Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas Aller à la page : 1, 2  Suivant

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Jeu 30 Juil - 0:13
Ana' ∞ Xéno'
Qu'as tu fais, imbécile ? ♥


Il est tard, environ trois heures du matin peut-être plus lorsque je me réveille, j'entends la porte de la maison claqué et tout naturellement ça m'a réveillé, vivant depuis quelques temps avec un homme merveilleux que je considère comme mon meilleur ami je me rends alors compte du jour que nous sommes, dix-huit ans aujourd'hui que j'ai vécu ma première agression auprès de mon cousin, c'est dur bien sûr et naturellement des larmes coulent le long de mes joues tandis que je tente tant bien que mal de me dire que je dois vivre ce jour aussi normalement que possible mais je ne peux pas, c'est bien trop difficile, j'ai besoin de resté enfermé ici, de vivre normalement, d'avoir une vie digne et saine comme n'importe quelle femme de mon âge, est-ce juste possible ? Grimaçant a cette pensée tandis que j'allume la lumière je me fixe dans un miroir et est comme horrifié en voyant mon reflet, c'est toujours la même chose depuis maintenant plusieurs années, dix huit ans en fait, depuis que Viktor m'a agressé je suis dans le néant, je me trouve affreuse, sale et je n'arrive pas à vivre autrement, mais a partir de maintenant les choses vont changées, je me dois de vivre normalement je dois ça à mon meilleur ami qui m'offre protection, amitié et surtout fidélité chaque jour qui passe.. Alors, le cherchant du regard je tente de sortir de mon lit et d'oublier le jour que nous sommes et surtout ce qu'il représente pour moi...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Jeu 30 Juil - 1:04
anastassia & thomas
Qu'as-tu fais, imbécile ?
Noir. Oui, noir. C'était ce qui restait dans mon esprit. Ce trou noir, horriblement noir même. Je me souvenais avoir été manger avec Anastassia, je me souvenais être allé quelques heures dans ma chambre. Puis rien. Comme si je m'étais endormi, profondément. J'avais fais cette sorte de rêve, cauchemar plutôt. J'avais entendu ce gars se plaindre de douleur, j'avais senti comme l'odeur du sang, tout m'avait dit que c'était réel. Et en finissant devant la porte de chez moi, les mains recouverts de gants blancs qui avaient prit une teinte rougeâtre et tenant mon couteau, je me mis à penser que ce n'était peut-être pas tant un cauchemar que ça. Plaçant mon couteau en sang au niveau de ma ceinture, j'appuyais sur la poignée de la porte avec mon coude pour ne pas laisser de traces ensanglantées au milieu du couloir et entrait dans le studio, refermant la porte avec mon pied en reposant mon regard sur mes mains. Je ne savais pas ce qu'il s'était passé, ce que j'avais pu faire. Peut-être que j'étais simplement somnambule et que j'avais tué je ne sais quoi, un lapin ou une autre connerie de ce genre. La seule chose que j'espérais était que je n'ai pas réveillé Ana. Mais j'avais visiblement pas assez espéré et je pus la voir se lever de son lit quand la lumière s'allumait. Je finis par avoir un mouvement de recul. J'avais aucune envie qu'elle me voit dans cet état, qu'elle apprenne ce que j'étais, quelle maladie mentale j'avais. J'avais peur, pour une fois dans ma vie. J'étais totalement effrayé et je ne comprenais pas ce qu'il se passait, qu'est-ce que j'avais fais. Mais je ne pouvais pas fuir non plus. Je reposais mon regard sur mes mains, qui tremblaient d'ailleurs. Pas de stress, de peur tout simplement. C'était la première fois que j'osais le dire de moi-même : j'étais apeuré. Apeuré de ce que je pouvais faire. Effrayé de moi-même.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Jeu 30 Juil - 1:17
Ana' ∞ Xéno'
Qu'as tu fais, imbécile ? ♥


Depuis que je vis avec lui je me sens en sécurité, Xénosis au premier abord semble être un jeune homme tout à fait normal, il a un physique plutôt accrocheur et autant le dire il a une mentalité de fer, un très fort caractère et parfois même il s'amuse a emmerdé nos chers et tendres voisins par exemple en mettant la musique a fond juste pour qu'ils deviennent fous, ça m'amuse bien sûr, mais dans l'idée entre lui et moi c'est une relation simple, agréable, il me protège, prend soin de moi, se doute également de mon passé, de ce que j'ai pu vivre auparavant, des galères que j'ai subi en Ukraine mais concrètement je ne lui ai, pour le moment, rien confié, pas parce que je n'ai pas confiance en lui, non certainement pas, juste parce que j'ai peur de voir de la honte ou du dégoût se dessiné sur son visage quand je lui apprendrai que j'ai été violée par mon cousin et son meilleur ami de mes onze ans jusqu'à mes vingt cinq ans, c'est dur bien sûr de confié de telles choses à quelqu'un et concrètement la seule personne qui sait réellement ce que j'ai vécu c'est Lian sinon je n'en parle pas par peur.. Tôt ou tard je sais que Xénosis sera le prochain a découvrir mes plus profonds secrets et même si ça me fais peur je me sens prête à lui en parlé et je le ferai sans aucun doute aujourd'hui, j'ai besoin que ça sorte, qu'il comprenne pourquoi depuis des jours je suis aussi distante avec lui, pourquoi je broie du noir, au moins en lui disant tout ça il comprendra et même s'il me regarde différemment et bien au moins les paroles seront dites et il n'y aura plus le moindre secrets entre mon meilleur ami et moi.... Je sais qu'il est stupide que je pense ainsi, que je me dise que je vais dégoûté des gens en leur parlant de mon passé, Lian, elle-même m'avait confié qu'elle était plus dégoûtée par mon cousin et son ami qu'autre chose et elle semblait persuadée que toute personne a qui je déciderai d'en parlé aurait la même réaction qu'elle alors je m'ose à croire qu'elle a raison.... Acquiesçant a cette pensée tandis que je fixe longuement mon meilleur ami je me lève du lit alors dans une tenue légèrement provocante mais ça ne me dérange pas d'être dans une telle tenue face à lui, il n'a jamais semblé intéressé par moi alors autant en profité et me baladé comme je le souhaite, non ? Me dirigeant vers lui je lui souris puis je fixe ses mains couvertes de gants et me recule en voyant le sang sur ses gants, qu'est-ce qu'il a foutu ? « Qu'est-ce qu'il s'est passé ? » Dis-je d'une voix encore endormie mais pas encore pour longtemps, faut dire, se réveiller et voir du sang sur les mains de son meilleur ami n'est probablement pas le meilleur réveil qui soit...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Jeu 30 Juil - 1:30
anastassia & thomas
Qu'as-tu fais, imbécile ?
J'avais gardé mon visage fixé sur mes mains, et en relevant le regard en l'entendant j'eus un léger sursaut et reculait immédiatement. Mes habits étaient couverts de sang également, et je n'y avais pas prêté attention au départ. En baissant le regard vers le sol, je me rendis compte aussi que le sang de mon couteau commençait à couler et je voulais pas tellement salir le studio, encore plus avec du sang de je ne savais pas trop qui. Je relevais le regard, sentant les larmes me monter aux yeux avant de reculer de nouveau en posant mon regard sur Anastassia. J'avais parlé assez doucement, et ça s'entendait dans ma voix que j'étais au bord de la crise de panique, en particulier. « Recule.. S'il te plaît. Reste pas proche de moi Ana. » Je voulais pas la blesser et c'était une chose que je ne lui avais pas dite. Je ne lui avais jamais dit. Je ne lui avais jamais rien dit d'ailleurs. Que ce soit à propos de ma maladie, à propos de mon passé, à propos de moi. Elle ne savait rien, sauf mon nom, mon âge et mon métier. Rien de plus. Elle savait que je m'amusais à embêter nos voisins, que j'adorais faire chier mon chat et le pousser du canapé et que quand j'écoutais de la musique je me mettais souvent à sauter et à chanter en même temps, comme si quelque part je savais chanter. Refermant mes poings par simple stress, je finis par sentir mes larmes couler sur mes joues et eu comme réflexe de me les essuyer, avec les gants recouverts de sang. Génial comme idée. « Je.. Je sais pas ce qu'il s'est passé. J'me souviens de rien.. Et.. » Je m'étais coupé d'un seul coup, respirant pour essayer de parler plus calmement même si je savais que ça allait être dur de lui faire comprendre. Très dur, même. Comment lui dire ça ? Salut Ana, je suis un psychopathe et je crois que j'ai tué quelqu'un, ça va ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Jeu 30 Juil - 1:45
Ana' ∞ Xéno'
Qu'as tu fais, imbécile ? ♥


C'est vrai je dois bien l'avouer moi je cache bien mon jeu, je ne lui ai jamais parlé de mon passé mais pour lui c'est pareil, il ne m'en parle pas, il ne me dit rien, concrètement je le connait plutôt bien, je connais ses petites habitudes, ses manies, ses besoins, ce qu'il aime mangé, ce qu'il aime faire tout ça mais en revanche son passé tout entier je ne le connait absolument pas et j'avoue ça c'est fort déstabilisant pour moi, j'aimerai en savoir plus, connaître ses états d'âme, ce qu'il a pu vivre en bien ou en mal dans son passé, ce qu'il lui est arrivé mais pour qu'il s'ouvre, je le sais, il va falloir que je lui confie également des choses à mon sujet, des choses dures, bah oui, mon passé est entièrement liée sur l'illégalité, les viols, l'inceste, la prostitution, la mort et puis ce bébé que j'ai pu avoir le bébé que j'ai eu avec Igor ou Viktor qui finalement est dans une autre famille et est, je l'espère, heureux et en bonne santé, mais voici des détails de mon passé aussi sombres sont ils. Alors, tandis que je fixe mon meilleur ami qui a ses vêtements nappés de sang tout comme ses gans je vois également un couteau attaché au niveau de sa ceinture, qu'est-ce qu'il a foutu Bon Sang, qu'est-ce qu'il a fait, que lui est il arrivé ? Lui qui a toujours été si doux, si gentil, si protecteur envers ma personne il a sans doute fait quelque chose de grave cette nuit et inconsciemment même si toute cette histoire ne me plaît pas et bien je sais que je le soutiendrais qu'importe ce qu'il fera ou décidera je lui serai fidèle. « Tu as beau être plein de sang, je n'ai pas peur de toi et tu le sais mon ange, je devrai probablement mais tu ne me feras jamais de mal... » Et ça j'en suis intimement convaincue, il m'a toujours énormément considérée, il m'a sortie de cette merde dans laquelle j'étais lorsqu'on s'est rencontré, m'a offert un toit où dormir alors franchement je ne me fais pas plus de soucis que ça, il peut être plein de sang sur tout le corps il ne me fait pas peur. Alors, tandis que je lui demande des explications je remarque immédiatement qu'il est au bord de la crise de nerfs, il n'arrive même pas à finir sa phrase, je m'approche alors de lui et le serre dans mes bras comme je l'ai toujours fait étant une personne proche de lui. « Viens avec moi dans la salle de bain on va te lavé les mains et retire tes vêtements plein de sang honnêtement ils ne sont pas beaux à voir et je tenterai de leur redonné une couleur normale dès demain, d'accord ? » Essayant tant bien que mal de le rassuré, de lui faire comprendre que tout ira bien je passe mes mains sur son visage, l'embrassant sur la joue et l'attrape par le bras doucement et l'emmène jusque dans la salle de bain et faisant coulé de l'eau du robinet....

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Jeu 30 Juil - 1:57
anastassia & thomas
Qu'as-tu fais, imbécile ?
Je savais que, peu importait la situation, Ana n'allait pas m'écouter. Elle m'écoutait rarement quand je lui disais de s'éloigner de moi. Elle m'écoutait rarement pour ça, parce que je ne lui avais jamais fais de mal. Je m'en retenais moi-même, parce que je savais qu'elle était fragile. Elle en avait l'air, et elle l'était. J'en étais tout simplement certain. Et c'était pour ça que je ne pouvais pas la blesser, parce que c'était trop dur de me dire que ouais, je pourrais le faire si j'en avais envie. Quand elle me prit dans ses bras, je compris immédiatement qu'elle essayait de me rassurer, et ça me soulageait de me rendre compte qu'elle était quand même là pour moi, encore une fois. Alors que j'avais probablement fait quelque chose d'horrible. J'avais hoché doucement la tête à ses mots, la suivant dans la salle de bain. Finalement, j'enlevais mes gants et les mettait sous l'eau avant d'essayer d'enlever le sang qui avait finit sur mes mains. J'étais stressé à un point où on aurait pu croire que j'avais mis mes bras en mode vibreur pour qu'ils tremblent autant. M'appuyant contre le lavabo, je finissais par poser ma tête contre en fermant les yeux, j'avais pas envie de regarder l'eau rougeâtre dans le lavabo, j'avais l'impression d'avoir fait la pire des choses qui puisse avoir été faite. « J'crois que j'ai fais quelque chose d'horrible.. J'ai aucune idée de ce qui a pu se passer, j'me souviens de rien. » C'était comme si j'avais été tellement drogué que j'avais perdu la mémoire, hors là je savais que je n'avais rien pris, parce que j'essayais d'être un minimum clean lorsque j'étais chez nous, pour ne pas montrer mon pire côté à Ana. Me redressant, je finissais par enlever mon haut avant de poser mon couteau dans le lavabo également avant de me mordre les doigts. « Y faut que.. Que je te dise un truc Ana.. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Jeu 30 Juil - 2:10
Ana' ∞ Xéno'
Qu'as tu fais, imbécile ? ♥


Le moment où lui ou moi devront nous faire des confidences par rapport à nos passés respectifs ne tardera sans doute pas à arrivé, aujourd'hui moi je compte lui parlé de mon passé et pas de quelques détails, non de tout, tout ce que j'ai vécu allant de la relation que j'ai eu avec Viktor, puis de l'arrivée de Igor dans ma vie, enfin le bébé et la terrible décision que j'ai du prendre avec mes parents, la mort de mon père aussi dure a-t-elle été pour enfin finir par la prostitution que j'ai été obligé de subir, de faire pendant un an de ma vie, m'offrant alors a des hommes tous plus répugnants les uns des autres, c'est un fait, lorsqu'il entendra parlé de tout ceci il sera probablement choqué, car, même s'il sait que je suis une femme fragile, que j'ai vécu des horreurs au cours de ma vie il ne s'attend sans aucun doute pas a un tel passé, alors, tandis que je l'emmène jusque dans la salle de bain où il se nettoie retirant alors son t-shirt je le fixe longuement attendant de voir s'il va me dire de quelque chose, s'il va se rappelé même de quoi que ce soit mais finalement non rien ne vient, tout semble flou dans sa tête. « Je n'ai que peu de connaissance en psychologie ou même en médecine mais en général lorsqu'on fait quelque chose de vraiment grave, d'horrible même notre cerveau peut décidé de lui même d'ôter cet évènement de notre tête nous laissant alors sans voix... Peut-être que c'est ça qu'il t'arrive ? C'est fort bien envisageable. » On se croirait dans un bon film de gangster, le type qui a du sang sur les mains et qui cause a sa pote avec un accent d'un pays de l'est, sa complice qui l'aide, le soutient, lui est fidèle et ça franchement c'est bien particulier comme moment je dois bien l'avouer, on pourrait même trouvé ça amusant mais dans l'immédiat je n'ai aucune envie de rire, je souhaite juste me concentré sur lui, sur ce qu'il ressent pour tenté de l'aider comme je l'ai toujours fais. « Je t'écoute, et je tiens également à te rappelé que quoi que tu me dises je ne te jugerai pas, tu me connais, tu sais comment je suis alors lance toi et n'ai crainte. » Après ce que j'ai vu et entendu au cours de ma vie il n'y a plus rien qui puisse me choqué alors j'attends avec impatience même qu'il me dise tout ce qu'il veut me raconté, c'est sans aucun doute important aussi important que ce qu'il vient de faire car ça j'en suis presque sûre, il vient de tué quelqu'un... Je devrais avoir peur mais je n'ai pas peur, je suis sur le choc bien sûr je l'imagine en train de saigné une pauvre personne mais je n'ai pas peur qu'il s'en prenne à moi, concrètement s'il avait eu envie de le faire il l'aurait fait en rentrant à la maison hors là il ne me touche pas, il cherche encore et toujours à me protégé, alors, pourquoi avoir peur ?

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Jeu 30 Juil - 2:25
anastassia & thomas
Qu'as-tu fais, imbécile ?
En l'entendant, essayant de contrôler le tremblement de mes mains, je finissais par hocher la tête en me disant que c'était probablement ça, même si j'espérais pas. Je ne voulais pas avoir fait ce genre de choses pour la seconde fois de ma vie, je ne voulais pas qu'il y ai un deuxième Givan dans cette ville et j'avais peur, réellement peur que s'il y en avait un, on finisse par me retrouver et surtout par m'arrêter. Parce que la première fois, j'avais été conscient. Et je ne l'avais pas tué. Vu mon état, c'était probable que je ne me sois pas arrêté à une simple torture cette fois-ci. En l'observant, en l'entendant me dire qu'elle ne me jugerait pas, j'hochais de nouveau la tête avant d'aller m'asseoir sur le bord de la baignoire, essayant de souffler et de me calmer. « Quand j'avais dix-huit ans j'ai.. J'ai eu un moment avec une sorte de blackout dans ma vie. En quelques sortes j'ai perdu la femme que j'aimais et... Et j'ai totalement pété un câble. Tellement que je me suis vengé sur un de ses amis et.. Et les blessures que je lui ai faites l'a tué. J'veux dire.. Par là, quelques mois après j'suis allé voir le médecin, à l'hôpital. Et toujours je suis.. Un peu.. Voir beaucoup malade. J'suis atteint de psychopathie. Et j'imagine que tu sais ce que c'est..? » J'avais omis le passage avec Kélia, que le canon contre mon crâne fut l'élément qui m'avait fait devenir dingue. J'avais omis le fait qu'on m'ait mis en hôpital psychiatrique, et omis le fait que j'avais voulu torturer Givan à mort, mais que j'avais pitié envers lui et que je l'avais laissé en vie. Baissant le regard, je serrais mes mains sur le bord de la baignoire en respirant toujours doucement. « Si j'ai fais la même chose qu'il y a trois ans.. » Je me mordis les lèvres, commençant à avoir l'impression d'étouffer. C'était une simple crise de panique, rien de plus, il fallait juste que je me calme.


Dernière édition par T. Xénosis Lodéqeski le Ven 31 Juil - 21:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Jeu 30 Juil - 2:37
Ana' ∞ Xéno'
Qu'as tu fais, imbécile ? ♥


On a tous des moments de notre vie que l'on cherche à caché, qui sont durs pour nous à vivre, à ressentir et surtout à pensé qu'évidemment lorsqu'on en parle et bien c'est toujours difficile alors en entendant mon meilleur ami m'expliquer qu'il a quelque chose à me dire je comprends immédiatement que c'est important, que ce qu'il va me dire sera sans aucun doute très difficile à entendre mais je m'en fou, je sens qu'il ressent ce besoin d'en parlé, là, maintenant, tout de suite et je compte lui offrir l'attention qu'il mérite, alors, en l'entendant me parlé de certains moments de son passé je reste marbre face à tout ceci bien qu'il m'aie très clairement dit qu'il avait tué quelqu'un je reste forte, n'ayant toujours pas peur de lui ni de ce qu'il pourrait me faire s'il le voulait, je suis probablement naïve ou folle mais je suis intimement convaincue que s'il avait voulu me faire du mal, m'attaquer, me faire quelque chose et bien il l'aurait fait depuis bien longtemps et plus encore avec le passé qu'il a. C'est un assassin après tout et de toute évidence il a été dur avec cette personne mais ça ne me fais toujours pas flippé, alors lorsqu'il me parle de ses problèmes de santé psychologiques je me contente d'acquiescer à ses mots je sais que c'est dur pour lui, alors m'installant à terre je le fixe longuement et lui dis d'une voix douce. « J'imagine combien c'est dur pour toi de me parlé de ça, je sais ce qu'est la psychopathie, mais je ne te prends pas pour une malade, pour un fou ou encore pour une personne dangereuse, vu tout ce que tu as fais pour moi depuis qu'on se connait j'ai une toute autre vision de toi, de ta personne.... Qu'importe ce que les médecins disent ou ce que tu as fais par le passé et bien je suis plus touché que tu m'en parles qu'affecté par tes paroles.... J'ai un passé douloureux moi aussi, étrange et surtout glauque et t'en sauras plus sous peu, je ressens également ce besoin de t'en parlé... Mais sois en rassuré je ne te regarderai pas autrement malgré ce que tu m'as dis. » Et pourtant, n'importe qui aurait eu peur et se serais enfui en courant en entendant de telles choses mais franchement je reste intimement convaincue qu'il est une personne bien, une personne normale comme tout le monde c'est peut-être fou de ma part de pensé ou de dire de telles choses mais je m'en fou, après tout même s'il me tuais demain et bien qu'ai-je a perdre, a qui manquerais-je ? A personne voilà tout, la seule personne qui pourrait être affecté par ma mort ce serait lui, Lian serait triste pendant un temps c'est vrai mais elle s'en remettrait a un moment donné bien que ce sera compliqué pour elle, alors, en entendant ses paroles je me lève aussitôt et le prend dans mes bras de nouveau sans mot dire, juste pour lui montré que je suis là et je comprends ce qu'il ressent..

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Ven 31 Juil - 22:09
anastassia & thomas
Qu'as-tu fais, imbécile ?
Ses mots me rassuraient un peu. Oui, parce que j'avais l'impression qu'elle allait me repousser immédiatement si je lui disais tout. Et je ne lui avais pas tout dit. Rien pour Kélia. Rien pour Scott. Rien pour le gang qui voulait ma mort, rien pour ce que j'avais fais à Marjane. Me relevant du bord de la baignoire, je me rapprochais du lavabo pour essayer d'enlever le reste du sang sur mes mains, j'avais l'impression que ça resterait à vie autrement, comme un tatouage ancré dans ma peau. Et dans tout les cas, la peur et le stress que je ressentais allaient rester un bon moment. Je finissais par appuyer si fort qu'à force de me griffer, je finis par me faire saigner moi-même. Je m'en rendis compte qu'en enlevant mes mains de l'eau en voyant le sang se mettre à couler de la blessure. M'appuyant contre le lavabo, je finissais par fermer les yeux en essayant de contrôler ma respiration. Finalement, je me mis à penser à Kélia et rouvrit automatiquement les yeux. Quand j'étais énervé, je blessais souvent ceux qui m'avaient blessés. Je posais mon regard sur le couteau en sang avant de secouer la tête. Me mordant les doigts finalement, je finissais par chuchoter pour moi-même quelques mots, même si elle allait certainement l'entendre. « Pitié que ce soit pas elle.. » Je tremblais clairement plus qu'autre chose et finit par poser mon regard sur Ana, ayant toujours les mains qui saignaient et les bras recouverts du sang de je ne savais trop quoi. « Si j'ai tué quelqu'un je.. J'vais finir en taule, ou p't'être que.. Si j'ai tué quelqu'un ailleurs j'peux finir par même avec la peine de mort, c'est pas aboli partout ou même.. » Je m'étais coupé d'un seul coup. Le pire, c'était la dernière solution. Les larmes me remontèrent immédiatement aux yeux alors que je tournais le regard ailleurs, j'aimais pas pleurer devant les autres. « Ou ils vont me mettre en psychiatrie. J'veux.. J'veux pas retourner dans ce genre d'endroit. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Ven 31 Juil - 22:21
Ana' ∞ Xéno'
Qu'as tu fais, imbécile ? ♥


Désormais entre Xénosis et moi il y a une relation encore plus profonde que je n'aurai pu l'imaginé, jusqu'à présent je connaissais son métier de dealeur et même si c'est un métier un tant soit peu difficile à géré pour les personnes autour du vendeur et bien désormais c'est encore pire, il a tué quelqu'un j'en suis presque sûre et à l'évidence je risque d'être considéré comme complice du meurtre, mais, même ça ne m'inquiète pas plus que ça, je le suivrait où qu'il aille, je l'aiderai et même si pour ça je dois avoir recours a divers moyens pour l'aider je le ferai. C'est comme ça, il y a des choses qu'on explique pas comme cette relation aussi forte soit elle que j'entretiens avec mon ami, le fixant alors tandis qu'il semble aussi bas que terre je grimace légèrement passant mes mains dans mes cheveux tandis qu'il se lève et tente tant bien que mal de retiré le sang présent sur sa peau, ce ne sera pas facile ça j'en suis sûre et certaine mais dans l'idée je pense que même si le sang fini par disparaitre dans sa tête ce sang ne disparaîtra jamais, ça le hantera voilà tout parce qu'il a tué quelqu'un... « De qui parles tu ? » Sont les seuls mots que je parviens à dire tandis qu'il a marmonné des petits mots, je le fixe alors longuement tandis qu'il semble toujours aussi mal et me place derrière lui entourant sa taille de mes bras et l'embrassant sur les joues comme pour tenté de le détendre, ce n'est pas facile évidemment mais je ressens ce besoin de lui prouvé que je suis là pour lui, que je vais l'aider. « T'en fais pas, ils te trouveront pas et si jamais ça arrive je serai là pour t'aider, je te lâcherai pas que ça te plaise ou non je serais présente pour toi quoi qu'il advienne. Fais moi confiance c'est difficile de retrouvé suffisamment de preuve pour ce genre d'affaire, ils trouveront rien... » Moi-même je ne suis pas nécessairement convaincue par mes paroles mais je ressens ce besoin de le rassuré, de l'aidé, de lui prouvé que je serais présente pour lui s'il en ressent le besoin et même s'il ne le ressent pas et bien je serai là pour lui, il est mon meilleur ami, le seul véritable ami que je peux avoir ici, j'ai besoin de lui comme on a besoin d'air ou d'oxygène, c'est comme ça... « Tu n'iras pas en psychiatrie mon ange... D'ailleurs, j'ignorai que tu avais été dans ce genre de lieu, tu veux en parlé maintenant ou tu préfères attendre ? » Le fixant a travers la glace tandis que je suis toujours positionné derrière lui je caresse son torse avec délicatesse, pas pour le chauffé ou quelque chose du genre, non, juste pour tenté de le détendre, de le calmé..

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Dim 2 Aoû - 2:28
anastassia & thomas
Qu'as-tu fais, imbécile ?
Quand je m'étais relevé pour me laver les mains, je m'étais immédiatement mis à penser à Kélia. Si je lui avais fait du mal, je savais que je ne pourrais jamais m'en remettre, simplement parce que je savais que je valais mieux qu'elle, que je valais mieux que ça. Mais le sang que j'avais sur les mains me prouvaient le contraire : j'étais un monstre sans nom, meurtrier psychopathe ou dangereux psychopathe tout court ? Passant mes mains sur mon visage, j'essayais encore d'enlever le sang de mes mains, même s'il n'y avait plus d'autre sang que le mien à ce niveau. Quand elle passait ses bras autour de ma taille, je relevais immédiatement les mains en fermant les yeux, refusant catégoriquement de toucher la jeune femme. J'avais peur de la blesser, tout simplement. Et j'avais déjà l'impression d'étouffer. « S'il te plaît.. Anastassia, recule. » Je m'étais enlevé de ses bras à ce qui me paraissait une seconde après avoir prononcé cette phrase mais ce fut bien plus long, m'asseyant finalement dans la baignoire en relevant le regard vers elle. Finalement, j'avais secoué la tête et avait posé le regard sur mes mains de nouveau, je l'avais écouté parler lorsqu'elle m'avait prit dans ses bras. Me disant qu'elle ignorait que j'y avais été. J'y avais été, en psychiatrie, bien longtemps. « C'était plus de l'isolement que de la psychiatrie. Deux mois dans une pièce totalement vide, totalement blanche, attaché avec des chaînes à un mur comme un chien et sans voir personne. Et après ils s'étonnent qu'on devienne fou. » Je finissais par poser mes mains contre les parois de la baignoire comme pour immobiliser le fait qu'elles tremblent encore, et encore. J'étais tout simplement en train de flipper. Finalement, je finis par ouvrir le jet d'eau en levant la tête vers celui-ci, essayant d'enlever le sang qu'il me restait sur les bras, je savais que j'allais craquer et que j'allais me mettre à pleurer, mais aussi tôt ? En réalité, ça m'étonnait de moi-même. Fermant les yeux de nouveau, je posais mes mains sur mon visage en essayant de me calmer. Stresser et paniquer en même temps, magnifique duo pour me faire chialer et pour m'empêcher de respirer correctement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Dim 2 Aoû - 2:40
Ana' ∞ Xéno'
Qu'as tu fais, imbécile ? ♥


J'ai toujours été proche de lui, le serré dans mes bras, me collé contre lui est limite un automatisme pour moi, pourtant, en général j'ai peur des hommes et de ce qu'ils sont capables de me faire, mais pas de lui, Xénosis est mon meilleur ami et ce depuis un moment déjà, plusieurs mois, je ne ressens aucune peur face à lui et pourtant il a eu a plusieurs reprises l'occasion de me faire du mal, de m'agresser, de m'agresser sexuellement ou verbalement ou d'une toute autre manière mais pourtant il ne l'a pas fait se contentant de me serré contre lui, de me soutenir et ainsi de suite, c'est une relation forte, protectrice, fusionnelle qui est difficile à expliqué, c'est un automatisme entre nous voilà tout, alors, lorsqu'il me repousse en me demandant de m'éloigner de lui je grimace légèrement puis il fini par me repoussé réellement en allant s'installer dans la baignoire, ce simple geste m'a fais énormément de mal, tellement de mal que j'en suis tombé à terre avec un mal fou dans le corps, concrètement il ne m'a pas fais mal par son geste il m'a juste fait mal par ses mots, le fixant longuement je lui dis d'une voix désespérée. « Ne me repousse pas mon ange, ne me repousse pas parce que qu'importe ce que tu peux faire aux autres tu ne me fais pas peur, t'es le seul homme dont je n'ai pas peur et sérieux un jour ou l'autre tu seras le seul homme qui saura pourquoi j'ai autant peur des hommes alors ne me repousse pas parce que tu as fais quelque chose de mal. Je suis sans doute malade de te faire confiance après ça mais je m'en fou, je t'aime comme tu es et c'est ça qui compte à mes yeux, nous sommes soudés, nous sommes forts ensemble alors ne t'avise plus de me repoussé.... Tu ne me fais pas peur Xéno et tu ne me feras jamais peur. » Ces mots sortent de ma bouche assez rapidement comme pour lui faire comprendre les choses, alors, restant à terre je l'entends me parlé de son isolement dans un hôpital, je grimace en l'entendant me parlé de tout ceci, j'imagine combien ça a du être dur pour lui a vivre, moi aussi ce genre de choses aurait pu m'arriver mais non je suis resté confortablement installé dans mon ancienne maison à vivre mal a cause de Igor et Viktor mais concrètement je n'ai jamais été mise en isolation. « Je suis désolée, sincèrement désolée pour ce qu'il t'aie arrivé, pour ce qu'on t'a fais subir durant ce moment d'isolation mais ne t'en fais pas tout ceci est du passé maintenant, tu es ici et tout va bien se passé, on t'y remettra pas moi je serais derrière toi... » Et je ne le lâcherait pas, je ne le jugerait pas, je serais toujours là pour lui et c'est ça que j'aimerai qu'il comprenne, je l'aime comme il est peu importe ses défauts ou son passé aussi dur soit il....

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Dim 2 Aoû - 3:07
anastassia & thomas
Qu'as-tu fais, imbécile ?
Quand j'avais ouvert l'eau de la baignoire et que je m'étais mis en dessous, j'avais comme l'impression d'être encore plus seul. Mais je n'avais plus cette impression d'étouffement. Seulement cette impression que j'allais geler sur place, c'était en quelques sortes un peu le cas. J'étais complètement gelé, juste après être resté quelques secondes sous l'eau. Simplement parce que l'eau était beaucoup trop froide et qu'elle pouvait toucher les blessures ouvertes au niveau de mes mains, ce qui faisait chuter la température de mon corps. Je le savais, et j'en avais rien à faire. J'avais juste l'impression d'avoir la tête brûlante par rapport au reste de mon corps, j'avais aussi l'impression qu'elle allait exploser et que mon système respiratoire ne fonctionnait plus. Tendant finalement le bras pour arrêter l'eau, je croisais les bras en essayant de me réchauffer moi-même, posant mon regard sur la jeune femme. « Je te repousse pas.. J'arrive juste pas à respirer. » J'avais dit ces mots comme si c'était totalement normal que je ne puisse pas respirer correctement, et en quelques sortes ça l'était, mais Ana était très loin de savoir que je faisais des crises de panique à chaque fois que je stressais un peu trop, comme quand on m'enfermait dans une pièce totalement noir, quand on me mettait sous des orages ou alors qu'on me mettait dans un endroit clos ou bien en face d'un clown, des situations qui me faisaient immédiatement paniquer et qui me faisait couper ma respiration. « C'est juste une crise de panique, faut que je me calme. » J'avais prononcé ces mots comme pour le faire comprendre à mon corps en posant mes mains sur mes oreilles, il fallait véritablement que je me calme et elle m'aidait pas plus que ça, sauf pour me stresser encore plus et ce n'était pas vraiment ce que j'attendais.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] › Dim 2 Aoû - 3:26
Ana' ∞ Xéno'
Qu'as tu fais, imbécile ? ♥


Le voyant se mettre dans la baignoire je grimace légèrement en remarquant également qu'il fait coulé de l'eau il va attrapé froid s'il reste aussi longtemps sous l'eau et en plus elle semble froide étant donné qu'il n'y a pas de vapeur qui s'échappe de la baignoire je grimace alors et tente tant bien que mal de me reprendre ce n'est pas de ça dont il a besoin de me voir dans cet état, je me dois d'être présente pour lui comme il en a besoin actuellement, alors me relevant légèrement tandis qu'il m'explique qu'il ne me repousse pas qu'il peine juste à respiré je le fixe longuement quelque peu surprise par ses paroles parce que je ne comprends pas immédiatement ce qu'il lui arrive, alors en l'entendant m'expliquer qu'il fait une crise de panique tout en refermant le robinet d'eau je m'approche de lui et tiens sa main dans un geste complice, rien que par ce geste j'aimerai pouvoir le calmé, l'aidé, l'apaisé, faire quelque chose d'utile, de constructif qui puisse l'aidé en cet instant car je n'imagine que trop bien ce qu'il peut ressentir ... Il y a de fortes chances pour qu'il ai tué quelqu'un, qu'il ai agressé une personne et évidemment ça me fou les boules pour lui bien sûr, j'ai peur de ce qu'il pourrait arrivé par la suite et surtout de ce qu'on lui ferai si jamais les forces de l'ordre remontent jusqu'à lui, la seule chose que je sais en cet instant précis c'est que, qu'importe ce qu'il arrivera a Xénosis je le protègerai et même si je dois finir avec lui auprès des flics et bien tant pis je le suivrai parce qu'il est mon meilleur ami c'est tout, dans l'idée je suis désormais complice de cet incident, ouais, c'est comme ça que j'ai envie d'appeler cette chose. « Détends toi, ça va aller, je suis là mon ange, essaie de pensé à des choses plus agréables ensuite on quittera cette pièce, on ira se posé sur le lit et on pensera à autre chose... » Passant mes lèvres sur son front dans un geste tendre je le fixe et lui souris comme pour tenté de le rassuré tandis que je garde ma main collée contre la sienne...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Allures de Leader, allures d'imbécile [Chris Tsukiyo]
» Un Imbécile reste un imbécile
» Duo d'imbécile et une cuisine | ft. Jongah
» Qu'as tu fais, imbécile ? [Xéno]
» Michel Martelly n'est rien qu'un autre agent au service des usurpateurs.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: