Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Lun 10 Aoû - 18:02

Natasha & OscarDes images me reviennent comme un souvenir tendre.


Son regard le hantait.
Aliéné, perturbé, il ne voyait plus qu'elle. Pourquoi lui ressemblait-elle temps? Sa douceur. Sa blancheur. Sa gestuelle. Tout en elle, n'était que souvenir d'une période de sa vie. Période heureuse, où il n'avait pas à penser. Et dont il ne se rappelait que très peu au final.  

Il plaqua ses mains sur son visage. Perdu. Troublé. Une implacable envie de savoir bouillait au fond de lui, brouillait son esprit dérangé. Il releva son visage face au miroir de la salle de bain. Se fixant longuement sans pour autant se regarder vraiment. Il se sentait désespérément seul. Quoi qu'il fasse. Quoi qu'il dise. Quoi qu'il pense. Il n'y arrivait jamais. Il n'y avait rien à faire. Il était toujours seul.

Clac.
Oscar se retourna brusquement. Personne. Il le sentait malgré tout. Quelqu'un s'était introduit chez lui. Répugné à l'idée qu'une personne puisse ainsi violer son intimité, il fonça tête baissée à travers le couloir sombre de son appartement. Il ne trouva personne au salon. Personne nulle part. Fou de rage il retourna dans la salle de bain. Devant son miroir. Les yeux rivés sur son foutu reflet. Il frappa une première fois. Une seconde. Le miroir éclata en mille morceaux sous ses yeux, faisant jaillir le sang de ses mains.

Les yeux injectés de haine il traversa à nouveau le couloir, attrapa ses clés de voiture et claqua la porte de son appartement. C'en était trop. Il n'était pas un putain de dégénéré. Toutes les fenêtres de sa piaule étaient fermées, ce n'était pas un putain de courant d'air. Quelqu'un était entré chez lui. Il en était persuadé. Et il avait raison. Oh, regardez donc qui va là. Un homme pressé, démarrant à toute vitesse. Oscar démarra à son tour, et le suivit.

Quartier Sud. Il perdit la trace de la voiture et se retrouva devant cette maison. Cette villa qui lui paraissait bien plus grande vue de jour. Pris d'une pulsion étrange il se gara face à elle, essuya d'un revers de T-shirt le volant ensanglanté et sortit de sa voiture. Il n'avait rien à faire là, il le savait. Mais pourtant, poussé par je ne sais quelle envie il avança dans l'allée d'un pas décidé, toqua à la porte de sa main pleine de sang, et... et... Putain de merde quelle connerie avait-il encore faite.



Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Lun 10 Aoû - 18:29
Nat' ∞ Oscar'
Des images me reviennent comme un souvenir tendre ♥


Une journée d'été tout ce qu'il y a des plus normales, je souriant en me fixant dans le miroir de ma chambre qui laisse alors apparaître mon reflet je porte une jolie robe d'été toute blanche avec une paire de talons aiguilles, cette fois ci pas des Louboutins juste une paire de talons aiguille tout ce qu'il y a des plus normal... Je n'ai rien de prévu pour la journée, juste me prélassé au soleil et oublié mes problèmes du moment, comme le fait est que mon animal est décédé il y a de cela plusieurs jours, sérieusement, ce fût horrible mais je n'étais pas seule, j'ai rencontré un homme ce jour-là et il m'a aidé à enterré Drake, un moment difficile a vivre mais pourtant je garde ma tête l'image, le visage de cet homme au cœur tendre qui a eu la gentillesse de m'aider dans ce moment si dur que j'ai vécu alors qu'il ne me connaissait même pas c'est ça le plus fou dans cette histoire... La générosité de cet homme envers une femme qu'il ne connaissait pas, c'est complètement dingue et pourtant c'est bel et bien arrivé, je le sais pour une raison évidente lorsque j'étais avec lui cette fameuse nuit dans la forêt où je l'ai rencontré il m'a donné sa veste, sans doute par peur que j'attrape froid, et il n'a pas cherché à la reprendre, lorsque je suis rentré je l'ai déposée sur le canapé du salon et au matin je l'ai retrouvée au même endroit, je ne suis donc pas cinglé tout ceci est réellement arrivé... Acquiesçant a cette pensée tandis que je descends dans le salon j'entends à ce moment même mes chiens présents dehors aboyer et quelqu'un qui tape à la porte je fronce les sourcils, je n'attends personne après tout alors d'un geste rapide j'ouvre la porte et reste quelque peu choqué en voyant mon inconnu a qui je pensais il n'y a même pas dix secondes le fixant longuement un sourire se dessine finalement sur mon visage tandis que je lui dis d'une voix douce. « Bonjour monsieur.... Entrez je vous en prie. » A ses mots je me recule quelque peu afin de le laissé pénétré dans ma maison, je suis quelque peu choqué de le voir ici chez moi après ces quelques jours sans s'être vus malgré que j'ai pensé tout le temps à lui, comme quoi, le hasard fait bien les choses...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Ven 14 Aoû - 11:48


Des images me reviennent comme un souvenir tendre


Aucun individu n'était entré chez lui. Non personne. Toutes ces choses étaient dans sa tête. Empourprées dans son esprit malade. Chaque craquement, son ou bruit infime était bel et bien réel. Mais ne provenait nullement d'un être de chair et d'os. Ils provenaient seulement de ce studio miteux, de ce vieux planché en lino et de ce plafond craquelé. Son esprit dérangé interprétait seulement mal les choses, le poussant à croire à un complot contre sa personne.
Il avait suivi cette voiture. Cette putain de voiture avec ce détraqué, ce soit-disant voleur à l'intérieur. Il l'avait poursuivi à travers la ville et était arrivé ici. Chez sa douce inconnue. Piqué par je ne sais quelle envie, il s'était avancé et avait toqué.

Car Oscar ne sonnait jamais. Le son de cet objet saugrenu le foutait mal à l'aise et dérangeait ses tympans fragiles. Il préférait frapper. Trois coups francs et secs laissant place à un léger silence. Silence interrompu par les aboiements des chiens de la demoiselle. Bruits que le brun ignora, préférant se concentrer sur sa voix intérieure qui lui faisait la morale.

Après quelques secondes de questionnements intérieurs, il décida qu'il était préférable de faire demi-t... Ah hmm, ce qui était visiblement compromis. La jeune femme ouvrit la porte, manifestement surprise de le voir sur le pas de sa porte. Troublé comme au premier jour face au sosie de sa délicate mère, Oscar osa un léger sourire et sans plus de détails s'engouffra à l'intérieur de cette somptueuse demeure. « Oscar » lança-t-il en passant le seuil de la porte. « Appelez- moi Oscar »

Oubliant sa colère, face à sa douce inconnue, il essuya discrètement ses mains sur son jean, essayant d'arrêter l'écoulement du sang. La friction de sa peau contre son pantalon fit ressortir quelques bouts du miroir. Il grimaça légèrement de douleur.  « Je... Je suis désolée de passer ainsi à l'improviste... J... ». Il chercha ses mots, se souvenant soudain de la tristesse de la jeune femme face à son animal mort, le jour où il l'avait croisé, il reprit. « Comment allez-vous Natasha ? »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Ven 14 Aoû - 14:08
Nat' ∞ Oscar'
Des images me reviennent comme un souvenir tendre ♥


C'est sûr j'étais bien loin de m'attendre à ce qu'aujourd'hui j'ai de la visite et qui plus la visite de cet homme qui hante mes pensées depuis plusieurs jours déjà, en fait, depuis que je l'ai croisé il y a quelques temps lorsque j'étais partie de nuit afin d'enterré Drake dans la forêt de Marple Spring, lieu qu'il adorait de son vivant, ce soir là j'ai rencontré cet étrange inconnu qui a un air effrayant et quelque peu intimidant mais ce fameux soir je n'y ai pas trop prêté attention préférant me concentré sur le fait est qu'il est très humain et adorable, choses qui m'ont réellement surprise... Depuis ce fameux soir je suis quelque peu en repli face à moi-même, je pense énormément à mon chien ainsi qu'à cet homme qui m'a beaucoup surprise, qui m'a choqué même face à son comportement envers ma personne moi qui n'était qu'une inconnue face à lui a ce moment précis mais pourtant il n'en avait que faire il m'a aidé, il a creusé un trou avec moi et nous avons enterré mon chien, geste qui m'a fais du bien mais également du mal sur le coup... Cet homme est quelque peu surprenant, je ne suis pas habitué à une telle gentillesse, a une telle aide dans mon pays d'origine les gens ne se comportent pas comme ça donc oui ça m'a quelque peu marqué son geste, son attitude envers moi, alors, tandis que je le laisse pénétré dans ma maison je souris en entendant sa voix qui m'annonce son prénom. « D'accord ... Oscar, je suis heureuse de découvrir votre prénom la dernière fois vous ne l'aviez pas dit. » Pourquoi il ne l'avait pas fait ? Et bien cette question qui demeurera sans doute sans réponse pendant longtemps voir même pour toujours mais peu importe désormais je sais comment il s'appelle et ça compte pour moi c'est complètement dingue tout ce que je ressens en cet instant : de la joie, de la tristesse mais également de la gêne d'être face à cet homme, de la joie parce que je suis heureuse de le revoir, de la tristesse car le voir me rappelle également la mort de Drake et puis de la gêne car je ne suis pas habitué à recevoir des hommes chez moi.. « Ne vous en faites pas, vous ne me dérangé pas du tout, bien au contraire je suis contente de vous voir. » Peut-être qu'aujourd'hui je vais enfin pouvoir le remercié pour sa gentillesse envers ma personne d'il y a quelques jours ? En tout cas c'est ce que je m'ose à espéré car s'il a été suffisamment adorable pour m'aider durant cette soirée moi en tout cas je n'ai pas encore eu l'occasion de le remercié comme il se doit et ça sérieux c'est important pour moi de le faire. « On va dire que ça va, c'est un peu difficile mais ça va.... Et vous, Oscar vous allez bien ? » Il se doutera bien que c'est difficile en ce moment pour moi par rapport à mon chien, déjà le soir où l'on s'est rencontré ça se voyait sur mon visage que j'étais très malheureuse, perdre un animal de compagnie ça fait toujours mal mais encore plus quand il s'agit d'un animal comme Drake....

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Dim 16 Aoû - 0:25


Des images me reviennent comme un souvenir tendre


Oscar s'avança doucement. « Oui... J'avais comme qui dirait l'esprit ailleurs, je m'en excuse. » La tête à d'autres affaires, des trucs personnels, des choses... Des choses concernant sa chere et tendre mère qu'il ne pouvait partager avec quiconque. Il avait dû marcher longtemps, pour accomplir sa tâche. Prendre le train et marcher encore. De retour à New York, dans la furie du Bronx pour quelques heures, le jeune Snowfield s'était senti revivre. Cette ville avait été sa maison à lui et sa mère pendant les premières années de sa vie. Il lui devait tout. Tout.
La mort de son père dans une prison non loin de chez lui par exemple, père qu'il n'avait au passage jamais connu, ou la découverte de choses qu'un enfant de cinq ans n'était pas sensé... Voir, entendre ou même envisager. Comme sa mère au lit avec des hommes différents chaque soir. Enfin ce genre de choses.
Il était resté quelques heures vadrouillant dans les rues, près de l'appartement où il avait vécu. Errant seul dans la ville, comme pour se recueillir après toutes ces années. Le soir même il était de retour à Marple Spring, dans son appart miteux, repensant à cette triste inconnue qu'il avait croisé la veille.

Il releva le regard, le posant à nouveau sur la belle demoiselle. Pourquoi lui ressemblait-elle tant? Comment était-ce possible ? Comment... Co... Oscar s'avança, s'approchant un peu plus. C'était indéniable. Elle était son portrait craché. « Oui... enfin je crois. » répondit-il confus. Il attrapa ses doigts, de sa main ensanglantée et tremblante. « Il est toujours là Natasha, ne vous en faites pas il veille sur vous. »



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Dim 16 Aoû - 13:57
Nat' ∞ Oscar'
Des images me reviennent comme un souvenir tendre ♥


Posant mon regard quelques instants sur lui j'affiche un sourire joyeux, je ne suis pas nécessairement heureuse depuis quelques jours mais je ne suis pas non plus malheureuse, disons que je fais avec, la mort de mon chien m'attriste au plus haut point et même si c'est dur je sais que je dois faire avec, Drake n'aimerai pas que je déprime pendant longtemps parce qu'il est mort, tout ceci peut paraître stupide je le sais mais j'ai une immense sensibilité pour les animaux et même si j'en ai énormément chez moi comme on peut le voir dans mon jardin, je reste néanmoins un être humain et voir mourir l'un d'eux me torture au plus haut point, mais, celui que je ne voulais réellement pas voir mourir c'était Drake, le premier animal que j'ai recueilli en arrivant dans cette superbe ville et tout naturellement mon premier ami sur cette Terre également, l'avoir vu partir ce fût dur, très dur comme ça dans mes bras entouré également de ses amis à quatre pattes, pour nous tous ce fût une épreuve et tout naturellement plus tard dans la soirée j'ai décidé d'aller l'enterré dans la forêt de MS, lieu qu'il adorait de son vivant. Ce soir-la a été très dur a vivre mais heureusement je n'étais pas là, Oscar ce cher et tendre être humain fût présent pour moi même s'il ne me connaissait pas et m'a aidé dans ce moment difficile, je suis choqué par ce geste, le fait est qu'il m'aie aidé alors que nous étions des inconnus l'un pour l'autre ça me surprend mais de toute évidence pour les américains c'est un geste normal d'aidé son prochain, faudra que je fasse avec, que je m'habitue a ce genre de culture. « Pas de problèmes, ça arrive à tout le monde et puis ce n'était pas nécessairement une soirée joyeuse que ce soit pour vous comme pour moi. » A ses mots j'affiche une petite grimace mais reste tout de même de marbre face à ça essayant tant bien que mal de retrouvé mes esprits en me concentrant sur cet homme, alors, tandis que je le fixe je vois bien qu'il est paumé dans ses pensées, des pensées qui ne semblent pas être réconfortantes ou tout simplement agréables mais j'ai toujours entendu dire que lorsque quelqu'un est plongé dans son esprit il est préférable de l'y laissé alors je reste là en face de lui à le fixé légèrement sans mot dire tandis que d'une minute à l'autre il se ressaisi et se remet à me parlé. « Vous ne semblez pas en forme pourtant, vous souhaitez en parlé de ce qui vous travaille ? » S'il le veut je l'écouterai très volontiers et s'il ne le veut pas je ne serai aucunement dérangé par son refus, après tout il ne me connait pas plus que ça et on est loin d'être intime de ce fait rien ne l'oblige à se confié à moi. « Vous avez sans aucun doute raison mais ça me prendra encore du temps pour avancé et remonté la pente comme on dit. » Oh ça oui, du temps j'en ai besoin, réellement besoin parce que la perte de Drake et encore trop récente pour que je me remette à vivre comme avant c'est à dire en étant tout le temps souriante même dans les moments difficiles..

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Mer 19 Aoû - 18:00


Des images me reviennent comme un souvenir tendre


Pas en très grande forme... Était-ce le cas ? Sans doute oui. Oscar n'en avait aucune idée. Il ne s'était jamais senti différent à cette période de l'année. Sa mère était morte il y a de ça presque dix ans et pourtant. Son mal-être ne l'avait jamais quitté depuis, tel un fantôme il déambulait, essayant de faire ce pour quoi il était destiné. Accomplir sa tâche. Tâche que son père avait commencé avant lui. Il en était certain. Son père était mort à cause des femmes. Elles l'avaient détruit et non l'inverse. Lui ne leur donnait que ce qu'elles méritaient. Ils les détruisaient avant qu'elles ne l'abattent lui. Malheureusement, elles l'avaient eu. Il était mort. Mort dans un trou à rats, en prison par leur faute. La faute à ces foutues bonnes femmes ! Les journaux en avaient fait toute une affaire. Oscar s'en souvenait. Oui il s'en rappelait, car c'est ainsi qu'il avait pu mettre un visage sur cet homme qui était en fait son père. Sa mère avait acheté le journal ce jour-là et lui le lui avait dit. "Voilà ton père". Rien de plus. Le brun avait fixé la photo et rassemblé tous les articles sur ce fameux violeur en série. Et il avait trouvé. Il avait compris que cet homme était en fait incompris de tous.
Les journalistes avaient menti.
Les hommes ne comprenaient pas.
Oscar se devait donc de reprendre le flambeau d'une autre façon et c'est ce qu'il fit. Traquant, épiant ses proies pour les conduire au plus bas.
Natasha n'était pas l'une d'entre-elles. Elle était différente. Elle ressemblait à sa mère et s'inquiétait pour lui. « Non, je pensais seulement À... Certaines choses. » osa-t-il timidement.

Le contact de sa peau le fit sursauter. Si semblable à celui d'autrefois. Similaire à une caresse du passé.
Comme un retour quinze ans en arrière, lorsque sa mère lui tenait encore la main et qu'elle s'inquiétait pour lui. Lui, l'homme en devenir. Cet être qu'elle méprisait tant, qu'elle ne pouvait s'empêcher de violenter. Infligeant à son propre enfant des sévices corporels et moraux irréversibles. Le hantant encore. Dansant en lui comme des démons. Elle l'avait transformé. Façonner de telle sorte qu'il n'était plus que l'ombre de l'enfant qu''il était, de l'homme qu'il aurait pu être. Élevé dans la crainte. Élevé pour haïr. Il était désormais cela. Condamné à vivre ainsi, sous les traits de cet homme qu'il ne serait jamais devenu sans les coups de sa mère.
Sa peau était douce et froide. Oscar fascinée par ce contact, releva le regard sur la demoiselle. « Je serai là pour vous aider. » dit-il tout bas. Reposant ses yeux sur ses mains posées sur celles de la jeune femme, il se crispa soudainement. Le sang. Le sang qu'il avait eu sur ses mains était désormais sur les siennes à elle. Il avala difficilement sa salive et recula d'un pas brusque.
Un flot d'images se bousculèrent dans son esprit. Sa mère. Ses mains. Le sang. La baignoire qu'il avait petit et cette ceinture... La ceinture que portait sa mère. Le sang.
« Je... oh..J..Je suis désolé. » articula-t-il difficilement.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Mer 19 Aoû - 18:25
Nat' ∞ Oscar'
Des images me reviennent comme un souvenir tendre ♥


Nos démons du passé peuvent parfois nous hanté pendant de longues années jusqu'à ce que finalement un jour ça s'arrange, qu'on arrive à aller de l'avant, a passé au dessus de toutes ces galères, ces saloperies que l'on a vécu par le passé, c'est dur bien sûr, très dur car quoi qu'il arrive notre passé reviendra toujours un jour ou l'autre nous transpercé par sa réalité : il est là, bien présent au plus profond de notre être et peut nous rongé de l'intérieur pendant longtemps... Il faut savoir remonté la pente, trouvé les bonnes personnes qui nous aiderons à nous rendre compte qu'il faut passé au dessus de tout ceci, que même si c'est dur on doit faire avec, accepté les choses telles qu'elles sont, moi-même parfois c'est dur je pense à mes défunts parents morts tous les deux de manière bien différentes mais pourtant atroces puis parfois à mes grands-parents qui m'ont recueilli chez eux une fois ma maman décédée, ils n'étaient pas nécessairement en très grande forme mais durant plusieurs années ils m'ont apporté amour, nourriture, toit au-dessus de la tête, protection et tout ce qui est important pour qu'un être humain se sente bien et heureux puis ils sont morts tous les deux dans leurs lits, je les ai découvert comme ça un petit matin, j'ai pleuré pendant de longues minutes puis je me suis relevé, j'ai essuyé mes larmes, appelé les urgences afin qu'ils viennent cherché le corps des derniers membres de ma famille qu'il me restais et après j'ai pris les quelques économies qu'il me restait et je suis partie pour les USA où ma vie a réellement commencée. Je ne vais pas m'avancer trop loin, je ne vais pas non plus dire que ma vie est tranquille ou même joyeuse, je ne suis pas nécessairement heureuse, non, pas après tout ce que j'ai vécu auparavant mais je fais avec, je m'adapte a cette nouvelle vie, a ces êtres humains que je rencontre qui aident leur prochain, j'accepte les mains qu'on me tend bien que ça me choque encore comme ce fût le cas pour Oscar. « Si vous souhaitez en parlé vous pouvez le faire vous savez.. » Mais je comprendrai parfaitement qu'il ne le fasse pas, à la limite je ne m'en sentirai même pas vexé car moi j'ai beau souffrir actuellement de la perte d'un être cher mais lui, cet homme qui m'est pourtant inconnu il doit souffrir de certaines autres choses que je ne connais pas et ne connaitrais peut-être jamais et il est possible qu'il souhaite gardé tout ça pour lui. Acquiesçant simplement à cette pensée je me mordille la lèvre tandis que je pose mon regard sur lui ou plus précisément vers ses mains couvertes de sang, ça me choque sur le coup car je ne m'en étais pas rendu compte avant qu'il ne pose ses mains tâchées de sang sur les miennes en me disant qu'il serait là pour moi, puis j'ai vu son regard se figé, je le fixe quelque peu perturbé de le voir changé d'humeur d'une minute à l'autre. « Ce n'est rien venez allons dans la salle de bain à l'étage histoire de retiré ce sang de vos mains et désormais des miennes.. Et, si vous le souhaitez expliquer moi ce qu'il s'est passé. » Je n'ai aucune envie de le forcé à le faire alors autant lui faire comprendre à ma façon que s'il le veut il peut le faire que je ne le jugerai pas, alors, tandis que je monte les escaliers menant à l'étage j'avance jusqu'à la salle de bain avec lui derrière moi et ouvre le robinet d'eau et plonge mes mains dedans laissant alors le sang quitté mes mains...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Jeu 27 Aoû - 10:49


Des images me reviennent comme un souvenir tendre


Oscar n'avait jamais rien dit à personne, car pour lui il n'y avait rien à dire. Sa mère l'avait aimé. Sa mère n'avait jamais levé la main sur lui. Quant à son père, il savait qu'il était le seul à comprendre, le seul à décrypter la mission dont s'était affubler cet homme. Personne ne comprenait. Les journalistes, la justice l'avaient tous jugé coupable. Traité de tous ces noms qu'Oscar ne comprenait guère à l'époque. Tous ces mots s'étaient bousculés dans ses pensées d'enfant. Ils y étaient restés accrochés, le hantant jusqu'à ce jour.
Violeur.
Brute.
Et tant d'autres. Il n'en avait pas parlé parce qu'il savait que les gens faisaient confiance aux institutions, et ne comprendrait pas son point de vue. Ils se laissaient berner par la facilité sans chercher à comprendre le dessous de l'histoire. La vérité était sous leurs yeux et pourtant ils ne la voyaient pas. « Vous ne comprendriez pas. » dit-il simplement. Personne ne le pouvait.

Il l'avait sali. Ce n'était pas rien, il s'agissait de sang, de son sang sur ses mains. Toujours étourdi, et sans rien dire il la suivit dans l'escalier, puis dans la salle de bain. La vue de la baignoire le fit brusquement reculer. Pourquoi? Il n'en savait rien. Il se sentait juste extrêmement mal à l'aise. « Quelqu'un est entré chez moi. » finit-il par lancer après quelques secondes de silence. Puis après une inspection des lieux du regard, il entra finalement dans la pièce et passa à son tour sa main sous l'eau froide, enlevant au passage les bouts de miroirs encore présents. « Je crois qu'il est passé devant chez vous. » continua-t-il. Ces mots pouvaient sembler totalement incohérents, mais il était certain de ce qu'il avançait. « Vous n'avez pas remarqué une berline noire roulant assez rapidement? »


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Ven 28 Aoû - 14:28
Nat' ∞ Oscar'
Des images me reviennent comme un souvenir tendre ♥


C'est vrai en proposant à cet homme de se confié à moi je savais qu'il y avait la possibilité qu'il refuse parce qu'après tout il ne me connait pas, la seule chose qu'il connait de moi c'est mon prénom ainsi que l'adresse de mon lieu de vie où nous nous trouvons justement sinon il ne connait rien, je suis une inconnue, une étrangère pour lui, rien de plus et même si à mes yeux il est une personne merveilleuse et humaine chose que je ne connaissais pas en arrivant ici il y a trois ans et bien je dois me faire une raison, cet homme et moi ne sommes pas proches, ni même des intimes ou quelque chose du genre, il est juste une personne gentille qui a eu une générosité importante pour moi il y a quelques jours et je dois faire avec, alors, tandis qu'il est face à moi et me tache les mains avec du sang je le fixe quelque peu et reporte mon attention vers mes mains tachées de sang, je ne suis pas nécessairement dérangé par cette vue, après tout ce n'est que du sang, rien de plus de ce fait tandis que je lui ai proposé de me parlé de ce qui le tracasse je monte à l'étage avec lui pendant qu'il me répond, je me retourne aussitôt et lui répond. « Il y a beaucoup de choses que je comprends ne vous en faites pas, vous pouvez me parlé je ne vous jugerai pas. » Bien sûr, j'essaie de le mettre en confiance ça me semble normal de le faire après tout lorsque j'étais au plus mal il y a de cela quelques jours lorsqu'on s'est rencontré lui aussi m'a mise en confiance du mieux qu'il pouvait et il a réussi il me semble donc normal que j'en fasse de même pour lui. Alors tandis que je suis dans la salle de bain avec lui en train de me nettoyer les mains encore couvertes de sang il se lâche et m'explique ce qu'il lui arrive, j'acquiesce à ses paroles. « Je vois.. Il y a de nombreuses voitures de ce genre qui passent devant chez moi donc oui j'en ai vu une tout à l'heure. Vous pensez que le conducteur de cette voiture est la personne qui serait rentré dans votre appartement ? » C'est possible après tout, même les personnes des beaux quartiers peuvent faire des choses stupides comme pénétré par effraction dans diverses demeures donc je ne suis pas nécessairement choqué par ses paroles même si lui semble quelque peu sur les nerfs et je le comprend, c'est normal....

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Dim 6 Sep - 16:24


Des images me reviennent comme un souvenir tendre



Ce n'est pas ce que l'on pourrait appeler une histoire de confiance. Pas vraiment. Oscar ne sait même pas ce que c'est que de "faire confiance". Il a toujours tout gardé pour lui, car il savait à quel point ces choses l'atteignaient. Il savait à quel point le comportement qu'il aurait eu en en parlant serait mal passé aux yeux de la société. Une attitude trop brusque, des agissements trop extrêmes auraient fait mouche, dans une société où il faut filer au pas. Où il faut se conformer. Oscar n'envisageait la vie que par ses extrêmes. Blanc ou noir, oui ou non, chaud ou froid. Mais il comprit à ses dépens que les gens se méfiaient des attitudes radicales. Que pour la plupart des gens la vie n'était pas une affaire de noir ou de blanc, mais d'un mélange des deux, d'une sorte de gris constant. La plupart de l'espèce humaine était gênée par ces comportements et les jugeaient. Et c'est ainsi qu'il apprit à faire comme toute bonne personne, à n'être que l'un parmi tant d'autres et ainsi ne rien avouer des tourments auxquels il faisait face.

Il s'arrêta dans l'escalier lorsque la jeune femme se retourna dans sa direction. Oscar avait appris et savait maintenant que les gens ne comprenaient pas. Les gens jugeaient et n'acceptaient pas. Mais cette blonde affirmait pourtant le contraire. Il la fixa de ses grands yeux bleus, jaugeant sa sincérité. Ses paroles semblaient sincères. Et elle lui ressemblait tellement... Il acquiesça donc poliment d'un geste de la tête, un petit sourire aux lèvres, et la suivi.

Le sang avait disparu en même temps que les mots de la jeune femme. Oscar en était persuadé. L'homme à la berline noire était le salopard de l'appartement. Il n'y avait aucun doute à avoir là-dessus. Il avait fui, et personne ne prend la fuite pour rien. « Certain. » répondit-il en plantant son regard dans le sien.
Troublé.
Envoûté.
Sa main se posa sur sa joue dans un moment d'égarement, la caressant doucement. Hypnotisé, il resta ainsi quelques secondes, puis repris possession de ses moyens. Confus, autant par son geste, que par le contact à proprement dit, il estima le moment venue. « Je... Je devrai y aller. » baragouina-t-il avant de s'avancer vers la porte. Il s'arrêta une nouvelle fois et dans un retourné digne des production hollywoodienne balança « Faites attention à vous, ce type est un malade. »

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha › Lun 7 Sep - 15:35
Nat' ∞ Oscar'
Des images me reviennent comme un souvenir tendre ♥


Rares sont les personnes qui me comprenne, qui arrivent à imaginé ce que j'ai pu ressentir et vivre en Russie, entouré de fous furieux, de personnes dangereuses, d'alcooliques, de prostituées, de tueurs, des violeurs même ou encore des personnes droguées, c'est dur pour moi d'en parlé, de dire ce que je pense ou encore ressens car pour moi dans l'immédiat la seule chose que je pense lorsque je dois parlé de ce que j'ai vécu et bien c'est délicat, c'est la peur tout simplement, j'ai encore peur actuellement même si je vis à MS, cette ville calme et paisible dans laquelle je suis tranquille depuis quelques années maintenant pourtant la peur me ronge de l'intérieur, j'ai peur un jour de me faire agressé par quelqu'un, qu'une personne mauvaise s'en prenne à moi, ce genre de choses est possible, après tout on est jamais a l'abri, nous sommes en Amérique, c'est un pays qui peut être dangereux dans le fond, certes, pas aussi dangereux que la Russie mais il faut savoir resté sur ses gardes les personnes que l'on rencontre ne sont pas toujours de très bonnes personnes et ça j'en suis intimement convaincue... A force de vivre dans un tel pays on fini par comprendre bien des choses, on devient plus méfiants, on fait plus attention car quoi qu'il arrive on peut toujours tombé sur une personne qui peut nous faire du mal et ça j'y pense à longueur de temps à chaque fois que je sors de chez moi, pour moi, je ne suis en sécurité que lorsque je suis ici dans cette superbe maison dans laquelle je vis depuis mon arrivée ici, sinon lorsque je suis dehors entouré de toutes ces personnes je ne peux jamais être sûre que tout va bien se passé, que je vais rentré chez moi en un seul morceau et oui effectivement la peur m'envahit, alors, lorsque Oscar me parle de cet homme qui serait rentré dans son appartement par effraction j'acquiesce et me mordille la lèvre quelque peu mal à l'aise puis finalement il pose sa main sur ma joue dans un geste tendre je le fixe quelque peu surprise par son geste. « Oh... Déjà ? » Et moi qui m'osais à espéré qu'il resterait près de moi pendant encore quelques minutes histoire que je le remercie une bonne fois pour toute pour son geste envers mon chien mais également envers moi mais visiblement il a des choses à faire, alors en entendant ses nouvelles paroles j'acquiesce. « Ne vous en faites pas... Je serais méfiante. » Et prudente bien sûr mais ça je pense qu'il s'en doute bien, alors, au bout d'un moment je fini par lui sourire même si je suis tout de même mal à l'aise qu'il parte déjà...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des images me reviennent comme un souvenir tendre ~ Natasha
» Dorémiya ❤ « des images me reviennent »
» Les regrets reviennent comme des vieux amis, là pour vous faire revivre vos pires instants.
» GEM' - AGATE - ELEA ϟ Y a des jours comme ça où t'as envie de jouer le super-héros ϟ
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: