Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message Love is a warm puppy - PV. Alec › Mer 29 Juil - 13:51

Alec & Ericl
“Love is a warm puppy”
Aujourd’hui, c’était mercredi et je venais de prendre mon goûter, des gâteaux Oréo avec du lait, trop bon ! Mais du coup, comme moi j’adore le lait, j’en avais pris deux verres, et du coup la bouteille elle était vide. Normalement, c’est pas grave, mais là mon papa m’a dit que c’était la dernière, et qu’il y avait plus de lait pour le petit déjeuner du matin de demain, et c’est vrai que le matin le chocolat chaud c’est bon alors c’est dommage de pas avoir de lait ! Du coup, j’étais un peu embêté quand même.
Et là, mon papa a dit que je pouvais aller acheter du lait tout seul à l’épicerie qui est pas très loin. C’est la première fois que j’ai droit d’aller au magasin tout seul, à Los Angeles j’avais jamais le droit d’aller tout seul, même pour aller à l’école, c’était maman qui nous emmenait Ariel et moi. Du coup moi j’ai dit oui, j’étais drôlement fier. J’ai mis mes baskets Spiderman et j’ai pris les deux dollars que papa m’a donné et je suis parti pour aller à l’épicerie.

L’épicerie, elle est pas très loin, mais elle est quand même grande. Ils vendent plein de nourriture, mais il y a aussi des choses pour la maison, et même quelques jouets, mais des jouets de petits comme des ballons à gonfler ou des poupées pour les filles. Moi j’avançais dans la rue et je serrais les deux dollars dans ma poche parce que j’avais peur qu’ils tombent par terre et qu’après je les retrouve pas, parce qu’une fois ça m’est arrivé au parc et maman était en colère. Alors là je faisais très attention.
J’avançais dans le rues, et je regardais partout parce que j’aimais bien les rues ici. C’était très propre, et plein d’arbres et de fleurs très belles et qui sentaient bon. J’avais jamais vu autant de fleurs dans les rues, d’habitude dans les rues c’est tout gris, et même ça sent très mauvais des fois ! Mais là c’était pas pareil. Et puis il y avait des petites maisons très belles qui étaient toutes pas loin les unes des autres, et puis un peu plus loin il y avait des immeubles qui étaient beaux aussi, et pas trop hauts, et plein de magasins. Mais moi j’allais pas jusqu’aux immeubles parce que l’épicerie elle est avant.

Et puis je suis arrivé dans l’épicerie, et c’est un monsieur qui était à la caisse et il m’a dit « Bonjour bonhomme » avec un sourire, alors j’ai dit « « Bonjour monsieur ! » et j’ai dit que j’achetais du lait pour mon papa. Alors le monsieur m’a montré où c’était le lait, et moi j’ai pris deux bouteilles comme celles qu’on avait à la maison et que j’avais fini, avec une étiquette bleue et des vaches. C’était un peu lourd mais le monsieur de la caisse m’a donné un sac, et je lui ai donné les deux dollars et il m’a rendu plein de pièces et j’ai dit au revoir et je suis parti.
J’ai repris le même chemin pour rentrer, mais juste en sortant de l’épicerie, j’ai vu un chien ! Un bébé chien qui ressemblait à Boxie un peu, parce qu’il avait les mêmes oreilles. Le chiot il avait une laisse avec un monsieur qui tenait la laisse, mais il avait pas l’air très vieux. Et moi je voulais caresser le chier, mais je savais pas si j’avais droit, en plus m’a maman m’a dit qu’il fallait pas caresser les chiens qui sont tout seul dans la rue, mais là il était pas tout seul, il était avec un monsieur. Alors j’ai couru un peu pour voir le chien de plus près, et il était vraiment très mignon. J’ai regardé le monsieur avec un sourire, parce que je voulais vraiment caresser le chien ! Alors je lui ai demandé, parce que je suis poli et bien élevé.

- Bonjour monsieur, est-ce que je peux caresser votre chien s’il vous plaît ?

... mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Love is a warm puppy - PV. Alec › Mer 29 Juil - 14:28

Alec & Eric
“Love is a warm puppy”


Aujourd'hui, il avait besoin de prendre l'air un peu, il y a peu, on lui avait appris une mauvaise nouvelle, à nouveau la leucémie était revenu de quoi le déprimé un peu, quand on déprime quoi de mieux que d'aller promener son chiot, un chiot qu'il avait eu un peu avant de savoir que sa leucémie était de retour. Ça lui permettait de lui changer les idées un peu, de penser à autre chose, il avait enfilé une paire de jeans, un débardeur et il avait pris la laisse de son chiot afin d'aller marcher un peu avec Leïko. Il tenant la laisse d son chiot d'une main, il avait son autre main dans la poche de son pantalon, il était rendu dans un autre quartier que le sien, il vivait dans un quartier un peu plus riche, ses parents étaient riches, il vivait dans une belle et grande maison, mais il n'était pas trop du genre à faire attention à la quantité d'argent que les gens avaient dans leur porte-feuille. Il était perdu dans ses pensées, pensant à la décision difficile qu'il avait prise, il avait décidé de ne pas suivre de chimiothérapie cette fois, il n'avait pas envie de se sentir mal comme les autres fois, de ne plus être capable de rien faire, c'est sûr qu'à un moment, il allait être hospitalisé qu'il suive le traitement ou pas, mais au moins ne pas suivre le traitement allait lui permettre d'être plus longtemps sans vomir, sans être cloué au lit, la chimiothérapie lui faisait perdre ses cheveux, faisait en sorte qu'il était pris à l'hôpital tout le temps ou presque vu que ça diminuait son système immunitaire… Non, il pensait avoir pris la bonne décision, même si ça voulait dire qu'il n'allait pas survivre cette fois, sans traitement, il y avait pratiquement aucune chance de vaincre la leucémie, mais c'était mieux comme ça d'après lui, comme ça, il n'aurait plus à souffrir et il ne verrait plus sa famille inquiète pour lui ce qui était sans doute un des trucs les plus difficiles dans le fait d'être gravement malade.

Perdu dans ses pensées, il fut un peu surpris quand il entendit une petite voix l'appeler monsieur et lui demander s'il pouvait caresser son chiot, il eut un sourire alors que le petit garçon lui fit penser à son petit frère qui devait avoir environ son âge. « Oui bien sûr, tu peux le caresser. Moi s'est Alec et toi comment tu t'appelles ? » Il regarda un moment le petit alors qu'il remarqua le sac qui contenait deux bouteilles de lait, ça devait être lourd, le sac devait aider au transport des deux bouteilles. Alec s'accroupit afin d'être un peu plus à la hauteur du petit et lui dit : « Lui s'est Leïko, il a cinq mois et toi, tu as quel âge ? » Il était curieux de savoir si le petit garçon avait l'âge de son frère ou était un peu plus jeune ou plus vieux, bien que la première option lui semblât la plus plausible. Il caressait la tête de son chiot qui semblait bien aimer le petit garçon, il le sentait et n'arrêtait pas de s'approcher du petit cherchant encore plus les caresses. « Il a l'air de bien t'aimer ! » Il lui fit un sourire, ce petit n'était pas timide par contre pour aller parler comme ça à des étrangers, son petit frère lui pouvait être un peu plus timide, il n'osait pas aller parler aux inconnus et avait tendance à demander à ses grand-frère d'aller poser une question quand ils étaient au magasin ou à l'extérieur de la maison. Par contre, quand son petit frère prenait confiance, on était plus capable de l'empêcher de parler et poser toutes les questions qui lui passaient par la tête, il parlait et rien ne semblait pouvoir l'arrêter de parler.

Ce qui était bien avec une petite ville comme Marple Spring, c'est que les parents n'avaient pas peur du moins pas autant que dans les grandes villes de laisser leur enfant sortir seul pour aller acheter du lait à l'épicerie du coin ou encore aller jouer chez des amis seuls, alors que dans les grandes villes les parents laissent rarement leur enfant sortir seul même pour aller jouer chez un ami qui vit à quelques rues.
... mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Love is a warm puppy - PV. Alec › Jeu 30 Juil - 22:21

Alec & Ericl
“Love is a warm puppy”
Je regardais le petit chien et il était trop mignon, blanc avec des tâches noires et marron sur les oreilles et les joues, et avec une langue rose, et il reniflait mes jambes et les bouteilles de lait. Le monsieur a dit qu’il s’appelait Alec et qu’il voulait bien que je caresse son chien, alors du coup je me suis accroupi parce qu’il est vraiment tout petit et je lui ai caressé la tête, et c’était tout doux.
Le petit chien était tout content, et moi aussi, et il faisait des petits sauts et il tirait sur sa laisse, et je l’aimais bien. Et son papa était gentil aussi, parce qu’il voulait bien que je caresse le petit chien qui s’appelait Leiko. Après le monsieur m’a posé plein de question pendant que je jouais avec le petit chien, alors je lui ai répondu.

- Moi je m’appelle Eric et j’ai huit ans !

Et puis je me suis souvenu que ma maman disait qu’il ne fallait jamais parler à un inconnu dans la rue, parce que des fois les inconnus peuvent vous emmener dans des camions et après les mamans doivent mettre des photos de nous sur les bouteilles de lait. Alors j’ai un peu arrêté de caresser le chien, même qu’il s’est assis par terre et qu’il a penché la tête sur le côté en levant juste une oreille, c’était rigolo. Du coup maintenant le monsieur me faisait un peu peur, et je voulais rentrer chez mon papa, et je voulais pas que le monsieur m’emmène dans son camion.
Alors, j’ai ramassé mes bouteilles de lait dans le sac. Le petit chien a reniflé mes chaussures et il m’a regardé comme si il voulait pas que je parte, et il était trop mignon. Alors j’ai encore caressé sa tête un peu et je lui ai parlé.

- Pleure pas Leiko, peut-être qu’un jour on va se revoir.

Mais j’avais quand même peur du monsieur, parce que je savais toujours pas si il était méchant, même si il avait l’air gentil. Et puis de toute façon, si c’était un méchant, mon papa super-héros l’aurait déjà mis en prison, alors peut-être qu’il est pas méchant. J’étais là à réfléchir, mais je devais ramener les bouteilles de lait, parce que si je mettais trop de temps, mon papa allait s’inquiéter. Alors j’ai expliqué au monsieur pourquoi je pouvais pas aller dans son camion parce que je devais rentrer à la maison.

- Je dois ramener le lait à mon papa, sinon il y en aura plus demain matin et tout le monde sera triste, et moi j’aurai pas de chocolat et Ariel elle va encore crier parce que c’est une fille, et elle crie tout le temps alors que moi je suis sage.

... mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Love is a warm puppy - PV. Alec › Jeu 30 Juil - 22:59

Alec & Eric
“Love is a warm puppy”


Il eut un petit sourire quand celui-ci se présenta, il avait donc le même âge que son petit frère, au début, il pensait qu'il était un peu plus jeune, amis finalement, il s'était trompé, il le regarda caresser le chiot, Alec s'était accroupi afin d'être à sa hauteur et caresser son chiot lui aussi. « Enchanté, Eric, huit ans oh alors tu as le même âge que mon petit frère, lui aussi, il a huit ans, peut-être qu'il est dans ta classe à l'école ? Il s'appelle Timothey. » Il lui fit un sourire, puis à un moment, il sentit que le petit était un peu méfiant, qu'il changeait un peu de caractère, il pouvait comprendre, il était un étranger. « Moi, j'ai quinze ans ! Je suis pas encore un monsieur. » Il lui fit un clin d'œil, il était vraiment trop jeune pour se faire appeler monsieur d'après lui. Il lui fit un sourire et le regarda caresser le chiot et se lever pour dire au chiot de ne pas pleurer que peut-être, il pourrait se revoir un jour.

« Oui bien sûr, si tu veux le revoir, on peut s'arranger pour que tu le revoies, tu pourras venir, le faire, jouer au parc avec moi si tu veux et peut-être avec mon petit frère aussi ! »

Il lui adressa un sourire et le vit ensuite prendre son sac qui contenait le lait. Le lycéen l'écouta lui expliquer qu'il devait rentrer parce qu'il n'y avait plus de lait à la maison, que sa sœur allait crier parce que c'était une fille et lui, il était sage ce qui fit rire celui-ci.

« Oh, je comprends, tu veux que je te raccompagne chez toi ? Ton père, il s'appelle comment ? Peut-être que je le connais. Je peux prendre ton sac de lait et tu peux tenir la laisse de mon chiot si tu veux, faut juste que tu tiennes bien la laisse, faudrait pas qu'il se sauve et que quelqu'un me le vole ! »

Il lui fit un sourire et attendit de voir s'il était d'accord ou pas. « En tout cas, tu es moins gêné que mon petit frère, lui, il oserait jamais aller parler à quelqu'un qu'il ne connaît pas même s'il a envie de caresser le chiot de la personne. » Il lui fit un sourire. Il enfonça une main dans la poche de son bermuda, il se demandait qui pouvait être le père de celui-ci, peut-être qu'il le connaissait, après tout un peu tout le monde se connaissait dans cette petite ville.


... mots. Fiche créée par © Summers
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Love is a warm puppy - PV. Alec ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Love is a warm puppy - PV. Alec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: