Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message night on the street + luna & hazel › Jeu 6 Aoû - 0:38
night on the street
You don't have to put on the red light, those days are over, you don't have to sell your body to the night. Roxanne, you don't have to wear that dress tonight, walk the streets for money. You don't care if it's wrong or if it's right
Elle rentre chez elle, dans son petit appartement minable après une longue journée à nettoyer chambre sur chambre. Elle aimerait bien pouvoir dire le contraire, mais sa journée n'est pas encore finie. Elle va devoir enfiler l'une de ses robes et se mettre sur le trottoir à attendre qu'un homme en mal d'amour s'arrête. Elle n'aimait pas ça. Mais elle n'avait trouvé rien d'autre qu'un métier de femme de ménage qui payait à peine. Et Hazel n'estime avoir aucun talent, à part quand elle est avec les hommes. Elle les choisissait mal, très mal, mais pour les séduire ça, elle y arrivait toujours.

Elle se maquille, se coiffe. Il faut être belle. Non, désirable, il fallait être désirable. Elle sélectionna l'une de ses robes. Elle l'enfila, c'était court. Mais il le fallait sinon personne ne s'arrêterait pour elle. Elle se regarda une dernière fois dans le miroir, replaçant en même temps une mèche de cheveux correctement. Elle quitte son appartement pour se retrouver dans la rue éclairée par à peine quelques lampadaires. Il est déjà bien tard, il n'y a pas grand monde à cette heure-ci. L'atmosphère n'est pas forcément très rassurante, mais Hazel y est habituée maintenant. Même s'il faut l'avouer, ce n'est jamais vraiment rassurant. Et elle marche, Hazel sait où elle va s'arrêter, c'est son coin à elle, là où il y a assez de passage. Elle se tient là debout et elle attend que quelqu'un s'arrête pour elle. Et elle a beau le faire depuis presque un an maintenant, le trottoir. Le sentiment de honte est toujours là, bien présent. La honte d'elle-même.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message night on the street + luna & hazel › Lun 10 Aoû - 18:32
night on the street
You don't have to put on the red light, those days are over, you don't have to sell your body to the night. Roxanne, you don't have to wear that dress tonight, walk the streets for money. You don't care if it's wrong or if it's right


Cette promenade de jour lui avait fait pousser des ailes. La jeune femme se sentait quasi invincible et une envie de pimenter son séjour à Marple Spring germa dans son petit esprit d'adolescente. Une virée à la nuit tombée.

Elle attrapa de nouveau son sac à dos, et se mit en route. C'est fou comme l'atmosphère d'une ville pouvait être différente à la nuit tombée. La jeune femme, glacée, attrapa sa veste et l'enfila sur ses épaules d'un geste maladroit. Elle ne reconnaissait pas grand-chose des bâtiments qu'elle avait pourtant vus de jour. Tournant à droite, puis à gauche, puis encore à gauche elle arriva finalement dans le quartier ouest de la ville. Elle passa devant une salle de jeux. Oh c'était drôle ça, une salle de jeux, Romy ne savait même pas que ce genre de lieu existait. Heureuse de sa découverte elle continua sur sa lancée. Le lieu qui suivit lui était davantage familier, et pour cause, il arborait les mêmes couleurs que son ancienne maison, à deux-trois choses près. Prise d'une bouffée d'angoisse la jeune femme fit demi-tour et passa à nouveau devant l'Arcarde gaming. Elle resta plantée devant quelques minutes puis repris finalement sa route.

Au détour d'une rue, elle croisa le regard d'une jeune femme, qui ne devait être guère plus âgée qu'elle. Habillée court, maquillée à n'en plus pouvoir. La blonde eut cette impression de déjà-vu. Et pour cause, elle était habillée comme... Comme les filles du Happy Pussy. Le bordel d'où elle venait. La maison close d'où elle s'était enfui. Sa maison, son chez elle qu'elle méprisait autant qu'elle pouvait l'aimer. Sans trop réfléchir plus, elle s'approcha de la demoiselle. Elle marqua un léger silence puis finit par ouvrir la bouche. « Vous valez mieux que ça, vous le savez n'est-ce pas ? » finit-elle par dire en chuchotant. Fine, élancée, belle comme un cœur, elle aurait tellement plu à Pepe.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message night on the street + luna & hazel › Sam 22 Aoû - 0:29
Stop swaying when the moon is shaking thou
You don't have to put on the red light, those days are over, you don't have to sell your body to the night. Roxanne, you don't have to wear that dress tonight, walk the streets for money. You don't care if it's wrong or if it's right
Les voitures passent sans s'arrêter. Ça arrive parfois, ça prend un peu plus de temps avant que quelqu'un ne s’arrête. Mais quelqu'un finira par s'arrêter, elle le sait. Il suffit d'être patiente. Elle finira par monter dans une voiture. Comme presque tous les soirs qu'elle passait sur le trottoir elle se mettait à penser à sa mère. Si elle la voyait maintenant, dans cette tenue qu'elle qualifierait d'indécente tellement elle est courte, et tout ce maquillage. Mais ce qu'il fallait faire pour arrêter des hommes, pour que quelqu'un se dise en la voyant qu'elle valait le coup d'être payé pour une nuit.

Parfois le temps pouvait paraître long dans ses moments là. Mais Hazel la rêveuse, se laissait toujours aller à ses pensées. Des vieux souvenirs qui la rendaient nostalgique, les quelques bons souvenirs de son enfance qu'elle gardait bien enfoui dans un coin de sa tête, pour ne surtout pas les oublier. Mais aussi s'imaginait une autre vie, là ou elle ne serait pas ici à faire le trottoir, et où a son frère serait toujours là. Elle rêvait jusqu'à ce qu'elle soit coupée par un homme qui la tirait de se penser pour l'emmener avec elle. Sauf qu'au lieu d'entendre la voix grave d'un homme, ce fut une petite voix, douce qui l'interpella. Elle regarda autour d'elle se demandant à qui elle pouvait bien s'adresser cette petite voix, mais il n'y a pas quelle et cette fille qui venait lui cette phrase assez surprenante. Pourquoi lui disait-elle ça, elle ne la connaissait même pas. Surprise, elle arriva seulement à balbutier quelques mots

« Euh oui, si vous le dites »


Elle détourna immédiatement son regard pour le porter à nouveau sur la route un peu mal à l'aise. Non elle ne le savait pas, elle n'y croyait pas une seconde.
crackle bones


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message night on the street + luna & hazel › Mer 26 Aoû - 9:45
night on the street
You don't have to put on the red light, those days are over, you don't have to sell your body to the night. Roxanne, you don't have to wear that dress tonight, walk the streets for money. You don't care if it's wrong or if it's right

Elle lui aurait tellement plus... Si jolie, si fragile. Pépé aurait été ravi de la connaître, de tester sa pratique, de goûter à ses lèvres et caresser sa peau si fine. Il la recruterait sans plus attendre... Elle rejoindrait ainsi Jasmine et toutes les autres. Les filles de la maison close qui lui manquait tant et qui lui avait offert l'opportunité de s'enfuir. Elle lui avait offert cette nouvelle vie et en échange qu'avait-elle fait ? Rien. Elle ne pouvait rien faire. Rien.

« Je le dis, oui. » car personne ne mérite de se retrouver à la rue pour vendre son corps, personne. Romy ne le souhaiterait même pas à la personne qu'elle déteste le plus au monde. Car elle a vu la honte dans les yeux de trop de filles, trop de larmes couler et de cri pousser. Non, personne ne méritait un tel sort.

Une voiture s'engagea dans la rue, s'arrêtant devant les deux jeunes filles. « Deux pour le prix d'une ? » balança-t-il d'un air jovial. Romy regarda la jeune femme à ses côtés, puis le véhicule un peu plus attentivement. Cette voix... Cette voix ne lui était pas inconnue. Elle se retourna rapidement au moment où elle mit un nom sur ces mots. Aucun doute possible il s'agissait de Max, un habitué de la maison close et visiblement aussi habitué des rues de Marple Spring. Ce type avait une très mauvaise réputation au bordel, certaines filles le surnommaient même le claqueur pour vous dire. Il était loin du client sympathique et agréable. Le connaissait-elle ? Savait-elle à quoi s'attendre avec un gars de ce genre ? Elle agissait seule, et loin d'un bordel, personne ne pourrait lui venir en aide. Personne. « Vous ne devriez pas y aller. » lui dit-elle discrètement. « Ce type est dangereux ! » ajouta-t-elle toujours à voix basse afin qu'il n'entende rien.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message night on the street + luna & hazel › Ven 18 Sep - 23:05
Stop swaying when the moon is shaking thou
You don't have to put on the red light, those days are over, you don't have to sell your body to the night. Roxanne, you don't have to wear that dress tonight, walk the streets for money. You don't care if it's wrong or if it's right
« ok » qu'elle se taise et qu'elle s'en aille, elle ne la connaissait ni d'Ève ni d'Adam pour qui elle se prenait ? Elle se sent mal à l'aise, jugée. Il n'y avait personne, elles étaient seules et elle ne pouvait pas fuir ça. La honte et le dégoût d'elle-même la rongeaient un peu plus chaque fois qu'elle se retrouvait sur ce trottoir. Elle sent le regard des personnes dans les voitures qui pasae qui la juge, elle la trainée qu'elle est. Mais jamais personne ne s'était arrêté pour lui dire de tel mot. Ça devait être une farce, Hazel ne voyait pas d'autre possibilité, elle devait se moquer d'elle. « laissez-moi tranquille maintenant »

Puis une voiture s'arrêta devant les deux jeunes filles. On ne pouvait pas dire qu'elle était soulagée non plus, il y avait toujours une certaine appréhension quand un nouveau client qu'elle ne connaissait pas s'arrêtait pour elle. Elle ne savait pas comment il allait se comporter, ce qu'il voulait. Mais elle y allait quand même. Parce qu'elle ne pouvait pas refuser un client à chaque fois qu'elle ne le sentait pas. Sinon, il y en aurait très peu. Pour ne pas dire aucun.

« Vous ne devriez pas y aller. » elle soupire, elle ne va donc jamais s'arrêter. Elle compte l'ignorer et elle compte bien monter dans cette voiture. « Ce type est dangereux ! » mais elle s'arrête. Peut-être simplement en entendant ces mots où à cause de ce qu'elle pense entendre dans l'intonation de sa voix. Elle se retourne

« comment ça ? Qu'est-ce qui vous fait dire ça ? »

Perplexe, elle pourrait très bien se moquer d'elle et Hazel ne ferait que s'enfoncer dans le ridicule encore plus.
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message night on the street + luna & hazel ›
Revenir en haut Aller en bas
 
night on the street + luna & hazel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luna Scamander [ACCEPTEE] ~ Auror
» Wednesday Night Raw # 60
» LUNA X GRIFFON FEMELLE 1 - 2 ANS (34) ADOPTEE
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» Vient demander à Guillaume de renouer avec Luna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: