Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : Précédent  1, 2

Invité
Invité

Message Ne me fais pas de mal ... [Flynn] › Dim 24 Jan - 20:28

Diana & Flynn
Ne me fais pas de mal
Nous sommes très différents l'un de l'autre c'est un fait indéniable, mais pourtant j'en suis certaine on s'assemble à la perfection, on arrive à s'entendre à merveille malgré nos différentes, qui, dans le fond nous rapproche énormément, de ce fait, je ne peux m'empêcher d'y croire à cette relation. A ce petit plus qu'il y a entre nous deux, à cette relation amoureuse qui commence à se créer entre nous et nous enlève de notre célibat par la même occasion. Pour mon cas ce sera ma première véritable relation mais pour son cas en vérité je n'en sais rien, même si nous sommes proches il ne parle que peu de ses anciennes relations, de son passé en fait, je ne sais que peu de choses à son sujet et c'est assez déstabilisant. Pourtant, je meurs d'envie d'en savoir plus, d'apprendre à le connaître, d'en savoir plus à son sujet, limite même de découvrir tout ce qu'il voudra bien me dire à son sujet qui serait lointain ou encore récent. Quoi qu'il en soit qu'importe ce qu'il voudra bien me dire j'en serai ravie car ce serait juste des petits plus que j'apprendrai à son sujet et ça, réellement, ce n'est pas de refus. Désormais les choses ont changées entre nous, on est passé du cap de confident à amants ou quelque chose qui s'en approche. Cette relation ressemblera très certainement à un Roméo et Juliette mais en deux-mille-seize, je m'y attends déjà, si je vins à annoncer à mes parents que je fréquente un homme de dix sept ans mon aîné ils vont très sérieusement pété un câble mais ça à la limite je peux le comprendre et l'accepter sans le moindre soucis. Je suis leur petit bébé, je l'ai toujours été et ce n'est absolument pas prêt de changer donc j'accepte, je fais avec et malheureusement Flynn devra faire avec à son tour. Tout nous oppose, cette relation sera difficile, ça aussi j'en suis convaincue, néanmoins je garde l'espoir qu'un jour ou l'autre nous trouvons une solution à nos problèmes. Mais pour le moment pas besoin d'y penser ou même d'y réfléchir, nous venons tout juste de passer au stade d'amants c'est délicat, changeant et tellement bon pour moi et je m'ose à croire que ça lui procure le même effet. Donc, pour mon cas dans l'immédiat je ne veux penser à rien de tout ceci, je veux juste penser que je ferai un bout de chemin, ou plus, avec lui si La Vie et notre Destin souhaite bien nous offrir des instants supplémentaires de bonheur intense. Pour le cas présent, autant le dire je me sens bien, sentir ses bras m'envelopper, me serrer fort ça me procure un bien immense, alors, tandis que j'entends ses petites paroles alors qu'il me caresses les cheveux je souris puis acquiesce par la même occasion tout en lui disant d'une voix douce et claire « Ouais... C'est ... Dingue. » C'est vrai ça me rend folle de me dire que j'ai réussi à plaire à une personne et ce en si peu de temps. Et dire que je me suis battue corps en âme pour plaire à Alex et ce pendant quatorze ans et que jusqu'à présent je n'ai réussi à récolter que du vent et là boum il a suffit que je me rapproche d'un de ses amis pour que j'ai enfin droit au bonheur. Autant dire que je suis sur le cul mais contrairement à tout l'heure c'est dans le bon sens du terme, je suis heureuse tout simplement, vraiment heureuse d'avoir réussi à faire quelque chose du bien pour la première fois de ma vie avec quelqu'un. Car oui, jusqu'à présent j'ai toujours eu le sentiment de foiré tout ce que j’entreprenais et ça c'est un sentiment de bonheur intense, je peux le dire haut et fort, je me sens bien voilà, vraiment bien. J'ai réussi comme il l'a si bien dit il y a quelques minutes, j'ai réussi à faire sombrer quelqu'un sous mon charme et ça et bien ça me fais du bien, ça me redonne confiance en moi et en mes capacités à faire quelque chose du bien. Cependant, je m'ose également à croire que tout ceci nous mènera vers la voie du bonheur et non pas vers la voie des problèmes, que l'on s'en sortira, qu'Alexander ne viendra pas nous emmerdé et que nous pourrons vivre notre petite idylle tranquillement sans nous préoccupé de qui ou quoi que ce soit. Pour moi tout ceci c'est important et je m'ose à croire qu'entre Flynn et moi ça pourra durer, que l'on s'en sortira, que nos "soucis" ne dureront qu'un temps et que nous pourrons profité pleinement l'un de l'autre sans nous soucier du lendemain. Ai-je raison de penser ainsi ? De commencer à m'inquiéter ? Probablement, mieux vaut s'inquiéter tout de suite plutôt que jamais et demeurer insouciant. Ce genre de choses ce n'est absolument pas mon truc et je préfère m'assurer dès le début que tout se passera bien. Alors, tandis que je me redresse doucement tout en lui faisant face je me mordille une fois encore la lèvre puis je vins à lui dire d'une voix douce mais avec une once d'inquiétude cette fois ci « Qu'allons nous faire, désormais ? Je veux dire... Tout ceci, c'est bien mais, allons nous l'exposé au grand jour devant tout le monde ? » Et oui en prononçant ses paroles je me dis immédiatement que c'est trop tôt pour en parler mais d'un sens je ne me vois abordé le sujet dans trente ans, ce serait trop tard, alors autant le faire tout de suite et donc être fixé quant à ses pensées du moment... Sur ce qu'il pense et souhaite à son tour et donc qu'il puisse me guidé pour que je sache à mon tour quoi faire et surtout quoi dire à mes proches. S'il souhaite que nous gardons le secret sur notre liaison et bien soit nous le ferons, je me tairais et ne dirai rien à qui que ce soit même si ça me coûtera mais d'un sens je m'en rends compte... Pour lui je ferai n'importe quoi, s'il me demandais de le suivre ailleurs, dans une toute autre ville et bien je le ferai aussi...


(c) Mayiie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Ne me fais pas de mal ... [Flynn] › Lun 25 Jan - 23:05

Flynn & Diana

La Belle et la Bête était aussi une image qui leur collait bien à la peau. Cela illustrait même leur couple à la perfection. L'opposition totale de ces deux individus qui pourtant s'étaient unis contre toute attente. Et il est vrai qu'en plus, ils ne se connaissaient pas par cœur. Mais mieux valait peut-être pour Diana ne pas être trop curieuse, sinon elle serait sûrement à la fois fascinée et effrayée de l'homme auquel elle venait de se lier. Jamais il ne serait capable de lever la main sur elle, mais ses actes passés pourraient en revanche terrifier la jeune femme dans un sens, quoi qu'elle semblait apte à comprendre. Sauf que … Trop peu de choses étaient justement compréhensibles lorsqu'on leur cherchait un sens. C'était une des raisons pour lesquelles ce sujet était un terrain miné sur lequel il ne mettrait pas les pieds, même si ils venaient de passer du stade de simples confidents au stade d'amants. Ce n'était pas contre Diana. Ce n'était même pas par manque de confiance en elle. Il savait seulement qu'elle ne le verrait plus sous le même angle, une fois qu'elle saurait tout de lui. Et ça … Nan. Si il était venu à Marple Spring, c'était pour tourner la page. Un nouveau départ. Pour poursuivre sa vie d'une façon plus ou moins normale.
D'un autre côté, il ne se voyait pas lui mentir en disant n'importe quoi plutôt que de lui conter son véritable vécu. Certes, elle ne pourrait pas de sitôt vérifier la véracité de ses propos si il disait un mensonge pour combler la curiosité de la blondinette mais …
Non.
Après tout, ils devraient tout se dire. Pas maintenant mais ça viendrait. Ou peut-être pas.
Cela dit, la pensée de devoir évoquer ce qu'il avait bien pu vivre ne lui était pas encore venue. Tant mieux. Il se serait mal vu parler de ça maintenant, en fait. Et c'était quelque chose de bien plus sensible que la question d'être le gendre des parents de Diana. Ca, à vrai dire. Ca lui était bien égal à lui, de se faire invectiver, traiter de tous les noms pour la relation qu'il entretiendrait avec leur fille. C'était plutôt pour elle que ça risquait d'être compliqué à vivre en vérité. L'avantage avec Flynn, c'est qu'il n'avait plus de parents sur le dos. Alors … Voir la famille de sa copine pour en rencontrer d'autres .. ? Hmm. Nan. Puis il ne souhaitait pas spécialement que sa Diana se fasse démolir, vis-à-vis de son engagement dans une telle relation. Enfin tout ça, ils en parleraient en temps et en heure.
Pour l'instant, lui comme elle étaient occupés à profiter de ce moment de tranquillité. Pour combien de temps ça durerait ? En dehors du câlin évidemment. Car comme tous les couples, ils seraient amenés à avoir à un moment ou un autre des problèmes. Ou des soucis, selon l'ampleur. Mais il y aurait toujours un remède. Et toujours quelque chose pour les rattacher l'un à l'autre, sans les faire ployer face aux difficultés.
Les quelques mots qu'elle prononça en retour firent sourire un peu plus Flynn, qui était satisfait qu'elle même ait repris une certaine confiance en elle. A présent, Diana savait qu'elle n'était pas repoussante comme Alex l'avait pourtant décrite. Que si elle le souhaitait, elle pouvait plaire.
Sans même le désirer d'ailleurs, comme ça avait ici été le cas, au départ. Rien de tout cela n'avait été prévu après tout. Puis si ils s'étaient tous deux trouvés, c'était sûrement pour une bonne raison. Et pour un bout de temps aussi …
Mais contrairement à la jeune femme, Flynn savait qu'Alexander ne resterait pas sagement en dehors de ça sans s'y immiscer, d'une façon ou d'une autre. Il commençait même à penser que si Alex l'apprenait d'une façon ou d'une autre qu'à présent Diana et Flynn étaient ensembles, il se ferait une joie de rapporter à leurs parents.
Ce n'est pas pour autant que ça empêcherait Flynn de vivre au jour le jour leur petite utopie. Même si ce microcosme, cette bulle dans laquelle ils s'enfermeraient pourrait rappeler à un certain égoïsme. Un égoïsme parfait, cependant … Quoi qu'avec quelques minimes imperfections, sinon cette jolie histoire ne serait pas des plus intéressantes.

Tout en l'observant se redresser pour lui faire face, il la laissa largement libre de ses mouvements, relâchant l'étreinte pour de nouveau poser ses mains sur les hanches de la jeune femme qu'il regarda et écouta attentivement une fois de plus. Il ne s'en lasserait certainement jamais, d'ailleurs. Même si cela parlait de petits tracas bénins. Comme celui-là. S'exposer ou non publiquement.
Flynn sembla réfléchir quelques secondes à peine, affichant toujours le même sourire en coin, sans avoir la moindre appréhension, quant à ça. A quoi bon ?

« M'ah, c'est plutôt moi qui devrait te poser cette question. Ce ne sont plus mes parents qui m'étriperont en apprenant cela, personnellement. Ni qui que ce soit d'autre. De toute façon, je n'ai aucune réputation à tenir et le regard des gens m'importe peu alors … Ca m'est égal.
Enfin concrètement, c'est à toi de voir. Si tu appréhendes la réaction de tes proches, je comprendrai parfaitement. Et de ce fait, il faudrait peut-être plutôt opter pour l'instant à rester dans un cadre privé.»


Reprit-il hochant légèrement la tête. L'insouciance, dans certains cas de figure, n'était pas une si mauvaise chose. Mais une fois de plus, la décision revenait à Diana. Flynn n'avait fait que donner son avis là-dessus. Il n'en avait rien à faire car rien à craindre, si ce n'est pour elle. Quoi qu'il explorait aussi la possibilité que ses conneries à lui retombent sur la jeune femme. Sait-on jamais même si celles-ci étaient mineures, il y a de tout à Marple Spring, même de dangereux lâches de tous types.
Et puis même sans cela, la famille de Diana risquait plutôt de mal prendre la nouvelle … Pas que Flynn soit si mal vu, mais l'interdit quant à leurs âges respectifs était flagrant. Et lui comme elle se feraient incendier pour ça. Puis la famille ne serait pas la seule à réagir … Ses proches aussi. Surtout si dans le lot, certains ou certaines avaient déjà eu affaire à Flynn. Mais dans la mesure où Flynn n'en avait que faire, une fois de plus, il valait mieux pour Diana qu'elle pense d'abord à elle pour cela.
Donc .. Le cadre privé restait une bonne option pour le moment. Tout au moins pour le commencement de leur relation. Peut-être qu'après un certain temps, ils pourraient la rendre publique. Lorsqu'ils seraient vraiment sûrs de la stabilité de leur lien.
… Quoi que dans un sens, ils l'étaient déjà.
 
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Ne me fais pas de mal ... [Flynn] › Mar 26 Jan - 12:15

Diana & Flynn
Ne me fais pas de mal
Il me semble évident que je suis a peu près sûre de mon choix quant a ce début d'idylle avec Flynn, je me sens si bien avec lui, pas jugé, par regarder de haut, pas traiter comme une vulgaire gamine parmi tant d'autres. Je suis traité comme une femme, comme la femme et pas comme l'enfant, après je ne nie pas, l'enfant je le suis encore sous certaines facettes mais ça ne me dérange pas, j'aime à penser que parfois on peut se comporter en enfant sans pour autant être traité d'immature ou quelque chose du genre. Mais pour le cas présent je n'ai réellement aucune envie d'y penser ou de faire ça, je suis en couple, cette simple vérité me foudroie réellement tant c'est dingue pour moi d'y penser. En couple, moi ? Et oui, après avoir passer plus de vingt ans de ma vie sans avoir eu le moindre copains, la moindre personne attachée à moi et bien c'est le cas, je ne regrette pas d'avoir attendu pendant tout ce temps car le prix en vaut la chandelle. Je pense pouvoir le dire mais je suis heureuse, dans les bras de Flynn, quand il me serre comme ça contre lui je suis sur un petit nuage, j'oublie tout, tous mes problèmes, toutes mes angoisses, tout voilà et ça me conviens parfaitement et je m'ose à croire que je porte le même effet sur Flynn. Après c'est sûr notre relation a quelque chose de malsain en vue de la différence d'âge plutôt importante mais bon moi ça ne me dérange pas du tout, je préfère ça plutôt que d'être en couple avec un homme de mon âge qui réagirai comme un enfant. Et à l'évidence j'ai toujours préférer les hommes plus âgés que moi vu que mon premier amour, à savoir mon frère, avait tout de même dix ans de plus que moi, mais bon, encore une fois ça ne m'a jamais dérangé ça non plus, je suis heureuse comme ça, avec mes petits plus et mes petits moins dans ma vie. Quant à ma relation avec Flynn je sais d'office qu'elle sera mal vue, qu'on verra Flynn comme le petit petit canard qui a prit la jeune pucelle dans ses bras pour faire d'elle sienne, il sera vu comme le connard, comme l'enfoiré qui a osé s'en prendre à une gamine de vingt ans. Et ça à la limite je pense que je le vivrai mal, pour le cas de Flynn je n'en sais rien, je sais qu'il s'en moque de l'avis des gens, du regard des personnes mais pour notre idylle je ne sais pas comment il réagirait s'il était prit pour l'enfoiré de première classe. Moi en tout cas je le vivrai très mal car rien de tout ceci ne s'est passé comme on pourrait l'imaginer de ce fait oui il serait peut-être bien préférable que l'on garde le secret un temps sur notre relation amoureuse et voir par la suite pour annoncer au Monde que l'on s'aime secrètement depuis un temps ? Oui pour moi ça me semble la meilleure idée qui soit et visiblement en entendant les paroles de mon cher et tendre j'en conclus qu'il est du même avis que moi, alors, tandis que je passe mes jambes sur la banquette tout en restant assise sur lui à califourchon sur lui j'acquiesce à ses paroles et me lance alors dans un petit discourt quant à tout ceci alors qu'il passe à son tour ses mains sur mes hanches. « Je pense que tu as bien raison et que le mieux à faire serait de se taire pour le moment, de garder ceci pour nous et de voir où ça nous mène ? Voir par la suite ce que les gens diront et tout ça m'inquiète, surtout mes parents car ils ne concevront pas du tout le fait que je sois en couple avec un homme, un vrai homme et pas un gamin du même âge que moi... Et à vrai dire même si j'avais été en couple avec un mec de vingt ans ils auraient été en panique aussi.. » Ça, c'est bien vrai quand j'y pense mes parents ont toujours été ultra protecteurs envers moi pour une raison évidente : je suis le petit bébé de la famille, le bébé que l'on doit protégé, le bébé que l'on doit aimé... Du coup oui je peux concevoir leur éventuelle réaction quant à ma relation avec Flynn même si d'un sens ça ne me plaira pas du tout, mais bon, j'ai tout de même le droit d'être heureuse, je ne suis plus une enfant, j'ai vingt ans, je suis grande maintenant et puis j'ai des droits sur cette Terre je suppose... Comme le droit d'être heureuse donc oui entretenir une relation avec un homme, certes, qui a l'âge de mon père c'est un mal assez important mais d'un autre côté je suis en droit d'aimer quelqu'un et d'être aimé en retour, après tout, tout le monde à le droit à ça et je ne comprendrai pas pourquoi moi je n'y ai pas droit. En bref, ils devront tous s'y faire, qu'ils soient de la famille, des amis ou encore tout autre personne proche de moi ils devront accepter que j'aime cet homme et que je suis aimé en retour...


(c) Mayiie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Ne me fais pas de mal ... [Flynn] › Mer 27 Jan - 14:02

Flynn & Diana

A vrai dire, Flynn bannissait d'ores et déjà le mot "gamine" qu'il avait employé plusieurs fois à l'égard de Diana, sans connotation péjorative, évidemment, c'était juste un réflexe à cause de leur différence d'âge. Cependant, il ne devait plus l'appeler comme ça. Il ne pourrait plus, en tout cas. En l'espace de si peu de temps, elle avait commencé à dévoiler la véritable femme en elle. Certes, elle était encore "enfantine" parce qu'elle venait à peine d'entamer sa vie de jeune femme, et qu'elle restait candide, mais elle était très mûre et comprenait vite : tout cela s'équilibrait à la perfection et s'annulait presque à la fois. Parfaite. C'est ainsi qu'il la percevait. Et qu'il la percevrait sûrement encore à l'avenir.
L'essence de Diana avait effectivement un effet largement apaisant sur Flynn qui s'en laissait largement subjuguer. Il profitait de cet aspect. Tout comme elle, il oubliait ses petits tourments quotidiens ou du moment. Mais une fois qu'il aurait passé l'encadrement de la porte de Diana, il remettrait les pieds sur terre. Sérieusement, même. Enfin qu'importe, il n'était pas encore l'heure de partir de toute manière. Mais jusqu'à maintenant, tout s'était passé si vite ...

Il est vrai que Flynn serait pris pour l'enfoiré de première, ayant profité d'un moment de faiblesse,  du chagrin qui plus est, de la pauvre enfant de vingt ans pour lui sauter dessus. Il serait traité comme un malfrat qui aurait forcé la porte d'un monde auquel il n'appartenait pas.
De toute manière, il n'en était plus à ça près, alors … Se faire insulter de tous les noms, c'était une question d'habitude. Ce n'était pas plaisant, mais on apprend à s'y faire, et y faire abstraction. C'est ainsi qu'il raisonnait à propos de ça. Puis, si Flynn vivait bien d'être ainsi le méchant de l'histoire, ce ne serait peut-être pas le cas de Diana après tout ..
Alors ces personnes médisantes à propos de leur relation seraient sûrement un des soucis qu'ils devraient affronter ensemble. Main dans la main.
Enfin pour l'instant, cela resterait secret. C'est ce qu'il déduisit après la réponse obtenue. Ce n'était pas plus mal ainsi, remarque.
La jeune femme s'installa plus confortablement qu'elle ne l'était avant. Elle passa à califourchon sur lui. Et elle embrasa d'autant plus le désir qui rongeait déjà Flynn précédemment. Peut-être volontairement, peut-être pas. Néanmoins, il continua d'admirer la belle blonde sur lui, tout en se laissant consumer par ses envies qu'il ne saurait assouvir ... Enfin pas aujourd'hui, en tout cas.
Parfaite …
Lui même jugeait qu'il s'était déjà passé trop de choses en l'espace d'un trop court laps de temps. Et c'était pas spécialement anodin, d'un certain point de vue ...

« Oui, attendons de voir où ça nous mène. Quant à ce que les gens ou même tes parents penseront … Il ne faut pas t'en faire. Si ils ont peur pour toi dans ce genre de cas, c'est en effet parce que tu es la petite dernière, c'est normal, mais c'est aussi justement parce que tu es la benjamine qu'ils te le "pardonneront" vite, je pense. »

Affirma t-il, affichant un léger sourire en coin cette fois-ci enjôleur.
Ou ils te diront que tu as eu tort de te jeter là-dedans, et ils essaieront de te convaincre d'aller voir ailleurs. De te tirer de là, entre autre.

Ca restait une des possibilités qu'il préféra ne pas énoncer. Celle-ci était inutile à mentionner puisque relativement ordinaire. Quoi que ...
Après tout, il ne connaissait que très peu les parents de Diana. Il les avait déjà vus oui, étant donné qu'Alex habitait et habite encore chez eux. Donc forcément, il les a croisés. L'entente n'était d'ailleurs pas spécialement mauvaise puisqu'il y a encore peu, il était un ami proche de leur fils. Etait, oui.
Mais eux aussi, ils devraient s'y faire. Tout le monde a droit au bonheur après tout, même si ce cas présent est plutôt tordu et assez épineux … Certes, leur relation était malsaine. L'âge pour l'instant en sera le seul facteur, espérons.

Flynn se redressa pour déposer un baiser dans le cou gracile de la jeune femme. Il préféra renoncer au Désir plutôt que d'y céder pour l'instant. Le suivre maintenant n'était pas la meilleure des choses à faire. Non seulement parce qu'ils venaient juste de se caser l'un et l'autre ensemble, mais aussi parce que ce moment là ne dépendrait pas de lui, mais d'elle. Lorsqu'elle se sentirait prête.
Rien ne presse … Diana avait tout son temps devant elle. Des jours, des semaines, des mois ou des années.
 
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Ne me fais pas de mal ... [Flynn] › Mer 27 Jan - 14:40

Diana & Flynn
Ne me fais pas de mal
Bien sûr, il est évident que j'ai envie de faire l'amour avec un homme, de voir ce que ça fait, les sensations que ça procure, mais, toutefois a peine j'y pense que je commence automatiquement à flippé par cette idée d'avoir un homme nu contre moi qui serait également entièrement nue et de le sentir en moi. J'ai peur d'avoir mal tout simplement, de me sentir brisée par ce contact et rien que ça je pense que ça prouve que je ne suis réellement pas prête à aller de l'avant avec Flynn néanmoins je m'ose à croire qu'il ne m'en portera pas défaut et qu'il prendra son temps avec moi... Auparavant j'avais des discussions assez intenses sur la sexualité avec mon Alex et parfois il me disait que pour ma première fois il m'a recommandé de commencer simplement avec les préliminaires, les petites caresses intimes et par la suite, au fil des jours ou semaines, voir si je me sens apte à me laisser emporté avec un homme qui me plairais. Mais bon, même les caresses je ne me sens pas prête à le faire, j'ai besoin de temps et d'énergie supplémentaire pour aller de l'avant. Autant dire les choses comme elles sont je ne suis réellement pas à l'aise avec ma nudité, je me trouve laide quand je suis entièrement nue et j'ai peur de répugner Flynn, qu'il se lasse de moi et n'ai absolument pas envie de mon corps, ça, je l'avoue ça me ferai peur. Mais bon, s'il a envie de se donner un aperçu sur mon corps il n'a pas besoin de beaucoup, vu que je pose en petite tenue sexy dans des magasines pour me payer mes études dans la littérature il a toutes les manières impossibles et inimaginables de se donner un avant goût... Je ne serai pas gêné qu'il observe ça, à la limite si ça peut lui donner envie d'en voir plus et bien j'en serais heureuse et je m'offrirai à lui avec bien plus de plaisir. Alors, tandis que j'acquiesce à cette pensée je souris par la même occasion et pose mon regard sur lui quand soudain il vint à me parler de mes parents et de leurs réactions quant à notre relation, je l'avoue je suis entièrement d'accord avec lui et c'est d'ailleurs pour cette simple et bonne raison que je lui réponds d'une voix douce « Oui... Nous verrons bien, du moins, j'espère que tu as raison, qu'ils me pardonneront pour ceci et qu'ils accepteront mon choix, fin, notre choix. » Ce serait merveilleux mais dans l'idée je n'y crois pas trop, au fait qu'ils acceptent ma relation avec Flynn, s'ils venaient à le faire ce serait dans fort longtemps, lorsqu'ils auront accusé le choc face à mon annonce et franchement je ne compte pas faire ça tout de suite... Je crains d'avance ce moment où je vais venir avec Flynn chez eux, car oui pour moi c'est clair qu'il faudra qu'il soit là parce que je ne pourrai leur annoncer ça seule, et que du coup je leur dirai qu'il est l'homme que j'ai choisi et que j'aimerai qu'ils comprennent et acceptent la vérité. Je le crains ce moment car je sais qu'ils vont hurlé, pété un sérieux câble et nous envoyer nous faire foutre, ça je le sais d'avance et franchement ça me terrifie. Perdrais-je mes parents en annonçant que j'aime un homme ? J'espère que non car je les aime beaucoup trop pour les perdre et cette simple vérité et bien, elle me terrifie au plus haut point..


(c) Mayiie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Ne me fais pas de mal ... [Flynn] › Mar 9 Fév - 0:03

Flynn & Diana

Certes Flynn était consumé par un Désir auquel il avais préféré renoncer. Mais pas n'importe lequel. Pas une simple et vulgaire envie charnelle à assouvir incessamment. Parce qu'il ne voyait pas Diana comme un morceau de viande qu'on lui aurait apporté sur un plateau d'argent. Non, elle n'était pas un met qu'il dévorerait avec une avidité plus qu'exagérée. Et même si il le voulait, il en serait incapable. Il était bien trop subjugué par la beauté et, dans un sens, la pureté cette jeune femme, pour la considérer en dessous de sa valeur. Puis pour l'instant, même si il semblait être passé outre puisqu'il avait quand même réussi à admettre ses sentiments pour elle, l'idée de pouvoir être son père le hantait. Elle était ancrée en lui. Oh, bien sûr, qu'elle finirait par s'estomper. Il lui faudrait un peu de temps. Néanmoins, peut-être une peu plus que pour l'aveu fait précédemment. Il ne faisait pourtant rien de mal. Enfin il n'y avait rien de mal à être heureux. Normalement. Flynn ne savait pas vraiment pourquoi cette pseudo crainte avait fait surface. Ou plutôt, il le niait. Cela dit, il s'efforçait de ne pas y penser. Pas à l'idée d'un quelconque mal quelque part, non, ça il en était certain, qu'il n'était coupable de rien. Il essayait d'oublier. Oublier que quelque part, actuellement, sa fille se baladait dans la nature. Peut-être en Norvège, ou peut-être ici. Certes, elle et Diana avaient une différence de quelques années, mais c'était très certainement ça, ce dérangement sous-jacent, cette gêne, et même cette difficulté qu'il avait eu à dévoiler ses sentiments à la jeune femme, craignant à la fois la réaction de Diana, mais aussi sa propre réaction à lui. Comment est-ce qu'il pouvait s'éprendre d'une gamine dont l'âge était proche de celui de sa propre fille ? Fille d'ailleurs, dont il ne connaissait que le prénom, étant donné que la dernière fois qu'il l'a vu, elle était une très jeune enfant.
Le problème de cette réticence, c'est qu'il ne la contrôlait pas vraiment. Bienheureusement, il y avait cette ivresse, cette emprise sous laquelle il était en présence de Diana, qui le rendait nettement plus doux, mais il savait qu'une fois de retour seul, chez lui, cet état disparaîtrait et sa véritable réaction vis-à-vis de tout cela referait surface. Il s'en voudrait, et il lui en voudrait indirectement. Il le prendrait mal.
La voix suave de Diana le tira de ses songes, quoi qu'on aurait plutôt dit qu'il rêvassait, sur le coup. En fait, rien ne dénonçait pour l'instant ce tourment qui obstruerait une bonne partie de ses pensées, une fois qu'il aurait mis un pied dehors. Partir. C'était la dernière chose qu'il voulait, étant donné qu'actuellement, il se sentait à son aise, en présence de la jeune femme. Pourtant il devrait bien à un moment ou un autre rentrer chez lui.

« Je reste confiant. »

Même si on dit souvent que rien ne se passe jamais comme prévu.
Reprit-il simplement, haussant même légèrement les épaules. Quelque part, il comprenait d'avance la réaction des parents de Diana. Si il s'était retrouvé dans la même situation avec sa propre fille qui serait sorti avec un type ayant une vingtaine d'années de plus environ, pas dit qu'il aurait très bien réagit non plus. Néanmoins, Flynn ne changerait pas quoi que ce soit pour autant. Même si ils ne se connaissaient que depuis peu de temps, elle était selon lui, déjà officiellement sa moitié. Tous deux, en s'opposant, arrivaient à se compléter parfaitement. C'était ça qui rendait leur couple plutôt unique. L'Ombre et la Lumière.

Puis au lieu de laisser la jeune femme macérer seule, en silence dans l'anxiété de leur avenir, il lui manifesta son soutien en attrapant délicatement l'une de ses mains qu'il serra doucement, une compassion singulière émanant de ce geste, tandis qu'il entrelaçait ses doigts avec les siens. Ils traverseraient cela ensemble. Il regardait d'ailleurs toujours Diana avec un léger sourire en coin qui se voulait rassurant.
Même si elle n'en avait rien dit, Flynn le savait. Il l'avait perçu, et avait déjà bien cerné la jeune femme. Rien que dans les paroles qu'elle prononçait, on ressentait cette inquiétude. Il lui apprendrait à ne plus s'en faire pour cela. Ca ne viendrait peut-être pas immédiatement mais … Il voulait lui faire oublier ces quelques tracas. La voir ainsi préoccupée … Non. Ca n'allait pas. Ce n'était pas concevable. Il ne pouvait pas laisser cela ainsi, alors qu'il avait les moyens de faire ne serait-ce qu'un petit quelque chose pour elle. Flynn se doutait que si Diana restait seule en proie face à tout cela, elle finirait forcément par paniquer. A cause de quoi, ça il n'en savait rien. Il ne se doutait pas encore qu'elle craindrait de perdre ses parents, puisque selon lui, ceux-ci ne pousseraient qu'une gueulante plutôt violente, et reviendraient forcément vers elle à un moment ou un autre. C'était ça, l'avantage d'être un peu plus âgé qu'elle. Il savait déjà ce qu'elle apprendrait plus tard. Et si ses parents l'aimaient réellement, ils l'accepteraient telle qu'elle était, et qu'elle serait. C'était ainsi qu'il voyait les choses. Peut-être pas telles qu'elles l'étaient, mais bon.

« Diana.. T'inquiètes pas. Tout ira bien.. »


Tout finira par aller bien.

Tout en serrant toujours sa main d'une façon réconfortante, il lui effleura doucement la joue, de son autre main, la lui caressant légèrement.
Non, elle n'avait aucune raison de s'en faire. Flynn ne laisserait personne se mettre en travers de leur chemin ou tenter de nuire à leur bonheur, actuel et futur. Personne.
 
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Ne me fais pas de mal ... [Flynn] › Mar 9 Fév - 12:14

Diana & Flynn
Ne me fais pas de mal
Tout ira bien c'est ça que je me force à penser en cet instant alors que je suis dans ses bras et que je pense à tout ceci. Bien sûr, l'inquiétude me ronge de l'intérieur mais je reste néanmoins forte en apparence bien que Flynn me connaisse plutôt bien maintenant et donc arrive à voir lorsque je vais mal et lorsque je vais bien. Cela ne me dérange pas qu'il arrive à reconnaître mon état d'esprit du moment sans le moindre soucis, bien au contraire, ça me prouve aussi par la même occasion a quel point nous sommes connectés et combien nous sommes proches et tout ceci et bien j'y tiens énormément. Néanmoins je vois le temps se couvrir à travers la fenêtre, je vois que le soleil se cache petit à petit, ça veut donc dire que dans peu de temps il devra me quitter et rentrer chez lui ou encore aller travailler. Étant barman il peut bosser autant de nuit que de jour c'est un fait indéniable, ce n'est pas comme moi qui a mes études de littérature à l'université de Détroit et donc qui bosse de jour puis qui pose dans des magasines en petite tenue pour me payer mes quelques études. D'ailleurs, je vins à me demander s'il sera jaloux sur ce fait, s'il acceptera que je vends mon corps dans des magasines pour me payer mes études car dans l'immédiat je ne lui en ai encore jamais parler et à moins que mon con de frère lui en ai parler il ne doit pas être au courant. Il faudra que je lui en parle, que je lui explique les choses comme elles sont et nous verrons bien comment il réagira. Quoi qu'il en soit je suis inquiète face à tout ceci même si je m'efforce de ne pas montrer mon inquiétude du moment, j'ai envie de lui parler, de tout ça, de lui exploser en pleine face que j'ai peur de perdre mes parents face à notre relation... Mais d'un autre côté je me dis que si mes parents finissent par me lâcher et bien c'est parce qu'ils ne m'aimaient pas tant que ça donc, d'une manière ou d'une autre je vins à être soulager quant à ce fait car je sais qu'ils m'aiment énormément et que rien ni personne ne changera ça. C'est déjà une bonne chose je pense, non ? Alors, tandis que j'acquiesce à cette pensée je souris et pose mon regard sur Flynn alors qu'il m'annonce être confiant quant à la réaction de mes parents, pour mon cas je ne dis rien, je me contente d'acquiescer à ses paroles puis de sourire. Cependant c'est sûr je reste paniquée face à tout ceci mais encore une fois je tente tant bien que mal de ne rien montrer pour qu'il ne s'inquiète pas, je n'ai pas envie qu'il s'en veuille de m'avoir embrasser ou de m'avoir avouer ses sentiments à mon égard, c'est de loin la dernière chose que je veux en cet instant. Alors je me tais, je garde mes pensées personnelles pour moi et me contente de le fixer en souriant tout en me mordillant la lèvre de temps en temps. Notre couple représente énormément à mes yeux, vraiment, je me sens bien avec Flynn, c'est tellement simple avec lui, tellement bon, il prend soin de moi, il ne me juge pas, je ne suis pas la pute pour lui, je ne suis pas la catin, ni même l'horrible monstre amoureuse de son frère je suis juste moi.. Diana Evelyn Worthington une demoiselle douce et gentille qu'il apprécie énormément et ça me suffit amplement. Alors, ça me conviens parfaitement j'en suis ravie, heureuse, il n'y a pas de mots suffisant pour dire combien je me sens bien en sa compagnie. Finalement alors lorsque je vins à entendre ses paroles j'acquiesce et lui souris « Ne t'en fais pas ... Je vais bien, ça m'inquiète c'est évident, je n'ai jamais eu à leur dire une telle chose soit que je suis en couple mais je vais bien. Avec toi je me sens bien, je me sens vivante et épanouie donc tout va bien. » Et c'est tellement sincère ce que je dis que j'en affiche un petit sourire et pose mon regard sur lui, le fixant alors droit dans les yeux comme pour qu'il me croit, qu'il croit que je ne lui mens pas, car ça ce genre de choses ce n'est réellement pas mon truc. Posant mon regard quelques instants sur la fenêtre je grimace en découvrant un ciel noir et sombre, il est tard, très tard, je vis sur mon iPhone qu'il est dix-neuf heures soit l'heure de manger pour les uns et les autres, néanmoins je n'ai aucune envie de le voir partir alors d'une voix douce et tendre je vins à lui dire « Tu peux rester manger à la maison si tu veux.. Il paraît que je cuisine plutôt bien. » Enfin s'il n'a rien de prévu bien entendu, je ne me montrerai pas non plus vexé ou quelque chose du style s'il venait à accepter, il est probablement fatigué et a sans doute à son tour besoin de temps et d'espace pour réfléchir à tout ceci. Quoi qu'il en soit je suis ravie de passer du temps avec lui et je m'ose à croire que notre prochain rendez-vous sera aussi merveilleux que celui que nous venons de passer ensemble.


(c) Mayiie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Ne me fais pas de mal ... [Flynn] › Ven 12 Fév - 1:58

Flynn & Diana


Oh, non Flynn ne se sentirait pas coupable. Pas tout de suite. Sa culpabilité débarquerait une fois qu'il serait de nouveau seul, chez lui. La nuit qui arrivait promettait déjà d'être bien longue pour lui. Il savait bien que tout cela angoissait Diana. Il avait eu son âge bien avant aussi et il avait connu ça à l'époque. Cette même crainte. Tout au moins des parents. Parce que pour ce qui était de l'âge, bien qu'il n'ait pas eu le problème auparavant contrairement à actuellement, ça ne semblait pas le paniquer ou le tracasser plus que cela. Pour le regard des autres en tout cas. C'était plutôt vis-à-vis de sa conscience à lui, que ça le torturait. Bienheureusement, il ne s'était pas figé ou crispé continuellement, cette fois. Sûrement apaisé que la jeune femme prenne la nouvelle assez bien. Mais d'un autre côté, il redoutait ce qu'elle refoulait ; parce qu'il sentait bien lorsqu'elle affichait un large sourire et hochait la tête de haut en bas, que quelque chose forcément la dérangeait. Ce sourire presque forcé et ce regard perdu presque dignes d'un automate témoignaient des songes qui la tourmentaient encore … Non, tout ceci ne serait pas une mince affaire …
Quant aux magasines, Flynn n'était pas au courant, et c'était certainement mieux pour l'instant. Ca aurait eu du mal à passer, compte tenu de la jalousie et du caractère possessif dont il était doté. Et il n'accepterait pas qu'elle se vende ainsi tout court d'ailleurs. Même si il s'agissait de payer les études qu'elle souhaitait faire en littérature, il préférerait encore les payer lui-même, quitte à trimer comme un forçat et prendre un second boulot pour tenir. Ca lui serait égal, si il pouvait épargner ça à Diana.
Enfin là n'était pas le sujet. Sa dulcinée continua donc à son tour, admettant finalement qu'elle éprouvait une certaine inquiétude, par rapport à tout cela … Les parents, encore et toujours. C'était là, sa source de problème. Ou de son anxiété, tout au moins.
Et bien qu'elle paraisse sincère, les quelques mots qu'elle glissa à son intention firent mouche chez Flynn ; il s'abstint complètement de le montrer d'une quelconque façon que ce soit, mais il avait eu la légère impression qu'elle disait cela pour s'en rassurer, et s'en assurer elle-même de ses sentiments. Après tout, il était normal pour Diana de se retrouver incertaine dans une telle situation. Qui ne le serait pas à sa place ? Mais le regard qui accompagna ses propos termina de persuader Flynn, qui opta pour la confiance. Une confiance aveugle qu'il lui vouerait à partir de maintenant. Ou il essaierait. Accorder cela à quelqu'un, surtout le concernant, c'était .. Plutôt devenu compliqué, oui.
Ces quelques phrases lui arrachèrent donc un sourire en coin supplémentaire.

« Bien, cela fait au moins ça, alors. »

En la voyant jeter un regard vers l'extérieur par le biais de l'une des fenêtres, il en fit de même : Dehors, il commençait déjà à faire nuit. Le temps était passé si vite, en la présence de Diana... Rien qu'à la pensée de devoir rentrer chez lui, il manqua de soupirer. Oui, ça allait être long. Très long. Il n'osa pas même regarder l'heure. Pas envie de s'imaginer son retour proche, chez lui. Pas envie de rentrer tout court, mais il le faudra pourtant bien. Il ne peut pas rester éternellement ici. Diana a besoin elle aussi de se retrouver seule, et de réfléchir à tout cela. Se demander si elle a pas fait une connerie, et surtout, si elle ne le regrettera pas.
Et bien que sa proposition de rester manger ici fut alléchante puisqu'il s'agirait en quelque sorte d'un sursis accordé à Flynn, avant qu'il n'ait à s'affronter, il préféra se résoudre à laisser la jeune femme seule. De toute façon, il n'avait pas faim, et sa gorge ne tarderait pas à se serrer, tant il serait tendu, vu la bêtise monumentale qu'il avait bien pu faire en une après-midi. Céder à lui même était bien l'une des pires choses qu'il pouvait faire, notamment dans ce cas présent.
Il ne savait même pas ce qu'il ferait en arrivant chez lui. Ou comment s'amorceraient ses réactions quant à tout cela. Et ça l'effrayait aussi, d'être imprévisible à ce point pour lui-même.

« Je t'aurai bien dit oui, mais malheureusement, j'ai mes quatre affreux jojo qui m'attendent à la maison … Cela dit, ce sera avec grand plaisir une prochaine fois. »

Répondit-il, toujours souriant, bien qu'il s'en voulait de laisser Diana ici, et de refuser son invitation. Il ne voulait pas la froisser, loin de là. Et le prétexte des animaux … Etait vraiment un prétexte. Cela dit, ce n'était pas un mensonge, puisqu'il détestait cela. C'était la vérité. Mais il n'en avait juste rien à faire des dégâts causés par ses bestiaux ou de la santé de ceux-ci, ce soir. Même l'excuse du travail ne lui était pas venue, pour la simple et bonne raison qu'il ne bossait que le lendemain et pas cette nuit ou ce soir. C'était pas plus mal non plus, dans un sens. Flynn n'enviait qu'une chose, en l'instant présent : l'isolement.
Enfin il se doutait et espérait quand même que cette soirée lui serait bénéfique à elle aussi, malgré la solitude engendrée. Que sa bien-aimée pourrait peut-être réfléchir et songer à aborder certains sujets une prochaine fois qui sait.
En tout cas, cette soirée serait les deux à la fois pour Flynn. Mais ça lui permettrait de reconnaître que non, l'Amour n'est pas quelque chose qui s'éteint indéfiniment, et encore moins en lui. La preuve; ce n'est ici parti de rien.. Et pourtant.
Quoi qu'il en soit, Flynn n'avait aucune envie de partir mais à quoi bon repousser à plus tard ce qu'il devrait de toute manière affronter à un moment donné ? Il ne pourrait pas reporter son départ éternellement. Départ non-définitif qui plus est. Mais il pressentait déjà que cet au revoir quelque peu douloureux sur le plan émotionnel, même s'il durerait sûrement bien peu de temps avant une nouvelle rencontre, en réalité.
 
Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Ne me fais pas de mal ... [Flynn] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Ne me fais pas de mal ... [Flynn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Fais tes preuves... (PV Pix et Illu')
» Fais-moi peur [PV Julian Rollwers]
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» "Vas-y, fais moi plaisir..." Clint Eastwood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: