-être que le barbu n’est pas le père le plus génial du monde, y’a pas photo, il fait de la merde. Mais au moins il lui fournit au moins un toit, et de la bouffe sur la table. Et tout le reste, internet, les ordis, les portables, c’est lui qui paie. Certes, ça ne fait pas tout, mais tout le monde n’a pas la force d’affronter la réalité quand les choses deviennent trop dur. Lui fait partie des faibles, il le sait.

Au moins t’es au courant. Il n’empêche que la prochaine fois que tu dérappes, tu vas te faire virer du lycée. Et pas sûr qu’une université te prenne après ça.

Il n’a jamais voulu ça, il n’a jamais voulu que son fils finisse comme ça, c’est de sa faute, il le sait aussi. Autre chose que l’alcool aide à oublier. Si les choses pouvaient être différentes, s’il pouvait recommencer, il le ferait. Mais c’est trop tard, le trou qu’il s’est lui même creusé est trop profond.

Je suis pas un exemple, t’en fais pas, je suis au courant! Mais au moins fait un effort pour finir médecin, ou psy! Parce que si tu continue, crois moi, tu finiras pas chirurgien!

Ouais, c’est pas franchement encourageant, mais c’est la vérité. Et de toute façon, il n’est pas là pour l’encourager, il est là pour lui remonter les bretelles.
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
« Comment sauver quelqu’un qui refuse d’être sauvé. »

Age : 16
Né(e) le : 27/08/2000
Quartier : Quartier Sud avec mon père ainsi que Hamilton et Washington nos chiens des golden puis Braveheart le chat.
Je suis : Lycéen
Inscrit depuis : 03/07/2017
Messages : 327
Célébrité : Dylan Muse Sprayberry, petit bébé
Rps en cours : Disponible pour trois rp !

+ Keisaac ♥ - Isannah ♥ - Lisaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Ven 7 Juil - 12:26
Lâches moi la grappe !
Je sais très bien qu'un jour ou l'autre je vais vraiment très mal terminer, je le sais très bien et pourtant malgré tout ceci je continue mes conneries à me battre avec telle ou telle personne sans jamais chercher plus loin. On peut même dire que je suis un fouteur de merde parce que parfois je cherche carrément à me battre avec untel ou untel. C'est sans doute ridicule de ma part d'agir de cette façon, je suis sans aucun doute un gros con de faire ce que je fais mais j'en ai besoin. Lui, l'ivrogne, s'il a besoin de boire de l'alcool en permanence ou encore de se droguer comme il le faisait précédemment et bien moi j'ai besoin de fumer mes clopes mentholées et de me battre avec diverses personnes. Ce sont les seules choses qui me permettent de rester fort et de me calmer quand je suis vraiment sur les nerfs. Je fume une clope ça calme mes nerfs presque immédiatement et je me bats avec quelqu'un j'évacue toute la frustration ainsi que la haine que je peux ressentir au fond de mon être. Donc oui d'accord dans un cas comme dans l'autre je me ruine physiquement et mentalement mais je m'en fou, j'en ai besoin. Il faut bien que je me calme quand je vois mon père se flinguer la santé avec sa putain de boisson de merde qui est dégueulasse en plus, j'ai tenté une fois de goûter derrière son dos cette boisson répugnante juste pour voir quel goût ça avait et franchement c'est dégueulasse, ça pique la langue et la bouche, ça fait mal à l'estomac, bref, y a rien de pire que l'alcool. Quand il me parle alors d'avoir une bourse je roule des yeux, je suis capitaine de l'équipe de LaCrosse la bourse je l'aurais de source sûre et je trouve ça ridicule qu'il puisse remettre ça en question. « La bourse je l'aurais t'en fais pas à ce sujet-là. Je suis capitaine je te rappelle ! Quant aux candidatures j'en ai déjà posé plusieurs dans diverses universités, celle de Détroit, Stanford, Duke, Yale, Princeton, Brown, New York University et Harvard. J'ai postulé dans les meilleures et dans celle qui est la plus près. Sans nul doute que dans les chères j'aurais jamais une place là-bas parce que je suis clairement pas une tête mais je veux le meilleur je tente le meilleur. Tu vas me reprocher ça aussi ? » Répondis-je en roulant des yeux tandis que je fixe l'écran de mon ordinateur pour éviter d'affronter son regard parce que oui pour le coup il m'agace plus qu'autre chose. Au bout du compte je finis par poser de nouveau mon regard sur lui et lui dis ce que je pense concrètement de lui et ce que je ne veux pas être s'il l'a mal prit il n'en montre rien mais il m'apprend que si je continue comme ça je vais me faire virer du lycée et qu'une université ne voudra pas de moi après ça, je blêmis alors. « Tu mens il est même pas question de me virer. Je suis le capitaine de l'équipe ils peuvent pas me virer ils ont besoin de moi pour les matchs, ils peuvent pas virer le capitaine c'est impossible ! » Balançais-je sèchement mais aussi effrayé par ses paroles, je n'en crois pas un mot bien sûr mais c'est certain que ça fait flipper qu'il puisse me dire des choses comme ça. Me dire qu'on pourrait me virer juste parce que j'ai besoin de me défouler c'est juste flippant. Il ne s'arrête pas là et me demande alors de faire un effort pour rentrer dans la médecine ou dans la psycho, je roule des yeux. « C'est bon j'ai bien compris ce que j'avais à faire. J'ai rien à apprendre de toi. » Lâchais-je particulièrement énervé qu'il tente de faire la leçon, ça fait je ne sais combien de temps qu'il a pas assumé son rôle de père et maintenant il recommence ? C'est une blague ? « Franchement hein... Tu te décides a assumer ton rôle de père mille ans trop tard je sais pas si tu t'en rends compte. » Affirmais-je en roulant des yeux. Oui je suis sans doute trop dur dans mes mots, peut-être un peu trop excessif aussi mais je n'y peux rien. Avec les années je suis devenu bipolaire et j'en suis au stade où je ne sais plus contrôler mes émotions par conséquent les mots sortent et parfois ils peuvent être très durs à entendre...
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2363-new-world-i-hope-isaacterminee http://marplespring.forumactif.org/t2371-my-friends-my-loves-my-bullshit-isaac-sprayberry

Membres
avatar
Age : 37
Né(e) le : 13/04/1980
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Prof d'histoire en Fac et lycée, écrivain
Inscrit depuis : 11/05/2017
Messages : 613
Célébrité : Chris Evans
Rps en cours : Armand
Abbagail
Ainsley
Nolan
Thomas
Isaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Dim 9 Juil - 10:24
Lâches moi la grappe !
Il détestait les disputes avec son fils. Tous les parents détestent ça en même temps. Le problème, c’est que lui n’avait plus vraiment le rôle du policier dans cette famille. Enfin, ce qu’il en reste. Il avait perdu ce droit lorsqu’il s’était mis à boire il le savait, et il le comprenait. Mais le besoin de boire était vite devenu plus fort que lui. Il a perdu le contrôle. Si sa femme le voyait têtue comme elle était, elle reviendrait parmis les vivant, lui foutrait deux grandes baffes, et lui ferait arrêter la boisson.

« La bourse je l'aurais t'en fais pas à ce sujet-là. Je suis capitaine je te rappelle ! Quant aux candidatures j'en ai déjà posé plusieurs dans diverses universités, celle de Détroit, Stanford, Duke, Yale, Princeton, Brown, New York University et Harvard. J'ai postulé dans les meilleures et dans celle qui est la plus près. Sans nul doute que dans les chères j'aurais jamais une place là-bas parce que je suis clairement pas une tête mais je veux le meilleur je tente le meilleur. Tu vas me reprocher ça aussi ? »

Si seulement c’était aussi facile que ça. Dans une petite ville comme Marple spring, les élèves passent en dernier quant aux bourses. Les grand lycées de Détroits et leurs équipes de sport passeront avant. Et qu’il soit capitaine ou non, le proviseur n’en a pas grand chose à faire. Alors s’il décide de virer Isaac, même pour quelques jours, ce sera inscrit dans son dossier, et dieu sait que les chances d’avoir une bourse s’amaigriront. Si ce n’était pas le simple petit lycée du coin, et qu’Issac était vraiment connu comme le meilleur joueur de Détroit et ses alentours, pourquoi pas, mais pas sûr que ce soit le cas. Les meilleurs Université du pays regardent d’abord les revenus, puis le dossier, ensuite le sports et enfin les notes.

« Tu mens il est même pas question de me virer. Je suis le capitaine de l'équipe ils peuvent pas me virer ils ont besoin de moi pour les matchs, ils peuvent pas virer le capitaine c'est impossible ! »

Il soupira, on dirait un gamin trop gâté qui vient de se faire arrêter et qui sort un truc “mon père connaît le juge” aux flics pour qu’ils le laissent partir. Sauf que son père le juge il l’a vu une fois dans sa vie quand il avait un cours avec lui en maternelle avant de changer de classe. En plus avec le nombre de gens qui gueulent au sujet de l’injustice et l’inégalité des élèves prétendant à une bourses, peut-être que les conditions d’obtentions seront revues. Elles l’ont bien été il n’y a pas si longtemps. Maintenant il faut au moins la moyenne, ce qui est normal. Keith fait parti de ses gens là d’ailleurs, ceux qui pensent que les sportifs sont trop favorisés. Tant mieux pour son fils il en est un, il n’empêche que c’est injuste pour les autres.

« C'est bon j'ai bien compris ce que j'avais à faire. J'ai rien à apprendre de toi. »

Mouais, malheureusement, ça, Keith n’en était pas sur. Suffisait de le voir lui, il a bien compris que l’alcool ruinait sa vie, mais ça ne change pas le fait qu’il n’arrive pas à arrêter. Il essaie, il se soigne, comme il peut, et pas de façon très effective, mais il essaie. Il s’est bien amélioré ces derniers mois. Son psy veut qu’il se rende à des réunions d’Alcoolique Anonymes. On verra. Un jour peut-être, mais pas pour le moment.

« Franchement hein... Tu te décides a assumer ton rôle de père mille ans trop tard je sais pas si tu t'en rends compte. »

Il le sait, mais il le doit. S’il veut voir son fils entrer à la fac, sans avoir à faire un emprunt. Enfin, pour la première années, il aura assez pour financer son fils, c’est sûr, les années qui suivent, peut-être moins.

Hey! Moi j’dis ça pour toi! Quand la prochaine fois que tu te décideras à péter la gueule à un de tes petits camarades tu te feras virer pour une semaine ou plus, il faudra pas dire que je t’avais pas prévenu. Tu veux te défouler et tapper quelque chose? fait de la boxe, du kung fu ou un truc dans le genre. Mais arrête d’utiliser la tronche des autres élèves comme punching ball!

Si seulement sa femme était encore là, si les rôles étaient inversé. Elle gèrerait probablement mieux que Keith, c’était même sûr. Cette femme était absolument exceptionnelle.

Crois le ou non, j’veux quand même que tu réussisses. J’suis pas un modèle, je sais aussi! Tu me détestes, ça aussi je suis au courant! Là n’est pas la problème! Pas aujourd’hui en tout cas. Le problème est que si tu n’arrête pas, ça va te porter préjudice, crois moi! capitaine ou non.

Qu’il l’écoute, au moins pour cette fois. Histoire qu’il finisse pas par se casser la gueule en cours de route. Et s’il continue, c’est sûr que ça arrivera.
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
« Comment sauver quelqu’un qui refuse d’être sauvé. »

Age : 16
Né(e) le : 27/08/2000
Quartier : Quartier Sud avec mon père ainsi que Hamilton et Washington nos chiens des golden puis Braveheart le chat.
Je suis : Lycéen
Inscrit depuis : 03/07/2017
Messages : 327
Célébrité : Dylan Muse Sprayberry, petit bébé
Rps en cours : Disponible pour trois rp !

+ Keisaac ♥ - Isannah ♥ - Lisaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Dim 9 Juil - 11:31
Lâches moi la grappe !
Parfois j'ai juste envie de lui dire de se réveiller, que je ne le hais pas, que je le soutiens et tout et qu'il n'est pas seul dans cette épreuve. Moi aussi Maman me manque, énormément même, elle me manque à chaque instant, je pense à elle ainsi qu'à mon petit frère qui devrait être parmi nous dans cette maison tout comme elle. Je pense à eux deux et je me dis que c'est très dur de vivre sans elle et sans l'avoir connu lui, j'aurais peut-être pas été le meilleur grand frère de la Terre, j'aurais certainement eu de gros défauts, on se serait sûrement pris la tête à plusieurs reprises parce que je suis assez excessif quand je veux... Mais je l'aurais aimé mon frère, je l'aurais protégé de tout le monde et n'importe qui et quand je me rappelle qu'il n'est pas là et ne sera jamais là c'est sûr que ça me fait du mal. Plus encore, quand je me retrouve face à mon alcoolo de père et qu'on se prend la tête comme maintenant j'ai juste envie de lui dire certaines choses douces pour qu'il se calme mais je ne le fais pas parce que j'ai bien compris que la douceur pour le calmer ça ne servait à rien. C'est à croire que lorsqu'on est doux avec lui il prend ceci comme si on l'incitait à boire plus, comme si on l'encourageait dans sa dépendance face à cette merde de boisson. Donc j'ai laissé la douceur de côté et je lui gueule dessus parfois en lui hurlant des choses désagréables à la gueule ce qui ne me fait jamais plaisir. Me prendre la tête avec mon père ne me fera jamais plaisir, même là je me sens mal de lui dire tout ça, vraiment mal, il ne s'en rend peut-être pas compte, il ne se rend peut-être pas compte que je ne le hais pas, il ne se rend peut-être pas compte que j'ai encore de la tendresse. Et oui évidemment s'il ne s'en rend pas compte c'est parce qu'il boit et qu'il est souvent trop alcoolisé pour se rendre compte de quoi que ce soit. Il perd pied et moi aussi, je suis perdu, confus et déprimé face à tout ceci, j'ai perdu ma mère, elle me manque, j'ai tout perdu non seulement ma mère mais aussi mon père et c'est dur. Donc oui j'aimerais qu'il comprenne, qu'il réalise a quel point ça peut être dur à gérer pour moi. Néanmoins je n'en dis rien, je garde pour moi ce que je pense et ressens, je garde ma tristesse enfouie au fond de moi et je me tais, je tente de garder un style de vie tout en me défoulant sur les gros cons du lycée comme je l'ai fais cet après-midi. Lui il semble penser que c'est inutile que je fasse ça et bien moi je pense sincèrement que boire et mettre sa santé en danger juste parce qu'on est pas foutu d'affronter la réalité telle qu'elle est c'est un sérieux manque de courage. Mais ce n'est que mon point de vue personnel. « Ha ouais ok. Faire du karaté ou je ne sais quoi ok très bien. Bon et quand on vient m'emmerder dans les couloirs parce que je suis tout petit ou je ne sais quoi encore je fais quoi ? C'est moi qui dois servir de punching-ball dans ces moments-là ? C'est ça ? Je dois être la victime dans l'histoire ? Ben non désolé il est hors de question que j'en suis rendu à devenir une sous merde qui se défend pas. On vient me faire chier je cogne au moins après je me fais respecter. » Balançais-je tout en roulant des yeux, oui, hors de question que je sois dans la position du faible, il en est strictement hors de question. Pourquoi c'est hors de question ? C'est très simple parce que cette position je l'aie ici à la maison quand je rentre le soir et que je le trouve complètement bourré ou défoncé pendant un temps, cette position je l'ai toujours quand je rentre chez moi et que je le trouve comme ça. Et cette position il est tout à fait impossible que je l'ai aussi au lycée, à la maison c'est déjà dur alors si je l'avais aussi au lycée ce ne serait plus vivable, je finirais par me couper les veines ou que sais-je encore tant ça me tuerait. Donc je cogne et j'évacue ma frustration que j'accumule à la maison à cause de lui, j'évacue en cognant des petits cons comme le Tocard de cet après-midi. Et je n'ai pas à me sentir mal d'évacuer comme ça. Lui s'il a le droit de se bourrer la gueule en permanence moi j'ai le droit de me battre. « Je ne te déteste pas. Arrêtes de croire que le monde entier te déteste. Je t'en veux ça c'est une valeur sûre. Je t'en veux parce que tu as abandonné du jour au lendemain, tu as abandonné alors que t'as encore un fils. Dans ton comportement on pourrait croire que tu as tout perdu mais c'est faux, moi je suis en vie et en bonne santé. » Dis-je à mon père tout en le fusillant du regard, ça y est, c'est dit, enfin il sait ce que je pense et ressens c'est la première fois depuis un an que j'arrive à lui dire les choses comme elles sont sans nul doute que ça lui fera mal de se manger la vérité en face comme ça mais il fallait que ça sorte. Trop longtemps j'ai gardé ceci pour moi, trop longtemps j'ai gardé pour moi mes pensées les plus profondes et à un moment donné faut que ça sorte...
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2363-new-world-i-hope-isaacterminee http://marplespring.forumactif.org/t2371-my-friends-my-loves-my-bullshit-isaac-sprayberry

Membres
avatar
Age : 37
Né(e) le : 13/04/1980
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Prof d'histoire en Fac et lycée, écrivain
Inscrit depuis : 11/05/2017
Messages : 613
Célébrité : Chris Evans
Rps en cours : Armand
Abbagail
Ainsley
Nolan
Thomas
Isaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Dim 9 Juil - 18:03
Lâches moi la grappe !
Il commençait à se demander s’il avait bien fait de venir lui parler. Il pouvait bien dire à la plupart des gens d’aller se faire voir, mais pas à son fils. Il avait finit par lui proposer de faire de la boxe s’il voulait se défouler, ça lui coûtera toujours moins cher que de frapper ses camarades. Au moins, il ne risquera pas de se faire virer avec ça.

« Ha ouais ok. Faire du karaté ou je ne sais quoi ok très bien. Bon et quand on vient m'emmerder dans les couloirs parce que je suis tout petit ou je ne sais quoi encore je fais quoi ? C'est moi qui dois servir de punching-ball dans ces moments-là ? C'est ça ? Je dois être la victime dans l'histoire ? Ben non désolé il est hors de question que j'en suis rendu à devenir une sous merde qui se défend pas. On vient me faire chier je cogne au moins après je me fais respecter. »

Il leva les yeux au ciel, c’est pas ce qu’il a dit non plus. Il ne veut pas que son fils revienne pleins de bleus, c’est loin d’être ce qu’il a dit, mais il y a des solutions qu’il n’implique pas de violence, appeler un prof, c’est pas compliqué, ou se plaindre au CPE non plus. Certes, ça ne marche généralement pas, mais faire un rappel à l’ordre avec un “j’vais poursuivre l’école en justice si rien est fait” de la part des parents, ça aide. Et puis son père bosse au lycée. Le problème c’est que les gosse pense qu’aller voir un adulte, ou alors que ça fait “loser”. Non a la place ils préfèrent en venir au poings et risquer de se faire virer. Il soupira un grand coup. Ouais, il y’avait peu d’espoir que son fils arrête de se battre. Il leva les yeux au ciel. Suzanne, revient! Il a besoin de toi. Les deux ont besoin d’elle, mais Keith gérait tellement mal, qu’il aurait vraiment mieux valu que ce soit elle qui reste.

« Je ne te déteste pas. Arrêtes de croire que le monde entier te déteste. Je t'en veux ça c'est une valeur sûre. Je t'en veux parce que tu as abandonné du jour au lendemain, tu as abandonné alors que t'as encore un fils. Dans ton comportement on pourrait croire que tu as tout perdu mais c'est faux, moi je suis en vie et en bonne santé. »

Que répondre à ça? Il n’a pas tort, et pour ce qui est de le détester, il devrait. Il en a tout les droits. Il secoua la tête. Oui son fils est encore bien en vie, et c’est la seule et unique raison qui fait que Keith est encore en vie. Il se serait tiré une balle en pleine tête il y a bien longtemps maintenant.

Et bien reste le! et évite de te battre. Sérieusement. Tu ne me crois peut-être pas, mais le proviseur en a ras-le-cul des gosses qui se battent dans les couloirs. Je sais que je suis la dernière personne ayant le droit de te faire la leçon, mais évite de te battre. Au moins pendant un temps histoire que le proviseur t’oublies un peu.”

Il sait très bien pourquoi il se bat, pour la même raison que Keith boit. D’ailleurs il a tellement envie d’un verre la maintenant tout de suite. Il en avait les mains tremblantes. Les effets secondaires du manque, il avait bien pris un verre, mais bon, c’était pas grand chose, et il n’avait pas vraiment ressenti les effets, disons que son corps attendait la suite avec impatience. Et son cerveau aussi. Comment donner plus raison à son fils, si ce n’est en partant pour boire. Oui il l’a bel et bien abandonné.

“J’suppose qu’on a fini, j’ai dit ce que j’avais à dire, même si je pense pas que tu vas m’écouter. Je détesterais juste que tu loupes une bourse parce que tu t’es battu.

Il ferait avec si ça finissait par être le cas, il trouverait un moyen, il bosserait dans un autre lycée à Détroit s’il le fallait. Ils verraient bien, peut-être que les économies qu’ils avaient fait seraient suffisante, même s’il n’y croyait pas trop. Surtout que malheureusement il avait dû en prendre un peu pour pouvoir payer l’enterrement de sa femme, on se rend pas compte, mais c’est super cher.
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
« Comment sauver quelqu’un qui refuse d’être sauvé. »

Age : 16
Né(e) le : 27/08/2000
Quartier : Quartier Sud avec mon père ainsi que Hamilton et Washington nos chiens des golden puis Braveheart le chat.
Je suis : Lycéen
Inscrit depuis : 03/07/2017
Messages : 327
Célébrité : Dylan Muse Sprayberry, petit bébé
Rps en cours : Disponible pour trois rp !

+ Keisaac ♥ - Isannah ♥ - Lisaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Dim 9 Juil - 18:34
Lâches moi la grappe !
De base pour moi c'est plutôt clair pour l'instant présent, le proviseur lui a parlé et lui a clairement fait comprendre que si jamais je continuais à me battre j'allais être exclu du lycée, ç'a le mérite d'être clair. Et oui ça m'énerve, ça me prend sérieusement la tête parce que pour le coup je sais que je n'ai pas d'autres choix que d'arrêter. Franchement ça me fait chier de l'admettre mais je sais qu'il a raison l'alcoolo quand il dit que si je continue sur cette voie là je vais perdre ma chance d'obtenir une bourse parce qu'aucune université, pas même une pourrie, accepterait avec joie que je rejoigne son établissement alors que j'ai des problèmes comportementaux. Bien sûr ça me chagrine et ça me fait sérieusement chier parce qu'en fin de compte je me donne au maximum pour avancer, pour aller de l'avant, pour vivre ma vie comme bon me semble mais plus le temps passe et plus ça devient délicat. Maman me manque, je ressens un vide énorme au fond de moi et plus j'y pense plus le vide est profond et douloureux. Parfois j'ai juste l'impression que je tombe dans un trou sans fond, un trou tellement profond, un trou où il y a des falaises auxquelles que je m'accroche et qui me blessent. J'ai cette impression de temps en temps et ça me donne juste envie de pleurer parce que depuis que Maman n'est plus là j'ai tout perdu. Si lui il a cette impression d'avoir perdu tout le monde et bien moi ce n'est pas qu'une impression. Il m'arrive de temps en temps de me dire que mon père est mort, que je l'ai enterré en même temps que ma mère et mon frère, que je les ai enterrés tous les trois et que désormais je suis tout seul vivant un colocataire que je ne connais pas, un homme d'un certain âge qui ressemble comme deux gouttes d'eau à mon père mais qui n'est pas mon père. Il lui ressemble, c'est son parfait jumeau mais ce n'est pas lui, à la place ce colocataire est un trouillard, un faible, un alcoolique de merde comparé à mon père qui était un homme fort et digne, là franchement ce colocataire je ne le connais pas. Et même si je sais que c'est bel et bien mon père cet homme, qu'il n'est pas mort comme ma mère et mon frère il n'en reste pas moins que cet homme je ne le reconnais plus. Avant c'était mon modèle sur Terre, il m'a donné cette passion pour le sport en général, il m'a apprit à me défoncer toujours plus pour les personnes et choses que j'aime dans la vie. Il m'a tellement donné et il a fallu qu'elle meure, ce monstrueux accident, cet accident qui a causé sa mort et celle de mon frangin, il a fallu que ça arrive et j'ai tout perdu. Je me sens tellement seul c'est horrible, tellement seul et incompris. Alors, lorsque je vins à entendre ses mots, ses conseils, recommandations j'acquiesce comprenant qu'il s'inquiète vraiment, que ce n'est pas qu'une façade, que c'est bien la réalité. « Bien j'arrêterais. Je ne veux pas prendre le risque de foutre ma vie en l'air juste pour des sous merdes au lycée. Au besoin je les cognerais à la sortie du lycée au moins là ça ne regardera qu'eux et moi certainement plus le lycée. » Informais-je l'alcoolique que je scrute longuement de mes yeux bleus tout en roulant des yeux, il a ma parole, je ne recommencerais pas pour le moment. Mais c'est sûr que j'aimerais qu'il fasse de même, qu'il cesse de boire pendant une certaine période comme moi j'arrêterais de me battre durant un temps. Néanmoins je ne demanderais rien, s'il veut le faire il le fera de lui-même et puis ça fait longtemps que je n'ai plus aucun espoir face à mon père. Je sais très bien qu'il préfère ses boissons dégueulasses par rapport à moi qui ne compte tellement plus pour lui. Tout ceci j'en suis conscient, inutile donc que je me voile la face, faut voir la vérité en face par conséquent je le fais, je vis avec. Ou tout du moins j'essaye de vivre avec. Finalement il semble avoir envie de terminer cette conversation je hausse des épaules tout en le scrutant longuement. « Oh donc plus de reproches à me faire ? C'est bon ? Tu vas aller t'enfiler une bouteille entière et oublier cette conversation ? C'est ça le programme ? » Questionnais-je sèchement tout en le fusillant du regard dégoûté qu'il puisse avoir une discussion sérieuse avec moi pour ensuite aller l'oublier et la noyer dans l'alcool. C'est donc ça ? J'en suis rendu à ça avec lui maintenant ? J'en suis rendu à être le fils qui soûle son père dans tous les sens du terme ? Ben putain on peut pas faire pire...
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2363-new-world-i-hope-isaacterminee http://marplespring.forumactif.org/t2371-my-friends-my-loves-my-bullshit-isaac-sprayberry

Membres
avatar
Age : 37
Né(e) le : 13/04/1980
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Prof d'histoire en Fac et lycée, écrivain
Inscrit depuis : 11/05/2017
Messages : 613
Célébrité : Chris Evans
Rps en cours : Armand
Abbagail
Ainsley
Nolan
Thomas
Isaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Mer 12 Juil - 18:09
Lâches moi la grappe !
Des fois, il aimerait vraiment que les choses soient plus simples. Tout le temps en fait. C’est aussi une des raisons qui le poussait à boire. L’alcool rendait les choses plus simple, enfin, du moins, ça en donnait l’impression. C’était toujours ça de pris, et puis de toute façon maintenant, il ne contrôlait plus vraiment sa consommation, ce n’est plus qu’il en avait envie, mais qu’il en avait besoin d’une certaine façon. C’est le problème des addictions. Ca ne l’empêchait pas de s’inquiéter pour son fils, bourré ou non. Il aimait son fils, même si clairement, il ne le montrait pas, et le faisait souffrir.

« Bien j'arrêterais. Je ne veux pas prendre le risque de foutre ma vie en l'air juste pour des sous merdes au lycée. Au besoin je les cognerais à la sortie du lycée au moins là ça ne regardera qu'eux et moi certainement plus le lycée. »

Bon, c’était pas tout à fait ce à quoi il s’attendait, mais c’était toujours ça de gagné. Le proviseur ne l’aurait plus dans le viseur. Il comprenait que les élèves ne devaient pas se battre, la violence ne résout rien, elle n’amène à rien. Même si des fois un bon coup de poing dans la gueule de certaines personnes faisait du bien. Genre quelqu’un qui va insulter sa femme par exemple, c’était déjà arrivé. Ce n’était peut-être pas la bonne solution, mais ça soulageait un peu sa colère, donc oui, il comprenait le proviseur, mais il comprenait aussi son fils. Surtout au lycée, la discussion est rarement la solution la plus effective. Lui n’avait pas le droit de frapper des élèves, mais c’était loin d’être l’envie qui lui manquait souvent. Il savait bien que certains élèves pètent plus haut que leur cul et pensent avoir le droit de rabaisser les autres et de manquer de respect à tout le monde. Ceux là méritent des baffes, et leurs parents aussi souvent. Il soupira quand même à la réponse de son fils. C’est pas comme s’il lui avait dit qu’il ne se battrait plus jamais.

Je suppose que j’obrtiendrait pas mieux. Te fais pas choper par les flics du coup! Et fais en sorte de pas prendre trop de coups! Des côtes cassées, ça fait mal, et ça t’empêcherait de jouer!

On pourrait croire qu’il s’en fout de savoir que son fils se bat, mais non, c’est juste qu’il a bien compris que ce n’est pas lui qui l’en empêcherait. Et c’est pas comme s’il pouvait encore le punir de jeux vidéos, ou un truc dans le genre. Cela ne servirait à rien, il le sait.

« Oh donc plus de reproches à me faire ? C'est bon ? Tu vas aller t'enfiler une bouteille entière et oublier cette conversation ? C'est ça le programme ? »

Que répondre à ça? C’est exactement ce qu’il va faire. Peut-être pas de là à oublier la conversation qu’ils viennent d’avoir non plus. Il voulait juste se sentir bien. Si seulement il avait trouvé un moyen de fair ça avant d’être dépendant de l’alcool. Mais non, pas à temps du moins.

D’autres reproches? je t’ai juste demandé d’arrêter de te battre au lycée! J’ai juste pas envie que tu perdes la chance d’une bourse pour ça. Quant au programme tu sais quoi?...

Il s’était énervé sur la dernière partie de sa phrase, mais s’était arrêté avant de dire quelque chose de méchant. C’était pas la peine. Pas maintenant. Oui il avait envie de redescendre, et d’ouvrir une bouteille. Mais bon, ça faisait longtemps qu’ils n’avaient pas eu une conversations aussi calme. Alors pourquoi pas tenter de la maintenir en vie. Il se dégagea de la porte où il était resté depuis qu’il était arrivé et s’assit sur le lit.

J’peux savoir pourquoi tu t’es battu? Qu’est-ce qu’il t’as fait, et dit moi au moins que t’as gagné haut la main!

Il tenta un faible sourire. Vraiment faible. Mais un sourire quand même. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas parlé. D’habitude ce n’était que des engueulades. Aujourd’hui, il avait la force de tenter quelque chose, de tenter de communiquer.
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
« Comment sauver quelqu’un qui refuse d’être sauvé. »

Age : 16
Né(e) le : 27/08/2000
Quartier : Quartier Sud avec mon père ainsi que Hamilton et Washington nos chiens des golden puis Braveheart le chat.
Je suis : Lycéen
Inscrit depuis : 03/07/2017
Messages : 327
Célébrité : Dylan Muse Sprayberry, petit bébé
Rps en cours : Disponible pour trois rp !

+ Keisaac ♥ - Isannah ♥ - Lisaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Mer 12 Juil - 18:44
Lâches moi la grappe !
Au moins, nous avions fini par discuter je suppose que c'est déjà une bonne chose, un bon début tout du moins c'est ce que je pense et m'ose à espérer en cet instant précis parce que pour le coup il est clair que je souffre énormément de cette situation dans laquelle nous sommes actuellement. Qu'on se prenne la tête, qu'il picole est une chose mais que l'on puisse en arriver au stade où on s'ignore, ou on ne s'adresse quasiment plus la parole là c'est limite pathétique. Pourtant c'était notre quotidien depuis plusieurs mois, depuis que j'ai pété un énorme câble face aux joins qu'il fumait ainsi qu'à l'alcool qu'il ingérait déjà depuis plusieurs mois. Fort heureusement mes précédents hurlements ont visiblement portés légèrement leurs fruits étant donné qu'il ne se drogue plus, il boit toujours mais moins je trouve. A voir s'il s'arrête définitivement un jour, j'aimerais qu'il s'arrête, j'aimerais qu'il redevienne l'homme que j'ai toujours connu, cet homme que je voyais comme mon modèle, comme mon idole, comme une personne respectable. Donc oui à voir s'il change ou plus précisément qu'il redevient tel qu'il était avant, j'adorerais en tout cas. Pour un peu toutes ces raisons je suis ravi qu'on ai pu discuter aujourd'hui, évidemment c'était plus un sermon de sa part face à mes problèmes comportementaux plus qu'une réelle discussion d'un père envers son fils mais c'est déjà un début. Avec un peu de chance peut-être qu'il se décidera à me parler à nouveau, qu'il n'aura pas peur, ou que sais-je encore, de moi. Quoi qu'il en soit je garde l'espoir pour une vie meilleure où il me reviendra entièrement, oui je garde l'espoir parce que l'espoir c'est tout ce qu'il me reste désormais. Quand il me fait un commentaire sur des côtes fêlées j'acquiesce et le scrute durement. « T'as pas à t'inquiéter pour mes os ou quelconque membre de mon corps, je sais me battre et je sais me défendre aussi donc pas besoin de s'inquiéter. » Répondis-je simplement tout en haussant des épaules comme pour montrer que je n'ai pas peur du tout. Au contraire, les personnes avec qui je me bats en général sont pourris en matière de baston, ce sont des gros cons qui se croient des durs alors qu'ils pleurent quand ils se reçoivent un coup dans le nez, je dis pas ça fait mal, mais moi quand on me cogne dans le nez ça me donne pas envie de pleurer juste de cogner encore plus fort et donc de faire encore plus mal. Finalement je lui demande s'il a d'autres reproches à me faire ou s'il compte simplement descendre et s'enfiler une bouteille il semble blasé par mes mots, c'est l'impression que j'en ai en tout cas. Il me répond alors que non, qu'il ne m'a pas fait de reproches, qu'il a juste demandé que je m'arrête de me battre puis il en vint sur son programme, il semble énervé mais ne poursuit pas sa phrase, je le scrute sévèrement sans rien répondre attendant de voir s'il va s'oser à répondre ou non. Durant de longues secondes je le regarde on peut même dire que je le défie du regard de poursuivre, je le cherche quoi, mais au lieu de m'en mettre plein la gueule il s'assoit sur mon lit juste à côté de moi et me demande s'il peut savoir pourquoi je me suis battu tout en souhaitant à savoir si j'ai remporté cette baston, je ricane amusé qu'il puisse douter de mes qualités de bagarreur. « Tu crois quoi ? Je lui ai niqué la gueule à ce Tocard. » Répondis-je plus amusé qu'autre chose qu'il puisse me demander une telle chose, moi me faire défoncer ? Et puis quoi encore ? « Et ce qu'il s'est passé est très simple... Il traite sa nana comme un morceau de viande qu'il saute et qu'ensuite il exhibe à tous le lycée la faisant passer pour la salope du coin. J'aime pas ça. J'ai pas de meuf ni rien mais si j'en avais une je la traiterais bien, je la traiterais comme toi tu traitais Maman. Donc j'aime pas qu'il la fasse passer pour une pute, qu'il puisse l'agresser comme ça devant tout le monde et raconter à tout le monde comment il la saute quand ils sont que tous les deux. J'aime pas ça, je trouve ça malsain et irrespectueux. Donc je suis allé voir sa nana tout à l'heure et je lui ai donné ma façon de penser, elle semblait touchée que quelqu'un prenne son parti et ne la prenne pas pour une pimbêche ou une pute donc vas savoir pourquoi elle s'est imaginée que je la draguais alors que pas du tout. Le Tocard est passé par là à ce même moment et m'a vu avec sa nana et il m'a chauffé donc je l'ai défoncé. » Expliquais-je en roulant des yeux blasé de me rappeler à quel point ce type est un porc. Le pire c'est que cette meuf il la cocue avec une excellente partie des meufs du lycée et ça me dégoûte encore plus qu'un mec comme lui ne soit plus puceau alors que moi je suis encore vierge, j'ai jamais rien fais, pas même un petit bisou de rien du tout. Oui ça me dégoûte qu'un pareil porc s'envoie en l'air avec toutes les nanas du lycée tandis que moi je reste tout seul avec ma main droite, c'est pathétique.
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2363-new-world-i-hope-isaacterminee http://marplespring.forumactif.org/t2371-my-friends-my-loves-my-bullshit-isaac-sprayberry

Membres
avatar
Age : 37
Né(e) le : 13/04/1980
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Prof d'histoire en Fac et lycée, écrivain
Inscrit depuis : 11/05/2017
Messages : 613
Célébrité : Chris Evans
Rps en cours : Armand
Abbagail
Ainsley
Nolan
Thomas
Isaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Ven 14 Juil - 17:24
Lâches moi la grappe !
Les choses avaient été bien plus calme que ce à quoi il s’était attendu en arrivant. tant mieux, ça changeait des cris, et des insultes. Ce n’est pas Keith qui allait s’en plaindre, loin de lui cette idée.

« T'as pas à t'inquiéter pour mes os ou quelconque membre de mon corps, je sais me battre et je sais me défendre aussi donc pas besoin de s'inquiéter. »

C’est pas parce qu’il sait se défendre que Keith ne s’inquiète pas. Il pourrait être aussi fort que John Wick, il s'inquiéterait quand même. Isaac ne le croit peut-être pas, parce qu’il boit. Mais même bourré il aime et s’inquiète pour son fils. C’est pour ça qu’il essaie comme il peu de se battre contre ses démons, lui apparement n'est pas un bon combattant. La suite des paroles de son fils manquèrent presque de le mettre en colère. Keith s’arrêta à temps avant de sortir quelque chose qu’il regretterait. Chose qu’il n’aurait pas fait s’il avait bu. Il s’assit sur le lit d’Isaac, demandant ce qu’il s’était passé. On ne peut pas dire que le proviseur lui avait donné beaucoup d’explications. Et puis lui non plus n’en avait pas demandé de toute façon. Il était juste rentré chez lui, sans discuter plus. Et puis, son fils pouvait lui donner plus d’information sur ce qu’il s’était passé, même si à la base, il n’avait pas prévu de demander.

« Tu crois quoi ? Je lui ai niqué la gueule à ce Tocard. »

Que de violence. Mais t’en mieux. Il connaît un peu l’élève avec qui il s’est battu, il l’a en classe, et lui aussi voudrait lui encastrer la tête dans le mur, ce serait juste pas sympas pour les mecs qui devraient repasser derrière lui pour réparer le mur. Mais bon, ce n’est pas parce que Isaac sait se battre qu’il évite tous les coups et qu’il ne trouvera jamais plus fort que lui. Isaac lui expliqua pourquoi il s’était battu avec ce mec, ce qui avait déclenché cette bagarre. Bizarrement, venant de l’élève en question, ça ne l’étonnait même pas qu’il traite sa petite amie comme l’avait décrit son fils. Malheureusement tous les parents n’enseignent pas le respect à leur enfants. Et c’est bien triste. Au moins son fils ne se battait pas pour n’importe quoi, et ça c’est bien. C’est rassurant, un peu.

A croire que certains gamins sont éduqué en 1950. C’est malheureux qu’il y est encore tant de gens comme ça à notre époque. Surtout à son âge. Tu lui a demandé s’il aimerait que sa mère soit traité comme lui traite cette fille? Il faudrait qu’il y est des cours sur le respect et la tolérance. Puisque les parents sont incapable de l’enseigner.

Des fois il se demande si l’époque du bonnet d’âne était pas mieux, au moins les profs étaient respecté et les élèves plus assidus. aujourd’hui, si un élève a une mauvaise note, c’est le prof en tort et pas l’élève, c’est devenu n’importe quoi. Et on demande aux étudiantes de ne pas découvrir leurs épaules, ni leurs jambes. Il serait peut-être temps de leurs dire qu’elles peuvent porter ce qu’elles veulent, et demander aux garçons de ne pas les insulter ou les dégrader pour ce qu’elles portent. Les filles n’ont pas le droit de s’habiller comme elles veulent, mais les mecs peuvent porter des T-shirt complètement sexiste, le problème est loin de venir des filles. Il vient de l’éducation que les parents offrent à leurs gosses.

Au moins, c’est quelque chose qu’on a réussi! On t’as pas laissé devenir un petit con imbus de ta personne qui se croit superieur aux autres! Su’ serait fière de toi, elle l’était. Même si elle ne cautionnerai pas que tu te battes.

Il sourit légèrement avant de baisser la tête. Isaac était largement moins décevant que Keith, y’a pas photo.

Quand t’étais gamin, il t’es arrivé de te battre contre deux gosses de quelques années de plus que toi qui faisait chier une grenouille. On a même pas réussi à se fâcher contre toi tellement tu étais adorable avec ta grenouille dans les mains!

Au moins, il se bat toujours pour ce qui est juste. Keith souriait en se rappelant la scène avec Isaac, le menton écorché, une grenouille dans les mains qui faisait la moue, et criait contre les deux abrutis qui lui avait fait du mal. Comment auraient-ils pu l’engueuler en voyant sa tête?
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
« Comment sauver quelqu’un qui refuse d’être sauvé. »

Age : 16
Né(e) le : 27/08/2000
Quartier : Quartier Sud avec mon père ainsi que Hamilton et Washington nos chiens des golden puis Braveheart le chat.
Je suis : Lycéen
Inscrit depuis : 03/07/2017
Messages : 327
Célébrité : Dylan Muse Sprayberry, petit bébé
Rps en cours : Disponible pour trois rp !

+ Keisaac ♥ - Isannah ♥ - Lisaac

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! › Ven 14 Juil - 18:11
Lâches moi la grappe !
Pour l'heure c'est vrai que je m'estime ravi face à cette conversation que l'on a eu parce qu'en fin de compte j'attendais ça depuis tellement longtemps. Tellement, tellement longtemps qu'il se décide a bouger son gros cul et assumer son rôle de père, je n'ai plus de mère et je n'en aurais jamais plus parce qu'elle est morte et enterrée sans jamais avoir pu mettre au monde mon petit frère. J'en souffre de toute cette situation, j'en souffre encore aujourd'hui d'être orphelin d'une mère et de ne jamais avoir la possibilité d'être grand frère d'un petit garçon ou d'une petite fille, pourtant, c'est mon rêve le plus profond. Maintenant je sais bien que je dois laisser mes rêves de côté pour m'occuper de la réalité. Et justement la réalité du moment c'est que mon père, cet homme que j'ai tellement aimé au cours de ma vie, pour la première fois depuis un an il pose son attention sur ma personne et oui ça fait du bien. J'ai tellement pensé qu'il n'y avait plus que l'alcool qui comptait pour lui, parfois j'en venais même à me dire que seule ma mère et le petit frère en route comptaient plus que moi. Que moi je n'avais aucune valeur pour lui, ça m'a déchiré tout ça de me dire toutes ces choses mais en fin de compte j'accepte juste les choses comme elles sont et en voyant l'effort qu'il a fait aujourd'hui en venant me parler j'en vins à me dire que je me suis sacrément trompé. A l'évidence j'ai de la valeur pour lui, à l'évidence je reste son fils même si Maman et mon frère sont morts et ça fait du bien de remarquer ceci. De remarquer que j'ai toujours mon Papa, ça fait du bien. Beaucoup de bien. Tant de fois j'ai pensé que j'avais tout perdu, que j'avais perdu ma Maman et mon frère mais également mon père. C'était dur, ça l'est toujours, mais je me rends bien compte qu'en fait il suffisait juste que je me fasse suffisamment remarquer pour qu'il se décide à voir que je suis toujours là moi, j'ai un sale comportement et un sérieux soucis de bipolarité mais je suis toujours là, en vie et en bonne santé et c'est déjà pas mal je pense, non ? Quand il me demande pourquoi j'ai cogné ce Tocard de merde je lui donne des explications précisant que c'est un enfoiré qui traite sa meuf comme une pute et qu'il balance tous les détails de leurs ébats sexuels à tout le lycée, pas seulement à ses potes non pas du tout, à tout le monde et n'importe qui, c'est un porc, une sous merde... Il me dégoûte. Lorsque mon père me répond j'acquiesce et le scrute longuement. « Tu devrais peut-être bien soumettre l'idée au proviseur du lycée peut-être qu'il prendra en compte ta proposition. Moi j'aurai tendance à penser que ce serait une bonne idée parce que quand je vois les trois quart des tocards qu'il y a aussi au lycée qui se comportent comme lui tu peux me croire il en faudrait bien plusieurs de cours sur l'éducation. » Répondis-je simplement tout en haussant des épaules blasé par tout ceci, et c'est normal, moi j'ai reçu une éducation, des valeurs, un savoir vivre, une mentalité, une personnalité de la part de mes parents. Eux, c'est à croire qu'ils n'en ont rien à foutre d'avoir une personnalité, ils se contentent juste de suivre les personnes réputées du lycée donc il faut bien qu'une personne comme moi les remettent en place de temps en temps. Donc oui me battre c'est suffisamment utile pour les remettre en place et en général après je gagne le respect c'est tout ce que je veux, je l'admets. Soudainement alors mon père rouvre la bouche parlant de Maman et du fait est qu'elle serait fière de moi et de la personne que je suis devenu, je le scrute longuement de mes yeux bleus ému qu'il puisse me parler d'elle puis j'acquiesce et ferme les yeux pour retenir les larmes de couler. « J'espère sincèrement qu'elle est fière de moi et qu'elle se dit là où elle se trouve que tout ce qu'elle a fait n'a pas servit à rien. Je l'espère sincèrement... » Répondis-je toujours très ému en essayant tant bien que mal de retenir les larmes de couler le long de mes joues. J'aime pas pleurer encore moins devant quelqu'un d'autre, quand Maman est morte c'est la seule fois de ma vie que j'ai accepté de pleurer devant quelqu'un soit Papa sinon en général je ne pleure devant personne, jamais, sous aucun prétexte. Il y a eu aussi la mort de Andréa il y a deux ans qui m'a foutu en boule, son suicide m'a bouffé de l'intérieur même si je n'en ai pas forcément parlé à l'époque, je suis resté dans ma bulle sans chercher plus loin. Au bout du compte mon père rouvre la bouche me chassant une nouvelle fois de mes pensées sombres et me parle d'un souvenir de mon enfance où j'avais sauvé une grenouille de deux tocards qui s'en étaient pris à elle, je m'en rappelle. J'aime les animaux parfois j'ai même l'impression que je préfère les animaux plutôt que les humains et qu'ils fassent du mal à cette bestiole j'ai pas cautionné donc même si à l'époque, et encore maintenant, j'avais peur des grenouilles j'ai pris mon courage à deux mains, j'ai cogné les deux enfoirés même si je faisais facilement trente centimètres de moins qu'eux si ce n'était plus et j'ai pris la grenouille dans mes mains et je me suis enfui avec elle. « Je m'en rappelle oui. Je m'en rappelle très bien. » Répondis-je simplement me rappelant encore tous les détails de ce moment comme s'il venait à peine de se produire. Mais en fait non ça remonte a longtemps maintenant, très longtemps sans doute une dizaine d'années si ce n'est plus mais ce moment m'a marqué parce que justement mes parents ce jour là j'avais vu de la fierté dans leurs yeux pour le geste que j'avais eu vis à vis de ce pauvre petit animal sans défense...
Keith & Isaac
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2363-new-world-i-hope-isaacterminee http://marplespring.forumactif.org/t2371-my-friends-my-loves-my-bullshit-isaac-sprayberry

Contenu sponsorisé

Message [Keisaac#1] Lâches moi la grappe ! ›
Revenir en haut Aller en bas
 
[Keisaac#1] Lâches moi la grappe !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grappe d'accessoires pour le Chariot de Guerre
» Confiture de pêches de vigne à la lavande
» [Abandonné] Lâche-moi la grappe ! [Dwight]
» Tu m'as pris en grappe, mais pourquoi ? [Défi]
» La Vie est semée d'Embûches... En Parler est la meilleure des Solutions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Sud de la ville-
Sauter vers: