Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message Le jogging d'Archimède › Ven 31 Juil - 10:25
Il y avait de ces matinées paisibles où tout semblait être à sa place. La petite épicerie avait ouvert à 9h, comme tous les jours, et les fruits prenaient le soleil sur les étalages disposés devant la vitrine, le salon de coiffure accueillait ses premières clientes empressées de se refaire une beauté, le vieux pick-up de Jenny traversait le centre-ville pour se diriger vers la ferme 'Heaven', baptisée ainsi parce qu'elle fournissait des légumes à la saveur tellement acidulée et croquante qu'on les aurait cru sortis tout droit du paradis, quelques écoliers en retard couraient en direction de l'école, et Hatler était traîné par son chien au pas de course.
Un matin tout ce qu'il y avait de plus normal : chaque chose était en ordre, et selon une logique propre à lui-même.
En passant devant l'épicerie, Philipp eut droit à un signe amical de la part de l'épicier en guise de salut. Il tenta de s'arrêter – 'tenter' étant le mot le plus approprié en la circonstance – ouvrit la bouche pour dire quelque chose au vieil homme... et fut happé par la laisse avant même d'avoir eu le temps de sortir son premier mot.

Il aurait dû appeler ce chien Goldorak. Ou Roboccop. Ou n'importe quel autre nom évoquant un butor sans cervelle ! C'était déjà un miracle que son épaule ne soit pas démise chaque jour par leur promenade matinale, et un autre qu'il soit toujours en vie.

En analysant de plus près, Philipp se dit qu'il n'avait pas adopté un chien, mais plutôt un missile à tête chercheuse. Une fois qu'il avait sa proie en tête – qu'il s'agisse d'un autre chien, d'un ballon, bout de bois, du morceau improbable d'une chose encore plus improbable – il s'élançait et rien, absolument rien ne pouvait l'arrêter. Encore moins le gringalet de 65kg qu'il traînait derrière lui et qui lui criait de s'arrêter. En fait, le gringalet en question devant s'apparenter, dans la tête de ce chien, à un mix entre un jouet mâchouillable et une peluche amusante.

Cela dit, le « jouet » avait encore quelques bons réflexes, et au premier poteau qu'il jugea suffisamment solide pour faire l'affaire, il réussit à coincer la laisse et à l'entourer autour afin de stopper l'élan du monstre à quatre pattes. Ce fut plus qu'efficace et Archimède s'arrêta enfin, un peu dépité que son jogging matinal soit ainsi gâché : il revint prés du poteau et se mit à le renifler.

« Pause deux minutes, le temps que j'aille récupérer la main que tu m'as arraché y a deux cents mètres. » lui précisa Philipp d'une voix essoufflée en s'appuyant contre le poteau.

C'est à ce moment-là que Mme Jennings sortit de chez elle, et en apercevant Philipp, elle leva bien haut la main pour le saluer.

« Le petit Hatler ! Comment vas-tu ? »
« Ah Madame Jennings, ravi de vous voir ! Vous êtes toujours aussi belle ! »

Elle gloussa, lui fit un petit signe qui lui demandait à la fois de s'arrêter et de continuer ses flatteries, et elle se mit à marcher en direction de l'épicerie tout en lui souriant.
Les yeux de Philipp suivirent la vieille dame sur quelques mètres.... quand quelque chose de chaud et liquide toucha sa jambe.

Le temps de baisser les yeux, d'enregistrer le bruit qu'émettait Archimède, et Philipp fit un bond en l'air en hurlant :

« Mais t'es dégueulasse !!! T'arrive même pas à viser un foutu poteau quand tu pisses ! Tu m'en as foutu partout !! »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Le jogging d'Archimède › Sam 1 Aoû - 12:58



Philipp et Skylar
Voilà une belle journée qui commence, il fait beau, les oiseaux chantent au bord de la fenêtre…oiseaux de merde ! Enfin j’ai un jour de congés et il faut que je sois réveillé par des poulets ! Dans mon fort intérieur je m’imagine avec un fusil en train de les déquiller, je sais que ce n’est pas gentil, que je ne le ferais jamais car je m’en voudrais. Mais à cet instant précis où je veux simplement dormir c’est la seule pensée qu’il me vient. J’essaye de ne pas montrer à Kyo mon cher Akita inu que je ne dors plus afin d’avoir un peu de répit. Mais son radar est puissant et sans attendre sa grosse tête poilu est à côté de moi et me fixe pour que je me lève pour faire une balade.

C’est en faisant preuve d’une grande vulgarité que je me lève tout en allant dans la salle de bain pour me préparer. Il ne me faut pas beaucoup de temps pour finalement sortir, prendre la laisse de Kyo et de sortir de mon appartement. Je descends dans la rue, les gens sont souriants, le soleil brille, les oiseaux chantent…et moi je veux aller dans mon lit !

Aujourd’hui, ce n’est pas mon jour. Enfin, je dis cela pour le moment, c’est le temps que je me réveille bien et que je croise une personne que j’ai envie de voir. Le seul qui est de bonne humeur rapidement c’est Kyo qui trottine gentiment la langue au vent. Il y a des moments où je me dis que je n’aurais pas dû prendre un chien, parce que je ne peux plus faire de grasse matinée. Mais je change rapidement de point de vue quand je le vois jouer comme un fou ou alors qu’il est là à vouloir des câlins pendant que je pleure toute seule sur mon canapé.

En repensant à cela, le sourire revient aussi que ma bonne humeur. Je me console en me disant que je ferais une sieste sur le canapé l’après-midi avec ma grosse boule de poil. J’aime les siestes, c’est la vie ! Quand on a personne dans sa vie, il faut bien s’occuper autrement. C’est avec des projets pleins la tête que je continu ma promenade quand j’entends une voix familière pesté contre un adorable chien.

Je lève les yeux et voit mon meilleur ami, je me dirige vers lui avec un petit air moqueur.

Un jour peut être tu auras de l’autorité sur ton chien ?

Je me baisse pour câliner le dogue, mais Kyo me pousse rapidement voulant jouer avec son ami. JE me lève difficilement en embrasse Philipp sur la joue. Je regarde sa jambe avec de poser mes yeux sur le jeune homme avec un grand sourire.

Tu aurais pu te retenir quand même.



Fiche créée par © Summers


Dernière édition par Skylar A. Kilmien le Mar 25 Aoû - 12:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Le jogging d'Archimède › Sam 1 Aoû - 22:03
Au mot « autorité », Philipp releva la tête et adressa un énorme sourire à sa meilleure amie.
Il y avait un dieu, et il venait de lui envoyer la parfaite solution pour calmer Archimède !! Une solution adorable, un poil mal fagottée et visiblement sortant du lit, à en constater par la grande marque laissée par l'oreiller qu'elle arborait comme une peinture de guerre.

« Skylar !! » s'exclama-t-il.

Et il ne put s'empêcher d'éclater de rire quand elle constata les désastres causés par Archimède sur son pantalon. Il fallait dire que le ton 'pipi-de-chien' sur le ton beige de son pantalon créait un fantastique contraste qu'on ne pouvait que remarquer.

« Tu ne savais pas ? En fait, je ne sors pas le chien pour qu'il fasse pipi, c'est lui qui me sort pour que je fasse mes besoins. Mais je dois encore m'entraîner. »

Et il rit de plus belle, avant de secouer la tête d'un air dépité. Ce chien aurait sa peau un jour, il en était sûr : il se demandait même s'il ne le faisait pas exprès dans le but de tester sciemment ses limites. Soit ça, soit il était bigrement idiot, et Philipp aimait trop ce carnage à quatre pattes pour ne pas opter définitivement pour la première solution.

Baissant les yeux sur l'akita de Skylar, il adressa alors son plus beau sourire charmeur à la jeune femme, tout en lui tendant sa laisse :

« Echange standard ? »

Sourire contre lequel la belle brunette devait cela dit être imperméable... Voilà bien trop d'années qu'il l'essayait sur elle, et même les meilleures choses avaient une fin.
Pour autant, peu importait sa propre faculté à résister au temps, il devait bien avouer que Skylar était toujours aussi belle et fraîche. Ce n'était pas pour rien qu'ils s'entendaient aussi bien tous les deux d'ailleurs : elle possédait cette énergie et cette joie innée qu'il adorait et qui faisaient écho aux siennes. Elle était cette petite sœur qu'il n'avait jamais eu et qu'il aurait adoré protéger comme seul un grand frère sait le faire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Le jogging d'Archimède › Ven 7 Aoû - 9:17



Philipp et Skylar
Un rire sincère se fait entendre dans la rue quand il fait sa blague. Elle n’est pas du meilleur gout, mais cela fait son effet sur moi en tout cas. Je m’agenouille auprès du dogue pour le caresser. Je vois sa queue remuer dans tous les sens pour me montrer justement son intérêt pour les câlins que je lui fais.

JE me relève en entendant Philipp de proposer un échange standard. Je lève les yeux au ciel avec un sourire aux lèvres malgré tout. Avant de prendre la laisse de son molosse et regarde mon chien poilu d’un air sérieux.

Tu restes gentil d’accord ? Attention !

Je lui gratouille la tête avant de faire un échange de laisse. Je me mets en face du dogue et lui gratouille aussi la tête et lui demande de ce mettre assis. Il ne bouge pas tout de suite, je redonne mon ordre et il finit par le faire. Je souris en lui donnant une récompense que j’avais dans mon sac.

C’est bien bon chien. Bon on poursuit la promenade ?

Je prends mon meilleur ami par le bras malgré l’odeur désagréable qui me chatouille le nez. Un ami doit toujours être là même dans les pires situations. La personne qu’on aime aussi doit avoir ce rôle, mais pour le moment depuis un an maintenant, je n’ai personne. Cela me déprime un peu, un petit soupire sort de ma bouche tout en marchant sur le trottoir. Je regarde un instant les deux chiens qui marchent au pas devant nous.

Sinon tu racontes quoi depuis le temps ?

Il est vrai que cela faisait quelques jours qu’elle n’avait pas parlés à son meilleur ami. D’un côté elle était très occupée avec son travail et autre chose. Mais ce n’était pas le moment de penser à cela. Il faut que je continue à faire comme si rien n’était pour toutes les personnes qui m’entourent. Je pose ma tête sur le bas de l’épaule de mon ami.


Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Le jogging d'Archimède › Dim 9 Aoû - 17:06
Il avait toujours plus ou moins pensé que Skylar était une magicienne : ce qu'elle faisait avec Archimède était de l'ordre de la magie, il n'y avait pas d'autre terme équivalent.
Le monstre à quatre pattes indocile et hyperexcité devenait entre ses mains aussi doux et sociable qu'un chaton ! A chaque fois, Philipp s'émerveillait de son pouvoir sur les chiens, et la jalousait un peu d'arriver à faire en quelques secondes ce que lui n'arrivait pas à faire depuis cinq ans.

Presque aussi amadoué qu'Archimède devant le sourire de la brunette, il lui tendit le bras et ils reprirent la ballade. Son pantalon mouillé lui collait aux mollets, mais il n'avait guère le choix, et il était sincèrement reconnaissant à Skylar qu'elle ne rajoute rien sur sa déconvenue.
La laisse de l'akita inu dans les mains, il marchait d'un pas tranquille, profitant de la ballade qui se voyait agrémentée par la présence de la jolie brunette. Son petit soupir cela dit ne lui échappa pas, et il tourna le regard vers elle avec un sourire amusé :

« Moi ça va, et tu le sais. Tu cherches à détourner la conversation, parce que toi, par contre, ça ne va pas fort. Dis-moi ma belle, que se passe-t-il ? »

La façon dont elle posa sa tête sur son épaule trahit aussitôt ce qu'il pensait déjà : un truc clochait. Skylar n'allait pas bien, et en tant que meilleur ami, il se devait de réagir.

« Non sérieusement Skylar : tu sais pertinemment que je sais quand tu ne vas pas bien, et là, j'ai ma sonnette d'alarme d'intérieure qui hurle. Tu as des ennuis au boulot ? C'est un mec qui t'ennuie ? De soucis avec ta famille ? »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Le jogging d'Archimède › Mar 25 Aoû - 13:06



Philipp et Skylar
C’est bras dessus bras dessous que nous nous promenons dans les rues de notre ville bien aimé. Contrairement à d’habitude l’atmosphère est plus pesante que les autres fois. Parce qu’il y a quelques choses qui me trotte dans la tête et il le sait. Je garde le silence un moment quand il me pose la question que je ne voulais entendre, à savoir qu’est-ce que j’avais comme problème.

Tu t’inquiètes trop, tu le sais ça ? Cela arrive parfois qu’en te levant le matin tu ne sois pas d’humeur sans aucune raison particulière.

Je ne croyais pas à ma connerie et Philipp aussi d’ailleurs. Il poursuit son investigation en mettant en avant sa faculté à lire en moi comme dans un livre ouvert. J’essaye de ne pas réagir quand il fait plusieurs propositions, mais quand il évoque la possibilité qu’un mec le cherche des noises je me crispe. Je ne veux pas l’inquiéter, je peux gérer toute seule la situation, enfin je crois… Je me force à sourire à mon meilleur ami.

Je vais bien t’inquiète pas, je me sens un peu seule c’est tout…

Ce n’était pas totalement un mensonge, puisqu’il est vrai que je suis un peu en mal d’amour. C’est difficile quand on voit plein de couple autour de nous, je suis dans ma période je maudis tous les couples heureux autour de moi. Je shoote dans un petit caillou qui est sur mon chemin en regardant nos deux chiens marcher calmement.

Tu ne me crois pas, je le sais…

Les larmes me montent aux yeux. Pourtant cela fait des mois que j’arrive à le cacher, mais je n’y arrive plus. Je suis de plus en plus fragiliser par la situation et chacune de ses visites me terrifie de plus en plus. Finalement les larmes coulent sur mes joues et je m’arrête au milieu de la rue.

JE ne sais plus quoi faire…


Fiche créée par © Summers

HS: désolé du temps, je vais repondre plus vite normalement.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Le jogging d'Archimède ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Le jogging d'Archimède
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les risques du jogging...
» Jogging dans le Parc
» « Tout le monde a honte de faire son jogging ici ou quoi ? » Jawon l. Steevens
» Elle Fait Son Jogging, Ce Qu'il Se Passe En Suite Va Vous Étonner ! [Elodie]
» c'est fréquent à New-York d'accoster les gens dans le doute de reconnaitre quelqu'un.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: