Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : Précédent  1, 2

Membrichou
avatar
Age : 28
Né(e) le : 19/08/1989
Quartier : Avec Oskar dans sa bicoque, en collocation
Je suis : Femme à tout faire chez Monsieur Hamilton,
Inscrit depuis : 22/02/2017
Messages : 75
Célébrité : Elizabeth Olsen
Rps en cours : Leeroy ¤LIBRE POUR 2 SUJETS


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Lun 21 Aoû - 11:55

Paris Je t'aime
Leeroy & Billie


Billie avait du mal à détaché son regard de celui de Leeroy, plus elle connaissait cet homme, plus elle le trouvait charmant. Pourtant, penser cela lui faisait peur, elle n'avait pas envie de ressentir quoi que ce soit pour lui, ni pour personne d'autre d'ailleurs. L'amour faisait mal, elle le savait, elle n'avait beau n'avoir jamais rien ressentit pour personne, elle avait vu que nécessairement, l'amour menait à l'acte charnel et cet acte en lui-même lui faisait par son passé dans cet orphelinat où rien n'allait pour elle. Mais elle ne pensait pas à tout cela, elle ne pensait, en réalité, qu'au prunelle sombre de son patron qui venait de la rattrapée. Manquant alors de tomber sur le pavé.  Et même si la situation était gênante, pour rien au monde elle n'aurait voulu qu’elle cesse mais le ventre de Leeroy en décida autrement.

Ils étaient arrivés rapidement sur les Champs Elysées et près des boulangeries tant envié par leurs ventres. Elle avait raconter, pendant ce trajet, ce qui lui était arrivée le matin même et cela avait fait rire Leeroy. Elle aimait son rire, elle adorait se dire qu'il reprenait goût à la vie. Elle avait rencontré un homme mélancolique, qui ne sortait jamais de chez lui et gardant toujours sur le dos son vieux peignoir, à présent, elle voyait un homme souriant et plus charmant que jamais. Il y avait eu une évolution, il n'y avait aucun doute là dessus et Billie osait croire qu'elle y était pour quelque chose. La maison était bien plus vivante quand elle y passait la journée, contrairement à la fois où elle était venu se présenté à lui pour le poste de femme à tout faire.

En entrant dans la boulangerie, Billie sentit de suite les délicieuses odeurs de pâtisseries et viennoiseries. Son ventre lui indiqua d'avantage qu'elle était affamé. Elle se tourna vers Leeroy alors qu'il venait de lui indiquer qu'elle pouvait prendre ce qu'elle désirait. Elle se serait écouté, elle aurait prit toutes les créations qui étaient devant elle, mais, elle avait le temps de goûter ce qu'elle voulait car après tout, ils n'étaient pas là que pour une journée. Elle remercia Leeroy de ses yeux brillant  et demanda, à son tour dans un français moyen, un croissant et un pain au chocolat. C'était les viennoiseries typique de la France, elle s'embarquait dans le gros cliché du visiteurs étrangers mais qu'importe, elle avait envie de goûter à cela.

Elle était ensuite partie s'installé sur une chaise haute accompagné de son ami, toujours le sourire aux lèvres après avoir demandé un chocolat chaud comme boisson. Elle écoutait l'homme parler, elle aurait pu faire cela pendant des heures, qu'il lui raconte sa vie, ses idées, son point de vue, sa voix supportant la jeune femme. Il avait eu une idée des plus intéressantes, peut-être comme une sorte de journal de bord ou de journal intime. Elle n'avait jamais eu cela quand elle était petite et peut-être qu'au fond, ça l'aurait soulagé de bien des choses, de bien des nuits de sommeil agités qu'elle pouvait encore avoir de temps en temps. "C'est une très bonne idée! Nous pourrons nous arrêter dans un magasin pour que je puisse acheté un carnet?"

Elle s'imaginait déjà le remplir, dans son lit à l’hôtel, le soir, à la lueur de la lumière de sa table de chevet. Leeroy avait eu cela étant jeune, elle aurait bien voulu savoir ce que comportait ce carnet, elle était curieuse d'en savoir plus sur cet homme. "Je recenserais notre journée d'hier et celle d'aujourd'hui avec plaisir!" Les boissons arrivèrent et Billie bu une gorgée de son chocolat, laissant une légère traces aux coins des lèvres, elle continua à discuter. "J'ai quelque chose à te demander pour ma part..." Ses joues avaient un peu rosies. "Pourrais-tu me faire un tableau? J'aimerais vraiment en avoir un pour pouvoir l'accrocher dans ma prochaine maison..." Comme une deal, Leeroy et elle avaient indiqué qu'elle devait trouver un logement s'ils partaient à Paris, le voyage s'étant concrétisé, elle avait déjà chercher un toit qu'elle avait trouver auprès d'un homme.

Une trop grande maison pour lui seul, il l'avait mit en colocation, elle avait été prise rapidement si bien qu'elle  allait habitait là-bas de suite après la fin de leur séjour dans la capitale française.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1863-there-s-still-somethng-in-the-dark-that-scares-me-billie http://marplespring.forumactif.org/t1864-les-liens-de-billie

Adminchou
avatar
Broken little heart.

Age : 47
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 577
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour 1 sujet.

Billie + Mielle + Petite Gabi ?.


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Sam 2 Sep - 14:17

Billie Neil & M. Leeroy Hamilton
L'accent de Billie dans ce français encore plus bancal que le sien, c'était si adorable. Son regard posé sur elle un instant alors, comme l'admirant. Se détournant d'elle alors qu'il prit conscience qu'il l'observait depuis trop longtemps. Les commandes passées les deux amis s'étaient installé à une petite table en hauteur. À peine Leeroy avait-il posé ses fesses sur le tabouret qu'une idée lui avait traversé l'esprit. Tel un artiste, l'imagination, les idées, la créativité lui venait parfois sans prévenir. Il avait laissé son idée couler entre ses lèvres sans plus réfléchir. Et son idée fit mouche ! Billie semblait emballer par cette idée de carnet de voyage où elle pourrait retranscrire tout ce qu'elle souhaitait et compter ses aventures ici à Paris. Peut-être pour de futurs enfants, ou simplement des souvenirs futurs. Qui sait ce que l'avenir réserve. Acquiesçant à sa demande d'un geste de la tête. Ils devraient bien trouver un magasin où acheter un joli carnet. Il y avait ce magasin, la Fnac, il y avait un peu de tout ou presque là-bas. Du moins, c'est ce que sa mémoire lui indiquait, il y avait de la musique, des films et des choses de papeteries. Si sa mémoire ne lui faisait pas défaut, et si rien ne convenait, ils en feront d'autre sans soucis. Après tout, il n'allait pas lui dire non alors qu'il était à l'origine de cette idée.

Un sourire sur les lèvres, s'imaginant déjà ses écrits de la veille. Il ignorait évidemment les mots qu'elles allaient employer, mais il se ravissait déjà du bonheur qu'elle y mettra. Et surtout, il devait avouer avoir une once de fierté, d'être en partie à l'origine de ce bonheur. Pour Leeroy faire le bien autour de lui avait toujours été comme une seconde nature. Une chose qui le rendait heureux aussi. Et aider une jeune femme telle que Billie, qui ne semblait pas avoir eu une vie simple était encore plus plaisant et vivifiant. Les commandes arrivèrent alors, Leeroy coude sur la table, un peu pencher en avant se laissa aller en arrière afin de laisser les deux plateaux trouer leur place sur la petite table entre eux. Billie n’attendit pas avant de boire son chocolat, Leeroy lui souffla sur son café fumant. Puis alors qu'il releva les yeux il remarqua la légère trace sur le bord des lèvres de la jeune femme. Sa main lâcha son café comme pour s'apprêter d'un geste tendait à effacer cette trace. Mais la voix de la jeune fille l'arrêta dans son geste. Il reposa son bras à peine lever, un peu gêner, il écouta cependant sa requête.

« Oh ?! »

Fut le seul mot qui sortie d'entre les lèvres de l'artiste. Elle voulait un tableau de sa part. Sur Paris ? Il avala difficilement sa salive. Voilà, bien, longtemps, qu'il n'avait pas peint quelques choses de joyeux et de convenable. Ses derniers tableaux avaient toute une teinte sombre autant dans leurs couleurs que dans leurs compositions. La demande surprit un peu Leeroy, qui ne sût trop quoi répondre. Mais les yeux de chat de la jeune fille et ses joues rosies, il ne pouvait y résister bien longtemps.

« Je n'ai pas pris mon matériel sur moi. »

Son visage se baissa alors qu'il se recula un peu sur le tabouret, son visage timide soudain, lui aussi aux joues rougies. Une de ses mains se perdit dans ses cheveux, un geste de stress passager. Une mimique tendue. Il ne pouvait définitivement pas lui dire non.

« Demain, ou dans la soirée, si nous repassons à l’hôtel dans la journée. J'ai apporté quelques toiles et matériaux. Mais oui. Si cela te fait plaisir. »

Retrouvant une position plus droite sur son tabouret, il reprit conscience de cette trace toujours présente. Sur le coin des lèvres de Billie. Empoignant une des petites serviettes qui était sur son plateau, la trempant légèrement dans le verre d'eau qui avait été apporté en plus du jus de fruit à chacun d'eux, il tendit délicatement le bras vers Billie.

« Tu as une petite trace de chocolat. »

Dit-il tout timide alors en l'essuyant doucement. Un "voilà" désigna que la trace n'avait plus sa place sur la peau de la jeune femme. D'un geste plus violent, son bras retrouva sa place sur la table, empoignant son café et en buvant déjà une gorgée. Il était encore un peu trop chaud alors Leeroy grimaça. Il aimait le café tiède, voir froid.

« Nous pouvons donc manger tranquillement marcher le long des Champs ensuite et puis faire quelques boutiques pour ton carnet. Et je dois avouer n'avoir pris qu'un change en plus de celui-ci, alors si je trouve quelques choses pour le reste du séjour cela serait bien. »

Se grattant la tête, toujours par stresse, il croqua dans un pain au chocolat qu'il avait pris. N'en proposant pas à la jeune femme, vu qu'elle aussi en avait pris un. Mais il tendit de l'autre main son chausson aux pommes si elle voulait y goûter.

877 mots. Fiche créée par © Summers


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membrichou
avatar
Age : 28
Né(e) le : 19/08/1989
Quartier : Avec Oskar dans sa bicoque, en collocation
Je suis : Femme à tout faire chez Monsieur Hamilton,
Inscrit depuis : 22/02/2017
Messages : 75
Célébrité : Elizabeth Olsen
Rps en cours : Leeroy ¤LIBRE POUR 2 SUJETS


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Mer 6 Sep - 13:25

Paris Je t'aime
Leeroy & Billie


Billie s’imaginait parfaitement entrain d'écrire dans un carnet ses aventures parisiennes -et futures- fruit de souvenirs qu'elle pourrait lire dans quelques années Ecrire son ressentit de façon personnel ou qu'elle puisse le montrer à d'autre personnes, elle ne savait pas encore, peut-être que cela viendrait au fil du temps, quand elle sera devant le fait accomplit. En tous cas, elle avait hâte d'avoir le livre de ses souvenirs entre les mains, elle l'achèterait aujourd'hui même pour le baptisé ce soir.

Leur commande pour le petit déjeuner arriva rapidement malgré qu'il y est pas mal de monde à table, on entendait des chuchotement dans l'habitacle, on pouvait voir les clients assit mais il y avait quelque chose d'intime, comme si personne ne pouvait entendre les conversations des autres, cette sensation faisait du bien à Billie, c'était comme s'ils n'étaient que tous les deux, Leeroy et elle. Le chocolat était bon et elle le sentait coulé le long de son œsophage, ça l'a réchauffait un peu car l'air de Paris était un peu frais. Ses viennoiseries lui faisaient de l’œil mais avant de commencer, elle demanda une faveur à Leeroy.

Ele avait déjà vu le travail de son patron dans le domaine de la peinture et elle adorait cela, elle n'avait pas beau eu beaucoup de temps pour étudier et se cultiver, elle essayait tant bien que mal de l'être à présent qu'elle pouvait se permettre d'aller dans les musées et autre espaces de culture. Bien sûre, elle n'était pas sensible au point de pleurer devant une nature morte, elle avait juste cette sensation du "beau". Pour elle, les tableaux de Leeroy était beaux, qu'ils soient lumineux ou non. Son patron sembla surprit ce qui arracha un petit sourire à la jeune femme.

Il fut embarrassé et c'était tout ce que Billie ne voulait pas, d'un geste, elle prit la main de son patron, comme pour le rassuré. "Oh mais tu peux me l'a faire quand on rentrera, quand tu le souhaites, je ne veux pas te brusqué avec une date de commande, je veux juste que tu me peignes quelques chose quand l'inspiration te viendra. Que cela soit triste ou joyeux, remplit de couleur ou non...J'aime ce que tu fais, que cela soit une peinture représentant les Enfers ou des danseuses en plein air."

Se reprenant, elle lâcha sa main alors qu'il indiqua qu'il avait tout ce qu'il fallait à l'hôtel, elle commença à déjeuner, ne regardant que son croissant afin de le couper convenablement. Soudain, il reprit la parole. Sa voix était timide, elle le regarda et vit sa main se porté aux coins de ses lèvres. Elle se mit à rougir et du geste et de cette trace. "Oh...Merci..." avait-elle dit un peu gênée, un petit sourire au coin. Il y eu un silence un peu de gène, continuant de déjeuner tranquillement. C'est Leeroy qui parla à nouveau en premier, indiquant l'emploi du temps. Billie hocha la tête. "Cela me va" avait-elle dit avant de terminé son déjeuner.

Une fois leurs ventres bien remplit, ils s'étaient alors remit en route pour faire les boutiques, Billie était heureuse, elle n'avait pas l'habitude de faire les magasins et cette fois-ci elle allait en profiter! Rapidement, ils arrivèrent dans la rue commerçante où une dizaine de magasins se suivaient. Les yeux de Billie s'illuminèrent, regardant alors son ami. "Par où on commence?!" avait-elle dit, impatiente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1863-there-s-still-somethng-in-the-dark-that-scares-me-billie http://marplespring.forumactif.org/t1864-les-liens-de-billie

Adminchou
avatar
Broken little heart.

Age : 47
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 577
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour 1 sujet.

Billie + Mielle + Petite Gabi ?.


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Mar 19 Sep - 14:20

Billie Neil & M. Leeroy Hamilton
Billie avait fait une demande, quelque peu... Inattendu a ce cher Leeroy, qui sur l'instant fut tout décontenancé. Il lâcha un simple "oh! ", en guise de réponse. Puis se repris, acceptant sa demande. Mais elle précisa alors qu'elle n'était pas pressée. Que ce n'était pas forcément dans l'instant, ou même pour le voyage. Mais en un sens quel meilleur moyen de faire un tableau sur Paris avec Paris face à lui ? Peut-être plus demain alors. Peut-être proposerait-il une sortie plus simple, un retour au Champ, jusqu'à l'Arc de Triomphe avec vue sur la Tour Eiffel, oui, peut-être pouvait-il peindre quelques choses comme cela. Évidemment, c'était bien plus long qu'il n'y paraissait à peindre, le mélange des couleurs, etc. demandait un temps fou. Mais un croquis au moins, ou une base au fusain pourrait être une bonne idée. Leeroy avait réfléchi à tout cela, alors que la jeune femme avait pris sa main dans la sienne. Comme si son énergie lui donnait de l'inspiration. Il fallait dire que depuis quelques mois maintenant qu'elle était dans sa vie, oui elle l’inspirait, son sourire, sa joie de vivre. Ses petites danses et sa voix en yaourt sur la faible musique qu'elle met parfois en fond en prenant soin de sa maison. Elle ignore surement qu'il la surpris plusieurs fois, discret et amuser, il la parfois observer quelques instant. Tout cela, même s'il ne l'avoue qu'à moitié l'inspire. Sa joie de vivre l'inspire tout simplement.

Leeroy tend alors une main vers le visage de Billie, une trace de chocolat sur le coin de sa lèvre. Il l'ôte comme pour parfaire de nouveau son visage. Un blanc s'installe alors quelques instants. L'artiste boit quelques gorgées de son café encore un peu trop chaud. Il est bon, bien serrer comme il l'aime. Il croque dans un petit gâteau et puis propose un programme pour la journée, ou du moins la suite de la matinée. La jeune femme semble partante. Ils terminent alors rapidement leurs déjeuners et ne tardent pas à quitter la bonne boulangerie. Une adresse à retenir, selon Leeroy, qui déjà lève les yeux une fois sur le trottoir pour tenter de retenir le nom.

De nouveau en route sur les champs qu'il avait à peine quitté pour manger non loin. Leeroy regarde un peu les boutiques qui s'offre à lui. Il semble remarquer la Fnac, et une boutique de vêtements. Ses mains dans ses poches d'un geste du visage alors il désigne droit devant. Un sourire sur les lèvres en rebaissant les yeux vers la blonde, qui semblait aussi excitée qu'une puce.

« Nous pouvons aller à la Fnac, il y a quelques carnets, puis si nous ne trouvons pas notre bonheur, on peu entrée dans chaque boutique qui semble nous intéresser. »

L'homme n'était pas un grand fan de shopping, comme beaucoup d'hommes semblait-il. Non pas que cela l'ennuyait ou quoi. Disons qu'il portait souvent les mêmes choses et cela lui allait bien. Mais il profiterait de ce voyage pour faire quelques magasins, il l'avait dit à la jeune femme. Il n'avait pas pris grand chose et sa garde-robe ne semblait plus trop à sa taille, ou lui plaire. Peut-être était-ce plus cela. Ne tardant pas à entrée dans le premier magasin, la Fnac, donc, les yeux de l'artiste se posèrent sur tout et rien. Il y avait de tout ou presque. Du moins tout ce qui touchait à la culture et au multimédia. Ses yeux ne savaient pas vraiment où se poser. Le coin multimédia l'intéressait moins, certes, mais la partie livre oui. Il remarqua les fameux carnets qu'il avait eut en souvenir prêt des caisses. Il les désigna d'un geste à la jeune femme. Mais indiqua aussi faire un tour dans la section librairie. Même si évidemment les ouvrages étaient en français, qui sait, peut-être trouverais-t'il quand même un livre qu'il prendrait plaisir à déchiffrer.

659 mots. Fiche créée par © Summers


PS:: désoler c'est pas génial.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membrichou
avatar
Age : 28
Né(e) le : 19/08/1989
Quartier : Avec Oskar dans sa bicoque, en collocation
Je suis : Femme à tout faire chez Monsieur Hamilton,
Inscrit depuis : 22/02/2017
Messages : 75
Célébrité : Elizabeth Olsen
Rps en cours : Leeroy ¤LIBRE POUR 2 SUJETS


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Lun 2 Oct - 17:15

Paris Je t'aime
Leeroy & Billie

Le petit-déjeuner étant terminé, ils s'étaient alors rendu à l'extérieur et, déjà, Billie avait le sourire aux lèvres. Cette ville lui semblait si apaisante, si belle, elle aurait voulu habité ici, et peut-être qu'un jour, elle y poserait ses valises. De ce qu'elle en avait vu jusque là, elle trouvait cela sublime.  Leeroy lui avait alors indiquer al prochaine adresse qui serait la Fnac pour son carnet. "Oh oui, allons-y et puis après, nous pourrions aller dans ce magasin, juste à côté, il y a des vêtements!" avait-elle dit enjoué.  Après avoir traversés, ils étaient donc entrés dans le fameux magasin. Il y avait des magasins dans cette même configuration en Amérique, elle ne fut donc pas émerveillé devant les multiples recoins de l'enseigne mais elle fut heureuse de voir les carnets. Elle vit alors Leeroy aller dans le coin littérature et le laissa un instant, elle, devait choisir son carnet.

Le choix ne fut pas simple, après avoir déposé quatre carnets, elle jeta enfin son dévolu sur un très beau carnet à la couverture crème, dessus, on pouvait voir comme des croquis de la tour Eiffel enlacé de pivoines roses très clairs. En haut à gauche, dans une fine écriture, on pouvait voir écrit Paris en lettre noire et Calligraphié. "Celui là sera parfait." avait-elle dit seule pour elle-même. Puis, elle était partie à la recherche de Leeroy, se perdant dans les rayons DVDs et CDs avant de le trouver dans les livres. Son carnet contre sa poitrine, elle regarda alors chacune des étagères qui étaient remplit de livre. "Trouves-tu ton bonheur?" avait-elle dit en souriant.

Elle regarda à son tour les titre des livres mais ils étaient tous en français. Un sortit du lot, elle le prit et lu le titre dans un français entrecoupé "Alice au Pays des Merveilles" avait-elle lut, elle se mit à sourire. "C'était mon livre préféré quand j'étais petite, le seule que j'ai eu d'ailleurs..."Elle se mit à rire un peu."Je l'avais volé à la dame qui nous gardait avant le couvre-feu. Comme je faisais tous les jours la lessive le matin avant que tous les autres ne se réveille, je le piquais de la table de nuit de la surveillante et lisait une page par jour."   avait-elle dit en regardant Leeroy.

Elle reposa le livre en souriant et laissa son regard divaguer ailleurs, elle regarda des guides touristique, s'amusant à feuilleté celui de Londres, Lisbonne ou encore New York. "As-tu déjà beaucoup voyagé?" elle aurait vraiment voulu le faire, mais elle n'avait pas l'argent nécessaire et à présent, elle avait peur de ne jamais avoir assez. C'était pour cela qu'elle n'avait pas encore de toit sous la tête, elle avait peur de ne pas réussir à payer son loyer malgré sa paie qui était bien belle. "Je sais que j'aurais vraiment voulu beaucoup le faire. Prendre un sac à dos et jouer ma globe-trotteuse."



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1863-there-s-still-somethng-in-the-dark-that-scares-me-billie http://marplespring.forumactif.org/t1864-les-liens-de-billie

Adminchou
avatar
Broken little heart.

Age : 47
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 577
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour 1 sujet.

Billie + Mielle + Petite Gabi ?.


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Lun 16 Oct - 13:50

Billie Neil & M. Leeroy Hamilton
Leeroy avait quitté la jeune femme, chacun parties de son côté à la recherche d'une chose différente. Rapidement, Leeroy s'était retrouvé au milieu des rayonnages de livres. Ne sachant pas trop quoi regarder au fond, ne comprenant pas la moitié des écrits. Parfois, il prenait un livre, regardait la couverture, déchiffrant parfois à peine quelques mots du résumé et dos pour finalement le reposer où il l'avait pris. Une voix familière la sortie de ses pensées, l'arrachant à sa concentration. Un sourire léger sur le visage, il se tourna avec dépits vers la blonde qui l'avait rejoint plus rapidement qu'il ne l'aurait pensé. Un soupire seulement sortie de ses narines, un léger non de la tête. Il ne trouvait rien qui l'intéressait réellement ou qui ne l'appelait au point de le garder avec lui. Ses bras d'ailleurs toujours ballants le long de son corps s'ennuyaient de ne trouver un livre à tenir. Regardant la femme jeter elle aussi un œil aux étagères, la détaillant avec peut-être un peu trop d'insistance. Profitant de ce que son attention soit ailleurs peut-être. Son regard brun de haut en bas, sans pensée déplacée, juste il l'observait. Elle était le genre de femme qui pourrait totalement lui plaire. En un sens, elle avait une certaine ressemblance avec Lisebeth, une blonde aux yeux claire. Son visage s'était détendu dans un sourire sincère à cette pensée. Sa douce voix lisait le litre d'un livre qui sortit l'homme de ses pensées. Reprenant une position plus droite, comme se rattrapant d'une maladresse. Son regard sur le livre dont elle parlait. Il le connaissait, il ne l'avait jamais lu encore, bien qu'il ait vu le dessin animé et le film. Un univers totalement loufoque, il se souvient avoir pensé qu'un tel univers serait intéressant à découvrir. L'artiste s'imaginait alors Billie, ou Beth, plutôt, petite volant un livre sur une table de nuit dans un endroit lugubre. Se plaisant à lire une page s'échappant de sa réalité juste quelques instants avant d'y retourner malgré elle. Un sentiment de tristesse l'envahi une seconde. Aujourd'hui heureux pourtant de pouvoir lui offrir un peu de bonheur, bien mérité, ici à Paris.

Leeroy n'avait rien répondu, s'étant perdu dans son imagination. Il n'avait même pas fait attention à la jeune femme qui déjà avait fait quelques pas vers d'autres rayonnages. Une nouvelle question le sort de ses pensées. Cette fois-ci, il y répondrait. Mais, pour l'instant est avec discrétion, il saisit le livre qu'elle semblait aimée. Le cachant dans son dos, comme un cadeau qu'il voulait lui faire, comme pour tourner une page d'un chapitre de nouveau d'un passé douloureux. Ainsi, elle pourra lire le livre à sa guise, sans craindre les foudres d'une surveillante rude. Il en saisit un autre, aussi grand au hasard pour couvrir le futur cadeau et en rejoignant la jeune femme, il garda les deux livres sous le bras. Prenant soin de cacher au mieux le livre d'Alice à la vue de la jeune femme.

« Oui, beaucoup. Je ne dirais pas que j'ai vu le monde, car il faudrait plusieurs vies pour cela. Mais j'ai vu pas mal de pays et de régions effectivement. J'ai même été une fois en Afrique pour distribuer à but associatif mon premier livre. Mais cela remonte. Mais globalement j'ai plus fait des pays plus courants, l'Europe, le Canada et les États-Unis, en grande partie, je crois que je ne suis jamais allé en Louisiane, ni en Floride, mais sinon je crois que j'ai tout fait... Hm, j'ai peut-être fait un saut à Miami une fois, je ne me souviens plus. »

Leeroy chercha dans sa mémoire qui lui faisait défaut. Un rire léger à sa perte de mémoire temporaire. S'il avait été en Floride, alors il n'y était pas resté, cela ne devait être que pour un changement d'avion ou autres, et peut-être avait-il dormi une nuit dans un hôtel à Miami entre deux voyages ou autres. Mais il n'avait jamais visité la ville, ça, il le savait. Billie se confia sur une envie. Une envie qui était un beau rêve, mais qui demandait beaucoup de préparation, par forcément beaucoup de moyens. Mais de l'endurance et une préparation mentale et physique certaine.

« Rien ne te n'en empêche. Tu sais, il suffit juste de bien se préparer. Et après, tu peux faire beaucoup de choses à pied, ou à vélo. Un simple sac comme seul bagage, une tente comme seul toit. Et tu pourras toujours trouver un endroit où loger. Dans certaines cultures, c'est un devoir d’accueillir les voyageurs. Je ne te dis pas ça pour Paris ou des grandes villes et métropole. Quoique, je suis sûre avec un peu de recherche, tu pourrais trouver. Mais rien ne t'en empêche. Si tu prépares ton voyage. Un jour peut-être ! Tu es jeune et tu as la vie devant toi. »

Leeroy se voulait optimiste, et ne jamais brisée les rêves d'une personne étaient une sorte de devise. Dans certaines cultures, c'est un devoir d’accueillir les voyageurs. Alors oui, il y croyait et il soutiendrait la jeune femme là-dessus. Leeroy invita alors la jeune femme à aller à la caisse. Lui demandant si elle avait choisi son carnet, n'osant trop poser les yeux dessus alors qu'elle le tenait avec fermeté contre sa poitrine toujours. Il était beau et représentait Paris, ce qui était parfait pour ce voyage. Il laissa la jeune femme payer son carnet alors que lui passa à une autre caisse avec ses deux livres. Un comme cadeau, il demanda un emballage rapide. Et le second qu'il avait pris au hasard alors. Il ne regarda d'ailleurs le titre qu'une fois en caisse. "Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire ". Oh bah tiens ! Il ne le connaissait pas, cela serait amusant de le découvrir s'il arrivait à en déchiffrer les pages. Une fois sortie du magasin. Un peu timide, il demanda à la jeune femme si elle était contente. Un regard tendre est à la fois excitée de lui offrir son cadeau. Comme un enfant il trépignait. Sans tarder, il sortit alors le paquet du sac qu'on lui avait donné.

« Tiens, c'est pour toi. Et ne me remercie pas ! Au moins tu pourras le lire autrement que page par page. »

Dit-il avant de faire mine d'avancer vers la boutique juste après. Une boutique de vêtements. Bon, il était vrai qu'il était en français, seul bémol, mais elle le connaissait déjà.

1085 mots. Fiche créée par © Summers


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membrichou
avatar
Age : 28
Né(e) le : 19/08/1989
Quartier : Avec Oskar dans sa bicoque, en collocation
Je suis : Femme à tout faire chez Monsieur Hamilton,
Inscrit depuis : 22/02/2017
Messages : 75
Célébrité : Elizabeth Olsen
Rps en cours : Leeroy ¤LIBRE POUR 2 SUJETS


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Sam 21 Oct - 15:31

Paris Je t'aime
Leeroy & Billie

Billie avait toujours été très curieuse et le fait d'être en France n'arrangeait pas les choses, elle aurait voulu passé des nuits à marché dans la vie juste pour en connaître tous les coins. Elle aurait voulu voyagé, beaucoup, mais il fallait les moyens et elle ne les avait clairement pas, elle se contentait de lire parfois un article ou deux ou des témoignage de globe-trotteurs. A la Fnac, elle avait vu des guide du routard et la question sur les voyages était venu naturellement à ses lèvres pour Leeroy. Elle voulait tellement apprendre d'avantage sur lui, sur sa vie avant qu'elle n'arrive chez lui. Il affirma qu'il avait vu pas mal de pays et pas mal d'état des USA, elle le regarda en souriant. "J'aurais bien aimer faire tous les états et manger dans chacun d'eux, leurs spécialité! Les sandwichs de Philadelphie, les cornichons du Texas..." Elle se mit à rire un peu. "Ne crois pas que j'ai des rêves pleins la tête, je suis juste bien curieuse!"

Leeroy, au lieu de rire de cette envie, avait annoncé que tout était possible, elle lui avait sourit doucement avant de rire un peu. "Mais non, je ne peux pas fare ça! Je ne peux pas t'abandonné quand même! Qui laverait cette vieille robe de chambre que tu portes sinon?" avait-elle dit amusée. Ce n'était pas un reproche, mais une déclaration, elle ne pouvait pas l'abandonné, ça ne lui venait pas à l'esprit, Leeroy faisait partie de sa vie à présent et rien ne pourrait l'empêcher de l'abandonnée. Elle ne le voulait pas de toute façon.

Elle était passée à la caisse et avait payé avant de sortir du magasin, pensant que Leeroy l'attendait dehors, cependant, elle fut surprise de voir qu'il sortit après elle, sa caisse avait prit plus de temps. Elle l'avait regarder en souriant et, avant même qu'elle ne parle, il lui avait tendu un cadeau. "Oh..." avait-elle dit en esquissa un sourire. Puis, il partit, il avançait alors qu'elle le déballa doucement, elle avait eut peu de fois des cadeaux et cette sensation de chaleur dans son cœur, elle ne l'avait jamais eut vraiment jusqu'à aujourd'hui. Une larme tomba sur sa joue quand elle découvrit que Leeroy lui avait offert son livre préféré. Il était en français mais qu'importe, elle le lirait avec plaisir et cela ferait un bon entrainement pour le français. Elle le posa dans son sac, avec son carnet avant de regarder Leeroy qui s’apprêtait à entrer dans une nouvelle boutique.

Dos à elle, elle vint en courant vers lui, elle l'enlaça dans le dos en fermant les yeux. "Tu ne veux pas que je te remercie mais je le fais quand même...Merci.." avait-elle dit la voix serrée, ses bras autour de ses hanches, sa tête dans son dos. Ils avaient l'air bien fait comme cela mais, étonnamment, Billie y était bien, son coeur lui jouait encore des tours en battant fortement dans sa poitrine mais elle restait comme ça un moment.

Puis, il fallait bien le la^cher, ils étaient tout de même en pleine rue, elle s'écarta de lui, enleva d'un revers de mains les dernières larmes de joie qu'elle avait sur les joues, puis, elle le regardait en souriant. "Je n'ai jamais été aussi heureuse que depuis que je travail pour toi..."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1863-there-s-still-somethng-in-the-dark-that-scares-me-billie http://marplespring.forumactif.org/t1864-les-liens-de-billie

Adminchou
avatar
Broken little heart.

Age : 47
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 577
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour 1 sujet.

Billie + Mielle + Petite Gabi ?.


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Lun 6 Nov - 19:15

Billie Neil & M. Leeroy Hamilton
Il avait lâché le petit paquet alors qu'elle le récupéra, fila assez rapidement à l'Anglaise. Une oreille tout de même attentive. Il écouta le papier crisper alors que Billie ouvrait surement la petite enveloppe de papier ornementer à effigie du magasin, qui servait de papier cadeau. Les pas de l'homme étaient très lents, ses mains dans ses poches qui avaient préféré tracé sa route, comme si ce n'était rien. Et au fond, ce n'était pas grand-chose, un simple cadeau, un simple livre, en français... Mais il se doutait bien qu'au fond elle n'avait pas dû avoir tous les jours des cadeaux. Il voulait lui faire ce petit plaisir. Puis il estimait que comparer à son état d'esprit aujourd'hui, c'était un moindre mal que de lui offrir ce maigre présent. Car oui, s'il était là, les pieds sur les Champs Élysée à Paris, le sourire aux lèvres. Ce n'était pas un hasard et elle était la cause de tout cela. C'était grâce à elle, à ce petit bout de femme que tout cela était possible et que doucement son esprit qui avait tant broyé de noir retrouvait de la couleur. Alors oui, c'était bien maigre en comparaison. Leeroy s'arrêta un instant devant la boutique qui l'intéressait, Célio... La vitrine semblait sympathique et il trouverait sûrement un ou deux autres changent pour ce voyage. Il allait faire volt fasse voir où se trouvait la jeune femme quand il sentit un boulet de canon lui arrivée dessus. L'enlacer avec panache et force. Il ne put réprimer un sourire après un petit air surpris. Serrant les mains que la jeune femme avait posé autour de lui. Enlaçant un peu sa peau, il lui répéta que ce n'était rien. Ils étaient restés un instant ainsi, plus longtemps que l'éthique et le correct l'auraient exigé, mais qu'importaient. Ce câlin était bon, si bon, cette chaleur qui montait en l'homme qui n'avait trop osé bougé. Il caressa ses mains qui s'étaient noué sur son ventre alors qu'elle enfouissait son visage contre son dos, contre sa veste de cuir légère.

Elle desserra alors son étreinte, a contre-coeur, il fallait l'avouée. Leeroy ne s'était pas senti ainsi depuis si longtemps. C'était agréable un simple câlin. Se sentir entourer, un instant, c'était si simple et pourtant si puissant. Il se tourna alors pour lui faire face et remarqua ses yeux un peu humides, il comprit qu'elle avait pleuré, de joie. Il était heureux de la rendre heureuse, oui, comme quoi faire le bonheur d'autrui contribuait au nôtre, la preuve était là. Il sourit alors à sa réflexion et sans plus y réfléchir, il se penche un peu pour lui déposer un baiser sur le front, pour toute réponse. Il ne savait en vrai pas trop quoi dire, il se sentait comme un adolescent, émoustiller d'un sentiment qu'il avait depuis longtemps oublié. Se redressant, il proposa d'entrer dans la boutique à leurs côtés. Sans plus de mots, il regarda quelques tables de présentation. Des vêtements relativement classiques, il repéra un peu plus loin un coin un peu plus rock. Lee ne tarda pas trop alors à se diriger vers. Il saisit un autre tee-shirt à l’effigie d'un groupe de rock, un veston comme il aimait parfois en porté. Il chercha sur le mur de jean un pantalon bleu, il trouva son bonheur. Puis se dirigea vers les chemises, il en saisit une classiquement blanche. Une idée lui vient alors.

« As-tu déjà diné dans un restaurant gastronomique ? Quoi de mieux que la France pour cela ! Si cela te dit, nous pouvons prévoir cela pour ce soir ? Je n'ai qu'à me prendre un costume et puis nous irons voir des boutiques pour une belle robe pour toi. Si évidemment cela te fait envie. »

Leeroy n'était pas le genre d'homme riche très friand de ce genre de mondanité, mais quitte à être à Paris, autant faire les choses en grand. Puis il ne voulait vraiment que ce séjour soit inoubliable pour Billie. Évidemment, il payerait le restaurant et la robe de la demoiselle. Il lui avait dit qu'il ne payerait pas son shopping, mais c'était un peu différent et puis mettre 1000 euros dans une robe, si ce n'était pas le triple, ce n'était pas donné à tout le monde. Leeroy vivait en ermite depuis deux ans, alors oui, il avait quelque folie de grandeur ici à Paris. Comme un souffle de liberté qui lui était permis.

« Si tout est ok, je vais juste faire mes essayages et puis nous partons en route pour ta robe de soirée. Nous trouverons bien quelque chose sur les Champs. »

Faire de Billie une véritable princesse pour un soir au moins, oui, il le voulait. Elle qui avait passé sa vie tel Cendrillon, elle méritait bien cela.

837 mots. Fiche créée par © Summers


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membrichou
avatar
Age : 28
Né(e) le : 19/08/1989
Quartier : Avec Oskar dans sa bicoque, en collocation
Je suis : Femme à tout faire chez Monsieur Hamilton,
Inscrit depuis : 22/02/2017
Messages : 75
Célébrité : Elizabeth Olsen
Rps en cours : Leeroy ¤LIBRE POUR 2 SUJETS


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Sam 18 Nov - 19:10

Paris Je t'aime
Leeroy & Billie

Billie n'avait jamais été tactile avec les gens parce qu'elle n'avait jamais vraiment connu cela, elle était le genre de femme franche, qui disait souvent ce qu'elle pensait, cachant ses faiblesses et son lourd passé au fond d'elle comme si elle avait une carapace. Personne n'avait réussit à bouleversé autant la jeune femme à part Leeroy. Cet homme un peu dans la lune, un peu Pierrot et poète maudit. Elle ne s'était jamais intéressé à des hommes comme lui et elle le regrettait à présent car avec lui, elle apprenait beaucoup. Mais le fait de ne pas côtoyer ce genre de personne était aussi dû à sa vie. Billie n'a été que très peu à l'école, elle se cultivait comme elle le pouvait mais n'avait pas la science infuse en littérature ou en poème et théâtre, ni même en cinéma d'ailleurs, elle rattrapait tout cela comme elle le pouvait et les personnes avec qui elle avait vécue n'était pas le genre à se poser pour lire un livre.
Jusqu'à lors, jamais elle ne s'était dit qu'elle avait eut raison de partir de Los Angeles, mais c'est en étant accroché à Leeroy, la tête dans son dos, droite comme un piquet sur les champs Elysée qu'elle se remercia intérieurement. Jamais elle n'aurait pu vivre tout ça sans s'être bougé les fesses et sans l'homme qui était son patron. Il ne cessait de dire que ce cadeau n'était rien , pourtant, son coeur battant la chamade, ce n'était pas ce qu'elle pensait. Pour elle, ça signifiait tout.

Elle resta un moment comme ça, comme si le temps s'était arrêter. Elle était bien la tête dans le dos de l'homme, un mélange de cuir et du parfum de  Leeroy arrivant à ses narines. Elle ferma un instant les yeux, souriant en sentant le contacte de la peau de son patron sur ses mains. Malheureusement toute bonne chose a une fin et il fallait bien avouer que serrer son patron comme elle le faisait n'était pas une chose à faire, alors, elle s'était décollé de lui.  Un baiser sur son front de l'homme qui l'a faisait fondre -elle s'en rendait compte maintenant- l'a fit un peu tressaillir et un sourire apparu sur ses lèvres alors que ses yeux devinrent secs.

Il l'accompagna alors dans ce magasin pour homme, trouvant ce moment entre eux déjà bien trop loin dans le temps. Elle était néanmoins amusée de le voir partir directement dans le coin "rock" de la boutique mais ce style lui allait tellement bien qu'elle ne broncha pas. Complétant ses emplettes, il lui adressa enfin la parole pour proposer d'aller dîner dans un grand restaurant. Bouche bée, Billie regardait Leeroy avec surprise. "Cela serait fantastique! Mise à part les fast food, je dois bien avouer que je n'ai jamais mis les pieds ailleurs..." elle ne savait pas quoi dire de plus, elle ne pouvait plus le remercié mais il n'y avait aucun doute sur le fait qu'elle lui ferait un cadeau dès qu'elle le pourrait pour ce restaurant.

Voguant dans les rayons, elle s'imaginait alors dans de somptueuses robes de soirée en compagnie de Leeroy qui serait éblouissant dans son costume. Il indiqua qu'il souhaitait faire ses essayage alors elle lui suivit jusqu'au cabine, s’installant sur le banc qui faisait face à sa cabine. Seule à l'attendre, elle se regarda dans le miroir, nulle doute qu'elle devrait passé chez le coiffeur avant le restaurant, elle ferait la surprise à Leeroy de s'habillé en "vraie" femme. Après tout, depuis son arrivée chez l'homme, elle ne s'était jamais mise en robe ou en jupe ni même maquillé ou coiffée convenablement. Elle trouvait cette idée parfaite. "Aura-t-on le temps de bien se préparé avant le restaurant?" avait-elle dit à Leeroy en regardant le rideau bouger.    

L'homme lui montrait chacun de ses essayage et à chaque fois, Billie le trouvait très beau. Une fois à la caisse, il paya le tout et ils partirent pour trouver une boutique de robe pour Billie. Elle ne savait pas quoi mettre, ni quoi son budget car dans sa tête, c'était elle qui se payer cette robe, Leeroy payait déjà le restaurant, c'était bien assez! Ils trouvèrent les galerie Lafayette, ici, ils trouveraient sans doute la fameuse robe pour Billie ce soir. En entrant à l'intérieur, Billie fut de suite subjugué par toutes les boutiques de luxes. "Je crois que je trouverais quelque chose ici..." avait-elle dit en souriant un peu à Leeroy.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1863-there-s-still-somethng-in-the-dark-that-scares-me-billie http://marplespring.forumactif.org/t1864-les-liens-de-billie

Adminchou
avatar
Broken little heart.

Age : 47
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 577
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour 1 sujet.

Billie + Mielle + Petite Gabi ?.


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Mar 21 Nov - 22:24

Billie Neil & M. Leeroy Hamilton
La proposition tout aussi surprenante qu’inattendue de Leeroy laissa la jeune femme un peu ahurie. Mais elle semblait être d'accord et son doux visage avait trouvé une nouvelle illumination que Leeroy se plaisait à contempler. Alors qu'il saisit la chemise à sa taille dans la pile posée sur la table devant eux, il semblait alors presque prêt à faire ses essayages. Billie n'avait pas connu grande chose du monde dans lequel Leeroy vivait, où l'argent n'était plus un souci, il n'était devenu que futilité. Même si Leeroy s'était toujours appliqué à y faire attention, non sans être un grippe-sou ou un radin. Mais il avait commencé au plus bas de l'échelle, alors que son père l'avait viré de chez lui, il avait un temps vécu dans la rue. Et même si aujourd'hui, il pouvait sans soucis s'acheter un appartement en plein Paris sur un coup de tête, il n'en oubliait pas cette époque qui l'avait alors forgée. Peut-être au fond, était-ce aussi ce qui le poussait à faire plaisir à la jeune femme. Il voulait qu'elle goutte tant qu'elle le pouvait à une vie qu'elle ne pouvait pas s'offrir. Qui sait ce qui adviendra dans quelques années, peut-être sera elle loin, parcourant le monde, un simple sac à dos comme bagage. Il le lui souhaitait au fond, car cela semblait lui tenir à cœur. Mais ce genre de voyage était un voyage de coeur et non de raison, il fallait soit vraiment le préparer à l'avance, soit partir sur un coup de tête et être prêt à assumer les nuits fraiches dehors, les journées difficiles, mais aussi de beaux moments.  

L'heure de passer le paquet de vêtements qu'il avait sur le bras était venue. Il indiqua à la blonde sa direction, elle le suivit, elle serait son œil aguerrir pour ses essayages. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas fait de shopping et c'tait un peu amusant au final de se retrouver coincé dans une petite cabine à essayer de ne pas tomber en enlevant et mettant un pantalon. La question de la jeune femme au travers du rideau le fit réfléchir. Peut-être avait-elle envie de prendre un peu de temps pour elle, pour se parer telle une princesse. Il était vrai qu'il avait proposé cette sortie comme ça, mais jouer les bobos parisiens le tentait aussi et puis laisser la jeune femme respirer un peu n'était peut-être pas un mal non plus. Il termina de mettre son costume. Il passa la tête sur un coin du rideau, se cachant de la femme, il voulait lui faire la surprise de cette tenue-ci au moins. S'il s'amusait à faire le mannequin depuis tout à l'heure, il voulait garder un peu de surprise pour la soirée.

« Ce que je te propose, c'est que j'enfile ma dernière tenue. Qu'on fait un tour sur le reste des Champs pour te trouver une robe et puis après quartier lire pour chacun. De mon côté, je réserverais une table dans un bon restaurant et toi, tu fais... Ce que tu veux faire et on se donne rendez-vous à 19h à la réception de l’hôtel. Si cela te va ? »

Sur ses quelques mots prononçaient avec peps et volontiers Leeroy disparue de nouveau derrière le rideau. Il enfila le dernier jean sombre et le tee-shirt à l’effigie des Rolling Stone. Il laissa à une vendeuse un pantalon et deux autres tee-shirts qui ne lui allaient pas. Puis il partit à la caisse payer son costume, un pantalon, un jean et deux tee-shirts. Sa garde-robe serait suffisante pour le moment. Une fois son gros sac de vêtements en main, ils partirent donc direction une boutique pour la jeune femme. Entrant dans les galeries Lafayette, Leeroy suivit alors la jeune femme dans les rayons. Lui n'ayant plus rien à acheter. Il secoua alors le visage quand elle indiqua qu'elle trouverait sûrement de quoi se mettre ici pour ce soir. Mais Leeroy eut une nouvelle idée, s'ils voulaient mutuellement se faire totalement la surprise de leur tenue, peut-être était-il donc temps de se quitter là.

« Hum... Et si on se gardait la surprise pour ce soir. Tu en penses quoi ?
Tiens... Tu n'as qu'à... »


Leeroy laissa son sac de vêtements tomber au sol alors qu'il fouilla dans sa poche de veste en cuir. Il sortit son porte-monnaie et son chéquier, il signe un chèque et le tend à la jeune femme.

« Fais-toi plaisir, prends la robe qui te fait envie et si un parfum ou autre chose te fait aussi envie. N'hésite pas. Tu es la princesse de cette journée. »

L'artiste fait un clin d'œil à la jeune femme. Il la sait raisonnable et qu'elle ne dilapiderait pas son compte en banque. Il s'assure ensuite qu'elle se sent capable de rentrer seule, avant de s’éclipser de son côté. Il connaît une autre boutique de costume plus haut gamme que Célio dans une petite rue chic un peu plus loin. S'arrêtant y faire un tour avant de commander un taxi pour rentrer à l’hôtel. S'il ne peut imaginer la beauté de Billie, lui veut être le plus présentable possible au bras de la jeune femme ce soir.

922 mots. Fiche créée par © Summers


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membrichou
avatar
Age : 28
Né(e) le : 19/08/1989
Quartier : Avec Oskar dans sa bicoque, en collocation
Je suis : Femme à tout faire chez Monsieur Hamilton,
Inscrit depuis : 22/02/2017
Messages : 75
Célébrité : Elizabeth Olsen
Rps en cours : Leeroy ¤LIBRE POUR 2 SUJETS


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Lun 4 Déc - 15:05

Paris Je t'aime
Leeroy & Billie



Billie n'avait jamais eu beaucoup d'argent, elle qui avait vécut dans les mêmes vêtements durant des années, s'habillant en jupe rapiécées en hiver pour faire plaisir aux personnes de l'orphelinat. Elle avait longtemps imaginé voir un jour des parents arrivés vers elle et lui offrir un foyer avec tout ce dont elle avait besoin, mais ce ne fut jamais le cas. Plus elle grandissait et plus les chances étaient minces car les parents préféraient largement les bambins. Elle se souvient d'un couple, quand elle avait 7 ans, qui venaient tous les jours la voir, ils avaient pour projet de l'adopter, et puis un jour, ils ne sont plus venus. Quand elle a demander la raison à la directrice, elle lui avait simplement rétorquer qu'ils venaient par pitié la voir et qu'ils avaient adopter un bébé. En y repensant, les lèvres de Billie se refermèrent pour venir se pincées légèrement entre elle.

Elle n'avait jamais vraiment eu de chance dans sa vie, du moins, cela commençait à tourner depuis qu'elle connaissait Leeroy. Grâce à lui, elle vivait. Elle n'avait peut-être pas de parents, mais au moins, elle pouvait compter sur lui. Ils entrèrent dans la salle des essayages et Billie s'installa près de la cabine qu'avait prit son patron. Elle s'amusait de l'entendre se cogner aux "murs" de la cabine. Puis, elle lui avait poser une question sur le déroulement de la soirée. Elle voulait lui faire une surprise en essayant d'être la plus jolie possible et cela impliquer le fait de ne rien lui montrer avant le soir venu. Quand elle croisa son regard, sa tête seule dépassant de la cabine, elle eut un sourire. Elle hocha la tête, le déroulement était parfait, elle pourrait alors se faire coquette pour le restaurant. "Ca me va parfaitement!" avait-elle dit d'un air enjouée.

Après avoir payé, Leeroy et Billie partirent aux galeries Lafayette. Billie n'était jamais entrer dans une boutique aussi prestigieuse et aussi chère, elle en été limite mal à l'aise. Elle comptait sur Leeroy pour l'aiguiller, elle qui ne voulait pas abuser de sa gentillesse mais elle lui fit de gros yeux quand il lui tendit un chèque signer en indiquant qu'ils se quittaient ici. "Oh...Je te remercie...Vraiment...Je vais me perdre ici!" Elle hésita un instant à prendre le chèque , reconnaissante pour tout ce qu'il faisait pour elle. Puis, Leeroy tourna les talons avec son gros sac et Billie se retrouva seule.

"Bon...Allez Billie, ce n'est pas si difficile que cela de trouver quelque chose de pas trop chère..." Puis elle commença son shopping. Avant toute chose, elle souhaitait trouver sa robe. Elle passa de Chanel à Dior, essayant  des robes Rose, Bleumais elle ne trouvait pas ce qu'elle voulait vraiment et les prix étaient atrocement élevés. Après deux heures passées à essayer des robes, elle trouva robe. Bien sûre, avec un jupon, on ne verrait pas ses cuisses et la robe qui était assez provocatrice deviendrait juste chic, selon elle. En l'a mettant, Billie se sentit comme une princesse.

Après l'avoir acheté, on lui proposa de la parfumer, après avoir sentit quelques parfums, elle opta pour qu'on lui mette quelque goutte de "si" d'Armani. ENfin, elle sortit pour aller se faire coiffé et maquillé. Les cheveux de Billie en avait bien besoin et elle demanda à faire cecien enlevant tout de même un peu de maquillage car elle se préférait un peu plus au naturelle. 19H était vite arrivé, elle avait eu à peine le temps de rentré à l’hôtel pour se préparé.   Si elle avait acheté la robe avec le chèque de Leeroy, elle n'avait pas abusé de sa gentillesse et avait acheté elle-même ses bijoux,chaussures,jupon et sa mise en beauté.

L'heure du rendez-vous fut ponctuée du bruit des talons de Billie sur le carrelage de l'hôtel. En arrivant dans le hall, elle constata que Leeroy n'était pas encore là. Elle se pencha sur le comptoir, demanda si jamais il n'attendait pas quelque part mais le réceptionniste, la bouche un peu bée de la voir ainsi, annonça qu'il n'était pas encore descendu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1863-there-s-still-somethng-in-the-dark-that-scares-me-billie http://marplespring.forumactif.org/t1864-les-liens-de-billie

Adminchou
avatar
Broken little heart.

Age : 47
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 577
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour 1 sujet.

Billie + Mielle + Petite Gabi ?.


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Ven 22 Déc - 13:10

Billie Neil & M. Leeroy Hamilton
L'homme laisse la blonde alors seul, il va faire un tour dans une boutique qu'il connais un peu plus au loin. Il y trouve son bonheur et il fait le tour de la rue et de quelques autres aux alentours, il trouve quelques bijoux, et même un parfum. Il en a déjà un, mais celui-ci lui va bien, il trouve. Le voilà prêt pour ce soir ou presque. Car il ne lui reste qu'à rentrée, à se vêtir et se faire le plus beau possible pour Billie et cette belle soirée en perspective qui s'annonce à eux. Il commande un taxi alors qu'il pense avoir tout ce qui lui faut. Il fait un peu de lèche vitrine en attendant la voiture dans la rue, puis finit par rentrer. Le temps de rentrer à l’hôtel par contre avec les bouchons, presque une heure est passé. Mais Leeroy a l'après-midi pour se préparer, ce qui laisse pas mal de temps en soi Une fois à l’hôtel, il demande à la réception de réserver une table pour deux dans le meilleur restaurant de la ville puis il monte rapidement dans sa chambre, laisse ses sacs sur le sol et file sous une douche bien chaude. Il en a évidemment déjà pris une plutôt dans la matinée avant que Billie et lui ne parte en balade. Mais autant être propre comme un sou neuf pour cette soirée d'exception. Sous l'eau chaude, fumante, même, il ne cesse d'imaginer Billie dans une belle robe. Le rouge doit lui aller à merveille, un bleu ciel aussi, ou quelques choses de plus foncé. Peut-être une couleur plus neutre, il ne sait pas, il n'arrive en réalité pas à l'imaginer réellement. La seule chose dont il est sur, c'est qu'elle sera semblable à une princesse ce soir. Le téléphone de la chambre sonne alors. Leeroy laissé a contre coeur la chaleur de la douche pour s'emparer dudit téléphone une fois sécher très rapidement. La réception lui donne le nom du restaurant, Leeroy demande alors une limousine pour y aller. La réception s'occupe de tout, Leeroy précise aussi que cela reste une surprise pour madame donc que lorsque Billie reviendra, rien ne devra être dévoilé. Si évidemment elle est au courant pour le restaurant, il veut garder le reste mystérieux. Il raccroche et retourne sous sa douche qu'il fait un peu durer avant de se frotter.

Leeroy sort alors de sa douche une envie gagnante, son cœur. Il souhaite peindre, il a envie de peindre. Une envie aussi soudaine qu'imprévue. Il a en tête ce qu'il souhaite peindre. La silhouette de Billie, devant un paysage parisien. Oui, voilà, alors, sortant de sa douche, une simple serviette recouvrant ses jambes, il sort une toile et au fusain, il se laisse aller à quelques coups de crayon sur la toile vierge encore. Seuls ses doigts seront noirs, rapidement, il arrive à dessiner le contour de la femme qui l'accompagne dans ce voyage. Avec un peu de recul sur son croquis, il imagine le paysage environnant et avec quelques autres coups de crayon commence à les dessiner. Ce n'est au fonds que quelques traits noirs sur une toile blanche, mais c'est tellement clair dans son esprit qu'il a comme cette impression qu'elle est déjà terminée. Voilà bien, longtemps, que l’inspiration, l'envie de peindre ainsi, ne lui était pas venue. Et surtout avec cette envie de laisser la joie, la beauté ressortait de son œuvre. Et Billie qui lui avait demandé de peindre pour elle... Il lui offrirait sûrement cette œuvre pour son apparemment. Car oui si la jeune femme, jusque-là, vivait dans la rue, il était certain que Leeroy ne la laisserait pas plus longtemps dans une telle situation. Il l'aiderait à trouver un toit, même en colocation et si elle en avait besoin, il lui payerait ses premiers mois de loyer. Il pouvait bien faire cela pour elle, ce rayon de soleil sorti tout droit

Mais soudain l'artiste jette un œil à l'horloge posée au-dessus de la commode où il a posé sa toile. Il est déjà 18h bien passé. Comme le temps passe vite quand il se perd dans son art favori. Sans plus attendre, malgré l'envie de continuer de dessiner, il lâche tout. Retourne se laver les mains avec soin avant d'enfiler son costume avec rapidité. Il prend cependant le temps de ce coiffé, de se laver les dents avec soin, de se parfumer et de ce coiffé. Il installe la touche final, quelques bijoux q'il à acheter pour aller avec son costume. Il serait presque en retard dit donc. Il vérifie une dernière fois son reflet dans le miroir pieds dans le couloir de l'étage de l’hôtel. Il inspire et soupir comme si c'était un adolescent prêt à aller à son bal de promo. Et enfin, il prend l'ascenseur pour rejoindre le hall où Billie doit sûrement l'attendre.

Alors que les portes de l'ascenseur s'ouvrent le hall, son regard cherche immédiatement Billie du regard. Et c'est sans mal qu'il pose son regard sur sa silhouette fin prêt de la réception. Sa robe est magnifique. Elle est magnifique. Que dis-je, sublime. Le cœur de l'artiste s'arrête un instant alors qu'il s'approche doucement, osant presque pas abordée cette belle dame qu'il a osé faire attendre de sa maigre présence. Alors qu'il s’approche, elle ne l'a toujours pas vu. Il s'arrête non loin et prend le temps de la regarder comme on regard le plus beau des diamants du monde. Ses yeux pétillants à la voir ainsi, son cœur battant bien trop fort au fond de sa poitrine. Et encore, il n'a pas vu son visage.

« Billie. »

Laisse entendre Leeroy d'une petite voix. Elle se retourne et là, Leeroy se pense un instant au bord de la crise cardiaque son visage rayonne. Tel le diamant qu'elle est. Ses cheveux courts, ce maquillage léger, mais si parfait. Il reste sans voix alors. Son regard brun ne pouvant se détacher de son doux visage parfait. Il avale sa salive avec difficulté et se sent tremblant. Ses yeux brillent. Il n'ose pas parler, ou n'y arrive pas vraiment.

« Tu es... Tu es... Wow. Magnifique. »

L'homme a la réception qui s'amuse sûrement à regarder cette scène un peu incongrue, interrompe ce moment pour indiquer à Leeroy que la voiture est là et les attend. Leeroy ne l'entend pas vraiment, perdu dans un monde parallèle où seul Billie existe. Pourtant, il tend une main à Billie afin qu'elle lui donne la sienne et telle une princesse, il la guide vers l'extérieur où une petite limousine blanche les attend.

1161 mots. Fiche créée par © Summers


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Membrichou
avatar
Age : 28
Né(e) le : 19/08/1989
Quartier : Avec Oskar dans sa bicoque, en collocation
Je suis : Femme à tout faire chez Monsieur Hamilton,
Inscrit depuis : 22/02/2017
Messages : 75
Célébrité : Elizabeth Olsen
Rps en cours : Leeroy ¤LIBRE POUR 2 SUJETS


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Mar 2 Jan - 10:35

Paris Je t'aime
Leeroy & Billie



Les lumières du hall de l'hôtel sont éclairés et Billie se surprend et les regarder avec des étoiles pleins les yeux. Elle ne savait pas vraiment si c'était le simple lustre qui l'illuminait de joie ou le fait d'attendre Leeroy vêtue comme une princesse. Jamais elle n'avait porté pareil robe, en fait, elle ne portait presque jamais de robe car elle estimait qu'être en robe était une occasion, ce n'était pas intéressant d'en porter une en faisant le ménage.

Elle regarda un instant l'homme à le réception qui faisait son travail, droit comme un piquet. Si elle oserait, elle lui demanderait si tout était parfait dans sa tenue -et elle l'aurait fait en temps normal- mais tout ici l'intimidait. Elle était dans un monde qu'elle ne connaissait pas. Se triturant les doigts tel une adolescente attendant son cavalier pour le bal, elle était stressée. Elle espérait que Leeroy aime la façon dont elle s'était déguisé car oui, pour elle, ce n'était qu'un simple jeu de déguisement. Elle semblait être une femme de la haute société et pourtant, si elle avait devant elle, au restaurant, plusieurs couverts, elle ne saurait lequel choisir.

Soupirant un peu pour laisser échapper un peu de stress, elle sentit une présence derrière son dos avant d'entendre la voix posée de son patron/ami. Elle le regarde et sourit franchement. Elle le trouve magnifique dans son costume. Il arrivait toujours à mettre une touche sa personnalité dans ses tenues et c'était quelque chose que Billie aimait beaucoup. Sans s'en rendre compte vraiment, le coeur de la jeune femme battait fortement. Elle n'avait d'yeux que pour lui, adieux les voyageurs qui parlaient à la réception, il n'y avait plus qu'elle et lui. Ses joues rosirent quand il lui annonça qu'elle était magnifique. "Merci..." avait-elle dit timidement. "Toi aussi tu est superbe!"

Elle est ailleurs, dans un monde ou tous ses malheurs, tout son passé est absent, elle prend la main de son ami, un frisson l'a traversant quand elle sent sa main dans sa sienne, puis ils partent à l'extérieur. L'air est incroyablement doux et rapidement Billie voit cette magnifique limousine blanche. Pensant d'abord qu'une célébrité séjourne dans l’hôtel ,elle se rend compte qu'ils se dirigent vers celle-ci. Elle ouvre de grand yeux avant de regarder Leeroy. "Wow...Je suis vraiment surprise...Je ne m'attendais pas à ça..."

A part le remercier encore et encore, elle ne savait plus quoi faire, elle avait l'impression de rêver, elle, la petite californienne qui à vécut, enfant, dans un orphelinat en étant mal traité. S'installant à l'arrière de la voiture avec Leeroy, elle lâcha la main de l'homme que pour la reprendre une fois installé sur la banquette. La voiture démarra et c'est alors qu'elle essayait de parler. "Leeroy...Je ne sais pas quoi dire...Je n'arrive pas à croire à tout ça...Je vais me réveiller en pleine nuit , enfant, à l'orphelinat, et réaliser qu'il s'agissait d'un rêve...C'est pas possible autrement."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1863-there-s-still-somethng-in-the-dark-that-scares-me-billie http://marplespring.forumactif.org/t1864-les-liens-de-billie

Adminchou
avatar
Broken little heart.

Age : 47
Né(e) le : 10/12/1970
Quartier : Sud de la ville.
Je suis : Artiste peintre, sculpteur, écrivain, dépressif...
Inscrit depuis : 01/02/2017
Messages : 577
Célébrité : Johnny Depp
Rps en cours : Disponible pour 1 sujet.

Billie + Mielle + Petite Gabi ?.


Message Paris Je T'aime |Leeroy| › Lun 8 Jan - 15:35

Billie Neil & M. Leeroy Hamilton
Le conte de fées commençait. Oui, Leeroy avait un côté rêveur, sinon il ne serait pas un bon artiste, selon lui. Il fallait laisser son imagination débordée pour s'ouvrir à toute possibilité et toutes les merveilles que le monde offrait. Et ce soir, il avait ouvert la porte d'un château digne de Disney dans son esprit. Il ne boudait pas son plaisir de passer cette soirée magique avec Billie. Pour elle, évidemment, lui faire plaisir, lui faire ce cadeau qu'elle soit pour une fois dans sa vie la princesse d'un soir différent des autres. Mais aussi pour lui, prendre soin de lui, cela faisait si longtemps qu'il ne l'avait pas vraiment fait. Cela remontait à bien avant le départ de Lisebeth, leur couple stagnait un peu déjà depuis quelque temps. Et son départ n'avait fait qu’aggraver son cas. Il était devenu l'ombre de lui-même. Mais tout cela était à présent derrière lui. Et il était fier d'être présentable à défaut d'être un véritable prince charmant. Un instant, il avait eu l'impression de l'être cependant, tel le prince sans nom de Cendrillon. En arrivant à la réception, comme dans un bal, son regard s'était posé sur la plus belle femme, sans avoir à la chercher réellement. Elle brillait comparer à toutes les autres âmes présente. Il s'en était approché et l'avait abordée avec timidité, presque avec pudeur. Comme de peur de casser de la porcelaine. Son visage illuminé avait terminé de faire fondre son cœur qui brûlait de mille feux aussi incontrôlable que soudain. Billie s'était imposé à son cœur dès le départ. Son petit visage de poupée rond, ses traits fins et doux. Sans se l'avouer peut-être, avait-elle réussi de par sa simple présence à raviver quelques choses dans son cœur brisé. L'artiste avait répondu d'un simple sourire large à son compliment. Il se sentait minable à côté d'elle, mais il ne pouvait malheureusement pas faire plus. Il n'avait plus vingt ans, sa dépression l'avait marqué, physiquement comme moralement. Et même si aujourd'hui, il sortait enfin la tête de l'eau, à presque cinquante ans... Les traces persistent.

Une bulle semble se former, comme si leur petit monde n'appartenait qu'a eu alors qu'il tendit sa main. Sa peau chaude touchant la sienne, agréable et douce, il ne l'imaginait pas autrement. Sans trop serré sa fine main, il la guida à l'extérieur, jusque vers la voiture de luxe qui les attendait sagement. Un chauffeur costumé les attendait à l’extérieur du véhicule. Leeroy fut alors ravi de l'effet produit sur Billie qui sembla surprise. C'était l'effet recherché. Pari réussi. Il se félicitait intérieurement de cette petite réussite. Il voulait faire les choses bien et sans aucune limite. Il pouvait se le permettre alors autant en profiter. Il avait toujours vécu assez humblement comparer à la vie qu'il pouvait s'offrir. Il ne s'était évidemment jamais privé. Mais sa petite vie à Marple Spring dans cette maison de campagne bordée de champs et d'arbre était pour lui le meilleur des endroits pour vivre. Il n'aurait jamais supporté une villa moderne avec piscine et sans aucune âme. Il préférait sa ville maison des années 50 qui grinçait et risquait certes de s’effondrer avec une tempête quelconque, mais il ne se voyait pas vivre ailleurs aujourd'hui.

« Autant faire les choses en grands pour cette soirée particulière. »

Laissa entendre alors Leeroy, tout en détachant sa main de la sienne. Laissant entrait la magnifique femme dans la limousine avant de s'y installer à son tour. La voiture démarra alors et Billie tenta d'exprimer de nouveau remerciement, n'y croyant pas de tout ce qui se passait. Leeroy ne pouvait alors qu'admirer son visage illuminé et ses pupilles pétillantes de mille feux.

« Je t'assure, tu es bien là avec moi à Paris. Nous sommes dans une limousine et ce soir je veux que tu vives un conte de fées. Que cette soirée reste à jamais gravée dans ta mémoire. Tu l'as mérité. »

Leeroy le pensait, on lui avait, lui aussi donner sa chance un jour de briller de vivre une vie de rêve, cette vie qui aujourd'hui était la sienne. Son passé était aussi un peu perturbé. Pas autant que celui de Billie, évidemment. Mais il savait que ce genre de moment restait à jamais graver dans l'esprit, comme un cadeau du ciel. La voiture roula un moment, dans les légendaires embouteillages parisiens. La discussion était facile Billie essayait de se remettre de ses émotions et Leeroy essayait de la rassurer sur la véracité de l'instant. Tout en essayant de faire qu'elle arrête enfin de le remercier. Chose compliquée. Cette soirée était pour elle, mais aussi pour lui. Peut-être était-ce le tremplin vers un nouveau départ. Qui sait ce que cette soirée leur réservera par la suite.

La voiture se stoppa alors. Le chauffeur ouvrit la portière du côté de Billie, avec professionnalisme. L'artiste suivit la femme et sortit par le même côté, côté trottoir. À leurs yeux s'offrait alors la devanture du Crystal Room un restaurant chic et relativement abordable. Leeroy avait choisi entre plusieurs, celui-ci avait un côté typique, un peu victorien et coloré. Il ne voulait pas faire dans le trop classique et bon chic bon genre. ce n'était pas trop son truc. Il avait estimé celui-ci parfait pour leur soirée. Il tendit son bras à Billie et entra dans le dit restaurant avec elle alors qu'on leur ouvrit la porte.

« Au nom Hamilton, je vous pris. »

Laissa entendre Leeroy dans un Français quasiment parfait, alors qu'une personne de la réception dudit restaurant s'approcha. Suivant le guide jusqu'à leur table. Il prit soin de pousser la chaise de Billie, comme un gentleman avant de s'asseoir à son tour à la table. On leur apporta sans tarder la carte, une sans prix pour Billie et on leur demanda s'il souhaitait un apéritif. Leeroy choisit un verre de kir royal et laissa la belle et élégante blonde choisir sa boisson. Il oublia un instant la carte qu'il avait laissé poser face à lui. Son regard ne pouvant se détacher de sa beauté envoutante, se perdant dans ses pensées.

1086 mots. Fiche créée par © Summers


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://marplespring.forumactif.org/t1780-lee-im-pretty-masochistic-i-kill-myself-for-my-craft-literally http://marplespring.forumactif.org/t1786-lee-as-an-artist-i-follow-my-heart-my-soul-my-gut-and-do-what-the-fuck-i-want-to-do

Contenu sponsorisé

Message Paris Je T'aime |Leeroy| ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Paris Je T'aime |Leeroy|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Affaire de vente de passeports/visas a l'Ambassade de Paris
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Inutile] J'aime / J'aime pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Autres continents-
Sauter vers: