Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membres
avatar


J'arrive où je suis étranger
Un jour tu passes la frontière
D'où viens-tu mais où vas-tu donc
Demain qu'importe et qu'importe hier
Le coeur change avec le chardon
Tout est sans rime ni pardon
Passe ton doigt là sur ta tempe
Touche l'enfance de tes yeux
Mieux vaut laisser basses les lampes
La nuit plus longtemps nous va mieux

Aragon.

Age : 26
Né(e) le : 22/09/1990
Quartier : Appartement à Détroit, en colocation avec Aly et bientôt Livia
Je suis : serveuse dans un bar et danseuse au Pent certains soirs
Inscrit depuis : 31/01/2017
Messages : 144
Célébrité : Emeraude Toubia
Rps en cours : Rp Terminés

Fin de service - Nolan
Bye Bye Marc - Aly

Rp en cours

Bal de la st Valentin - Event
Bolqués - Lorenzo
Bad bro, bad sis - Alej




Message (Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria › Sam 11 Fév - 21:50

Aly et Maria
Fatiguée de sa journée, la jolie Maria se hâte de rentrer chez elle. Son appartement n'est pas loin de son lieu de travail alors elle a pour habitude de faire le bout de chemin à pied. Ce n'est cependant pas sans angoisse qu'elle traverse la rue, depuis quelques temps, un de ses colocataires, Marc, a perdu son travail et se complait dans une forme de flemmardise aigue. Le stade est critique, l'homme en question passe la journée devant la télé et la nuit à boire avec ses « amis ». Si ce soir cette situation stresse Maria, c'est parce qu'il a décidé d'improviser une petite fête à l'appartement. Et si Marc lui a juré que tous les invités seront parti à minuit, la belle garde de très sérieux doute quant à sa parole.

Son visage s'illumine cependant en passant le coin de la rue, face à la porte de l'immeuble, elle tombe nez à nez avec Alyson, sa troisième colocataire. Elle offre un grand sourire à la jolie rousse et lui tient la porte pour la laisser entrer.

« Salut ma belle ! On a un timing parfait ce soir »

Elle laisse s'échapper un léger rire et continue d'avancer vers la cage d'escalier. Un horrible vacarme se fait entendre alors que les deux jeunes femmes ont à peine posé un pied à l'intérieur de l'immeuble. Maria lance un regard apeuré vers sa colocataire.

« Me dit pas que ça vient de chez nous ? »

Prise d'un susaut de colère, la  mexicaine attrape agilement la main de la jolie rousse et l'embarque dans les escaliers, direction deuxième étage, porte 6. Des voix essentiellement masculines se font entendre, une musique éléctro résonne dans tout le couloir et les basses font trembler la porte.Le sang de la jeune femme ne fait qu'un tour et son coeur s'emballe. Marc semble avoir réveillé la lionne.

« Je crois que je vais vraiment le tuer cette fois ! » dit-elle en direction d'Aly, surement aussi déconcertée qu'elle.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers


Dernière édition par Mariana Soriano le Ven 10 Mar - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Le passé ne dois jamais être oublié, mais il ne doit jamais être une souffrance non plus. Sinon, combat le du plus profond de ton être pour faire ce qui te semble le plus juste.


Age : 21
Né(e) le : 15/01/1996
Quartier : Sud de la ville
Je suis : Etudiante en lettres et serveuse à mi-temps au Leeloo's coffee
Inscrit depuis : 08/02/2017
Messages : 229
Célébrité : Katherine McNamara

Message (Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria › Dim 12 Fév - 11:35

Aly et Maria
Cela avait été une longue journée pour Alyson. Encore fatiguée de la veille, où elle était sortie en boite jusqu'à très tard, elle avait assisté toute l'après-midi à une série de cours à l'université. Alors, autant dire qu'au moment de rentrer chez elle, à la coloc, elle ne rêvait que d'une chose: manger un bout rapidement, discuter un peu avec Maria et se mettre bien au chaud dans son lit. La seule chose qu'elle espérait c'était que Marc, son second colocataire, n'ait pas encore invité des amis à faire la fête. Ces derniers temps, c'était devenu une manie chez lui depuis qu'il avait perdu son travail. Et ça avait tendance à énerver de plus en plus la rousse, qui avait en plus de cela l'impression d'être constamment surveillé, puisqu'il était toujours là quand elle se levait, et semblait s'amuser à lui faire des remarques sur son comportement.

Au moment, ou elle tournait au coin de sa rue, arrivant ainsi face à la porte d'entrée de son immeuble, elle tomba sur Maria, sa super coloc. Toutes deux s'entendaient à merveille, bien qu'elles ne se connaissent que depuis très peu de temps. Elle lui sourit grandement avant de prendre la parole à son tour.

- Hey Maria! Plus que parfait même! Ce qui est rare! Et ta journée ?

Demanda-t-elle en la remerciant d'un signe de tête pour lui avoir tenu la porte. Ensemble, elles avancèrent dans le hall. Au même moment, un assourdissant vacarme arriva à leurs oreilles. Pas besoin de demander d'où cette horrible son provenait, car Aly avait reconnu la musique de Marc. Elle lâcha un énorme soupir en réponse à la question de Maria, avant de monter deux par deux la volée de marche à sa suite, jusqu'au deuxième.
En voyant la porte de leur appartement trembler, la rousse soupira à nouveau avant de lâcher.

- Cette fois, c'est la goutte de trop... J'en peux plus de ce boulet ...

Elle regarda Maria, désespérée. La jeune Callahan était réellement fatiguée, et n'avait pas du tout envie de supporter une fête de plus dans son appartement. Marc avait de nombreuses fois abusé de la gentillesse des deux jeunes femmes ces dernières semaines, et là, Aly tout comme Mariana, à ce qu'il semblait, en avaient plus que ras-le-bol.
La colère qui montait l'a poussa à prendre son courage à deux mains pour entrer dans l'appartement. Elle déboula dans celui-ci comme une furie.Il y avait au moins une dizaine de personnes qui dansaient et buvaient dans le salon, et qui ne faisait pas du tout attention à elle. Elle essaya de se faire entendre de ces invités inopportun, mais sans succès. Elle jeta un regard à Maria qui regardait la pièce complètement ahurie par ce qu'elle pouvait y voir. Encore plus en colère que jamais, Aly fonça vers la sono et débrancha d'un coup sec celle-ci, coupant ainsi l'horrible musique qui se déversait dans l'immeuble, puis cria:

- La fête est finie. Tout le monde dehors ! Maintenant !



470 mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar


J'arrive où je suis étranger
Un jour tu passes la frontière
D'où viens-tu mais où vas-tu donc
Demain qu'importe et qu'importe hier
Le coeur change avec le chardon
Tout est sans rime ni pardon
Passe ton doigt là sur ta tempe
Touche l'enfance de tes yeux
Mieux vaut laisser basses les lampes
La nuit plus longtemps nous va mieux

Aragon.

Age : 26
Né(e) le : 22/09/1990
Quartier : Appartement à Détroit, en colocation avec Aly et bientôt Livia
Je suis : serveuse dans un bar et danseuse au Pent certains soirs
Inscrit depuis : 31/01/2017
Messages : 144
Célébrité : Emeraude Toubia
Rps en cours : Rp Terminés

Fin de service - Nolan
Bye Bye Marc - Aly

Rp en cours

Bal de la st Valentin - Event
Bolqués - Lorenzo
Bad bro, bad sis - Alej




Message (Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria › Mar 14 Fév - 0:00

Aly et Maria
La goutte de trop, la jolie Aly semble avoir trouvé la parfaite image pour illustrer la situation. Marc est un fléau qui rend la vie impossible aux deux jeunes filles. Si Maria est trop en colère pour ouvrir la porte, sa colocataire, elle, n'hésite pas à l'ouvrir brusquement. Elles font toutes deux une entrée dans leur appartement des plus magistrales. Tandis que Maria attrape à la volée un tableau de la jolie rousse qui menace de tomber sous le poid de la cohue, Aly se dirige vers la sono et la débranche avec une agilité certaine. La scène en est presque théâtrale, tout le monde s'arrête soudainement de parler pour écouter la rouquine. La fête est finie, le message est claire, pourtant, croyant certainement à une blague, un des convives lève sa bière est offre à l'assemblé un "Elle est trop drôle ta copine" dans l'incompréhension générale.

"C'est pas une blague. Tout le monde dehors ! Et toi, cabrón, enlève tes sales pates de mon canapé!"

Un des avantages à parler une langue étrangère, c'est d'utiliser ses insultes natales en toute impunité. Si Maria n'est pas vulgaire en temps normal, il lui arrive d'employer des mots qu'elle n'utiliserait jamais si les autres les comprenaient aussi. Pour accompagner ses paroles, l'impulsive mexicaine s'approche de l'accusé et violemment, lui retire ses pieds sales et puants de son canapé tout neuf, acheté après quelques mois d'économies. Telle une furie en pleine crise de démence, elle attrape le téléphone fixe - jamais utilisé- d'une main et annonce à tous les invités :

"Si vous n'êtes pas tous dehors dans 30 secondes j'appelle la police pour violation de domicile."

Elle regarde alors tout le monde se hater de partir quand elle reconnait la tête blafarde de son colocataire.

"Pas toi Marc, je pense qu'Aly et moi avons deux trois choses à te dire."

D'un oeil complice, elle regarde sa colocataire préférée comme pour lui dire : on va se venger. Au passage, elle attrape deux bières dans une glacière oubliée et en tend une à Alyson. Après tout, elles ont bien besoin de réconfort.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Le passé ne dois jamais être oublié, mais il ne doit jamais être une souffrance non plus. Sinon, combat le du plus profond de ton être pour faire ce qui te semble le plus juste.


Age : 21
Né(e) le : 15/01/1996
Quartier : Sud de la ville
Je suis : Etudiante en lettres et serveuse à mi-temps au Leeloo's coffee
Inscrit depuis : 08/02/2017
Messages : 229
Célébrité : Katherine McNamara

Message (Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria › Mar 14 Fév - 22:49

Aly et Maria
A peine avait-elle fini sa phrase, qu'Aly entendit un mec complètement bourré non loin d'elle s'adresser à Marc en levant sa bière: ''Elle est trop drôle ta copine". La rousse lui lança un regard noir foudroyant, mais avant qu'elle eut le temps de répliquer quoique ce soit, Maria parla. Et elle prit rapidement la situation en main. Elle remit un des invités en place, avant de menacer les inopportuns invités, qui croyant à une mauvaise blague refusaient de partir, d'appeler les flics pour violation de domicile. Cette menace eut l'effet escompté: en à peine deux minutes, tous les amis de Marc prirent la direction de la sortie. Et lui aussi. Mais les deux jeunes femmes l'arrêtèrent, Maria en première.

- Oui toi, tu restes Marc. Hors de question que tu t'échappes une fois de plus

Rétorqua à son tour la rousse. Cette fois, il avait choisi son mauvais soir. Une fois tous le monde définitivement, laissant les trois colocataires seuls, Aly referma la porte d'entrée à clé, avant de retourner dans le salon où ses deux colocataires l'attendaient.

Avant de prendre la parole, la jeune femme jeta un coup d'oeil à la pièce: il y avait des verres de bières et d'alcool partout par terre et sur les divers meubles présents. Il y avait aussi des miettes de tous les côtés, ainsi que des restants de pizzas, dont même une par collée au plafond. Comment avaient-ils pu coller une part de pizza aux plafonds ? En voyant l'état global de la pièce, Alyson leva les yeux au ciel avant de respirer profondèment pour pendre la parole. Elle dirigea son regard vers Marc qui s'était rassit sur le canapé et n'osait plus bougé.

- Marc, cette fois c'est la goutte d'eau de trop. Tu as trop abusé de notre gentillesse, et maintenant c'est fini! Je vais te dire sincèrement ce que je pense: depuis que tu as perdu ton travail, tu es devenu un énorme flemmard, et y en a marre! Tu es là, toujours à te lamenter sur ton sort. Mais mec, réveille-toi, on vit tous des choses difficiles, on a tous un passé sur lequel on pourrait se lamenter. Mais est-ce qu'on le fait? Non, car nous on avance. Toi, au contraire tu recules. On t'a déjà prévenu qu'il fallait que tes soirées cessent, tu ne nous as pas écouté. Cette fois, je crois qu'il va falloir que ça change. Et définitivement!

Alyson venait de parler avec son cœur, ce qui ne lui était pas arrivée depuis longtemps, et ça lui avait fait un bien fou. À la fin de sa phrase, elle tourna vers son regard vers Mariana afin de chercher son soutien. Et voir si elle aussi voulait le voir partir. Après tout, c'était elle qui tenait la coloc, c'était donc à elle de prendre la décision finale.

460 mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar


J'arrive où je suis étranger
Un jour tu passes la frontière
D'où viens-tu mais où vas-tu donc
Demain qu'importe et qu'importe hier
Le coeur change avec le chardon
Tout est sans rime ni pardon
Passe ton doigt là sur ta tempe
Touche l'enfance de tes yeux
Mieux vaut laisser basses les lampes
La nuit plus longtemps nous va mieux

Aragon.

Age : 26
Né(e) le : 22/09/1990
Quartier : Appartement à Détroit, en colocation avec Aly et bientôt Livia
Je suis : serveuse dans un bar et danseuse au Pent certains soirs
Inscrit depuis : 31/01/2017
Messages : 144
Célébrité : Emeraude Toubia
Rps en cours : Rp Terminés

Fin de service - Nolan
Bye Bye Marc - Aly

Rp en cours

Bal de la st Valentin - Event
Bolqués - Lorenzo
Bad bro, bad sis - Alej




Message (Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria › Ven 17 Fév - 11:35
j


Dernière édition par Mariana Soriano le Ven 3 Mar - 12:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Le passé ne dois jamais être oublié, mais il ne doit jamais être une souffrance non plus. Sinon, combat le du plus profond de ton être pour faire ce qui te semble le plus juste.


Age : 21
Né(e) le : 15/01/1996
Quartier : Sud de la ville
Je suis : Etudiante en lettres et serveuse à mi-temps au Leeloo's coffee
Inscrit depuis : 08/02/2017
Messages : 229
Célébrité : Katherine McNamara

Message (Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria › Mer 22 Fév - 20:45

Aly et Maria
Une fois qu'elle eut fini de parler, Aly ressentit comme un soulagement en elle. Virer Marc de la colocation était au final une très bonne idée, surtout pour l'équilibre des deux jeunes femmes. Et notamment pour Alyson qui se sentait vraiment bien dans l'appartement en règle général, et c'était ce dont elle avait besoin, surtout en ce moment. Hors Marc était plus un élément perturbateur et déstabilisant qu'autre chose.
La rousse regardait Maria, attendant que celle-ci prenne la parole, afin d'approuver ses mots. Mais avant qu'elle ait pu ouvrir la bouche, Marc se mit à parler

« Je vois pas vraiment où est le problème, j'habite ici non ? Et depuis plus longtemps que toi. On a tous des coups de mous. Faut arrêter j'ai pas foutu le feu à l'appart non plus. »

A ces mots, Alyson ouvrit les yeux en grand avant de détourner la tête de Maria pour fixer son colocataire, toujours avachi sur le canapé. Elle n'en croyait pas ses oreilles. Elle était tellement éberluée qu'elle ne broncha pas un mot. C'est Maria qui parla du coup, et elle essaya de régler la manière d'une façon plutôt diplomatique selon la rousse. Mais quand elle la vit sortir de l'argent de son portefeuille, argent durement gagné, puis le tendre à Marc, Alyson soupira, exaspérée. Le jeune homme leva à peine un bras pour prendre l'argent, sans même prendre la peine de se lever. Puis, une fois l'argent en main, il le regarda sans guère bouger, comme s'il n'avait pas entendu les paroles de Mariana.

Au bout d'une minute, en voyant que Marc ne bougeait pas d'un pouce, jouant seulement avec les billets entre ces doigts, Alyson s'énerva. Elle était fatiguée et ne rêvait que d'une chose : se coucher. Or il était en train de lui prendre la tête et de gaspiller de son temps. D'un geste plus violent qu'elle ne l'aurait voulu, elle récupéra l'argent des mains de son futur ancien colocataire, et prit la parole.


- Dégage Marc. Je te laisse 5 minutes pour quitter l'appartement ce soir, où j'appelle les flics pour saccage. Et crois moi, je ferais en sorte que tu passes plus que la nuit en cellule: je te rappelle que ma mère est avocate, et elle fait tout pour moi. Ça lui fera sûrement plaisir de te faire plonger pour saccage. Et même plus. Car je suis sûre qu'il n'y a pas que l'alcool qui circulait ce soir, n'est-ce pas ? Une petite perquisition des flics devraient permettre de mettre la main sur un peu de drogue non ?

Son ton était dur, froid. C'était l'exaspération qui avait parlé. Néanmoins, ce que venait de tenter Aly était un coup de bluffe. Elle savait parfaitement qu'elle aurait du mal à faire enfermer Marc pour saccage vu qu'il vivait ici et était déclaré sur la bail. Mais benêt comme il était, elle se disait que ça pouvait réussir. Par contre pour la drogue, elle ne bluffait pas du tout: ça faisait plusieurs semaines que la rousse était persuadé qu'il y touchait. Ça se voyait dans son comportement certain soir, ainsi que dans ces yeux. Après la jeune femme y connaissait quelque chose, vu qu'elle se droguait elle aussi.
En tout cas, ce que venait de dire la jeune Callahan avait dû surprendre Marc qui la regardait complètement éberlué. Son regard passé frénétiquement d'Aly à Maria, s'attardant parfois sur l'argent toujours dans les mains de la plus jeune des trois. Face à son inaction, Aly reprit la parole, toujours aussi remontée.

- Tu m'as entendu ? Dégage !

S'exclama-t-elle en s'approchant de lui pour dégager ses pieds toujours sur la table basse qu'elle avait acheté récemment.
460 mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar


J'arrive où je suis étranger
Un jour tu passes la frontière
D'où viens-tu mais où vas-tu donc
Demain qu'importe et qu'importe hier
Le coeur change avec le chardon
Tout est sans rime ni pardon
Passe ton doigt là sur ta tempe
Touche l'enfance de tes yeux
Mieux vaut laisser basses les lampes
La nuit plus longtemps nous va mieux

Aragon.

Age : 26
Né(e) le : 22/09/1990
Quartier : Appartement à Détroit, en colocation avec Aly et bientôt Livia
Je suis : serveuse dans un bar et danseuse au Pent certains soirs
Inscrit depuis : 31/01/2017
Messages : 144
Célébrité : Emeraude Toubia
Rps en cours : Rp Terminés

Fin de service - Nolan
Bye Bye Marc - Aly

Rp en cours

Bal de la st Valentin - Event
Bolqués - Lorenzo
Bad bro, bad sis - Alej




Message (Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria › Ven 3 Mar - 12:56

Aly et Maria
Voilà que la jolie rousse reprends les billets des mains de Marc devant la non-action de ce dernier. Sage décision, Maria est encore une fois surprise de l'assurance de sa jeune colocataire. D'où venait cette maturité ? Elle entends Aly prononcer des menaces, saccage ? Non, ça ne marcherait pas, Marc est sur le bail. A ces paroles Maria ne peut s'empecher de laisser s'échapper un léger rictus réprobateur. D'un autre côté, Aly a peut-être raison d'y aller au culot. Alors pourquoi pas. Un peu de drogue ? Oui forcément. Il y en a forcément. La main de Maria se met à trembler. 7 mois sans y toucher une seule fois. Elle ferme les yeux mais son cerveau s'attarde à lui rappeler qu'il y peut-être une dose dans l'appartement, quelque part, à quelques mètres, peut-être même centimètres d'elle. Elle attrape la première chose qu'elle voit pour calmer ses tremblements. Elle triture alors le dossier d'une des chaises frénétiquement. Tandis qu'elle tente vainement de se contrôler et d'essayer de penser à autre chose que ce manque elle entends la douce voix d'Alyson hausser d'un ton.

"J'dégagerai pas, j'suis chez moi ici."

Il se lève et s'approche dangereusement d'Alyson, la bousculant au passage, de toute évidence vexé qu'elle ai jeté ses pieds en dehors de la magnifique table basse nouvellement achetée par Alyson elle-même. Maria reprends ses esprits et s'interpose entre ses deux colocataires. Elle apperçoit les yeux bouffis et les traits tirés de Marc qui n'augure rien de bon. Elle approche son visage du sien avec un air des plus menaçants.

"Tu te casses Marc. Tu te casses maintenant ! "


Maria hurle presque cette dernière phrase. Le manque la rend plus nerveuse qu'à l'ordinaire. Elle se recule et attrape la main d'Aly, ses nerfs se calment légèrement et peu à peu, voyant l'air ahuri de Marc, sent la pression et le manque s'évaporer. Tant mieux, personne hormis Alej à Marple Spring ne sait pour sa désintox récente, ni pour sa vie de débauche à Springfield, coincée entre un squat miteux et un chambre d'hôtel.

Marc les regarde tour à tour et se retourne en direction de la sortie. Juste avant de passer le pas de la porte, il s'adresse une nouvelle fois aux deux jeunes femmes et crache sur le sol. Pathétique. Mariana laisse s'échapper une insulte légère avant d'admirer le départ définitif de son ancien colocataire. Elle pousse un soupir de soulagement et s'empresse de fermer la porte à clé pour ne pas qu'il ose revenir dans la nuit.

"Enfin. Ne reste plus qu'à trouver un nouveau coloc maintenant."
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Le passé ne dois jamais être oublié, mais il ne doit jamais être une souffrance non plus. Sinon, combat le du plus profond de ton être pour faire ce qui te semble le plus juste.


Age : 21
Né(e) le : 15/01/1996
Quartier : Sud de la ville
Je suis : Etudiante en lettres et serveuse à mi-temps au Leeloo's coffee
Inscrit depuis : 08/02/2017
Messages : 229
Célébrité : Katherine McNamara

Message (Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria › Ven 3 Mar - 18:01

Aly et Maria

Marc n'avait visiblement pas apprécié le ton qu'avait pris Alyson, ni même le fait qu'elle lui est dit de dégager. Et les mots qu'il prononça confirmèrent les soupçons de la rousse. Ainsi que les gestes qu'il fit, puisque, l'air menaçant il s'approcha de la jeune femme en la bousculant. Hébétée, car ne s'attendant pas à une telle réaction de cet amorphe et feignant de Marc, Alyson ne bougea pas d'un pouce. Finalement, seuls les menaces l'atteignaient à la fin. Et il venait sûrement de comprendre que ces deux colocataires ne rigolaient plus.
C'est Maria qui s'interposa, évitant probablement à la jeune Callahan de s'en prendre une. Alyson n'en doutait pas un instant. Elle lui hurla dessus de dégager, et la façon dont elle s'exprima terrifia la rousse. Elle n'aurait jamais pensé que sa colocataire puisse s'énerver autant. Et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, Marc quitta l'appartement, non sans leur adresser quelques noirs regards au passage, ainsi que des paroles menaçantes. En le voyant quitter l'appartement, Alyson avait du mal à se dire que Maria et elle avaient enfin réussi à le virer. Cela aller totalement changer leur vie quotidienne, et leur faire un bien extraordinaire.

Doucement, Alyson s'assit sur le canapé, se prenant la tête dans les mains, tout en soupirant, pendant ce temps, Maria fermait à clé la porte d'entrée. La jeune Callahan se sentait soulagée, et savait qu'enfin tout allait pouvoir changer dans leur appartement. Tout serait bien plus calme à l'avenir.
En entendant Mariana, elle soupira.

- Oui, mais je pense que ça sera facile pour nous. Et puis, une chose est certaine, on ne trouvera jamais pire que Marc je pense ! En tout cas, ça fait plaisir de le savoir parti ! Je me sens soulagé personnellement. Si tu veux, je passerai une annonce demain pour trouver un nouveau colocataire.

Elle leva la tête vers Maria, qui venait de s'installer à côté d'elle sur le canapé. Elle saisit sa main droite, et la serra fort dans la sienne, tout en douceur, avant de reprendre la parole.

- Ça va toi ? Tu t'es remise de tes émotions ? J'ai vu ta main trembler, tout à l'heure...

Oui, elle avait vu les mains de son amie trembler vers la fin de leur conversation, ou plutôt dispute, avec Marc. Bien qu'elle n'ait rien dit à ce moment là, cette situation l'avait intrigué...
385 mots. Fiche créée par © Summers

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar


J'arrive où je suis étranger
Un jour tu passes la frontière
D'où viens-tu mais où vas-tu donc
Demain qu'importe et qu'importe hier
Le coeur change avec le chardon
Tout est sans rime ni pardon
Passe ton doigt là sur ta tempe
Touche l'enfance de tes yeux
Mieux vaut laisser basses les lampes
La nuit plus longtemps nous va mieux

Aragon.

Age : 26
Né(e) le : 22/09/1990
Quartier : Appartement à Détroit, en colocation avec Aly et bientôt Livia
Je suis : serveuse dans un bar et danseuse au Pent certains soirs
Inscrit depuis : 31/01/2017
Messages : 144
Célébrité : Emeraude Toubia
Rps en cours : Rp Terminés

Fin de service - Nolan
Bye Bye Marc - Aly

Rp en cours

Bal de la st Valentin - Event
Bolqués - Lorenzo
Bad bro, bad sis - Alej




Message (Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria › Mar 7 Mar - 15:15

Aly et Maria
D'un geste mi-desespéré mi-soulagé, Maria s'affale aux côtés d'Aly sur le canapé. Elle retire un cadavre de bière sous ses fesses. Elle balance la chose au milieu des autres vestiges de la soirée. Elle écoute les paroles de sa jolie colocataire et acquiece doucement. Effectivement, il ne serait pas compliqué de trouver un nouveau colocataire, Détroit est à court de logement et leur loyer n'est pas très cher.

« Oui, si tu peux t'en charger ça serait cool »


Maria aussi est soulagée, les angoisses de rentrer chez soi et de trouver un bordel monstres sont définitivement derrière elle. Jamais Aly ne lui a fait de telles choses, la jeune femme sort souvent mais n'a jamais enfreint les règles de la coloc. A savoir : la liberté des uns commence là où s'arrête celle des autres. Aly sort Maria de ses rêverie en attrapant sa main droite d'une façon forte et rassurante à la fois. Les deux jeunes femmes s'entendent à merveille, la plus âgée se retrouve un peu chez la petite Callahan. Indépendante et d'apparence confiante, tout comme elle à son âge. Cependant, les paroles de cette dernière viennent troubler le moment calme que partage les jeunes femmes.

« Ma main tremble quand je m'enerve. Ce n'est rien, j'ai connu pire tu sais, ahah ! »


Elle n'est pas prête à avouer ses instants de manque. Maria n'a encore partagé à personne son addiction, son ancienne addiction plutôt. Trop compliqué d'admettre qu'elle est le genre de fille à tomber dans la drogue, qu'elle a vécu dans des squatt pendant un an et demi, perdu entre elle-même et un amour destructeur. Elle baisse doucement les yeux, espérant vainement ne pas tomber sur un peu d'héro dans un coin de l'appart. Impossible de prédire sa réaction face à son plus cruel démon. Elle se retourne vers sa colocataire et lui offre un sourire faussement sincière.

«Et sinon Bella, on rangera demain non ? Je suis crevée moi personellement, j'ai plutôt envie de m'endormir devant une série pourrie, si ça te tente ? »

Dit-elle avant d'attraper la télécommande sous une montagne de gateaux apéros.
... mots & .. lignes complètes. Fiche créée par © Summers



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
avatar
Le passé ne dois jamais être oublié, mais il ne doit jamais être une souffrance non plus. Sinon, combat le du plus profond de ton être pour faire ce qui te semble le plus juste.


Age : 21
Né(e) le : 15/01/1996
Quartier : Sud de la ville
Je suis : Etudiante en lettres et serveuse à mi-temps au Leeloo's coffee
Inscrit depuis : 08/02/2017
Messages : 229
Célébrité : Katherine McNamara

Message (Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria › Jeu 9 Mar - 9:40

Aly et Maria
Comme Alyson s'y attendait, Maria approuva son initiative de passer une annonce pour trouver un nouveau colocataire, ce qui fit doucement sourire la rousse. De toute façon, il fallait qu'elles trouvent au plus vite leur troisième colocataire pour payer le loyer, sinon le mois prochain, elles risquaient d'avoir quelques difficultés... Sauf si Alyson se décidait enfin à toucher à l'argent que son père lui envoie chaque mois. Ce qu'elle se refuse de faire depuis qu'il a commencé à alimenter son compte, ayant l'impression que cet argent est là pour se faire pardonner du pseudo-abandon de sa fille il y a six ans de cela.
En silence, elle écouta la réponse de son amie à sa question, tout en serrant doucement la main de celle-ci, avec tendresse. Bien que pas vraiment convaincue par la réponse de Maria, elle n'insista pas. Après tout, chacun avait droit à son jardin secret.
Elle était ainsi dans ses pensées, quand la voix de Maria la ramena à la réalité, lui proposant de se regarder une série, bien calée dans le canapé.

- Oui pourquoi pas. Mais je ne te garantis pas de rester éveillé jusqu'à la fin de l'épisode. Je suis si fatiguée, que je pourrais m'endormir en moins de cinq minutes. Quant au rangement, si Marc vient chercher ses affaires demain, je ferai en sorte qu'il s'en occupe. Quitte à appeler quelques bras musclés de mon répertoire. Mais il est hors de question qu'on s'occupe de son bordel. Je suis plus têtue qu'il n'y paraît.

Sourit-elle, avant de soupirer en pensant à un possible bras de fer avec ce calvaire de Marc. Mais elle n'avait pas du tout envie de ranger son bazar à lui, comme les deux jeunes femmes avaient pu le faire par le passé. Et il était hors de question de se laisser faire à nouveau. Mais bon, ce n'était pas le moment de penser à ça.

- Allez, allume la télé et choisis la série ma belle ! Passons une bonne fin de soirée.

Oui, il était temps pour les deux femmes de se détendre après avoir viré de chez elle une bande de sauvages fêtards, et un colocataire des plus encombrant. De toute façon,une chose était certaine désormais : peu importe qui rejoindrait leur coloc' maintenant, personne ne pouvait être pire que Marc. Voilà ce que pensait Alyson tandis que Maria allumait la télé à la recherche d'une quelconque série.
385 mots. Fiche créée par © Summers
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message (Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria ›
Revenir en haut Aller en bas
 
(Terminé)Bye bye Marc - Aly et Maria
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blog de Marc Bazin: Combien d'argent pour «sauver» Haïti ?
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Canada et Amérique :: Detroit-
Sauter vers: