Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membres
avatar
fucking come on and break the door down

Age : 17
Né(e) le : 24/03/2000
Quartier : quartier sud
Je suis : lycéen
Inscrit depuis : 22/05/2017
Messages : 26
Célébrité : tarjei sandvik moe
Rps en cours :

Message walking in the moonlight looking for you (ft. Swann) › Lun 5 Juin - 16:22


     

swann & lywellyn - I don't want you to go I need more of you in my life Nobody should be alone Please let me take you home tonight. Don't you know I want you so bad I would fight in a war for you
walking in the moonlight looking for you
Surmonter la mort de sa mère. Lywellyn faisait genre qu’il avait réussi. Mais ce n’était que de la poudre aux yeux. Il était encore complètement anéanti. Sauf que contrairement à son père, il ne le montrait pas. Il n’était pas amorphe. Au contraire, il s’était réfugié dans les activités qu’il aimait et un peu dans la weed aussi. Ce n’était pas incompatible. Il n’y avait qu’une personne qui savait combien il était au fond du trou et combien la situation avec son père le déprimait : c’était Swann. D’une certaine façon, le grand blond était comme un frère pour lui… sauf que normalement, on n’avait pas envie de coucher avec son frère. Disons qu’il était son meilleur ami et le garçon dont il était amoureux. Une relation assez pénible qu’il oubliait dans les bras d’autres garçons. Il n’avait que dix-sept ans et alors ? Sortir, fumer, baiser lui changeait les idées, l’espace qu’un moment, il oubliait qu’il ne reverrait plus jamais sa mère et que son père était une épave. Il oubliait qu’il n’en avait plus rien à foutre des cours mais qu’il se forçait à bosser pour entrer à l’université et partir loin de chez son père. L’université, la bonne blague. Il ne savait pas quoi faire comme études, mais c’était sans importance. Lywellyn n’avait aucune envie de penser au futur de toute façon.

Ce soir il avait décidé de sortir. C’était l’avantage du vendredi, il était sûr qu’il y avait des party d’organisées. Grâce à un pote, il était invité chez un type qui était en première année à l’université. Il voyait qui c’était puisqu'il était dans leur bahut l’année précédente. Évidemment, il n’allait pas y aller tout seul. Bien qu’au fond, ce n’était pas un problème. Mais il préférait traîner Swann avec lui. Arrivé devant la maison de ce dernier vers vingt-deux heures, il attrapa des petits cailloux qu’il lança à intervalles plutôt réguliers sur la fenêtre de la chambre de son meilleur ami. Lorsque celui-ci ouvrit enfin, Lywellyn lui fit signe. « Viens mec, on sort j’ai une invitation pour une soirée… » Lança-t-il fièrement à l’égard du grand blond. Il savait que Swann était coincé, mais merde, ce n’était pas une raison pour rester enfermé un vendredi soir. C’était bien le jour de la semaine où il était impératif de sortir, le samedi aussi. Enfin bref, Lywellyn glissa les mains dans les poches de son jean, Swann n’avait pas intérêt de le lâcher.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2107-lyw-you-wouldn-t-make-a-move-so-i-made-mine#44990 http://marplespring.forumactif.org/t2156-lyw-the-kids-aren-t-alright#46037

Membres
avatar
Age : 16
Né(e) le : 07/12/2000
Quartier : quartier sud (maison de quartier).
Je suis : lycéen à la dérive.
Inscrit depuis : 21/05/2017
Messages : 31
Célébrité : henrik holm.

Message walking in the moonlight looking for you (ft. Swann) › Mer 14 Juin - 19:53


walking in the moonlight
looking for you.


Survivre. C’est la seule chose que tu parviens à faire depuis que les enquêteurs t’ont sauvé des griffes de ton géniteur. Vivre est un concept qui ne t’appartient plus. Tu te noies dans les paroles de ta famille d’accueil pour échapper à ce passé qui te ronge. La sentence, le jour du jugement, résonne dans ta tête. Les mots de celui que tu avais l’habitude d’appeler « papa » te glacent le sang. Son regard, son attitude envers toi. Tout reste figé dans ton esprit, comme si cela avait eu lieu quelques minutes auparavant. Les souvenirs te hantent. Les nuits passées loin de ton lit, à satisfaire la luxure d’hommes que tu ne connaissais même pas alors que tu aurais dû être sous ta couette, comme tous les enfants de ton âge. Des larmes roulent sur tes joues, t’arrachant soudainement à tes pensées. Tu fermes le robinet d’eau et t’extirpes de la cabine de douche, enroulé dans une serviette. Tu ne regardes pas ton reflet dans le grand miroir qui surplombe la vasque du lavabo. Tu n’en as pas la force. Tu ne jettes pas un seul coup d’œil à ce corps qui porte encore les cicatrices des sévices qu’il a subit par le passé. Des fantômes qui te hantent jour et nuit, n’ayant de cesse d’alimenter tes cauchemars les plus profonds, les plus angoissants.

Tu quittes la salle-de-bain, enroulé dans la serviette éponge, et rejoins ta chambre. Tu te sèches doucement en fixant ton smartphone posé sur un coin de ton bureau. Tu aimerais recevoir un message de sa part, ce soir. Recevoir un message du seul numéro qui est enregistré dans ton répertoire, entre ceux de tes parents adoptifs. Tu n’envoies jamais le premier sms. Peur d’être un poids mort qu’il doit se trimballer pour ne pas te blesser. Tu ne fais jamais rien sans être à ses côtés, jamais rien sans lui. Résigné à passer ta soirée dans le noir, tu enfiles un boxer et te laisses tomber sur l’épais matelas. Tu laisses les monstres sous ton lit grignoter ta volonté de te battre une nuit de plus. Tu laisses le poison se propager dans tes veines, au cœur de ton esprit. Tu sursautes alors que quelque chose cogne contre ta fenêtre. Tu te lèves d’un bond et t’approches prudemment, avant de lâcher un soupir de soulagement en voyant le visage bien connu de ton meilleur ami. Lywell. Tu ouvres le carreau et te penches vers lui. Sortir ? Tu n’en as pas envie. T’aimerais rester ici, t’aimerais rester ici avec lui, mais tu ne peux rien lui refuser. Tu ne cherches même pas à lui faire changer d’avis ce soir. Alors tu lui dis que tu arrives, enfiles des fringues propres, attrapes ton cellulaire, fermes la porte de ta chambre et descends par la jardinière accrochée sous ton carreau. Tu descends la fenêtre derrière toi et glisses le long des feuilles, pour le rejoindre dans la cour arrière de ton jardin. Tu ouvres les bras dans sa direction, oubliant tout à coup les quelques larmes qui ont rougi tes yeux, seulement cinq minutes auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2102-please-don-t-make-any-sudden-moves-swann

Membres
avatar
fucking come on and break the door down

Age : 17
Né(e) le : 24/03/2000
Quartier : quartier sud
Je suis : lycéen
Inscrit depuis : 22/05/2017
Messages : 26
Célébrité : tarjei sandvik moe
Rps en cours :

Message walking in the moonlight looking for you (ft. Swann) › Mer 21 Juin - 16:32


     

swann & lywellyn - I don't want you to go I need more of you in my life Nobody should be alone Please let me take you home tonight. Don't you know I want you so bad I would fight in a war for you
walking in the moonlight looking for you
Il avait besoin de se sentir vivant, désiré, d’oublier, de se dépenser. Quoi de mieux que la musique, la danse et la weed pour ça ? De coucher avec des inconnus ou des mecs qu’il connaissait vaguement, de vue, de loin. Lywellyn était dans le déni. Il vivait dans un monde fictif. Enfin, dans une réalité maquillée. Il faisait semblant que tout allait bien dans le meilleur des mondes, qu’il était heureux de sa situation. Il avait même réussi à s’en convaincre, toujours ravie de faire la fête pour oublier combien il avait mal à cause de la perte de sa mère, de l’abandon de son père. C’était un grand mot « abandon », mais il reflétait bien la situation du blondinet et son ressenti. Vivre de cette façon, c’était une fuite en avant. Il n’en avait pas totalement conscience, Lyw, mais c’était comme ça qu’il fallait appeler la chose. Il savait juste qu’il se sentait mieux comme ça. Peu importait que ce soit une mauvaise solution… son père avait bien choisi l’alcool comme échappatoire. Chacun sa méthode, celle de Lywellyn était plus saine… de son point de vue. Mais évidemment, le propre du point de vue, c’était d’être subjectif et de l’extérieur, la solution du gamin n’était surement pas meilleure que celle de son père…

Quoi qu’il en soit Perry n’avait pas répondu, il s’était contenté de descendre. Une fois arrivé à son niveau, l’autre réclama un câlin. Le blond s’exécuta et enlaça son ami. Ils étaient plutôt tactiles l’un envers l’autre. Chose qui ne dérangeait pas Lywellyn. Il avait besoin d’affection depuis la mort de sa mère. Et puis, il savait que Swann aussi en avait besoin. Il ne connaissait pas les détails de son histoire, mais son père était en taule. Il n’était pas difficile d’imaginer que la vie avait pu être compliquée pour ce dernier. Une fois le câlin fini. Lyw reprit la parole enthousiaste. « Aller, on va s’amuser. Ça nous fera du bien. » Il commença à marcher en direction de la maison de l’ami de l’ami. Une fois à l’intérieur, il salua les gens et commença à s’amuser. La musique jouait assez fortement. Il entraîna Swann avec lui sur la piste de danse improvisée. Il était dans son élément, celui qui lui permettant d’oublier comme le monde était à chier et comme il avait envie de tout plaquer parfois. Dans ces moments-là, rien ne comptait vraiment.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2107-lyw-you-wouldn-t-make-a-move-so-i-made-mine#44990 http://marplespring.forumactif.org/t2156-lyw-the-kids-aren-t-alright#46037

Contenu sponsorisé

Message walking in the moonlight looking for you (ft. Swann) ›
Revenir en haut Aller en bas
 
walking in the moonlight looking for you (ft. Swann)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'm walking away ... ▬ Doryan
» The Walking Dead
» Forum : moonlight city
» THE WALKING DEAD RPG
» The Walking Dead

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Sud de la ville-
Sauter vers: