Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Admins
avatar

Age : 22
Né(e) le : 30/03/1995
Quartier : Est de la ville
Je suis : Impresario
Inscrit depuis : 24/05/2017
Messages : 251
Célébrité : Max Irons
Rps en cours : Disponible || × / ▲ :
+ Ainsley ▲
+ Olive ▲
+ Billie ×
+ Olivia ▲
+ Mariana ▲
+ Gabriella ▲

+ Event : Le Festival de Marple Spring

Message Chaque rencontre est destinée ft. E. Ainsley O'Connell › Sam 27 Mai - 5:18


“tu peux tenter de mentir à ce qui se trouve dans ta tête mais tu n'arriveras jamais à mentir à ce qui se trouve dans ton coeur.”




 Ciarán E. Scrymgeour & E. Ainsley O'Connell


chaque rencontre est destinée
La journée avait été longue. Comme d’habitude sa journée de travail avec commencée à sept heures et demi au matin. Il était désormais vingt-trois heures passées et il revenait seulement de Détroit. Certains problèmes avec le contrat d’un artiste l’avaient forcé à rester bien au-delà de ses horaires habituels. Mais le monde du travail était dur et pour beaucoup, les quarante heures par semaine n’étaient qu’une fantaisie. Il ne faisait d’ailleurs jamais moins de cinquante heures.

Lessivé, il n’avait d’ailleurs même pas eu l’envie d’aller se détendre au bar. Assis dans sa Rover, il écouta quelques morceaux de Van Morrison. Après un coup d’œil à l’heure, il réalisa qu’il était maintenant presque minuit et éteignit la radio.

Il pleuvait des cordes dehors et le vent était violent, soufflait dans tous les sens. À peine sorti de la chaleur confortable de sa voiture, il courra directement jusqu’à la porte de son immeuble essayant de se protéger de ses mains du mieux qu’il le pouvait. Sur le paillasson, de l’eau dégoulinait de son manteau qu’il enleva alors. Derrière lui, la porte se refermait dans un bip caractéristique.

Il faudrait désormais utiliser sa clef pour la franchir. Un petit investissement de la part des occupants de l’immeuble. Ce n’était un assez haute gamme que pour un avoir un réceptionniste le jour et un concierge la nuit alors pour éviter les visites indésirées et faire face au tapage nocturne de certain locataire revenant avec plus d’un verre en trop, une cotisation, c’était mise en place peu après son arrivée dans le coin et il y a six mois de cela, le système de verrouillage fut installé. Entre minuit et six heures du matin seul les personnes vivant ici avait la possibilité de rentrer ou sortir. Ciaran n’en avait pas l’utilité personnellement, mais il savait que certaine famille ici avec des enfants, ils se sentaient plus en sécurité comme cela alors il avait participé au payement.

Une personne était assise sur les premières marches des escaliers en bois. Il ne lui semblait pas reconnaître l’un de ses voisins. Ceux-ci n’étant pas si nombreux que cela, il eut vite fait de tous les rencontrer. Il s’approcha alors.

« Excusez-moi mademoiselle, attendez-vous quelqu’un ? » dit-il en direction d’une touffe de cheveux blond.


par humdrum sur ninetofive

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

Le regret me prouve que je ne suis pas sur le bon chemin et rien n'est plus terrible qu'une vie qui s'écroule dans le regret. ▵ ©endlesslove.
IRELANDE, MUSIQUE, FAMILLE ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Age : 21
Né(e) le : 12/04/1996
Je suis : blogueuse anonyme, mais sans réel emploi
Inscrit depuis : 09/05/2017
Messages : 45
Célébrité : saoirse ronan
Rps en cours : (close) www. keith ∾ www. elyssa ∾ www. katelyn ∾ www.briséis ∾ www. ciaràn

Message Chaque rencontre est destinée ft. E. Ainsley O'Connell › Mar 30 Mai - 12:35

Chaque rencontre est destinée
Ainsley avait passé la journée dans cette petite librairie. A la base, c’était un refuge pour fuir la pluie, mais elle avait fini par y rester jusqu’à la fermeture. La propriétaire des lieux ne semblaient pas embêter par sa présence et ne l’avait jusqu’alors jamais mis dehors. Pourtant, on pourrait croire le contraire, car la jeune irlandaise n’achetait jamais de livre et ce malgré ses passages dans la petite boutique depuis son arrivée en ville. Ce ne fut que lorsque la librairie ferma ses portes de la propriétaire lui demanda de sortir. L’instant suivant, Ainsley se trouvait dans la rue. L’air y était frais et humide. Il ne pleuvait plus, mais rien qu’en regardant le ciel, il était aisé de comprendre que la tempête ne tarderait pas à reprendre.

La blondinette passa une main dans sa chevelure et se mit en marche. Vers où ? Elle ne le savait pas encore. Le mieux serait sans doute de trouver de quoi manger ainsi qu’un abris pour la nuit. Un piètre soupire lui échappa alors qu’elle marchait jusqu’à s’arrêter devant une boulangerie encore ouverte. Elle ne tarderait pas à fermer. Le regard d’Ainsley dériva sur les pains restant et elle entreprit de fouiller sa poche à la recherche de quelques pièces. Elle avait gardé son argent uniquement pour la nourriture et l’économisait un maximum, ne sachant trop quand cette routine cesserait.

Peu de temps après, Ainsley ressortait de la boulangerie avec les pains qui seraient passés à la poubelle. De toute évidence, la propriétaire avait eu pitié d'elle… Enfin, elle ne pouvait pas se plaindre de ça. Ainsley rangea le pain dans son sac alors que la pluie reprenait de plus belle. Elle accéléra son pas pour finalement entrer dans un bâtiment résidentiel où la porte n'était pas verrouillée. Parfait ! Elle s'installa rapidement sur les premières marches des escaliers et grignota un morceau. Puis, collée contre le mur, elle remonta légèrement sa capuche et ferma les yeux. Ce n'était pas aussi confortable que son banc habituel, mais ça ferait l'affaire. Au moins, elle était au chaud pour une fois.

La porte s'était ouverte et fermée à plusieurs reprises. Ainsley avait pu sentir des personnes passées à côté d'elle, mais sa présence n'avait pas semblé les gêner plus que cela. Personne ne lui avait adressé la parole ou presque. Elle se figea complètement lorsqu'une voix masculine étrangement familière s'éleva à ses côtés. Tremblante, elle avait malgré tout réussit à relever le regard vers cet homme. Ciaràn. Elle n'avait pas pu oublier cette voix, ce visage et la douleur que cela entraînait. Il n'en avait pas fallu davantage pour qu'Ainsley se lève et tente de fuir. Manque de chance, sortir du bâtiment semblait être impossible.

452 mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2051-ainsley-la-vie-n-est-pas-un-conte-de-fee http://marplespring.forumactif.org/t2055-vie-solitaire-ou-non-ainsley

Admins
avatar

Age : 22
Né(e) le : 30/03/1995
Quartier : Est de la ville
Je suis : Impresario
Inscrit depuis : 24/05/2017
Messages : 251
Célébrité : Max Irons
Rps en cours : Disponible || × / ▲ :
+ Ainsley ▲
+ Olive ▲
+ Billie ×
+ Olivia ▲
+ Mariana ▲
+ Gabriella ▲

+ Event : Le Festival de Marple Spring

Message Chaque rencontre est destinée ft. E. Ainsley O'Connell › Mar 30 Mai - 13:29


“tu peux tenter de mentir à ce qui se trouve dans ta tête mais tu n'arriveras jamais à mentir à ce qui se trouve dans ton coeur.”




 Ciarán E. Scrymgeour & E. Ainsley O'Connell


chaque rencontre est destinée
Sa question n’eut aucune réponse. La personne capuchonnée à quelques mètres de lui sembla se figer. Même à une certaine distance dans ce hall d’entrée dont l’éclairage n’était pas des meilleurs, il pouvait voir le corps de la jeune femme se tendre à sa question. Ciaran fronça les sourcils. Cette réaction suspicieuse lui affirmait de manière quasi-certaine qu’elle n’attendait personne et ne devrait probablement pas se trouver dans le coin. Ne désirant pas créer d’esclandre à cette heure, il allait se proposer à ouvrir la porte pour qu’elle puisse partir sans autre conséquence à la condition qu’elle ne vienne plus traîner par ici. Mais ces mots ne franchirent jamais ses lèvres.

Elle releva la tête. Ses cheveux blonds s’écartèrent révélant son visage. Le visage qui l’avait sans doute le plus marqué dans toute son existence. Il se retrouva aussi pétrifié qu’elle devait l’être. Son cœur se mit à battre de plus en plus vite. Une sensation qu’il n’avait plus ressentie depuis bien longtemps. Son regard se plongea dans le sien. Il ne pouvait s’empêcher de la fixer, ne remarquant même pas à quel point elle tremblait. Il n'arrivait pas à croire qu'elle était en face de lui. Après ces années, il pensait réellement qu'elle ne serait plus qu'un souvenir heureux avec lequel il devrait vivre sur la conscience, condamné à regretter et sans espoir de ressentir à nouveau quelque chose d'aussi fort un jour.

Alors qu’elle se releva précipitamment une fois sortie de sa torpeur pour se précipiter vers la porte, Ciaran lâcha son manteau humide qui tomba au sol. Elle passa juste à côté de lui, son parfum envahissant ses narines. Il n’avait pas changé et cela fit remonter un grand nombre de souvenirs, heureux certes, mais tellement douloureux en même temps. Sa gorge se sera et il eut l’impression pendant un moment qu’il n’arriverait plus à respirer.

Dernière lui, elle s’acharnait sur la porte du bâtiment, espérant l’ouvrir pour sans doute fuir, aller se réfugier le plus loin possible de lui. Cette réaction était compréhensible évidemment et pourtant, il sentit presque son cœur se briser à y penser. Avoir la seule personne que l’on a sincèrement aimée dans notre vie être dégoûté de nous au point de nous fuir de cette manière était terrible. Mais il le méritait, il le savait.

Reprenant le contrôle de son corps, il respira un grand coup avec de se retourner vers elle. Arrivant dans son dos, il saisit ses deux mains, les enlevant de la porte.

« Ça ne s’ouvrira pas. Tu ne pourras partir loin de moi El » dit-il, se retenant d’ajouter « cette fois », cela aurait été terriblement injuste.


par humdrum sur ninetofive

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

Le regret me prouve que je ne suis pas sur le bon chemin et rien n'est plus terrible qu'une vie qui s'écroule dans le regret. ▵ ©endlesslove.
IRELANDE, MUSIQUE, FAMILLE ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Age : 21
Né(e) le : 12/04/1996
Je suis : blogueuse anonyme, mais sans réel emploi
Inscrit depuis : 09/05/2017
Messages : 45
Célébrité : saoirse ronan
Rps en cours : (close) www. keith ∾ www. elyssa ∾ www. katelyn ∾ www.briséis ∾ www. ciaràn

Message Chaque rencontre est destinée ft. E. Ainsley O'Connell › Mar 30 Mai - 20:48

Chaque rencontre est destinée
Ainsley ouvrit faiblement la porte du lotissement. Après plusieurs essais, c'était la seule qui avait bien voulu s'ouvrir. Elle n'avait pas pensé Marple Spring aussi à cheval sur la sécurité comme si c'était un quartier malfamé. Enfin, elle était rassurée d'avoir pu trouver un abris pour la nuit, car la tempête dehors ne semblait pas prête de s'arrêter. Alors que la porte se referma derrière elle, Ainsley avait laissé son regard dériver autour d'elle à la recherche de la meilleure place. Finalement, elle prit place sur les premières marches tout en se collant au mur. Elle n'était pas bien large, ce qui laissait la place aux locataires de l'immeuble de passer à côté d'elle sans trop de problèmes. Du moins, c'était là ce qu'elle espérait. Son sac devant elle, Ainsley avait manger un peu de pain obtenu à la boulangerie un peu plus tôt et avait déposé sa tête contre le mur, prête à s'endormir.

Comme elle l'avait deviné, plusieurs personnes étaient passées à côté d'elle et aucune n'avait semblé voir sa présence comme étant un problème. Une constatation qui la rassurait au moindre passage. Hélas, ce soulagement fut de courte durée. La porte s'ouvrit une énième fois dans un cliquetis électronique et elle se ramassa sur elle-même pour laisser la personne passer. Mais, elle ne passa pas. Non, au lieu de ça une voix s'éleva à ses côtés. Une voix sortit de ses souvenirs et qui avait sû la tétaniser dans l'instant. Jamais elle n'aurait pu l'oublier, ni son propriétaire. Ciaràn avait été son monde pendant presque une année entière et à présent ce n'était que douleur, ou presque. Tétanisée, il avait fallu un instant pour que la blondinette relève le regard, croisant celui de son aîné au passage. Un regard qui l'avait toujours fait rougir tout en la faisait se sentir unique. Un regard qu'elle ne savait plus comment interpréter à présent.

Finalement, l'instinct avait prit le dessus. Alors que son coeur s'emportait dangereusement, Ainsley récupéra son sac et fonça vers la porte. Porte qui refusa de s'ouvrir. Pourquoi ? Elle s'ouvrait un peu plus tôt, non ? Elle commença à trembler pour se figer de nouveau lorsque Ciaràn prit ses mains pour le retirer de la porte. Le regard baissé, elle se retourna légèrement lorsque son premier amour pris la parole. N'est-ce pas lui qui l'avait rejeté pourtant ? Remettant entièrement leur relation sur son dos comme si elle l'avait séduite pour détruire leur famille ? Et ce « El » si fa millier et si douloureux. ❝ c'est ainsley maintenant… ❞ murmura-t-elle en frottant ses yeux pour balayer les quelques larmes qui s'y étaient glissées. Elspeth était devenu trop lourd à porter. ❝ qu'est-ce qui a pu changer… pour que tu ais un discours si différent ? ❞ souffla-t-elle un brin sarcastique à cause de la peine.

470 mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2051-ainsley-la-vie-n-est-pas-un-conte-de-fee http://marplespring.forumactif.org/t2055-vie-solitaire-ou-non-ainsley

Admins
avatar

Age : 22
Né(e) le : 30/03/1995
Quartier : Est de la ville
Je suis : Impresario
Inscrit depuis : 24/05/2017
Messages : 251
Célébrité : Max Irons
Rps en cours : Disponible || × / ▲ :
+ Ainsley ▲
+ Olive ▲
+ Billie ×
+ Olivia ▲
+ Mariana ▲
+ Gabriella ▲

+ Event : Le Festival de Marple Spring

Message Chaque rencontre est destinée ft. E. Ainsley O'Connell › Mer 31 Mai - 7:07


“tu peux tenter de mentir à ce qui se trouve dans ta tête mais tu n'arriveras jamais à mentir à ce qui se trouve dans ton coeur.”




 Ciarán E. Scrymgeour & E. Ainsley O'Connell


chaque rencontre est destinée
Sous ses mains, il pouvait sentir son corps se figer une nouvelle fois. Ciaran ne s’était jamais attendu à véritablement la retrouver. Il ne s’était jamais attendu à devoir lui faire face encore une fois, à devoir faire face à tous ses souvenirs qu’il chérissait… À regarder dans les yeux ce qui lui avait fait.

Quelque peu coincée entre lui et la porte, elle se tourna vers lui lentement. Les yeux bas, elle semblait peu désireuse de plonger une nouvelle son regard dans le sien. Tout comme pour lui, cette rencontre hautement inattendue semblait provoquée un grand flot de pensées et d’émotions. Serait-ce horrible de sa part d’avouer que cela le réconfortait ? Qu’il était soulagé de la voir se mettre dans cet état pour lui . Probablement oui. Mais il ne pouvait s’en empêcher. La voir si sensible à son contact lui prouvait au moins qu’elle ne l’avait pas totalement oublié, qu’elle n’était pas devenue totalement indifférente, qu’il n’était pas un simple souvenir à ses yeux, mais voulait toujours dire quelque chose pour elle. Quelque chose de négatif certes, mais il préférait encore ça que de plus rien n'être dans son cœur.

« C’est Ainsley maintenant ... » murmura-t-elle.

Son cœur se crispa. Voilà plusieurs années maintenant qu’il rêvait de cette voix. Tout comme son parfum, elle n’avait pas changé. Et pourtant, ce n’était pas faute de changement chez elle. Ses cheveux, ses vêtements, les expressions sur son visage… Rien de cela ne ressemblait à sa El, à celle qu’il avait aimée, à celle qu’il aime. Mais sa voix… Il pouvait encore entendre la première qu’elle lui avait parlé comme si cela était hier. Ainsley ? Il avait donc eu bonne intuition. Non seulement, elle n’était plus une Scrymgeour désormais, mais elle n’était plus Elspeth non plus. Et pourtant, dans un sens, elle le restera toujours pour lui.

Les mains tremblantes de la jeune fille avaient éclipsé de ses yeux les larmes s’y trouvant. Cela fut presque aussi douleur à voir que l’expression qu’elle avait eue sur son visage le jour fatidique où tout était arrivé.

« Qu'est-ce qui a pu changer… pour que tu ais un discours si différent ? » dit-elle de manière sarcastique dans un souffle.

Il encaissa cette remarque sans s’ébranler. Des scénarios qu’il avait imaginé sur leurs retrouvailles, toutes les paroles qu’elle avait prononcées avaient été bien plus cruelles que ça. Sa bouche était devenue sèche et il regrettait presque désormais de ne pas s’être arrêté au bar pour boire un verre juste avant ça.

« Quatre ans, c’est long, El. Mais m’a fallu bien moins pour… ». Il ne put terminer sa phrase.

Pour regretter. Oui. Il ne lui a fallu qu’une minute ce jour-là pour regretter ses paroles… Son choix. Mais il n’avait jamais eu l’occasion de lui dire. Et il ne méritait pas cette voie trop facile. Il ne pourrait pas s’en sortir avec un simple « je regrette ». Il faudra le lui montrer. Si elle lui en laisse l’occasion. Et si elle refuse… Non, ce n’est guère une question sur laquelle il pourra juste laisser tomber. Bien sûr qu’elle allait refuser, le rejeter. Mais il lui montrerait quand même.

« El ... » Il lui enleva sa capuche. « Je suis désolé »

Il ne s’attendait pas à ce qu’elle lui pardonne. Comme il le sait, les choses ne seront pas si faciles et elles ne devraient pas l’être. Mais elle méritait au moins ça.

« Montes chez moi. Tu es coincé ici de toute manière. Cette porte ne s’ouvrira plus avant quelques heures. » Souffla-t-il.

Ce n’était pas faux mais pas totalement vrai non plus. Il aurait pu ouvrir la porte pensa-t-il alors qu’il touchait son badge à travers la poche de son pantalon. Mais il ne voulait pas prendre le risque de la laisser partir, de la perdre encore une fois. Pas tant qu’il serait certain qu’elle resterait au moins dans les parages.


par humdrum sur ninetofive

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

Le regret me prouve que je ne suis pas sur le bon chemin et rien n'est plus terrible qu'une vie qui s'écroule dans le regret. ▵ ©endlesslove.
IRELANDE, MUSIQUE, FAMILLE ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Age : 21
Né(e) le : 12/04/1996
Je suis : blogueuse anonyme, mais sans réel emploi
Inscrit depuis : 09/05/2017
Messages : 45
Célébrité : saoirse ronan
Rps en cours : (close) www. keith ∾ www. elyssa ∾ www. katelyn ∾ www.briséis ∾ www. ciaràn

Message Chaque rencontre est destinée ft. E. Ainsley O'Connell › Mer 7 Juin - 15:30

Chaque rencontre est destinée
Fuir. Ainsley aurait tant aimé pouvoir fuir. Hélas, le destin s'était montré moqueur, la bloquant là, en compagnie du premier qui lui avait volé son coeur pour mieux le briser par la suite. Après tous les efforts qu'elle avait mis pour l'oublier, pourquoi devait-elle tomber sur lui ?! Le coeur battant la chamade, elle se figea complètement lorsque Ciaràn prit ses mains pour les retirer de la porte alors qu'il lui expliquait que ce n'était pas nécessaire, que la porte ne s'ouvrirait pas. Pourquoi ?! Le regard baissé, elle avait fini par se tourner vers lui. Elle ne pouvait pas l'ignorer après tout. Et puis, la manière dont il lui parlait rendait les choses pour le moins difficile. Sans oublier ce « El ». Un surnom qui était tombé dans l'oublie depuis si longtemps, mais qui était toujours aussi douloureux. Il représentait un passé qu'elle tentait ardemment d'oublier. Aussi, rectifia-t-elle rapidement ce détails.. A présent son nom était Ainsley, il n'y avait plus d'El, plus d'Elspeth.

Sur ces paroles, elle essuya vivement ses yeux pour y chasser les quelques larmes qui s’y étaient échappés. La blondinette ne pouvait lui montrer combien sa présence le touchait encore aujourd’hui. Puis, elle se laissa aller à sa curiosité naturellement, lui demandant ce qui avait bien pu changer pour qu’il se comporte ainsi. C’était lui qui l’avait rejeté, lui qui avait fait le choix de l’exclure alors qu’elle avait une confiance sans faille en lui. Qu’est-ce qui avait changé pour qu’il ne se montre pas indifférent ? Son coeur se serra à sa réponse. Pourquoi continuait-il de l’appeler « El » ?! ❝ pour ? ❞ avait-elle fini par demander lorsqu’il laissa sa phrase en suspend.

Lorsqu’il reprit la parole et lui retira sa capuche, elle aurait souhaité avoir un mouvement de recule, mais à la place elle resta totalement immobile, incapable du moindre mouvement. Désoler ?! Il était désolé ?! ❝ je ne pense pas que cela changera quelque chose à présent  ❞ murmura-t-elle en relevant finalement le regard vers lui. Pendant si longtemps après son retour à l’orphelinat elle voulait entendre ces mots, pensant que cela l’apaiserait. Mais, aujourd’hui, elle ne savait plus vraiment. Il était facile de s’excuser après quatre ans, après qu’elle est tout perdue. De nouvelles larmes se profilaient, la forçant à détourner de nouveau le regard.

Aller chez lui ? Elle pouvait toujours patienter dans les escaliers comme cela avait pu être son idée à la base. Seulement, elle ne pensait pas que la porte serait verrouiller, l’empêchant de partir… Ainsley posa son regard sur les marches, puis sur la porte. Un autre aurait certainement prévenu la sécurité vu l’heure. Son coeur se serra, elle ne savait pas quoi répondre. ❝ jusqu’à ce que la porte s’ouvre… pas plus…. ❞ avait-elle fini par murmurer difficilement.

Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t2051-ainsley-la-vie-n-est-pas-un-conte-de-fee http://marplespring.forumactif.org/t2055-vie-solitaire-ou-non-ainsley

Admins
avatar

Age : 22
Né(e) le : 30/03/1995
Quartier : Est de la ville
Je suis : Impresario
Inscrit depuis : 24/05/2017
Messages : 251
Célébrité : Max Irons
Rps en cours : Disponible || × / ▲ :
+ Ainsley ▲
+ Olive ▲
+ Billie ×
+ Olivia ▲
+ Mariana ▲
+ Gabriella ▲

+ Event : Le Festival de Marple Spring

Message Chaque rencontre est destinée ft. E. Ainsley O'Connell › Lun 19 Juin - 10:22


“tu peux tenter de mentir à ce qui se trouve dans ta tête mais tu n'arriveras jamais à mentir à ce qui se trouve dans ton coeur.”




 Ciarán E. Scrymgeour & E. Ainsley O'Connell


chaque rencontre est destinée
Il ignora son «Pour ?». Cette réponse n’était guère pour maintenant. Cette rencontre avait été si soudaine. Il n’avait pas eu l’occasion de réfléchir à ce qu’il serait bon de dire… S’il y avait quoi que ce soit à dire. Elle n’avait pas tort. Peut-être qu’il était déjà trop tard. Il ne voulait pas y croire, mais son esprit ne pouvait s’empêcher de l’envisager. Si jamais elle n’accepter ses excuses, si jamais elle ne le pardonnait… Il pourrait comprendre. Mais au vu de la manière dont sa poitrine se serrait juste à l’idée d'abandonner d’être encore auprès d’elle, il sue qu’il ne pourrait pas la laisser partir, pas cette fois.

Elle pouvait regarder ailleurs autant qu’elle le voulait, elle ne pouvait pas cacher ses yeux humides. Il rattrapa l’une de ses larmes au niveau de sa joue. Il avait limité le contact à son pouce. Il ne voulait pas la voir essayer de fuir une nouvelle fois effrayée par cette caresse.

À la regarder, elle semblait dans un conflit intérieur quant à sa proposition. Elle savait sans aucun doute qu’il ne voulait juste pas la laisser partir, mais ses options étaient limitées. Elle ne pouvait sortir sans demander à un résident et à cette heure, un autre que lui appellerait surement la police, ou elle pourrait rester dans le couloir jusqu’au matin, mais il resterait avec elle de toute manière…

«Jusqu’à ce que la porte s’ouvre… Pas plus… » Répondit-elle finalement dans un murmure presque inaudible.

Ciarán sourit. Si elle avait profondément désiré ne pas être en sa présence, elle aurait encore préfère la police. Mais elle avait dit oui. Était-ce possible qu'il y ait une lueur d'espoir que les choses puisent s'améliorer un jour ?

S'éloignant d'elle, il monta les escaliers jusqu'au troisième étage. Se contentant du bruit de ses pas dernière lui pour savoir qu'elle le suivait, il n'osa cependant pas se retourner pour s'en assurer. Il vivait au troisième étage, dans l'appartement directement sous le toit. Lorsqu'il prit ses clefs pour ouvrir la porte, ses mains tremblèrent tellement qu'il fit tomber le trousseau sur le sol. Prenant une respiration pour se calmer, il les ramassa et entra.

Il était loin d'avoir prévu de la visite. Tout était en bordel et il ne s'en soucierait pas de manière générale, mais il ne désirait pas donner à l'Irlandaise une image pathétique de lui-même. Ramassant quelques verres sur la table, il les jeta presque dans l'évier avant de dégager son lit. Attrapant un gilet mauve, trop petit pour lui, surement oublié par Olivia, il le fourra dans un tiroir de son bureau.

«Et bien, je n'ai pas de canapé, mais tu peux t'asseoir sur une chaise ou sur mon lit ... Ça m'est égal.» Soupira-t-il.

Dans sa petite cuisine, il versa deux verres d'eau qu'il posa ensuite sur la table base qu'il possédait. Son regard se tourna vers son bureau où un cadre photo traînait. Deux photos dedans. Deux portraits de famille. Un il y a plusieurs années avec ses parents, El et lui quand les jours heureux étaient toujours présents. L'autre, il y a quelques mois, juste avant son arrivée aux États-Unis, sans El mais avec Moira. Pensant a ce que cela pourrait signifier pour elle, il s'empressa de mettre le cadre face contre le bois du bureau. Il ne savait pas quoi dire. Alors il la regarda juste.



par humdrum sur ninetofive

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

Le regret me prouve que je ne suis pas sur le bon chemin et rien n'est plus terrible qu'une vie qui s'écroule dans le regret. ▵ ©endlesslove.
IRELANDE, MUSIQUE, FAMILLE ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Chaque rencontre est destinée ft. E. Ainsley O'Connell ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Chaque rencontre est destinée ft. E. Ainsley O'Connell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» Prise en main de sa destinée!
» Elkäèl, l'histoire d'une destinée...
» Excuses ou conflit ? Un temps pour chaque choses. [Asté...]
» Deux cauchemars pour une destinée croisée [Vik]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Est de la ville-
Sauter vers: