Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message Six years after... • Poésie › Mer 5 Aoû - 19:44

Poésie & LazloSix years after...
Cela faisait quelques jours que Lazlo était rentré, à Marple Spring. Il n'y avait plus remis les pieds depuis six ans et pas mal de choses avaient changés. Notamment les quelques bâtiments qui s'étaient construits sur autrefois des champs, et certaines boutiques avaient changées de nom. Ce n'était pas plus mal, ça montrait bien que la ville était en pleine activité. D'autant plus que la famille de Lazlo, avait construite la ville avec deux autres familles, il y avait de cela des siècles. Mais le jeune architecte n'était pas revenu seul. Tout fraîchement fiancé, sa petite amie avait acceptée de venir à Marple Spring et vivre dans le manoir Williams dont il venait d'hériter. Cet héritage était récent, car la grand-mère Williams - qui habitait dedans - venait de mourir. Lazlo était anéanti par cette triste nouvelle; sa grand-mère l'avait pris sous sa garde lorsque les parents de Lazlo étaient morts tragiquement dans un accident de voiture. Lazlo était chanceux d'avoir Lana à ses côtés, elle le soutenait et prenait soin de lui. Il avait une chance exceptionnelle de l'avoir.
Le lendemain de l'enterrement de sa grand-mère, Lazlo se réveilla aux côtés de sa fiancée; elle dormait encore. Sans faire grand bruit, l'architecte se leva et passa rapidement dans la salle de bains pour prendre une douche et s'habiller. Pour bien commencer sa journée, il descendit jusque dans la cuisine et se fit un café corsé. Tasse de café dans la main droite, main gauche dans la poche de son jean, Lazlo fit un petit tour du manoir, regardant les différents coins. Cette grande battisse avait été presque laissé à l'abandon. Le papier peint vieillot se décollait, des morceaux de certains murs s'enlevaient, les toiles d'araignées se trouvaient aux quatre coins des murs. Lazlo avait bien envie de rebâtir le manoir; il en avait les moyens et il était architecte. C'était un projet qu'il réaliserait. Mais pas tout de suite. Aujourd'hui, le jeune Williams voulait retrouver sa sœur Trish, son meilleur ami Stan et sa petite sœur de cœur, Poésie. C'étaient les trois personnes lui avaient manqué le plus.
« Lazlo, tu es là ? »
« Je suis en bas Lana, dans la cuisine »
Lana venait de se réveiller. Lazlo embrassa sa fiancée et lui donna une tasse de café.
« Chérie, je vais aller voir une amie aujourd’hui, tu sais, Poésie ? Comme ça fait six ans que je l’ai pas pu, je préfère y aller seul, si tu n’en vois pas d’inconvénient, histoire que nos retrouvailles se passent bien, avant que je te la fasse connaître »
Lazlo déposa un baiser sur le front de sa chérie, prit ses clés et partit du manoir. Il préféra se rendre chez Poésie à pied, pour pleinementprofiter de la ville. Lazlo passa devant une bijouterie, et aperçut une paire de boucles d'oreilles, en forme de clé de sol. Sachant que la jeune Holmes avait une passion pour la musique, et comme ça faisait longtemps qu'il ne l'avait plus revu, le Williams décida de prendre la paire de boucles d'oreilles, pour offrir à Poésie.
Espérant avoir la bonne adresse de la jeune femme, Lazlo se rendit au quartier Est de Marple Spring, et alla à l'adresse indiquée qui était sur un morceau de papier (papier qu'il avait trouvé dans les affaires de sa grand-mère). Arrivé à l'adresse, le nom « Holmes » figurait sur la boîte aux lettres. Soulagé et impatient de revoir son amie d'enfance, Lazlo appuya deux fois sur la sonnette à côté de la porte, attendant impatiemment.

590 mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Six years after... • Poésie › Mer 5 Aoû - 21:10

Poésie & Lazlo Six years after...
Le tic-tac de la pendule résonne dans le loft et se mêle lentement au silence jusqu'à ce qu'un cris strident transperce la pièce. Mon cris strident. Je me débats dans mon lit, m'extirpant d'un cauchemar que j'espérais ne plus jamais faire. Un cauchemar qui me hante en compagnie de biens des souvenirs depuis que j'ai à nouveau croiser son chemin. Après toutes ces années à craindre son souvenir j'avais fais face à cette personne en chair et en os. L'être de mes cauchemars m'a retrouvé et plus jamais je ne pourrais me sentir à nouveau en sécurité. Recroquevillée au centre de mon lit, je tremble. Je tremble, secouée par les sanglots dont les larmes coulent à flot le long de mes joues pour finir lamentablement sur mon oreiller solitaire. Mon coeur se serre et ma respiration se fait de plus en plus difficile pour finalement se calmer après de longues et interminables minutes. Pourtant, je reste là. M'immobilisant, le regard fixé dans le vide et je m'interroge. Pourquoi ne puis-je pas tout simplement oublier?! Pourquoi ai-je dû lui faire face à nouveau?! Lui qui me semble si sincère, si étrange et qui me rappel tous ces instants que nous avons passés ensemble. Tous ces rires, cette joie jusqu'à ce que tout s'arrête dans une terreur que je ne serais décrire. Je ne suis plus la même depuis ce jour et je ne sais si je ne pourrais redevenir comme avant. Je m'éloigne lentement de mes proches, m'enfermant dans la sécurité de mon appartement. Ma meilleure amie, mon cousin si semblable à un rien, ma confidente. Même eux ne connaissent pas la raison qui m'a poussé a tant changé, la raison de ma destruction.

Le regard embrumé, je me relève lourdement, jette les draps à travers mon lit et me plante un moment devant ma penderie. Il est hors de question que pose ne serait-ce qu'un pied dehors. La terreur étreint déjà mon coeur à cette idée. Je me plongerais dans ma correction, rien de plus ou rien de moins. Un soupire m'échappe et j'agrippe une tenue qui se résumera à un jean et une chemise en jean aux manches mi-longues. Je passe aussitôt dans la salle de bain où je me prépare en évitant un maximum de me regarder dans la miroir. Pour quelqu'un qui veut changer, je n'arrive même pas à me faire face. Une fois douchée et prête, je passe une dernière fois une main dans ma chevelure fraîchement lavée et passe dans ma cuisine ouverte. Je me prépare un thé aux fruits rouges, croque dans une pomme et dans un fond de musique classique, je m'installe derrière moi bureau et me met au travail. J'avance convenablement dans ma nouvelle correction, prends le temps pour mettre quelques annotations entre deux gorgées de thés. Bref, une matinée ordinaire tandis que je tente d'oublier les cauchemars qui ne cessent de me réveiller.

La mâtiné continue lorsque la sonnette résonne dans mon appartement. Je me fige, mon coeur s'accélère et la panique me guette. Je n'attends personne. Je reste un moment sur ma chaîne avant de prendre mon courage à deux mains et de me diriger d'un pas prudent vers la porte. Je regarde dans le juda et mon coeur s'accélère. Lazlo? Des souvenirs me reviennent en mémoire. Timidement, j'ouvre la porte. « Lazlo? Je croyais que tu avais quitté la ville... » Je prononce ces mots quelque peu timide sans la moindre once d'assurance. Il n'avait pas changé, toujours comme dans mes souvenirs. Ceux où je n'avais d'yeux que pour lui et où je vivais un amour secret parfait. « Oh, je t'en pris entre... » Je m'empresse d'ajouter ces mots, fuyant son regard plus encore que lorsque j'étais plus jeune. Une habitude qui ne me quitte plus depuis mon changement radical.

Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas
 
Six years after... • Poésie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FRATERNITIES, SEVEN YEARS LATER (demande de partenariat)
» Few years ago...
» 30 years, still young
» Twenty-four Years Later
» 30 YEARS STILL YOUNG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: