Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Membres
Age : 34
Né(e) le : 19/03/1982
Je suis : Combattant dans des affrontements organisés à Detroit mais coach sportif à Marple Spring
Inscrit depuis : 25/01/2017
Messages : 44
Célébrité : Jesse MetCalfe

Message Invincible - Livia › Ven 27 Jan - 13:38

Livia & AlejandroWe'll still be standing invincible
Quatorze heures. Un vent glacial soufflait au dehors, forçant les habitants de Marple Springs a s'équiper de lourds manteaux, d'écharpe et de bonnet pour mettre le nez à l'extérieur. Alejandro était arrivé au gymnase du terrain multi-sport avec un peu d'avance, il trouvait ça tout sauf professionnel de faire attendre des clients. C'était donc lui qui attendrait un peu que la jeune femme qu'il devait voir à cette heure n'arrive. Il s'agissait de Livia, une demoiselle qui recherchait un professeur de self-défense mais aussi, son infirmière attitrée. Combien de fois était-il rentré de Détroit, le nez en sang et des plaies sur tout le corps ? Souvent, ça avait été la jolie blonde qui avait dû le rafistoler tel le pantin désarticulé qu'il était. Livia s'était montrée concernée par ses passages réguliers à l'hôpital mais avait eu la décence de ne pas insister, de faire mine de croire à ses mensonges dans lesquels il s'enlisait à chacune de leurs rencontres. C'était plutôt délicat.

Alejandro se dirigea vers le vestiaire, abandonnant son lourd sac de sport sur le banc. Il retira alors son lourd manteau noir, sa chemise, son pantalon, ses chaussures et ses chaussettes. Heureusement que le chauffage était bien actif sinon le mexicain aurait sûrement gelé sur place. Toutefois, ses orteils nus sur le carrelage frais lui rappelaient la température au-dehors. Il extirpa de son sac un short noir et un t-shirt blanc qu'il enfila rapidement avant de fourrer toutes ses affaires et son sac dans un casier qu'il ferma d'un claquement sec.

En revenant dans la salle principale, Alejandro entendit la porte s'ouvrir et vit Livia entrer. Il la reconnut instantanément à ses longues boucles blondes mais aussi à son allure. Elle n'était pas du coin, elle non plus et Alejandro trouvait que ça se voyait. Livia était plus rapide, plus citadine que les autres femmes de Marple Spring. La vie en ville vous impose certaines conditions que la vie à la campagne ne vous impose pas. Le boxeur s'approcha en trottinant et s'arrêta à un distance raisonnable de la jeune femme.

- Salut Livia ! T'es prête ? Les vestiaires sont de ce côté.

Il lui désigna du doigt l'étroit couloir menant aux vestiaires tandis qu'il s'éloignait d'un pas dynamique. Alejandro alla s'échauffer un peu, étirant ses muscles encore un peu endormis. C'était l'une de leurs premières séances donc il tâcherait d'y aller en douceur et de n'apprendre que des bases à Livia pour ce cours. Mieux valait en apprendre moins d'un coup mais ne pas se laisser surmener. Alejandro finit par s'asseoir sur les tapis moelleux après s'être étiré pendant quelques minutes, attendant patiemment que la blonde ne revienne des vestiaires.
... mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admins
Age : 27
Né(e) le : 21/05/1989
Je suis : Infirmière
Inscrit depuis : 09/01/2017
Messages : 211
Célébrité : Ashley Benson
Rps en cours : `•.¸¸.•´´¯`•• .¸¸.•

- Promis, je suis là!

- Invincible

- Le bal

- Est-ce trop tard pour nous?

Message Invincible - Livia › Ven 27 Jan - 19:10


"Invincible !"


- Alejandro & Livia



Aujourd'hui c'était mon premier cours d'auto défense. J'étais à la fois excité et stressé. Pour la première fois de ma vie, j'avais l'impression de prendre le contrôle. Ou du moins, me le faire croire. Sans nécessairement me considérer comme une victime, je n'avais pas eu beaucoup de chance dans ma jeunesse. Souvent abusé, rare étaient les fois où je me sentais réellement en sécurité. Avec mon arrivée à Marple Spring, je ne pouvais pas dire que les choses s'étaient réellement améliorées. Je m'étais fait agresser une fois dans la rue par un magicien qui n'avait pas apprécié que je vienne le voir trop souvent faire ses tours de magie. Et il y avait mon voisin, un ancien soldat de ce que j'avais compris, qui ne cessait de se tromper de chambre au motel pour atterrir dans la mienne. Il était souvent imbibé par l'alcool ou affecté par de quelconques drogues qu'il pouvait prendre. Ce n'était pas que j'avais réellement peur de lui, mais disons que je ne lui faisais pas une confiance absolue. Je craignais sans cesse qu'il finisse par entrer dans ma chambre alors que je dors et qu'il se passe des événements auxquels je préfère ne pas penser. J'avais besoin de me sentir en sécurité, protéger. Et à défaut d'avoir mon propre chez-moi ou des amis pouvant me rassurer j'avais décidé d'apprendre à me battre. C'est ainsi que Alejandro m'avait abordé. En fait, je le connaissais déjà avant qu'il apprenne que je cherchais un professeur. Il est ce que je pourrais décrire comme un de mes patients réguliers. Depuis que je travaillais à la clinique, j'avais souvent eu à prendre soin de lui. Que ce soit pour une lèvre enflée, un sourcil à recoudre ou même des côtes fêlées. Je le voyais tellement souvent que c'en était presque devenu une habitude. Il avait toujours toutes sortes d'excuses pour expliquer ses blessures. Défenses que je ne croyais pas, bien évidemment. C'est lorsqu'il m'avait vu chercher un cours d'auto défense dans les petites annonces et qu'il était venu me proposer ses services que j'avais comprise. Je n'avais pas posé de question et je n'en avais parlé à personne, mais je savais qu'il faisait des combats pour gagner de l'argent. Je n'étais pas nécessairement d'accord, mais je comprenais son besoin de trouver de la liquidité. J'étais moi-même dans cette situation avant d'avoir postulé à la clinique. Néanmoins, je m'inquiétais pour lui. Je craignais qu'il finisse par se faire blesser gravement. Ou peut-être pire. J'étais même prête à le soigner à domicile s'il le fallait. Afin de m'assurer qu'il est les soins appropriés au lieu d'être trop orgueilleux pour venir aux urgences trop régulièrement. Mais je ne lui en avais encore jamais parlé. Accepter sa proposition de me donner des cours avait donc été un deux pour un. D'un côté pour apprendre moi-même à me défendre et de l'autre pour m'assurer qu'il était toujours en vie.

J'arrivais enfin sur place avec une certaine excitation. Je portais déjà mes vêtements de sport sous mon manteau d'hiver. Après avoir parlé avec ma mère adoptive, elle avait rapidement compris que la température de Marple Spring était complètement différente de celle de Tampa Bay. Elle m'avait donc acheté un manteau d'hiver approprié qu'elle m'avait envoyé par la poste. Chose que je lui étais très reconnaissante, même si j'aurais préféré lui éviter des frais pour moi… Malgré tout, le vent froid de la journée m'avait complètement congelée. Le nez et les joues rougis par le vent glacial, j'étais entré dans la salle de sport pour me présenter à Alejandro. Je lui fis un signe de main en me dirigeant vers lui.

-Salut Alejandro! dis-je en frottant mes mains ensemble dans l'espoir de me réchauffer. Oui, je suis aussi prête que je peux l'être.

La veille, je m'étais couché de bonne heure afin de justement être en forme et bien éveillé. Je ne savais pas exactement à quoi m'attendre ni s'il allait me donner la vie dure pour me renforcir. Mais j'étais prête et bien décidée!

-Je reviens, ça ne sera pas bien long.

Je lui fis un sourire avant de me diriger vers les vestiaires. J'enlevais mon manteau que j'accrochais dans un casier à cet effet. J'enlevais également mon coton ouaté, imaginant sans peine que j'allais avoir rapidement chaud. Même si pour le moment, le seul fait de l'enlever me donnait la chair de poule et que de gros frissons me parcourraient le corps. J'enlevais également mes bottes à talon haut ainsi que mon survêtement afin de rester en culotte courte noire qui m'arrivait à la mi-cuisse. Puis j'enfilais mes souliers de course noir et turquoise. Je portais également un soutien-gorge de sport turquoise en dessous d'une camisole de sport noire qui se croisait autour de mon cou afin de me donner un soutien supplémentaire. Un élastique au poignet et une bouteille d'eau à la main, je retournais auprès de mon entraineur, enfin prête à affronter les défis qu'il m'avait préparés.

-Par quoi on commence?
demandais-je en croisant les bras dans l'espoir de conserver un peu de ma chaleur.


Code by Sleepy

`•.¸¸.•´´¯`•• .¸¸.•´¯`•.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
Age : 34
Né(e) le : 19/03/1982
Je suis : Combattant dans des affrontements organisés à Detroit mais coach sportif à Marple Spring
Inscrit depuis : 25/01/2017
Messages : 44
Célébrité : Jesse MetCalfe

Message Invincible - Livia › Ven 27 Jan - 23:14

Livia & AlejandroWe'll still be standing invincible
Il ne resta pas seul bien longtemps et très vite, Livia débarqua. Elle aussi avait sorti sa tenue d'hiver pour se protéger du froid au-dehors. Alejandro lui indiqua les vestiaires car il la savait assez nouvelle en ville, tout comme lui, et ignorait si la blonde avait déjà mis le pied dans cette salle. Livia lui assura qu'elle revenait vite, que ça ne serait que très bref. Le jeune homme la croyait sur parole et puis, patienter quelques minutes ne l'aurait pas tué. Le mexicain vit bien rapidement la silhouette de la demoiselle se dessiner dans le couloir. Elle avait laissé son manteau aux vestiaires et revenait en tenue de sport. Désormais prêts tous les deux, ils allaient pouvoir entamer la leçon du jour.

Alejandro se releva et fit signe à Livia d'approcher et de venir sur les tapis moelleux avec lui. Elle voulut savoir par quoi ils allaient commencer et le coach jugea utile de débuter par ce qui s'imposait avant chaque exercice physique. De plus, la blonde semblait avoir encore un peu froid donc pour la réchauffer et la mettre dans l'ambiance rien de tel que ...

- Quelques échauffements !

C'était la base d'un entraînement. Leurs muscles se réveilleraient un peu et ça leur permettrait d'augmenter la chaleur de leur corps. Tout bénef' avec la fraîcheur qui régnait dans la salle. Alejandro montra quelques rapides exercices à Livia pour qu'elle échauffe sa nuque, ses poignets, ses bras et ses chevilles. Cela ne dura qu'une petite dizaine de minutes ensuite, le jeune homme se redressa et lui signala la fin des échauffements d'un sourire et d'un geste de la main.

- Ce que je vais te montrer en premier, c'est comment parer une attaque. ça me semble bien de commencer par là.

Alejandro était un coach sportif et pas un professeur d'arts défensifs mais en tant que combattant, il en connaissait un rayon sur le sujet. Et puis, à Marple Spring, il doutait fortement que Livia trouve quelqu'un de plus qualifié que lui sur le sujet. Quand bien même il maîtrisait l'attaque et la défense, donner un cours était plus laborieux. C'était une première pour Alejandro d'enseigner à une novice à se défendre. Il se plaça face à la blondinette et adopta la position.

- Regarde ma position. Un pied en avant, l'autre en arrière pour l'équilibre. Tes deux poings au niveau de ton visage comme ça, quand on essaie de te frapper ...

Il fit mine d'avancer vers elle et de lancer un coup de poing au ralenti. Coup que Livia pourrait parer très aisément avec sa garde. Alejandro lui adressa un petit signe de la tête en guise d'encouragement. Tout cela lui rappelait ses touts premiers entraînements à la boxe, quand il n'était encore qu'un adolescent malmené dans les rues malfamées de son quartier. Le jeune homme éprouvait une fierté immense et un soulagement intense à l'idée d'être devenu le combattant qu'il était aujourd'hui. Honnêtement, il était parti de très loin car adolescent, il était du genre crevette et pas très dégourdi.

Livia mettrait du temps à maîtriser les techniques mais le but de ce premier cours était de l'initier aux techniques de base. Désormais qu'elle avait saisi le concept de la garde et de la défense, Alejandro allait forcément lui demander la suite logique. L'attaque. Il se remit en position et adopta à son tour la position défensive, les deux poings à hauteur du visage.

- Quand tu attaques, tu dois faire un mouvement de poignet pour faire basculer ton poing vers l'avant. Veille toujours à garder le pouce replié, légèrement vers l'intérieur.

Alejandro se redressa et lui montra la position de son pouce au creux de sa paume. Il redressa ensuite le regard vers la blonde et lui posa une main sur l'épaule en souriant.

- ça va, tu gères jusque-là ?

C'était un domaine nouveau pour Livia et Alejandro n'aurait pas voulu la surmener dès le départ. Il voulait avant tout que l'infirmière se sente à l'aise et qu'elle comprenne tous les principes qu'il lui montrait.

- Envoie quelques coups de poings.

Alejandro lui adressa un large sourire avant de reprendre la position défensive et attendit que la blonde s'exécute. C'était plutôt amusant d'imaginer son infirmière habituelle, occupée à lui taper dessus. C'était tellement paradoxal ! D'ordinaire, elle soignait ses blessures et là, elle s'appliquait à se défouler sur lui. Mais Alejandro ne doutait pas un seul instant qu'il serait difficile pour la blonde de frapper réellement sur une cible humaine. Heureusement, il avait prévu un équipement pour pallier à ça ...

Se reculant de quelques pas, Alejandro se pencha et attrapa un sac de frappe rouge portable. Se présentant comme un simple rectangle rouge rempli de mousse, celui-ci avait une sangle à l'arrière permettant au mexicain d'y passer l'avant-bras. Autrement dit, il pouvait tenir le sac contre son épaule tandis que Livia pourrait frapper.

- Tu peux y aller franco, je sentirais rien.

C'était toujours bon à savoir ...

... mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admins
Age : 27
Né(e) le : 21/05/1989
Je suis : Infirmière
Inscrit depuis : 09/01/2017
Messages : 211
Célébrité : Ashley Benson
Rps en cours : `•.¸¸.•´´¯`•• .¸¸.•

- Promis, je suis là!

- Invincible

- Le bal

- Est-ce trop tard pour nous?

Message Invincible - Livia › Mer 1 Fév - 0:32


"Invincible !"


- Alejandro & Livia



J'étais plus que prête. J'avais un mélange entre excitation et appréhension. Il y avait plusieurs choses qui me faisaient peur. À commencer par mon impuissance. Je l'avais été pendant bien trop longtemps. Même si je ne l'avouais probablement jamais, je vis encore bien mal mon abandon. Souvent, j'aime à croire que si ma mère ne m'avait pas mis en adoption alors que j'étais encore au berceau, ma vie aurait été bien différente. Je n'aurais probablement jamais subi tous ces abus de la part des tuteurs des familles d'accueil dans lesquelles j'ai grandi. Je n'aurais probablement jamais eu l'habitude de m'amouracher de petits amis eux aussi violent… Et je n'aurais pas eu à venir à Marple Spring dans l'espoir de retrouver ma mère biologique et je n'aurais pas non plus fait la connaissance d'autres personnes qui me font peur… C'est pourquoi j'avais décidé que tout cela s'arrêtait aujourd'hui. Bon, je ne serais probablement pas capable de me battre après une seule journée de pratique. Mais au moins, je serais un peu moins vulnérable. Et ce sera ainsi au fur et à mesure qu'il voudrait bien m'entrainer.

Je l'écoutais attentivement, reproduisant chacun de ses échauffements. Je tournais la tête afin d'étirer mon cou dans tous les sens. Puis je fis des rotations avec la plupart de mes articulations : mes poignets, mes chevilles, mes hanches, mes bras... Je sentais la chaleur enfler doucement en moi. Enlevant progressivement le sentiment de froid que je ressentais depuis que j'avais quitter ma chambre de l'hôtel pour venir ici. L'hiver, ce n'était certainement pas ma période préférée de l'année! Dix minutes s'écoulèrent depuis le début des étirements lorsqu'il me fit signe que l'on avait terminé cette partie de mon entrainement. Je me redressais, attendant la suite avec impatience.

-Oui, c'est une bonne idée! dis-je en hochant positivement la tête. Au moins, si je ne peux pas attaquer, je pourrais toujours éviter les coups.

Je n'étais pas dupe. Même avec tous les cours que je pourrais prendre, je doutais avoir quelques chances que ce soit contre un homme beaucoup plus grand et imposant que moi. Après tout, je n'aurais jamais sa force et sa puissance. Mais si au moins je savais me défendre, alors l'effet de surprise serait peut-être assez grand pour en profiter et m'enfuir. Je le regardais adopter une position et je penchais la tête sur le côté. Observant avec attention, je tentais de remarquer le moindre petit détail. C'était peut-être important. Il m'expliqua l'importance de placer un pied devant l'autre afin de conserver un bon équilibre. Je me plaçais plus ou moins correctement. Puis évitait le coup qu'il porta au ralenti. Cela ne fut pas très difficile à réaliser puisqu'à la base son but n'avait pas été de m'atteindre. Cependant, je doutais être en mesure de l'éviter en réelle situation de combat. Après tout, c'était pour cette raison que j'étais là.

J'étais un peu estomaqué de voir à vitesse il enchaina les apprentissages afin d'entreprendre les bases de l'attaque. Cela faisait beaucoup de choses à apprendre en même temps. Je n'étais même pas certaine que ma pose défensive était correcte qu'il était déjà prêt à m'apprendre comment frapper. Il y avait aussi un petit côté contradictoire à tout cela. Habituellement, c'est moi qui sauve et soigne les personnes. C'était un peu ironique d'apprendre à blesser quelqu'un. Je ne savais pas si je serais réellement capable de le faire. Je crois qu'il faut vraiment vouloir blesser l'autre personne afin de porter un coup assez puissant. Ce que je doutais sincèrement. Il m'expliqua comment faire pour bien fermer mon poing pour la frappe. Ce que je fis. Je regardais mon poing fermé en tentant de placer mon pouce à différents endroits.

-C'est bien de cette façon? Lui demandais-je sans quitter mes doigts des yeux.

Je haussais les épaules lorsqu'il me demanda si tout allait bien. Il fallait avouer que cela faisait beaucoup de choses à penser en même temps. Une chose était certaine, j'allais très bien dormir cette nuit. Avec toutes les choses que j'avais à assimiler, je n'étais pas certaine de tout bien me les rappeler demain. J'allais devoir me pratiquer chez moi afin de m'assurer de ne rien oublier.

-Oui, ça va. Ça fait beaucoup de choses à ce souvenir.
Dis-je en souriant.

Puis, il m'encouragea à envoyer quelques coups. Je me plaçais en position pour tenter l'expérience. Je m'exécutais néanmoins comme il me l'avait demandé en tentant de le frapper. Bien entendu, il évitait sans trop de difficulté les coups que je tentais vers lui. Il avait plus d'expérience que moi, ça se voyait très clairement. Après quelques essais très peu concluants selon moi, Alejandro prit un genre de gros coussin rouge qu'il plaça contre lui avant de me dire que je pouvais frapper vraiment et qu'il n'allait rien sentir. Je le regardais septique. Après tout, c'était lui qui se connaissait là-dedans. Il avait probablement lui-même frappé sur ce genre de sac lors de ses débuts de combattant. J'avais plus imaginé les gros sacs de boxe remplis de sable. Je donnais quelques coups. Malheureusement pour moi, j'avais bien mal placé mon pouce lorsque j'avais fermé mon poing. Du coup, cela me fit mal lorsque mon poing s'abattit une fois de trop contre le sac.

-Outch! M'exclamais-je par réflexe en secouant ma main.

Code by Sleepy


`•.¸¸.•´´¯`•• .¸¸.•´¯`•.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Membres
Age : 34
Né(e) le : 19/03/1982
Je suis : Combattant dans des affrontements organisés à Detroit mais coach sportif à Marple Spring
Inscrit depuis : 25/01/2017
Messages : 44
Célébrité : Jesse MetCalfe

Message Invincible - Livia › Dim 5 Fév - 11:48

Livia & AlejandroWe'll still be standing invincible
 Livia avait envie d'apprendre à se défendre, Alejandro ignorait pourquoi réellement et ça ne le regardait pas. En général, les gens cherchaient à pouvoir se défendre eux-mêmes après avoir vécu une expérience déplaisante voire traumatisante. Agression, vol ou cambriolage si pas pire. Le mexicain espérait sincèrement que la blonde n'avait rien vécu de tout ça, elle était si généreuse, si gentille envers ses patients et de manière générale, les gens qui l'entouraient. Malheureusement, c'était souvent aux meilleures personnes qu'il arrivait ce genre de choses. Quoi qu'il en soit, la première leçon serait la défense. Alejandro tenait surtout à lui enseigner les bases, lui mettre quelques infos en tête comme le Petit Poucet aurait pu semer les cailloux sur son chemin. Livia ne pouvait, humainement, pas tout comprendre et intégrer dès le tout premier entraînement. Cette session était presque un test, une manière pour Alejandro d'appréhender son élève et de voir ce qui fonctionnait et ce qui ne fonctionnait pas.

La blonde se montra enthousiaste à l'idée de pouvoir bloquer des coups, prétendant pouvoir se défendre au cas où l'attaque ne serait pas possible. Alejandro secoua négativement la tête en souriant. Avec leurs entraînements, arriverait le jour où l'infirmière serait capable de porter des coups elle aussi. Personne ne le faisait de gaieté de coeur mais parfois, la situation l'exigeait et face à un danger, mieux valait savoir frapper. Alejandro comptait bien faire de son élève une femme forte et pleine d'assurance. Pas de "peut-être" au programme.

- T'inquiète pas, bientôt tu sauras attaquer.

Il ne put retenir son rire en voyant la tête de Livia qui tentait de suivre. Elle était pleine de motivation et ça, c'était un énorme point positif. Après la position défensive, Alejandro l'introduisit à l'attaque et à la façon de placer ses doigts en portant un coup. Livia lui montra son poing en lui demandant une vérification, Alejandro observa ses doigts et lui confirma que c'était bien de cette façon. Comme pour tous les sports, débuter n'était jamais facile mais Alejandro avait confiance en Livia. Quand il tenta de savoir si elle suivait bien, elle répondit sans grande conviction. Cela faisait beaucoup à assimiler d'un coup mais Alejandro devait la pousser pour évaluer le niveau.

Heureusement, Livia gardait toujours le sourire. Elle parut surprise quand il sortit un sac de frappe, enchaînant quelques coups contre celui-ci avant de lâcher une exclamation de douleur. Alejandro baissa le sac et lui adressa un petit sourire, malheureusement, ce genre de petites douleurs étaient tout simplement inévitables. Il avait bien senti la puissance des coups de la blonde et franchement, ça n'aurait pas été suffisant pour se fouler un doigt. Elle était simplement entrain d'apprendre à la manière forte. Alejandro s'avança cependant tout de même d'un pas et se permit de lui prendre la main, massant légèrement son doigt pour vérifier que rien n'était endommagé. Son intuition lui assurait qu'il n'y avait rien mais dans le doute ... mieux valait rassurer Livia.

- Apprendre à se battre ou à se défendre, ça fait mal. Mais t'en fais pas, tu apprendras.

Il finit par relâcher sa main et reculer en lui adressant un petit sourire. Alejandro avait vu ce qu'il voulait voir. Livia était motivée et plutôt disciplinée mais elle souffrait du même mal que tous les débutants ! Elle hésitait. La peur de se faire mal ou de faire mal à l'autre. Ses frappes étaient trop molles, pas assez dynamiques. Cependant, Alejandro ne s'était pas attendu à des larges coups de poings dès le premier entraînement, ça aussi, ça venait avec le temps. Lui-même, au tout début, en commençant la boxe, avait eu peur de souffrir ou de blesser quelqu'un en le frappant. C'était une appréhension qu'il fallait surmonter, clairement, ça ne se ferait pas en un jour.

Désormais qu'Alejandro était plus informé sur les forces et les faiblesses de Livia, il pouvait en prendre note et passer à autre chose. Il fit signe à la blonde de le suivre et ils s'assirent l'un en face de l'autre sur les tapis. Le mexicain avait quelques conseils à donner à la blonde pour qu'elle lâche prise et qu'elle se sente moins gênée, plus à l'aise.

- Je vais te donner deux trois trucs pour que nos entraînements se passent bien. Déjà, tu peux me toucher. Je sais que ça peut être gênant mais ça ne doit pas l'être, si on veut progresser, il va falloir laisser la gêne de côté. Ensuite, quand tu frappes le sac, essaie d'imaginer quelqu'un ou quelque chose qui t'énerve. C'est une technique vieille comme le monde qui permet de réveiller un peu de colère et qui rend tes frappes plus puissantes.

Il jeta un regard à son poing et lui adressa un petit sourire, ne pouvant s'empêcher de la taquiner en ajoutant :

- Et n'oublie pas la position du pouce.

Alejandro leva la main et lui montra une nouvelle fois comment placer ses doigts de manière à sécuriser la frappe. La masse d'information pouvait paraître lourde mais le mexicain devait poser les bases pour commencer à travailler. Il observa un instant l'infirmière, c'était amusant de la voir dans ce genre de contexte. D'habitude, elle était toujours munie de sa blouse blanche et c'était elle qui s'occupait de lui. D'ailleurs, elle continuerait à le voir de temps en temps car Alejandro avait d'autres combats prévus sur le calendrier. Dans l'immédiat, il voulait surtout la rassurer et éviter qu'elle prenne peur face au travail à venir.

- Ce que je tenais à te dire, c'est que tu te montres motivée et c'est le plus important ! Ne te sous-estime pas, prend confiance. Tu débutes, c'est normal de te faire un peu mal et de te sentir dépassée. Tout viendra avec le temps, compte sur moi.

Il se redressa et jeta un petit regard presque joueur à Livia en l'engageant à se relever elle aussi.

- On reprend ?

... mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Admins
Age : 27
Né(e) le : 21/05/1989
Je suis : Infirmière
Inscrit depuis : 09/01/2017
Messages : 211
Célébrité : Ashley Benson
Rps en cours : `•.¸¸.•´´¯`•• .¸¸.•

- Promis, je suis là!

- Invincible

- Le bal

- Est-ce trop tard pour nous?

Message Invincible - Livia › Jeu 9 Fév - 22:18


"Invincible !"


- Alejandro & Livia



J'avais terriblement chaud. Je n'étais pas habitué de faire ce genre d'entrainement. Je n'avais jamais été du genre sportive. Remarque, je n'avais jamais eu la possibilité de le faire non plus. Les différentes familles d'accueil où j'avais résidé n'avaient pas vraiment de budget pour ce genre de chose. Je n'en avais jamais fait la demande ni même démontré l'intérêt. De toute façon j'avais des choses bien plus importantes à faire, comme tenter de survivre. C'était d'ailleurs aussi pour cette même raison que je me retrouvais ici aujourd'hui. Pas que je me sentais réellement en grand danger par les temps qui courraient, mais je n'étais pas certaine ne me sentir en sécurité non plus. Certaines personnes avaient réussi à m'effrayer depuis mon arrivée dans cette ville et je préférais de ne prendre aucun risque concernant ma sécurité.

Je sentais la sueur couler dans mon dos, une chance que j'avais un très bon anti sudorifique. Entre deux séries de coups de poing, je pris l'élastique que j'avais laissé autour de mon poignet pour m'attacher les cheveux un en chignon las sur le dessus de ma tête. Dénuder ma nuque m'aida considérablement à avoir moins chaud. Au moins, si je n'arrivais toujours pas à me défendre après cela je pourrais au moins avoir le mérite de me remettre en forme!

Alejandro était vraiment encourageant alors qu'il me rassurait tout au long de l'entrainement. Il m'assura qu'à force d'entrainement je serais bientôt en mesure d'attaquer. Ce n'était pas vraiment ce que je recherchais en faisant ces démarches, mais savoir pouvait toujours être bien utile. En cas d'urgence uniquement, bien entendu… Je revoyais en mémoire tous les abus que j'avais subis au cours de mon enfance et cela contribua grandement à me donner la motivation nécessaire pour au moins tenter de le suivre. Mes efforts semblèrent bien l'amuser, car je l'entendis rire alors que je suivais ses indications tant bien que mal. Je ne pus m'empêcher de sourire à mon tour. J'étais plutôt contente qu'il n'y ait pas de miroir dans la salle où nous nous trouvions. Sinon, j'aurais très certainement pouffé de rire en me voyant faire tant d'effort. Je devais même très certainement avoir l'air un peu ridicule. Mais ce n'était pas grave. Après tout, cela n'avait jamais tué personne et si c'est ce dont j'avais besoin pour y parvenir alors j'étais prête à tout! Puis c'est à ce moment que je me fis mal au doigt. Probablement que je n'étais pas assez concentré sur ce que je faisais et j'avais fini par commettre une erreur. Je savais que rien n'était brisé, cela m'aurait fait beaucoup plus mal. Mais c'était tout de même assez douloureux pour que j'arrête. Mon professeur baissa le sac de frappes et se rapprocha de moi pour prendre ma main. Il massa légèrement mon doigt afin de lui aussi s'assurer que tout était correct. Puis il me dit qu'apprendre à se défendre ou à se battre, ça faisait mal. J'étais uniquement en train d'apprendre à m'endurcir. Et ce n'était pas facile.

-Et tu aimes ça, les sensations que se battre procure?

Puis, il me fit signe de le suivre et se rendit de nouveau sur les tapis. J'en profitais pour reprendre mon souffle. Je saisis ma bouteille d'eau et en pris de grandes gorgées. Cela me fit le plus grand bien! Après avoir déposé ma bouteille de nouveau, je me laissais tomber sur le dos laissant le froid du sol baisser ma température corporelle. Je haussais un sourcil lorsqu'il me fit savoir que je pouvais le toucher après m'être dit qu'il allait me donner quelques trucs pour que nos entrainements se passent bien. Je trouvais la formulation ambiguë, mais je préférais ne pas relever. Je n'avais jamais eu de problème à toucher les autres. Après tout, je suis infirmière et je dois sans cesse le faire dans l'art de mon métier. L'inverse par contre était une tout autre chose. J'avais beaucoup de difficulté à laisser les autres entrer dans ma bulle. Je n'étais pas du tout à l'aise de me faire toucher. Une barrière que je ne suis toujours pas parvenu à franchir même après tout ce temps.

-À quoi penses-tu quand tu frappes un sac de ce genre?

Oui, je devais avouer que j'étais un peu curieuse. De mon côté, je savais exactement ce à quoi j'allais penser. Cependant, cette chose me faisait aussi une peur incontrôlable. Et je ne voyais absolument pas comment je ferais pour passer au travers d'un traumatisme aussi important. Sinon, je n'aurais qu'à penser à autre chose…

-Ha... ha... ha! Fis-je lorsqu'il me rappela de ne pas oublier la position du pouce. Je lui fis une grimace en guise de réponse.

Néanmoins, je regardais de nouveau avec attention comment placer mes doigts lorsque je fermais le poing alors qu'il levait la main pour me montrer le tout une autre fois. J'avais un peu de difficulté à imaginer Alejandro en train de se battre. Recevant maints et maints coups dans le but de se faire de l'argent. Tuméfier son visage, lui faire des yeux au beurre noir, des contusions des côtes fêlées… Et j'en passe!

-Je ne sais pas si je vais finir par m'habituer à la douleur… Je suis plutôt douillette de nature…

Alejandro se releva et me regarda avec un sourire joueur. Il était déjà en pleine forme alors que moi j'étais toujours K.O. Je ne doutais pas un seul instant que j'allais avoir des courbatures de lendemain. J'allais devoir aller m'acheter un tube d'Antiflogestine avant de rentrer à l'hôtel.

-Déjà? Couinais-je lorsqu'il me demanda si on reprenait là où nous nous étions arrêtées.

Je pris néanmoins mon courage à deux mains et me relevais.



Code by Sleepy


`•.¸¸.•´´¯`•• .¸¸.•´¯`•.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

Message Invincible - Livia ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Invincible - Livia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le procès du docteur Livia [tout le monde]
» __--Livia--__ no comment ^^
» Docteur Livia
» Livia César - 848-6416
» Drink to forget [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring :: La ville de Marple Spring :: Ouest de la ville :: Terrain multi-sport-
Sauter vers: