Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membres
avatar
Age : 37
Né(e) le : 13/04/1980
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Prof d'histoire en Fac et lycée, écrivain
Inscrit depuis : 11/05/2017
Messages : 424
Célébrité : Chris Evans
Rps en cours : Armand
Abbagail
Ainsley
Nolan
Katelyn
Lisebeth
Matt
Ausra
Thomas

Message Like a book, I can't lie - ft. Katelyn › Ven 12 Mai - 21:10
Like a book, I can't lie
Katelyn ft. Keith



Avant que sa femme ne meurt, Keith aimait beaucoup lire. Les deux adoraient ça. Dès qu’ils avaient cinq minutes, ils s'asseyaient dans le fauteuil ou le canapé, ou encore le lit et ils lisaient leurs bouquins respectifs. Mais depuis que Suzanne n’est plus, il a complètement arrêté, d’une parce que le coeur n’y est pas, de deux parce qu’il est souvent trop bourré pour lire. Mais là il s’était retrouvé devant la librairie, il y a ce nouveau roman de Hawkins qui vient de sortir il y a une ou deux semaines. Keith apprécie ses livres, bien qu’il ne soit pas sûr que lire un polar soit une bonne chose. M’enfin, il était dans un de ces bons jours. Un où il était sobre, et même s’il n’allait pas vraiment bien, il lui arrivait des jours où vivre était plus simple que d’ordinaire. Ces jours étaient bien rares, ils venaient pointer le bout de leur nez une fois de temps en temps et ensuite on ne les revoyait plus pendant bien trop longtemps. Il était neutre, apathique. C’est ce que veulent dire ces “bons jours”, il arrivait même à faire semblant dans ces moments là. Sourire à quelqu’un, lâcher une blague en cours, ça ne venait pas du fond du coeur, mais c’était déjà ça. Au moins la façade rendait mieux que l'intérieur. En même temps, c’est constamment le cas.

Donc, il était là, dans sa librairie préférée, après avoir fini ses heures de cours pour la journée. Ça faisait bien longtemps qu’il n’était pas sortit pour autre chose que d’acheter de l’alcool, ou faire les courses. Depuis un an il limitait vraiment ses sorties au strict nécessaire. Et au bars, qui rentraient dans la catégorie de “nécessaire” pour lui. Aujourd’hui était donc un grand pas pour lui. C’était peut-être stupide, mais il le ressentait, il avait l’impression de faire quelque chose de nouveau. Il avait ce sentiment d’appréhension, et il y avait suffisamment de monde, notamment au café, pour le rendre complexé. Si ce n’est le lycée et la fac, il a du mal avec les lieux bondés lorsqu’il est sobre. Voir des gens vivre leurs vies triviales, en étant plus ou moins heureux, du moins en ayant l’air bien, ça ne lui plaisait pas. Mais bon, la terre n’allait pas s’arrêter de tourner à cause de la mort de sa femme.

Il cherchait tranquillement son livre quand un visage familier et souriant s’approcha de lui. Il tourna la tête pour la voir. Katelyn, c’est vrai que depuis l’accident, il ne l’avait pas revue. Elle faisait partie de ceux de qui il s’était coupé. Il ne parlait plus à grand monde, sa vie était devenue vraiment triste, pathétique serait même un mot plus exact pour qualifier ce à quoi ressemblait son quotidien. Il força un faible sourire à apparaître sur son visage.

Hey, ça fait un bail! Comment vas tu?

Il ne paraissait pas franchement sûr de lui en parlant. C’était le genre de choses qu’il essayait d’éviter, parler aux gens. En dehors du boulot et des conversations scolaires, et de ses cours bien évidemment, tout ça est bien plus simple, c’est comme un script qu’il récite en boucle et auquel il croit car il maîtrise le sujet. Les conversations de rues, de librairies dans le cas présent, avec ses anciens amis, ces anciennes connaissances, ça il aimait moins, il n’avait pas vraiment le contrôle, même si au final, elles se ressemblaient toutes, les réponses étaient souvent des mensonges auxquels ni lui, ni ses interlocuteurs ne croyaient. Il jouait la comédie aussi bien que Marion Cotillard dans Batman, alors c’est pour dire.

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admins
avatar

Age : 25
Né(e) le : 31/10/1991
Je suis : Libraire et écrivain à mes heures perdues
Inscrit depuis : 18/04/2017
Messages : 580
Célébrité : Blake Lively
Rps en cours : Sorry I didn't call- Nate & Kate

A little bit of animation during a rainy day- Elyssa & Kat'

Like a book I can't lie- Keith & Kat'

Dans un dédale de livres- Ainsley & Kat'

Message Like a book, I can't lie - ft. Katelyn › Mar 16 Mai - 22:16

Keith & Katelyn
Depuis quelques jours maintenant, le soleil était revenu sur la petite ville de Marple Spring. Après une longue semaine de pluie intense et quasi sans interruption, le beau temps était plus que bienvenue. Mais qui dit soleil, dit souvent surplus de travail pour Kat', car les lecteurs assidus souhaitent avoir un bon livre à dévorer en bronzant, ou bien, tout au contraire, c'était le calme plat, puisque les dits clients préféraient être dehors.  En tout cas, en cette journée magnifique, depuis l'ouverture de la boutique, la jeune Wilson avait vu défiler un grand nombre de clients. Beaucoup trop à son goût, si bien qu'elle s'était permise d'appeler son grand-père à la rescousse. Comme toujours, celui-ci était venu avec plaisir aider sa petite-fille adorée pendant quelques heures. Entre les clients réguliers, les lecteurs assidus, et les étudiants à la recherche de livres pour leur révision, Katelyn était littéralement débordé. Heureusement pour elle, cette affluence se calma en milieu d'après-midi, à l'heure où venait la fin de l'école.

Avec cette accalmie des plus bienvenue, la blonde décida de confier quelques minutes la boutique à son grand-père, toujours présent, et monta dans son appartement se reposer. Elle faisait rarement ce genre de choses, mais après avoir couru pendant plusieurs heures, sans avoir le temps de manger plus que quelques gâteaux, cette pause était l'une des meilleures choses de sa journée.
Quand elle redescendit, elle retrouva sa boutique remplit d'une dizaine de clients: plusieurs étaient en train de boire un café et en pleine discussion avec son grand-père. En tant qu'ancien propriétaire des lieux, il connaissait la plupart des clients, et quand il était présent, il avait tendance à s'installer dans les canapés près de la vitrine et à discuter de longues heures.
Un sourire aux lèvres,  Kat' quitta l'entrée et le comptoir pour déambuler dans les rayons, prête à aider les clients dans le besoin. En tournant dans le rayon histoire, elle tomba sur un client qu'elle n'avait pas vu depuis bien trop longtemps: Keith. À vrai dire, la dernière fois qu'elle avait vu  c'était avant le décès de sa femme, il y a un an. Juste après qu'elle ait repris la librairie à ses grand-parents.

S'approchant doucement de l'homme, un grand sourire aux lèvres. Celui-ci lui en adressa un faible en retour avant de prendre la parole. Katelyn s'accorda quelques secondes pour répondre à sa salutation. Son ami ne semblait pas sur de lui, ni très à l'aise. Pour le rassurer, la blonde posa une main amicale sur son bras, comme pour le rassurer, avant de prendre la parole.

- Coucou ! Comme tu dis, ça fait un bail. Et je vais bien merci, et toi alors ?

En posant sa question, la jeune femme évita de prendre un air désolée, de pitié. À tout les coups, les gens devaient toujours avoir ce genre de tête quand ils lui parlaient, alors elle n'avait pas besoin d'en rajouter.
 
465 mots. Fiche créée par © Summers

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

I fall in love
"L'amour, c'est un vent qui murmure dans les rosiers, avant de tomber. Mais il peut être aussi un sceau inviolable jusqu'à la mort. Dieu a créé plusieurs types d'amour : ceux qui durent et ceux qui s'évanouissent"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Age : 37
Né(e) le : 13/04/1980
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Prof d'histoire en Fac et lycée, écrivain
Inscrit depuis : 11/05/2017
Messages : 424
Célébrité : Chris Evans
Rps en cours : Armand
Abbagail
Ainsley
Nolan
Katelyn
Lisebeth
Matt
Ausra
Thomas

Message Like a book, I can't lie - ft. Katelyn › Mer 17 Mai - 13:44
Like a book, I can't lie
Katelyn ft. Keith



Quelque chose à laquelle il n’avait pas pensé en venant ici, c’était bien de tomber sur Katelyn. C’était fortement stupide, certes, après tout, c’était sa librairie. Il avait encore beaucoup de mal à sortir et voir des gens, chose que son psy lui reprochait et essayait sans cesse de le pousser à aller voir ses amis. Mais Keith n’en avait pas envie. Il préférait rester seul à se morfondre chez lui en général. Accompagné d’une bouteille d’alcool de son choix. D’un côté il était bien conscient que c’était mal, mais, essayer de faire semblant d’aller bien, c’était souvent trop compliqué. Et soyons franc, personne de censé n’avait envie d’entendre qu’il allait mal, si ce n’est son psy, mais lui il est payé pour ça. Donc oui, depuis un an il évitait toute forme de contact humain qui consistait en autre chose que de donner un cours, ou acheter de quoi manger et de l’alcool. C’est sur que ça ne faisait pas grand chose, mais bon, de temps à autre il y avait toujours quelqu’un pour venir lui parler. Malheureusement une fois sorti de chez lui il ne pouvait pas éviter tout le monde.

Enfin bref, maintenant il était là dans la librairie, dans la section histoire par réflexe, il irait chercher son polar après. Il observait les nouvelles sorties, et les livres qui étaient un peu plus vieux, il restait un exemplaire de ses livres, on a vu des livres qui se vendaient mieux. M’enfin, dans la section historique, rare étaient les livres se vendant en masse. Et Katelyn était là. Ca faisait tellement qu’il n’avait pas vu la jeune femme, pourtant elle était toujours aussi ravissante, et souriante. Elle avait tout de même un visage apaisant, c’est sûrement pour ça que les gens venait ici, parce que la gérante était agréable, et toujours sympathique. La voir lui ferait presque de la peine d’avoir complètement arrêté de venir ici. Il engagea la conversation, lui demandant comment elle allait. Il n'allait pas l'ignorer et faire comme s'il ne l'avait pas vu. Il était du genre à fuir, mais pas à ce point.

-Coucou ! Comme tu dis, ça fait un bail. Et je vais bien merci, et toi alors ?

Ah! Comme il détestait cette question. Il l’avait posée par réflexe, mais il détestait qu’on la lui pose en retour. La réponse était pourtant évidente. Même si elle ne l’avait pas vu depuis longtemps, son aura, sa présence était loin d’être celle qu’il avait avant. Il était plus morne, forcément. Même si en soit aujourd’hui n’était pas le plus mauvais de ses jours au contraire. Il haussa les épaules, préparant son mensonge, essayant d’avoir une expression appuyant ses dires.

Je suppose que ça va! Un peu fatigué cependant. Je vois que la librairie marche toujours bien! Pas trop submergée par le boulot?

Pour bien mentir, il faut l’enrouler dans une vérité, et ensuite détourner la conversation en espérant que la personne en face laissera couler et ne reviendra pas sur vos paroles. Il jeta un coup d’oeil aux gens présents dans la salle, c’est vrai que son business avait l’air de bien marcher. Tant mieux, ce serait dommage de perdre ce genre de librairie, le problème c’est que malheureusement ce n’est pas rare que les gens mettent la clef sous la porte ces derniers temps. M’enfin, ça n’avait pas l’air d’être quelque chose qui arriverait bientôt ici, et tant mieux. Il lui souhaitait une longue vie à cette librairie.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admins
avatar

Age : 25
Né(e) le : 31/10/1991
Je suis : Libraire et écrivain à mes heures perdues
Inscrit depuis : 18/04/2017
Messages : 580
Célébrité : Blake Lively
Rps en cours : Sorry I didn't call- Nate & Kate

A little bit of animation during a rainy day- Elyssa & Kat'

Like a book I can't lie- Keith & Kat'

Dans un dédale de livres- Ainsley & Kat'

Message Like a book, I can't lie - ft. Katelyn › Ven 26 Mai - 16:52

Keith & Katelyn
Si la journée avait été pleine de surprise, cette dernière était sûrement la plus impressionnante de toute. Katelyn ne s'attendait absolument pas à voir Keith McAvery venir faire un tour dans sa librairie en cette superbe journée ensoleillée. À vrai dire, il n'y avait pas mis les pieds depuis le décès de Suzanne, et vu ce qu'elle savait sur lui, elle ne pensait pas le revoir de si tôt. Apparemment, il préférait écumer les bars après les cours plutôt que des lieux de sociabilisation.
Néanmoins, le voir ici et maintenant ravissait la jeune Wilson, qui appréciait énormément l'homme.

“Je suppose que ça va! Un peu fatigué cependant. Je vois que la librairie marche toujours bien! Pas trop submergée par le boulot?”

Fatigué, c'était bien le terme. Keith avait des poches sous les yeux et les traits tirés. Mais ce n'est pas ça qui attira le plus l'attention de la blonde. Non, c'était le ''je suppose que ça va'' de son ami. Elle avait entendu pas mal de rumeurs sur lui au cours de ces derniers mois, puisque la plupart de ses clients sont friands de potins, et bien qu'elle n'ait pas voulu les croire, aujourd'hui, elle devait se dire que certaine étaient sûrement belles et bien vraies. Et c'était la tête de son ami qui lui faisait dire cela.
La tentative de Keith pour détourner la conversation ne passa pas inaperçue auprès de la blonde,

- Oui ça marche bien ! Il faut dire que le petit coup de moderne que j'ai donné à l'établissement a plu aux clients. Sans compter sur la diversification des services. Mais sinon le boulot, ça va et vient selon les jours et le temps.


Dit-elle avant de sourire humblement. Elle de jeta un coup d'oeil autour d'elle, afin de vérifier qu'aucun client n'avait besoin d'aide. Et puis elle n'avait pas forcément envie que quelqu'un entende  la conversation des deux amis.  Une fois certaine de la tranquillité des lieux, elle redirigea son regard vers son ami avant de reprendre la parole, un air des plus sérieux sur le visage.

- Comment vas-tu vraiment Keith, sans me mentir ? Le détournement de conversation ça ne fonctionne pas trop avec moi, tu devrais le savoir. Et je sais aussi que ces derniers mois ont été des plus difficiles pour toi.

Oui elle le savait, car elle avait l'habitude de voir le fils de Keith venir lui parler quand il en avait besoin. Et il lui arrivait de parler de son père. Après tout, la porte de la jeune libraire était toujours ouverte, et elle, toujours à l'écoute, ne portant jamais de jugement.
 
465 mots. Fiche créée par © Summers

`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.¸¸.•´¯`•.

I fall in love
"L'amour, c'est un vent qui murmure dans les rosiers, avant de tomber. Mais il peut être aussi un sceau inviolable jusqu'à la mort. Dieu a créé plusieurs types d'amour : ceux qui durent et ceux qui s'évanouissent"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Age : 37
Né(e) le : 13/04/1980
Quartier : Quartier Sud
Je suis : Prof d'histoire en Fac et lycée, écrivain
Inscrit depuis : 11/05/2017
Messages : 424
Célébrité : Chris Evans
Rps en cours : Armand
Abbagail
Ainsley
Nolan
Katelyn
Lisebeth
Matt
Ausra
Thomas

Message Like a book, I can't lie - ft. Katelyn › Lun 29 Mai - 15:11
Like a book, I can't lie
Katelyn ft. Keith



Même si Keith était bien aujourd’hui, il n’était pas sûr de l’être suffisamment bien pour communiquer avec autrui. Malheureusement, il n’allait pas simplement fuir Kate, il l'appréciait toujours, même si cela faisait bien longtemps qu’il ne l’avait pas vue. Il n’avait pas envie de parler de si oui ou non il allait bien, alors il avait menti, c’était la seule chose à faire, il n’avait pas besoin de se morfondre devant quelqu’un d’autre, il le fait suffisamment assez avec d’autres. Les gens n’ont pas envie d’avoir à s’occuper de quelqu’un qui ne va pas bien. C’est pour ça que la plupart des gens mentent lorsqu’ils disent qu’ils vont bien. C’est pour ne pas embêter ceux qui posent la question. Ils se fichent pas mal de la réponse, ils veulent juste être polis et passer à autre chose. C’est comme ça, c’est tout. Alors il avait redirigé la conversation sur le boulot de Kate, c’était mieux de s'intéresser à elle qu’à lui. C’est souvent ce qu’il faisait lorsqu’il croisait des gens, certains avaient même tout simplement arrêté de poser la question, ça rendait les choses beaucoup plus simples pour les deux partis. Il y avait aussi ceux qui étaient simplement partis par la faute de Keith. Il ne le regrette pas vraiment, il ne se rend pas vraiment compte, de toute façon sa perception des choses est loin de ce qu’elle était avant.

- Oui ça marche bien ! Il faut dire que le petit coup de moderne que j'ai donné à l'établissement a plu aux clients. Sans compter sur la diversification des services. Mais sinon le boulot, ça va et vient selon les jours et le temps.

Il lui sourit légèrement. Tant mieux, il fallait que les gens continuent de venir ici. C’était vraiment sympa, un établissement qu’il n’aimerait pas voir mourir. Non seulement parce qu’il appréciait Kate, mais parce qu’il avait l’habitude de venir ici, les petites librairies comme celles-ci avec des gens vraiment là pour vous aider en cas de besoins, ça manque. les grandes librairies sont plus mornes, principalement à la recherche du moindre dollar. Celles des petites villes ne durent pas, et se retrouvent vite tués par les commandes en lignes.

Il vit le visage de la blonde changer après qu’elle ait jeté un coup d’oeil aux alentours. Reprendre un air sérieux. Il n’aimait pas ça. ça n’apportait jamais rien de bon de voir quelqu’un redevenir sérieux aussi vite.

- Comment vas-tu vraiment Keith, sans me mentir ? Le détournement de conversation ça ne fonctionne pas trop avec moi, tu devrais le savoir. Et je sais aussi que ces derniers mois ont été des plus difficiles pour toi.

Et il avait raison. Qu’il le sache ou non que changer de sujet fonctionne ou pas, ne dit-on pas ‘qui ne tente rien n’a rien’? Il fallait qu’il essaie. Il avait échoué, malheureusement. Il baissa la tête. Comme un enfant, sauf que là, il l’enfant en question a en réalité 37 ans et fait 1m83 et pèse près de 80 kilos de muscle et de whiksy. Au moins il n’a pas arrêté le sport, il continue la muscu et la course a pied quand il n’est pas complètement bourré. ça lui permet de garder une bonne allure et élimine tout ce qu’il boit.

Désolé. Mais pour ma défense, pourquoi avoir posé la question? La réponse est évidente non? C’est difficile depuis la dernière année, pas juste les derniers mois… M’enfin… j’suis pas encore mort…

Il n’en était pas loin, un jour ça allait lui arriver s’il continuait de boire comme il le faisait. Il y a des conséquences à sa consommation, et un jour il finirait par en payer le prix. Il y en a déjà. Il a perdu Lyw. Et le peu d’effort qu’il arrive à faire, il les fait pour lui, mais ça ne suffit pas.

Tout ça n’a rien de nouveau. Y’a rien à dire la dessus de toute façon.

Il détestait en parler, et le peu de gens avec qui il le faisait de temps à autre, il finissait toujours par se dire qu’il aurait mieux fait de se taire pour ne pas les embêter. Contrairement à son psy. Eux n’étaient pas payé pour l’écouter.

made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Like a book, I can't lie - ft. Katelyn ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Like a book, I can't lie - ft. Katelyn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 05. A book club ? Yes sir !
» Book 102
» The Book. [Eva, Sonata, Requiem]
» draft book
» Book of Santos ~ La vie me paraissait bien triste... Jusqu'à maintenant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Centre-ville :: Le Refuge des Cyclones-
Sauter vers: