Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité

Message Against All Odds [PV NATASHA] › Mar 28 Juil - 0:04
Against All Odds
Il n’était même pas censé travailler, en ce moment. Le pauvre Africain n’avait pas eu de journée à lui depuis les deux dernières semaines, à croire que tous les jeunes de Marple Spring sortaient et que lui était coincé à les servir un par un. C’était d’un pas donc plutôt agacé qu’il avait raccroché au nez de son patron en route pour la salle de bain, car il devait prendre une douche et s’habiller pour se rendre au Mambo’s Bar en moins de vingt minutes; pas moyen de faire atteindre le patron. Tenant trop à son boulot et ayant besoin d’argent, être dans la poche de celui qui donnait les chèques, c’était toujours beaucoup mieux. En plus, son stupide frère n’aidait en aucuns moyens à payer le loyer, trop occupé à s’endetter dans la drogue et autres stupéfiants étranges qu’Aasir préférait tenir loin de lui. Sa santé mentale importait autant que sa santé physique, alors n’allez pas croire qu’il se tirerait dans le pied à ce point-là.
Il avait pris sa douche à cent mille à l’heure pour être sûr d’avoir le temps de se rendre. Il n’était pas à moitié séché qu’il était déjà en train d’enfiler ses vêtements en urgence, comme si la terre entière allait s’écraser et qu’il devait s’enfuir à toutes jambes. Empoignant son sac et enfourchant son vélo, il était arrivé à destination… 10 minutes à l’avance, ce con, et essoufflé, en plus. Du coup, il alla s’asseoir dans la salle des employés en se maudissant et ses collègues lui demandèrent s’il était paré pour ce soir; à ce qu’il paraît, il y avait sacrément du monde. Tellement de monde que le patron lui demander d’enfiler ses trucs et d’aller sur le plancher de suite pour aider les autres serveurs, qui peinaient à gérer les commandes immenses d’enfants qui abusent des bonnes choses de la vie.
Aasir soupira puis, sans se faire attendre, bondit de sa chaise pour se diriger dans la grande salle pleine de chaises bloquant les passages et de musique beaucoup trop forte. Il se calla un petit shooter de tequila citron pour se mettre dans l’ambiance et en soufflant un bon coup, se dirigea vers les tables assignées, un peu plus éloignées du bar et plus proche de la porte d’entrée. Il n’était que minuit et déjà, l’air était irrespirable à cause de la sueur et de l’alcool. Le noir allait surement s’amuser.
Il fit le tour des tables sans se faire prier, écrivant chaque commande et finissant chaque entretient avec un sourire et un clin d’œil, puisque c’était sa marque de commerce. En revenant, plateau en main rempli au risque de se renverser sur la tête de chaque personne passant à côté d’Aasir, il déposa les verres aux bonnes places et ramassa l’argent, le pourboire et vint pour retourner au bar lorsqu’une conversation tendue se perdit dans ses oreilles. Subtilement, il fit demi-tour et remarqua une jolie blonde, mains crispées posées sur la table, aux côtés d’un homme barbu dans la trentaine peut-être un peu trop saoul. Il reconnaissait ce mec, qui venait faire son tour à chaque soir dans l’espoir de terminer dans les draps chauds d’une femme sulfureuse qui le ferait rêver. Le truc, c’est qu’il était moche et peut-être un peu trop macho-crado-pervers pour la majorité de ces demoiselles ici.
Il croisa le regard d’un de ses amis serveurs et lui donna son cabaret, afin d’avoir les mains libres pour s’occuper de cette situation. « Aller bébé, t’as l’air de trouver cette soirée ennuyante… » Entendit le grand noir, qui vu sa course arrêtée, bousculé par un adolescent à peine majeur qui venait de se faire pousser par un de ses camarades. Il le repoussa un peu trop durement et sans demander son reste, continua sa route jusqu’à la table. « … tu pourrais venir chez moi, et tu sais, finir cette soirée en criant mon nom… »
Dégoûté, Aasir vit bien la panique dans les yeux de la demoiselle et décida raisonnablement de s’interposer entre les deux en posant sa main sur la table, se penchant de façon très peu amicale vers le barbu qui sursauta. Son regard aussi noir que la couleur de sa peau se plongea dans celui de l’autre homme qui se sentit de suite menacé. Il ne pipa mot et en déblatérant des mots pas très gentils envers les gens de couleur, il quitta la table et pris la porte assez rapidement.
En soupirant, Aasir se tourna vers la demoiselle. « Vous allez bien? » Lui demanda-t-il en se retournant vers elle, parlant juste assez fort pour enterrer la musique sans que la conversation s’ébruite autour. Il était censé travailler, non?
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Against All Odds [PV NATASHA] › Mar 28 Juil - 0:48
Nat' ∞ Aasir'
Against All Odds ♥


Grimaçant légèrement en enfilant une robe je me fixe longuement dans la glace avant de comprendre d'où vient le problème, autant la robe est jolie mais je ne me sens pas moi dedans, alors j'ajoute une paire de bas et me reposte devant la glace, admirant le résultat j'affiche un sourire fier de moi et quitte ma chambre après avoir enfilé une paire de Louboutin, bah oui, j'aime faire les choses en grand, ce n'est pas un problème que je sache, si ? Acquiesçant a cette pensée tandis que je quitte ma maison en direction d'un tout autre lieu, soit, un bar, étrange venant de moi mais je ressens ce besoin de changé mes habitudes, j'ai envie de pensé à tout autre chose qu'à mes problèmes du moment c'est à dire cette déprime que je ressens face à Moscou, cette ville dans laquelle j'ai vécu pendant de longues années, en fait non, toute ma vie jusqu'à il y a bientôt trois ans où je me suis retrouvé ici dans cette superbe ville dans laquelle je me sens bien, mais voilà, parfois les soucis du passé me reprennent, je me rappelle la galère dans laquelle j'ai vécu pendant vingt trois ans en Russie et la réalité me prends.. Gémissant a cette pensée je me dirige jusqu'au centre ville où se trouve un bar plutôt accrocheur, le Mambo's Bar, un lieu plutôt sympathique dans lequel je suis sûre je passerai une agréable soirée bien qu'il soit déjà vingt trois heures, bien sûr, c'est de la marche mais je ne me vois pas contacté l'un de mes chauffeurs rien que pour aller dans un bar, alors autant me débrouillé toute seule de temps en temps ce n'est pas si mal après tout d'oublier pendant quelques temps que je suis une célébrité... Acquiesçant a cette pensée tandis que je pénètre dans le bar, je m'installe alors a une table et commande un jus d'abricots comme toujours d'ailleurs, un serveur vient me servir assez rapidement tandis qu'un homme d'une bonne trentaine d'années, peut-être même quarante vient s'installer à coté de moi et me tape la discussion tout en me draguant au passage, je le fixe choqué par ses paroles aussi perverses soient elles et tourne le regard vers d'autres personnes espérant trouvé une personne qui saura m'aider mais à l'évidence personne ne semble en avoir envie je me sens perdue, prise au piège, j'ai mal au cœur a force de voir cet homme et ça empire lorsque ce porc pose ses mains sur ma cuisse et me fais des sous entendu auxquels je ne répond pas... Finalement alors que je tente tant bien que mal de refoulé une crise de spasmophilie un homme de couleur vient vers nous et repousse mon agresseur rien qu'en le fixant d'un air méchant, le fixant longuement comme surprise qu'enfin quelqu'un se rende compte de l'embarras dans lequel j'étais je tente de répondre tant bien que mal à son interrogation. « Je crois que.... Ça va... Merci... » Les mots ont du mal à sortir bien sûr et fort heureusement il n'y a plus grand monde dans le bar a cette heure qui remarquera par la même occasion qu'une petite blonde est sur le point de faire une crise d'angoisse, moins il y aura de monde et moins je me taperai la honte car oui dans l'idée là si je tente de me calmé intérieurement c'est parce que j'ai peur du regard des gens....

code by Silver Lungs, crackship by GekkuNeko
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Against All Odds [PV NATASHA] › Mar 28 Juil - 1:14
Against All Odds
Elle relève la tête pour le remercier, et il ne peut lui répondre de suite. Son regard paniqué d’il y a quelques minutes s’est effacé un peu, laissant place à la reconnaissance et au soulagement. Aasir ne peut cacher cette esquisse de sourire étirant les commissures de ses lèvres, et pour la peine, il décide de s’asseoir à la chaise précédemment occupée par le monsieur barbu un peu louche. Le noir inspire un peu, puis se retourne légèrement vers la blonde, puis regarde sa montre, ne sachant à vrai dire pas trop quoi faire. Le malaise de la jeune demoiselle n’ayant pas l’air de s’estomper, il se dit qu’il laisserait tomber son masque de boulot et lui proposa quelque chose. « Si ça te dit, histoire de décompresser, on peut aller faire un tour dehors si tu veux… Alcool ou breuvage sur ma main. De toute façon, vu que je travaille ici, j’ai la boisson gratuite. » Dit-il, tout sourire, son regard d’ébène se posant dans celui de l’inconnue, mais pas de façon menaçante comme tout à l’heure non, de façon délicate et protectrice.
Il se lève et tend sa grande main en direction de la demoiselle, qui avait le choix de décliner son offre. Il lui offrait tout de même une porte de sortie vers un lieu plus tranquille, c’est-à-dire l’extérieur, accompagné de sa présence pour éloigner tout homme saoul et pervers. De son autre main libre, il demande à un autre serveur de lui apporter une bouteille d’eau et celui-ci s’affaire rapidement, la lui rapportant pas plus tard qu’environ cinq secondes plus tard.
Aasir espérait que la blondinette l’accompagne. Afin de lui inspirer un peu plus confiance, le grand noir lui offrit l’un de ses plus beaux sourires. « Je m’appelle Aasir, au fait, mais si tu veux, tu peux m’appeler Maka. Tout le monde fait ça. » Justifia-t-il en hochant un peu la tête, regardant aux alentours pour voir si le barbu n’était pas de retour. Et bien sûr, comme il s’y attendait, ce dernier était au bar en train de se commander autre chose à boire. Il avait dû prendre la porte de derrière, réservée aux videurs et employés.
En fronçant les sourcils, Aasir pris délicatement la main de la blonde et l’aida à se lever en évitant de lui justifier pourquoi il l’a brusquait de cette façon. Pas la peine de l’apeurer encore plus. Il faisait ça pour son bien.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Against All Odds [PV NATASHA] › Mar 28 Juil - 1:32
Nat' ∞ Aasir'
Against All Odds ♥


Un regard plein de reconnaissance se dessine à la perfection sur mon visage encore baigné par la tristesse mais également la peur, bah oui, même si j'ai pour habitude de me faire abordé par diverses personnes toutes plus différentes les unes des autres je reste néanmoins une femme solitaire et surtout incroyablement flippé par les autres êtres humains qui m'entoure, c'est parfois dur bien sûr, je me rappelle nettement tout ce que j'ai vu à Moscou et j'ai peur qu'un jour ou l'autre cette population aussi belle que celle de Marple Spring soit dévastée par des personnes sans cœur ni joie comme ce pays dans lequel j'ai vécu, la Russie, oh croyez moi rien qu'en prononçant ce simple pays je frémis, je me sens mal, j'ai les mains moites et une crise d'angoisse se prépare, mais pas ce soir, j'ai beau y pensé ce n'est ça la cause de mon début de crise d'angoisse, c'est plutôt le fait est que j'ai été " attaqué " verbalement par un pervers qui souhaitait m'ôter ma virginité, bien sûr, il l'ignorait que je le suis encore mais tout de même il y a des manières de s'adresser à une femme, non ? Il m'a rappelé étrangement ces hommes en Russie qui parlent aux femmes comme si elles étaient des objets, des esclaves sexuelles, c'est comme ça la Russie, il y a des fous de partout avides de sexe ou de sang ou encore les deux, quoi qu'il en soit, croyez moi je suis bien heureuse de ne plus être dans ce pays de malheur qui m'a pourtant apporté tant d'ennuis, autant le dire, je préfère de loin être ici dans ce pays tranquille qui m'apporte tant de choses, comme des amis... Acquiesçant a cette pensée tandis que je me tourne vers mon sauveur je le fixe longuement de mon regard bleu tandis qu'il tend sa main vers moi et me propose d'aller dehors histoire de me détendre en me tutoyant bien sûr, je me pince la lèvre et le fixe toujours lui comme sa main sa bougé le moindre orteil tiraillé par l'envie de lui faire confiance, de me dire que cette excursion dehors a ses cotés ne m'apportera rien de mal mais également par la peur qui me recommande de me méfié, car après tout la personne la plus saine d'esprit qui soit pourrait également être un fou furieux comme l'autre pervers de tout à l'heure ; au bout d'un moment un serveur vient lui apporté une bouteille d'eau puis est repartit sans rien dire... Finalement, avant même que j'ai pu lui répondre quoi que ce soit tandis qu'il s'est présenté il a attrapé ma main, m'aidant alors à me relevé et m'a conduis dehors sans mot dire, qu'est-ce qu'il se passe au juste ? J'aimerai bien comprendre ! Le fixant longuement alors que nous sommes dehors, je le fixe, me collant alors contre un mur je baisse légèrement tandis que la crise d'angoisse éclate, je peine à respiré, je fixe l'homme longuement l'implorant de m'aider à me calmer tandis que je tousse avec difficulté, dans ma tête je revois ces russes qui agressaient diverses femmes dans la rue, les violant dans des allées sombres, les insultant, leur tirant une balle ensuite dans le crâne, oui c'est ça la vie en Russie et croyez moi ce n'est pas une partie de plaisir, autant le dire c'est à cause de cette ville que je suis devenue spasmophile ...

code by Silver Lungs, crackship by GekkuNeko
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Against All Odds [PV NATASHA] › Mar 28 Juil - 1:47
Against All Odds
Le fait que le grand Africain l’ai fait sortir à l’extérieur n’aida finalement pas tant que ça puisque la jeune blonde s’adossa au mur de la bâtisse avec une pas très bonne mine. Il la sentit se tendre et lui laissa un peu de place, avant de comprendre par le rythme saccadé de sa respiration et le regard empli de panique qu’elle était probablement en train de faire une attaque. N’ayant jamais vécu ça lui-même, mais sachant un minimum comment gérer le tout, il tint les mains de la demoiselle et la força à s’asseoir avant qu’elle tombe dû à l’étourdissement et se baissa à son niveau pour éviter de la faire paniquer encore plus à cause de sa grande taille. Il ne pipa mot, sachant que la bombarder de paroles en l’air ne servirait à rien, et ne fit que tenir ses mains de la sienne en ouvrant la bouteille d’eau, au cas où elle en aurait besoin.
Il s’assit en indien en face d’elle et lui flatte le dessus des mains, ne lui murmurant que des « du calme… Ça va aller, je te ferai pas de mal… », la regardant dans les yeux en prenant de grandes inspirations pour la forcer à se calmer.

À cette heure, tout le monde était dans le bar et personne dans les rues, ils étaient donc tranquilles, ce qui aiderait probablement la demoiselle à se calmer. En voyant qu’elle recommençait à respirer de façon plus conventionnelle, disons-le comme ça, Aasir recommença à lui faire la conversation, d’une voix douce, chuchotant presque pour ne pas la brusquer comme tout à l’heure. C’est ce qui avait, il imaginait bien, causé cette attaque de panique, en plus de tout ce qui s’était passé à l’intérieur. Le grand noir n’avait pas spécialement apprécié qu’elle se sente comme ça. « Comment tu t’appelles? » Lui demanda-t-il en lui tendant la bouteille d’eau. « Bois. Ça te fera du bien. »
Un sourire étira à nouveau les commissures de ses lèvres. Il était réputé pour son sourire, au bar. De un, à cause de ses lèvres qui rendrait jalouse la fille ayant eu le plus d’injection au botox, mais aussi à cause de ses dents au blanc rehaussé à cause de la teinte de sa peau. Il n’y avait pas énormément de personne de couleur à Marple Spring, alors ça jouait pour lui. Niveau originalité et beauté combiné il avait le meilleur jeu de cartes.
Elle aussi, d’ailleurs, devait être réputée pour son sourire. Ou pour son look en général. Parce que même après une attaque de panique, écrasée au pied d’un mur de bar à minuit, elle avait encore la beauté d’une créature mythique. Aasir ne pouvait retirer son regard de sur sa personne, mais pas de façon perverse ou quoi que ce soit. Par intérêt, tout simplement. Il voulait s’assurer que plus jamais elle n’ait à se sentir aussi mal ainsi. Il ne lui avait pas juré à elle, mais il se l’était juré, mentalement.


(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Against All Odds [PV NATASHA] › Mar 28 Juil - 2:03
Nat' ∞ Aasir'
Against All Odds ♥


Ce genre de situation m'arrive assez fréquemment, avoir des crises d'angoisse je veux dire, j'ai toujours un mal fou a les calmées et même si je prends un traitement depuis un moment déjà et bien j'en arrive toujours au même stade : quand j'en ai ce sont toujours pour les mêmes raisons, soit je me fais interpelé dans la rue par un homme un peu trop désagréable à mon goût, ou alors je commence à pensé à la Russie, à mon passé et voilà le résultat, j'ai de grosses larmes qui coulent le long de mes joues, j'ai la boule au ventre, j'ai une peur atroce qui se créer dans ma tête mais également dans mon cœur, je me sens mal, je suis paralysé par cette soudaine peur et j'ai même parfois l'impression que je vais mourir de cette crise d'angoisse tant je n'arrive point à la calmée, en règle générale j'ai toujours mon médicament sur moi pour m'aider à calmé ses crises d'angoisse mais ce soir j'étais tellement heureuse à l'idée de changer mes habitudes que je ne l'ai pas pris en pensant que ça devrait aller, puis finalement je suis tombé sur cet homme, ce fou furieux qui m'a agressé verbalement, si je puis dire, et fait également des propositions quelque peu indécentes.... C'est horrible ce genre de situation, du haut de mon mètre soixante dix je me sens toute petite dans ces moments-là et rien ni personne ne peut y faire grand chose, je suis face à ma peur et surtout seule, terriblement seule, mais cette fois ci j'ai été secouru par un homme que n'avais, jusqu'alors, jamais rencontré, un homme de couleur, qui, après avoir fait fuir le fou furieux m'a conduit dehors après m'avoir fait tout de même peur.... Me retrouvant les fesses à terre en train d'exploser dans une crise de spasmophilie pour le moins horrible j'entends tout de même l'homme me regardé droit dans les yeux, sentant également ses mains se collées contre les miennes tandis qu'il tente tant bien que mal de me parlé, de me rassuré pour être précise, ses paroles sont rassurantes, tentantes a croire même, les larmes coulant de mes joues cessent petit à petit et finalement je parviens à me calmé, je le fixe longuement, toujours assise par terre dos contre le mur et lui dis d'une voix douce mais également hésitante. « Natasha... Katja.. Leonov » J'ai peiné à dire mon nom complet, pourquoi, et bien la réponse est évidente, je suis encore sous le choc de cette horrible crise d'angoisse, alors, tandis que je le fixe intensément attrapant également la bouteille d'eau qu'il me tend en lui souriant du mieux que je le peux, pendant quelques secondes je bois la bouteille et la pose à terre. « Merci.. Merci pour tout, je ne souhaitais pas explosé dans une crise de spasmophilie dans le bar, c'est une bonne chose que vous m'ayez conduite dehors au moins personne ne m'aura vu.... Je vous en suis reconnaissante, vraiment.... » Il ne comprendra peut-être pas mon besoin d'être a l'abri des regards dans ce genre de situation mais c'est normal, il faut être comme moi, avoir les mêmes problèmes de crises d'angoisse que moi, pour comprendre ce besoin d'être seul ou avec une seule et unique personne pour calmé ces fameuses crises, avoir trop de monde autour de sois est encore pire ça ne fait qu'augmenté la crise et évidemment ce n'est pas bénéfique.

code by Silver Lungs, crackship by GekkuNeko
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Against All Odds [PV NATASHA] › Mar 28 Juil - 5:32
Against All Odds
La blondinette eu peine et misère à lui dire son nom, mais elle parvint à sa tâche en retrouvant son calme. Aasir hocha la tête. Elle devait surement venir de la Russie, ou de ce coin, au vu du nom. Quoi qu’encore, c’était peut-être un peu précipité, sachant que ce n’était pas tous les noirs qui venaient d’Afrique, et le voilà en train se faire des liens stupides dans sa tête. Le grand noir laissa les mains de la blonde pour en poser une discrète sur le bas de cuisse, juste en haut du genou. Il ne put s’empêcher de poser sa main là, comme pour s’assurer, pour concrétiser le fait qu’il l’avait aidé et protégé. Un sourire fier s’afficha sur ses lèvres. Ce dit sourire s’agrandit encore plus quand il entendit la blonde le vouvoyer, et ne put même s’empêcher de laisser s’échapper un petit rire clair, grave et chaleureux. Il secoua la tête comme pour accentuer le fait qu’il trouvait ça aussi adorable de sa part. « Pas besoin de me vouvoyer, Natasha. » Lui fit remarquer Aasir, lui disant d'une voix presque autoritaire d'utiliser le tu au lieu du vous.
Il s’attarda un peu aux traits de la jeune femme, la laissant reprendre son souffle et avaler quelques gorgées d’eau de plus. La définition de sa mâchoire était délicate, bien que présente, sexy et féminine. Ses pommettes se montraient tellement des montagnes sous la pluie fraîche et au-dessus d’eux se tenaient deux iris d’un bleu hypnotisant. Aasir avala sa salive de travers et du détourner les yeux avant de se perdre encore plus dans cet océan de beauté. Misère, qu’est-ce qu’il faisait, là, assis en train de mater une fille qu’il venait tout juste d’aider. C’était un homme, après tout. Mais bon, lui au moins, ne s’amusait pas à abuser des premières qui passaient par là.
Le grand noir se relève doucement, du haut de son mètre 95, il tend la main, tout aussi attentionnée et chaleureuse que tout à l’heure dans le bar à la demoiselle qui se tient assise par terre. « Tu viens, on va se promener un peu, prendre l’air. Apprendre à se connaître. » Lance-t-il tout innocemment dans les airs comme ça sans même une once de malice dans son regard. Il se retourne lentement en déboutonnant un bouton de sa chemise de travail, qu’il était obligé de porter. Aussi noir que l’ébène de sa peau.


(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Against All Odds [PV NATASHA] › Mar 28 Juil - 13:21
Nat' ∞ Aasir'
Against All Odds ♥


Le tutoiement, j'ai toujours eu du mal avec ça j'avoue, en Russie c'est différent, on tutoie quasiment tout le monde même de parfaits inconnus rencontrés dans la rue de ce fait moi qui a toujours été polie et respectueuse avec les gens même ceux que je ne connais pas, alors, tandis que ma crise se calme pour mon plus grand plaisir, je fixe l'homme de couleur en me mordant la lèvre, lui, ne s'est certainement pas gêné pour me tutoyer depuis qu'il m'a vu mais ce n'est pas mon cas, je n'y arrive pas et pourtant on doit être dans les mêmes âges, lui, il n'a pas trente ans c'est un fait, après bien sûr c'est un avis personnel, alors, tandis que je le fixe toujours avec une once de reconnaissance dans le regard je passe mes doigts dans mes cheveux subitement tandis qu'il me demande de le tutoyer, je me mordille la lèvre en entendant ses mots, puis, je grimace légèrement, je me vois pas le faire étant donné que ce n'est pas mon truc, à vrai dire, lorsque je tutoie quelqu'un c'est vraiment que je me sens bien avec cette personne et même si l'homme en question n'a pas cherché une seule fois à me faire du mal et bien je reste néanmoins méfiante. « J'ai du mal avec le tutoiement. » Une phrase simple et clair qui en dit long sur mes intentions mais bon, peut-être qu'a un moment donné je m'en sortirai mieux et arriverai peut-être a le tutoyer, je n'en sais rien il faudra voir ça avec le temps, d'ailleurs, a un moment donné il se relève, me tend de nouveau sa main comme il l'a fait dans le bar tout à l'heure et me propose alors d'aller nous baladé, je me mordille la lèvre inférieure, d'un coté j'ai bien envie mais d'un autre cet homme reste très intimidant pour moi, bon, ce ne sera pas la première fois qu'une personne m'intimide mais tout de même sa grande taille, sa voix, son léger accent d'un pays que je ne reconnais pas etc ça n'aide pas pour que je me sente à l'aise.... Mais d'un autre coté il ne semble pas méchant, s'il avait voulu me faire du mal il aurai sans aucun doute attaqué ma personne pendant que j'étais les fesses à terre durant ma crise, hors, il ne l'a pas fait, alors, après un moment d'hésitation assez long j'attrape ma main et me relève tant bien que mal.

code by Silver Lungs, crackship by GekkuNeko
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Against All Odds [PV NATASHA] › Mar 28 Juil - 17:18
Against All Odds
Le grand noir ne put se retenir de rire lorsque la demoiselle lui dit qu’elle n’était pas très à l’aise avec le tutoiement. Il hocha la tête lentement puis haussa les épaules, résigné à devoir se faire appeler monsieur et parlé comme s’il était le président des États-Unis. Au Kenya, il ne vouvoyait que les personnes âgées et les personnes de haute qualification, alors c’était plutôt compliqué pour lui d’appliquer ce concept avec une jeune demoiselle d’environ son âge. Il n’en fit donc pas de cas; il continuerait à la tutoyer et elle utiliserait ce qui lui convient. Liberté d’expression, après tout, non?
Il s’apprêtait à retirer sa main ainsi que la proposition de marcher un peu à Natasha, car il voyait l’hésitation poindre dans son regard et il n’avait pas envie de lui causer encore plus de problèmes. Pourtant, il la vit tendre le bras quelques secondes plus tard à la recherche de sa grande main, sentant la chaleur de la blonde dans sa paume. Comme tout homme galant le ferait, il l’aida à se relever puis lâcha poliment sa main en faisant une petite arabesque de galanterie comme dans les films pourris. Se trouvant drôle, il laissa s’échapper un rire franc d’entre ses dents blanches. Aasir savait tirer chaque parcelle de ridicule dans n’importe quelle situation et avait un don pour détendre l’atmosphère. Vivant avec deux frères plus jeunes et un père stressé, il jouait l’entremetteur afin d’éviter le chaos à la maison. Il vivait désormais avec son frère le plus vieux, mais n’avait tout simplement pas perdu ce talent pour rendre les choses plus amusantes.

Tout en marchant, le grand Africain se retourna vers elle, un faible sourire perché sur ses lèvres. « Tu viens de la Russie, non? » Il laissa quelques secondes s’écouler avant de reprendre le dialogue. « Avec un prénom pareil… » Lança-t-il en haussant les épaules. Il avait lancé sa petite vanne comme ça en espérant la faire rire et surtout ne pas l’offusquer. Il n’était pas bien mieux avec son prénom à deux balles tout droit sorti du film le Roi Lion. « Juste mentionner le mot Russie… Ça me change de l’Afrique, quoi ! » Dit-il en riant, posant son regard d’ébène dans celui de la demoiselle, puis regardant aux alentours. Ils s’étaient dirigés sans le savoir vers le Parking du bar, plutôt vaste, mais menant rapidement à une série de ruelles qu’il préférait ne pas emprunter en la présence de la jolie blonde. Il pivota un peu vers la droite pour les ramener vers le trottoir sans mentionner le fait qu’il préférait changer de direction.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Message Against All Odds [PV NATASHA] › Mar 28 Juil - 17:36
Nat' ∞ Aasir'
Against All Odds ♥


Cet homme semble gentil et j'espère sincèrement qu'il ne prendra pas mal le fait est que je sois autant méfiante des êtres humains, après les galères que j'ai vécu en Russie je suis plutôt mal à l'aise face aux gens, j'ai vu et entendu des choses qui sont encore difficiles pour moi de dire à l'oral, parfois je voyais des prostituées dans la rue en plein jour qui couchaient avec leurs clients dans des ruelles sombres où tout le monde pouvait les voir, c'était un véritable désastre ce qu'il se passait dans ce pays et je sais que les choses ne se sont pas améliorées depuis mon départ, j'ai pris une chaîne russe chez moi et chaque jour j'entends des nouvelles toutes plus désobligeantes les unes des autres qui ont tendance à me faire flippé, de ce fait je coupe la chaine et passe à autre chose essayant d'oublié tant bien que mal les dernières informations que je viens d'apprendre sur la Russie.... C'est donc pour cette raison que je suis aussi méfiante, même si personnellement, il ne m'est rien arrivé de réellement tragique là bas, mis à part la perte de mes parents, je reste néanmoins terrifié par les évènements, par tout ce que j'ai pu vivre ou voir, c'est compréhensible je pense mais vu que mon sauveur ne me connait pas il pourrait très bien se sentir mal à l'idée de me voir aussi méfiante mais il n'en dit rien pour le moment il continue de me fixé, me souriant également en faisant une petite révérence lorsque je parviens à me relevé avec son aide, sur le chemin nous parlons de mes origines, je souris à ses paroles. « Ouais je suis russe, de Moscou mais j'avoue en général on se rend compte que je suis russe par mon accent et non mes prénoms et nom. Mais bon ça change c'est agréable ! » Faut dire j'ai un accent russe tellement prononcé qu'il est difficile de ne pas l'entendre à moins d'être sourd alors bon, j'acquiesce simplement tandis que nous avançons dans la rue noire alors que nous sommes, de toute évidence, seuls dehors, visiblement les gens sont soit en boîte de nuit à faire la fête ou alors ils ont quitté MS pour des vacances dans des endroits plus paradisiaques, personnellement je ne compte pas bougé cette année, j'avais pensé aller dans les Caraïbes mais en définitive je ne bouge pas, je reste ici c'est tellement mieux. « Vous venez d'aussi loin que moi a ce que je vois, enfin une personne qui n'est ni américain ni marpelois, ça change de mes habitudes je me sens moins touriste tout d'un coup et pourtant je vis ici depuis bientôt trois ans. » Déposant mon regard rapidement sur lui je reporte finalement mon attention vers lui qui nous fait changé de rue, il ne doit pas trop apprécié les ruelles sombres et je suis pareil que lui, alors intérieurement je le remercie pour ça, autant resté à l'abri des ruelles sombres qui me rappelle des souvenirs aussi affreux soient ils...

code by Silver Lungs, crackship by GekkuNeko
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

Message Against All Odds [PV NATASHA] ›
Revenir en haut Aller en bas
 
Against All Odds [PV NATASHA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Combat #2: Andriana vs Natasha
» Natasha L. Damian
» La Fugue Irlandaise [PV Darren - Natasha]
» Natasha ♚ Let the skyfall when it's crumbles. We will stand tall, face it all together.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marple Spring  ::  :: Corbeille des sujets-
Sauter vers: